L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gaïl : un monde de fantasy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
keranne



Messages : 22
Date d'inscription : 17/11/2012
Localisation : France

MessageSujet: Gaïl : un monde de fantasy   Sam 17 Nov 2012 - 18:14


Gaïl en général
Gaïl est un monde imaginaire, inventé par moi-même pour une série de livres de fantasy que je suis en train d'écrire.
Ce monde a été créé par Llassah, une entité protectrice qui gère cette planète.

Il y a une multitudes d'êtres différents. Les humains habitants là où se déroule la trame principale considèrent qu'il y a six espèces intelligentes en plus de la leur, bien qu'ils ne les aient jamais rencontrées.
Il y a les dragons, les elfes, les licornes, les nains, les hommes ailés (je ne leur ais pas encore trouvé d'autres noms ) et les linéfs

I- Les espèces imaginées

I-1 Les hommes ailés sont pareils à des hommes, sauf qu'ils possèdent des ailes. Leur élément de prédilection est l'eau, leurs ailes étaient anciennement des nageoires. Ils possèdent une technologie très développée. ( les hommes normaux ne sont encore rendus qu'à l'époque médiévale ) Ils sont capables de créer des hologrammes par le biais d'objets magiques.

I-2 Les Linéfs sont des sortes de félins avec des ailes. Ils sont aussi intelligents que n'importe quel humain, et vivent en meute, dont le chef ou la chef possède une crinière. Ils n'ont pas de "villages" à proprement parler, et ils ne peuvent construire des choses. ils préfèrent rester à l'état naturel, dormir à la belle étoile etc.
Ils ont une affinité particulière avec l'air, ils peuvent créer des illusions en manipulant les atomes. Ainsi, ils aiment bien se présenter sous la forme d'hippogriffes, de griffons, de sphinx...
En réalité, ils ont l'apparence de grands félins -lions, léopards, guépards, tigres... avec des ailes de la même couleur que leur pelage.

I-3 Sinon, j'ai aussi imaginé une espèce animale nouvelle, le hant. Les hants sont les descendants des puma, que les hommes ont adoptés pour se protéger, à la manière des loups. Aujourd'hui, les hants prennent autant de forme différentes que nos chiens habituels, et sont utilisés dans tous les domaines ( hants de manchons, hant de chasse, hant ratiers, hant gardiens, hants de course... )

II- Les différents pays liés à l'intrigue
Voici une "carte" de là où se situe l'action du roman.
Spoiler:
 

II- 1 : Le Royaume des Quatre
L'endroit principal de l'action se situe en Llandor, un pays assez urbanisé. Il est extrêmement lié avec les trois pays l'entourant ( à savoir le Llordor, le Puqudor et le Houldor ). Ces quatre pays étaient autrefois un seul et unique royaume, dirigé par un magicien d'une puissance inouïe. Mais à sa mort, les quatre frères se sont battus pour avoir chacun le pays en entier, mais ils l'ont finalement partagé en quatre parties. Ce peuple est appelé Melktien. Les Melktiens tirent elur nom de cet ancien mage, qui se nommait Melktite.

II- 1 a) Le Llandor est donc le pays principal, sa capitale se nommant Llandoral, c'est dans cette ville que se situe l'action.

Le gouvernement est une Monarchie parlementaire
Une fois par mois, les gens d’une ville ou d’un village peuvent se rassembler et envoyer un missionnaire au Palais qui parle des problèmes de sa ville à un responsable qui, si le problème est important, peut en parler au Roi. Cela est quand même assez rare. La plupart des petites villes et villages se débrouillent seuls pour régler leur justice, leur commerce et autres activités. Les plus grandes villes doivent un impôt au Royuaume.

Le royaume est dirigé par le couple royal et le cercle numéraire, composées de cinq personnes surnommée: Le Premier (s'occupant du domaine économique), le Second (chargé de la politique et des relations entre les nobles), Le troisième (mandé pour créer et faire appliquer les lois), le Quatrième (s'occupant de l'armée en temps de guerre et de paix, et aidant à l'intendance seulement en temps de paix) et le Cinquième (préposé à l'intendance).
Ils vendent principalement leurs poissons via leurs nombreux ports sur le fleuve et l’Océan. Ils possèdent aussi quelques mines dans les montagnes et font occasionnellement du commerce avec les pirates. La forte urbanisation de ce pays le conduit à vendre principalement des produits des l'artisanat, en plus des ressources poissonières.
L’environnement est très sédentarisé, dirigé par la Capitale, Llandoral, quelques autres grandes villes et un multitude de petites villes, mais très peu de forêts. Le terrain est valloné, coincé entre deux chaînes de montagnes.
-La plupart des membres de la famille royale sont blonds avec les yeux noirs. Le nom de famille de la lignée des rois est Llandorine pour une fille, Llandoroi pour un homme.

II- 1 b) Pays de Puqudor, capitale : Puqudoral

Gouvernement : Royauté partagée
Les Puqudoriens sont considérés comme des excentriques. Ils vivent en semi-nomades dans leurs vastes plaines, élevant leurs puissants destriers en immenses troupeaux.
Les Puqudoriens ont en fait deux Rois/Reines. L’un d’eux réside dans la capitale, et l’autre dirige le vaste troupeau des Puqudoriens. En effet, les années d’un Puqudoriens se divisent en deux. Pendant une année, il séjourne à la Capitale (Puqudoral ), et pendant la seconde, il accompagne les vastes troupeaux de chevaux pour veiller sur eux.
La Capitale est le seul lieu véritablement « civilisé », et les intrigues politiques y vont bon train. La plupart des gens y résidant sont des hommes et femmes passionnés par la politique et les intrigues, et des personnes d’un certain âge, qui ne peuvent plus chevaucher comme les plus jeunes.
Les Puqudoriens sont de redoutables guerriers, mais avant tout des cavaliers. Une rumeur court, disant que les enfants apprennent à chevaucher avant même de marcher, ce qui n’est peut-être pas faux. Les grandes steppes, parfois nommée « l’océan de vert et d’or » des Puqudoriens sont riches en fauves de toutes catégories, et il est plus utile à un enfant de savoir diriger un cheval que de courir de ses propres pieds.
Les Puqudoriens sont fiers de ce qu’ils sont, et surtout de leurs chevaux. Ils élèvent de puissants chevaux, aux longs paturons et longs crins pour se parer contre le froid et qui savent eux-mêmes combattre et se défendre. Leurs chevaux sont réputés pour leurs larges sabots qui peuvent aisément tuer un homme ou un fauve, leur endurance et leur combattivité.
Les Puqudoriens vendent souvent leurs chevaux aux autres royaumes, mais jamais aux Nordiens. Et ils ne vendraient jamais de leur vie un cheval de lignée royale. Ils font le commerce des peaux des grands fauves qui habitent leur région, de leurs griffes et de leurs os. Ils les capturent aussi vivants. Ces fauves sont principalement des lions des steppes (plus grands que nos lions actuels, légèrement rayés, avec une petite crinière et une queue touffue), des pumas (de couleur grise et jaune pâle, légèrement rayés aux pattes antérieures, pattes postérieures très puissantes, bout de la queue noir), des panthères, des meutes de loups (assez petits par rapport aux autres espèces mais chassant en groupes. Le pelage est un mélange de gris, de crème, de roux, de marron et de noir. Ils sont cependant beaucoup plus grand que le loup commun) et parfois quelques tigres ( jaune pâle avec des rayures plus foncées, capable d’immobiliser un cheval au sol, et dont le garrot est presque à hauteur de l'épaule d’un homme )
Cependant, les Puqudoriens vivent en symbiose avec ces grands fauves, et s’ils en croisent un, l’homme et la bête peuvent très bien s’ignorer. Aussi, ils n’abattent les fauves seulement si celui-ci les attaque, ou attaque leurs chevaux.
Il y aussi de grands troupeaux de bisons et de sangliers.
Si jamais il devait y avoir une guerre, les femmes accompagneraient les hommes à la guerre. Il suffit qu’un des deux parents parte à la guerre, et le second reste pour s’occuper des enfants.
- Ils sont bruns ou châtains foncé avec les yeux verts ou vert-noisette. Le nom de famille de la lignée des rois est Puqudorine pour une fille, Puqudoroi pour un homme.

II- 1 c) Pays de Houldor, capitale : Houldoral

Gouvernement : Monarchie Parlementaire
Ils appliquent quasiment le même système que les Llandoriens.
Les Houldoriens vivent de leur commerce avec les Nordiens, et rapportent leurs objets exotiques. Malgré leur large façade maritime, ils ne sont pas connus pour leur don de navigation. Par contre, ils élèvent des rapaces, principalement des faucons, des corbeaux (pour servir de messager) et des chouettes, qu’ils élèvent pour les chasses de nuit ou les messages d’urgence.
Près des semi-montagnes, la terre est calcaire, le sol est très sec, il y pousse en abondance de petits arbustes résistants, tels les genévriers, les genets… Nombreuses grottes et cavités à l’intérieur des collines. Les principales espèces élevées sont : Faucons pèlerin et crécerelle, Chouette hulotte, Effraie des clochers, Chevèche...
Leurs terres plus au sud sont très forestières, et accidentées, parfaites pour des oiseaux, c’est pourquoi ils arrivent si bien à en élever. Les forêts sont constituées principalement d’érables.
Les oiseaux sont donc leurs principales ventes, avec le bois d’érable.
Les Houldoriens se vendent comme mercenaire aux Nordiens ou bien à leur compatriote melktiens.
-Les Houldoriens sont bruns ou châtains foncé avec les yeux verts ou vert-noisette.

II- 1 d) Pays de Llordor, capitale : Llordoral

Gouvernement : Monarchie de « droit suprême »
Le Roi est la base de la politique, il a tout pouvoir, et contrôle largement le peuple, à base d’une propagande très efficace. Il a tout un cercle de conseillers autour de lui, qui vont et viennent en fonction des préférences du Roi.
Les steppes de Puqudor ont été changées en ville sous l’influence des Llordoriens, et le territoire proche du Fleuve n’est que marécages et terres inondées. Leur industrie n’est pas aussi forte que celle des Llordoriens, mais respectable. Sur la partie ouest, les Llordoriens récoltent de l’or blanc, via leurs marais salants.
Plus vers l’est, la forêt s’y mêle, et la contrée est beaucoup plus sauvage, devenant mangrove.
La salicorne y est aussi très présente.

II- 2 : Les autres peuples

II- 2 a) Les pirates, dont le repère est situé au Nord-est du pays des Llandoriens, sont d'anciens esclaves échappés et des repris de justice, ou tout simplement des hommes avides de liberté. Ils vivent dans les îles-aux-pirates, des terres brumeuses totalement inconnues, dont ils sont les seuls à connaître la carte. Si jamais un pirate se fait prendre, sa première priorité est de détruire cette carte.
Ils disent d'eux-même qu'ils n'ont que deux maîtresses : La mer et la liberté. Les pirates décident d'obéir à qui ils le veulent, ils peuvent changer de capitaine quand ils le veulent, mais une fois engagé sur un bateau, les pirates obéissent à leur capitaine jusqu'à la prochaine escale.


II- 2 b)Au sud du Royaume des quatre, après la mer intérieure, il y a le Royaume des Nordiens, un peuple qui vit sur une région aride et parlent une langue différente de celle du Royaume des quatre. Leurs terres sont divisées en deux, le Duché et le Royaume. Le Duc du Nord est le vassal du Roi du Nord, du moins en théorie, car leurs pouvoirs sont égaux.
C'est un peuple à la peau pâle, qui méprise en grande partie les melktiens, ce qui ne l'empêche pas de faire du commerce avec eux. Leurs femmes ne sont que des objets pour eux, ils ont donc du mal à comprendre le concept melktien de la femme qui est l'égale de l'homme.



Voilà, j'espère que cet univers vous semble intéressant, et si oui, j'aimerais que vous m'aidiez, si vous le souhaitez, à inventer une ou plusieurs langues pour tout ce petit monde là ^^
Voici le lien du sujet pour m'aider à faire les langues: http://www.ideolangues.org/t1682-les-langues-de-gail#34280

Si vous avez des suggestions, des critiques, que vous trouvez un détail étrange ou non réaliste, n'hésitez pas à le dire, je veux que ce monde soit le plus vraisemblable possible Wink





Dernière édition par keranne le Ven 30 Nov 2012 - 15:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2506
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Dim 18 Nov 2012 - 19:04

keranne a écrit:
Sinon, j'ai aussi imaginé une espèce animale nouvelle, le hant. Les hants sont les descendants des puma, que les hommes ont adoptés pour se protéger, à la manière des loups. Aujourd'hui, les hants prennent autant de forme différentes que nos chiens habituels, et sont utilisés dans tous les domaines ( hants de manchons, hant de chasse, hant ratiers, hant gardiens, hants de course... )
Les chats sont des félins, comme les pumas. Et les chats domestiques sont beaucoup plus proches des chats sauvages que les chiens ne le sont des loups gris, leurs ancêtres. Sans doute parce que les chats sont beaucoup plus difficiles à domestiquer : un chien peut garder un troupeau de moutons, mais un chat ne pourra jamais garder un poulailler...

Ton idéomonde me fait penser à la Terre du Milieu de Tolkien.

keranne a écrit:
La forte industrialisation de ce pays le conduit à vendre principalement de la manufacture, en plus des ressources poissonières.
L’environnement est très sédentarisé, avec de nombreuses petites villes, très peu de forêts. Le terrain est assez escarpé, et les hauteurs sont tenues par des villes.
L'industrialisation suppose des grandes villes, où se fait l'accumulation du capital. Dans un pays de petites villes, on ne peut trouver que de la petite industrie semi-artisanale : par exemple, le tissage, ou la fabrication d'objets en bois ou en terre cuite. S'il n'y a que des petites villes, l'existence d'un enseignement universitaire est problématique, ce qui limite le niveau technique des industries du pays.

Le terrain escarpé convient assez bien à l'élevage, mais limite la production céréalière. Dans le monde pré-industriel les régions les plus riches étaient les grandes plaines céréalières, comme l'Île-de-France ou la Flandre. Une production agricole faible signifie qu'il n'est pas possible de créer assez de richesse pour investir dans d'autres secteurs comme l'industrie. La Suisse était un pays pauvre jusqu'au développement du secteur bancaire qui a permis d'utiliser l'adresse naturelle des habitants (horlogerie) et le lait des vaches suisses dans la fabrication de chocolat (avec du cacao importé d'Afrique). Avant cela, les Suisses étaient obligés de se vendre comme mercenaires dans tous les pays d'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
keranne



Messages : 22
Date d'inscription : 17/11/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Dim 18 Nov 2012 - 21:33

Merci beaucoup pour tes réponses !

* Le chat est un animal qui as été adopté beaucoup plus tardivement que le chien, il n'as pas eu le temps d'évolué au point où est rendu le chien.
Le loup as été le premier animal à être domestiqué (-15 000 ans avant J.C.). Le chat n'as été domestiqué qu'en – 7000. De là vient que le chat est beaucoup plus indépendant que le chien. Mais bien sûr, le chat est un animal solitaire, tout comme le puma. Ainsi, les hant ont de nettes démarcations avec les chiens, et je ne sais pas encore jusqu'où elles vont aller. Pour l'instant, je tente d'intégrer le hant à la société et de le faire vivre dans toutes ces strates, en plus des expressions dans le langage.
Je vais bientôt essayer de voir les différences entre chiens et hants, sachant que la nature du hant est aussi modifiée que celle du chien, mais qu'il était à l'origine un animal beaucoup plus indépendant que le hant. Je suppose qu'il y auras beaucoup moins d'affection, mais beaucoup plus de dévotion entre le hant et son humain.

*Pour la seconde partie, je crois que je vais "aplanir" le terrain, et modifier mes plans de départ. Le Llandor va donc être une sorte de grande vallée plane, ce qui lui permettras d'être un pays céréalier, et d'investir dans l'industrie, comme tu le dis.
Par contre, je crois que je vais garder mon système de grandes villes ( il devrait y en avoir trois ou quatre, je ne suis pas sûr pour la quatrième ) et de villes plus petites.
Selon toi, il faut donc des grandes villes pour l'enseignement et la transmission du savoir technique.
Alors dans ce cas, est-ce possible et envisageable qu'à un certain âge, les jeunes partent traditionnellement vers les capitales, pour apprendre un futur métier ?
Il faut que j'étudie plus cette possibilité. Sachant que la religion est très présente dans ce pays, ce seront naturellement les prêtres de Llassah les garants du savoir, et qui s'occuperont donc d'apprendre leurs métiers aux futurs travailleurs.
Chaque grande ville aurait donc une sorte "d'université", dans laquelle ils enseigneraient le savoir ( aidés par des hommes trop âgés pour travailler ? ), une sorte de "Palaias" ou en tout cas, un bâtiment avec du personnel chargé d'appliqué les mesures royales, de nombreuses manufactures...
Je n'ai encore jamais eu de véritables cours d'économie ou de société, je ne sais donc pas exactement ce dont as besoin une véritable ville, surtout à l'époque médiévale.

*Quant à ta remarque sur la Suisse qui était un pays "pauvre" usant anciennement de mercenaires, elle m'intéresse beaucoup. C'est un pays escarpé, tout comme le Houldor, et cela serait donc logique si de nombreux Houldoriens se proposaient comme mercenaires. Je suis en ce moment même en train de créer une nouvelle sur un Houldorien, qui serait justement un mercenaire et tu corrobores mon récit. Merci beaucoup !

Si toi ou quelqu'un d'autre as à redire sur mes affirmations, qu'il s'avance ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Dim 18 Nov 2012 - 21:40

Il semblerait que la domestication du chien ait pu se faire en seulement quelques générations. Voir l'expérience de Beliaïev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Vilko
Modérateur


Messages : 2506
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Lun 19 Nov 2012 - 12:43

Silvano a écrit:
Il semblerait que la domestication du chien ait pu se faire en seulement quelques générations. Voir l'expérience de Beliaïev.
Cette expérience confirme ce que l'on pensait déjà sur l'héritabilité des traits comportementaux (agressivité, etc). Par ailleurs, depuis très longtemps les éleveurs de chiens ont remarqué que chez les chiens, l'intelligence (ou plutôt son équivalent canin) est largement héréditaire, d'où la sélection de lignées canines spécialisées.

keranne a écrit:
Selon toi, il faut donc des grandes villes pour l'enseignement et la transmission du savoir technique.
Je pensais plutôt au savoir universitaire. Un forgeron apprenait son métier chez son père qui était lui aussi forgeron. Mais les prêtres étaient formés dans des séminaires situés dans les villes. Les médecins étaient aussi formés dans les villes.

keranne a écrit:
Alors dans ce cas, est-ce possible et envisageable qu'à un certain âge, les jeunes partent traditionnellement vers les capitales, pour apprendre un futur métier ?
Uniquement la faible minorité qui se destine à la prêtrise ou à la médecine.

Au Moyen-Âge les paysans représentaient 90% de la population. Les universitaires étaient une infime minorité. Les savants comme Léonard de Vinci étaient de brillants autodidactes.

L'enseignement technique date du 19e siècle. Il a accompagné la révolution industrielle : les usines nouvellement créées avaient besoin de techniciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
keranne



Messages : 22
Date d'inscription : 17/11/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Lun 19 Nov 2012 - 19:25

D'accord, donc le pays n'ayant pas encore atteint l'âge industriel ( ce seras le cas dans 500 ans ^^ ), je dois me contenter des produits de manufacture, et bannir tout trait à l'industrialisation, si j'ai bien compris.
Donc, je reprends encore une fois -> grandes villes avec pôles universitaires dirigés par les prêtres de Llassah, que seuls quelques individus pourraient rejoindre.
Manufacture dans les grandes et petites villes, avec système de transmission apprenti/maître. Les petites villes auraient chacune quelques artisans (forgerons, meuniers, tisserands... ) qui créerait une concurrence entre les différentes petites villes. J'imagine bien des marchands naviguant entre les différentes petites villes et revendant les spécialités d'un village contre les spécialités d'un autre. Ce pourrait être le même système au niveau des différents pays, chaque pays revendant ou plutôt, échangeant ses spécialités avec celles des autres.

Vilco, t'es génial, tu me donnes plein d'idées ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2506
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Lun 19 Nov 2012 - 19:58

keranne a écrit:
D'accord, donc le pays n'ayant pas encore atteint l'âge industriel ( ce seras le cas dans 500 ans ^^ ), je dois me contenter des produits de manufacture, et bannir tout trait à l'industrialisation, si j'ai bien compris.
Dans ce cas il s'agit d'artisanat plutôt que de manufacture. En France les premières manufactures ont été créées par Colbert, vers la fin du 17e siècle, presque trois siècles après la fin du Moyen-Âge.

keranne a écrit:
Donc, je reprends encore une fois -> grandes villes avec pôles universitaires dirigés par les prêtres de Llassah, que seuls quelques individus pourraient rejoindre.
Les universitaires parisiens du Moyen-Âge étaient des clercs, c'est-à-dire des religieux. Il est donc approprié de mettre l'université sous le contrôle de prêtres ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
keranne



Messages : 22
Date d'inscription : 17/11/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Mar 20 Nov 2012 - 20:51

Arg ! Tu me poses un gros problème au niveau des mots ^^ Quel mot dois-je utiliser, sachant que je suis situé au niveau du moyen-âge ?

La religion était associée au savoir, et donc à l'enseignement. C'est donc parfaitement normal que ce soit des prêtres qui enseignent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2506
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Mar 20 Nov 2012 - 22:47

keranne a écrit:
Arg ! Tu me poses un gros problème au niveau des mots ^^ Quel mot dois-je utiliser, sachant que je suis situé au niveau du moyen-âge ?
Artisanat, atelier, échoppe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Mar 20 Nov 2012 - 23:18

silent 


Dernière édition par lsd le Mer 10 Juil 2013 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Jeu 22 Nov 2012 - 11:49

Je n'ai lu qu'en diagonale pour l'instant, mais les noms des trois tentacules de terre sur la carte m'interpellent. Pourquoi on les appelle comme ça? (Pour la Petite, je devine, mais les autres?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keranne



Messages : 22
Date d'inscription : 17/11/2012
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Ven 23 Nov 2012 - 19:52

J'ai trouvé un nom pour la langue commune au Royaume des Quatre, ce sera le melktien.

Pour les Tentacules, je les ais appelées comme ça car j'ai trouvé que ça sonnait bien ^^ Je ne sais même plus si elles existent encore sur la carte actuelle, mais je suppose que non, car il ne me semble pas les avoir traduite. A l'origine, la sournoise venait du fait que beaucoup de navires s'abimaient près de cette "langue" de terre. Du coup, soit je garde et je traduis en Melktien, soit je supprime, je n'ai pas encore décidé.
édit: J'ai enfin reçue la carte préparée par mon amie, et je vais pouvoir la scannée dès que je serais rentrée chez moi ! (probablement ce soir très tard ou demain )

lsd -> mon texte sera en français, pas en idéolingue. Je veux qu'il soit accessible à tous, tout de même. ^^
Mais je compte bien pouvoir un jour retraduire tout le texte français en melktien. *-*

Vilko -> okay ! Je vais bientôt modifier le texte avec les nouvelles données que tu m'as aidé à mettre en place.

édit : j'ai enregistré ma carte en pdf, mais le serveur n'accepte pas ce format, je vais donc essayé de trouver une autre solution.

édit 2 : Ca y est, c'est tout propre et tout beau, et je peux enfin vous montrer ma carte ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaïl : un monde de fantasy   Aujourd'hui à 20:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaïl : un monde de fantasy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos meilleurs cycles de Fantasy
» agoraphobie et peur d'affronter seul le monde?
» Stephen Hawking : Dieu n'a pas créé le monde
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Tu as rejeté loin de toi toutes les vanités du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: