L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Ven 13 Juin 2008 - 18:30

Un de ces quatre matins il faut que je reprenne les carnets sur lesquels j'ai décrit la langue grig (vers 1992). Je les ai conservé malgré la mauvaise qualité de la langue et le manque de cohérence de sa morphologie. C'était une langue plus ou moins germanique, inspirée par l'allemand mais majoritairement composée de mots anglais, français, italiens ou... purement inventés. Je voulais sa grammaire fort complexe mais... je dois avouer que je n'étais pas dans une complexité extrême. L'écriture, comme l'anglais ne respectait pas la prononciation.

À propos des autres langues que j'ai inventé par la suite, j'ai malheureusement perdu la quasi-totalité des notes que j'aie pu écrire et ce, jusque la fin des années 90.

Je me souviens de quelques détails du Cherk, une langue romane - malgré son nom - fort inspirée du latin mais avec une apparence quelque peu celtique. Je me souviens que le chiffre 5 se disait "çâm" (tcham) ou que "reste avec moi" se disait "stia çù me" (stia tchun mè). La déclinaison comptait quatre cas (nominatif, accusatif, génitif et datif), dont les terminaisons au singulier étaient assez simples, Acc. -é, Gén. -ae, Dat. -iè. Pour le reste, je me souviens de la récurrence exagérante des sons "ùi" (pron. comme "oeil") et de la nasale "ù" (comme notre "un"). On m'avait également remarqué qu'il y avait trop d'accents...

Plus tard, après une transition dans laquelle le Cherk, inspiré par le Syldave d'Hergé et quelques mots de serbo-croate, devint une pseudo-langue slave, qui finit par devenir plus normalement slave. Je l'appelais le Vladeur. Je n'ai plus guère non plus d'infos sur le Vladeur si ce n'est quelques souvenirs épars de mots et de traits particuliers.
Je me souviens que la langue ne connaissait ni /f/, ni /m/, ni /o/. Les /m/ devenant des /n/ et les /o/ des /a/ prononcés /9/. Je me souviens donc d'une réelle confusion orthographique pour distinguer les deux types de a...... J'ai toujours aimé compliquer les choses... Pour le reste, la langue était relativement proche du serbo-croate.

Plus tard, j'ai commencé à restructurer mon parler occitan pour en faire une sorte de mélange occitano-roumain (le Tauran), qui deviendrait finalement le Vadace, une langue définitivement inspirée et calquée sur le roumain. Je dois chercher quelques notes qu'il me reste pour également décrire un peu plus ces deux dernières langues.

Enfin, et ce fut la dernière langue que j'inventais juste avant le Tatsique, et dont je reparlerai, le Tatgalza, que je suis en train de recréer : une langue turque relativement éloignée des langues turques actuelles. J'en reparlerai sous peu dans un fil à part Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Ven 13 Juin 2008 - 22:50

Un peu de Grig (ou parfois Greg), cela date de 1991/1992.

Le pays s'appelait la Gritcie. L'origine du nom provient clairement de "Grèce" puisqu'à la base le territoire ressemblait fort à la Grèce, notamment au Péloponèse, avec trois péninsules axées vers le Sud.

Voici les chiffres :
1 ein
2 dein
3 twein
4 fein
5 cien
6 seex
7 sepel
8 height
9 örk
10 dex
11 eindex
12 deindex etc.
20 deinzig
21 eindeinzig etc.
30 tweinzig
40 feinzig

Verbe "être"
er eag [ig] (être)
io / ich eag, ich'g
de eag, de'g
ihr eag, ihr'g (at'g = c'est)
bir eags
ems eags
tall eags

J'actualiserai plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Mer 2 Juil 2008 - 18:11

Dans le carnet où j'ai mes notes de Grig, figure ma toute première langue. Je me souviens que, n'ayant aucun recours linguistique, j'avais décidé que la langue d'une région située au nord de mon pays imaginaire serait du français inversé.

Français = Qui n'a jamais joué à cela...?
À l'envers total = Iuq a'n siamaj éuoj à alec...?
À l'envers phonétique = Ik a'n èmaj éwj a ales...?
etc.

Peu de choses sont à rajouter à ce sujet.

Par contre cela m'a fait imaginer une troisième langue-jeu dérivée du catalan : http://www.ideolangues.org/langues-fictives-ou-personnelles-f9/jeux-a-partir-du-catalan-t26.htm#1779
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Mer 2 Juil 2008 - 18:46

Nikura a écrit:
À l'envers phonétique = Ik a'n èmaj éwj a ales...?

Plus jeune je me suis aussi amusé à une inversion phonétique du français, mais je n'ai pas pensé alors à l'associer à un monde ! Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Lun 14 Juil 2008 - 17:01

Ma première langue, et celle qui m'a poussé le plus dans l'art de créer des langues, c'est le Thenqol. Mais il a eu une longue gestation avant de prendre sa forme actuelle...

Avant de faire du conlanging, j'étais déjà le locuteur d'une langue construite, soit l'espéranto. Ceci aura une influence double, soit à la fois ne pas copier les pattern du français et m'inspirer des points de l'espéranto.

1. Des jeux de phonologie

Je ne veux même pas savoir quel nom initial j'avais donné au Thenqol, car la première version en faisait une langue essentiellement vocalique (seul des plosives, p, t, k et ?, séparaient les phonèmes et ils n'avaient aucun rôle sémantique, seulement phonétique.) Une voyelle pouvait avoir trois longueurs, ainsi que deux hauteurs. Il y avait sept couleurs de voyelles de base /a/ /E/ /e/ /i/ /O/ /o/ /u/, et il y avait tout ce jeu de montée et descente de hauteurs selon la longueur de la voyelle. C'était horrible.

2. Un Espéranto modifié

Par la suite, je me suis inspiré de l'Esperanto pour faire le Thenqol. La copie était évidente, quoique certains aspects qui resteront pour la Langue Commune de Melville sont déjà en place (comme les 9 cas). La langue n'était pas encore prête cependant.

3. Un découverte recouverte, et un défi

C'est un peu plus tard que je découvre une langue africaine où chaque mot doit débuter par une consonne. Cette langue, dont j'ai oublié la source, m'a inspiré pour la phonotactique très stricte du Thenqol contemporain. Et, le coup de grâce à l'espérantisme du Thenqol tombe ici :

The Language Construction Kit a écrit:
Jack Vance (in The Languages of Pao) posited a language without verbs. For instance, "There are two matters I wish to discuss with you" comes out something like "Statement-of-importance -- in-a-state-of-readiness-- two; ear-- of [place name]-- in-a-state-of-readiness; mouth-- of this person here-- in-a-state-of-volition." Vance may be in a state of pulling our legs.

En lisant ce passage, que je pourrai traduire si besoin, j'ai vu un objectif très clair, de créer une langue sans verbe. Le résultat est encore en élaboration, je dois par exemple retravailler un peu la sémantique, mais les bases sont déjà là. Voici quelques phrases typiques du Thenqol contemporain :

Kawxán nawx­­ín. = Je te vois. (Bonjour!)
je-(oeil) tu-(vue)
Mi vidas vin.
Zilanrát jadntamawkérekkir. = Le roi s'en va voyager sur une petite île.
roi-(pied) petit-le-île-(voyage-destination)
La regxo forvoyagxiras al malgranda insulo.
Kawtnawrát lanhmíj. = Toi et moi marchons sous le clair de lune.
moi-et-toi-(pied) lune-(lumière)
Mi kaj vi marsxadas sub la luna lumo.

Je crois bien que vous avez compris le truc original de cette langue. J'offre aussi la traduction en espéranto, sans doute pas très loin de l'ancien Thenqol, en italique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Mar 15 Juil 2008 - 14:22

Yiuel a écrit:
Je crois bien que vous avez compris le truc original de cette langue. J'offre aussi la traduction en espéranto, sans doute pas très loin de l'ancien Thenqol, en italique.
Ah, je me disais bien que je ne comprenais pas ces phrases...

C'est intéressant, cette idée de faire une langue sans verbe. Ayant également lu le LCK, j'y ai aussi réfléchi pendant un instant mais... me penchant plus du côté du naturalisme des langues, j'ai vite rejeté l'idée. Je crois que ça me fait un peu peur tout ça Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Mar 15 Juil 2008 - 16:30

Opera a écrit:
Yiuel a écrit:
Je crois bien que vous avez compris le truc original de cette langue. J'offre aussi la traduction en espéranto, sans doute pas très loin de l'ancien Thenqol, en italique.
Ah, je me disais bien que je ne comprenais pas ces phrases...

C'est intéressant, cette idée de faire une langue sans verbe. Ayant également lu le LCK, j'y ai aussi réfléchi pendant un instant mais... me penchant plus du côté du naturalisme des langues, j'ai vite rejeté l'idée. Je crois que ça me fait un peu peur tout ça Razz

C'est qu'une langue sans verbe, c'est avoir une langue sans le principal appui sémantique de toute les langues, le prédicat. Tout ça fait basculer la syntaxe, puisqu'il n'y a plus (pour un instant) de pivot central. Ce point dans la phrase est important, puisque c'est lui qui assigne le cas aux différents rôles dans une phrase. Plus de tel pivot, plus de cas, la langue perd son point d'attache.

En Thenqol, la réponse est que le pivot est devenu autre chose. Plus j'analyse le Thenqol tel que je l'utilise, plus je me rends compte que le pivot se retrouve à un endroit très précis de la phrase :

Kawxán nawxín.
Jadntamawñkerekkir dazilanrát.
Nhalmíj inawtár.

En fait, la phrase en Thenqol se repose sur le premier mot spécifiant le rôle d'un objet dans la phrase. Ainsi, dans la première phrase, KAW "je" est décrit comme ayant le rôle de l'"oeil" XAN. Ceci étant, on interprète tous les autres rôles de la phrase (qui occupe la même position dans chaque unité morphologique, en italique dans les exemples) en lien avec le premier rôle. Ainsi XIN "vue" (lié à NAW (tu)) s'interpète en lien avec XAN "oeil", ce qui donne "Je te vois". C'est ainsi que ma langue est devenue fonctionelle sans besoin de mettre un verbe. (Il y a des mots qui rappelle des actions quand même. Par exemple, KEREK qui signifie une allée-venue, un voyage.)

Mais tout cela donne des mots de tête à bien des gens, parce que ça ne se repose pas sur une syntaxe chomskienne. Après tout, il est difficile de donner un alignement SVO sur une telle langue, puisqu'il n'y a pas le pivot V. Et bien sûr, les interprétations peuvent être très nombreuses. La première phrase, qui en situation "réelle" est une salutation classique, peut être interprété à n'importe quel temps et à n'importe quel aspect (il n'y a pas de verbe!). La seule chose qu'on donne, c'est un "oeil" et une "vue", ce qui est très large. Reste que la communication passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Mar 22 Juil 2008 - 18:16

J'ai enfin terminé (bien que de nouvelles choses pourront être ajoutées) les articles sur mes n00blangs :

Grig -> http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Grig
Cherk -> http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Cherk
Vladeur -> http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Vladeur
Tauran -> http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Tauran
Vadace -> http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Vadace

Je vous laisse voir par vous même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Deux langues bleues...   Mar 3 Fév 2009 - 3:24

... lesquelles servent uniquement de "mobilier" à l'élaboration et à l'évolution de l'Aneuf. À la différence de l'aneuvien, qui est une langue mixte, ces deux langues, propres à des populations (imaginaires) autochones de l'île concernée, sont, évidemment, des langues à-priori. L'une d'elle est "encore parlée" dans la province de Pande (sud-est), le Teheub et elle est comme langue officielle de cette région (un peu comme l'Inuit est la langue officielle de la province canadienne du Nunavut), même si elle fait jeu égal avec l'aneuvien (l'alphabet s'est "latinisé" au cours du temps). Quant à l'autre, le ptahx, c'est une langue morte, mais dont certains aspects ont été "repris" dans l'aneuvien*.





*En réalité, pas du tout: j'ai eu idée de cette langue morte bien après l'aneuvien! elephant elephant elephant


Dernière édition par Anoev le Mer 14 Avr 2010 - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Une troisième "langue bleue"...   Mar 3 Mar 2009 - 17:44

... mais dont je vais bien trouver un rôle à son alphabet, bien plus "simple" que celui du Ptahx: l'Akrig.

L'Akrig est né dans ce qui allait devenir l'Alfazie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Jeu 31 Déc 2009 - 15:05

Je viens de créer un article sur Idéopédia sur le thème des langues bleues : Langues bleues sur Idéopédia

J'ai également fait un article sur la langue que tu as décrite, Nemszev. Etant donné que celle-ci n'avait pas de nom je l'ai librement nommée Ouanoua étant donné que c'est le seul mot dont tu te souviens.

?Langue Ouanoua sur Idéopédia

Je m'intéresse à cette langue car dans le Losda il y a une espèce animale ressemblant à des gros corbeaux doués de paroles, ils sont la personnalisation de la conscience et aident les hommes à faire les bons choix. Il faut comprendre leur langue pour comprendre leurs conseils.

Je n'ai actuellement pas créé de langue pour cette espèce de volatiles, mais j'aimerais bien que cela soit le "Ouanoua" dans la mesure où on ne connaît de cette langue, je ne la complèterais pas, je luis donnerais seulement une application en gardant toujours à l'idée qu'elle vient de toi. Qu'en penses-tu

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Sam 2 Jan 2010 - 16:40

Comme je t'ai répondu par message privé, bonne idée!

Mais il faudra que je fasse des recherches pour retrouver les documents que j'avais faits dans un ancien ordinateur et qui parlaient de cette langue.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 11:43

Je crois que l'idée la plus intéressante qui me reste des idéolangues que j'ai créées pendant mon adolescence, c'est celle-ci :

Le Karnblaandh était une langue dont les déclinaisons était basées sur le latin et le sanscrit. Mais certains mots ne portaient pas de déclinaisons, il fallait donc décliner l'article :

Un peuple : palkër
Des peuples : palkësh
Le peuple : e palkër
Les peuples : e palkësh

Un homme : nar go
Des hommes : nash go
L'homme : ar go
Les hommes : ash go

Idem pour les verbes :

je vais : gungye / uye gung

Plus tard, j'ai repris cette idée lorsque je me suis intéressé au néolatin:

un anorak : unum anorak / vestis anorak
des anoraks : una anorak / vestes anorak
l'anorak : id anorak / (illa) vestis anorak
les anorak: ea anorak / (illae) vestes anorak

Il forwarde un e-mail
Agit foruarde unum imel

(Verbe "agere" + "forward")

(Les e-mails n'existaient pas à l'époque, bien sûr, mais je n'ai pas d'autre exemple en tête).

Comme j'avais tendance à multiplier les idéolangues, j'avais décidé qu'il s'agissait en fait de dialectes de la même langue. Un peu comme si à une extrémité d'un continent on parlait cherokee, et sanskrit à l'autre extrémité, et des langues et dialectes intermédiaires entre les deux :

Je suis = guye, gye, usye, sye, sëm
Il sont = gao, usau, esau, sau, sënth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 12:56

Vilko a écrit:
Il forwarde un e-mail
Agit foruarde unum imel

(Verbe "agere" + "forward")

(Les e-mails n'existaient pas à l'époque, bien sûr, mais je n'ai pas d'autre exemple en tête).


Preuve que c'est pas une langue morte et qu'elle peut rebondir! L'idée est assez bonne en soi. Cette langue était (ou plutôt: est) à posteriori (majoritée latine) ou mixte?

E-Mail, en aneuvien se dit damajàl, autrement dit majàl = courrier, quant au da-, c'est la forme tronquée de deag qui signifie 16 en hexadécimal, système de numération de référence en informatique. C'est ce qu'on appelle un mot mixte: une partie à postériori (mail→majàl) et une partie à priori (du moins, je l'espère): deag =16 ou plutôt 1016.

P.S. Peux-tu me donner la définition de "forwarder" dans le langage télématique? Chez Wiki, je n'ai trouvé que "Forward" et ce mot appartient plutôt au monde de la finance. Mais bon, y a p'têt des lacunes là bas et moi j'en ai sûrement d'avantage.


Dernière édition par Anoev le Dim 10 Jan 2010 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 13:06

Au fait Vilko, tu n'es pas inscrit sur Idéopédia ?

Je viens de créer une page sur le Karnblaandh. Si tu étais inscrit tu pourrais mettre en ligne toutes les données dont tu disposes. Ca serait vraiment intéressant.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 16:50

Je viens de m'inscrire Smile

Je vais essayer de reconstituer le Karnblaandh... il m'en reste un grand nombre de textes, en fait, vu que j'ai utilisé cette idéolangue dans mon journal pendant une bonne dizaine d'années...

EDIT : Ça y est, j'ai mis l'essentiel du Karnblaandh sur idéopédia Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 20:12

Anoev a écrit:
Vilko a écrit:
Il forwarde un e-mail
Agit foruarde unum imel

(Verbe "agere" + "forward")

(Les e-mails n'existaient pas à l'époque, bien sûr, mais je n'ai pas d'autre exemple en tête).


Preuve que c'est pas une langue morte et qu'elle peut rebondir! L'idée est assez bonne en soi. Cette langue était (ou plutôt: est) à posteriori (majoritée latine) ou mixte?
C'est du latin modernisé, donc à vocabulaire fondamentalement latin, les emprunts comme "anorak" ou "e-mail" correspondent à des objets ou notions qui n'existaient pas en latin classique ou médiéval (j'ai un faible pour le latin médiéval des Carmina Burana...)

Anoev a écrit:
P.S. Peux-tu me donner la définition de "forwarder" dans le langage télématique? Chez Wiki, je n'ai trouvé que "Forward" et ce mot appartient plutôt au monde de la finance. Mais bon, y a p'têt des lacunes là bas et moi j'en ai sûrement d'avantage.
Il y a un équivalent français tout simple : "transférer". A ma connaissance, "forwarder" n'est utilisé que par des snobs (je vais me faire des ennemis...) mais la semaine dernière j'ai entendu une dame, fonctionnaire de rang plutôt élevé, l'utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 20:44

Vilko a écrit:
Il y a un équivalent français tout simple : "transférer".

Ça y est! ça m'revient! Durant mon adolescence, y avait des vieux magnétos qui avaient l'incription FWD pour le bobinage rapide (avant) et REW pour le retour rapide arrière en lieu et place des symboles en forme de triangles!

Mais z'alors, pourquoi n'as tu pas utilisé "transferre" qui a l'avantage d'être du 100% pur latin (chose infaisable avec pyjama ou anorak mais tout-à-fait réalisable avec nucléaire)?

Malgré ses défauts (déclinaisons multiples, cas particuliers pas toujours compréhensibles), j'aime assez bien le latin, au point que je m'en sers pour la transcriptin d'un certain nombre de verbes (Dik (-ta, -téa), lokùt (-a, -éa), skrip (-ta, -a) etc).

J'ai appris des tas d'choses sur le latin: entre autres que le K existait bel et bien, et pourtant abandonné par des langues latines comme l'italien, mais pas le J; ainsi Junius s'écrivait en réalité IVNIVS. Un aut'truc, mis à part la première personne du singulier*, le futur antérieur de l'indicatif et le parfait (passé) du subjonctif se conjugaient exactement de la même manière: AMAVERIS, AMAVERIT, AMAVERIMVS, AMAVERITIS, AMAVERINT.

Par contre, les variantes médiévales, je ne les connais pas du tout. J'en suis resté avant Constantin (et avec des trous, voire des cratères, de mémoire!).


*Amavero vs amaverim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Dim 10 Jan 2010 - 23:21

Anoev a écrit:
Mais z'alors, pourquoi n'as tu pas utilisé "transferre" qui a l'avantage d'être du 100% pur latin (chose infaisable avec pyjama ou anorak mais tout-à-fait réalisable avec nucléaire)?
Parce que le néolatin (qui est un idéodialecte du latin plutôt qu'une idéolangue à part entière) a aussi ses snobs qui parlent jargon Smile

Puisque des Français soi-disant cultivés disent "forwarder" au lieu de "transférer", on peut penser que des néolatinophones en feraient autant... En fait, j'ai pris le premier verbe qui m'est passé par l'esprit.

Je suis d'ailleurs le premier à regretter que l'on dise "management" au lieu de "gestion", "OK" au lieu de "d'accord" (j'avais un faible pour "OK d'ac" mais je pense que plus personne ne parle comme ça aujourd'hui) mais il faut vivre avec son époque...

Anoev a écrit:
Durant mon adolescence, y avait des vieux magnétos qui avaient l'incription FWD pour le bobinage rapide (avant) et REW pour le retour rapide arrière en lieu et place des symboles en forme de triangles!
Mon premier magnéto était un magnétophone à bande magnétique (comme dans les vieux films !) *nostalgie*

J'avais 16 ans et un copain m'en avait fait cadeau, le magnéto devait avoir une bonne quinzaine d'années. Je me souviens de la première phrase que j'ai enregistrée : Rhomel-en-shrai bogal-Mercantil-nli-en mous-es-nli-ro, c'est-à-dire "J'ai deux déclarations importantes à vous faire" en paonais, une langue imaginaire du roman "Les langages de Pao" de Jack Vance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: L'alphabet teheub   Sam 6 Mar 2010 - 15:36

LettrePrononciation
Équivalent
approximatif
aneuvien
A, a
ɑ
Ea
Я, я
a
À
P, p
b
B
B, в
β
Bh
G, ԍ
g
G
D, d
d
D
Ḋ, ḋ
dj
Dj
Δ, ð
ð
Dh
Ɛ, ɛ
ɛ
Æ, È
E, e
e
Ee, É
Є, є
œ
Oe, Ĕ
Ѥ, ѥ
æ
À (Æstmor)
Ƌ, đ
ʤ
Żh
I, ɪ, i
i
IY, I
J, j
j
J
Ӡ, ʒ
З, з
ʒ
Zh
Щ, щ
Xh
Ч, ɥ
Ch
Ш, ш
ʃ
Çh
K, к, k
k
K
Ӄ, ӄ
χ
Kh
L, ʟ, l
l
L
Ŀ, ŀ
ʎ
Lj
Λ, ʌ
ɫ
Lh
M, м, m
m
m
N, ɴ, n
n
N
Ṅ, ṅ
ɲ
Nj
Ɔ ɔ
ɔ
Oa, Ò
O, o
o
Oo, Ó
Ø, ø
ø
Eu, Ĕ
П, п
p
P
R, ʀ, r
ʀ, r
Rr
Ŕ, ŕ
ʁ
R
Ṟ, ṟ
x
Rh
S, s
s
S
ϩ, ƨ
ɬ
S, Sh
T, т, t
t
T
Ṫ, ṫ
tj
Tj
Ө, ɵ
θ
Th
U, u
u
Œ, U, Ú
Ŭ ŭ
w
U, W
V, v
v
V, W
Ф, ɸ
ɸ
Ph, F
X, x
ks
X
У, y
y
Uu, Ù
Ӱ, ÿ
ɨ
Yy, Ỳ
Z, z
z
Z
Ҍ



Cet alphabet est un mélange d'un peu de tout, à grosse majorité latine, ainsi que quelques adaptations étranges des alphabets cyrillique et grec, ainsi, le Λ sert à retranscrire le [ɫ]; on trouve, à côté de ça, le Ø. Par contre, plus aucune trace du Æ ni du Œ ni du Ψ.

À la suite de r'plâtrages successifs, il est quasi opérationel. On notera que des lettres disposent de deux versions de bas de casse: c'est normal: l'une des deux est réservée à l'imprimerie (!). Certaines lettres n'ont pas du tout la prononciation qu'on attend d'elles, comme le P ou le Щ; certaines lettres manqueront, notamment dans la première version de bas de casse du Ṫ: avec la meilleure volonté du monde, on fait pas c'qu'on veut... à moins de faire appel aux polices personalisées; mais pour la diffusion, là... La dernière lettre n'est ni une voyelle ni une consonne! c'est une lettre entièrement muette qui sert en certains cas, notamment pour le pluriel et éviter des homographies. Main'nant, reste p'us qu'à donner un peu vie à tout ça!

Le vrai nom du Teheub? assez éloigné, en fait: "ЧupҌ"

J'ai oublié une lettre: le C, c! [dz]


Dernière édition par Anoev le Lun 21 Mai 2012 - 15:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Ça avance un peu   Mer 10 Mar 2010 - 2:07

Voici 4 mots orthographiés avec 5 des lettres de l'alphabet du bas de la page précédente, et qui évoquent les reflets, les miroirs, etc... aucun d'entre eux n'est un palindrome.

VISIΛ, ΛISIV, ΛIƧIV, VIƧIΛ.

Le deuxième est l'inversion des lettres du premier et le reflet du quatrième (miroir vertical)
Le troisième est le reflet du premier (miroir vertical) et l'inversion des lettres du quatrième.
Le quatrième est l'inversion des lettres du troisième et le reflet du deuxième.

Les quatre mots peuvent se retourner complètement (rotation de la feuille). quant au reflet (miroir horizontal: on suppose que la feuille est tenue verticalement), c'est comme pour le reflet vertical: ça donne la même chose.

Mais pour trouver une relation entre le premier et le quatrième (comme entre le deuxième et le troisième) alors là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Serait-il possible...   Jeu 18 Mar 2010 - 17:53

...d'écrire en aneuvien avec l'alphabet ɥupҌ?

Peut-être, oui, mais avec des adaptations: Il y a beaucoup plus de diacritiques en aneuvien qu'en ɥupҌ d'une part, et les nasales, de même que le Ψ n'y a pas d'équivalent.


Ут пяʒ anєєvєn ɛп Ideoпedjav = Ùt pàzh anoeven ep Ideopédjav = Il y a une page d'aneuvien sur Idéopédia.

Cependant, y a un autre "alphabet": le Vadora:

Уt paʒ ɑnəəvən єp Ideopédjɑv.

Cet "alphabet" fut inspiré de l'adaptation du ɥupҌ pour l'alphabet latin (avec apport non négligeable d'autres alphabets) et adapté à son tour par un instituteur dans les années '60. Abandonné, du moins pour son utilisation première (l'instruction de la lecture), il fut repris par la suite avec quelques adaptations pour d'autres disciplines (artistiques notamment, grâce aux particularités de certaines lettres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Projet de langue...   Mar 29 Mar 2011 - 19:56

... bleue? Peut-être, j'en sais trop rien. Son nom?

Le Psolat, ou "pseudo latin"

Bon, y en a qui vont s'dire: "encore une langue latine de plus! l'imagination d'Anoev baisse sérieusement".

En fait, mon projet est bien de prendre des racines latines soit anciennes (latin, mais même aussi grec: chacun sait que les romains ont allègrement pompé sur les grecs pour étoffer leur langue) ou modernes (italien, roumain, espagnols (castillan, catalan) & portugais), par contre, la graphie, elle, n'aurait pas grand choser à voir avec ce qu'on voit dans les manuels lusophones, hispanophones, italoph...) puisqu'il pourrait y avoir deux graphies au choix:

La graphie slave occidentale (cf Jan Hus)
Le système Vadora, déjà cité.

Une maison se dirait (et s'écrirait) kas,
un homme (être humain) uom, uomo pour un mâle, uoma pour une femme.
Un train se prononcerait [tʀɛn] et s'écritait soit tren soit trєn, selon la graphie choisie.
Une chinoise s'écrirait soit Činesa soit Chineesɑ.
Le chocolat s'écrirait soit Čoklad soit Choklɑd

Contrairement à l'espagnol, au français & au portugais, y aurait trois genres, comme en latin:

Singplur
neutre-(rien) ou
-e
-i ou -єs
-o-os
-a/-ɑ-as/-ɑs

V'là l'début d'mon projet. Quand le chapitre "identifiants" d'idéopédia sera fini et quand j'aurai avancé un peu, j'irai soumettre mes "trouvailles" à Idéopédia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Mar 26 Juil 2011 - 10:19

Voici ce que va donner la première suggestion de Patrick Chevin pour ler Bagaidun:

Patrick Chevin a écrit:
1 wa
2 da
3 ta
4 ca
5 ha
(...)
70 mate
80 vate
90 nate
100 to
101 towa
111 totewa
---
1000 ti
1001 tiwa
(...)
1000 000 000 bi

... avec mes modifications:

Citation :
10 = we
11 = wewa
12 = weda
...
20 = de
21 = dewa
22 = deda
...
50 = he
...
86 = vela

... adapté au Чupƀ (teheub):

Mantisses:
M = 1
Г* = 2
Ӡ = 3
K = 4
П = 5
Λ = 6
Ш = 7
R = 8
Ф  = 9

Ordres

O = 1
Я = 10
E = 100
(M)I = 103
ГI = 106
ПI = 1015 (et non pas 3,14159265....)

Pour reprendre (à titre de comparaison) un nombre pris là-bas:

24 395 = ideca-toneha = мɪгякo-ʒeɸяпo /migako ʒeɸapo/

La page d'Idéopédia est en cours de rédaction. Deux nombres, pour donner une idée:

фɪфeфяфo-ʀɪфeфяфo-ɯɪфeфяфo-ʌɪфeфяфo-пɪфeфяфo-кɪфeфяфo-ʒɪфeфяфo-гɪфeфяфo-мɪфeфяфo-фeфяфo
= 999 999 999 999 999 999 999 999 999 999.

Pour 26/99, on a ɵo-гuʌuгuʌuгuʌuгuʌuгuʌuгuʌu... (eh! va fermer l'robinet!) Razz

*Nota: Le G d'origine a été remplacé par un Г. Mise à jour prévue.


Dernière édition par Anoev le Mer 4 Mar 2015 - 23:17, édité 3 fois (Raison : faute de fraooie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Cygne pandais   Sam 5 Mai 2012 - 16:52

Wilko a écrit:
Pour moi (çwog), ça ressemble à un mélange de deux mots anglais, "swan" (cygne) et "wog" (terme injurieux désignant une personne de couleur).

Pourquoi en Pande ? La Pande n'est pas anglophone...

Mais l'assimilation anglophone du cygne et du "négro" (terme longtemps, hélas utilisé pendant des années, et pas seulement dans les États sudistes) devrait donner quelque chose d'assez étrange.

Je n'ai pas encore bien cerné le vocabulaire teheub, pas aussi bien en tout cas, que le vocabulaire aneuvien. Cependant, la traduction de "cygne" (quelle qu'en soit la couleur) devrait en toute logique se traduire par un à-priori, même si c'est un mot composé, du style "palmélonkou" adapté à la sauce teheub.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)   Aujourd'hui à 19:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Langues bleues (vos toutes premières langues inachevées)
» Le vocabulaire des langues, dans toutes les langues
» le saint coran traduit dans toutes les langues
» L'animalité dans la manière dont sonnent les langues
» Jurons et insultes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Incubateur de langues-
Sauter vers: