L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le peuple dhalise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antiphlogistine



Messages : 17
Date d'inscription : 19/06/2012
Localisation : Montréal, QC

MessageSujet: Le peuple dhalise   Sam 23 Juin 2012 - 7:16

Voici un petit sujet où je vous présenterai certains aspects du peuple dhalise alors que je mets en "un peu plus propre" mes notes. Aujourd'hui, la famille!

PS: Un peu comme le japonais, il y a trois niveau de politesse en dhalina, informel/familière , formel/polis et honorifique/divin.
PS-2: Désolé pour les fautes, il y en a sûrement.

La famille

La famille est très importante pour les dhalise. Un lien très serré lie les membres d'une famille. Au coeur d'une famille, personne n'est considéré comme "chef de famille", malgré que traditionnellement, il s'agit d'un peuple matriarcal. Les deux parents doivent s'occuper de toutes les tâches reliées à la famille de façon équitable.

La relation entre les enfants et leurs parents est respectueux, mais parfois familière, tout dépendant des traditions de la famille elle-même (qui perdure depuis des générations et qui est très rarement brisée.) Peu importe le "choix" de la famille, cela s'applique des deux côtés. Donc, si le parlé respectueux est favorisé, tant les enfants que les parents doivent l'utiliser entre eux. Par contre, habituellement, les parents se parlent entre eux de façon familière, et les enfants se parlent entre eux de façon familière aussi (parfois les jeunes parlent de façon respectueuse à l'aîné, mais rarement.)

La relation soeur/frère est également très importante pour les dhalise. Une famille a en moyenne de trois à quatre enfants à souvent un ou deux ans d’intervalle et ceux-ci sont habituellement solidement liés. À un âge avancé, vers quinze ans, l’aîné de la famille s'occupe de ses soeurs et frères pendant environ cinq ans pour ensuite partir vivre par lui-même (souvent avec sa ou son partenaire). C'est ensuite à son cadet de prendre soin de la famille, et ainsi de suite.

La relation des enfants avec leurs grands-parents est celui du très grand respect. Les aînés sont traditionnellement considérés comme des demi-dieux par les dhalise. En effet, ils furent importants dans leurs culture depuis toujours : lorsqu'ils étaient encore une tribu primitive, le chef de tribu était l'aîné. Les enfants, au minimum, parle de façon respectueuse à leurs grand-parents. Certains adoptent même le parlé honorifique, autrement utilisé pour communiquer avec les Dieux. Un enfant qui parle familièrement à ses grand-parents est sévèrement puni.

La famille étendue peut être également importante, surtout du côté des tantes et des oncles qui gardent un lien très serré avec leurs neveux.


Dernière édition par Antiphlogistine le Sam 23 Juin 2012 - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.denislefort.com
Antiphlogistine



Messages : 17
Date d'inscription : 19/06/2012
Localisation : Montréal, QC

MessageSujet: Re: Le peuple dhalise   Sam 23 Juin 2012 - 7:51

Le Mariage

L'union d'un couple se fait par le scribe du mariage, dans chacun des villes et villages de dhalini. Le mariage n'a pas vraiment de signification religieuse pour les dhalise, malgré quelques cérémonies religieuse traditionnelles pendant le mariage. Il s'agit davantage d'un moyen de garder le compte du nombre de familles. Le mariage n'est pas obligatoire tant qu'un couple n'a pas d'enfants.

Le mariage est tout de même un évènement important pour une famille. Le mariage se déroule devant des invités dans le temple du mariage, ou la "maison" du scribe. Les villes les plus importantes ont un temple érigée spécialement pour le scribe du mariage, les plus petites villes et les villages n'ont qu'une maison du mariage, ou un "bureau"; dans ce cas, les mariages se déroulent habituellement à l'extérieur. Une cérémonie précède le mariage, de longueur et importance différente dépendant des mariés.

L'acte du mariage comme tel est simple. Les mariés doivent d'abord signer un document que leur présente le scribe. Ensuite, ce dernier marque le front des mariés par de l'eau recueillie du Grand Fleuve. Ce geste symbolise un contact entre la personne et les Dieux du Fleuve et est accomplie pendant pratiquement toutes cérémonies, fêtes ou évènements importants, religieux ou non. Ensuite, on s'échange des bijoux de mariage. Ce bijou peut être n'importe quoi, mais il est préférable qu'il soit facilement visible, comme un collier, un bracelet ou une bague.

Le choix des partenaires est complètement libre. Les mariages arrangés ou forcés sont mal vus à dhalini. Aucune loi ne force quelqu'un à se marier, tant qu'on ait pas d'enfant. Bien entendu, une femme étant enceinte par cas exceptionnel n'est pas obligée de se marier (par exemple, les cas de viol.) Si celle-ci se marie par la suite, l'homme sera nommé père de l'enfant.

Le mariage homosexuel est accepté. Bien que ceux-ci ne peuvent pas avoir d'enfants, l'adoption existe et est encouragé. Le mariage entre peuple est également accepté. Plusieurs dhalise se sont mariés et ont eu des enfants avec les tusk*.

* : Les tusk* est le peuple voisin des dhalise. Je mets toujours un astérisque devant le mot car il s'agit d'un nom temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.denislefort.com
 
Le peuple dhalise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le peuple dhalise
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» Peuple de Dieu, peuple de saints
» Peuple Juif : peuple banni de la terre ?
» À qui appartient Israël (ou: qui est le peuple élu-choisi) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: