L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Voyelles universelles, ordre et fréquences ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Voyelles universelles, ordre et fréquences ?   Mer 14 Sep 2016 - 20:54

Tu vas m'dire que j'ai pas d'mémoire, mais j'continue à m'poser ces deux questions, n'ayant (peut-être) pas bien assimilé les réponses.

Comme l'abde est une écriture adaptée (et ce n'est donc pas l'écriture officielle du Losda), je me dis que tu as opté pour la difficulté pour deux lettres abde :

Le Ė, alors que le Y était disponible, et beaucoup plus facile à obtenir (en effet, les Ė et ė n'ont pas de code-clavier et n'ont qu'un unicode). Avec le Y, rien de plus simple, ainsi Y correspondrait directement à Ysa et se prononcerait /ɛʲ/, un peu comme le IJ néerlandais.

Le W, correspondant à la rune Wuna, en fait, le W pourrait tout aussi bien être remplacé par un V (Vuna) qui pourrait se prononcer [w] comme en latin, et donc pas trop éloigné de Ura.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Voyelles universelles, ordre et fréquences ?   Jeu 15 Sep 2016 - 15:35

Ces questions je me les suis également posé. De ces interrogations sont nés différents dialectes de l'elko. Le nalique est très riches en phonème et le "y" est utilisé pour la transription et a valeur de /ɪ/.

Concernant les choix actuellement concervés de l'elko, ils sont l'héritage de la transcription officielle des langues et écritures germaniques. J'ai voulu être le plus fidèle et conserver la translittération traditionnelle.

Anoev a écrit:
Le Ė, alors que le Y était disponible, et beaucoup plus facile à obtenir (en effet, les Ė et ė n'ont pas de code-clavier et n'ont qu'un unicode). Avec le Y, rien de plus simple, ainsi Y correspondrait directement à Ysa et se prononcerait /ɛʲ/, un peu comme le IJ néerlandais.

La raison est conservatrice : Le Ė est la lettre officielle choisie pour la translittération de l'elder futhark. Elle alterne avec la lettre Ï. Le problème est que le "ï" a une autre fonction en elko.

La raison est aussi historique : la rune Eihwaz (Eiha en elko) commence par EI, ce digramme a été conservé tel quel dans les premiers temps de l'elko. La prononciation a suivi.

Dans la logique de l'elko, toutes les lettres pointées sont des lettres mouillées : i, j, ṅ et donc ė, dont les prononciations sontrespectivement : /i(j)/, /j/, /nj/, /ɛj/.

Le "y" n'étant pas utilisé, il sert aujourd'hui dans les cas où la lettre "ė" ne peut pas être obtenue même si l'allographie officielle est "ej", tout comme le ṅ, s'allographie "nj".

Le "y" est, ici, hors de cette logique, c'est pour cela que son emploi reste très anecdotique.

Anoev a écrit:
Le W, correspondant à la rune Wuna, en fait, le W pourrait tout aussi bien être remplacé par un V (Vuna) qui pourrait se prononcer [w] comme en latin, et donc pas trop éloigné de Ura.

Quant à la lettre W, elle se prononce originellement [ʋ] mais par simplification est prononcée [w] (surtout dans la langue courante). La lettre V aurait été adaptée, mais uniquement dans sa prononciation acrolectale. Dans sa prononciation basilectale c'est le W qui est plus juste.
D'autant que dans les langues germaniques comme l'allemand, le W est souvent prononcé /v/.

Quoi qu'il en soit, la lettre V n'étant pas utilisé, si quelqu'une l'utilise en place du W officiel, cela ne fera pas de grands dommages. Car, comme tu le dis si bien, il ne s'agit là que d'une translittération. Mais, je le répète, cette translittération n'est pas de moi. Je n'ai fait que reprendre la transliterration officiel des langues et écritures germaniques. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Voyelles universelles, ordre et fréquences ?   Jeu 15 Sep 2016 - 15:49

Ziecken a écrit:
Dans la logique de l'elko, toutes les lettres pointées sont des lettres mouillées : i, j, ṅ et donc ė, dont les prononciations sontrespectivement : /i(j)/, /j/, /nj/, /ɛj/.
Main'nant, j'comprends ! C'est, en fait, la raison qui me suffisait pour comprendre : un point commun, une ligne directrice : le · qu'on trouve dans toutes ces lettres et qui manque au Y. Là, j'crois que j'me (te) poserai plus de questions sur l'opportunité du Ė.

Ziecken a écrit:
Mais, je le répète, cette translittération n'est pas de moi. Je n'ai fait que reprendre la transliterration officiel des langues et écritures germaniques.
Mais comme l'elko est une persolangue à aspiration à-priori, tu peux bien te prendre quelques libertés, non ?

J'en ai pris avec qb. un digramme qu'on trouve nulle part ailleurs et qui à mon avis, rappelle mieux la lettre grecque Φ que n'importe quel PH.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Voyelles universelles, ordre et fréquences ?   Jeu 15 Sep 2016 - 18:50

odd a écrit:
La position multicarte de l'elko fait qu'il peut être fait tout un panel de réponses à chaque question, entre langue perso, langue maquette, langue aux'... On s'y perdrait presque...

Oui c'était mon intention. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyelles universelles, ordre et fréquences ?   Aujourd'hui à 5:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyelles universelles, ordre et fréquences ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les universelles le sont-elles ?
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Ratzi est Chevalier de l'Ordre Teutonique !!!
» L'internat, diverses questions d'ordre pratique !
» Saint Jérôme Emilien Fondateur d'Ordre, Saint Jean de Matha Prêtre et fondateur des Trinitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: