L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le rémède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 22:05

Djino a écrit:
Même si je préfère amenelyumo pour "je suis amoureux", tu as déjà trouvé un équivalent.
Tu as raison. Je préfère aussi "amelenyumo". Comme je te dis le "um" me permet de savoir que l'adjectif a un lien direct avec le verbe et non avec le nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 22:09

Je suis intéressé par les langues = Je m'intéresse aux langues / les langues m'intéressent
Une personne intéressée est forcément intéressante = le premier est un participe, le deuxième un adjectif.
Je ne sais pas comment tu traduis les participes..?

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 22:40

Djino a écrit:
Je suis intéressé par les langues = Je m'intéresse aux langues / les langues m'intéressent
Une personne intéressée est forcément intéressante = le premier est un participe, le deuxième un adjectif.
Je ne sais pas comment tu traduis les participes..?

interessé peut aussi s'utiliser comme adjectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 22:50

Djino a écrit:
Je suis intéressé par les langues = Je m'intéresse aux langues / les langues m'intéressent
Une personne intéressée est forcément intéressante = le premier est un participe, le deuxième un adjectif.
Je ne sais pas comment tu traduis les participes..?

Pour le participe, y a un article dans Idéopédia susceptible de t'intéresser.

Je suis intéressé par les langues. Dans ce cas, on a un verbe (intéresser) à la voix passive, formé d'un auxiliaire et d'un participe passé. Indice : il y a un complément d'agent (par les langues).



Une personne intéressée est forcément intéressante. On a affaire à deux adjectifs. La théorie grammaticale française classe le second comme adjectif verbal (moi, j'mets les deux : "intéressé" est bien un adjectif tiré d'un verbe, pourquoi ne serait-il pas verbal lui aussi ?).

Et comme j'peux jamais m'ret'nir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 23:08

Oui mais tu ne peux pas traduire "intéressé" et "intéressant" de la même façon..
pour moi, l'adjectif est "intéressant". Un livre d'intérêt = un livre intéressant.

tu peux aussi formuler autrement. "intéressé" n'est pour moi qu'une autre façon de conjuguer "intéresser".
Une personne intéressée = une personne qui s'intéresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 23:24

Djino a écrit:
Oui mais tu ne peux pas traduire "intéressé" et "intéressant" de la même façon..
pour moi, l'adjectif est "intéressant". Un livre d'intérêt = un livre intéressant.

tu peux aussi formuler autrement. "intéressé" n'est pour moi qu'une autre façon de conjuguer "intéresser".
Une personne intéressée = une personne qui s'intéresse

le problème est que "interessant" se met dans la même catégorie que "aimable" et "interessé" dans la catégorie de "aimant". il y a de quoi confondre.
donc interessé dans le sens de l'adjectif je ne peux pas le négliger et donc former un mot comme pour aimant ou alors comme tu dis faire > quelqu'un qui s'interesse et quelqu'un qui aime.
lol!
lequel serait le mieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 23:35

"intéressant" est semblable à "aimant"
"intéressé" est semblable à "aimé"

comment dis-tu aimé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 23:38

Djino a écrit:
"intéressant" est semblable à "aimant"
"intéressé" est semblable à "aimé"

comment dis-tu aimé?
oui pardon
je n'ai pas encore décidé du participe passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Jeu 15 Nov 2012 - 23:43

amelenyuma ?

Moi j'ai fait comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 0:18

Anoev a écrit:
Une personne intéressée est forcément intéressante. On a affaire à deux adjectifs. La théorie grammaticale française classe le second comme adjectif verbal (moi, j'mets les deux : "intéressé" est bien un adjectif tiré d'un verbe, pourquoi ne serait-il pas verbal lui aussi ?).
Je suis tout à fait d'accord avec toi! Et je dirais même plus, pour moi l'adjectif verbal devrait être le participe uniquement.
Sinon l'on pourrait considérer que tous les adjectifs sont verbaux puisqu'il est toujours possible de les lier au verbe. Oral = parlant. Or, "oral" n'est pas considéré comme verbal au contraire de "parlant". Ce dernier est verbal juste sous prétexte qu'il s'agisse du participe présent d'un verbe? C'est absurde!

S'il existait un verbe "beller" pour "être beau" (je belle = je suis beau), il suffirait de dire "je suis bellant" et nous voilà avec un adjectif verbal!
Ça parait peut-être bizarre mais c'est le cas de tous les verbes qui donnent des adjectifs soi-disant verbaux, comme "rougeoyer" (rouge = rougeoyant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 0:20

Djino a écrit:
amelenyuma ?
Moi j'ai fait comme ça[/url]
J'aime beaucoup mais dans "le français est parlé dans beaucoup de pays", le mot parlé n'a pas le rôle d'un adjectif?
Si c'est le cas je pense que je n'utiliserais pas de participe passé "enfin" si mais plutôt comme adjectif avec le verbe être.
Me cetru ameleny(iko). je suis aimé. Ce suffixe n'est qu'un exemple.
En ce qui concerne le participe passé avec le verbe avoir, je n'utiliserai que le passé.
Me amelenyim ote bart. J'aimais cette femme, j'ai aimé cette femme.

Tu en pense quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 0:28

remigius a écrit:
J'aime beaucoup mais dans "le français est parlé dans beaucoup de pays", le mot parlé n'a pas le rôle d'un adjectif?
tout à fait, j'ai décidé d'en faire un adjectif verbal dans ma langue. Mais en français, c'est juste un verbe conjugué.


Citation :
Si c'est le cas je pense que je n'utiliserais pas de participe passé "enfin" si mais plutôt comme adjectif avec le verbe être.
Me cetru ameleny(iko). Ce suffixe n'est qu'un exemple.
En ce qui concerne le participe passé avec le verbe avoir, je n'utiliserai que le passé.
Me amelenyim ote bart. J'aimais cette femme, j'ai aimé cette femme.
Je ne pense pas qu'il faille s'en tenir aux auxiliaires. Tous les verbes de déplacements par exemple, comme "je suis allé" s'utilisent avec l'auxiliaire être, mais ne correspondent pas à ce que tu veux en faire.
Ton idée est pas mal, je la soutiens (mais je préfèrerais m'abstenir de créer des préfixes trop différents)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 0:53

Djino a écrit:

tout à fait, j'ai décidé d'en faire un adjectif verbal dans ma langue. Mais en français, c'est juste un verbe conjugué.

Je ne pense pas qu'il faille s'en tenir aux auxiliaires. Tous les verbes de déplacements par exemple, comme "je suis allé" s'utilisent avec l'auxiliaire être, mais ne correspondent pas à ce que tu veux en faire.
Ton idée est pas mal, je la soutiens (mais je préfèrerais m'abstenir de créer des préfixes trop différents)

Ok donc pour toi, à la place de refaire un suffixe je devrais ajouter une terminaison au verbe à l'infinitif pour lui donner un "parti-ectif passé"? Wink
Comme: Me cetru amelenyuma > je suis aimé ???
En ce qui conserne "je suis allé", est-ce que je pourais dire: Me cetrim montuma > j'étais allé. montum = aller, sans que ça n'ai d'impact négatif sur la compréhension??

Pour le gérondif j'avais pensé à utiliser "Ca" [Sa] + verbe à l'infinitif.
Ca cetrum meye, me caperu kotime me cetru. > En étant moi, je sais comment je suis.
Tu en pense quoi?

En ce qui conserne le subjonctif, doit-on l'utiliser? à quoi sert-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 1:15

remigius a écrit:
En ce qui concerne le subjonctif, doit-on l'utiliser? à quoi sert-il?

Si tu veux des infos sur le subjonctif, tu peux en avoir (entre autres sites, "extérieurs") :



&


Le subjonctif sert à tout un tas d'choses. Exprimer

Le doute : je pense pas qu'il soit là
Le souhait : j'aimerais bien qu'il vienne
La volonté : ils voulaient que je me présentasse
L'émotion : Je suis heureux que tu aies pu te libérer
Une supposition : Il y a-t-il ici au moins un employé qui comprenne le français
La postériorité : J'étais là avant que tu arrives*
Le but (intention) : Ils ont rehaussé la digue pour que la mer n'inonde plus le rivage (manque de bol, au premier groupe en français, il y a beaucoup de formes homonymes au présent entre le subjonctif et l'indicatif)°
La crainte : Pourvu qu'ils ne s'en aperçoivent pas
Le superlatif : C'est la plus grande que je connaisse.
L'absolu : C'est la seule femme que j'aie jamais aimée.


Et il peut y en avoir d'autres, au gré des idéolangues, par exemple, ce procès, tout-à-fait hypothétique (donc, on est bien dans le sujet) pourtant traduit par un futur antérieur de l'indicatif dans la langue de Malraux :
Il aura eu un empêchement, qui donne :
Da mir habéa ùt osdòrac en aneuvien
Havara haved un impesimente en psolat.

Nota : en latin, le subjonctif sert de conditionnel, en plus d'être utilisé dans les subordonnées consécutives.

*Si tu viens d'arriver ; si on évoque un procès subordonné antérieur (tu es arrivé hier) : j'étais là avant que tu arrivasses.

°Mais, à l'imparfait, on s'en tire (comme quoi le subjonctif imparfait peut être utile, quoi qu'en disent certains) Ils avaient rehaussé la digue pour que la mer n'inondât plus le rivage


Dernière édition par Anoev le Ven 16 Nov 2012 - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 1:24

remigius a écrit:
Ok donc pour toi, à la place de refaire un suffixe je devrais ajouter une terminaison au verbe à l'infinitif pour lui donner un "parti-ectif passé"? Wink
Comme: Me cetru amelenyuma > je suis aimé ???
Je ne veux pas t'influencer. Sur ce sujet, c'est selon ta préférence. Tu pourrais utiliser un auxiliaire, une particule comme pour le gérondif, un suffixe, un mode passif... tu pourrais aussi le dire autrement, etc.


Citation :
En ce qui conserne "je suis allé", est-ce que je pourais dire: Me cetrim montuma > j'étais allé. montum = aller, sans que ça n'ai d'impact négatif sur la compréhension??
Tu pourrais aussi tout simplement dire "me montim" en ajoutant un adverbe qu précise l'aspect grammatical. Par exemple: "Me -à l'instant- montim" ou encore "Me -terminé de- montum".

Citation :
Pour le gérondif j'avais pensé à utiliser "Ca" [Sa] + verbe à l'infinitif.
Ca cetrum meye, me caperu kotime me cetru. > En étant moi, je sais comment je suis.
Je pense que tu devrais harmoniser la conjugaison d'un même mode (indicatif, impératif, etc) en choisissant d'utiliser soit des particules de temps, soit des flexions. Tu mourrais utiliser les flexions (modifications du verbes avec l'ajout de suffixes, par exemple) pour l'indicatif, et des particules pour les autres modes. Ce n'est qu'un exemple, hein.

Citation :
En ce qui conserne le subjonctif, doit-on l'utiliser? à quoi sert-il?
Il y a quelques défenseurs du subjonctif ici, comme Anoev, mais de toi à moi, personnellement je trouve ça TOTALEMENT inutile.
Il est utilisé en français pour exprimer un souhait, une volonté ou une supposition, mais son utilisation n'est due qu'à l'habitude d'entendre ces formulations.

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 1:26

Djino a écrit:
Citation :
En ce qui conserne le subjonctif, doit-on l'utiliser? à quoi sert-il?
Il y a quelques défenseurs du subjonctif ici, comme Anoev, mais de toi à moi, personnellement je trouve ça TOTALEMENT inutile.

Razz Razz Razz Twisted Evil Razz Razz Razz Choisis ton camp, camarade... bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 1:26

ah ben j'étais persuadé qu'Anoev se ruerait pour répondre lol
tu m'as devancé!

En gros, il t'explique que le subjonctif sert à ça en français. Mais en fait il n'est pas du tout nécessaire.
On l'utilise pour telle ou telle raison en français. OK. Mais ça change quoi? Rien Very Happy hahahahaha

camarade menchevik! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 1:35

Djino a écrit:
ah ben j'étais persuadé qu'Anoev se ruerait pour répondre lol
tu m'as devancé!

En gros, il t'explique que le subjonctif sert à ça en français. Mais en fait il n'est pas du tout nécessaire.
On l'utilise pour telle ou telle raison en français. OK. Mais ça change quoi? Rien Very Happy hahahahaha

camarade menchevik! lol

Bon on va pas polémiquer su'l'rôle du sub' ici, dans la page du rémède, alors qu'y a un fil su'l'sujet prêt à être consulté et continué. Je vous invite (tous les deux, et p'is d'autres) à le consulter (il y a des avis pour et des avis contre), le deuxième lien est une page d'idéopédia traitant du sujet. Le subjonctif étant présent pas seulement en français mais a une belle place en allemand (appelé conjonctif), en italien (itou) dans les langues ibériques (où y a même deux futurs : un simple et un antérieur), ainsi qu'en volapük, en comunleng...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
remigius



Messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2012
Localisation : Pas de calais

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 1:42

Très bien merci à vous! J'y réfléchirai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2512
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 11:49

Anoev a écrit:
Le subjonctif sert à tout un tas d'choses. Exprimer

Le doute : je pense pas qu'il soit là
Le souhait : j'aimerais bien qu'il vienne
La volonté : ils voulaient que je me présentasse
L'émotion : Je suis heureux que tu aies pu te libérer
Une supposition : Il y a-t-il ici au moins un employé qui comprenne le français
La postériorité : J'étais là avant que tu arrives*
Le but (intention) : Ils ont rehaussé la digue pour que la mer n'inonde plus le rivage (manque de bol, au premier groupe en français, il y a beaucoup de formes homonymes au présent entre le subjonctif et l'indicatif)°
La crainte : Pourvu qu'ils ne s'en aperçoivent pas
Le superlatif : C'est la plus grande que je connaisse.
L'absolu : C'est la seule femme que j'aie jamais aimée.
Toutes ces nuances peuvent aussi être exprimées par le contexte ou par des tournures spécifiques :

Le souhait : j'aimerais bien qu'il vienne
En Saiwosh:
Na asmak pas ya chako
Littéralement : Je suis heureux s'il vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le rémède    Ven 16 Nov 2012 - 12:16

ah oui, bel exemple. au passage tu t'es même débarrassé du conditionnel (qui selon moi est le seul mode qui apporte la nuance du souhait dans cet exemple)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rémède    Aujourd'hui à 21:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rémède
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Observation Ovni août 2014: Le 06/08 vers 12h00 – Losange gris clair – La Mède – Bouches-du-Rhône (dép.13)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Incubateur de langues-
Sauter vers: