L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Mer 18 Juin 2008 - 12:43

ziecken a écrit:
De plus, l'univers du Losda n'est pas du médiéval fantastique, c'est un genre que je ne saurais même pas définir Neutral
La Naroda non plus n'est pas dans le médiéval fantastique... On n'est pas obligé de créer des mondes dans ce domaine... Il y a aussi la science fiction, ou tout simplement le parallélisme... La société de Naroda par exemple est fort proche de la nôtre, quoique un peu plus avancée, mais rien de bien différent dans le fond.
L'avantage c'est que c'est toi qui définis les limites... c'est ça la littérature: tu écris ce que tu veux. de la manière que tu veux. C'est justement ce qui me lasse bien souvent, voir que trop de langues / romans copient l'esprit SdA (voir "Eragon" par exemple). Puisque ça a déjà été fait, même si on aime, pourquoi copier l'idée au lieu de faire quelque chose de personnel?

Pour ma part, j'ai écrit quelques récits sur les anciens temps de mon univers virtuel, avec également des projections extraplanétaires... Cela, il y a déjà longtemps et parce que c'était relativement facile... Aussi ai-je donc moi aussi été inspiré par des choses déjà faites. Cela dit, ce que je recherche aujourd'hui, c'est une sorte d'innovation: pouvoir rester dans le domaine du fantastique (parce que dans le fond, un monde imaginaire c'est du fantastique), mais dans le fantastique moderne. J'ai toujours souhaité mêler le fantastique à des concepts plus modernes, voire même quelque chose de scientifique... Je ne sais pas, j'ai eu pas mal d'idées mais ces derniers temps je suis un peu en manque d'inspiration, sans doute à cause du fait que je manque intensément de temps pour écrire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Mer 18 Juin 2008 - 13:17

Nikura a écrit:
J'ai toujours souhaité mêler le fantastique à des concepts plus modernes, voire même quelque chose de scientifique... Je ne sais pas, j'ai eu pas mal d'idées mais ces derniers temps je suis un peu en manque d'inspiration, sans doute à cause du fait que je manque intensément de temps pour écrire...
J'ai ce problème de faire les choses un peu trop scientifiquement, j'ai l'impression. Toujours réfléchir à la "faisabilité scientifique" des choses que je voudrais inclure (des continents flottants tongue) m'empêche parfois de faire ce que je veux... Même si ç'a son utilité parfois.

Quand vous dites que "votre monde est à telle époque, telle avancement", vous parlez du plus loin dont vous avez connaissance ? Parce que, comme je l'ai dit plus haut, il y a beaucoup plus de possibilités qu'une seule époque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Mer 18 Juin 2008 - 13:26

C'est clair, et de la même manière qu'on peut tout se permettre puisque dans le fond, un monde non terrien, peut parfaitement ne pas avoir les mêmes normes que celles de la Terre. Un continent flottant, pourquoi pas après tout? Si je pense au film de Julio Medem "Lucía y el sexo" je me souviens qu'ils sont sur une île de la Méditerranée (il s'agit de Formentera aux Baléares mais l'auteur ne précise pas son nom) dont ils disent qu'elle est si creusée de galleries soumarines en son intérieur qu'elle flotte sur la mer et que par temps de vent fort, l'île toute entière tangue comme un bateau. C'est une image fort poétique, que le film retranscrit par un mouvement de caméra qui donne un peu le mal de mer. Ce n'est pas scientifiquement très plausible, mais en regardant le film, on en accepte la réalité parce que le scénario nous porte à cette acceptation.
Aussi il est important il me semble de justifier les faits ou à défaut, de les introduire de façon naturelle et dans ce cas, le lecteur pénètre en cela et finit par l'accepter.

Après oui, il y a des dizaines de temps et époques à décrire, personnellement je ne touche pas au futur, je situe donc mon univers dans son présent et son évolution parallèle à la nôtre, tout en décrivant et étudiant son histoire, son passé, et ce jusqu'à très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Mer 18 Juin 2008 - 14:44

Nikura a écrit:
La Naroda non plus n'est pas dans le médiéval fantastique... On n'est pas obligé de créer des mondes dans ce domaine...

Je crois que l'on est plusieurs à penser que trop de medieval fantastique tue le genre. Je partage entièrement ton point de vue. Bien que j'apprécie bien ce genre, je souhaite également innover.

J'ai voulu créer le Losda à l'image de l'Elko. Ainsi les deux ont la même structure :

- La langue posède 22 règles de bases sur laquellese fonde toute la grammaire, le monde se base quant à lui sur 22 mythes fondateurs qui présentent les personnages et lieux principaux.

- La langue est progressive, chacun peut la compléter en proposant des règles et des clés. De la même manière le monde se construit au moyen des contributions des internautes : ce sont les mythes additionnels.

- La langue possède plusieurs niveau d'études en fonction des attentes, le monde possède également des accès à plusieurs niveaux afin de répondre aux besoins de chacun des intervenants

- La langue cache beaucoup de mystères et de symbolisme dans a structure, le monde fait de même.

- La langue est multiple car en dépit de sa base commune il existe différents niveaux d'emploi, de la même manière il existes plusieurs dimensions dans l'univers de l'Elko on parle alors de multivers.

- La langue se base sur les légendes et les mythologie du monde entier, mais les adaptent à ces beoins, le multivers du Loda aussi.


Citation :
Il y a aussi la science fiction, ou tout simplement le parallélisme... La société de Naroda par exemple est fort proche de la nôtre, quoique un peu plus avancée, mais rien de bien différent dans le fond.

C'est vrai, concernant le Losda il ya aura un peu des deux mais cela est dû au fait qu'il s'agisse d'un multivers. J'espère que tu feras un article sur idéopedia sur Naroda, je serais intéressé de le lire. Wink

A l'inverse de Naroda, le multivers losda, n'a rien à voir avec ce que nous connaissons, cependant, bien qu'il s'agisse de fantastique, la "vraie magie" à très peu de place dans cet univers, beaucoup de phénomènes, de créatures ont des explications rationnelles pour justifiant leur apparence. Tous les mystères que nous connaissons sur terre trouvent une logique grâce au Losda, c'est que l'on découvre au fur et a mesure de la lecture des chroniques du Losda.

Citation :
L'avantage c'est que c'est toi qui définis les limites... c'est ça la littérature: tu écris ce que tu veux. de la manière que tu veux. C'est justement ce qui me lasse bien souvent, voir que trop de langues / romans copient l'esprit SdA (voir "Eragon" par exemple). Puisque ça a déjà été fait, même si on aime, pourquoi copier l'idée au lieu de faire quelque chose de personnel?

Je partage tout à fait ton point de vue. J'ai absolument voulu éviter de plagier se qui ce faisait. De plus je trouve que le médiéval fantastique est bien souvent sombre avec beaucoup de méchants qui se font la guerre pour un oui pour un non, dans le Losda rien de tout ça, le multivers est clair et positif, les batailles ont rares car l'intrigue est basée sur l'aventure, les missions, les énigmes et le mystère. Il y a des similitudes avec la série LOST (atmosphère) le monde de Narnia (décor) mais les ressemblances s'arrêtent là.


Citation :
Pour ma part, j'ai écrit quelques récits sur les anciens temps de mon univers virtuel, avec également des projections extraplanétaires... Cela, il y a déjà longtemps et parce que c'était relativement facile... Aussi ai-je donc moi aussi été inspiré par des choses déjà faites.

C'est vrai que si l'on veut faire mieux il faut avoir une base pour comparer. On se base sur d'autres univers pour forger le nôtre tout comme on s'est basé surd'autres langue pour forger la nôtre.

Citation :
Cela dit, ce que je recherche aujourd'hui, c'est une sorte d'innovation: pouvoir rester dans le domaine du fantastique (parce que dans le fond, un monde imaginaire c'est du fantastique), mais dans le fantastique moderne. J'ai toujours souhaité mêler le fantastique à des concepts plus modernes, voire même quelque chose de scientifique... Je ne sais pas, j'ai eu pas mal d'idées mais ces derniers temps je suis un peu en manque d'inspiration, sans doute à cause du fait que je manque intensément de temps pour écrire...

C'est exactement ce que je souhaite faire pour le Losda, pas systématiquement, mais je souhaite que le tout soit crédible. Je ne veux pasme réfugier dans le fantastique par facilité. bounce

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Mer 18 Juin 2008 - 19:59

ziecken a écrit:
Citation :
L'avantage c'est que c'est toi qui définis les limites... c'est ça la littérature: tu écris ce que tu veux. de la manière que tu veux. C'est justement ce qui me lasse bien souvent, voir que trop de langues / romans copient l'esprit SdA (voir "Eragon" par exemple). Puisque ça a déjà été fait, même si on aime, pourquoi copier l'idée au lieu de faire quelque chose de personnel?

Je partage tout à fait ton point de vue. J'ai absolument voulu éviter de plagier se qui ce faisait. De plus je trouve que le médiéval fantastique est bien souvent sombre avec beaucoup de méchants qui se font la guerre pour un oui pour un non, dans le Losda rien de tout ça, le multivers est clair et positif, les batailles ont rares car l'intrigue est basée sur l'aventure, les missions, les énigmes et le mystère. Il y a des similitudes avec la série LOST (atmosphère) le monde de Narnia (décor) mais les ressemblances s'arrêtent là.
C'est un peu bête, mais c'est pour éviter de plagier que j'évite de trop connaître ce qui pourrait, de près ou de loin, ressembler à ce que je veux faire. Je n'ai jamais lu le SdA et je ne le lirai certainement pas dans l'immédiat, bien que je possède les livres chez moi. J'ai une connaissance toute relative de ce qui se fait dans le domaine de la fantasy. Je sais que les cordes du violon "médiéval" sont usées, et ça me suffit pour savoir que je vais éviter de faire du médiéval jusqu'à ce que j'en ai lu suffisamment pour faire autrement que ce qui a déjà été fait. Parfois, je me dis que si j'oubliais de considérer que ce que je fais pourrait déjà avoir été fait, je le ferais mieux.


ziecken a écrit:
A l'inverse de Naroda, le multivers losda, n'a rien à voir avec ce que nous connaissons, cependant, bien qu'il s'agisse de fantastique, la "vraie magie" à très peu de place dans cet univers, beaucoup de phénomènes, de créatures ont des explications rationnelles pour justifiant leur apparence. Tous les mystères que nous connaissons sur terre trouvent une logique grâce au Losda, c'est que l'on découvre au fur et a mesure de la lecture des chroniques du Losda.
ziecken a écrit:
C'est exactement ce que je souhaite faire pour le Losda, pas systématiquement, mais je souhaite que le tout soit crédible. Je ne veux pasme réfugier dans le fantastique par facilité. bounce
N'empêche, l'explication rationnelle ne me satisfait pas toujours, ou alors elle n'est pas aisée à obtenir. Je n'ai pas vraiment les connaissances que j'aimerais en biologie pour concevoir des espèces animales originales en expliquant point par point leur fonctionnement, etc. Je ne sais pas non plus comment je pourrais expliquer de manière rationnelle le fait que des morceaux de terre flottent... si ce n'est en modifiant les données qui constituent la manière dont on aborde les choses ici. Par exemple, modifier des propriétés de la chimie (ne serait-ce qu'ajouter un élément naturel) pourrait permettre des choses intéressantes. Sauf que j'ai le sentiment que même en expliquant que telle modification engendre telle conséquence "surnaturelle", des gens pourraient me taxer d'introduire du fantastique avec facilité... Enfin bref, j'aime beaucoup la science, mais elle aussi, on peut la modifier Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Mer 18 Juin 2008 - 20:38

Je suis d'accord avec toi Opera, je rencontre les mêmes problèmes que toi, mais je me bases principalement sur des articles scientifiques que j'ai découpé et mis de côté depuis des années ou ammassées sur internet au fil de mes surfs !

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 10:35

Greenheart a écrit:
Je tente d'ailleurs l'expérience en ce moment avec la Science-fiction sur mon site avec "la semaine Aptic".
Citation :
...Sur les murs carrelés de plastique glauque, s'étalent verticalement en lettres de saphir énormes sur plusieurs mètres de hauteur, les mots « CON POL ». Le mur jaune sale répète et insiste : « CONTROLE POLICE », « POLICE CONTROL » ...
A quand la IDEO POL ? Laughing pirat

Je pense que les versions PDF sous forme de livre traditionnel seraient effectivement les bienvenues car, c'est très manifeste dans mon cas, l'attrait de lecture d'un texte littéraire sous forme de page HTML non formatée se trouve très fortement amoindri dès le départ. Comme quoi les images mentales attachées aux formes sont loin d'être neutres... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 10:49

ziecken a écrit:
J'ai voulu créer le Losda à l'image de l'Elko. Ainsi les deux ont la même structure :

- La langue posède 22 règles de bases sur laquellese fonde toute la grammaire, le monde se base quant à lui sur 22 mythes fondateurs qui présentent les personnages et lieux principaux.
Est-ce à dire que tu as en tête une anthologie en 22 volumes, chacune mettant en jeu son mythe particulier ? Un équivalent, en moins prolixe, de la Comédie Humaine de Balzac (Melmoth, Cornelius...) ?

************************

Sinon, quel fil rouge peut-on imaginer en relation avec l'aspect linguistique, si on pense chroniques, multivers ? Qui ne soit pas un personnage, qui soit diachronique, qui accroche le lecteur ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 14:42

Sab a écrit:
Est-ce à dire que tu as en tête une anthologie en 22 volumes, chacune mettant en jeu son mythe particulier ? Un équivalent, en moins prolixe, de la Comédie Humaine de Balzac (Melmoth, Cornelius...) ?

En tête ? non, c'est sur papier, enfin sur document word. Wink

Il existe non pas 22 mais 34 mythes pour le moment : 22 mythes fondateurs et 12 mythes additionnels. Mais il ne sont pas encore rédigés, il s'agit juste de synopsis.

Chaque mythe est constitué de 10 synopsis : 1 synopsis général (mythe) et 9 sous-synopsis (1 par chapitre). Le tout ne tient que sur une page. En revanche, une fois que le mythe sera rédigé, étoffé et développé à partir des synopsis, il sera beaucoup plus long. Mais là, la rédaction ce n'est pas mon fort !

Chaque mythe fonctionne autour de quatre éléments : un thème, un avatar, un objet et un lieu spécifiques. Ils permettent ainsi d'enrichir la mythologie du Losda.


Sab a écrit:
Sinon, quel fil rouge peut-on imaginer en relation avec l'aspect linguistique, si on pense chroniques, multivers ? Qui ne soit pas un personnage, qui soit diachronique, qui accroche le lecteur ?

Pour ma part j'ai basé mes écrits sur le mystère et les énigmes. Un mythe développe des mystères, le suivant apporte les réponses. De plus, l'Elko joue un rôle important dans les mythes (surtout les fondateurs) et de nombreux liens langue/monde sont observables dans les Chroniques du Losda. Pour le Losda le fil rouge continu est forgé autour d'un mystère permanent, qui dévoile peu à peu les mystères de la langue et du monde.

Vu que le Losda est un multivers, dont les espaces temps sont différents il est dur de parler de diachronie. Deplus chaque mythe est axé sur un personnage en particulier. Celui-ci pourra être présent dans les prochains mythes mais pas sous comme protagoniste principal.

study

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 15:48

Opera a écrit:
Je n'ai jamais lu le SdA et je ne le lirai certainement pas dans l'immédiat, bien que je possède les livres chez moi.
Il m'a fallu longtemps pour me décider à lire le SdA, mais lorsque je l'ai lu, j'ai compris pourquoi tout le monde me disait : "Lis-le !"
Aussi je te dis la même chose : "Lis-le !" Même si cela te prend une année ou que tu sautes quelques passages (le 1er chapitre par exemple peut être sauté)...

Personnellement je préfère mille fois le Silmarillion mais c'est un ouvrage beaucoup plus compliqué et dense - bien que plus court - que le SdA. C'est pourquoi je le recommanderais aussi, si possible munis d'un bon atlas et d'un bon glossaire Wink


Dernière édition par Nikura le Jeu 19 Juin 2008 - 15:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 15:50

Nikura a écrit:
Il m'a fallu longtemps pour me décider à lire le SdA, mais lorsque je l'ai lu, j'ai compris pourquoi tout le monde me disait : "Lis-le !"
Aussi je te dis la même chose : "Lis-le !" Même si cela te prend une année ou que tu sautes quelques passages (le 1er chapitre par exemple peut être sauté)...


Alors je vais peut-être m'y mettre aussi ! Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 15:53

En avant, lance-toi !!! Very Happy


Avant, lorsque je parlais de quelque chose de scientifique, j'entendais plutôt quelque chose de descritif, un peu comme une série de reportages... Je suis en fait en train de regrouper notes et cartes afin de commencer quelque chose d'assez complexe, une sorte de gros guide de voyage en Naroda... Là même si certaines choses ne sont pas scientifiquement plausibles, je peux me permettre de les justifier par le fait que mon univers n'est pas terrestre donc par forcément parallèle au nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Jeu 19 Juin 2008 - 16:47

Nikura a écrit:
En avant, lance-toi !!!

Ok ! Je vais m'y mettre alors ! Cool

Nikura a écrit:
Là même si certaines choses ne sont pas scientifiquement plausibles, je peux me permettre de les justifier par le fait que mon univers n'est pas terrestre donc par forcément parallèle au nôtre.

C'est pareil pour le Losda, mais tout dépend dans quelle dimension de mon univers se passent les événements. Il faut que ça fasse un peu rêver non ? Rolling Eyes Sinon autant prendre un magazine scientifique ! Laughing

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?   Aujourd'hui à 18:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Créateurs de langue, quelle finalité au bout ?
» Niveaux de langue, quelle classe ?
» Langue coupée ?
» [Langues vivantes] Quelle trace écrite en terminale?
» Comment noter un hors-sujet en rédaction?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: