L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Régionalismes québécois (et autres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 26 Mar 2013 - 17:04

Comprenez-vous quelque chose à ce texte? Je dois avouer que même moi, j'en perds des bons bouts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 26 Mar 2013 - 20:06

Silvano a écrit:
Comprenez-vous quelque chose à ce texte? Je dois avouer que même moi, j'en perds des bons bouts.

Bien sûr que moi - et sûrement d'autres - n'y comprenons pas grand chose.

Je remarquerai que cependant, la syntaxe et la grammaire, ainsi que l'orthographe, restent franco-françaises.
En fait, il ne s'agit ni plus ni moins que d'un régionalisme du français, comme il en existe aussi dans l'Hexagone, et ce qui n'a rien à voir avec un quelconque jacobinisme, puisque même les "parigots" ont leur version.

Si je te dis qu'entre midi, mon frère a dû se magner pour aller au schout parce qu'après c'est la schaff, et que c'est comme ça qu'il a beugné sa caisse, vas-tu me comprendre ?

Le point de vue de cet article est à mon avis faussé, il ne parle pas de dialectes véritables, qui sont en fait des langues différentes du français, même apparentées.

Au Canada, tu ne vas pas l'apprendre, le "challenge", oups, le défi, c'est de défendre le français. Crois-tu que les anglophones et les immigrés apprendront non pas le français, mais un dialecte apparenté, et les autorités l'accepteraient-elles comme langue officielle ? A mon avis non, car il leur suffirait de dire que l'anglais est bien plus normalisé pour une communication universelle (et bien plus répandu) tandis que le dialecte n'aurait d'intérêt que pour les voisins d'une province ou de quelques cantons.
Si Dave de Calgary m'écrit partiellement en français, c'est parce que cette langue lui est, même un peu, utile tant pour m'écrire à moi que pour discuter avec certains de ses collègues de travail.
Dans le cas contraire, le "québécois", si c'est comme ça qu'il faut l'appeler, n'aurait même pas le statut qu'a l'afrikaans en Afrique du Sud puisque ce dernier est - quand même - la langue la plus utilisée chez les blancs et les métis qui sont les groupes économiquement les plus favorisés
(et ne parlons même pas de la Namibie où, bien que l'afrikaans serve de langue de communication quotidienne à la majorité de la population, c'est l'anglais qui est la seule langue officielle)

Les langues "normalisées" centrales servent de langues officielles parce qu'elles permettent aux différents membres de la structure politique (législateurs, juges, administrateurs) de disposer d'une référence fiable pour la compréhension de la norme juridique. C'est pourquoi beaucoup de pays dans le monde ont gardé une langue officielle qui ne correspond parfois pas du tout à la langue parlée tous les jours. Pas besoin d'aller dans le "sud", à côté de chez moi il y a un pays où le français est langue officielle bien que les habitants - y compris les enfants d'immigrés - parlent en majorité le francique. Et dans ma propre région, le français (parisien) et partiellement le Hochdeutsch étaient langues administratives du duché de Lorraine qui jouissait d'une réelle autonomie, bien que là aussi la population parlait des dialectes différents.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 26 Mar 2013 - 20:45

J'ai pour habitude de franciser mon français quand je parle sur internet ou à des gens qui viennent d'ailleurs...
Mais si je fais pareil que le gars en français belge (ou wallon, je ne sais pas), ça peut donner ça :

Tantôt quand j'étais au kot juste avant d'aller guindailler, j'ai vu sur le site que j'avais été busé en anglais. J'avais pourtant boulotté comme une biesse pendant la bloque... Mais quand j'ai regardé les valves, je me suis dit qu'il y avait un stûût... Donc j'ai couru à fond de balle jusqu'à l'apparitorat, mais comme il n'y avait personne, j'ai pris mon G et j'ai sonné mon père pour lui dire quoi, mais il était dans sa voiture bloqué sur le ring. Il devait aller voir le bourgmestre de la commune pour une bête histoire de carte d'identité. Alors j'ai mordu sur ma chique, j'ai tiré mon plan et j'ai été toquer chez le prof en question. Je te dis pas le brol dans son bureau : des fardes partout, un plumier ouvert avec des bics éparpillé, du papier collant sur le tabouret et une latte en plein milieu... (...)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mer 27 Mar 2013 - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 26 Mar 2013 - 21:27

"boulotter" est également utilisé chez moi.

Je comprends aussi "bourgmestre" et "ring" puisque ce sont des belgicismes "officiels".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 26 Mar 2013 - 21:59

Je peux continuer :

"L'aut' fois, j'ai dû prendre le Métrolor. Mon pot' de Tomblaine est v'nu avec. Comme j'étais schlass, j'aurais voulu pioncer. Mais pas possible car, en face, il y avait un beauf avec sa meuf. "Schouff la kraba", m'a dit mon pote. Wa, elle était peute ! Pourtant ils ont pas arrêté de se schmouser durant l'trajet. A la fin ce bâtard a voulu boire une canette de bière, mais quand il l'a ouvert, ça a schpritzé partout, il l'a laissé tomber, elle a pêté parterre et ça a fait des quicailles partout. Le mec avait la schouff. Moi et mon pote, on a évité de se la jouer, car le mec aurait pu croire qu'on cherchait la schtoss. C'est seulement quand on est sorti dehors qu'on a continué à en causer. Mais on s'est pris une hollée car y avait beaucoup de zef."

Le livre "le platt de poche" de l'excellent J.L.Kieffer contient un texte "messin" truffé de germanismes divers (platt ou standard) malgré le fait que Metz soit en zone romane. Etant d'ascendance messine, j'en comprends la majorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 26 Mar 2013 - 23:43

Le texte que j'ai écrit en français "wallon", il pourrait sortir très naturellement de la bouche d'un wallon dans une conversation de tous les jours. Peut-on en dire de même de ton texte ?

Tiens, j'utilise aussi "schlass" pour "crevé, fatigué". Apparemment, c'est dans le Wiktionnaire. Et "schpritzer" je comprends à cause de l'allemand, mais moi je dirais plutôt "spitcher" ! Razz Ce serait amusant d'enquêter sur les mots onomatopéique en dialectes français.

schouff la kraba = Regarde la nana ? (schouff est alors un mot dialectal arabe, de shâf - yshûf)
se schmouser = se déhancher ?
quicailles = débris de verre ?
avoir la schouff = être fâché ?
chercher la schtoss = chercher la bagarre ?
hollée = poing dans la figure
zef = ???

(C'est bien comme ça je dirai tout ça à un lorrain que je connais pour l'épater !)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 1:06



Citation :
Tiens, j'utilise aussi "schlass" pour "crevé, fatigué".
Effectivement, ça vient vraisemblablement d'un germanique "schlaff" ou "schlapp".
J.L.Kieffer, qui est locuteur du francique mosellan, donne "schlapp"

Citation :
Apparemment, c'est dans le Wiktionnaire. Et "schpritzer" je comprends à cause de l'allemand,
Bien sûr, ça vient de l'allemand, mais je ne l'ai appris... qu'en apprenant l'allemand.

Citation :
schouff la kraba = Regarde la nana ? (schouff est alors un mot dialectal arabe, de shâf - yshûf)
Oui, ça vient du Maghreb; l'"ami" de l'histoire vient de Tomblaine, banlieue de Nancy.

Citation :
se schmouser = se déhancher ?
C'est du messin, mais ça vient de l'allemand parlé "schmusen" = "se faire de calins" !

Citation :
quicailles = débris de verre ?
: Tout à fait.

Citation :
avoir la schouff = être fâché ?
avoir la honte. l'exclamation "la choufe" ! quand quelqu'un fait une connerie.

Citation :
chercher la schtoss = chercher la bagarre ?
exact; argot nancéien.

Citation :
hollée = poing dans la figure
c'est du lorrain : bourrasque de pluie
Citation :
zef = ???
terme familier pour "vent".
Dans le nord de la Lorraine, ils disent "ça tire" !

Il faut ajouter : v'nu avec = tournure syntactique d'origine germanique.
"peute" = "laide", c'est du lorrain. C'est dommage que Ziecken ne soit plus là, car ce serait l'origine partielle du village de Lapoutroie (-pout-) en Alsace romanophone.





Citation :
(C'est bien comme ça je dirai tout ça à un lorrain que je connais pour l'épater !)
: pas tout en même temps, car les sources sont éparses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 1:58

(J'ai continué mon petit texte... Laughing )

Visiblement, ce que tu parles, c'est un mélange de dialectes et de langues...
Moi j'utilise des mots wallons, "belges" ou bruxellois. Parfois, on connait des mots d'autres provinces simplement parce qu'on a des amis qui viennent de là et on finit par les utiliser (par exemple "narreux" = "qui ne consomme pas ce qui a été entamé par quelqu'un d'autre" est utilisé à l'ouest de la Belgique, mais maintenant je l'utilise aussi).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kefga_x



Messages : 132
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 8:34

En anglais (américain), on a aussi le mot "shpritz", ou bien "spritz". Je ignore d'où il vient, mais apparemment selon le site What does shpritz mean?, il doit venir du yiddish !

Je le connais surtout pour parler de parfum : on parle d'un shpritz pour une giclée. Je viens de voir que ce mot est également dans Word Reference !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nightlynoise.com
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 10:58

"narreux" est aussi utilisé chez moi.

N'oublions pas que le yiddish est un dialecte rhénan, il est donc assez proche du francique rhénan parlé dans le nord-est de la Lorraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 12:56

Autrement dit, les régionalisme enrichissent une langue et la normalisation l'appauvrit.

Or, mieux vaut une langue riche qu'une langue inculte, d'autant que les apprenants ont pratiquement toujours du mépris pour les langues qui paraissent moins riches que la leur.
Vive les régionalismes en ce qui me concerne.

J'ai essayé de commander le livre dont parle l'article du Devoir, mais c'est un compte d'auteur et je ne trouve pas de lien pour le commander. Comme pour le breton, l'occitan etc. etc. il faudrait peut-être commencer par transmettre avant de crier au scandale d'une disparition programmée. Et le livre électronique tout comme les pages web gratuites ou youtube, ce n'est pas fait pour les chiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 14:21

Olivier Simon a écrit:
"narreux" est aussi utilisé chez moi.
Oui, j'avais lu qu'il était utilisé quelque part en France, mais avec un sens un peu différent. Chez vous, ce n'est pas plutôt quelqu'un qui se la raconte ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 15:13

Nemszev a écrit:
Olivier Simon a écrit:
"narreux" est aussi utilisé chez moi.
Oui, j'avais lu qu'il était utilisé quelque part en France, mais avec un sens un peu différent. Chez vous, ce n'est pas plutôt quelqu'un qui se la raconte ?

Non, c'est bel et bien le sens que tu as donné plus haut : qui ne consomme pas de la nourriture touchée par autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 15:19

Olivier Simon a écrit:
Nemszev a écrit:
Olivier Simon a écrit:
"narreux" est aussi utilisé chez moi.
Oui, j'avais lu qu'il était utilisé quelque part en France, mais avec un sens un peu différent. Chez vous, ce n'est pas plutôt quelqu'un qui se la raconte ?

Non, c'est bel et bien le sens que tu as donné plus haut : qui ne consomme pas de la nourriture touchée par autrui.
Ici, ça serait dédaigneux.

Utilise-t-on jouqué pour juché?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 15:35



Citation :
Ici, ça serait dédaigneux.
C'est un sens plus général.

Citation :
Utilise-t-on jouqué pour juché?

Pas chez moi... C'est peut-être d'origine normande [k] = "ch" en français parisien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 16:12

Citation :
Pas chez moi... C'est peut-être d'origine normande [k] = "ch" en français parisien.

En tout cas en Normandie je n'ai jamais entendu ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 27 Mar 2013 - 16:36

Pour narreux, j'ai trouvé ça. Apparemment, le mot existe en Champagne sous la forme de "nâreux" et dans l'est de la Lorraine, on dirait plutôt "néreux". Le blog dit que le sens est un peu différent, mais je retrouve plus ou moins la même idée chaque fois : quelqu'un qui fait le délicat ou le difficile à table, notamment pour l'hygiène.


_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 12 Aoû 2014 - 19:52

Silvano a écrit:
Olivier Simon a écrit:
Nemszev a écrit:
Olivier Simon a écrit:
"narreux" est aussi utilisé chez moi.
Oui, j'avais lu qu'il était utilisé quelque part en France, mais avec un sens un peu différent. Chez vous, ce n'est pas plutôt quelqu'un qui se la raconte ?

Non, c'est bel et bien le sens que tu as donné plus haut : qui ne consomme pas de la nourriture touchée par autrui.
Ici, ça serait dédaigneux.

Utilise-t-on jouqué pour juché?

En Haute-Marne du sud, narreux existe aussi. Un mot français qu'on utilise ici souvent comme clanche est un mot qui étonne les français du sud, pourtant cela est dans le dictionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 12 Aoû 2014 - 20:00

Amusant, pour moi un narreux, c'est un raconteur d'histoires, sans notion péjorative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mar 12 Aoû 2014 - 21:11

Un petit texte trouvé dans Le patois du sud-haut-marnais de Bailly. Il s'agit du prêche d'un curé, celui du Damrémont (aucune date, orthographe d'origine).

Patois de Damrémont a écrit:
Çato l'jo d'lei fête patronale de Damrémont, lai grand Saint Nicola. La veil curé du viaige aivo invitét son confrére de Pouillay (=Pouilly) ai vné prôchi lai fète, et ctû cein li aivo promein d'vénein. Ma ell é tant pieuvu lai voille qu'ai né pu vné.
Le dimanche maintein l'preuve curé aitando, é soto d'lai cure 'gadot du cotêt d'Pouillay pou vore si ai v'n quiquen ma ran !

on saône le promêt, l'second queu, teujo ran, enfin l'darrei, car lôs gens attendeint su l'cimeteire et s'enneuieint.

On c'mence lai maisse on chante los Kyrie, l'Gloria et l'Aipitre, l'preuve curé r'gadot teujo du cotêt d'lai pote pou vore si l'prochoûe entro teujo ran. V'lai l'Aivangile chanteint, pon d'prôchoue. Le bon curé s'exécute. L'jo d'lai fête çai sro true dreûle si on n'prochô pas.


Aujourd'hui, et dans mon parler, cela ressemblerait plutôt à cela. Je suis plus proche de la Bourgogne et et les 'oi' correspondent d'avantage a des 'o' qu'à des 'ai' (côté de Hortes, 15km de chez moi, autre isoglosse). J'utilise le tréma pour noter un schwa et le ° pour noter un [ɒ] ou un [o]. le circonflexe allonge la voyelle. r̥  note un R vocalisé, qui allonge la voyelle précédente et qui est a peine perceptible. L'ortographe est un mixe de l'ancien texte et des caractéristiques ci-dessus afin de comprendre les liens entre les deux textes.

Patois de Langres-Chalindrey a écrit:

Cëtë l'jôr̥ del fêyt [ɛːʲ] patronal ëd'Damrémont, ël'gran Saint Nicola. Ë'veil [ɛi] curé ëd'viyåge ävai invité ës'confrèyr [ɛʲ] ed'Pouillay å vnîr̥ [ɨˑᵊ] prëché l'fêyt, e ctë [ë ou ʉ] ci lå ävai promi d'venîr̥ [ɨˑᵊ] et (accentué en entame). Ma l'è tan pieuvu (plu aussi) ël'våille qu'n'a (på) pu vnîr̥.
Ël'dimanche måtin l'peuve curé atendai, é sotai dël cûr̥ [yˑᵊ], gåådai dël coté ed'Pouillay pô vôr̥ sé é vnu quaquen ma rån [ɒ̃] !

Ån sâwne ë prëmé, ë'sgon cou, tëjôr̥ rån, ëfin l'darné, pasque ë gens attendaie sul'cimtêyr[ɛːrʲ] e s'ennuuye [yːʲ]

Ån cmênce ë messe, ån chante ë kyrie, l'gloria et l'Èpitre, l'peuve curé gåådai tëjôr̥ ed'coté dël pôr̥te pô vôr̥ si l'procheûr̥ entrai, tëjôr̥ rån. Vlå l'Èvangile chanté, på d'procheûr̥ . Ël'bo, curé s'axécute. L'jôr̥ dël fêyt cë srå tro drol si n'proch på.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 18 Nov 2015 - 17:42

Un petit vidéo à l'intention des Français qui envahissent immigrent au Québec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
odd



Messages : 4335
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 18 Nov 2015 - 19:28

...


Dernière édition par odd le Sam 2 Jan 2016 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 18 Nov 2015 - 19:56

J'vois pas pourquoi.

Bon, concernant la vidéo, elle est ben charmante, cett'p'tit'Solange (a-l-a l'même prénom qu'ma môman, comme quoi qu'y a des prénoms qui r'viennent) ; cela dit, s'il y a des expressions ou des contractions typiquement québécoises, y en a d'autres qui ont largement cours dans l'hexagone, "chépâ" ou "chépô" est typiquement ch'ti ou picard, "a" pour "elle" se pratique également dans le Bourbonnais (Dept 03), bon, j'vais pas tous les énumérer, ce s'rait fastidieux. Une chose que j'ai remarqué, par contre, concernant la diction québécoise, c'est le I qui est prononcé [ɪ] et le AN nasal très antériorisé (Laurent Gerra le fait à merveille quand il imite Céline Dion).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pomme de Terre



Messages : 1044
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Mer 18 Nov 2015 - 20:18

Je rejoins Anoev sur des formes qu'on retrouve en France, notamment tout ce qui est contractions, pour lesquelles j'ai été très surpris, je pensais que tout le monde en France connaissait des expressions comme "chu pu là" par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Ven 20 Nov 2015 - 12:56

Silvano a écrit:
Un petit vidéo à l'intention des Français qui envahissent immigrent au Québec.
J'allais poster la (ou le) même vidéo. Razz Un Québécois me l'a envoyée avant-hier.
J'aime bien le fait qu'elle soit "bilingue" franco-français - québécois de naissance, même si elle semble préférer le franco-français dans sa vie de tous les jours (puisqu'on la prend pour une Française, ce qu'elle est... à moitié).

Sinon, beaucoup de ce qu'elle dit (dont le "chu pu là", "pis", "tsé", etc.) s'utilise toujours dans la Francophonie d'Europe et plutôt à l'oral évidemment. En règle générale, le québécois m'est relativement accessible. Parfois j'entends un mot que je n'utiliserais pas dans tel ou tel contexte, ou un terme anglais francisé, mais c'est vraiment rare que je ne comprenne pas du tout un mot (bon il y a bien "pantoute" et autre dont je m'interroge toujours sur l'origine). Ce qui est surtout compliqué pour nous, c'est de vous comprendre quand vous parlez vite parce que la prononciation semble très relâchée.

Dans ma région, certains relâchent aussi beaucoup leur prononciation, avec un "i" court comme au Québec (et également un "u" court), des nasales (an, in, on...) allongées, rabaissées (ou rehaussées) et dénasalisées (â:, ê:, ô:...), des voyelles finales ouvertes (en français standard elles sont fermées), des consonnes finales assourdies et/ou tronquées (neige > né:ch, vendre > vent'...). Cela dit, l'accent reste relativement compréhensible la plupart du temps.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Régionalismes québécois (et autres)   Aujourd'hui à 14:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Régionalismes québécois (et autres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Régionalismes québécois (et autres)
» Prière pour nous édifier les un les autres.
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» Se libérer du regard des autres
» Fatima un ovni pas comme les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: