L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Emotif: langage des émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Emotif: langage des émotions   Dim 8 Juin 2008 - 23:17

Voici les premières clés d'un langage que je construis en ce moment pour une série de Space Opera (aventures dans l'espace, comme Star Wars, Star Trek, Planète Interdite etc.).

L'idée de départ est que l'espèce qui la pratique s'adapte facilement (physiquement) aux émotions des autres pour mieux les cotoyer, grâce à un fort contrôle de l'agencement et des propriétés cellulaires de leur corps.

Comme ils maîtrisent trop l'apparence de leurs émotions, la première exigence de leur langage est de les déclarer, afin de mieux les attester auprès de leurs interlocuteurs.

***

C'est tout neuf et très expérimental.
Même le nom du langage est temporaire.

Ce langage n'est pas dérivé du Primordial, du Rémaï ou du Franscanien (tiens, encore une variante), mais il profite de ses enseignements. Il appartient cependant au groupe de langues que je qualifierais d'"intuitives".

Je ne sais pas encore là où ça va me mener, mais vu que la nuit de sa création (c'est à dire d'hier à aujourd'hui), je me suis réveillé avec un rêve où ce langage était en action, je pense qu'il y a peut-être de quoi bien s'amuser.


***


L’EMOTIF


L’émotif permet d’exprimer 9 émotions :

Colère = R
Dégoût = K
Goût = G
Peur = T
Joie = Y / J
Tristesse = S
Surprise = H
Amour = D
Fausseté = Z


***

L’émotif permet d’exprimer 9 éléments :

Air (souffle) = SH
Feu (lumière, chaleur) = F
Eau (froid, fluide) = L
Nourriture (satiété, mou) = M
Sable (poudreux, fragile) = TS
Pierre (solide) = P
Vivant (plaisir) = B / V
Idée (un peu, assez, petit) = N
Beaucoup (trop, grand) = KS / GZ



***

Les voyelles permettent de lier émotions et éléments.

Moi = i
Toi = é
Lui = ê
Ça = eu
Sans = a
Dedans = â / o
Dehors = ô
Dessus (haut, fort) = ou
Dessous (bas / faible) = ü.

L'influence de la voyelle se rapporte à la consonne qui suit.
La consonne qui précède établit le contexte de la consonne qui suit.


***

Comment dire ses émotions :

Je suis en colère = « ir »
Tu es en colère = « ér »
Il est en colère = « êr »
Nous sommes en colère = « Ksir »

Je suis sans colère = « a-ir »
Ma colère est rentrée = « â-ir » (« o-ir » / « au-ir »).
Ma colère est lâchée = « ô-ir ».
Ma colère est forte = « ou-ir »
Ma colère est faible = « ü-ir ».


***

Comment dire un état, une chose, une situation :

Il y a du vent (de la tempête) = « Sheu-r » (L’air, ça, en colère)
Il pleut dehors = « lô-sh » (« eau dehors vent »).
Un éclair ! = « fareush » (« feu sans colère de l’air »).
Quel coup de tonnerre ! = « feureush ».

J’ai une idée = « iân » (moi, intérieur, idée)
Je veux t’en parler = « éshin » (toi, souffle, moi, idée).


Dernière édition par Greenheart le Lun 9 Juin 2008 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Lun 9 Juin 2008 - 12:40

Fascinant ! J'avais, dans le même esprit travaillé sur une langue du mouvement, je l'utilisait pour les chorégraphies et la langue des signes. Jamais je n'aurais pensé la basé sur les émotions ! Belle imagination

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Lun 9 Juin 2008 - 13:36

Je suis du même avis que Ziecken Surprised Ouih !

C'est drôle, et un peu hors-sujet, mais on dirait que nous avons une sorte de spécialisation. C'est peut-être réducteur, d'une part parce que je ne connais pas tous vos travaux et d'autre part parce que ce n'est peut-être pas pertinent, mais Greenheart semble expérimental, Ziecken auxilinguiste, Nikura... continulinguiste ?, etc. (non, je ne t'ai pas oublié Nemszev, c'est simplement que je n'ai pas d'adjectif pour toi !).

Enfin, c'est juste une idée... Üeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Lun 9 Juin 2008 - 13:39

Opera a écrit:
Je suis du même avis que Ziecken Surprised Ouih !

C'est drôle, et un peu hors-sujet, mais on dirait que nous avons une sorte de spécialisation. C'est peut-être réducteur, d'une part parce que je ne connais pas tous vos travaux et d'autre part parce que ce n'est peut-être pas pertinent, mais Greenheart semble expérimental, Ziecken auxilinguiste, Nikura... continulinguiste ?, etc. (non, je ne t'ai pas oublié Nemszev, c'est simplement que je n'ai pas d'adjectif pour toi !).

Enfin, c'est juste une idée... Üeur...

Je ne sais pas si c'est exact, mais si c'est le cas, c'est excellent pour le forum et pour tout projet que nous monterions ensemble : cela signifierait que nous sommes tous complémentaires.

Merci à vous deux en tout cas pour vos encouragements !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Lun 9 Juin 2008 - 16:33

Opera a écrit:
...mais Greenheart semble expérimental, Ziecken auxilinguiste, Nikura... continulinguiste

Pour ma part, l'essentiel de mon travail est d'ordre expérimental, mais certains de mes travaux ont également été pensé de manière "auxiliaire".

Bien que nos travaux soient très différents, je me sens très proche du raisonnement de Greenheart. Depuis mes 14 ans environs je tiens à jour des carnets de voyages (cela a d'ailleurs été l'objet de mon travail de présentation au concours d'entrée aux beaux Arts de Nancy, où j'ai été recalé comm une Shocked ! ). Dans ces carnets, je prends notes de toutes les idées, images, textures, photos, dessins, reflexions, théories qui m'on intéressé ou rendu curieux. J

Je les ai ensuite utilisés pour mes diverses réalisations (dessin, musique et surtout pour les langues), c'est pourquoi l'essentiel de mon travail est de type expérimental.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Lun 9 Juin 2008 - 17:51

Opera a écrit:
Greenheart semble expérimental, Ziecken auxilinguiste, Nikura... continulinguiste ?, etc. (non, je ne t'ai pas oublié Nemszev, c'est simplement que je n'ai pas d'adjectif pour toi !).
Disons que j'ai essayé beaucoup de choses différentes! Razz
(avec une tendance aux langues à postériori et auxiliaires)

Personnellement, j'avais créé une langue "primitive" qui pouvait exprimer des émotions, ou plutôt le langage non verbal...
C'était sur ce sujet de l'ancien forum CBBfr...
Voici la liste des mots:
a: manger/plaisir/bonheur/accepter/oui
ak: maladie/nausée/pas agréable
ba: avoir faim/demander l'attention
bi: être un ami/être de la famille
bo: blessure/brûlure/douleur
i: surprise/excitation d'un danger/excitation de joie/jeu
ik: peur/anxiété/appréhension
ka/ki: besoins... caca/pipi
ko: respirer/air/souffler
la: être fatigué/dormir
li: sexe/ardeur spontanée/excitation sexuelle
lo: boire/soif/liquide potable
ma: maman/femme/câlin/baiser
na: pas bon à manger/je ne veux pas/laisse-moi tranquille/non
ni: soleil/lumière
no: autorité/tais-toi!/obéis!/viens ici!
o: ennemi/colère/va-t-en!
ok: trop froid/grelotter/gel
si: partir/courir/attention!/danger!
so: incompréhension
ta/ti: curiosité/toucher/prendre/vouloir... loin/près
to: séduction/charme/chant
wa: liquide (pas spécialement potable)/laver/flotter/pluie/mouiller
wi: soumission/respect/oui chef!
wo: trop de chaleur/haleter

Par exemple, pour dire "bonjour", on dit "bi", ce qui signifie "je viens en ami, n'aie pas peur".

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Mar 10 Juin 2008 - 0:54

En ce qui concerne l'Emotif, on dirait que c'est un langage à fort potentiel : je viens de commencer un dictionnaire par simple combinaison. La facilité avec laquelle j'arrive à relier au vocabulaire français est sans comparaison avec le rémaï par exemple.

C'est fluide et rapide, au point que je pense pouvoir rapidement proposer des traductions de textes.

Dans le Rémaï, il faut vraiment analyser à fond à chaque fois, et souvent passer par plusieurs étymologies et comparer avec le reste des mots rémaïs proches avant de pouvoir être certain que la correspondance "mot français" / "mot rémaï" est la bonne. Cependant, au contraire du Rémaï, l'Emotif sera incapable d'analyser ou transformer un texte (!).

La simplificité de la grammaire est aussi assez magique. Le temps de combiner et de construire le dictionnaire inversé et je poste un aperçu.

Bon, je peux encore tomber sur un os lorsqu'il s'agira de traduire des choses plus spécifiques ou des formules mathématiques, mais j'ai bon espoir geek

Par contre, ce n'est pas comme le Rémaï : il faut être vraiment très précis dans l'émission des voyelles et dans la différenciation consonnes dures / douces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Mar 10 Juin 2008 - 12:07

Voici le début du dictionnaire émotif

Les mots sont rangés dans l'ordre émotif.

Il suffit de ranger dans l'ordre alphabétique pour obtenir un dictionnaire plus classique Emotif / Français.
Et d'inverser pour obtenir le dictionnaire Français émotif.

Pour la grammaire / syntaxe, apparemment les verbes sont les mots qui ont une voyelle à la fin.

Il n'y a pas d'adjectif ou d'adverbe ou de préposition : les idées supplémentaires se collent aux mots déjà employés pour la phrase. Il s'agirait donc d'une langue a priori agglutinante, si j'ai bien compris.


R : Colère, on est en colère.
K : Dégoût, on est dégoûté.
G : Goût, désir, intérêt. On est intéressé.
T : Peur, terreur. On est épouvanté.
J : Joie, bonheur. On est heureux.
S : Tristesse, désespoir. On est malheureux.
H : Surprise, étonnement, on est surpris.
D : Amour, don, on est dévoué, on donne.
Z : Fausseté, duplicité, on ment, on manipule.
SH : Air, souffle, voix, on souffle, respire, parle.
F : Feu, lumière, chaleur. On éclaire, on brûle.
L : Eau, mouvement, geste, on bouge, on coule.
N : Satiété, mollesse, on nourrit, on gâte.
TS : Sable, rugueux, poil, herbe, on fait pousser.
P : Pierre, solide, terre, domaine, on construit.
V : Vie, plaisir, chose vivante, on vit, on profite.
N : Idée, petit, un peu, on pense, c’est suffisant.
X : Beaucoup, grand, trop, nombre, c’est trop.
I : Moi, oui pour moi, je suis là, je suis ici.
É : Toi, oui pour toi, tu es là.
Ê : lui, oui pour lui, il est là, il est là-bas.
E : Cela, oui pour cela, c’est cela, c’est là.
A : Sans, ne… pas, non, ce n’est pas ça.
 : Dedans, caché, c’est dedans, c’est caché.
Ô : Dehors, apparent, c’est dehors, c’est évident.
U : Dessus, haut, fort, c’est
Ü : Dessous, bas, faible.
IR : Ma colère, mon indignation, ma haine.
IK : Mon dégoût, ma répugnance, mon mépris.
IG : Mon goût, mon désir, mon souhait, intérêt.
IT : Ma peur, ma frayeur, terreur, panique.
IJ : Ma Joie, mon bonheur, enthousiaste.
IS : Ma tristesse, mélancolie, mon chagrin.
IH : Ma surprise, mon étonnement.
ID : Mon amour, mon dévouement, affection.
IZ : Ma fausseté, duplicité, mensonge.
ISH : Mon souffle, mon air, ma voix.
IF : Mon feu, ma lumière, chaleur.
IL : Mon eau, mouvement, geste.
IM : Ma satiété, ma mollesse.
ITS : Mon sable, mon poil, herbe, ma rugosité.
IP : Ma pierre, terre, solidité, mon domaine.
IV : Ma vie, récompense, mon plaisir, mon profit.
IN : Mon idée, ma petitesse, ma satisfaction.
IX : Mon nombre, mon excès, ma grandeur.
II : Moi de moi, ma personnalité, mon ego
IÉ : Moi de toi, tu me rejoins, nous.
IÊ : Moi de lui, Il me rejoint, nous.
IE : Moi de cela, Cela me vient, mon point de vue.
IA : Moi de sans, ce qui me manque.
IÂ : Moi de dedans, mon âme, inconscient.
IÔ : Moi de dehors, mon rôle, ma fonction.
IU : Moi de dessus, ma force, santé, jeunesse.
IÜ : Moi de dessous, ma faiblesse, vieillesse.
RI : Je mets en colère, je provoque, j’insulte.
KI : Je dégoûte, je répugne, je suis dégoûtant.
GI : Je ragoûte, j’attire, je plais.
TI : J’effraie, j’intimide, je terrorise, je menace.
JI : Je réjouie, je fais rire, je fais plaisir.
SI : J’afflige, j’attriste, donne mauvaise nouvelle.
HI : Je surprends, je choque, je coupe le souffle.
DI : J’aime, je favorise, je soigne, je donne.
ZI : Je mens, je fausse, je truque, je manipule.
SHI : Je respire, je souffle, je parle, je chante.
FI : J’illumine, je réchauffe, je passionne.
LI : Je bouge, je verse, je déplace, je fais couler.
MI : Je nourris, j’amollis, je gâte, j’empâte.
TSI : Je rends rugueux, je fais pousser.
PI : Je consolide, je construis, je fonde.
VI : Je fais vivre, je caresse, je fais plaisir, profiter.
NI : Je compte, je note, je contribue, je satisfais.
XI : J’amasse, je grandis, je grossis, j’excède.
ÉI : Toi de moi, je te rejoins, nous.
ÊI : Lui de moi, je le rejoins, nous.
EI : Cela de moi, ça me rejoint, ma possession.
AI : Je ne suis pas, je ne fais pas, pas moi.
ÂI : J’entre, je me cache, je suis dedans.
ÔI : Je sors, je me montre, je suis dehors.
UI : Je soulève, je montre, je renforce, je hausse.
ÜI : Je baisse, j’abaisse, j’écrase, j’affaiblie.


Dernière édition par Greenheart le Mar 10 Juin 2008 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Mar 10 Juin 2008 - 12:16

C'est très polysémique ! Le contexte doit jouer un grand rôle dans la compréhension de l'Émotif... Enfin, si c'est censé être une langue parlée par des personnes qui s'adaptent aux émotions, je pense que le langage de leur corps serait un indicateur de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Mar 10 Juin 2008 - 12:53

Opera a écrit:
C'est très polysémique !

Je n'ai pas cette impression : en ouvrant un dictionnaire à "Peur", tu retomberas sur les synonymes "frayeur", "terreur" etc.

En Rémaï, oui, les mots courts sont très polysémiques : ce sont des hyperonymes qui peuvent même servir de pronoms pour tous les mots qui commenceraient par le même préfixe ("tête"). Mais là, ce n'est pas le cas. La correspondance est directe entre le français et l'émotif.

En revanche, grammaticalement, il y a effectivement une économie syntaxique, forte, mais en français, on observe le même phénomène avec les ellipses d'une bonne partie de l'énoncé original dans toutes les réponses un peu courte.

Par exemple : "Peux tu me passer le sel ? Oui = Oui, je le peux = Comme tu viens de le dire, je peux te passer le sel"

Là encore, ce sont des phénomènes flagrants quand on commence à traduire ces phrases dans d'autres langues. Si on traduit mot à mot l'expression élidé, pratiquement 9 fois sur 10 on tombera sur une traduction biscornue, voire carrément incompréhensible pour celui dont c'est la langue maternelle.

***

Opera a écrit:

Le contexte doit jouer un grand rôle dans la compréhension de l'Émotif... Enfin, si c'est censé être une langue parlée par des personnes qui s'adaptent aux émotions, je pense que le langage de leur corps serait un indicateur de plus.

C'est toujours vrai, quelque soit la langue. Le contexte (les gestes, la position des gens, les vêtements qu'ils portent) constituent 70% du message.

Pour prendre un exemple flagrant, considère la même réponse à la question "comment vas-tu ?"

Citation :
"Je vais bien" (grand sourire)

"Je vais bien" (en sanglotant)

"Je vais bien" (arrache son visage et sort le couteau pour tuer tout le monde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Mer 11 Juin 2008 - 16:06

Le lexique continue de s'étendre apparemment sans limite, par la combinatoire.

J'atteins les trois cents mots-phrases pertinents (pouvant être utilisés couramment que ce soit dans la vie ou dans un récit).

***

J'ai aussi fait quelques tests pour voir si je pouvais improviser (anticiper) des énoncés plus compliqué :

"Je me rase (la barbe)" = Its aitsi.
"J'ai faim. Je mange" = Mini. Imi.


***

J'ai l'impression qu'on peut ne pas séparer les mots quand on écrit une phrase (proposition), et tout agglutiner, façon Latin ou Japonais. En gros, on accroche tout au verbe.

***

La seule véritable règle de syntaxe est qu'une consonne ne peut jamais être attachée à une autre consonne sans une voyelle intercalée. Par contre on peut enchaîner plusieurs voyelles de suite.


***

Ce qui est aussi très bizarre, c'est la naissance de plusieurs sortes de "nous" ou de "vous" ou de "eux" selon qui de "je", "tu", "il" domine ou arrive le plus récemment dans l'ensemble. Ce sont des nuances totalement gommées en français, car seul celui qui parle sait en fait qui il entend par "nous", sauf si dans la conversation il l'a expliqué avant. Tandis qu'en Emotif, c'est toujours détaillé.


***
Curieusement, l'Emotif a l'air d'être un langage très concis.



***

Un autre extrait du lexique, toujours ordonné :

Ce qui est intéressant est l'arrivé des abstractions et des contraires.

ER : Coléreux, dangereux, le danger, le risque.
EK : Dégoûtant, mauvais, le mal, la difficulté.
EG : Agréable, bon, facile, le bien, la facilité.
ET : Angoissé, effrayé, l’inconnu, l’incertain.
EJ : Beau, joli, réjouissant, la chose belle, l’art.
ES : Laid, triste, misérable, la chose laide.
EH : Surpris, désarçonné, le chaos, l’instable.
ED : Aimant, dévoué, généreux, bienfait.
EZ : Faux, mensonger, illusion, piège.
ESH : Soufflé, bruyant, bruit, parole, musique.
EF : Lumineux, flambant, chaud, feu, lampe.
EL : Liquide, mouvant, eau, objet mouvant.
EM : Repus, content, nourri, mou, objet mou.
ETS : Rugueux, velu, pré, poils, cheveux, barbe
EP : Solide, minéral, construit, maison, ferme.
EV : Vivant, riche, être vivant, animal.
EN : Petit, abstrait, suffisant, signe, petit nombre.
EX : Nombreux, excessif, groupe, grand nombre.
EE : Cela de cela, ça se rejoint, l’unité, l’objet réel.
EA : Cela de sans, ce qui manque à une chose.
EÂ : Cela de dedans, le cœur d’une chose, centre.
EÔ : Cela de dehors, la peau d’une chose, coque.
EU : Cela de dessus, la tête, le couvercle, chapeau.
EÜ : Cela de dessous, le bas, le pied, la chaussure.
RE : Le danger arrive, le risque menace.
KE : La difficulté arrive, cela se complique.
GE : Cela s’arrange, du bien arrive.
TE : La peur arrive, l’inconnu arrive.
JE : La joie arrive, le bonheur arrive.
SE : La tristesse, une mauvaise nouvelle arrive.
HE : Une surprise, un choc arrive, le chaos arrive.
DE : Un don arrive, l’amour se manifeste.
ZE : Un piège se présente, un mensonge arrive.
SHE : Le vent se lève, un son grandit.
FE : La lumière vient, la chaleur vient.
LE : Les choses bougent, l’eau coule.
ME : La satiété s’installe, le contentement vient.
TSE : L’herbe, le poil pousse, le sable arrive.
PE : La construction avance, l’édifice se dresse.
VE : La vie se manifeste, le profit arrive.
NE : L’idée vient, le compte y est, on sait.
XE : Les choses s’accumulent, on dépasse.
AE : Sans cela. Le vide, l’absence, la nullité.
ÂE : Cela cache / contient quelque chose.
ÔE : Cela montre / prouve quelque chose.
UE : Cela renforce, soutient, porte quelque chose.
ÜÊ : Cela affaiblit, écrase, enfonce quelque chose.
AR : Sans colère, calme, patient, on est calme.
AK : Sans dégoût, tolérant, on est tolérant.
AG : Sans goût, indifférent, on est indifférent.
AT : Sans peur, courageux, on est brave.
AJ : Sans joie, impassible, réservé, on est distant.
AS : Sans tristesse, de bonne humeur, positif.
AH : Sans surprise, c’est prévisible, on est blasé.
AD : Sans amour, égoïste, avare, ennemi.
AZ : Sans mensonge, vrai, honnête, c’est vrai.
ASH : Sans souffle, muet, mort, silencieux.
AF : Sans feu, obscur, froid, éteint, sombre.
AL : Sans eau, sec, immobile, desséché, figé.
AM : Sans satiété, frustré, affamé, dépendant.
ATS : Sans sable, lisse, nu, poil, rasé, sans herbe.
AP : Sans pierre, fragile, temporaire, éphémère.
AV : Sans plaisir, sans profit, pauvre, ingrat.
AN : Sans idée, stupide, démuni, nécessiteux.
AX : Sans beaucoup, insuffisant, incomplet.
AA : Sans de sans, parfait, à qui il ne manque rien.
AÂ : Sans dedans, ouvert sur l’extérieur, éventré
AÔ : Sans dehors, dépouillé, écorché.
AU : Sans dessus, sans couvercle, décapité.
AÜ : Sans dessous, sans cul, coupé en deux.
RA : Ce n’est pas en colère, c’est calme, paisible.
KA : Ce n’est pas dégoûtant, c’est tolérable.
GA : Ce n’est pas ragoûtant, cela indiffère.
TA : Cela ne fait pas peur, c’est sans danger.
JA : Cela n’est pas joyeux, c’est froid, sans âme.
SA : Cela n’est pas triste, c’est positif, optimiste.
HA : C’est sans surprise, c’est prévisible.
DA : C’est sans amour, cela ne donne rien.
ZA : C’est sans mensonge, c’est vrai, c’est réel.
SHA : C’est sans souffle, c’est mort, silencieux.
FA : C’est sans feu, c’est obscur, il fait froid.
LA : C’est sans eau, c’est sec, immobile, figé.
MA : Cela ne nourrit pas, c’est frustrant.
TSA : C’est sans sable, c’est lisse, nu, rasé.
PA : C’est sans pierre, c’est fragile, éphémère.
VA : C’est sans plaisir, pauvre, ingrat.
NA : C’est sans idée, nul, stupide, nécessiteux.
XA : C’est sans nombre, insuffisant, incomplet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emotif: langage des émotions   Aujourd'hui à 8:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Emotif: langage des émotions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emotif: langage des émotions
» nos émotions
» Français : le langage et ses troubles (semaines 1, 2 et 4)
» Un boîtier pour comprendre le langage des chats
» La peur du langage eschatologique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: