L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Yolik (publié sous licence CC0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 27 Aoû 2011 - 11:41

Nemszev a écrit:
V > B
B > MP

Ouais, raison pour laquelle je me demande encore pourquoi, dans les atlas où les noms sont retranscrits en alphabets latin, on continue à écrire Lesbos et non pas Lesvos. Encore une incongruïté, ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 27 Aoû 2011 - 18:33

Hay que beber para vivir y no vivir para beber.


Dernière édition par Patrick Chevin le Dim 28 Aoû 2011 - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Sam 27 Aoû 2011 - 19:20

Anoev a écrit:
Nemszev a écrit:
V > B
B > MP

Ouais, raison pour laquelle je me demande encore pourquoi, dans les atlas où les noms sont retranscrits en alphabets latin, on continue à écrire Lesbos et non pas Lesvos. Encore une incongruïté, ça...

C'est en raison des habitudes antiques, puisque la plupart des toponymes grecs nous sont connus de cette époque. N'as-tu jamais entendu parler des Lesbiennes ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Dim 28 Aoû 2011 - 7:57

On lityo, mi dima fori lit w raz di no bina mun prolik. Mi yus kema taw...kaw pa tiko...kiko...

À propos de lettres, je pense éliminer la lettre w qui n'est pas très productive. Je viens de remplacer taw... kaw par tiko... kiko...

tis ... kis


Dernière édition par Patrick Chevin le Jeu 1 Sep 2011 - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: W   Dim 28 Aoû 2011 - 12:57

Patrick Chevin a écrit:
À propos de lettres, je pense éliminer la lettre w qui n'est pas très productive. Je viens de remplacer taw... kaw par tiko... kiko...

À chacun son choix. Y en a qui aiment... et d'aut'qu'aim'pas. Tiens; pour te donner deux exemples "slavlatins" extrêmes: le slovaque et le polonais: le premier n'a pas un seul W dans ses mots, et l'autre l'utilise systématiquement... au point de n'avoir de V que pour les noms propres étrangers.

Si t'en n'as pas besoin, effectiv'ment, personne ne serait d'assez mauvais goût pout te l'imposeer. En ce qui me concerne, il* me permet de pouvoir transformer des homonymes parfaits en simples homophones (ex: vaad = haut vs waad = attendre). Par ailleurs, le V se dévoise en fin de mot, pas le W: deav /dɑːf/ vs deaw /dɑːv/; les deux veulent dire "jour", le premier au nominatif, le second au circonstanciel. Du reste, je dois l'avouer /dɑːv/ "couvre" trois homophones: deaw (déjà cité) et deux autres: deave et deawe: les pluriels respectifs des deux précédents.

*Et c'est pas l'seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Dim 28 Aoû 2011 - 17:23

L'emploi du w donné par Anoev, ne colle pas pour le Yolik car w ne pourrait en aucun cas concurrencer le v. L'exemple du polonais viens du fait qu'il est influencé par l'orthographe de l'allemand où le w a le son de v et v le son de f (à ma connaissance, aucune langue slave, en dehors du polonais, n'utilise le w...)

Les mots taw et kaw en yolik ne pourrait en aucun cas se prononcer tav et kav, mais seulement táu et káu. Si je n'écris pas u, c'est parce que les semiconsonnes w et y se comportent comme des consonnes : ia est différent de ya (en fait ia n'existe pas.)...

Bien sûr, on pourrait n'avoir que i et u comme en vieux breton (ia, iac'h = ya, yah) ou comme en LFN... Mais i un (et un) se distingue de yun (jeune) et de i yun (et jeune)...

Le but est d'éviter les ambigités.

Si le w se maintient, ça risque de n'être qu'en début de mot... Quand on fait toutes les combinaisons CVC, on voit bien que nombreuses sont celles qui ne sont pas envisageables car difficiles à prononcer (-uw, -iy, -ew...) ou alors n'évoquant aucun mot dans les langues sources... Ainsi, avec un maximum de 20 consonnes, on aurait 2000 combinaisons, dont beaucoup ne seraitent pas retenues, et par conséquent la moisson serait maigre... C'est la raison pour laquelle je pars de mots existants dans différentes langues (breton, russe, germaniques et romanes) en essayant de m'en tenir à la monosyllabe de type CCVC ou CVCC, ce qui devrait me donner:

CV = 18 X 5 = 90
VC = 90
CVC = 1620
CCVC (BL BR DR FL FR GL GR KL KR PL PR SL TR VL VR XL ZL) = 1430
CVCC (L N R S) = 360

soit 3590 racines maxi qui avec les dérivés (affixes) et mots composés (2 racines) donnent une quantité quasi illimitée de mots, mais dans la pratique , on fonctionne en sous-exploitation, en se contentant de quelques dizaines de milliers de mots... (Je pense qu'un objectif de 2000 racines et 20 000 mots est tout à fait satisfaisant, d'autant plus que les mots scientifiques suivront la terminologie international latine et grecque...)



Dernière édition par Patrick Chevin le Lun 29 Aoû 2011 - 5:05, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Dim 28 Aoû 2011 - 18:18

Je comprends tout-à-fait: chaque langue est différente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Dim 28 Aoû 2011 - 19:11

Le problème des noms de plantes et d'animaux et particulièrement épineux. Certes, il existe la nomenclature scientifique, latine... Mais comme dit le poète: la botanique, c'est l'art d'insulter les fleurs en latin...

D'ailleurs, les langues (dites) latines, ont souvent leurs propres mots pour la faune et la flore... et que faire de la richesse et de l'expressivité de ces mêmes mots en breton et en russe !

Par exemple, pour reprendre un mot déjá utilisé ici de La Fontaine à St Exupéry: le renard, j'avais au départ choisi vulp comme la plupart des LAI, pour son internationalité ou latinité... Mais en français on dit renard anciennement goupil et en portugais/espagnol: raposa (l'espagnol a aussi vulpo)...

Puis j'ai changé pour la racine russe lis(a) qui me paraissait mieux representer l'animal, puisque j'avais libéré la racine lis de son sens de lisse en la ramplaçant par glad également russe (et glisi > glidi, voir p. 3)... En breton, le renard se dit louarn (pluriel lern) et l'école buissionnière, skolig al louarn (la petite école du renard)... D'ailleurs lis nous ramène à lycée elephant

Revenir en haut Aller en bas
Réatami



Messages : 516
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : France

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Dim 28 Aoû 2011 - 19:38

Citation :
Certes, il existe la nomenclature scientifique, latine... Mais comme dit le poète: la botanique, c'est l'art d'insulter les fleurs en latin...

Il faut aussi savoir que la nomenclature scientifique n'est pas très adaptée (trop précise pour un usage courant). D'autant que maintenant, les familles sont phylogénétiques, et donc on a avec des noms proches des plantes qui nous sembleraient éloignées (parce que leur patrimoine génétique nous crie qu'ils sont cousins sans qu'on puisse le voir).

Par exemple : la famille du cannabis (mot quand même assez international je pense !) comprend aussi le chanvre domestique, et je pense qu'il faut distinguer ces deux plantes clairement. Et si on remonte un peu plus, les chanvres sont du même ordre que le houblon.

Et en chimie, les molécules ont des noms très différents selon la méthode de transcription qu'on choisit. Et je ne pense pas que le nom chimique complet de la vitamine A soit plus simple que "vitamine A" ou qu'un de ses autres noms...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 29 Aoû 2011 - 4:51

Juste avant de commencer le Yolik, je suggérais de n'utiliser que des mots consacrés internationalement, à l'instar des racines grecques en médecine (kef(al) = tête, oft(alm) = oeil, r(h)in = nez, stom = bouche, som(at) = corps...). J'en suis vite revenu (tête > kap, oeil > yok, nez > naz, bouche > bok, corps > kor)...

yo nim (qq animaux)

kun le chien
kat le chat
lis le renard
lob le loup (esp/por:lobo, rus: volk, ang: wolf, bret: bleiz)
lox le cheval
zin l'âne
bov le boeuf
yov le mouton
pit l'oiseau

(Vidi p. 5)



Dernière édition par Patrick Chevin le Sam 3 Sep 2011 - 21:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 29 Aoû 2011 - 18:07

"Lox" (cheval) me fait penser à "Xol" (boeuf) en volapük: de ox > lox (racines en CVC) > xol (x ressemblant trop à ks).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 29 Aoû 2011 - 18:52

Nemszev a écrit:
"Lox" (cheval) me fait penser à "Xol" (boeuf) en volapük: de ox > lox (racines en CVC) > xol (x ressemblant trop à ks).
Attention! x se prononce comme sh...

Lox vient du russe loshad'. On retrouve les lettres dans différentes langues:

français: cheval, étalon
russe: kon' et loshad'
Portugais: cavalo
Espagnol: caballo
breton: loen (cheval et animal) (et marc'h)
anglais: horse, stallion

Je reprends ma petite liste d'animaux:

nimyo domik les animaux domestiques

kun le chien
kat le chat
lox le cheval
zin l'âne
bov le boeuf
yov le mouton
kep la chèvre
pork le cochon
lap le lapin

nimyo selvik les animaux sauvages

lef l'éléphant
jir la girafe
rin le rhinocéros
yip l'hippopotame
tig le tigre
lep le leopard
jab le sanglier
lev le lion
lis le renard
lob le loup
mom le singe
leb le lièvre
mus la souris
rat le rat
skar l'escargot
slim la limace
ran la grenouille


nimyo mitik les animaux mythiques

drak le dragon

pityo les oiseaux

gal la poule
nak le canard
gus l'oie
gil l'aigle
korv le corbeau
spar le moineau  


pisyo i nimamyo marik les poissons et mamifères marins

rak le requin
ket la baleine
tun le thon
trut la truite
salm le saumon
renk le hareng
 
nityo les insectes

bik abeille
vep guêpe
mux mouche
sok moustique
mig fourmi
faf papillon
lul libellule
kril grillon

Le cas du papillon est intéressant:

français: papillon
anglais: butterfly (très joli quand on oublie que ça signifie la mouche du beurre...)
breton: balafenn / barbellig / bobelan
italien: farfalla
portugais: borboleta / mariposa
espagnol: mariposa
russe: babotchka

Fin i menyo bina yo nim, ne ver ?
Finalement les hommes aussi sont des animaux, n'est-ce pas ?

Korv i lis Le Corbeau et le Renard

Sor Korv su un dar en sid
tene en su bek un kez
Sor Lis fa si far trakid
Disa muner munes di res
Yey Sor Korv! Den bon!
Kis vi sima tom bel, lo on!
Veriko, se vi vos
mera si kon vi vest
Vi bina ya primik
mez ol nimyo en bos
En yori di, ni Korv ne geda muner ves
Bera mayiko bek i lasa kadi kez
Lis trapa di
disa i:
Sor keridik,
leri ke ol flatik
viva fa sploti ki skuta  
Mi dima ke di les un kez ya deba kusta!


Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 14 Jan 2015 - 19:14, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 1 Sep 2011 - 5:09

Nemszev a écrit:
"Lox" (cheval) me fait penser à "Xol" (boeuf) en volapük: de ox > lox (racines en CVC) > xol (x ressemblant trop à ks).

Le choix de X pour transcrire SH vient de l'option pour le principe d'une lettre, un son, la lettre X étant disponible et se prononçant ainsi en portugais et anciennement en espagnol (X/J > Jota). L'InterRoman et la LFN ont fait le même choix.

Alphabet du yolik:

K G
P B F V W
T D S Z X J Y
L M N R
A E I O U

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Jeu 1 Sep 2011 - 23:44

taw ... kaw > tiko ... kiko >> tis ... kis ( tis: ainsi, tel, kis: que, comme, la manière)

Kis vi vona ta labop ? (Comment vous rendez-vous au travail ?)


En...
bus (yolak) véhicule de transport collectif busik chauffeur de bus
mob (vedak) voiture automobile mobik automobiliste
bis (rodak) vélo, bicyclette, cycle bisik cycliste
mot (motak) motocyclette motik motard
tren (relak) train, véhicule de transport ferroviaire relik cheminot
tram (elektrak) tramway / électrique
taks taxi taksik chauffeur de taxi
fletak avion flet-i vol-er fletik aviateur, pilote
vintak hélico vint hélice
bark (flotak) bateau, navire, embarcation enbarki / debarki
sitak métro sit ville sitik citadin

Pediko (à pied)

Le suffixe -ak vient de mak = la machine, l'appareil (lalak = microphone, dalak = téléphone)


Zan, kerik mik tena dalalid mi pa konvi mi prezi belik den sunik en voni ta nimop vidi nimyo selvik iz nesamyo kunter. Ni tena vonid en bus ra si mob bine en remont. Lo, ni tena vidid lefyo i tigyo i ridid mun kon momyo ki fabe yo grim. Ni i tena mirid pityo zotik kon si penyo iz yol krom...

Hier, un ami m'a appelé pour m'inviter à profiter de la belle journée ensoleillée en allant au zoo voir les animaux sauvages de différents continents. Nous y sommes allés en bus car sa voiture était au garage. Là, nous avanos vu les éléphants et les tigres et nous avons beaucoup ri avec les singes qui faisaient des grimaces. Nous avons aussi admiré les oiseaux exotiques avec leurs plumes de toutes les couleurs...


Dernière édition par Patrick Chevin le Sam 10 Sep 2011 - 21:30, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
lidepla



Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 2 Sep 2011 - 9:49

Vintak fleti ma yoan kadi.

Je propose ajouter une option de ne pas indiquer le nombre et des temps obligatoirement. Il est plus facile, par exemple en commencant d'apprendre Yolik, de ne pas penser du lexique et de la grammaire en même temps et utiliser simplement la forme d'un mot donné en dictionnaire.
J'apprécie vintak, lox, lis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Ven 2 Sep 2011 - 17:56

lidepla a écrit:
Vintak fleti ma yoan kadi.

Je propose ajouter une option de ne pas indiquer le nombre et des temps obligatoirement. Il est plus facile, par exemple en commencant d'apprendre Yolik, de ne pas penser du lexique et de la grammaire en même temps et utiliser simplement la forme d'un mot donné en dictionnaire.
J'apprécie vintak, lox, lis...

J'accepte d'autant plus facilement que c'est déjà la cas. Dans le Corbeau et le Renard, je passe de l'imparfait au présent... Quant au pluriel, il n'est indiqué qu'une seule fois et lorsque c'est nécessaire:

Mi yeda frut = je mange le fruit / ce fruit
Mi yeda frutyo = je mange les fruits / ces fruits ou les/des fruits, en général
Mi yeda yo frut = je mange des fruits / quelques uns (some fruits)
Mi yeda ka frut ol den = je mange quatre fruits par jour

Par contre, je ne comprends pas pourquoi on utiliserait l'infinitif/subjonctif à la place du présent. Ce que tu appelles ne pas indiquer le temps correspond en yolik a utiliser l'irréel/subjonctif/impératif (en fait j'hésite entre un impératif en A et en I, pour l'instant c'est en I car en A ça peut prêter à confusion et ça oblige à utiliser systématiquement le pronom sujet) :

vintak fleta ma yoan kada.

Ça me paraît plus simple, ou du moins aussi simple et plus précis, non ?

Ou alors tu penses que lorsqu'il s'agit d'une généralité, le présent ne s'impose pas ?

un fletak kada / un fletak pota kadi
fletak kada (l'avion tombe en ce moment / en géneral ?)
fletak bina en kad (l'avion est en train de tomber ?)

Si je dis "ti yedi frut", je comprends "(toi,) mange le fruit!"...

mat ce/le matin
pomeden cet/l'après-midi
ser ce/le soir

prezan avant-hier / l'avant-veille
zan hier / la veille
den aujourd'hui / ce jour-là
denan demain / le lendemain
podenan après-demain / deux jours après



Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 7 Sep 2011 - 2:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
lidepla



Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 5 Sep 2011 - 9:05

Patrick Chevin a écrit:
lidepla a écrit:
Vintak fleti ma yoan kadi.

Je propose ajouter une option de ne pas indiquer le nombre et des temps obligatoirement. Il est plus facile, par exemple en commencant d'apprendre Yolik, de ne pas penser du lexique et de la grammaire en même temps et utiliser simplement la forme d'un mot donné en dictionnaire.
J'apprécie vintak, lox, lis...

J'accepte d'autant plus facilement que c'est déjà la cas. Dans le Corbeau et le Renard, je passe de l'imparfait au présent... Quant au pluriel, il n'est indiqué qu'une seule fois et lorsque c'est nécessaire:

Mi yeda frut = je mange le fruit / ce fruit
Mi yeda frutyo = je mange les fruits / ces fruits ou les/des fruits, en général
Mi yeda yo frut = je mange des fruits / quelques uns (some fruits)
Mi yeda ka frut ol den = je mange quatre fruits par jour

Très bien. Ne peut-il "Mi yeda frut" signifier aussi "Je mange des/les fruits"?
Si l'on dit "ka frut", cela veut dire que la forme "frut" n'exprime pas le singulier obligatoirement, n'est-ce pas.
(A ce point mes capacitées françaises sont épuisées et je continue en la langue méchante)

For comparison, in LdP:
Me chi fruta. - I eat a/the fruit(s).
Me chi un fruta. - I eat a fruit.
Me chi sey fruta. - I eat this/the fruit(s).
Me chi frutas. - I eat fruits.
Me chi koy fruta. - I eat a certain/some fruit(s).

I've found out that such a system without singular - plural opposition but with indefinite - plural opposition existed in mandchou language.

For "Mi yeda frutyo" and "Mi yeda yo frut", I would think it's the same thing.

Patrick Chevin a écrit:

Par contre, je ne comprends pas pourquoi on utiliserait l'infinitif/subjonctif à la place du présent. Ce que tu appelles ne pas indiquer le temps correspond en yolik a utiliser l'irréel/subjonctif/impératif (en fait j'hésite entre un impératif en A et en I, pour l'instant c'est en I car en A ça peut prêter à confusion et ça oblige à utiliser systématiquement le pronom sujet) :

vintak fleta ma yoan kada.

Ça me paraît plus simple, ou du moins aussi simple et plus précis, non ?

As you like. The idea is to use the form given in the dictionary, whatever it is.
Comparing with LdP, I am not sure that tenses exist there at all. There are optional tense particles but the very verbs are tenseless, so one can use them in any situation without much thinking.
Khauris nawehrg! (That's "I wish you a good further work!" in Sambahsa.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 5 Sep 2011 - 16:47

Je ne partage pas cette obsession de certains auxlangers pour l'absence de conjugaison. C'est d'ailleurs une critique recurrente que je fais à la LFN, bien qu'il y ait des petits mots pour indiquer les temps (ia, va et ta), je les trouve totalement insuffisants car ils conduisent à l'imprécision voire à l'ambigüité...

Mon modèle de langue n'est pas le mandarin...

Une auxlang, à mon avis, devrait avoir comme en Yolik une conjugaison minimale mais complète:

- perfectif infinitif / subjonctif / impératif i, présent a, passé e, futur o et conditionnel u
- imperfetif infintif, passé, présent, futur et conditonnel (auxiliaire teni + participe passif -id)
- voie passive (verbe bini + participe passif id)

Par ailleurs, la LFN présente une liste de verbes transitifs et intransitifs, ce qui me paraît une complication inutile...

Un verbe doit se caractériser par son aspect, son mode et sa temporalité.

Mais surtout, les terminaison verbales permettent d'avoir des mots qui se treminent par des voyelles, contrastant avec ceux se terminant par une consonne, ce qui permet de maintenir l'équilibre nécessaire à l'oralité!  

-----------------------------------

dar = arbre > -ar (suffixe)

frut (fruit) > frutar arbre (fruitier) frutarop (verger)

pom (pomme) > pomar (pommier) pomarop pommeraie
pex pêche > pexar (pêcher)
prun prune > prunar (prunier)
kir (cerise) > kirar (ceriser)
pir (poire) > pirar (poirier)
ban (banane) > banar bananier banarop plantation de bananiers
frez (fraise) > frezar (fraisier) frezarop champ de fraises
fram (framboise) > framar (framboisier)
bagyo (baies)

blosyo (fleurs) blosik fleuriste

roz (rose) > rozar (rosier) rozarop (roseraie)
york orchidée > yorkop orchidaire


Dernière édition par Patrick Chevin le Mar 26 Mai 2015 - 18:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 5 Sep 2011 - 17:28

Patrick Chevin a écrit:
Une auxlang, à mon avis, devrait avoir comme en Yolik une conjugaison minimale mais complète:

- perfectif infinitif / subjonctif / impératif i, présent a, passé e, futur o et conditionnel u
- imperfetif infintif, passé, présent, futur et conditonnel (auxiliaire teni + participe passif -id)
- voie passive (verbe bini + participe passif id)

Même si je n'utilise pas le même type de conjugaison pour l'aneuvien (et ce n'est peut-être pas forcément parce qu'il s'agit d'une persolangue), je suis de ton avis dans les grandes lignes: "simple" ne doit pas systématiquement signifier "pauvre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 5 Sep 2011 - 18:08

Patrick Chevin a écrit:
Mon modèle de langue n'est pas le mandarin...

Une auxlang, à mon avis, devrait avoir comme en Yolik une conjugaison minimale mais complète:
Ton modèle de langue serait-il... l'espéranto ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 5 Sep 2011 - 19:42

Ne entute / Ne en ol.
Je m'inspire à la fois de différentes langues construites et naturelles...

Le mandarin est une langue isolante.
Les langues isolantes tendent à évoluer vers une structure agglutinante par juxtaposition.
Ensuite, afin de donner plus de souplesse à la langue et d'en arrondir les formes, on passe d'une structure agglutinante à une structure flexionnée...

Une LAI ne doit pas s'enfermer dans un de ces catégories...

L'espéranto est supposé être à la fois agglutinant et isolant, le Yolik aussi, mais il comporte également des éléments flexionnels...
Revenir en haut Aller en bas
lidepla



Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Lun 5 Sep 2011 - 22:45

Patrick Chevin a écrit:
Je ne partage pas cette obsession de certains auxlangers pour l'absence de conjugaison.

Et moi, je ne partage pas l'obsession pour des conjugaisons. Je peux expliquer cela. Grammatical features are very different in different languages, and what seems natural for speakers of one language is odd for speakers of some others. For Hindi speakers it is natural to conjugate according to gender, but it isn't so for the Finnish... It is only reasonable to seek for a certain "lowest common denominator" instead of imposing on everybody some grammatical schemes that you think are good. Generally, it is easier to have grammatical meanings detached from lexical ones.

Patrick Chevin a écrit:

C'est d'ailleurs une critique recurrente que je fais à la LFN, bien qu'il y ait des petits mots pour indiquer les temps (ia, va et ta), je les trouve totalement insuffisants car ils conduisent à l'imprécision voire à l'ambigüité...

It's interesting. Can you give some examples?


Patrick Chevin a écrit:

Mon modèle de langue n'est pas le mandarin...

Le mien, non plus.


Patrick Chevin a écrit:

Une auxlang, à mon avis, devrait avoir comme en Yolik une conjugaison minimale mais complète:

- perfectif infinitif / subjonctif / impératif i, présent a, passé e, futur o et conditionnel u
- imperfetif infintif, passé, présent, futur et conditonnel (auxiliaire teni + participe passif -id)
- voie passive (verbe bini + participe passif id)

Parfait. Except that some people will crack their brain, solving the task of not only remembering the lexical meaning but also at the same time finding a correct grammatical form in this scheme (which, taken as a whole, is alien for most people on Earth. You know, not every language even has a separate form for future tense, to say nothing of subjonctive).

Patrick Chevin a écrit:

Un verbe doit se caractériser par son aspect, son mode et sa temporalité.

Ce doit être une citation de quelque code des verbes que je n'ai pas lu. Smile


Patrick Chevin a écrit:

Mais surtout, les terminaison verbales permettent d'avoir des mots qui se treminent par des voyelles, contrastant avec ceux se terminant par une consonne, ce qui permet de maintenir l'équilibre nécessaire à l'oralité!

I believe you that in Yolik, for euphonic reasons, verbs should end in a vowel. However this doesn't dictate adoption of the conjugation scheme that you mention.

I'm expressing my current opinion. Generally I am for existence of various approaches. In fact, there is no "right" or "wrong". Let's go our own ways, let's try different things. Practice and time will tell what can live.
I'd like to see Yolik's dictionary and grammar presented systematically, then I could write something in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Mar 6 Sep 2011 - 5:01

"Adio," la volpe ia dise. "Me secreta es esta. El es multe simple: on vide bon sola con se cor. On no pote vide la esense con se oios."

Dans cet extrait tiré du fil "traductions", on ne sait pas si la volpe ia dise signifie:

- le renard dit / a dit
- le renard disait
- le renard eut dit
- le renard avait dit

et l'emploi de ante ou de ja ne résoud pas le problème, puisque ja sert à la fois pour l'antériorité et l'anticipation.

- la volpe dise ja (dit déjà / a dit ?)
- la volpe ia dise ja (disait déjà, dit déjà, avait déjà dit, a déjà dit ?)
- la volpe va dise ja (dira déjà, aura déjà dit, va déjà dire ?)
- la volpe ta dise ja (dirait déjà, aurait déjà dit, dise déjà, ait déjà dit ?)

Le problème est encore plus insoluble avec ta qui couvre le subjonctif, le conditionnel et l'impératif et qui surtout ne peut pas se combiner avec ia ni va...

Si j'écris "la volpe ta dise", ça peut vouloir dire:

- le renard dirait
- le renard aurait dit
- le renard allait dire
- que le renard dise
- que le renard ait dit

Il semble que depuis on ait introduit un ta ce, qui semble combler en partie cette lacune. Mais je n'en suis pas sûr puisque j'ai décroché... En fait la LFN utilise un vocabulaire roman et s'inspire des créoles romans pour la grammaire, mais son point de départ et de référence est toujours l'anglais, langue maternelle de ses concepteurs, et c'est ce qui à mon avis explique l'incompréhension face à certaines critiques et sollicitations. Pour ma part, au bout d'une année de collaboration, je ne me sentais toujours pas à même de lire et d'écrire avec aisance dans la langue, devant toujours vérifier l'existence d'un mot (la plupart des mots latins internationaux n'y sont pas admis), et hésitant sur sa lettre finale: pourquoi esta problem et non

- esta problema
- esta probleme
- esta problemo
- este problem
- este problema
- este probleme
- este problemo
- esto problem
- esto problema
- esto probleme
- esto problemo
- esti problem
- .................. ?


Pourquoi les finales a, e, o et i dans les adjectifs bela, grande, pico et peti ?

Pourquoi les verbes ama, come et senti, si on a par ailleurs amable, comable et sentable ?

Comment distinguer un pluriel en -os non tonique et un mot suffixé en -os tonique ?

Comment savoir si tu ama signifie tu aimes ou ton amour ?

Pourquoi est-ce qu'il existe un forum de LFN et que personne n'y a encore rien écrit ?

La LFN est-elle une langue de communication ou de démonstration ?...

Je sais que je suis sévère, mais c'est parce que je prends les choses à coeur (J'aurais bien aimé pouvoir me contenter de la LFN, de l'espéranto, ou du volapük... Au lieu de ça, j'ai conçu l'InterRoman et le Yolik... Et si, comme il a été écrit plus haut, le Yolik fait penser au volapük, devinez pourquoi ! ...)


Dernière édition par Patrick Chevin le Mar 6 Sep 2011 - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Mar 6 Sep 2011 - 17:37

lidepla a écrit:

Patrick Chevin a écrit:

Mais surtout, les terminaison verbales permettent d'avoir des mots qui se treminent par des voyelles, contrastant avec ceux se terminant par une consonne, ce qui permet de maintenir l'équilibre nécessaire à l'oralité!

I believe you that in Yolik, for euphonic reasons, verbs should end in a vowel. However this doesn't dictate adoption of the conjugation scheme that you mention.

Il est plus facile de retenir 5 voyelles finales correspondant chacune à un temps de la conjugaison que cinq voyelles aléatoires, comme en LFN, et qui de toute façon risquerait de disparaître devant les suffixes... Quant à la solution qui consisterait à avoir une seule voyelle pour les verbes, par exemple i, comme en esperanto sen fleksio, elle me paraît trop réductrice, appauvrissante, monotone et surtout inutile...

Bina muner yezik teni pe vosik finik, olunke repona da un tan lalik, an pe vosik kazik, kis en LFN, i ke, olkisiko, risku fori an potagidyo... On solvis ke binu iz teni solun vosik da verbyo, binu i, kis i en esperanto sen fleksio, di sima da mi lix minik, povik, untonik i primiko neyutik...


Dernière édition par Patrick Chevin le Ven 9 Sep 2011 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lidepla



Messages : 108
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Mer 7 Sep 2011 - 7:58

Patrick Chevin a écrit:
"Adio," la volpe ia dise. "Me secreta es esta. El es multe simple: on vide bon sola con se cor. On no pote vide la esense con se oios."

Dans cet extrait tiré du fil "traductions", on ne sait pas si la volpe ia dise signifie:

- le renard dit / a dit
- le renard disait
- le renard eut dit
- le renard avait dit


But maybe the context clarifies the situation sufficiently and there is no need for extra precision?
You may be shocked, but, as I know the context, I am pretty sure that in this phrase in LdP there will stand a bare verb without any particles at all:

"Adyoo," foxa shwo.

Quand il s'agit d'une série d'événements passés (ex: dans un texte), répéter les marqueurs temporels est superflu.
It’s a question of whether you accept the principle of facultative precision or not. The principle of facultative precision means that it is not obligatory to indicate a grammatical meaning if it may be inferred from the context, but if precision needed it is possible. Thus, in that story, when we meet the fox for the first time, we have to indicate that it is one: “un foxa”. But later, when we already know the situation, we can use simply “foxa”, without further articles or numbers.
This doesn’t mean poverty of expression: everything can be expressed if needed.

I am not sure, however, that LFN takes advantage of the principle of facultative precision and if it can make a distinction between “a dit” and “disait” at all. LdP can.

As to the distinction between “eut dit” and “avait dit”, I confess I don’t even understand it, because I looked at French tenses a long time ago. Russian doesn’t have such things. I hope that in Yolik you won’t have specific synthetic forms for those grammatical meanings that I will have to obligatorily use.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yolik (publié sous licence CC0)    Aujourd'hui à 14:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Yolik (publié sous licence CC0)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» commande dendrogramme sous R
» extraire sous SAS
» Graphiques sous R?
» Chauffage électrique : sous la fenêtre ou à l'opposé
» La vie des ouvriers d'usine sous Napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: