L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 15:47

En fait, si tu cliques sur le truc blanc en dessous, ça ouvre la traduction en français de son texte.

Je continue en BGD:

"Cau Luka," lam nan Sidero di, "jai go dom en can?" "Si, cin," Luka ba.

"Bonjour Luca", dit monsieur Sidero, "tu es content de partir habiter sur la Lune?". "Oui, très", répondit Luca.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 20:18

(InterRoman)
"Tu venira buskar tu ropa d'astronauta, kon un monton de bolsos?", preguntara lo Senior Sidero.
"- Komo e ke lo Senior adivinara?", esklamara Lukas abrindo los olios de par en par.

"Tu es venu chercher ta combinaison, avec plein de poches ?", demanda Monsieur Sidero.
"- Comment est-ce que vous avez deviné?" s'exclama Luca en écarquillant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 21:41

Patrick Chevin a écrit:
Que signifient les deux phrases d'Anoev sans traduction (p. 1 et 2) ? Est-ce la traduction de la dernière contribution ?

Lesquelles? Celles-ci:

Citation :
Sjo, Lukea usgénă àt hoosev ea hiddă àt rixtyns eddaken Sidero-n ad; sed tùpev wincéne ùt hæntev in, àt baardev quav midun à speasmihs alj hæntev.

Clique dessus, la traduction est sous spoilère.

Lukea: Loot, tet o hab 52-s, eg gœnsor: e kjas nep vel hid ùt halv hoψev ber midun as.
Sidero: Ep o adfæra àt kàpmus?
Lukea: Eeeee... nep.
Sidero: Æt auk ere rovœrsun: kom mir eg ste tet àt ligàt-system à speasmihen auk kolv? O skœvan, e kógste àt teds: æt ùt Lylavit 205. Eg hab ùt cyn stokev.

Lucas: Bon, si t'as du 52, j'suis preneur: j'voudrais pas mettre ½ heure à la mettre.
Sidero: T'as apporté le casque?
Lucas: Heuuu... non.
Sidero: Ça va être ennuyeux: comment j'vais savoir si le système d'attache (casque-combinaison) va aller? T'as d'la chance, j'le connais, c'est un Lylavit 205. J'en ai un dans le stock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 22:24

Tu es passé au style direct. C'est pour un film?

(InterRoman)
Lukas: Me de tambien un kasko, lo major ke tien. Asi averei espasio para almazenar los tubos de pasta de kruasan kon xokolate...
Sidero: Kuando parte?
Lukas: Solo depois de me despedir de Tina.
Sidero: Mi filia?

Lukas: Donnez-moi aussi un casque, le plus grand que vous avez. Ça fera de la place pour stocker les tubes de pâte de croissant au chocolat...
Sidero: Tu pars quand ?
Lukas: Pas avant d'avoir dit au revoir à Tina.
Sidero: Ma fille?
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 22:30

Popiaro:
Dou Sidero era u amico dea famija. Beneba de modo reguare bisitaa su amico, lo patre de Luca. Li doi era mu interesati pea concesta espasau e solo fabiaba de esto intre eli. Beneba sempre cu Tina, ce era como u sore pe Luca.

Monsieur Sidero était un ami de la famille. Il venait régulièrement visiter son ami, le père de Luca. Tous deux étaient très intéressés par la conquête spatiale et ne parlaient que de ça entre eux. Il venait toujours avec Tina, qui était comme une sœur pour Luca.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Anoev le Mar 10 Jan 2012 - 23:53, édité 2 fois (Raison : Version du 20/12/2011)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 22:59

(InterRoman)
De repente, Tina surjira kon un kasko enorme en la kabesa.
Soudain, Tina surgit coiffée d'un énorme casque.



Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 15 Juin 2011 - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 23:29

Patrick Chevin a écrit:
Tu es passé au style direct. C'est pour un film?

Non mais c'est plus pratique pour les dialogues.

Sidero: Ed neràpkad?
Lukea: Looo... Jo: zhùnkad Tina Sidero.

Zych, Tina, çem kapòrnesuna ùt oráṅk kàpmuv, uskòma àt poskòpev.

Tina: Syljà, ed kœr Lukea.
Lukea: Syljà Ti... ina... Ep o àt... elàmy...datev?


Sidero: Ma fille?
Luca: Beeen... oui: Melle Tina Sidero.

Soudain, Tina, coiffée d'un énorme casque, vint de l'arrière-boutique.

Tina: Salut, mon cher Luca.
Luca: Salut Ti... ina... T'es... du voyage?

Eg • ùt qyt kerfœndev:
J'ai un p'tit problème:
Le 12/6/11
Leo a écrit:
Imens il bibal ol rumhaun Tina forste stilt el dor al sekret arkiv.
Pendant ce temps, à la bibliothèque du spatioport, Tina forçait silencieusement la porte des archives secrètes
Kes Tina (eg dœm tep æt • àt idem) potna retrokòm tan syv fran àt knegoosev dyn à skoψ ed padhen?:
 


Dernière édition par Anoev le Mer 15 Juin 2011 - 0:01, édité 2 fois (Raison : Un diacritique oublié)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 14 Juin 2011 - 23:52

(InterRoman)
Tina: No, lo kasko e para ti, kabeson.
Tina: Non, le casque c'est pour toi, têtard.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 0:32

Lukea: Looo... eg auk hab ep tiyn kàpmuse, itèmp?
Sidero: O nor radfærit àt von. La mir dor ùt mintrĕfyns æc en.

Tina dimă àt kàpmuse, roçholă àt kaψ do gesòkmă àt kàpmuse ni Lukeas. Ka ere menpĕrtes das ea ste as.


Luca: Beeen... je vais avoir deux casques, main'nant?
Sidero: T'as qu'a nous rapporter l'ancien. On fera une réduction sur celui-ci.

Tina ôta le casque, secoua la tête et tendit le casque à Luca. Elle l'impressionnait et le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 1:34

(InterRoman)
-"Voi gardar lo. No tenio nada de ti. Mi padre te farai un deskonto asi mesmo, tien una bona marjen."
-"je vais le garder. J'ai rien de toi. Mon père te fera quand-même une ristourne, sa marge est confortable."
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 11:04

Patrick Chevin a écrit:
-"Voi gardar lo. No tenio nada de ti. Mi padre te farai un deskonto asi mesmo, tien una bona marjen

Je suppose que Tina parle de l'ancien casque? Mais Luca l'a oublié chez lui, raison pour laquelle Sidero a lui a dit que c'était emm... nuyeux à cause de l'essai de compatibilité entre le casque et la combinaison et qu'il en a fallu un autre... que Tina a apporté, coiffée dedans.

Lukea usgéna à skòpev, ùt olygev atrœman, sed nóve kàpmuv ea baardev àr hænteve. A ere fal tep da er ed pàrenduve ad aṅt hoψev dek-ok. Hoψev dek-nov æt ere àt cen ea pos, la ere aṅdore àr adfàke pœr àt posdávs.

Luca sortit de la boutique, un peu troublé, son casque neuf et son sac aux mains. Il fallait qu'il fût chez ses parents à 18:00, à 19:00 c'était le dîner et après, on préparait les affaires pour le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 14:56

(InterRoman)
Tina retornara al almazen i komensara a imajinar un plan para impedir ke Lukas viajase a la luna.
Tina regagna l'arrière boutique et se mit à réfléchir à un plan pour empêcher Lucas de partir sur la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 15:29

Do ka ere ste tep Lukea ere rysulean. Ed utenvỳrat Lukean, æt ere àt elikœnas rènem, à speas; ed utenvỳrat kan, æt ere àt elikœnas qit: àr nanotèkhnologete. Tet Lukea ere adkóg tep da puzéa nep en àt Selens per ed dyratev kanj, da kjas nep adqibor ni kas... ea ka ere nœzhev dan.
Mais elle savait que Lucas était déterminé. Son univers, c'était l'infiniment grand: l'espace; son univers à elle, c'était l'infiniment petit: les nanotechnologies. Si Lucas apprenait qu'il ne serait pas allé sur la Lune par sa faute, il ne lui pardonnerait pas... et elle avait besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 15:45

(InterRoman)
Ela reparara en una pekena boteja i, amarrada alredor del colo de la boteja, aveva un' etiketa de papel kon las palabras "BEBA-ME" imprimidas kon esmero i letras grandes. (Nos perdone lo Senior Lewis Caroll por este empresto)Ela sempre aveva soniado de tornar se pekenita...
Elle aperçu sur une table une petite bouteille et, liée autour du col de la bouteille, il y avait une étiquette en papier avec les mots "BUVEZ-MOI" joliment imprimés en grosses lettres. (Que Monsieur Lewis Caroll nous pardonne cet emprunt). Elle avait toujours rêvé de devenir toute petite)



Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 15 Juin 2011 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 16:27

J'étais sûr que tu allais réutiliser la traduction d'Alice au pays des merveilles... Laughing


Popiaro:
Cando abeba bebito lo contenito de ista butija, era efetiuamente grande como u rato. Se aa curito escondii in lo saco de Luca.

Lorsqu'elle eut bu le contenu de cette bouteille, elle était effectivement grande comme une souris. Elle courru se cacher dans le sac de Luca.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Jeu 15 Déc 2011 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 16:32

(InterRoman)
Mas ela salira imediatamente: aveva olvidado de vestir una ropa d'astronauta antes de tomar la posion...
Mais elle en sortit aussitôt: elle avait oublier de revêtir une combinaison spatiale avant de boire la potion...
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 17:09

Elle réfléchit un instant et eut l'idée de se glisser dans l'un des tubes à croissants, fermés hermétiquements pour les protéger dans l'espace.

(quelqu'un a envie de traduire ça? j'ai l'impression que j'utilise trop le popiaro, mais je serais incapable de traduire ça en ba gai dun)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 17:41

Nemszev a écrit:
Elle réfléchit un instant et eut l'idée de se glisser dans l'un des tubes à croissants, fermés hermétiquements pour les protéger dans l'espace.

(quelqu'un a envie de traduire ça? j'ai l'impression que j'utilise trop le popiaro, mais je serais incapable de traduire ça en ba gai dun)

Je vais traduire et faire une pause pour laisser la place à d'autres langues...
(InterRoman)
Ela pensara por un instante i avera l'idea d'introduzir se en uno de los tubos, serrados ermetikamente para protejer los en l'espasio.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 18:22

Nemszev a écrit:
Elle réfléchit un instant et eut l'idée de se glisser dans l'un des tubes à croissants, fermés hermétiquements pour les protéger dans l'espace.

(quelqu'un a envie de traduire ça? j'ai l'impression que j'utilise trop le popiaro, mais je serais incapable de traduire ça en ba gai dun)

T'en fais pas, moi, c'est l'inverse: c'est ma langue romane (bleue: le psolat) qui ne décolle pas; du coup, j'me rattrappe sur l'aneuvien.

Pavàt tempev Bœdardeve ad, à tanliv ere nit adnírvatev àt aṅdáven pùzaṅten.

-O mœs nep ùt bœrdes, Lukea! Olvindun ted kàpmus. Ogor, qua ep æt kàpmu?
-Dak Sidero lajànda as ber opàrpoçt àt meds.
-Setad?
-Kervœnd kumkòlveneten kœm à speasmihs.
-Fĕkate! Do... æt kàpmu nep nóv! A neçhnyf àt làgs! E dhep ruv Pavlos*


Pendant ce temps, chez les Boudard, l'ambiance était à l'énervement de la veille de départ.

-T'en manques pas une, Lucas! Oublier ton casque. D'ailleurs, c'est quoi, ce casque?
-M'sieur Sidero me l'a vendu pour remplacer le mien.
-Pourquoi?
-Question de compatibilité avec la combinaison.
-Foutaises! Mais... ce casque n'est pas neuf! Y pue la laque! J'appelle Paul*.


*Paul Sidero étant un ami de la famille, rien d'étonnant à ce que l'père Boudard l'appelle par son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 20:02

(InterRoman)
Tina: Alo! Kinkaliaria Sideral, bon dia!...
Tina: Allo! Quincaillerie Sidérale, bonjour!...


Dernière édition par Patrick Chevin le Jeu 16 Juin 2011 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 20:38

Euh... La Tina, elle n'est pas censée être de la taille d'une souris et s'être placée dans un tube à croissant?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réatami



Messages : 516
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 21:47

Comme j'avais du mal à tout suivre, j'ai copié collé toutes les contributions en les séparant par un saut de ligne pour différencier les contributions... Et comme ça on pourra mieux comprendre...


Il/elle observait l'étrange petit point scintillant qui dansait à l'horizon.

Il ne savait plus quoi faire pour l'instant

Depuis que certains avaient affirmé que le monde ne pourrait jamais plus fonctionner selon les mêmes principes cosmiques

Il pensait à la lune, au bonheur qu'il pourrait ressentir bientôt là-haut.

Tout le temps la lune l'avait affecté, sans qu'il ne sache bien pourquoi

Peut-être était-ce à cause de sa forme. Il aimait tant les croissants.

Il n'aimait pas que les croissants : il aimait aussi les brioches & le chocolat.

Tantôt croissant au chocolat, tantôt cymbale d'argent que les Titans martèlent, mais maintenant clé des étoiles

Soudain, il se sentit comme transporté hors de son corps... par une irresistible odeur de croissant chaud. Sa mère venait d'entrer dans sa chambre...

Elle portait une combinaison d'astronaute.

"Luca", dit sa mère, "lorsque nous partirons demain, je ne veux pas que tu prennes une combinaison trop petite pour toi. Mange et va voir monsieur Sidero".

"- Super! Et avec des tas de poches pour y mettre les tubes de croissant au chocolat!", répondit le gamin.

Pendant ce temps, à la bibliothèque du spatioport, Tina forçait silencieusement la porte des archives secrètes.

Elle cherchait un secret diablement bien gardé et selon elle toutes ses questions auraient ici leur réponse

Puis, Lucas sortit de la maison, et prit la direction de chez M Sidéro; son tube de croissants dans une main, le sac où mettre la combinaison spatiale à l'autre main.

"Bonjour Luca", dit monsieur Sidero, "tu es content de partir habiter sur la Lune?". "Oui, très", répondit Luca.

"Tu es venu chercher ta combinaison, avec plein de poches ?", demanda Monsieur Sidero.
"- Comment est-ce que vous avez deviné?" s'exclama Luca en écarquillant les yeux.

Lucas: Bon, si t'as du 52, j'suis preneur: j'voudrais pas mettre ½ heure à la mettre.
Sidero: T'as apporté le casque?
Lucas: Heuuu... non.
Sidero: Ça va être ennuyeux: comment j'vais savoir si le système d'attache (casque-combinaison) va aller? T'as d'la chance, j'le connais, c'est un Lylavit 205. J'en ai un dans le stock.

Lukas: Donnez-moi aussi un casque, le plus grand que vous avez. Ça fera de la place pour stocker les tubes de pâte de croissant au chocolat...
Sidero: Tu pars quand ?
Lukas: Pas avant d'avoir dit au revoir à Tina.
Sidero: Ma fille?

Monsieur Sidero était un ami de la famille. Il venait régulièrement visiter son ami, le père de Luca. Tous deux étaient très intéressés par la conquête spatiale et ne parlaient que de ça entre eux. Il venait toujours avec Tina, qui était comme une sœur pour Luca.

Soudain, Tina surgit coiffée d'un énorme casque.

Sidero: Ma fille?
Luca: Beeen... oui: Melle Tina Sidero.

Soudain, Tina, coiffée d'un énorme casque, vint de l'arrière-boutique.

Tina: Salut, mon cher Luca.
Luca: Salut Ti... ina... T'es... du voyage?

Tina: Non, le casque c'est pour toi, têtard.

Luca: Beeen... je vais avoir deux casques, main'nant?
Sidero: T'as qu'a nous rapporter l'ancien. On fera une réduction sur celui-ci.

Tina ôta le casque, secoua la tête et tendit le casque à Luca. Elle l'impressionnait et le savait.

-"je vais le garder. J'ai rien de toi. Mon père te fera quand-même une ristourne, sa marge est confortable."

Luca sortit de la boutique, un peu troublé, son casque neuf et son sac aux mains. Il fallait qu'il fût chez ses parents à 18:00, à 19:00 c'était le dîner et après, on préparait les affaires pour le lendemain.

Tina regagna l'arrière boutique et se mit à réfléchir à un plan pour empêcher Lucas de partir sur la Lune.

Mais elle savait que Lucas était déterminé. Son univers, c'était l'infiniment grand: l'espace; son univers à elle, c'était l'infiniment petit: les nanotechnologies. Si Lucas apprenait qu'il ne serait pas allé sur la Lune par sa faute, il ne lui pardonnerait pas... et elle avait besoin de lui.

Elle aperçu sur une table une petite bouteille et, liée autour du col de la bouteille, il y avait une étiquette en papier avec les mots "BUVEZ-MOI" joliment imprimés en grosses lettres. (Que Monsieur Lewis Caroll nous pardonne cet emprunt). Elle avait toujours rêvé de devenir toute petite)

Lorsqu'elle eut bu le contenu de cette bouteille, elle était effectivement grande comme une souris. Elle courru se cacher dans le sac de Luca.

Mais elle en sortit aussitôt: elle avait oublier de revêtir une combinaison spatiale avant de boire la potion...

Elle réfléchit un instant et eut l'idée de se glisser dans l'un des tubes à croissants, fermés hermétiquements pour les protéger dans l'espace.


Pendant ce temps, chez les Boudard, l'ambiance était à l'énervement de la veille de départ.

-T'en manques pas une, Lucas! Oublier ton casque. D'ailleurs, c'est quoi, ce casque?
-M'sieur Sidero me l'a vendu pour remplacer le mien.
-Pourquoi?
-Question de compatibilité avec la combinaison.
-Foutaises! Mais... ce casque n'est pas neuf! Y pue la laque! J'appelle Paul*.

Tina: Allo! Quincaillerie Sidérale, bonjour!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11679
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 22:08

Réatami a écrit:
"Luca", dit sa mère, "lorsque nous partirons demain, je ne veux pas que tu prennes une combinaison trop petite pour toi. Mange et va voir monsieur Sidero".

"- Super! Et avec des tas de poches pour y mettre les tubes de croissant au chocolat!", répondit le gamin.
Puis-je faire remarquer que ces phrases utilisent une ponctuation anglaise.

En ponctuation française ancienne (XIXe siècle), on aurait écrit :
Citation :
« Luca, dit sa mère, lorsque nous partirons demain, je ne veux pas que tu prennes une combinaison trop petite pour toi. Mange et va voir monsieur Sidero.

— Super! Et avec des tas de poches pour y mettre les tubes de croissant au chocolat! », répondit le gamin.
Notez qu'on ne ferme pas les guillemets pour l'incise dit sa mère. L'école plus moderne n'utiliserait même plus de guillemets :

Citation :
— Luca, dit sa mère, lorsque nous partirons demain, je ne veux pas que tu prennes une combinaison trop petite pour toi. Mange et va voir monsieur Sidero.

— Super! Et avec des tas de poches pour y mettre les tubes de croissant au chocolat!, répondit le gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mer 15 Juin 2011 - 22:17

Y a un truc que moi aussi, j'ai du mal à saisir.

À quel moment Tina a-t-elle bu la potion rétrécissante? Puisque elle surgit avec le casque sur la tête, tend icelui à Luca(s), assiste à la conversation entre Lucas et son père (à elle) et au départ de Lucas avec le sac contenant une volumineuse combinaison (donc, vraisemblablement fermé). La prise de la potion et la réduction de taille n'auraient pas échappé à la vue des deux hommes (ou plutôt, de l'homme adulte et du jeune garçon). Tina n'a pas pu entrer dans le sac de Luca(s) sans se faire remarquer, si petite soit-elle. Du reste, Luca(s) était censé lui dire "au revoir" une fois la fameuse combinaison achetée.

Je plussoie l'interrogation de Nemszev concernant la prise de contact téléphonique de Tina avec la quincaillerie.

Mais chez les Boudard (chez Luca(s)), les choses ne se sont pas encore arrangées. La suite bientôt.

Silvano a écrit:
Puis-je faire remarquer que ces phrases utilisent une ponctuation anglaise...

Merci, Silvano, je connaissais pas ce détail. L'aneuvien a plutôt tendance à suivre la ponctuation anglaise, mais avec de menues variantes.

Au fur et à mesure qu'avance l'histoire, je m'suis forgé une identité et une petite idée de chacun des personnages qui la composent.

On a:

Alphonse Boudard (j'ai pas pu résister!)*
42 ans. Spationaute, scientifique. Travaille entre la Terre (Guyane) et la Lune (Territoire d'Outre-ciel de Fransélen)

Sa femme, appelons la... Maria (origine brésilienne, vraisemblablement) 38 ans. Secrétaire scientifique, une "tête" en biologie. Espère faire pousser des légumes sur la lune (sous serres, quand même!).

Luca(s) 13 ½ ans°. Surdoué. Passionné pour l'espace (astronomie & astronautique), esprit ingénieux, a conçu un modèle réduit d'engin volant télécommandé ayant pu prendre des vues aériennes (quelques petits ennuis à cause de ça). Son idée Fixe: la Lune, et pourquoi pas, plus tard, Mars.

Paul Sidéro. 44 ans. Ancien camarade de classe d'Alphonse Boudard (si! si! Demandez-lui!). Fan d'astronomie comme lui, mais n'a pas pu s'envoler à cause de son cœur. S'est rattrappé d'une autre manière: s'est lancé dans des études commerciales et a ouvert "La boutique des Étoiles", établissement renommé. Le tout Cayenne et le tout Kourou y accourent.

Tina 15 ans. Élève dans le même lycée que Luca(s). Ne se passionne pas pour l'espace (bien qu'elle ait des notions, quand même), mais plutôt pour la nanorobotique. A conçu un robot mobile muni d'une caméra (et d'un objectif, donc!) pouvant tenir dans un dé à coudre. Ne laisse pas Luca(s) indifférent et c'est réciprioque, mais ces deux-là laissent la priorité absolue à leur cerveau, mettant leur cœur au second plan. À moins que...

*Si ça pose problème (toute personne existant ou ayant existé etc...), j'peux toujours m'creuser pour trouver un anagramme.
°À prime abord, j'l'imaginais plus âgé, mais j'me suis rappelé (euh! disons que j'ai relu du début) l'extrait proposé par Patrick Chevin avec les poches de la combinaison spatiale. Mais bon... jusqu'à quel âge est-on un gamin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Jeu 16 Juin 2011 - 0:55

Anglaise?

Je pensais que c'était comme ça:
"Luca," dit sa mère, "lorsque nous partirons demain, je ne veux pas que tu prennes une combinaison trop petite pour toi. Mange et va voir monsieur Sidero."

(Avec la ponctuation avant les guillemets de fermeture)


_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Aujourd'hui à 5:23

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire sans fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Jeu] Histoires sans fin...
» histoire sans fin .........
» Agrégation histoire
» Aider des élèves à apprendre une poésie
» Histoire sans parole : un site pour l'histoire au collège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia :: Jeux-
Sauter vers: