L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arwelo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant
AuteurMessage
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 5:52

Bonjour,

Pour commencer je me présente. Je m'appelle Djuna et je suis réellement enchanté d'avoir découvert ce forum!
Je me suis également lancé dans la création d'une auxilangue, et je pensais alors être seul au monde. Je suis vraiment surpris de découvrir le nombre de passionnés qui ont les mêmes centres d'intérêt que moi sur ce site (et du coup je me dis qu'il doit y en avoir beaucoup d'autres, de sites, dans d'autres langues aussi).

En fait, je parle plusieurs langues (espagnol, portugais, anglais, lingala) et je m'intéresse beaucoup au chinois, au japonais, à l'arabe et à l'Espéranto (bon, disons que les langues m'intéressent beaucoup).
J'habite à Bruxelles et, comme vous le savez certainement tous, il y a quelques querelles entre les communautés linguistiques en Belgique et je peux vous assurer qu'on en rigole bien en R.D.Congo (peut-être ailleurs aussi, mais je prends exemple sur ce pays car j'y ai grandi).
Ils ironisent souvent sur le fait que la Belgique est trop petite pour des querelles si conséquentes, alors que leur pays à eux est 77 fois plus grand, qu'il y a 5 langues officielles, 100 fois plus dialectes, et jamais aucun conflit de ce genre.
Mon point de vue sur le sujet est très simple: s'il n'y a pas de conflits, c'est parce que le français sert de langue officielle administrative, ce qui met les autres langues parlées à égalité.

Je me suis alors dit que si tous les pays utilisaient une langue officielle administrative neutre, qui serait enseignée à l'école comme seule langue secondaire obligatoire, ça réglerait beaucoup de problèmes dans le monde. Oui, c'est utopique. J'aime bien rêver ^^
Je me suis alors demandé quelle langue pouvait jouer ce rôle. Une langue neutre facile à apprendre, riche en nuances... et c'est là que j'ai découvert les langues construites.

Je me suis renseigné sur le volapük, le toki-pona, l'ido, le kotava et l'espéranto.
Au début j'ai été très enthousiaste vis-à-vis du kotava, mais cette volonté de trop vouloir se détacher de toutes les langues connues présente un gros défaut, à mon sens. Beaucoup de mots ne se disent pas d'une certaines manière par hasard:
Le son "m" se retrouve dans beaucoup de langues pour la première personne au singulier, parce que le M est un son interne. Comme "me, moi" en français.
"Langue" (ou lingo) se dit ainsi car on utilise la langue pour produire les sons avec la bouche en prononçant ce mot (L, NG)
"Liquide" est certainement issu d'une onomatopée imitant le bruit que fait un liquide. Pareil pour "hoquet", "croasser", "pisser", "roucouler", "flop", "rouler", "craquer"...

Au final j'ai surtout été séduit par l'Espéranto, et particulièrement par le système de lettre finale qui définit la nature du mot.
Il y a cependant des trucs qui m'ont déplu, sans parler du conservationnisme des espérantistes: l'emploi de l'accusatif et la conjugaison, par exemple, que je trouve trop calquée sur le modèle des langues indo-européennes alors que le chinois aurait un bien meilleur modèle. Et puis j'ai découvert l'Esperanto sen fleksio. Je ne vous cache que de toutes les auxilangues sur lesquelles je me suis renseigné, aucune n'était aussi parfaite selon moi.

Mais pour moi il reste des points à améliorer: les lettres diacritées, le vocabulaire trop occidental, le manque de cohérence dans la création de certains mots, les suites de consonnes impossibles à prononcer pour le commun des hommes, etc.

Je me suis dit que, plutôt que de créer un mot de 3 syllabes dans le but de ressembler à la racine latine, comme "paroli", on pouvait trouver une onomatopée de 2 syllabes que des non-latins pourraient plus facilement retenir. Pourquoi dire "kato" (chat) alors que "miauo" serait tellement plus facile à retenir pour la majorité des hommes? Pourquoi "terni" (éternuer) plutôt que "atchi"?

J'ai donc commencé à créer ma langue, librement inspirée de l'espéranto. Je l'appelle l'"arwelo".
Je vous en parlerai en détails dans un autre message prochainement, parce que celui-ci est déjà bien trop long lol


Dernière édition par Djino le Mar 22 Oct 2013 - 8:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 8:27

Djino a écrit:
Au début j'ai été très enthousiaste vis-à-vis du kotava, mais cette volonté de trop vouloir se détacher de toutes les langues connues présente un gros défaut, à mon sens. Beaucoup de mots ne se disent pas d'une certaines manière par hasard:
Mbote Djino et sois le bienvenu sur ce forum.
Pour le Kotava, cette volonté de neutralité est le postulat central. C'est ainsi. Quant aux corrélations entre sons primaires et mots fondamentaux, beaucoup d'études très poussées comparatives ont montré que c'est impossible à affirmer.
Sinon, tu n'auras pas manqué de remarquer que le site officiel du Kotava possède une version (partielle certes) en Lingala. Ce n'est pas si fréquent. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 8:34

Salut Djino

Bienvenu parmi nous et merci de t'être donné la peine de nous avoir fait ine présentation aussi fournie.

J'ai lu que tu étais réellement polyglotte, ce qui doit bien t'aider dans ta langue créée (dont nous attendons les premiers éléments). Je m'intéresse aussi aux langues, mais je suis loin de pouvoir me débrouiller aussi bien que toi (c'est peut-être la raison - au fond - pour laquelle j'ai opté pour des persolangues : l'aneuvien, le teheub & le psolat).

Citation :
Je me suis renseigné sur le volapük, (...) l'ido, le kotava et l'espéranto.

Moi aussi, j'ai trouvé des choses intéressantes dans ces langues.

La déclinaison en 4 cas, & l'existence d'un subjonctif, les noms en consonnes etc. du volapük m'ont semblé intéressants.

La référence neutre des noms (avec le masculin & le féminin seulement "en annexe")° est vraiment un point fort pour le kotava, de même que les modalités pour les verbes, même si je ne m'en suis pas inspiré.

Je trouve que l'ido est trop occidentalisé, en comparaison de l'espéranto.

Le pari lexical du kotava est courageux... mais risqué. J'ai peur que ça devienne un handicap pour une langue auxiliaire. Par ailleurs, je ne crois pas à la langue universelle, mais plutôt à plusieurs groupes de langues, par familles linguistiques (IE, FO, OA) ou zones géographiques, ceci afin d'éviter des mélanges guère compatibles (essayer de faire un mix de langues flexionnelles avec des langues isolantes, par exemple*).


Citation :
Le son "m" se retrouve dans beaucoup de langues pour la première personne au singulier, parce que le M est un son interne. Comme "me, moi" en français.
"Langue" (ou lingo) se dit ainsi car on utilise la langue pour produire les sons avec la bouche en prononçant ce mot (L, NG)
"Liquide" est certainement issu d'une onomatopée imitant le bruit que fait un liquide. Pareil pour "hoquet", "croasser", "pisser", "roucouler", "flop"...

Bien remarqué. Je m'en suis un peu démarqué pour l'aneuvien & le teheub. Le psolat étant une langue à-postériori colle un peu plus à ces définitions.

Citation :
Pourquoi dire "kato" (chat) alors que "miauo" serait tellement plus facile à retenir pour la majorité des hommes? Pourquoi "terni" (éternuer) plutôt que "atchi"?

Je ne suis pas certain que miauo soit plus facile à prononcer (pour qui est peu habitué aux triphtiongues) que kato. C'est vrai que aĉi serait plus évocateur... mais -aĉ- est déjà utilisé comme interfixe péjoratif dans la langue à l'étoile verte. Mais tu viens de m'donner une idée. Idea

Au fait, comment se prononce ton nom ? Comme le prénom italien (Gino) ? ou bien le -J- est-il une semi-voyelle ? /djino/ ?


°L'aneuvien (-d(ak), -k(ad)), mais aussi pour le psolat, qui est pourtant une langue à-postériori (-_, -o, -a) sont à peu près similaires. Les genres teheub n'ayant rien à voir.
*Même si l'idée n'est pas mauvaise en soi: faire une grammaire de langue isolante (mandarin) avec un lexique venant de langues flexionnelles (finnois, hongrois...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 9:38

Bienvenu Djuna !

Ce n'est pas souvent que nous avons des "utopistes" venant en dehors de la aire culturelle "occidentale".

Je suis aussi ravi de voir que les habitants de la RDC arrivent à garder un peu d'humour, malgré les tragédies qui se déroulent dans certaines parties de leur pays !


Olivier


Dernière édition par Olivier Simon le Mer 6 Juin 2012 - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 9:59

Djino a écrit:
... et je peux vous assurer qu'on en rigole bien en R.D.Congo (peut-être ailleurs aussi, mais je prends exemple sur ce pays car j'y ai grandi).

Ah... au fait ; j'ai oublié d'te d'mander : Y a-t-il, comme entre la France et la Belgique francophone, des variantes linguistiques entre les deux Congo (du style "septante/nonante"/"soixante-dix/quatre-vingt-dix", par exemple) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 11:38

Bonjour Djino, ravi que tu nous aies trouvés ! Very Happy

Citation :
En fait, je parle plusieurs langues (espagnol, portugais, anglais, lingala) et je m'intéresse beaucoup au chinois, au japonais, à l'arabe et à l'Espéranto (bon, disons que les langues m'intéressent beaucoup).

Couramment, le portugais drunken ? En tout cas, on se ressemble sur les goûts !

Citation :
Au début j'ai été très enthousiaste vis-à-vis du kotava, mais cette volonté de trop vouloir se détacher de toutes les langues connues présente un gros défaut, à mon sens.

Au kotava moi aussi j'ai été très enthousiaste, mais l'apprentissage de cette langue nécessite vraiment beaucoup de volonté. Pour l'instant j'ai du mal à m'y mettre assidûment, trop absorbé par mes langues qui se développent plus vite que je ne le souhaiterais.

Pour les mots onomatopéiques1, je suis d'accord avec Sab : le cerveau humain n'est pas formaté pour avoir une représentation parfaite de chaque idée dans son langage (enfin, d'après moi jocolor).

Bonne continuation à toi Wink !


1 : ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 12:08

Djino a écrit:
Pour commencer je me présente. Je m'appelle Djuna et je suis réellement enchanté d'avoir découvert ce forum!
Enchanté ! Je crois que tu t'appelles Djino mais que tu as fait une faute de frappe...
Je vois que mon forum attire de plus en plus d'habitants de mon pays.  Razz
Moi qui essaie d'inventer une langue auxiliaire belge...

Citation :
En fait, je parle plusieurs langues (espagnol, portugais, anglais, lingala) et je m'intéresse beaucoup au chinois, au japonais, à l'arabe et à l'Espéranto (bon, disons que les langues m'intéressent beaucoup).
Si l'arabe t'intéresse, tu peux t'essayer au swahili. Ca ne doit pas être très difficile pour quelqu'un qui connait le lingala (en gros, c'est une langue bantoue avec pleins de mots arabes, anglais, français...). Moi, je parle un peu arabe et chinois, si ça t'intéresse...  Razz

Citation :
J'habite à Bruxelles et, comme vous le savez certainement tous, il y a quelques querelles entre les communautés linguistiques en Belgique et je peux vous assurer qu'on en rigole bien en R.D.Congo (peut-être ailleurs aussi, mais je prends exemple sur ce pays car j'y ai grandi) (...) jamais aucun conflit de ce genre.
Mouais, par contre, il y a eu un conflit assez violent pour le dernier président élu. Ce conflit s'est aussi déroulé à Bruxelles à un moindre niveau (bon, un cinéma a été saccagé  Crying or Very sad ). Enfin bon, je ne veux pas commencer un sujet politique.

Je connais des africains venant d'autres pays que la R.D.Congo et j'ai remarqué que beaucoup d'entre eux parlent plusieurs langues africaines (twi, hausa, lingala, swahili...) et pas juste une. Certaines d'entre elles me sont d'ailleurs totalement inconnues. Je me demande s'ils apprennent sur le tas, en discutant, ou avec des livres.

Citation :
Je me suis dit que, plutôt que de créer un mot de 3 syllabes dans le but de ressembler à la racine latine, comme "paroli", on pouvait trouver une onomatopée de 2 syllabes que des non-latins pourraient plus facilement retenir. Pourquoi dire "kato" (chat) alors que "miauo" serait tellement plus facile à retenir pour la majorité des hommes?
Moi, en ba gai dun, j'ai repris des mots simplifiés de langues du monde et ça donne :
- parole > ba / di ("ba" est plus général, comme un discours, une langue, "di" est plus spécifique, un mot)
- chat > maumau (du chinois "mao", redoublé pour éviter la synonymie avec "mau" (mal), du portugais)

Citation :
Je ne lui ai pas encore donné de nom définitif, mais pour l'instant je l'appelle l' "arwelo".
C'est un mot lingala ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11706
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 15:40

Bonvenon al vi. Mais je me demande parfois vraiment si le monde a besoin d'un énième espérantide....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 16:54

silent 


Dernière édition par lsd le Dim 7 Juil 2013 - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 17:18

Bah, l'espéranto, on s'en rapproche pour mieux ensuite s'en éloigner... Very Happy

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 17:45

Citation :
Mais je me demande parfois vraiment si le monde a besoin d'un énième espérantide....

Peut-être jusqu'à ce que le bon soit trouvé... donc peut-être jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arwelo    Mer 6 Juin 2012 - 18:38

Nemszev a écrit:


Je connais des africains venant d'autres pays que la R.D.Congo et j'ai remarqué que beaucoup d'entre eux parlent plusieurs langues africaines (twi, hausa, lingala, swahili...) et pas juste une. Certaines d'entre elles me sont d'ailleurs totalement inconnues. Je me demande s'ils apprennent sur le tas, en discutant, ou avec des livres.

Bien avant la colonisation, les Africains ne vivaient pas tous reclus au fin fond de la jungle (désolé pour le cliché) mais étaient beaucoup en interaction les uns avec les autres que ce soit dans les marchés ou fil de migrations, de transhumance. Le haussa et le swahili ont toujours été des langues régionales inter-ethniques.
Au Congo Belge, seuls les religieux se souciaient vraiment d'éduquer les masses, et ils souhaitaient pouvoir célébrer la messe pour le plus grand nombre. C'est pourquoi ils se sont appuyés sur les langues régionales qui préexistaient à la colonisation (kikongo, lingala, swahili et tchiluba) et qui sont langues nationales en RDC (le français étant la langue officielle centrale). Ce pays est donc un des rares d'Afrique où des langues africaines se sont développées avant l'indépendance. Mentionnons qu'au Tanganyika, les Allemands devaient s'appuyer, pour leur administration, sur les petites élites locales, anciennement esclavigistes, et qui parlaient Swahili. Ceci explique le développement de cette langue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 0:45

Merci à tous!!

Ben je vais déjà commencer par vous répondre lol
Je crois que vous m'avez pris pour un congolais d'origine. En réalité je suis d'origine espagnole, même si j'ai été bercé dans la culture congolaise.
Mon vrai prénom est Djuna /dʒuna/ (c'est un prénom congolais) mais beaucoup de gens m'appellent Djino (prononcer comme Gino).

@Sab: Mbote na yo! ...Tiens oui il y a une partie en lingala. Il est extrêmement bien écrit d'ailleurs, je suis vraiment surpris.

@Anoev: J'aime bien ton analyse sur les langues citées. Tu m'as donné envie de me replonger dans certaines d'entre elles. (en fait quand je dis miauo ou atchi, je voulais évidemment dire mjaŭo et aĉi, mais je ne sais pas si tout le monde connait l'espéranto ici). Et pour te répondre, il y a effectivement certaines prononciations du lingala qui diffèrent selon les région ("o" ou "u", "j" ou "z") et quelques mots qui se disent différemment. Par exemple, à l'équateur "likata" veut dire "main" alors qu'on dit "liboko" à Kinshasa. Si un kinois entend "likata" il comprendra "pénis" lol

@Kotavusik2: le portugais couramment oui (celui du Brésil en fait, parce que je t'avoue que je ne comprends pas facilement l'accent portugais). Tu as raison au sujet des onomatopées, mais j'essaye de prendre les plus courants et ce qu'ils ont en commun.

@Nemszev: le swahili j'ai déjà essayé. J'ai vite abandonné car il y a trop d'exceptions (en fonction de l'origine arabe ou bantoue des mots), trop d'irrégularités (notamment pour la conjugaison) et trop de règles à retenir par rapport au lingala.
Pour ce qui est des abrutis de partisans de Tshisekedi qui ont tout cassé à matonge, c'est plutôt un conflit ethnique que linguistique. Les congolais de Belgique se sont radicalisés vis-à-vis des gens de l'est.
J'ai déjà pris la peine de survoler les fondements du ba gai dun sur le forum, et je dois avouer que l'idée est géniale, mais la création de mots doit être un travail titanesque! Ba yu jem no simnau ;-)

@Silvano et lsd: Merciii! vous avez tout à fait raison mais je pense que le nombre d'espérantides n'est pas dû aux hasard. Le principe est génial, mais on sent qu'il y a quelque à changer et les espérantistes ne veulent pas de grosse réforme. Mais on vaincra lol


Il va falloir que je m'informe sur vos auxilangues, ça pourrait me servir ^^


Dernière édition par Djino le Lun 4 Avr 2016 - 5:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 1:09

ALPHABET ET PRONONCIATION

LettreAPIÉquiv. françaisAppellation
Voyelles
a/a/a (papa)a
e/e̞/entre é et èe
o/o̞/oo
i/i/ii
u/u/ou (fou)u
Semi-voyelles
y/j/y (yoyo)ya
w/w/w, "ou" bref (kiwi)wa
Consonnes sourdes
k/k/kka
c/ʃ/ch (chat)ca
s/s/ss (saucisson)sa
t/t/tta
f/f/ffa
p/p/ppa
Consonnes voisées
g/g/g (guerre)go
j/ʒ/j (joujou)jo
z/z/zzo
d/d/ddo
v/v/vvo
b/b/bbo
Consonnes sans allophone
h/h/"h" légèrement aspiré (comme "hope" en anglais)ha
l/l/l (lune)la
n/n/nna
x/x/jota espagnole, ch allemand (Khalid, Bach)xo
r/r/r rouléro
m/m/mmo
L'alphabet de l'arwelo comprend donc 25 lettres
5 voyelles: a, e, o, i, u
2 semi-consonnes: y, w
18 consonnes: k, c, s, t, f, p,  g, j, z, d, v, b,  h, l, n,  x, r, m

J'ai classé les lettres dans cet ordre pour souci de cohérence. J'ai décidé de l'ordre des consonnes en fonction d'où le son provient dans la bouche (en commençant par celles qui viennent du fond de la gorge, jusqu'à celles qui se prononcent du bout des lèvres)

En arwelo, toutes les lettres se prononcent et s'écrivent comme elles se prononcent (une lettre = un son, un son = une lettre)
Si vous entendez un mot, vous saurez l’écrire. Si vous lisez un mot, vous saurez le prononcer. Le son d'une lettre n'est jamais modifié par les lettres voisines, mais on peut tolérer certains changements pour faciliter la prononciation:
* Si le N précède un K ou un G, il peut être prononcé /ŋ/ (comme dans "camping")
* Si le C, le S, le J ou le Z sont précédés d'un T ou d'un D, la prononciation est affriquée.
* Si une consonne voisée précède une consonne sourde, la première peut être assourdie. Si une consonne sourde précède une consonne voisée, la première peut être voisée.

L'ordre des lettres est organisé en groupes : Les voyelles, les semi-consonnes, les consonnes sourdes, les consonnes voisées et les autres.


Dernière édition par Djino le Ven 7 Oct 2016 - 0:09, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 3:35

INTONATION

Dans un mot à plusieurs syllabes, l'accent tonique tombe toujours l'avant-dernière (celle qui contient l'avant-dernière voyelle), sauf dans un verbe conjugué à l'impératif / volitif.



TERMINAISONS GRAMMATICALES

Tous les mots ont une racine invariable, le radical, à partir duquel on peut former le substantif, le verbe, l'adjectif et l'adverbe.
Comme en espéranto:

O. Le substantif finit toujours par un -o.
I. Le verbe se finit toujours par un -i. Ce dernier est toujours invariable lorsqu'il est conjugué avec le sujet, et les temps sont indiqués au moyen d'adverbes.
A. L'adjectif se finit toujours par un -a. Il est toujours invariable.
E. L'adverbe se finit toujours par un -e. Il est toujours invariable.

Exemple : « pel- »
pelo : parole
peli : parler
pela : oral, parlant
pele : oralement


Flexions verbales

En plus des terminaisons, il existe quelques déclinaisons du verbe.

Citation :
Les équivalents en espéranto s'inspirent trop des langues latines, à mon goût. -ata, -ante, -anto... J'ai voulu simplifier au maximum.
Je me suis dit qu'un verbe conjugué au participe passé est comme un adjectif verbal. Le gérondif est comme un adverbe verbal, ... Donc:
Pour le participe, on ajoute au verbe la terminaison -a de l'adjectif.
Pour le gérondif, on ajoute au verbe la terminaison -e de l'adverbe.
Pour le conditionnel, on ajoute au verbe la terminaison -u.
Pour former le substantif relatif au verbe, on ajoute la terminaison -o du substantif.

Citation :
Concernant cette dernière déclinaison, ça ne concerne pas uniquement celui qui est en train de faire l'action. Mais également celui qui fait l'action en général, sans en faire un métier.
Par exemple, en espéranto "ludanto" c'est celui qui est en train de jouer. "Ludisto" c'est un joueur professionnel. Mais si on veut parler de quelqu'un comme étant un bon joueur (de football par exemple), qui ne soit pas pour autant footballeur, ce n'est pas facile à traduire. Pour l'arwelo, "ludio" = "joueur" (comme en français)
Exemples :
peli (parler) + a = pelia (parlé) : franswelo si pelia en kosa ikoy (le français est parlé dans beaucoup de pays)
gali (boire) + e = golie (en buvant) : Me golie nyami (Je mange en buvant)
peli (parler) + o = pelio (parleur) : pelio si mea bapo (Celui qui est en train de parler est mon père)


Lorsqu'on forme des mots composés, on peut prononcer un /ə/ svarabhaktique (un schwa / e caduc, comme dans "je") dans le cas où l'on on n'est pas capable de prononcer une suite de consonnes.

- Dans le cas de certains mots d'usage très courant (les prépositions, les adverbes non dérivés, les nombres, les pronoms personnels, les conjonctions), la dernière lettre n'a aucune signification grammaticale.
Ex: me (je), bi (deux), sa (donc), ki (est-ce que)...

- Mais tous les autres mots se forment sur le modèle suivant:
(préfixe) + racine + (suffixe) + terminaison(s) précisant la nature grammaticale du mot.


Dernière édition par Djino le Lun 4 Avr 2016 - 5:35, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 3:40

ARTICLE

Il n’y a pas d’article.


PLURIEL ET GENRE

Le pluriel se forme en ajoutant -y à la fin d'un mot. Cette déclinaison ne concerne que le substantif et les pronoms personnels.
L'arwelo ne fait pas de distinction entre les noms masculins et féminins. Le genre est indiqué par les préfixes ba- (masculin) et ma- (féminin).

Exemple :
tco = être humainsuso = être vivant
batco = hommebasuso = mâlebao = masculin
matco = femmemasuso = femellemao = féminin


Dernière édition par Djino le Lun 4 Avr 2016 - 5:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 3:51

PRONOMS PERSONNELS

1ère personne
du singulier
Me ------------>
* Bame
* Mame
Je, moi
* Moi, je (masculin)
* Moi, je (féminin)
2ème personne
du singulier
Te ------------->
* Bate
* Mate
Tu, toi
* Tu, toi (masculin)
* Tu, toi (féminin)
3ème personne
du singulier
Le ------------->
* Bale
* Male
Il, elle, lui
* Il, lui
* Elle
1ère personne
du pluriel
Mey ----------->
* Bamey
* Mamey
Nous
* Nous (masculin)
* Nous (féminin)
2ème personne
du pluriel
Tey ----------->
* Batey
* Matey
Vous
* Vous (masculin)
* Vous (féminin)
3ème personne
du pluriel
Ley ----------->
* Baley
* Maley
Ils, elles, eux
* Ils, eux
* Elles
En plus des pronoms les plus courants, il y a également :

Lo / Loy ---------> Il, elle (être inanimés et concepts)
Su  ---------------> Soi (renvoie au sujet de la phrase)
Uso  --------------> On (jamais employé à la place du pronom "nous")

Les pronoms personnels se déclinent comme le substantif.
Pour en faire des adjectifs ou des pronoms possessifs, on ajoute la terminaison -a de l'adjectif.

Mea = mon, ma, mes, mien, miens, mienne, miennes
Tea = ton, ta, tes, tien, tiens, tienne, tiennes
Lea / Sua = son, sa, ses, sien, siens, sienne, siennes
Meya = nos, notre, nôtre, nôtres
Teya
Leya = leur, leurs

Exemple :
Me si tea miko (je suis ton ami)
Teya mikoy si mea (vos amis sont les miens)
Tea miko si meya (ton ami est le nôtre)


Dernière édition par Djino le Lun 4 Avr 2016 - 5:39, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 4:24

LE TABLEAU DES CORRÉLATIFS

SENSInterrogatif / relatif
(que, quoi)
Démonstratif
(ce, ça)
Indéfini
(quelque)
Indifférencié
(n'importe)
Collectif
(chaque)
Alternatif
(autre)
Négatif
(non, rien, aucun)
KI-TI-Y-PY-OL-AL-NOY-
Chose ou
situation
-O kio
(que, quoi)
tio
(cela, ça, ce, cet)
yo
(quelque chose)
pyo
(n'importe quoi,
n'importe quelle chose)
olo
(tout, chaque chose)
alo
(autre chose)
noyo
(rien, aucune chose)
Individu ou
désignation
-U kiu
(qui, lequel, quel)
tiu
(celui-ci, celui-là, cet)
yu
(un, quelqu'un,
un certain)
pyu
(n'importe quel,
n'importe qui)
olu
(tous, chacun, chaque)
alu
(un autre,
quelqu'un d'autre)
noyu
(personne, aucun)
Qualité-A kia
(de quelle sorte de)
tia
(tel, cette sorte de)
ya
(quelconque,
une sorte de)
pya
(n'importe
quelle sorte de,
le moindre)
ola
(toute sorte de)
ala
(d'une autre sorte de)
noya
(aucune sorte de)
Manière-E kie
(comment, comme)
tie
(ainsi, tellement,
comme ça)
ye
(en quelque sorte,
d'une certaine façon)
pye
(n'importe comment,
peu importe comment)
ole
(de toute manière)
ale
(autrement)
noye
(nullement,
en aucune façon)
Raison-AS kias
(pourquoi)
tias
(pour cette raison,
aussi, c'est pourquoi)
yas
(pour quelque raison,
pour une raison)
pyas
(n'importe
quelle raison)
olas
(pour toute raison)
alas
(pour une autre raison)
noyas
(pour aucune raison)
Lieu-EN kien
(où)
tien
(là)
yen
(quelque part)
pyen
(n'importe où)
olen
(partout)
alen
(ailleurs)
noyen
(nulle part)
Temps-ES kies
(quand, lorsque)
ties
(alors)
yes
(un jour, une fois)
pyes
(n'importe quand)
oles
(toujours)
ales
(une autre fois)
noyes
(jamais)
Quantité-OS kios
(combien)
tios
(tant, autant)
yos
(une certaine quantité)
pyos
(n'importe
quelle quantité)
olos
(tout)
alos
(d'une autre quantité)
noyos
(rien du tout)
Appartenance-AC kiac
(de qui, duquel)
tiac
(de celui-là)
yac
(de quelqu'un)
pyac
(à n'importe qui)
olac
(de tous,
à tout le monde)
alac
(de quelqu'un d'autre)
noyac
(de personne)


Comme vous pouvez le remarquer, le principe est le même qu'en Espéranto, mais j'ai modifié pas mal de choses:


  • Pour commencer, j'ai remplacé certains i par des y. Ça raccourcit la prononciation. Zamenhof n'aurait pas pu le faire car "jes", "je" ou "ja" voulaient déjà dire quelque chose en espéranto.
  • J'ai rajouté le principe d'altérité et d'indifférence.
  • J'ai modifié la terminaison de certains sens pour apporter plus de cohérence. -a convient logiquement à ce qui concerne la qualité, de même pour -o pour les choses. Mais l'espéranto empêchait le -e d'être attribué à la manière.
    Toutes les terminaisons sont cohérentes par rapport aux mots relatifs à leur sens:

    Pour le lieu par exemple, ça termine en -en. Kien = où?
    KiEN te goli? (où bois-tu?) > Me goli EN golENo (je bois au bar)

    Pour la cause: Kias = pourquoi?
    Kias te nyami? (pourquoi manges-tu?) > Me nyami as me gwiri (je mange parce que j'ai faim)

    Pour le temps: Kies = quand?
    Kies pu te zi en goleno? (quand iras-tu au bar?) > Pues (après) / pu me zi tien es oca horo (J'irai là à 8 heures)

    Pour la quantité: -os (...)


etc.


L'INTERROGATION
Pour former une question, soit on ajoute "ki" (traduisible par "est-ce que") au début de la phrase, soit on utilise les mots interrogatifs.

Exemple:
Ki le nyami? = Est-ce qu'il mange?
- ha, le nyami = Oui, il mange
- no, le goli = Non, il boit
Kias le no nyami? = Pourquoi ne mange-t-il pas?
- As le no gwiri = Parce qu'il n'a pas faim

Citation :
J'ai choisi "ki" plutôt que "ĉu" par souci de cohérence avec le tableau des corrélatifs, dans lequel ki- est utilisé pour l'interrogation.

LA NÉGATION ET L'AFFIRMATION

Pour faire une phrase négative, il suffit de placer le mot "no" devant le mot qu'il nie.
Pour insister sur l'affirmation d'une phrase, il suffit de placer le mot "ha" devant le mot qu'il affirme.

Exemple:
Me no nani = Je ne chante pas
No me nani = Ce n'est pas moi qui chante
Me ha nani = Je chante vraiment
Ha me nani = C'est vraiment moi qui chante

Pour éviter la confusion entre "non, je chante" et "ce n'est pas moi qui chante", on marque une pause pour la phrase négative (no, me nani), et on met l'intonation sur le "no" dans le second cas (nó me nani). Idem pour l'affirmation.

Citation :
À ce niveau-là, j'avoue que le kotava a une multitude de nuances, mais je préfère qu'on retienne le moins de choses possibles pour parler l'arwelo


Dernière édition par Djino le Ven 7 Oct 2016 - 0:10, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Silvano



Messages : 11706
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 4:36

Comment distingues-tu le lieu où tu es du lieu d'où tu viens et du lieu où tu vas?

Comment distingues-tu le sujet de l'objet?

Autre sujet : connais-tu la Lingwa de Planeta ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 4:42

Silvano a écrit:
Comment distingues-tu le lieu où tu es du lieu d'où tu viens et du lieu où tu vas?

Comment distingues-tu le sujet de l'objet?
L'ACCUSATIF

La restriction quant à l’usage de certaines typologies rend le marquage de l’accusatif inutile, ce qui fait du nominatif le seul cas grammatical de l’arwelo.


L'ACCUSATIF DE MOUVEMENT

- La préposition "na" sert également pour indiquer un changement de lieu avant une préposition qui ne le précise pas (ex: dans, sur, sous...), ou après un verbe qui ne sous-entend pas forcément un changement de lieu.

Exemple:
Myawo hobi sob gosilo = Le chat saute sur le lit (il y était déjà, il y reste)
Myawo hobi na sob gosilo = Le chat saute sur le lit (il n'y était pas encore)


- Pour indiquer la provenance, j'utilise aussi la préposition "da"

Silvano a écrit:
Autre sujet : connais-tu la Lingwa de Planeta ?
Non mais je vais regarder ça tout de suite :-)


Dernière édition par Djino le Lun 4 Avr 2016 - 5:44, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 4:58

Pour ce que j'ai lu jusqu'ici au sujet de la lingwa de planeta:
- J'aime beaucoup la diversité étymologique des mots, ça sonne très bien. J'apprécie aussi le fait qu'ils se soient (visiblement) inspirés du chinois pour la conjugaison et les pronoms possessifs.
- J'aime moins les digrammes et l'abandon des terminaisons qui définissent la nature du mot. Je trouve que ce principe est très fort car il permet de connaitre un adjectif si on ne connait que le substantif (par exemple)
- Et je n'ai pas d'avis sur la position irrégulière de l'accent tonique, parce que j'avoue que ça fait "chanter" la langue.


Dernière édition par Djino le Jeu 7 Juin 2012 - 6:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 5:20

CONJUGAISON

La conjugaison se fait au moyen de particules de temps.
Les deux particules de temps que j'ai créées sont:

  • ku: pour le passé
  • pu: pour le futur

Il y a également 3 autres adverbes qui permettent de préciser ce temps:

  • kwe: pour une action accomplie
  • se: pour une action en cours
  • pwe: pour une action imminente


TEMPSCONSTRUCTION EXEMPLE
Passé normal KU + sujet + verbe Ku me nyami (Je mangeais)
Passé plus-que-parfait KU + sujet + KWE + verbe Ku me kwe nyami (J'avais mangé)
Passé progressif KU + sujet + SE + verbe Ku me se nyami (J'étais en train de manger)
Passé inaccompli KU + sujet + PWE + verbe
Ku me pwe nyami (J'allais manger / J'étais sur le point de manger)
Présent accompli Sujet + KWE + verbe Me kwe nyami (J'ai mangé)
Présent normal Sujet + verbe Me nyami (Je mange)
Présent progressif Sujet + SE + verbe Me se nyami (Je suis en train de manger)
Présent inaccompli Sujet + PWE + verbe
Me pwe nyami (Je vais manger / Je suis sur le point de manger)
Futur imparfait PU + sujet + PWE + verbe Pu me pwe nyami (Je serai sur le point de manger)
Futur progressif PU + sujet + SE + verbe Pu me se nyami (Je serai en train de manger)
Futur antérieur PU + sujet + KWE + verbe Pu me kwe nyami (J'aurai mangé)
Futur normal PU + sujet + verbe Pu me nyami (Je mangerai)

Volitif (impératif)

((KU/PU +) Sujet + (adverbe de temps +))
verbe avec intonation sur la dernière syllabe

(Te) nyamí !
(Mey) nyamí

(Mange !)
(Mangeons !)
Conditionnel (KU/PU +) Sujet + SA + verbe Me sa nyami (Je mangerais)

Les modes volitifs et conditionnels peuvent évidemment être conjugués de la même manière


Dernière édition par Djino le Mar 5 Avr 2016 - 2:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 5:57

Comme je l'ai déjà dit, j'aime beaucoup l'idée qu'à partir d'un mot connu on puisse déduire comment dire tous ceux qui s'y rapportent.
Si je sais dire "swelo" (soleil), je sais également comment dire solaire (swela sans avoir besoin de l'avoir appris)
J'utilise aussi les mêmes affixes qu'en espéranto (ou presque. j'ai un peu modifié certains d'entre eux pour qu'ils soient plus facilement prononçables par les asiatiques), qui me permettent également de former des mots dérivés.

Mais en plus de ça, je souhaitais fort qu'on puisse deviner la signification d'un mot sans jamais l'avoir entendu, grâce au fait qu'ils soient issus d'une onomatopée.
Si je dis "myawo culi wawo" à quelqu'un qui comprend tous les mots sauf "myawo", il pourrait sans problème comprendre de quoi il s'agit, tandis que comprendre "kato" implique qu'il ait des notions en langues germaniques.

Exemple de mots issus d'onomatopées:
Myawo (sisi, je vous jure!) = chat
Wawo = chien
Kwako = canard
Koko = poule, coq
Iho = âne
Muho = vache, taureau
Culi = lécher
Tcupi = Sucer
Liko = Liquide
Tcuko = train
Vrumo = voiture
Peli = parler
Peci = chuchoter
Peji = murmurer
Atci = éternuer
Hiko = hoquet
Nyami = manger (miam, nham...)
Goli = boire (glou glou, glotte, engloutir...)
Gwiri = avoir faim (gargouillis)
Doki = avoir peur (bruit du cœur qui bat)
Fuwo = vent
Burbo = bulle
Lingo = langue
Mibo = lèvre (m et b sont des sons labiaux)
Mupwi = embrasser
Xaxa = drôle
Puti = cracher
Hutci = fouetter
...


Pour les noms de pays, j'utilise le suffixe "iko".
En fait, "iko" veut dire pays, et j'utilise le mot de la même manière que "go" en japonais ou "guo" en chinois.
Fransiko = France / Franso = Français
Belgiko = Belgique / Belgo = Belge
Tcongiko = Chine / Tcongo = Chinois
Sudafriko = Afrique-du-Sud / Sudafro = Sudafricain
Kongiko = Congo / Kongo = Congolais
Mexiko = Mexique / Mexo = Mexicain
Arxentiniko = Argentine / Arxentino = Argentin
Espaniko = Espagne / Espano = Espagnol
Doytciko = Allemagne / Doytco = Allemand
...
Si je voise le K, j'obtiens la traduction de "continent" (politique): igo
Amerigo = Amérique / Amero = Américain
Afrigo = Afrique / Afro = Africain
Antartigo = Antartique / Antarto = manchot (non je plaisante lol)
...
Pour les langues, j'utilise le mot "welo" (langue)
Franswelo = français
Espanwelo = espagnol



MOTS D'UNE SEULE SYLLABE

J'ai recherché les mots les plus fréquemment utilisés en moyenne dans différentes langues, et j'en ai fait des mots d'une seule syllabe dans ma langue:
Si = être
Ci = avoir
Fi = faire
Gi = penser
Tsi = savoir, connaitre
Xi = devoir
Ji = prendre
Zi = aller
Vi = vouloir
Wi = vouloir

i = et
u = celui (que), celle (que)
a = de, à
e = par, à la manière de, au moyen de

ha = affirmation
no = négation

kas = si (éventualité)
cu = ou, soit...soit
...


Dernière édition par Djino le Ven 7 Oct 2016 - 0:13, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Djino



Messages : 3318
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 6:44

J'arrête là pour aujourd'hui.

Si j'ai eu envie de vous dévoiler mon auxilangue, c'est parce que j'aurais vraiment souhaité avoir l'avis de personnes qui soient passionnées des langues comme moi (ma femme dira toujours "oui bravo c'est super, maintenant laisse moi regarder la télé").
Donc si vous avez des critiques, des questions ou des suggestions, je vous en supplie: faites m'en part!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Arwelo    Jeu 7 Juin 2012 - 9:10

J'ai vite lu (parce que j'ai le bus à prendre), et j'ai une question : pour les "tabelvortoj" de ta langue, pourquoi ne t'es-tu pas plutôt inspiré du kotava que de l'espéranto ? Pour moi les séries adverbo-pronominales* de l'Espéranto sont incomplètes et indétaillées !

Autre question : quand tu écriras de grandes oeuvres en arwelo, comment traduiras-tu Tchoupi ?

A part ça, ça a l'air intéressant... mais bon c'est pas moi le plus grand spécialiste ici.



* Joli mot, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arwelo    Aujourd'hui à 19:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Arwelo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 27Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alphabet de l'arwelo (arkitco)
» Alphabet de l'arwelo (aralfuno)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: