L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Yolik (publié sous licence CC0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 12 Aoû 2011 - 15:40

Contrairement au Volapük, il n'y a que 5 voyelles, donc la lecture en est facilitée, (En VP, on a souvent dans un même mot ö et o, ä et a, ü et u ...) et le nombre d'affixe est réduit au minimun (pléthoriques en Vp...)

En Espéranto, la transformation en verbe par i, en adverbe par e, en adjectif par a et en substantif par o, est en concurrence avec les autres suffixes et surtout peuvent se faire à partir de n'importe quel mot, ce qui crée des ambigüités ("bicikli" < "biciklo" = objet ("ilo"), ou "bicikli" > biciklo" = action ("ado") ? et que signifie "tabli" ?...). De même pour les adverbes: "bicikle" = "bicyclettement"...

"Mi biciklas" = mi estas biciklo / mi estas bicikle / mi iras bicikle / mi iras per biciklo / mi iras kiel per biciklo... ?

"Mi esperantistas" = mi estas esperantisto, mi estas esperantista, mi estas esperantiste, mi esperantumas... ?

On a affaire à un système lourd et redondant dont la logique est souvent défaillante, ce qui est un comble pour une langue qui se targue d'être simple, claire et logique ...

En LFN, il y a aussi un nombre limité d'affixes, mais on hésite quand même parfois pour les adjectifs dérivés entre -al, -(ik) ic et -os...Par contre il n'y a pas de différence entre un adjectif et un adverbe, ce qui peut être gênant dans certains cas et oblige à la périphrase... (a modo de...)

En Yolik, il n'existe qu'un affixe -ik qui sert à former un adjectif à partir d'un substantif :

(i)stor (l'histoire) > (i)storik historique)

ou un participe/sustantif à partir d'un verbe :

kari (aimer) / karid (aimé-e-s) > karik (l'être amant) / karidik (l'être aimé)

De même, un seul suffixe -is pour transformer un adjectif en substantif abstrait :

ner noir, neris noirceur / nerik l'homme ou la femme noir(e), nerikis négritude...

nerik l'homme noir, narik le narrateur, le conteur, narid le conte norik le nordiste et nurik l'approvisionneur

Pour la formation des adverbes, on aura l'ajout de -o au suffixe -ik (j'hésite encore entre ça et un suffixe en -im...)



Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 8 Mai 2013 - 4:06, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 12 Aoû 2011 - 16:11

Ce ne serait pas plutôt -ic en LFN, sachant que le C se prononce K ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 12 Aoû 2011 - 16:12

C'est exact. Je rectifie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 1:28

Vocabulaire (liste Swadesh, complétée et mise à jour régulièrement)

1. je, me, moi, mon mi le mien (di) mik les miens diyo mik / mikyo
2. tu, te, toi, ton ti vous, votre (formel) vile tien (di) tik le votre (di) vik...
3. il, le, lui, il / elle, la, lui el son, le sien... dil, del, (di) sik...
4. nous, notre ni le nôtre (di) nik...
5. vous, votre (pluriel) vi le vôtre (di) vik...
6. ils ou elles, les, leur li le leur (di) lik, (di) sik
7. ceci, celui-ci/ celle/ceux/celles di to / diyo to
8. cela, celui-là, ceux-là, celles-là di lo / diyo lo
9. ici to ici-bas to ba
10. là lo là-bas lo lon là haut lo on/lo su le lieu, l'endroit top commerce xop donc do
11. qui, le quel ki les quels kiyo
12. quoi ke
13. où ko là où loko
14. quand kan le temps tan à ce moment, alors dan jamais nan
15. comment kaw ainsi taw combien kom tant tom
16. ne ... pas ne non no ni i ne
17. tout, ol tous yol entier, total, complet olik, chaque olun
18. beaucoup mun(yo) très mun plus muner moins munes
19. des, plusieurs, quelques yo
20. peu nemun(yo) moins munes
21. autre al / alik d'autres yo al les autres diyo al
22. un un solitude unis unique unik, unir uni unité, solidarité unidis
23. deux du à deux duiko deux fois deux duves du
24. trois te trois à trois, par groupe de trois teiteiko deux tiers du teik
25. quatre ka carré kaik
26. cinq pe, six ek, sept ep, huit ok, neuf na, dix des
27. grand may mayer plus grand
28. long lon longueur, longitude lonis
29. large led largeur, latitude ledis côté lad latéral ladik
30. épais tos
31. lourd pesik poids pes pois piz
32. petit tin tiner plus petit
33. court krat
34. étroit tes
35. mince dil
36. femme fem
37. homme (mâle adulte) mas
38. homme (être humain) men
39. enfant nin
40. femme (épouse) fem
41. mari mas
42. mère mam/a
43. père pap/a
44. animal nim nimop zoo
45. poisson pis
46. oiseau pit
47. chien kun
48. pou poy(o)
49. serpent kob (forge kov)
50. ver verm
51. arbre der
52. forêt bos
53. bâton pal
54. fruit frut
55. graine sem céreale gran
56. feuille (d'un végétal) del de papier fol
57. racine rad racine carrée rad kaik
58. écorce kork
59. fleur blos
60. herbe yerb
61. corde kord
62. peau pel
63. viande karn
64. sang blad
65. os kost
66. graisse gras
67. œuf yeg
68. corne korn
69. queue (d'un animal) kot
70. plume (d'un oiseau), stylo pen écrire peni peine dol lire leni salle de lecture lenop leçon les salle de classe lesop
71. cheveux, poil pil
72. tête kap cap kab / kapi comprendre
73. oreille/s yor écouter, entendre yori auditif, audiologue, auditeur yorik
74. œil/yeux yok regarder yoki ophtalmo yokik voir vidi
75. nez naz
76. bouche bok
77. dent dent
78. langue (organe) tal langue parlée fon
79. ongle nog
80. pied ped
81. jambe gam
82. genou rot
83. main man
84. aile/s yal
85. ventre vot
86. entrailles, intestins tran
87. cou kol
88. dos dos
89. poitrine pet
90. cœur (organe) kar corps kor cher ker
91. foie fig (figue fik)
92. boire bevi
93. manger yedi
94. mordre denti
95. sucer suki
96. cracher tufi
97. vomir vomi uriner miki aller à la selle kaki
98. souffler sufi
99. respirer nali
100. rire ridi
101. voir vidi
102. entendre yori
103. savoir visi
104. penser dimi
105. sentir (odorat) fari autre sens senti
106. craindre timi
107. dormir dormi rêver dremi
108. vivre vivi
109. mourir mori
110. tuer kidi
111. se battre luti
112. chasser (le gibier) xasi
113. frapper kolpi (acheter kupi copier kopi)
114. couper kuti coupure kut couteau kutik
115. fendre feli manquer fali il faut fala
116. poignarder kolpi
117. gratter raski
118. creuser kavi
119. nager nadi
120. voler (dans l'air) fleti pilote fletik dérober robi voleur robik
121. marcher padi, marcher sur, envahir vadi aller voni
122. venir toni veine ven
123. s'étendre, être étendu steni
124. s'asseoir, être assis sidi
125. se lever, se tenir debout stani
126. tourner (intransitif) rodi
127. tomber kadi
128. donner doni venir toni aller voni monter moni montagne mon (re)monter, installer (re)monti
129. tenir, avoir teni
130. serrer, presser premi
131. frotter fregi
132. laver lavi lavandière lavik lavoir, laverie lavop
133. essuyer seki, puri
134. tirer tiri
135. pousser pusi
136. jeter jeti, lancer, s'élancer lansi élan lans
137. lier ligi
138. coudre kusi cuire/cuisiner kuki cuisson kuk cuisinier kukik
139. compter konti conter nari
140. dire disi
141. chanter kani kan chant kanid chanson kanik chanteur
142. jouer (s'amuser) jogi
143. flotter floti flote flot voler (oiseau/avion) fleti
144. couler (liquide) fluki sombrer mergi
145. geler jeli
146. gonfler (intransitif) pufi (transitif) pleni
147. soleil sol
148. lune lun
149. étoile stel
150. eau vod arroser, irriguer vodi
151. pluie pluv
152. rivière riv
153. lac lag
154. mer mar eau de mer vod marik
155. sel sal eau salée salvod / vod salik
156. pierre kam
157. sable sar sablonneux sarik
158. poussière pul poussiéreux pulik
159. terre (sol) ter terreux, terrien terik
160. nuage nub nuageux nubik
161. brouillard neb
162. ciel nib céleste nibik thème astral map nibik
163. vent van venteux vanik
164. neige nev neigeux nevik
165. glace jel crème glacée jelid marchand de glaces jelidik / jelidop
166. fumée fum
167. feu fog
168. cendre kin
169. brûler (intransitif) gori
170. route rut
171. montagne, tas mon
172. rouge rub rougir neri
173. vert gren verdir greni
174. jaune yel jaunir yeli
175. blanc blanblanchir blani
176. noir ner noircir neri
177. nuit nok
178. jour den
179. an, année yen siècle kenyen millénaire kilyen
180. chaud (température) kal / brûlant gorik
181. froid (température) frid
182. plein plen
183. nouveau nov
184. vieux yenik jeune yun jeunesse yunis
185. bon bonik le bien bonis bien boniko
186. mauvais malik le mal malis mal maliko
187. pourri putrid
188. sale susik
189. droit (rectiligne) rek
190. rond ron
191. tranchant kizik
192. émoussé kizid
193. lisse lis
194. mouillé, humide moy
195. sec sek
196. juste, correct rekik
197. près, proche nes
198. loin dal
199. droite rek rekik droitier
200. gauche liv livik gauche
201. à, vers da devant, contre an conjusqu'à ta
202. dans en hors de es
203. avec (ensemble) kon joindre, rejoindre, rencontrer koni sans sen priver seni
204. et i et aussi isam / mais (cependant) a mais (pourtant) ma
205. si (condition) se si (tellement) tomiko
206. parce que, raison raz pourquoi? raz?
207. nom nam nommer nami comment t'appelles-tu? kaw nami ti?


Fil (la famille)

pap/a (le père/papa)
mam/a (la mère/maman)
pap/a i mam/a (les parents)
sun (le fils)
dot (la fille)
sun i dot / sunyo i dotyo (les enfants)
bab/a (le grand-père)
vav/a (la grand-mère)
baba i vava (les grands-parents)
sonin (le petit-fils)
dotin (la petite-fille)
brat (le frère)
sis (la soeur)
dad/a (l'oncle, le parrain)
nan/a (la tante, la marraine)
bad/a (le grand-oncle)
van/a (la grand-tante)
mas (le mari/l'homme)
fem (la femme)
brati (le cousin / beau-frère)
sisi (la cousine / belle-soeur)
papi (le beau-père)
mami (la belle-mère)
suni (le neveu / beau-fils)
doti (la nièce / belle-fille)
[


Dernière édition par Patrick Chevin le Sam 20 Aoû 2011 - 22:59, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 10:58

Patrick Chevin a écrit:
PAP NIK
Euh... Il n'y a que moi qui lit autre chose?... Embarassed

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16231
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 11:04

Nemszev a écrit:
Euh... Il n'y a que moi qui lit autre chose?... Embarassed

Faut dépasser le français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 15:58

La forme pap est la racine du mot papa qui est une fome familière (papa, mama, nana etc...) spécifique aux liens de parenté, tout comme papi, mami... Ça remplace le prénom. Quand on s'adresse à sa mère, on ne dit pas "Simone!", mais "Maman!"... Par contre on dit "Charlotte!" à sa soeur et non pas "Soeur!", d'où sis et non pas sisa, si on veut être plus affectueux, on peut dire sisin mik, ma p'tite soeur... Sinon, un père en général, c'est pap, comme le père de la patrie ou le père de l'église (le pape, le pope), dans le sens de l'autorité suprème...

Voilà. J'espère que c'est convaincant!

PS. le pluriel de pap/a est papyo.

Pour les liens de parenté par mariage, on peut rajouter unidik (par union):

papyo i bratyo unidik = les beaux-pères et beaux-frères.
mi papimamyo unidik = mes beux-parents


Dernière édition par Patrick Chevin le Sam 13 Aoû 2011 - 22:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Silvano



Messages : 11674
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 16:45

Pourquoi les infinitifs en I ? C'est l'espéranto qui revient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 17:52

Silvano a écrit:
Pourquoi les infinitifs en I ? C'est l'espéranto qui revient ?

Les infinitifs en i n'existent pas qu'en espéranto... Ou si tu préfères, l'espéranto n'a pas inventé, ni n'a le monopole des infinitifs en i...

En yolik, les infinitifs sont en i parce que les temps conjugués se font avec les autres voyelles:
a, pour l'indicatif présent, e pour l'imparfait, o pour le futur, et u pour l'irréel...

Breton:

debri = manger, me a zebr(a) = je mange, me a zebre = je mangeais et me a zebro = je mangerai...

Volapük:

palöfob / pälöfob / pelöfob / pilöfob / polöfob / pölofob / pulöfob / pülöfob = je suis / j'étais / je fus / j'avais été / je serai / je serais / j'aurais été / aimé...


Dernière édition par Patrick Chevin le Dim 14 Aoû 2011 - 9:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 22:18

Yolik: -i -a -e -o -u
Espé: -i -as -is -os -us

On voit qui t'inspire...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 13 Aoû 2011 - 23:05

C'est un système relativement satisfaisant, plus simple que celui de l'espéranto (i/u/as/is/os/us). J'ai pensé à garder le u pour le pluriel comme en feu 'yazim' (et partiellement en breton), avec une particule (be) pour l'irréel, ou un s rappelant celui de se = si, mais j'ai laissé tomber car ça m'aurait obligé à changer le nom de la langue qui contient le pluriel yo... Et puis, je trouve ce pluriel original et très productif... (On peut même y voir une allitération du oj de l'espéranto Very Happy )


Mi ne boniko kapa raz di dadisyo
Je ne comprends pas très bien l'intérêt de ces parrainages...
Je m'approvisionne essentielement dans les langues naturelles (espagnol/portugais, breton, russe, néerlandais et autres langues germanique éventuellement...), pour ce qui est du vocabulaire, je m'efforce d'éviter les recoupements, en sélectionnant les formes qui me paraissent plus éloquentes et plus simples, parfois en supprimant une lettre ou deux de la racine, si ça permet des rapprochements... Pour les mots gramaticaux et la conjugaison, je n'hésite pas à adopter un certain schématisme, présent aussi dans les langues naturelles...

Je trouve que pour l'instant il y a un rapport intéressant entre le progrès de la langue et le nombre réduit d'éléments, ce que je cherche avant tout, sans oublier l'esthétique et la naturalité... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 15 Aoû 2011 - 3:16

Comme je viens de procéder à de petits changements dans le vocabulaire, je vous propose un petit dialogue:

- Den mi tinik! Ke li nama ti?
- Bonjour mon petit! Comment est-ce que tu t'appelles?

- Den Sor!  Li nama mi Fon, Fon Yolik.
- Bonjour Monsieur! Je m'appellle Fon, Fon Yolik.

- Ti sima sam yun... Kom yena ti?
-Tu me parais bien jeune... Tu as quel âge?


- Ne muner pe den.
- Cinq jours seulement.

- A ti ja pada sam! Ko bina ti mama?
- Et tu marches déjà tout seul! Mais où est ta maman?

- Mi ne tena mama a mi papa sida an sibak...
- Je n'en ai pas. J'ai un papa mais il est devant son ordinateur...

Konikyo / Conjonctions

i et, aussi
a et, mais
ma, mais, cependant, toutefois, pourtant
ke que
an que (comparaison)
o ou bien
u si hypothèse (wether)
se si condition (if)
e euh, suspension, hésitation

Yo prepon i izidyo / Quelques prépositions et dérivés

topik de lieu

an devant, contre
en dans
on au dessus de, au sujet de
za derrière
su sur (avec contact)
ba sous (avec ou sans contact)
da à / vers
ta jusqu'à
tra à travers, par
iz de (origine)
me(z) parmi / entre / au milieu de
for hors de, sauf      

tanik de temps

pre(d) avant predi avancer, devancer, précéder, être en avance predik précédent, précesseur
po(s) après posi retarder posik suivant, retardataire
dur(an) pendant duri durer durik durable dur durée durikis durabilité


yo al autres

kon avec koni joindre, rejoindre, (se) connecter
sen sans, seni (se) priver
pa pour
fa par
re de nouveau monti > remonti
de mouvement inverse monti > demonti
raz ? pourquoi ?
ra parce que, comme

i yo daverb et quelques adverbes

ya oui
no non
ja déjà
nes(iko) près de, proche, bientôt, prochainement
yus à l'instant
tut toute de suite tutik immédiatiste
olan toujours
nolan pas toujours
yan parfois, à l'occasion
nan jamais
toan maintenant
nun personne
sel vite selik rapide
lon long, lent lonik lambin loniko lentement
sat(iko) assez satis suffisance, satiété sati suffire satik suffisant, satisfaisant
lix(iko) trop lixi excéder, exagérer lix excès lux luxe
sol(iko) seul(ement)
prim(iko) premièrement primi primer primik principal
predan en avance, tôt
posan en retard, tard
mun(yo) beaucoup
nemun(yo) peu
muner plus
munes moins
loner (ne) plus

mat ce/le matin
posmeden cet/l'après-midi
ser ce/le soir

prezan avant-hier / l'avant-veille
zan hier / la veille
den aujourd'hui / ce jour-là
denan demain / le lendemain
podenan après-demain / deux jours après


postagyo les suffixes

-ak (mak) machine, appareil fletak avion flotak embarcation
-ik participe actif, qualité, agent, outil, professionnel fletik aviateur, pilote vosik voyelle, sonore  
-iko adverbe vosiko oralement
-is propriété, état vosikis oralité
-id participe passif, produit vosid son
-op (top, xop) lieu réserver à yedop salle à manger flet(ak)op aéroport flot(ak)op port
-an adverbes de temps, saisons (tan)
-er (muner) plus
-es (munes) moins
-in (tin) petit un blemin un petit problème
-on (mon) montagne un blemon un gros problème

Les suffixes peuvent être cumulés:
pomarop = la pomeraie, frutarop = le verger...
fletakop = l'aéroport, vintakop = l'héliport... (également fletop, vintop...)
yuti = aider, yutis = l'aide, le soutien, yutik = utile, l'aide, l'auxiliaire, l'adjoint, yutikis= l'utilité...

On peut toujours abandonner la première ou dernière lettre d'un élément:
fon yutik = langue auxiliaire, yufon = auxilangue...
fon fransik = la langue française, franfonik = francophone

mer la mesure, la comparaison

muner plus
munes moins
mayer plus grand
mayes moins grand
tiner plus petit
tines moins petit
tom ... kom autant ... que
tis ... kis aussi ... que      

yo dis expressions

predan posan tôt ou tard
muner munes plus ou moins
mun nemun peu ou prou
padi a ne kadi marcher sans tomber
vonitoni aller et venir
to i toan ici et maintenant
finikyo bino primikyo  les derniers seront les premiers
lix(iko) mer pa bina ver c'est trop simple pour être vrai
muner lokyo muner ridyo plus on est de fous, plus on rit
kat bina for: musyo dansa quand le chat n'est pas là, les souris dancent
ol tona rek pa ki visa gedi tout vient à point à qui sait attendre
du pez, du mez deux poids, deux mesures

Toan i un nar kurt pa fini Et maintenant une petite histoire pour finir...

Orak mik pose des minut Ma montre retardait de dix minutes
I mi datonida da konis des minut posiko Et je suis arrivé à la réunion avec dix minutes de retard
Li ne lasida mi eni i mi binida senid iz konis On ne m'a pas laissé entrer et j'ai été privé de réunion
Dan mi vonida ta bar nesik pa teni un tas Alors je suis allé jusqu'au bistrot du coin pour prendre un verre
A finiko, ne bine muner mal Et finalement, c'était pas plus mal
Lo mi konida mi fem pa ol viv J'y ai rencontré la femme de ma vie

Sima fon yolik toma si selis kruzik!
On dirait que la langue universelle prend sa vitesse de croisière!


Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 7 Jan 2015 - 7:20, édité 65 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 20 Aoû 2011 - 23:03

(liste Swadesh, complétée et augmentée, mise à jour régulièrement) +- 1000 mots.

Transféré à la page 9.


Dernière édition par Patrick Chevin le Dim 18 Aoû 2013 - 5:34, édité 67 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 25 Aoû 2011 - 16:14

Application:

On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi!

Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.


Olun nosa sol di ke domika, disa lis. Menyo ne tena loner tan pa nosi ke bini. Li kupa merkidyo en merkop. Ma ra ne bina merkop keridyo, menyo ne tena loner kerid. Se ti vola un kerid, domiki mi!

Tadiv, disa lis. Visi mi tasid. Di bina sam mer: olun sol tra si kar vida bon. Bazik ne bina vidid fa yok.


Dernière édition par Patrick Chevin le Ven 16 Sep 2011 - 5:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 25 Aoû 2011 - 18:43

Le Yolik me fait un peu penser au "revised Volapûk" de De Jong.

http://personal.southern.edu/~caviness/Volapuk/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 25 Aoû 2011 - 19:00

Tu n'as pas tort. Il s'inspire du VP dans les principes (langue universelle) mais il est beaucoup plus simple (que même le VP de De Jong), donc plus performant: conjugaison simplifiée, pas de déclinaison même des pronoms, vocabulaire non déformé et facile à reconnaître et à mémoriser, diversification des langues sources, réduction des voyelles et du nombre d'affixes... En fait, le yolik fait la démonstration que la plupart des affixes des autres langues sont inutiles !...

C'est d'ailleurs l'impraticabilité du VP qui m'a poussé à créer le yolik et les prototypes qui l'on précédé... Mais le yolik est encore lui-même une expérience et son vocabulaire sinon sa structure est encore susceptible d'évoluer...  Surtout le vocabulaire, car chaque nouvelle racine peut remettre en cause les racines déjà introduites... Le millier de mots actuel a été réuni de cette manière, de façon pragmatique et opportuniste, mais toujours avec le soucis de l'harmonie et de la cohérence du tout, sans oublier, bien sûr, la simplicité des formes!

Je pense notamment essayer de revenir au principe Consonne-Voyelle-Consonne, soit 1000/1500 racines à combiner entre-elles deux par deux pour composer le reste du vocabulaire (comme en chinois)...


Dernière édition par Patrick Chevin le Jeu 25 Juil 2013 - 21:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 25 Aoû 2011 - 19:49

Et je ne sais plus si je t'ai parlé du vorlin, qui repose justement sur le principe CVC et qui ressemble un peu au volapük (jusqu'au nom du langage) : http://www.vorlin.org/v2k6/index.html

La présentation est bien faite, complète et le vorlin contient des traits originaux empruntés d'un peu partout. De même, le vocabulaire est assez international. Le vorlin est la première langue qui m'a permis de voir au delà des romanoclones. Il a été conçu par R.Harrisson, un sympathique habitant de Floride. Rick est assez connu pour avoir publié un texte où il expliquait qu'il laissait tomber les conlangs, texte qui est même cité sur Wikipédia. En fait, il continue de "toucher" encore aux auxlangs, même s'il ne développe plus de projet. Il est même connecté sur mon compte Twitter (mais je m'en sers jamais...). En tout cas, le vorlin vaut le détour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 25 Aoû 2011 - 20:34

Olivier Simon a écrit:
(...) En tout cas, le vorlin vaut le détour.

Je viens de faire le détour à défaut d'en faire le tour...  Very Happy

Effectivement, le vocabulaire du type CVC et de sources diverses est intéressant et pourrait être confronté à celui du yolik...

Pour le reste, je le trouve sommes toutes trop théorique et un tantinet compliqué, notamment dans sa syntaxe plutôt déconcertante... (Comme toujours, les bons principes qui se mènent à des surcharges inutiles...)

On se passerait bien de la lettre ng/q...

J'ai failli retenir le mot lin pour la langue en yolik, pour finalement le garder pour ligne (linik = linéaire, ligneur...). Il reste len qui signifiait lecture (remplacé par leg), tandis que len c'est le bois et lenik le bûcheron... il faut aussi prévoir le mot lin... à voir... Pour l'instant je m'en tiens à fon langue, lali parler(à la place de foni), disi dire et nari (ra)conter...  tal étant la langue/organe de la cavité buccale, on aurait aussi pu avoir tal/lal ou yal (actuellement ailes)  

En visitant les différents liens je lis surtout de l'anglais et pratiquement jamais de vorlin!, si bien qu'il m'est impossible d'avoir une véritable idée de la langue...  

Avec le Yolik, je suis surpris (eh oui!) par sa progression rapide, qui semble indiqué que les choix de départ sont les bons...


Dernière édition par Patrick Chevin le Dim 28 Juil 2013 - 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16231
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 25 Aoû 2011 - 23:38

Patrick Chevin a écrit:
mesun (janvier)
mesdu (février)
meste (mars)
meska (avril)
mespe (mai)
mesek (juin)
mesep (juillet)
mesok (août)
mesna (septembre)
mesdes (octobre)
mesdesun (novembre)
mesdesdu (décembre)

Tiens-tiens: avec un tel système de numération mensuelle, j'm'étais un p'tit instant imaginé que tu aurais pu commencer à numéroter à partir de mars; ce qui aurait donné:
mesun (mars)
mesdu (avril)
meste (mai)
meska (juin)
mespe (juillet)
mesek (août)
mesep (septembre)
mesok (octobre)
mesna (novembre)
mesdes (décembre)
mesdesun (janvier)
mesdesdu (février)

Et qui ne nous aurait pas trop éloigné de notre calendrier, puisque les termes sont à-postériori. On aurait eu, en prime, les anciens mois romains "quintilis" (mespe) et "sextilis" (mesek), respectivement pour les mois qui avaient précédé IVLIVS (CAESAR) et AVGVSTVS. J'dois admett' que moi non plus, je n'y avais mêm'pas pensé à l'époque de la rédaction de cette page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 26 Aoû 2011 - 2:25

C'est ce que j'avais fait dans un premier temps (voir page 1)... En fait, ça reste possible, si on fait commencer l'année en mars...

Une autre version consiste à avoir un suffixe en -es (de mes) après le chiffre: unes, dues, tees, kaes, pees, ekes, epes, okes, naes, deses, desunes et desdues, que j'ai finalement abandonnée... (Pareillement pour les jours avec un suffixe en -en (de den)...
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 26 Aoû 2011 - 12:30

Ta langue sonne un peu comme un intermédiaire entre du serbo-croate et du grec. Je la verrais donc bien parlée dans ce coin-là.

Si c'était du grec, ça s'écrirait à peu près comme ceci:
Ολούν νόσα σόλ ντι κε δόμα, ντίσα λίς. Μένιο νε τένα λονέρ τάν πα νόσι κε. Λι κούπα φαμπίδιο εν μερκόπ. Μα ράζ νε μπίνα μέρκοπ κερίδιο, μένιο νε τένα λονέρ κερίδ. Σε τι βόλα ουν κερίδ, ντόμι μι!

Ταδίβ, ντίσα λίς. Βίσι μι σεκρίδ. Δι μπίνα σαμ μέρ: ολούν σόλ τρά σι κάρ βίδα μπόν. Μπαζίκ νε μπίνα βιδίδ φά ιόκ.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Sam 27 Aoû 2011 - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 26 Aoû 2011 - 18:57

Serbikroatik, gresik... mi preza di! flower

Pourquoi deux graphies pour B ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 26 Aoû 2011 - 19:05

Je crois qu'il s'est trompé. En grec ancien, le "béta" correspondait au "b", mais au "v" en grec moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 26 Aoû 2011 - 19:58

Sinon en cyrillique ça donne:

Олун носа сол ди ке дома, диса лис. Менйо не тена лонер тан па носи ке. Ли купа фабидйо ен меркоп. Ма раз не бина меркоп керидйо, менйо не тена лонер керид. Се ти вола ун керид, доми ми!

Тадив, диса лис. Виси ми секрид. Ди бина сам мер: олун сол тра си кар вида бон. Базик не бина видид фа йок.


Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 27 Aoû 2011 - 11:33

Patrick Chevin a écrit:
Pourquoi deux graphies pour B ?
J'ai utilisé la prononciation grecque moderne:
V > B
B > MP

De même, j'ai essayé de remplacer les D non-intervocaliques par des NT, sinon ils se prononcent comme le TH de "that".

Essaie ce texte sur ce site.

EDIT: ah j'avais oublié de changer un B en MP à "bina".

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Aujourd'hui à 20:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Yolik (publié sous licence CC0)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» commande dendrogramme sous R
» extraire sous SAS
» Graphiques sous R?
» Chauffage électrique : sous la fenêtre ou à l'opposé
» La vie des ouvriers d'usine sous Napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: