L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le coup de griffe de la serre aux usages lexicaux interlinguistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Le coup de griffe de la serre aux usages lexicaux interlinguistiques   Dim 24 Fév 2013 - 15:38

Silvano a écrit:
Mais il ne faut pas oublier que l'espéranto accueille les emprunts, entre autres en vertu de la 15e règle, alors que le kotava les refuse.
Je pense que des kotavophones par besoin (et non pas par idéalisme comme les kotavophones actuels) se passeraient de la permission du comité linguistique (Avaneda) du kotava et parleraient comme ils en ont envie, avec leurs mots à eux.

L'Académie Française, qui est l'équivalent de l'Avaneda (et vice-versa), n'a jamais réussi à imposer "courriel" à la place de "mail", "pourriel" à la place de "spam", "restauration rapide" à la place de "fastfood". Je serais surpris que l'Avaneda ait plus de succès. Dans le cadre d'une société démocratique, en tout cas.

Sab a écrit:
les "vrais" kotavophones sont plutôt des gens très cultivés, qui adhèrent très largement à cette notion de neutralité fondamentale, de rejet des impérialismes culturels. De ce fait, ils sont très hostiles à laisser le Kotava "s'hétérolinguiser".
Ce sont les kotavophones par idéalisme. Les kotavophones par besoin n'auraient rien à faire de la notion de neutralité, et loin de rejeter les impérialismes culturels, ils rêveraient, comme des millions de nos contemporains, d'être des gangsta rappers ou des jeunes loups de Wall Street...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Le coup de griffe de la serre aux usages lexicaux interlinguistiques   Dim 24 Fév 2013 - 16:48

lsd a écrit:

Pour le sambahsa je ne sais qui de base multiplie les racines... Question


En général, ou bien le sambahsa repose sur des racines IE (souvent les mots de base), ou bien il s'agit de mots existant dans des familles de langue différentes. Ce système permet d'avoir un vocabulaire qui ne soit pas trop a priori sans pour autant être lié à une famille particulière jusqu'à en reproduire les idiotismes.
L'orthographe riche mais régulière du sambahsa lui permet d'accepter une bonne partie du vocabulaire des principales langues, y compris et surtout européennes sans trop le massacrer; sinon, il suffit d'inventer un composé. Cela constitue un bon compromis entre le n'importe quoi (Interlingua...) et la rigidité de marbre des langues a priori.

Pour ne pas parler dans le vide, je puis me référer aux quelques derniers mots que j'ai inclu dans les listes pour traduire "Is Mighelekwot Wir" qui se passe dans le monde réel, aux USA à l'époque du Far West et de la Guerre de Sécession.
(avec SPT indiquée)

apache [apAtc]
oin [oyn] = "as" = "1" : c'est un mot peut-être IE puisqu'il est attesté en grec ancien "oinê" (alors que "1" se dit : hen, mia) et dans une langue indienne
tris [tris] = brelan = 3 fois la même carte au poker. Plusieurs langues européennes disent "tris"...
bistre [bistr(ë)]
wagglonce [waglOn(t)s(ë)] = balle perdue
gwokolic [gwokOlik] = bucolique. Le mot français vient du grec qui, comme le sambahsa, l'a pris de l'IE gwo(w) + kwolos, en Sambahsa "gwow" = vache, bovin, et "kwehl" = "circuler", La transformation du "kwol" en "kol" est régulière en PIE et on l'appelle pour cette raison la règle du "boukolos"...
banjo [bAnjo]
confederat [konfëdërAt]
coyote [coyOt]
converg [konvErg]
comanche [koman(t)c]
strangh [strang] (cordelette)
desert [dëzErt]
sarc [sark] = dédommager
bedwoi [bëdwOy] = douter de
decolletee [dëkolëtE(ë)]
namdeh [namdE:] = dénommer
mutabeid [mutabEyd] = détromper
narc [nark] = s'endormir
nitia [nItya] = entourage d'une personne
kyeim [kyeym] = entraver
egocentric [egotsEntrik]
argikwaun [ardjikwAon] = lévrier; attesté en grec homérique et sanskrit; PIE : jrgikwon : http://books.google.fr/books?id=Ri4sbTiMKN4C&pg=PA35&lpg=PA35&dq=argos+swift+dog+indo-european&source=bl&ots=GXu27FRJ0L&sig=lUMuwYeFKJBHgdLVqQ7yER1lkfs&hl=fr&sa=X&ei=rRgqUYePL9SX0QWI6oGIAw&ved=0CC0Q6AEwAA#v=onepage&q=argos%20&f=false

plunder [plUndër] =piller, pillage
plabdwer [plAbdwër] = porter battante
saloun [salU:n] = saloon
sachet [sAtcët]
sombrero [sombrEro]
sabotage [sabotAdj]
tipi [tIpi]
mufareb [mufArëb] = tricheur
yanki [yAnki] = yankee
gwultur [gwultUr] = vautour
virtuoso [virtuOso]
valz [valdz] = valse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
 
Le coup de griffe de la serre aux usages lexicaux interlinguistiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le coup de griffe de la serre aux usages lexicaux interlinguistiques
» Déprime, coup de blues
» Remède contre le petit coup de blues....
» Moïse a traversé la mer avec un coup de main de la nature
» La vie vaut elle le coup/coût d'être vécue?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: