L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et caetera...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 14:49

Comment traduisez-vous cette locution latine, qui peut se remplacer par "et ainsi de suite" ?

En général, j'ai l'impression que l'on traduit ça par: et ainsi plus loin (en continuant).


Au fait, j'ai remarqué 4 prononciations pour cette expression en français:
- standard [EtsEtERa]
- fautive [EksEtERa]
- québécoise [EtSEtERa] (inspirée de l'italien eccetera?)
- belge [EtsetRa]

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 15:03

Nemszev a écrit:
Comment traduisez-vous cette locution latine, qui peut se remplacer par "et ainsi de suite" ?

En général, j'ai l'impression que l'on traduit ça par: et ainsi plus loin (en continuant).

En espéranto : kaj tiel plu : et ainsi en-continuant

En uropi, c'est presque la même chose: id sim pro : et ainsi vers-l'avant


Nemszev a écrit:
Au fait, j'ai remarqué 4 prononciations pour cette expression en français:
(...)
- québécoise [EtSEtERa] (inspirée de l'italien eccetera?)
Je crois que c'est plutôt inspiré du latin d'Église.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 17:42

En saiwosh : pixlokta, contraction de pi-xlo-ikta, "et autre(s) chose(s)".

En dibadien, langue-sœur du saiwosh : pisztada, contraction de pi isztada, "et des choses".

Dans les deux langues ce sont des expressions figées, qui ne désignent pas nécessairement uniquement des choses.

Ainsi, en saiwosh :

Ils sont tous venus, Jean, Paul, Albert, etc.
Kona chi tlas chako, Chon, Pol, Alpe, pixlokta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 18:57

silent 


Dernière édition par lsd le Jeu 4 Juil 2013 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 19:19

Ea't postáṅt
Abrégé en eap.
Forme compactée de l'étendu
ea àt postáṅt.

O mir retadliydit àr baase, àr vase, àr traugse ea't postáṅtes = Tu ramèneras les assiettes, les verres, les plats etc.
Eap. s'écrit plutôt qu'il ne se dit. Avantage : on passe outre la déclinaison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 19:25

silent 


Dernière édition par lsd le Jeu 4 Juil 2013 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 19:29

lsd a écrit:
qui signifie et la suite ? silent

Ben... la suite, c'est tout ce qui vient derrière, à la suite, tout ce qu'on a plus ou moins la flemme d'énoncer.

Ça m'paraît pourtant clair, non ?

Postáṅt, c'est le mot suite, ce qui se tient (staṅ, penser à l'anglais to stand) derrière (pos).

On n'oublira pas le : staṅ signifie "rester", stan signifie "su" (adjectif, de "savoir").
Pas de risque de confusion : l'adjectif "resté" n'existe pas !

Quant au reste, eh ben... c'est rest, sauf si celui-ci se trouve dans un plat (ræst).

J'aurais pu mettre ea't rest, mais eap. est plus valorisant.


Dernière édition par Anoev le Lun 4 Juin 2012 - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 19:31

silent 


Dernière édition par lsd le Jeu 4 Juil 2013 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 22:46

En Kotava, et caetera se dit :
is kot zavzaks = et chaque reste, et toute chose restante, et s'abrège en ikz-.

Mais il y a d'autres formulations existant sur le même modèle, à partir des principales conjonctions de liaison :
- is = et (additif) --> ikz- ;
- ok = ou (alternatif) --> okz- (ok kot zavzaks) = ou tout le reste ;
- az = et puis (successif) --> akz- (az kot zavzaks) = et puis ensuite tout le reste ;
- mei = ni (et négatif) --> mkz- (mei kot zavzaks) = ni rien du reste ;
- vols = mais pas (oppositif) --> vkz- (vols kot zavzaks) = mais absolument rien du reste ;
- lodam = de préférence à, plutôt que (comparatif) --> lkz- (lodam kot zavzaks) = de préférence à tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Lun 4 Juin 2012 - 23:42

Sab a écrit:
- ok = ou (alternatif) --> okz- (ok kot zavzaks) = ou tout le reste

Il s'agit donc, si j'comprends bien, d'un ou exclusif (c'est soit ça, soit le reste).

Vraiment, en kotava, on a le souci du détail !

Le "ou" exclusif se traduit en aneuvien par une répétition de od
Od æt od àt postáṅt = soit ça soit la suite*.

Sinon, on aura

Æt sin àt postáṅtes = ça sans la suite
nep æt nep àt postáṅt = ni ça ni la suite
àt noger postáṅt qua æc = la suite plutôt que ça
noger æt qua't postáṅtes = ça plutôt que la suite.

Noger (plutôt) est adjectivisé au contact d'un nom ou d'un pronom, en conséquence°:
Nogere er qua ase = plutôt nous qu'eux.



Bien entendu, ces traduction peuvent être agrémentées de flexions casuelles.
Ar nep inzhar ùc! nep æc nep àt postáṅtes! = Il n'ont rien mangé ! ni ça ni la suite !


Ză postáṅtev (ainsi de suite) se dit d'avantage pour un processus que pour une suite concrète.
Ar ere proge, quàtper, ză postáṅtev rikyp àt ultims = ils progressaient, quatre par quatre, ainsi de suite jusqu'au dernier.



*Æt od àt postáṅt aurait signifié : ça, la suite ou l'ensemble.
°Pas toujours : noger eve ad qua ave ad = plutôt chez nous que chez eux. Noger porte là non pas sur un mot au pluriel (er : nous), mais sur un lieu : eve ad.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mar 5 Juin 2012 - 1:09

Sab a écrit:
En Kotava, et caetera se dit :
is kot zavzaks = et chaque reste, et toute chose restante, et s'abrège en ikz-.
C'est presque l'inverse de kavkaz en langues caucasiennes. J'aime bien les sonorités de ce mot.

En popiaro :
E cettera (pour copier le latin /e'tSetera/)
E asii mai lonie. (et ainsi plus loin /e.a'si.mai.'loJe/)

En ba gai dun :
We si. (et ainsi)
We si mo fa. (Et ainsi plus loin)
We si den. (Et ainsi après)
We ban oro. (Et d'autres)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mar 5 Juin 2012 - 16:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mar 5 Juin 2012 - 11:00

En psolat : e ᴋɑᴛeʀєs, siᴋ pɔsᴛ.

En teheub, le radical, pour "suite" est doʒ, après, tout dépend du genre de suite

doʒoп : une suite de personnes, d'animaux, de fruits, de rivières...
doʒєп : une suite de maisons, de trains, d'images, d'ordinateurs...
doʒuп : une suite d'émotions, de pensées...

Яʒe doʒy : ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et caetera...   Mar 5 Juin 2012 - 18:11

silent 


Dernière édition par lsd le Jeu 4 Juil 2013 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mar 5 Juin 2012 - 19:49

En teheub, 12, c'est мягo. Malheureusement, je n'ai pas encore réfléchi pour les dérivés, mais normalement, y devrait y avoir un p'tit quèqu'chose entre мягo et -u.

Les nombres sont invariables et indéclinables.

Un aut'faux-ami, donc, entre мягo et un joli magot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mer 6 Juin 2012 - 0:31

Anoev a écrit:
En psolat : e ᴋɑᴛeʀєs, siᴋ pɔsᴛ.
Ca se prononce comment ? Je ne vois que e *a*eres, si* pos*. Le reste, c'est des carrés.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mer 6 Juin 2012 - 1:49

Nemszev a écrit:
Anoev a écrit:
En psolat : e ᴋɑᴛeʀєs, siᴋ pɔsᴛ.
Ca se prononce comment ? Je ne vois que e *a*eres, si* pos*. Le reste, c'est des carrés.

Damned ! Le vadora ne passe pas partout !*

J'vais donc utiliser une écriture plus conventionnelle :


e kateres, sik post

/e kɐteʀɛs/ /sik pɔst/


*Va falloir que j'm'en souvienne. Visiblement, c'est le K et le T en petite capitales qui ne passent pas : l'les ai pompées au teheub qui les a pompées au cyrillique. Avec une autre méthode, çàa donn'rait :
e KɑTeʀєs, siK pɔsT
Moins élégant à faire, certes, mais lisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mer 6 Juin 2012 - 12:09

Ah oui, là on voit clairement l'origine latine de chaque mot.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Le psolat : pourquoi & comment.   Mer 6 Juin 2012 - 14:40

Le psolat a donc ceci de commun avec le popiaro, l'interlingua, l'interRoçman le latino SF et bien d'autres, c'est que, malgré sa graphie (ou plutôt ses graphies : manžar/mɑnʒɑʀ), c'est bien une langue romane.

Le psolat est, tout comme l'aneuvien ou le ŧhub (projet orthographique adapté, teheub faisant trop penser à... aut'chose. Ainsi, le préfixe idéopédiesque THB serait conservé*), un pari linguistique interne (que j'me suis fait à moi-même°) visant à une langue romane
-sans la dualité phonique des lettres C & G (dualité qui n'existait pas en latin)
-à trois genres grammaticaux (comme en latin), mais dont le neutre serait le pilier central (comme en aneuvien, en elko & en kotava)
-en gardant des formes générales de conjugaison à-postériori (aux + p.pass. pour les temps composés), un subjonctif bien présent (comme en espagnol, portugais etc...) mais des formes pleines d'analogies (le subj. impf. en -eb- est une facétie analogique personnelle : j'ai calqué de l'indicatif du même temps en -ab- et j'ai fait ce que pas mal de langues latines font pour le subjonctif présent : changer le -a- en -e-).

Malheureusement, le psolat et le ŧhub, marchent au ralenti. C'est dur de traiter plusieurs langues à la fois ! Comment fais-tu pour "embrasser" le popiaro & le bagaidun ?

Petit rappel : le psolat, c'est du pseudolatin. Un peu comme Hergé avait fait du marollien "à la sauce" slave pour faire le syldave, j'ai fait à peu près itou (sauf pour la graphie vadoesque): j'ai pris un mélange iberitalique à la sauce jan Hus.

Au bout d'deux ou trois jours, j'vais transférer cette réponse dans un endroit plus approprié.



*Par voie de conséquence, la lettre Ч serait remplacée par le Ŧ, cette lettre remplacerait également, en vadora une lettre difficile à obtenir : le ɯ̇
°À ce titre, c'est donc bien une persolangue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Et caetera...   Mer 6 Juin 2012 - 17:49

En rumi :
I cedalec = Et ainsi (de l'arabe kadhâlika = ainsi)
I alterin = Et les autres
Itxetra = Et caetera

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et caetera...   Aujourd'hui à 5:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Et caetera...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epreuve orale hda la semaine prochaine, des idées?
» Traduction en breton de: etc etc. et caetera et coetera
» Et caetera...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: