L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sprante (Sprâht)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16244
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Lun 21 Mai 2012 - 22:46

Kotavusik2 a écrit:
Pour "petit (sens figuré)", que veux-tu dire par sens figuré ?

Tout ce qui a trait ni à l'âge, ni aux dimensions.

Comme précisé sur le lien précédent, ni qit ni qyt n'ont rapport avec l'âge.

Qyt s'utilise pour tout ce qui est abstrait ou qui ne correspond pas à une valeur mesurable (distance, poids...) :
Ne o kjas hab ùt qyt mensilac = T'aurais pas un'p'tite idée.
Àr qyte dur = les petites gens.

Qyt a un dérivé péjoratif : neçhqýt.
A diktet ep, neçhqýt dak... = Dites voir, mon p'tit monsieur...
Æt quas ar dorar ep neçhqýt ! = Ce qu'ils ont fait est vraiment petit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Mar 22 Mai 2012 - 19:09

Citation :
Qyt a un dérivé péjoratif : neçhqýt.
A diktet ep, neçhqýt dak... = Dites voir, mon p'tit monsieur...
Æt quas ar dorar ep neçhqýt ! = Ce qu'ils ont fait est vraiment petit.

Pour neçhqýt, j'ai trouvé puhtí (qui vient bien sûr du français, et comme tous la plupart les termes sprantais venant du français, il est plutôt d'usage soutenu).

Æt quas ar dorar ep neçhqýt ! = Kyo yi koz ê yá puhtí !

Sinon je pense qu'on utilisera piko et quelques autres termes, selon le contexte.


Dernière édition par Kotavusik2 le Jeu 28 Juin 2012 - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Ven 8 Juin 2012 - 21:49

Je suis en train de traduire Le Chant des Partisans en sprante, pour me faire du vocabulaire, mais à ce vers-là, je bloque :

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères !

Peine perdue, je ne sais vraiment pas quoi inventer pour "c'est... qui/que"... j'ai cru voir qu'il y avait un sujet sur ça dans l'Atelier, mais je ne l'ai pas retrouvé... alors je poste ça ici.
Comment avez-vous fait dans vos langues, et si possibles avez-vous des idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11681
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Ven 8 Juin 2012 - 22:04

Kotavusik2 a écrit:
Peine perdue, je ne sais vraiment pas quoi inventer pour "c'est... qui/que"... j'ai cru voir qu'il y avait un sujet sur ça dans l'Atelier, mais je ne l'ai pas retrouvé... alors je poste ça ici.
Comment avez-vous fait dans vos langues, et si possibles avez-vous des idées ?
En espéranto, on va simplement mettre le nous dans une position inhabituelle (après le verbe) pour l'accentuer: Rompas ni la barojn por niaj fratoj. On doit aussi tenir compte du rythme de la chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
bororo



Messages : 475
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Ven 8 Juin 2012 - 22:48

"Nous sommes ceux qui brisent les barreaux des prisons" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16244
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Ven 8 Juin 2012 - 23:00

Kotavusik2 a écrit:
Peine perdue, je ne sais vraiment pas quoi inventer pour "c'est... qui/que"... j'ai cru voir qu'il y avait un sujet sur ça dans l'Atelier, mais je ne l'ai pas retrouvé... alors je poste ça ici.
Comment avez-vous fait dans vos langues, et si possibles avez-vous des idées ?

Pour ce qui est de la forme affirmative emphatique, alors que pour les compléments (placés en début de phrase) et le verbe (on met ep devant), c'était assez simple, pour le sujet, j'ai dû un peu innover.

1re solution : Utilisation d'un trait d'union juste derrière le sujet, mais détaché du verbe
Er- shjæge baareże zhoolene pœr ed frànduse ene.

2me solution : utilisation de (-même) :
Eriψe shjæge baareże zhoolene pœr ed frànduse ene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 10 Juin 2012 - 13:07

Il y a 2 façons de réaliser ça en sivélien :
  • la plus simple est d'ajouter le pronom dans la phrase, qui est naturellement omis : sa présence va permettre de mettre l'accent sur le sujet (comme en polonais ou en espagnol je crois).
    Sinae neċsom uppaeinìò ċvomessìot eam oegrunìyt.
  • la seconde permet d'accentuer encore plus ce phénomène : on conjuge le verbe sous la forme passive ("les barreaux sont brisés") et on ajoute le sujet décliné au causal que l'on place au début de la phrase.
    Sinaejỳt neċsinne uppaeinì ċvomessìot eam oegrunìyt.
    Le sujet placé ailleurs dans la phrase annihilerait cet effet.
    Comparez : "Par nous les barreaux sont brisés" et "les barreaux sont brisés par nous".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 10 Juin 2012 - 13:16

En Kotava, très simplement, on rajoutera le pronom personnel comme marque d'insistance (là où en phrase normale on l'aurait omis) :

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères !
Min va flintoblay mu kot berik joat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Anoev
Modérateur


Messages : 16244
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 10 Juin 2012 - 13:18

Etuèl a écrit:
La seconde permet d'accentuer encore plus ce phénomène : on conjuge le verbe sous la forme passive ("les barreaux sont brisés") et on ajoute le sujet décliné au causal que l'on place au début de la phrase.
Sinaejỳt neċsinne uppaeinì ċvomessìot eam oegrunìyt.

Je reconnais que cette méthode est intéressante pour mettre l'actant en relief. Je n'y avais pas pensé. Unique problème : ça ne marche pas avec les verbes intransitif, 'videmment, puisqe ces verbes n'ont pas de voix passive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 10 Juin 2012 - 15:05

Citation :
Citation :
Etuèl a écrit:
La seconde permet d'accentuer encore plus ce phénomène : on conjuge le verbe sous la forme passive ("les barreaux sont brisés") et on ajoute le sujet décliné au causal que l'on place au début de la phrase.
Sinaejỳt neċsinne uppaeinì ċvomessìot eam oegrunìyt.

Je reconnais que cette méthode est intéressante pour mettre l'actant en relief. Je n'y avais pas pensé. Unique problème : ça ne marche pas avec les verbes intransitif, 'videmment, puisqe ces verbes n'ont pas de voix passive.

Néanmoins je crois que je vais retenir la manière d'Etuèl. Merci beaucoup à tous cheers !

Voici ce que ça donne :
Dri vi ço briga eé barre karceres vradird nose !
Dri vi : par nous
Ço briga : sont brisés (littéralement "devenus brisent")
Eé barre karceres : les barreaux des prisons ( désigne un ensemble complet, comme le kotava -eem)
Vradird nose : pour nos frères (acanoniquement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 10 Juin 2012 - 21:44

silent 


Dernière édition par lsd le Lun 8 Juil 2013 - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 17 Juin 2012 - 21:25

Je n'sais pas si je vous en ai déjà parlé, mais il existe un certain nombre de différences entre le sprante du nord et le sprante du sud (celui-ci est l'officiel, mais seulement parce qu'il se parle dans la capitale : avant 52 c'était les formes du nord qui faisaient autorité).

Pour ma part je parle plutôt la langue du nord (je m'en suis rendu compte quand j'ai remarqué que je prononçais os [uʃ] et non [ɵs]).

Différences entre le sprante du nord et le sprante du sud :
  • Le D de liaison se prononce [d̪] au sud, [dʒ] au nord.
  • Le O faisant [ɵ] au sud se prononce assez souvent [ʊ] au nord. Dans des mots monosyllabiques, il est assez souvent prononcé [u] au nord (os, ô)
  • Le S se prononce [ʃ] au nord en fin de mot et devant un T. Il s'y prononce [ʒ] au contact d'un D.
  • Le Z se prononce [ʃ] au nord en début de mot et derrière un T.
  • Le nord accepte moins volontiers les réformes que le sud.
  • Le R se prononce [ɣ] au sud, [ɾ] au nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Mar 19 Juin 2012 - 9:05

Citation :
Pour le cœur, j'ai deux paronymes : j'ai kàrd & kàred

En sprante, le coeur comme "icône d'amour" n'existe pas, ou presque. Dans la culture pentadrarienne, il est remplacé par le tiam', une sorte de E et de Q entrelacés (d'ailleurs, les gens de culture pentadrarienne écriront EQ sur les réseaux sociaux).

Je l'ai trouvé en griffonant sur mon cahier de français, et je l'ai perfectionné dans les deux cours suivants.

Il est appelé tiam' en sprante (de tiamo, sorte d'interjection qui signifie "je t'aime"), ell en onume (du sprante Eq lob'yo, façon plus européenne de dire "je t'aime"), et dans les autres langues je sais pas trop.

Le concept a donc été inventé en Jotarke, mais je ne sais pas encore comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Mar 19 Juin 2012 - 18:09

silent 


Dernière édition par lsd le Lun 8 Juil 2013 - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Jeu 28 Juin 2012 - 21:11

J'avais envie de vous montrer l'étymologie que je trouve la plus intéressante du sprante :

Pée ['pe(ə)] : sur
L'origine remonte à l'indo-européen *upér, qui donna aussi le latin super, et qui devint opēr en pentadrarien. or opēr signifie « au-dessus ». Sa signification change, et il devient opēr-or en tardif, avec le sens de « sur ». En pentadrarien tardif jotarien, la forme est opēr-gexy, puis oper-gueç. Le E se chvaïse, avant de disparaître complètement. Au XIVe siècle, la forme perg est attestée. Comme avec le pentadrarien moporg qui devint muhpau, le RG de perg devient un U : peu, d'abord prononcé [pɛw], parfois [pju] à l'est, à l'onumienne, puis comme aujourd'hui. Une réforme du XVIIIe siècle le fait s'écrire pée, sur le modèle des infinitifs en -ée. Aujourd'hui, ces mêmes infinitifs sont de plus en plus écrits -eu, et pée retourne de plus en plus à son ancienne forme peu.

Qu'en pensez-vous Very Happy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16244
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Jeu 28 Juin 2012 - 21:41

Il n'y a jamais eu per ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Jeu 28 Juin 2012 - 21:57

Dans quelle langue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Jeu 19 Juil 2012 - 10:56

Citation :
Chez nous il fait beau aujourd'hui.

Den vi adciq stu.

En pentadrarien, xi-gē signifie "ce-jour", qui devient cigé ou ciq au nord, en présprante. La forme du sud devient désuète en moyen sprante, alors que peu après celle du nord est prolongé par la préposition at : at-ciqadciq.

En onume, le déplacement d'accent opéré en présprante du nord n'a pas lieu. On a xijé [tsi'ʒe], puis djé, et enfin, avec at : addjé [ad'dʒe].

À venir pour le hreki, le klassolien et le nopa




Stu est le radical de stur (faire beau, soleil), dérivé de stu (soleil).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 5 Aoû 2012 - 14:10

Le У cyrillique a été remplacé en sprante par un Y normal.

Sprânt, róv e lób !

Quelques autres ajouts par jour dans le dictionnaire : le sprante avance, petit à petit Smile.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Lun 1 Oct 2012 - 22:28

Le sprante est entré depuis le XIXe siècle et le commencement de la modernisation du Jotarke dans un processus de simplification et de disparition des déclinaisons. La première à avoir subi cette évolution est le vocatif, apparu au haut Moyen Âge, à partir de l'interjection âu !, et aujourd'hui totalement disparu du langage courant. Depuis le XXe siècle, l'usage du bénéfactif régresse lui aussi, remplacé par la plupart du temps par le datif, bien que beaucoup d'auteurs le préservent dans leurs œuvre pour son euphonie. Enfin, depuis la fin des Années Libres, l'usage de l'accusatif après une consonne disparaît du langage familier, au profit d'un ordre SVO où le COD est exprimé par le nominatif – on peut remarquer qu'avant le XVe siècle, on utilisait après une voyelle - et non -ive, qui fait souvent économiser une syllabe.

On peut donc remarquer qu'aujourd'hui, le sprante de tous les jours n'utilisent souvent plus que trois cas au lieu des cinq d'origine. Selon certains linguistes, la tendance va continuer durant le XXIe siècle, supprimant d'abord le datif (remplacé par le nominatif, dans l'ordre S-V-C1-C2, ou bien par une proposition, comme ha dans le sud actuellement), puis, éventuellement, le possessif (remplacé par un adjectif, et faisant office, depuis ce, de génitif).

Selon Hanrik Midgil, l'éminent linguiste jotarkais, en 2050, la phrase Eq da brôndà ú kamen'eq's (« Je donne du pain à mon chien ») – qu'on entend déjà souvent 'Q da brônd kam'n eq's ou 'Q da brônd mi kam'n en langage familier – sera devenue Eq da brônd mi kam. Et dire qu'il y a trois siècles, on pouvait entendre tout naturellement Kazau ayuq brôndà dri mí (littéralement « Chien ! aie du pain par moi ») dans un sens similaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 6 Jan 2013 - 17:58

Oppa Gangnam Style -> Oppa Gangnam Style ou Wopa Gannam Sta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 6 Jan 2013 - 18:21

Kotave a écrit:
Oppa Gangnam Style -> Oppa Gangnam Style ou Wopa Gannam Sta


Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Dim 6 Jan 2013 - 20:55

Puisqu'on en parlait au Café Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sprante (Sprâht)   Aujourd'hui à 17:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Sprante (Sprâht)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Sprante (Sprâht)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: