L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Influence phonétique du normand sur l'anglais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Influence phonétique du normand sur l'anglais   Mer 13 Fév 2013 - 17:21

En ce moment je lis le livre "Contre la pensé unique" de Claude Hagège, qui donne de très bons arguments contre ceux qui prétendent naïvement que l'anglais "a été déclaré langue internationale".

L'auteur y rappelle que plus de la moitié du vocabulaire anglais provient des dialectes d'oïl et plus spécialement du normand, depuis que Guillaume le Conquérant ("le Bâtard" pour les Anglais) a assouvi sa domination sur la Bretagne. Ce que je ne savais pas, c'est que ces Normands parlaient encore une langue scandinave (je crois qu'un ancêtre de Guillaume était un roi danois) un siècle auparavant. C'est donc grâce à un grand hasard historico-linguistique que l'actuel globish contient autant de mots français.

En partant sur un autre sujet, il n'y a pas si longtemps j'ai travaillé sur Guy de Maupassant. Les habitants de sa Normandie natale avaient un très léger accent lorsqu'ils les faisaient parler - entendez par là qu'en pauvre élève que je suis j'avais du mal à suivre parfois. En bon amateur de langues, j'ai remarqué quelques particularités de ce français.

Par exemple, les Normands disaient iau et non "eau" et supprimaient les R finaux (c'est encore le cas quand mon père et ses amis entament un En viage au loin su la mé). Et ce matin, j'ai fait le rapprochement avec l'anglais, qui partageaient les mêmes caractères, sauf que comme Rihanna chante en anglais et non en normand chez elle ça fait cool. Après tout ne disent-ils pas /bioudi/ pour "beauty" et /moza/ pour "mother". Ne serait-ce pas une évolution encore plus poussée à partir du latin ?

Donc je me suis demandé si le normand ne serait pas une sorte de chaînon entre l'anglais et le français sur certains points phonétiques - ce qui voudrait dire que la langue d'oïl n'a pas influencé l'anglais que sur le vocabulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Influence phonétique du normand sur l'anglais   Mer 13 Fév 2013 - 18:20

Kotave a écrit:
En ce moment je lis le livre "Contre la pensé unique" de Claude Hagège, qui donne de très bons arguments contre ceux qui prétendent naïvement que l'anglais "a été déclaré langue internationale".
Pourquoi naïvement ? Je suis en contact permanent avec des étrangers de tous les pays et je peux te dire que l'anglais est LA langue que tout le monde utilise (même ceux qui ne la maîtrisent pas très bien).

Citation :
L'auteur y rappelle que plus de la moitié du vocabulaire anglais provient des dialectes d'oïl et plus spécialement du normand, depuis que Guillaume le Conquérant ("le Bâtard" pour les Anglais) a assouvi sa domination sur la Bretagne.
Exact, un dialecte anglo-normand était parlé en Angleterre, comme une sorte de parler de prestige, alors que subsistait la langue germanique locale. Cette dernière a ensuite été baigné par tout ce vocabulaire d'Oïl et également enrichie d'apport du latin classique et du grec pour les mots savants. L'(anglo-)normand est donc un parler d'Oïl, donc cousin du français et partageant pas mal de similitudes avec ce dernier, mais ayant des caractéristiques propres et pouvant ressembler à d'autres parlers d'Oïl voisins. Par exemple, les mots "rabbit" (lapin) et "chair" (chaise) ont leur équivalent en wallon: robète et tchèyîre.

Citation :
Ce que je ne savais pas, c'est que ces Normands parlaient encore une langue scandinave (je crois qu'un ancêtre de Guillaume était un roi danois) un siècle auparavant. C'est donc grâce à un grand hasard historico-linguistique que l'actuel globish contient autant de mots français.
Certes les normands ont d'anciennes origines viking et ont certainement des ancêtres qui parlaient le norrois (langue scandinave éteinte, pas très éloignée de l'islandais par exemple), et cette langue a certainement laissé des traces en normand, mais je doute qu'elle fût encore pratiquée à l'époque.

Citation :
Par exemple, les Normands disaient iau et non "eau" et supprimaient les R finaux (c'est encore le cas quand mon père et ses amis entament un En viage au loin su la mé). Et ce matin, j'ai fait le rapprochement avec l'anglais, qui partageaient les mêmes caractères, sauf que comme Rihanna chante en anglais et non en normand chez elle ça fait cool. Après tout ne disent-ils pas /bioudi/ pour "beauty" et /moza/ pour "mother". Ne serait-ce pas une évolution encore plus poussée à partir du latin ?

Comme je l'ai dit plus haut, le normand a certains traits commun avec le wallon (et les autres parlers d'Oïl du Nord) : En viage au loin su la mé > E vièdje å lon sol mér; biau > bia/bê.

Pour revenir à l'anglais, il faut savoir qu'après influence de l'anglo-normand, l'anglais est à appeler "moyen anglais". Cependant, la langue connaît une autre évolution majeure qui va la mener à l'anglais moderne : les changements dans les voyelles.
Pour ce qui est de "beauty", c'est fort possible qu'on ait eu une première prononciation sous la forme /bjo:'te:/ et qu'ensuite la voyelle longue /o:/ ait changé en /u:/ et le /e:/ en /i:/ et l'accent s'est mis sur la première syllabe par analogie avec l'accentuation habituelle germanique, donc /bju:ti/. Donc, oui, la prononciation normande a certainement dû jouer un rôle.

Cependant, je suis moins convaincu par la deuxième idée. Il faut savoir qu'il y a quelques siècles, en français et dans les autres parlers d'Oïl, il y avait une tendance à supprimer toutes les consonnes finales à l'oral (comme on le sait, aujourd'hui certaines sont juste écrites et prononcées à la liaison). Ainsi, un mot comme "naïf" se prononçait "naï", "plaisir" se prononçait "plaisi", etc. Il ne s'agit donc pas d'une spécificité normande et ce phénomène ne touche pas seulement la consonne R.
Ce n'est que plus récemment que de nombreuses consonnes amuïes ont été ravivées à l'oral pour coller avec leur origine latine.
Deuxièmement, la prononciation que tu décris où "car" est prononcé /kA:/ est plus récente et se réduit à l'Angleterre (sauf des coins comme Bristol), l'Afrique du Sud, l'Australie et une petite partie des USA, mais pas l'Écosse, l'Irlande et le reste de l'Amérique anglophone, qui prononcent toujours ce R (on parle alors de rhotacisme), soit comme un R roulé ou battu, soit un R plus approximatif. Mais même quand on ne prononce pas ce R, il forme avec la voyelle précédente un phonème particulier (le R allonge la voyelle ou un schwa est ajouté juste après celle-ci), donc présente toujours une distinction plutôt qu'un simple amuïssement.
De plus, le même genre de phénomène est présent dans des langues comme l'allemand (où "hier" se prononce plus ou moins "hia" et "Mutter" plus ou moins "mouta"), le néerlandais de Hollande, le danois et certains dialectes norvégiens.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Influence phonétique du normand sur l'anglais   Mer 13 Fév 2013 - 19:06

Citation :
Pourquoi naïvement ? Je suis en contact permanent avec des étrangers de tous les pays et je peux te dire que l'anglais est LA langue que tout le monde utilise (même ceux qui ne la maîtrisent pas très bien).

Est-ce qu'elle l'a été déclarée ? Suspect

Citation :
Certes les normands ont d'anciennes origines viking et ont certainement des ancêtres qui parlaient le norrois (langue scandinave éteinte, pas très éloignée de l'islandais par exemple), et cette langue a certainement laissé des traces en normand, mais je doute qu'elle fût encore pratiquée à l'époque.

Je revérifierai Smile.

Citation :
Cependant, je suis moins convaincu par la deuxième idée. Il faut savoir qu'il y a quelques siècles, en français et dans les autres parlers d'Oïl, il y avait une tendance à supprimer toutes les consonnes finales à l'oral (comme on le sait, aujourd'hui certaines sont juste écrites et prononcées à la liaison). Ainsi, un mot comme "naïf" se prononçait "naï", "plaisir" se prononçait "plaisi", etc. Il ne s'agit donc pas d'une spécificité normande et ce phénomène ne touche pas seulement la consonne R.

Ah bon drunken ? Ça devait être exotique à entendre... Mais n'y a-t-il pas eu un effet retour, comme une re-non prononciation des T et S finaux ? Si tu as un article sur le sujet, je me ferai un plaisir de le lire Smile.

Citation :
Deuxièmement, la prononciation que tu décris où "car" est prononcé /kA:/ est plus récente et se réduit à l'Angleterre (sauf des coins comme Bristol), l'Afrique du Sud, l'Australie et une petite partie des USA, mais pas l'Écosse, l'Irlande et le reste de l'Amérique anglophone, qui prononcent toujours ce R (on parle alors de rhotacisme), soit comme un R roulé ou battu, soit un R plus approximatif. Mais même quand on ne prononce pas ce R, il forme avec la voyelle précédente un phonème particulier (le R allonge la voyelle ou un schwa est ajouté juste après celle-ci), donc présente toujours une distinction plutôt qu'un simple amuïssement.
De plus, le même genre de phénomène est présent dans des langues comme l'allemand (où "hier" se prononce plus ou moins "hia" et "Mutter" plus ou moins "mouta"), le néerlandais de Hollande, le danois et certains dialectes norvégiens.

Oui tu as raison, j'ai le même phénomène dans quelques unes de mes idéolangues en plus Razz... Je ne sais pas pourquoi je n'y ai pas pensé.

Merci pour ta réponse Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bororo



Messages : 477
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Influence phonétique du normand sur l'anglais   Mar 11 Mar 2014 - 13:56

Pour ceux que ce sujet pourrait intéresser, Slate présente un graphique sur l'origine des emprunts de la langue anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Influence phonétique du normand sur l'anglais   Aujourd'hui à 22:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Influence phonétique du normand sur l'anglais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» capes anglais 2013 et enseignement phonétique/phonologie
» PHONÉTIQUE DU NOM DIVIN/TRADUIRE/TRANSLITTÉRER
» Phonétique
» Esthétique phonétique et Beauté de Dieu.
» Alphabet phonétique universel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: