L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dictionnaire de linguistique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mer 3 Aoû 2011 - 16:11

Anoev a écrit:
Donc, en résumé, un clitique

-n'est jamais accentué
-est toujours monosyllabique.

Bref, j'ai atteint l'point clitique (euh... j'reconnais: un peu tiré par les afro )!


En fait, rien n'oblige un clitique à être monosyllabique (ex: "phêmi" en grec ancien), mais ils le sont en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mer 3 Aoû 2011 - 16:19

Wikipédia offre déjà une définition du mot clitique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16284
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Klitiklitiklitik...   Mer 3 Aoû 2011 - 17:55

Silvano a écrit:
Wikipédia offre déjà une définition du mot "clitique."

J'viens d'lire la dèf'.

Rien n'indique de manière formelle que le clitique doit être absolument désaccentué. Ça peut effectivement être le cas, si on considère le mot comme étant lié au mot principal, mais rien n'indique que c'est systématique. Ce qui permet toute les audaces.

ed ovse se lit effectivement comme ça: /ɛdˈɔfsə/ voire même /ədˈɔfsə/
mais àr ovse se lit comme ça: /ˈaʁɔfsə/

Ça n'a aucune contradiction avec la définition du clitique: les mots sont liés. et dans
àt goprodœṅktyn (/ˈatgoproˈdɔ̃ːktən/), ça peut tout aussi bien être noté comme ça:
/ˌatgoproˈdɔ̃ːktən/: ça n'a aucune influence sur la prononciation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mer 3 Aoû 2011 - 18:00

Anoev a écrit:
Rien n'indique de manière formelle que le clitique doit être absolument désaccentué.
Oui, en parlant de dépendance prosodique. L'hôte et le clitique deviennent un seul mot, avec un seul accent, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16284
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mer 3 Aoû 2011 - 22:00

Silvano a écrit:
Oui, en parlant de dépendance prosodique. L'hôte et le clitique deviennent un seul mot, avec un seul accent, par exemple.

Phoniquement, s'entend, bien sûr...

Baṅko! Ça marche comme ça!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Jeu 4 Aoû 2011 - 0:31

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
Oui, en parlant de dépendance prosodique. L'hôte et le clitique deviennent un seul mot, avec un seul accent, par exemple.

Phoniquement, s'entend, bien sûr...
Quand on sera rendu à M, on définira le mot mot.
En attendant, une petite question : combien y a-t-il de mots dans le français dis-le-moi et dans l'espagnol dícemelo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16284
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Jeu 4 Aoû 2011 - 9:39

3 mots français pour 1 mot espagnol.

Du reste, par contre, rez-de-chaussée est UN mot composé.

'fin, c'est comm'ça que j'vois les choses...

Pour dis le moi, j'aurais pas mis de traits d'union, con trairement à disent-ils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Jeu 4 Aoû 2011 - 15:24

Anoev a écrit:
Pour dis le moi, j'aurais pas mis de traits d'union, con trairement à disent-ils.
Les traits d'union sont obligatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Lun 5 Sep 2011 - 13:00

Je viens de compléter le dictionnaire de linguistique d'Idéopédia et voilà quatre nouveaux termes qui me posent problème


- Distribution complémentaire
- Concomitance
- Contiguïté
- Corpus



_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mar 6 Sep 2011 - 11:26

Je viens de mettre en ligne, sur Idéopédia, la Liste des termes à définir, n'hésitez pas à la compléter ou à définir les termes que vous maîtrisez.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mar 6 Sep 2011 - 14:09

Ziecken a écrit:
Je viens de compléter le dictionnaire de linguistique d'Idéopédia et voilà quatre nouveaux termes qui me posent problème


- Distribution complémentaire
- Concomitance
- Contiguïté
- Corpus



Source : Introduction à la Linguistique chez Hachette Supérieur de Nathalie Garric

CORPUS : échantillon de données linguistiques sélectionnées et organisées en vue de l'analyse d'un fait linguistique déterminé.

DISTRIBUTION : Ensemble des contextes phonologiques et / ou morphologiques et / ou syntagmatiques dans lesquels peut apparaître une unité. Elle rend compte des propriétés syntagmatiques et paradigmatiques de l'unité en question.

COMPLEMENTEUR : Constituant qui s'adjoint à droite d'une tête syntagmatique et marque l'enchâssement d'une phrase constitutive. Il apparaît dans l'indicateur syntagmatique sous le symbole "comp".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Mar 6 Sep 2011 - 16:33

Silvano a écrit:
combien y a-t-il de mots dans le français dis-le-moi et dans l'espagnol dícemelo ?
C'est là qu'on voit que :

1. L'orthographe française est trompeuse, car "dis-le-moi" est un seul mot. La preuve : on ne peut pas insérer un autre mot entre "dis" et "le". Mais on peut dire "dis-le pour moi", et là on passe de un à trois mots, puisqu'on peut rajouter d'autres mots : "dis-le, oui, dis-le pour toi et moi."

J'aurais tendance à dire que "dis-le-moi" est en fait deux mots, "dis-le" + "moi". Au lieu de "dis-le-moi" on peut dire "Dis-le à Bibi", en quatre mots.

2. Le français et l'espagnol sont en fait des langues agglutinantes, comme le montrent "dis-le-moi" et "dicemelo". Ce sont aussi des langues flexionnelles (il/le/lui..., suis/es/est/sommes/êtes/sont...) car une langue est rarement uniquement flexionnelle ou agglutinante, ou totalement isolante, il y a des chevauchements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Sam 17 Sep 2011 - 11:51

Je dois actuellement définir les mots "déictique" et "deixis" pour le dictionnaire linguistique d'Idéopédia. Toutefois j'ai un peu de mal à les distinguer d'autant que le concept d'énonciation ne facilite pas l'affaire. Avez-vous des pistes ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Sam 17 Sep 2011 - 12:05

En fait il n'y a pas à distinguer sémantiquement déixis de déictique, le second n'est que l'adjectif du premier, comme anaphorique est l'adjectif d'anaphore. La déixis est le processus de référence hic et nunc, et le (mot) déictique est un mot qui utilise la déixis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Sam 17 Sep 2011 - 12:11

Merci Leo !

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Sam 17 Sep 2011 - 12:17

Mais en relisant ta mention du concept d'énonciation j'ai soudain des doutes. Tu fais allusion à quel processus exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Sam 17 Sep 2011 - 13:26

Pour moi l'énonciation fait référence au moment on l'on parle. Pas le présent, mais le présent du texte.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Sam 17 Sep 2011 - 16:45

Ziecken a écrit:
Je dois actuellement définir les mots "déictique" et "deixis" pour le dictionnaire linguistique d'Idéopédia. Toutefois j'ai un peu de mal à les distinguer d'autant que le concept d'énonciation ne facilite pas l'affaire. Avez-vous des pistes ?

Les livres de français récents du collège en sont remplis :

L'énonciation est l'acte d'énoncer, c'est à dire de communiquer avec quelqu'un (signifier, exprimer - mais les manuels insistent sur l'existence d'un émetteur et d'un destinataire).
La situation est l'acte de placer en un lieu, à un moment quelque chose.
La situation d'énonciation est en conséquence constituée de quatre éléments : qui parle (l'énonciateur) ; à qui il parle (le destinataire) ; en quel lieu il parle (le lieu) ; à quel moment il parle (la date).
Il s'en suit deux sortes d'énonciations :
- ancrée dans la situation d'énonciation
- coupée de la situation d'énonciation.

Lorsque l'énonciation est coupée de la situation d'énonciation, le lecteur ou l'auditeur peut répondre précisément aux quatre questions qui / à qui / où / quand au moyen des "indices" que contient l'énoncé (le texte).

L'énonciation est au contraire ancrée dans la situation d'énonciation dès que l'énoncé contient des "indices" ambigus, en général l'emploi des premières et secondes personnes et de leurs dérivations ("je / mon / le mien ; Tu / ton / le tiens etc.), l'emploi de démonstratifs ("ce... ci") ou d'adverbes de temps ou de lieux ("ici", "là", "aujourd'hui", "demain", "hier", "dans trois jours").

Une fois que la situation d'énonciation est coupée, les verbes sont conjugués à un temps en particulier selon leur antériorité, simultanéité, postériorité par rapport au moment de l'énonciation, et selon que le fait énoncé est de premier plan (important et bref) ou de second plan (plantant le décor et long).

Par exemple :

Ancré dans la situation d'énonciation, simultané : Présent (premier plan et arrière-plan) // antérieur : Passé composé (fait court) ; Imparfait (fait long ou habituel).
Coupé de la situation d'énonciation, simultané : Dans un récit au passé > Passé simple (fait de premier plan) ; Imparfait (fait d'arrière-plan) // Antérieur : Passé antérieur (fait court) ; Plus que Parfait (fait qui dure).

Source : Français 3ème Manuel Unique sous la direction de Françoise Colmez, chez Bordas, Paris 2008.

***

La situation de l'énonciation est en fait une resaucée du modèle télégraphique de la communication de Jacobson, plus ou moins artificiellement relié à l'emploi des temps.

Cette conception sert à guider "consensuellement" le professeur et les élèves vers un langage qui permet de répondre aux questions qui seront posées au brevet, mais elle constamment prise en défaut dans les faits. Elle sert à imposer l'usage de certains temps plutôt que d'autres et standardiser les notations de rédaction, ce qui permet de zapper la signification des temps et en particulier l'idée d'aspect achevé ou non achevé de l'action au sens latin, ou l'idée de l'action bornée ou progressive, ce qui retombera sur le coin de la figure de l'élève assez violemment quand il lui faudra comprendre et traduire l'anglais par exemple.

Le problème est qu'un énoncé s'ancre et se coupe d'une situation d'énonciation selon à quel échelle de lecture du texte on se trouve - en particulier dès qu'on se met à citer, dialoguer etc. Ainsi on va avoir dans pratiquement tous les cas, à la phrase près, des passages coupés ou ancrés, alternativement. Ce n'est qu'en sortant du contexte la portion analysée (un comble, vu que la situation d'énonciation est justement le contexte de l'énoncé) que ce type de classification fonctionne plus ou moins.

Par ailleurs, les élèves du brevet travaillent presque toujours sur des extraits, et l'indice d'ancrage ou de détachement de la situation d'énonciation (laquelle ?) peut avoir sauté lorsque le texte s'est fait tronçonné. Par exemple, on donne deux répliques de la pièce Roméo et Juliette à analyser, alors qu'il y a au début de la pièce un narrateur qui nous coupe menu menu tout ce qui suit de la situation d'énonciation, nous indiquant qui, à qui, quand et où se déroule la scène en question.

Les tableaux des temps à utiliser selon l'ancrage ou le détachement de la situation d'énonciation sont eux-mêmes très ambigus et bancals, cf. p. 354 et 358 du manuel en question, tout simplement parce que l'auteur censure le caractère borné ou non borné de l'action, le caractère progressif ou ponctuel de l'action. Dès lors, le sens du passé composé ou de plus que parfait ou du passé simple deviennent particulièrement périlleux à définir, et la justesse de leur emploi complètement obscure.

***
Dans "Introduction à la Pragmatique" de Nathalie Garric et Frédéric Calas (édition Hachette supérieur, 2007).


Déictique : termes (certains pronoms personnels ou certains démonstratifs, quelques adverbes de lieu ou de temps, quelques déterminants ou pronoms possessifs) dont la référence ne s'effectue que dans le cadre d'une situation d'énonciation déterminée. Les déictiques s'opposent ainsi aux anaphoriques. On compte ainsi parmi les pronoms déictiques ceux qui servent à désigner les partenaires de la communication je (nous) vs. tu (vous). Employé comme adjectif, le terme désigne une opération référentielle qui repose sur une procédure d'identification s'appuyant sur les paramètres constitutifs de la situation d'énonciation.

Déixis : coordonnées spatiales, temporelles et personnelles définissant la situation d'énonciation (moi, ici, maintenant), et permettant l'identification de certaines unités (voir déictique).

***

Personnellement, j'ai plutôt l'impression que les déictiques ne sont rien d'autres qu'une variété d'hyperonymes.
Quant aux déixis, j'ai l'impression persistante qu'il y en a qui se prennent pour Valérian et Laureline au volant de leur vaisseau spatio-temporel bondissant à travers l'espaaaace et le temps, temps, temps... surtout que ça fait double emploi (triple, quadruple) avec la situation d'énonciation ou le contexte de l'énoncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dictionnaire de linguistique   Aujourd'hui à 8:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Dictionnaire de linguistique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dictionnaire de linguistique
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Dictionnaire des symbolismes, des Mythes et des légendes (Didier Colin)
» CILLART, auteur d'un dictionnaire breton.
» DNB et dictionnaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Idéopédia-
Sauter vers: