L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La déférence dans les idéolangues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La déférence dans les idéolangues   Jeu 15 Nov 2012 - 1:42

Patrick Chevin a écrit:
Pout dele/dela et deles/delas on peut utiliser seu/sua et seus/suas mais on risque de confondre avec de você/vocês (deuxième personne conjuguée à la troisième, espagnol: usted/es).

J'savais pas. La politesse marche en portugais comme en espagnol (avec le troisième personne ; c'est aussi le cas, si je n'm'abuse, en italien (Lei), en allemand (Sie) & en hongrois (ön(-ök))*) ?

*Mais surtout pas l'aneuvien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La déférence dans les idéolangues   Jeu 15 Nov 2012 - 4:36

C'est pas (plus) une formule de politesse, ça équivaut au tutoiement, le tu n'existant practiquement plus, sauf dans un registre familier, et le plus souvent conjugué lui aussi à la troisième personne... Sauf dans l'extrème sud du Brésil, ou les gens sont plus gauchos* que brésiliens... Pour marquer le respect, on dit o Senhor, a Senhora ( et parfois encore des enfants aux parents), voire, si on a affaire à une personne importante professionnellement, o Doutor, a Doutora...

* Les Gauchos (rien à voir avec Trotzsky), sont les gens qui vivent en Argentine, au Chili, dans la moitié Sud-Est du Paraguay (l'autre moitié parle le guarani, langue amérindienne), en Uruguay et dans les trois États brésiliens qui forment la Région Sul (Rio Grande do Sul, Santa catarina et Paraná), et qui partagent une même culture européenne et pratiquement une même langue (espagnol ou "portugnol")...
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: La déférence dans les idéolangues   Jeu 15 Nov 2012 - 13:28

Patrick Chevin a écrit:
Pour marquer le respect, on dit o Senhor, a Senhora ( et parfois encore des enfants aux parents), voire, si on a affaire à une personne importante professionnellement, o Doutor, a Doutora...

Opinion tout-à-fait personnelle (je précise), le respect à sens unique m'indispose, et c'est en réaction que j'ai imaginé, en aneuvien, les règles du tutoiement & du vouvoiement. Raison (parmi d'autres) pour laquelle, sans doute, l'aneuvien a peu de chances de devenir une langue auxiliaire. À moins que la maxime "les hommes naissent et demeurent égaux en dignité et en droit" s'applique enfin à tous.

Patrick Chevin a écrit:
Les Gauchos (rien à voir avec Trotsky)

C'est bizarre, j'ai plutôt tendance à voir Lev Bronstein (Trotsky) en haut d'une tribune que sur un cheval, dans la pampa argentine. Encore qu'y se soit fait tuer en Amérique (mais du nord : le Mexique) par les sbires de Staline en 1940.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La déférence dans les idéolangues   Aujourd'hui à 16:40

Revenir en haut Aller en bas
 
La déférence dans les idéolangues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues
» Les mots moches/beaux dans vos idéolangues
» Fable de Schleicher dans vos idéolangues
» Wikia écrits dans des idéolangues
» Les trois degrés de la gratitude dans vos idéolangues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: