L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mondes fabuleux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Mondes fabuleux   Sam 28 Mai 2011 - 22:41

J'savais pas où l'mettre: dans multimédia, mais c'est plutôt réservé aux traductions & aux sites texuels, ou bien ICI.

Envolez-vous vers (ou plongez dans...) l'infini fractal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romuald



Messages : 105
Date d'inscription : 30/10/2010
Localisation : Saône-et-Loire, en Bresse

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Sam 28 Mai 2011 - 22:50

Vertigineux voyage ! On ne sait pas où donner le regard... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akorion



Messages : 153
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Sam 28 Mai 2011 - 23:08

Très beau, en effet, envoûtant, dirais-je...
Et dire que ce sont des mathématiques, science réputée si aride... La beauté est partout!

Si d´autres images du même genre vous intéresse (mandelbulbe et autres...) voici deux liens :

premier lien

deuxième lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Dim 29 Mai 2011 - 1:38

Merci pour ce lien, qui permet d'enchaîner avec de nombreuses vidéos d'explorations fractales parfois en HD.

Je m'informe illico sur les logiciels (apparemment gratuits) qui permettent de produire ces images...

La chaine du créateur du programme de visualisation de ces fractales, Mandelbulber...

http://www.youtube.com/user/xlace

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Dim 29 Mai 2011 - 22:38

silent 


Dernière édition par lsd le Mer 10 Juil 2013 - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: 2001   Lun 30 Mai 2011 - 0:40

lsd a écrit:
Joli !
manque juste... l'esprit Shocked
En comparaison, la séquence d'un des plus vieux (le seul ?) space opera qui tienne encore la route, ou une technologie désuette couplée avec une bande son du tonnerre parvient à...quelque chose...
Une des scène finale, 'aboutissement d'un film que je vous invite à revoir dès que possible...
http://www.youtube.com/watch?v=ou6JNQwPWE0 drunken

J'avais bien apprécié à l'époque et... j'apprécie encore! David Bowmann (l'astronaute) lui, par contre, fait la grimace! Et y sait mêm'pas c'qui va lui arriver en fin d'compte!

Un chapeau au réalisateur d'effets spéciaux de cette séquence (j'me rappelle plus son nom) et à Gyögy Ligeti (compositeur de l'extrait musical).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 11:33

lsd a écrit:
Joli !
manque juste... l'esprit Shocked
En comparaison, la séquence d'un des plus vieux (le seul ?) space opera qui tienne encore la route, ou une technologie désuette couplée avec une bande son du tonnerre parvient à...quelque chose...
Une des scène finale, 'aboutissement d'un film que je vous invite à revoir dès que possible...
http://www.youtube.com/watch?v=ou6JNQwPWE0 drunken

à revoir en blu-ray, évidemment, car l'image y est formidable.
2001 est l'adaptation d'une nouvelle de science-fiction d'Arthur C. Clarke, l'inventeur de l'orbite géo-stationnaire.

Maintenant, ce film n'est pas le meilleur ou le seul space opera, d'abord parce que ce n'est pas du space opera - c'est simplement de l'anticipation.
Le space opera est l'équivalent d'un western ou d'un film de pirates ou de capes et d'épées d'un peplum dans l'espace - voir plutôt Planète Interdite, Star Wars des années 70 à 80, les séries Star Trek (surtout l'original) et Firefly (devenu au cinéma Serenity, mais le film est beaucoup moins bon que la série) et Battlestar Galactica l'ancienne et la nouvelle série (plus "sérieuse").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Science-fiction   Lun 30 Mai 2011 - 18:15

Greenheart a écrit:
ce n'est pas du space opera.

En fait, le space-opera (ou opéra spatial, comme on dit cheûû nous) n'est pas vraiment de la science-fiction. Le côté "scientifique" n'intertvient que très peu, voire pas du tout. Comme le dit "Greenhart", c'est plutôt de l'aventure en orbite. Certaines épopées comme "Star trek" arrivent à concilier les deux: science et geste. Je ne connais pas "Galactica" et ne saurais, par conséquent, donner une opinion.

La science fiction est un vaste domaine. On a tendance à confondre "épopée spatiale", "anticipation" et "science-fiction".

Certaines épopées spatiales ne sont pas de la science-fiction, exemple: Apollo XIII°.
Certaines œuvres d'anticipation ne sont pas de la science-fiction: 1984.
Certains films de science fiction n'ont rien à voir avec l'espace* (les trois "Retour vers le futur") ni avec le futur ("L'homme qui rétrécit").


°C'est de la science, mais pas "-fiction": c'est une histoire bien réelle!
*Ou si peu: il est quand même question du continuum espace-temps; j'veux dire par là que tout ce qui touche à l'astronomie et l'astronautique y est totalement absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 18:32

silent 


Dernière édition par lsd le Mer 10 Juil 2013 - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akorion



Messages : 153
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:14

Ah! la science-fiction... je ne suis pas certain que le site y suffise...

Quant à en donner une définition... Même les plus grands auteurs (M. Asimov, par exemple) ou compilateurs y ont éprouvé quelques des difficultés.

Mais faut-il nécessairement faire entrer dans des petites cases une façon de narrer des histoires? Surtout des histoires aussi évasives, panoramiques, plus grandes que l’horizon...

Je me rappelle qu’au lycée mon prof de français m’avait autorisé à faire un exposé sur le fantastique... Je ne me rendais pas compte à l’époque, bien sûr, de l’ampleur et de la complexité de la tâche à laquelle je m’attaquais.
J’étais obsédé par définir, classer, quantifier, ordonner et cela sur un thème échappant par nature à toute définition, ou presque. Et j’échouais naturellement à faire aboutir convenablement mon propos, définir l’insaisissable. Car ce/ces genres disposent d’autant de facettes qu’il existe non seulement de créateurs, mais aussi de lecteur dont la perception des propos et/ou du sujet variera à l’infini – cela peut même être modifié pour un lecteur défini lisant l’histoire plusieurs fois mais à des âges différents. Dune, de M. Herbert peut être lu comme un roman cherchant à mettre en évidence les rapports qui les écosystèmes dynamiques, ou comme une métaphore du pouvoir via le contrôle d’une des clés de la société, ou un roman initiatique, etc...
 
Mais c’est ce genre qui m’a fait entrer de plain-pied dans la littérature imaginaire, en commençant, quelle chance! par Les robots de M. Asimov. J’étais un boulimique de S.F. avant de croiser la route de M. Howard et de M. Tolkien... Un choc! Mais mes amours de jeunesse ne sont pas oubliées et ils m’arrive encore de rouvrir un Chanur, histoire de goûter une fois de plus à la chaleur austère d’une bouffée d’espace, loin des lieux, parfois sordides, de cette lumière crue qui nous éclaire. Et Chanur et les langues : il y aurait de quoi faire un article sur ce forum (notamment sur les T’ca)

Alors quid de la S.F.?
J’aimerais bien rentrer dans le détail : définition des mots par eux-même (c’est un peu ce que tu fais Anoev), du sens, du sens qu’on lui prête, de sa valeur prétendue, mais nous sortirions passablement du topique.

Et que dire d’œuvres imbriquant les thèmes : la trilogie de Torg? Science-fiction ou fantastique???

Pour ma part, au fil du temps, je me suis fait l’opinion suivante (qui n’engage que moi) : ou bien cela n’existe pas et c’est de l’imaginaire, ou bien cela existe et c’est de la pseudo-réalité. Ensuite, cela dépend des goûts et des couleurs de chacun.
Chez moi, certains sont plutôt pseudo-réaliste ; entendez par-là comédie, romance, policier, événements historiques, western. Je serais plutôt imaginaire : 2001, Conan, Star trek- le film ou Bienvenue à Gattaca, etc...

Alors, et pour céder comme tout à chacun à cette tentation, revenons à nos moutons (électriques).
Je pense que l’opéra spatial (dérivé je crois d’opéra-soap, utilisé sous forme de dérision, mais je ne sais plus à quel propos... Si quelqu’un le sait...) est un sous-genre de la grande catégorie de S.F. La guerre des étoiles semble en être l’archétype (L’intrusion de la Force, phénomène assez mystique fait fleurter cet univers aux marges du fantastique). Demandez-vous si vous entendez les bruits d’explosions ou de déplacements dans l’espace, et vous aurez de fortes chances d’avoir à faire à du space-opéra. Mais cela reste de la science-fiction. Il est assez dur de faire du spatial sans y aller et pour y aller, il faut des moyens, souvent scientifiques, même s’ils ne sont parfois que des attributs pratiques pour raconter une histoire qui aurait pu être raconter dans un tout autre contexte. La geste des princes-démons aurait sans problème aucun pu être racontée à la mode « médiévale ».
Star trek se veut plus réaliste, décrit une société humaine utopique (où l’argent n’existe plus) et est à l’autre bout du genre ; mais ce n’est pas encore de la hard-fiction. Car si l’on veut de la vraie science-fiction, c’est de ce côté qu’à mon sens il faut chercher : M. Benford et Par-delà la mer des soleils pour ne donner qu’un titre.

Et 2001 ? A mon avis, ce n’est pas de l’anticipation : il n’anticipe pas de l’avenir comme pouvait le faire M. Jules Verne (il y a les prémices des talkies-walkies dans Les cinq cents millions de la Bégum) ou 1984. Le Monolithe est là avant l’homme ; il donne à l’homme l’intelligence ; il crée la vie ; Al dépasse d’assez loin nos capacités en matière d’intelligence artificielle (comme pour A.I. de M : Spielberg)    : tout cela excède le simple carde de l’anticipation. 2001 est pour moi, profondément, le modèle type du récit de science-fiction, s’il fallait en choisir un. Mais une fois encore, je n’engage que moi.

Et puis n’oublions pas que tout ceci ne sont que des œuvres. Même l’exemple d’Anoev sur Apollo XIII reste de la fiction (réaliste, mais fictionnelle quand même.)
La réalité a de cela qu’elle est souvent plus crue, plus directe et plus grande que toute fiction, soit-elle hyperspatiale...

Mr. Sulu, énergie!

[Pour ceux que cela intéresse, un petit lien sur la réalité scientifique dans Star trek : ici
et un autre, toujours sur Star trek, où comment à partir d’inventions, on tente de donner de la crédibilité scientifique :  c’est par là]

P:S. Galactica, pas vu non plus.
P.P.S. Retour vers le futur : de la pure science-fiction impossible, comme toute histoire basée sur les voyages dans le temps. (Il y a d’ailleurs des incohérences dans le film 2).


Dernière édition par Akorion le Mar 7 Fév 2012 - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:24

Akorion a écrit:
Mr. Sulu, énergie!
Voyons, c'est : « Monsieur Scott, énergie ! » Sulu était à la barre. On lui disait plutôt : « En avant, facteur 2 ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:30


Paix et Prospérité Silvano
Revenir en haut Aller en bas
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:38

C'était facile : je suis en train de me taper, depuis quelques mois, tous les épisodes de la série originale...

C'est désespérant : non seulement toute la fédération humaine utilise l'anglais, mais ils en sont toujours en milles et en pieds (sauf dans un épisode, où on parlait de mètres).

Et il y a des traces d'argent. On parle parfois de crédits comme d'une unité monétaire, et le cristal de lithium vaut plusieurs fois son poids en or (Mudd's women).


À votre santé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:45

Akorion a écrit:
La réalité a de cela qu´elle est souvent plus crue, plus directe et plus grande que toute fiction, soit-elle hyperspatial...
Perso. je crois que la fiction sera toujours plus puissante que la réalité, fût-elle cataclysmique. En effet, c'est de la fiction que sont nées les religions, les idéologies, les mythes culturels, tout ce qui a forgé et continue de forger nos sociétés, nos façons de penser, nos besoins de communiquer. La culture n'est que de la fiction devenue réalité*. Et que dire de nos besoins actuels largement construits sur des fictions comportementales.

*et c'est bien pour ça que certains (j'en suis) rêvent de langues artificielles et de les voir intégrer le réel par la pratique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:49

silent 


Dernière édition par lsd le Mer 10 Juil 2013 - 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Lun 30 Mai 2011 - 23:55

silent 


Dernière édition par lsd le Mer 10 Juil 2013 - 0:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akorion



Messages : 153
Date d'inscription : 29/01/2011

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Jeu 2 Juin 2011 - 22:59

Silvano a écrit :
Citation :
Voyons, c'est : « Monsieur Scott, énergie ! »

Et, bien sûr, tu as parfaitement raison.

Non pas que je l´ignorais, mais j´ai suivi (dans ma tête) une ligne directrice, ce qui n´était pas forcément une bonne idée...

Pour ceux qui veulent savoir ce qui trottait dans ma caboche, lire le spoiler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Jeu 2 Juin 2011 - 23:14

Akorion, Akorion... le seul moment où on utilise l'ordre énergie !, c'est pour la téléportation... Souviens-toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Ven 3 Juin 2011 - 11:48

Silvano a écrit:
Akorion, Akorion... le seul moment où on utilise l'ordre énergie !, c'est pour la téléportation... Souviens-toi !

Dans la version allemande (de la Next Generation), "Energie" était aussi utilisé pour lancer les moteurs à distorsion à la fin de chaque épisode ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mondes fabuleux   Aujourd'hui à 18:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Mondes fabuleux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» les six mondes
» (2005) La Guerre des Mondes War of the Worlds
» Mondes n°2. Les cahiers du Quai d'Orsay Europe : les nouveaux horizons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: