L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Sam 3 Déc 2011 - 10:48



En farfouillant dans les archives conlang de mon disque dur je suis retombé sur cette hilarante enveloppe-tract. Au cas où l'image ne s'afficherait pas, en voici la substantifique moelle:
Citation :
LA LANGUE BLEUE - BOLAK - LANGUE INTERNATIONALE PRATIQUE
3 minutes pour savoir la traduire. Le dictionnaire en main, il suffit de connaitre une seule règle pour faire la traduction, sans fautes, d'un volume entier écrit en Langue Bleue.
Tant de frénétique emphase m'enjoignait de parcourir fébrilement la Abridged grammar of the blue language, Bolak à la recherche de cette règle magique injustement ignorée de l'humanité, qui s'avère être une série de règles qu'on peut résumer ainsi: Les mots courts sont dans le dictionnaire, les mots longs sont des composés et des dérivés. Epoustouflant.

Cette version anglaise, écrite par Bollack lui-même, est facilement compréhensible par les francophones. Elle n'est d'ailleurs compréhensible que par les francophones, ce qui donne une idée des mécanismes du bolak. Allez, il y a quand même des choses pas françaises dedans: par exemple, le c de l'alphabet est remplacé par un h renversé qui évoque le ч cyrillique. Pour l'obtenir sur l'ordi, il faut faire sauter la touche H du clavier avec le silex à ouvrir les palourdes et la remettre à l'envers avec le granit à casser les noix.

Une autre révélation m'attendait dans l'article huiquipédia:
Citation :
Le vocabulaire semble souvent tiré des langues naturelles. Pan traduit le mot pain, lov signifie aimer, mesr désigne un couteau (allemand Messer), etc. Or, ce phénomène n'est qu'un effet du hasard. L'auteur explique en effet très précisément le mécanisme utilisé par lui pour la formation du vocabulaire.
Les yeux écarquillés, je me suis dit: Bollack aurait donc trouvé la règle cosmique universelle de la formation de tous les mots de toutes les langues de la planète?! Encore une fois, il s'agissait de hâblerie. Je vous laisse découvrir la réponse dans l'article.

J'ai trop hâte de commencer l'étude du bolak avec ceux qui l'ont déjà appris (ça ne prend que quelques secondes, hein).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Sam 3 Déc 2011 - 13:02

Il a donné son propre nom à sa langue construite... Laughing
D'un autre côté, il faut un égo énorme pour arriver à mener n'importe quelle entreprise personnelle avec un minimum de succès.

***

Pourquoi la langue bleue ?

***

Les slogans sont à tester et à adapter avec les noms d'autres langues, naturelles et construites Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Sam 3 Déc 2011 - 13:10

Ah zut, je ne me souviens plus de ce que j'avais lu sur cette langue, mais ça n'avait pas l'air grandiose.
La langue bleue porte bien son nom, en tout cas.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Sam 3 Déc 2011 - 20:27

Elle s'appelle langue bleue pour évoquer le ciel et les idéaux de l'humanité, et l'auteur symbolise à la fois Bleue et Bolak (et Bollack) par un B supermajuscule.

La langue n'est pas inintéressante d'un point de vue historique, c'est un mélange de mécanismes apriori hérités des langues philosophiques et de racines seminaturelles façon volapük, le tout saupoudré d'une charmante naïveté sémantique.

Humainement, Bollack s'inscrit dans la mouvance des pacifistes de son époque qui tentaient d'instaurer la coopération entre les "peuples civilisés", lesquels peuples préparaient activement la première guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 2:04

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bolak
Wikipédia a écrit:
Après la fixation des règles phonétiques et syllabiques vues plus haut, l'auteur fabrique mécaniquement la liste de toutes les formes de mot possibles (tâche triviale à l'ère de de l'ordinateur). Par exemple, il détermine qu'il ne peut exister que 475 mots d'au plus trois lettres, respectant ses règles, pour traduire les interjections, prépositions, conjonctions, pronoms, etc. Il dresse de même la liste de tous les mots possibles jusqu'à cinq lettres (d'autres mots pouvant être créés en application des règles grammaticales).

L'auteur a raconté avoir ensuite récité à haute voix tous ces mots afin de leur attribuer la signification que cette sonorité lui évoquait, faisant pour cela appel aux sources les plus diverses. Ainsi kval sera cheval, mlon million, dom maison (latin), spik parler (anglais), spil jouer (allemand). Bien évidemment per désigne le père mais bolv sera une « contraction hypothétique du mot français boulevard ». Quant à stit, il est « une forme resserrée du mot constitution » (et pas instituteur ou restituer). Il ne reculera devant aucun procédé, allant jusqu'à attribuer au mot pif la signification de nez et à plin celle d'histoire naturelle !
J'aime bien cette façon de créer des mots.

J'avais pensé une fois à créer une langue "démoniaque", dont le vocabulaire serait créé au moyen de dés, sachant que les dés, c'est bien connu, sont contrôlés par le démon du jeu... L'idée étant de donner une sorte de "crédibilité psychologique" à un vocabulaire entièrement a priori. Mais l'idée même de langue démoniaque m'a toujours paru déplaisante.

Autre idée : l'ancien code secret devenu une langue "normale". C'est ce que le dibadien est censé être : un ancien code secret de cyborgs, à base de Jargon Chinook et de mots créés de toute pièce, devenu une langue nationale après avoir été parlé (et déformé, dans le sens de plus de naturalisme) par des prisonniers rassemblés dans des camps.

L'idée m'était venue, il y a longtemps, en lisant sur le Net un article écrit par un adepte des sciences occultes, un Magicien du Chaos, qui expliquait que le vocabulaire de sa langue cérémonielle, l'Ouranian-Barbaric, était "channeled" (transmis) depuis un monde surnaturel. Il donnait des explications pour se mettre dans la "transe gnostique" adéquate, etc.

Une autre source d'inspiration étant le syllabificator de Justin B. Rye. En bon idéolinguiste Justin B. Rye tient compte des fréquences des différents phonèmes : /n/ est plus fréquent que /kh/, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 16:39

Le bolak aurait donc été channelé par le démon des langues Like a Star @ heaven
Ou du moins par Bolakuspikor, le-démon-des-langues-que-Bollack-parlait Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 17:51

silent 


Dernière édition par lsd le Dim 7 Juil 2013 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 19:17

Ou bien "créé avec du bol"? Razz J'ai beau me creuser la tête, je ne trouve pas de quel mot est inspiré ce bol qui signifierait art (au sens large).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11724
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 19:23

Leo a écrit:
J'ai beau me creuser la tête, je ne trouve pas de quel mot est inspiré ce bol qui signifierait art (au sens large).
Les mots du bolak ne proviennent pas nécessairement d'une langue existante. Bollack a fait la liste de tous les mots phonosyntaxiquement possible de sa langue et leur a attribué des sens selon son impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 19:30

Oui, effectivement, c'est ce fameux "hasard" dont on parlait tout à l'heure, mais la plupart du temps ce sont quand même des racines volapükesques.
Pline l'Ancien a donné plin (histoire naturelle), peut-être que bol vient de Ferdinand Bol ou Hans Bol?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 19:53

silent 


Dernière édition par lsd le Dim 7 Juil 2013 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Silvano



Messages : 11724
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 19:57

Leo a écrit:
Oui, effectivement, c'est ce fameux "hasard" dont on parlait tout à l'heure, mais la plupart du temps ce sont quand même des racines volapükesques.
Quand même, lov est plus reconnaissable que le löf du volapük...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 20:41

silent 


Dernière édition par lsd le Dim 7 Juil 2013 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Dim 4 Déc 2011 - 22:23

lsd a écrit:
ou de...Bolack Wink
LOL! La boucle est bouclée.

Quand je parlais du volapük, je ne mettais pas l'accent sur la reconnaissabilité mais sur le fait que les mots du bolak sont quasiment toujours tirés des langues nat, quelle que soit leur reconnaissabilité -- du moins ceux qu'on peut voir dans la grammaire, je n'ai pas trouvé de dictionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Lun 5 Déc 2011 - 0:16

Silvano a écrit:
Leo a écrit:
Oui, effectivement, c'est ce fameux "hasard" dont on parlait tout à l'heure, mais la plupart du temps ce sont quand même des racines volapükesques.
Quand même, lov est plus reconnaissable que le löf du volapük...

Pour un non anglophone, c'est un peu du pareil au même, sinon, [lœf] pour [lɔv] ne sont pas si éloignés que ça au point de rendre le premier méconnaissable. 'fin, c'est comme ça que j'vois les choses ; main'nant... on peut toujours faire une synthèse du bolak et du volapük en créant une langue où le mot serait traduit löv mai y aura t'jours quelqu'un qui y verra un lion (D: Löwe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)   Aujourd'hui à 17:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bolak, la langue bleue (1899) (Léon Bollack)
» Après la vache folle, la langue bleue...
» Eclipse lunaire bleue.
» 2008: Le 26/08 vers 01h00 - boule bleue
» La langue des signes avec bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: