L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 une langue philosophique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bororo



Messages : 476
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: une langue philosophique   Mar 5 Juin 2012 - 1:15

J'ai récemment commencé à mettre au point une conlang "philosophique" dont l'idée me trottait dans la tête depuis un moment.

Tout le monde connaît les langues philosophiques à la Wilkins, où le vocabulaire est construit par agglutination de morphèmes en partant des concepts les plus généraux pour arriver aux plus spécifiques, mais ce projet est plus dans la lignée du Láadan ou de l'Ithkuil, c'est à dire une langue qui tente de mettre en oeuvre un certain nombre de principes fondamentaux.

En l'occurence, je m'inspire de la Monadologie de Leibniz (non pas que je souscrive à ses idées - je lui préfère Spinoza - mais j'aime beaucoup la cohérence interne du système). Voici ce que je prévois d'intégrer à la conlang :
- Les monades sont les seules briques élémentaires de la nature ; et à chaque monade correspond un corps -> Seuls les noms décrivant des choses corporelles seront représentées par des phonèmes.
- Le monde n'existe que dans les perceptions des monades -> Les verbes décrivant les sensations, actions, pensées, et autres choses non-corporelles seront représentées par des modifications supra-segmentales des noms (notamment en jouant sur le ton / la mélodie).
- Il y a une hiérarchie des monades : monades nues, sensitives, raisonnables, angéliques, et Dieu. Les perceptions s'élargissent à mesure de la progression : de toujours confuses pour les monades nues jusqu'à parfaitement limpides pour Dieu -> Il y aura une hiérarchie de classes nominales, dont les membres ne pourront utiliser que les verbes correspondant à leur niveau ou aux niveaux inférieurs.
- Et pour rester dans le thème, je suppose qu'un système de numération binaire s'imposera (Leibniz étant connu pour ses travaux sur la question).

Je n'en suis qu'au début, donc malheureusement je n'ai pas grand chose à présenter à part ces quelques notes sur la phonologie et l'orthographe. La suite au prochain épisode.


Dernière édition par bororo le Jeu 25 Oct 2012 - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11703
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: une langue philosophique   Mar 5 Juin 2012 - 5:28

bororo a écrit:
Je n'en suis qu'au début, donc malheureusement je n'ai pas grand chose à présenter à part ces quelques notes sur la phonologie et l'orthographe. La suite au prochain épisode.
Il me semble qu'il y a bien trop de consonnes semblables. Peut-on vraiment distinguer /p/, /b/, /ph/, /p'/, /pf/, /bv/, /f/ et /v/ ? Et c'est pire chez les alvéolaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une langue philosophique   Mar 5 Juin 2012 - 8:31

silent 


Dernière édition par lsd le Sam 6 Juil 2013 - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bororo



Messages : 476
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: une langue philosophique   Mar 5 Juin 2012 - 12:34

Silvano a écrit:

Il me semble qu'il y a bien trop de consonnes semblables. Peut-on vraiment distinguer /p/, /b/, /ph/, /p'/, /pf/, /bv/, /f/ et /v/ ? Et c'est pire chez les alvéolaires !

Ce n'est pas encore l'inventaire "final", il y a probablement des retouches à faire.

Le Thai et le Lao notamment contrastent / t th d / ; et le Quechua / t th t' / ; est-ce qu'avoir les 4 est vraiment trop irréaliste ?

Pour "diluer" un peu les phonèmes je pourrais remplacer / f v / par / ɸ β /, laisser quelques trous dans les alvéolaires et compenser par des uvulaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bororo



Messages : 476
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: une langue philosophique   Ven 8 Juin 2012 - 0:48

mise à jour : phonologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: une langue philosophique   Ven 8 Juin 2012 - 8:54

(pourquoi <ÿ> et pas <ỳ> ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bororo



Messages : 476
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: une langue philosophique   Ven 8 Juin 2012 - 12:09

Yamaw a écrit:
(pourquoi <ÿ> et pas <ỳ> ?)
Paresse : <ÿ> est plus facile à taper avec le clavier US international...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bororo



Messages : 476
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: une langue philosophique   Jeu 25 Oct 2012 - 18:01

(pas vraiment de progrès depuis la dernière fois, mais j'avais ce post dans mes brouillons alors voilà)


Un peu de morphologie :

On a 4 classes nominales :
- monades nues (matière inerte) : structure syllabique CC (pas de voyelle, mais ces noms ne peuvent pas être utilisés en isolation)
- monades sensibles (animaux) : CVCV
- monades raisonnables (personnes) : VCVCV
- Dieu : VVVV... (voyelles en nombre illimité, avec des consonnes épenthétiques)

En parallèle, trois classes de verbes :
- sensations (accessibles aux monades sensibles et au-delà) : MM (deux morphèmes supra-segmentaux)
- pensées (monades raisonnables et +) : MMM
- miracles (Dieu) : MMMM... (illimité)

Lorsqu'un nom est le sujet d'une proposition, seules ses voyelles sont utilisées. Pour l'objet, on ne garde que les consonnes (par conséquent les monades nues ne sont jamais sujet).
Dans une proposition, la première consonne de l'objet vient former une syllabe avec la première voyelle du sujet, puis la seconde avec la seconde.
Par exemple avec comme sujet "baba" et comme objet "toto" on obtient "tata", ce qui se gloserait :

Code:
tata
baba.NOM<toto.ACC>

Et il faut ajouter à chaque syllabe un des morphèmes qui composent le verbe (ces morphèmes seront des mutations des voyelles : allongement / diphtongaison).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une langue philosophique   Aujourd'hui à 22:52

Revenir en haut Aller en bas
 
une langue philosophique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des signes avec bébé
» Khoutba : sermon du vendredi en une autre langue...
» Agnosticisme L'agnosticisme est la position philosophique
» Où est la langue arabe??
» langue et dialecte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Incubateur de langues-
Sauter vers: