L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ienca Uzovia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Ienca Uzovia   Mer 27 Mar 2013 - 15:36

Bonjour, je suis nouveau sur le forum, et j'aimerais vous faire partager une conlang que je fais actuellement qui s'appelle Ienca d'Uzovia (prononcé : [jen.käː du.ˈθɔ.vjäː ], qui signifie "(La langue d')Uzovia -> utopie). Pour cette langue je m'inspire du français, de l'italien, de l'espagnol, et du portugais.

Phonologie:

Voyelles
a [a] ou [äː] (quand en fin de mot après une syllabe accentuée)
(à, á)
ã [ã]
e [e], [ɛ], ou [ɛː] (quand en fin de mot après une syllabe accentuée)
(é, è, ê)
i [i] [j]
(í, ì)
o [o], [ɔ] ou [ɒː] (quand en fin de mot après une syllabe accentuée)
(ó, ò)
õ [ɔ̃]
u (u], [w]
ù [ɐ]
y [ij], [j], [iː]

Diphtongues
ae [aĕ], [aj]
ai [aj], [æ(j)]
ei [ɛ(j)]
oi [ɔj]
ou (u], [ow], [əw]

Consonnes (juste celles qui diffèrent du français)
c (suivi d'un i ou d'un e) [s], [ʧ]
c (reste) [k]
g (suivi d'un i ou d'un e] [ʤ]
g (reste) [g]
j [x]
ll [l], [λ]
r [ɾ]
Pour le "s", quand il est entre deux voyelles et qu'il n'est pas doublé [z], mais sinon : [s̠]
z [θ]

En général, toutes les lettres se prononcent, à l’exception de tout -t étant la dernière lettre d'un mot : visit (visite) [vi.zi], écrit (texte) : [e.cɾi], ...


Les terminaisons des substantifs, adjectifs, etc...
Les substantifs peuvent être vocaliques ou consonants. Généralement, la terminaison -o ( ou -i pluriel) consonne est du masculin, article défini => il (li, les pluriel)
La terminaison [a] (ou -e pluriel) est du féminin. article défini => la (le, les pluriel)

Pluriel des substantifs
en :
o - i
a - e
consonne - es
e - es
io - i
u - i
ã - an(i, e)
õ - on(i, e)

Pronoms personnels
Sujets:
eu
tu
veu (vouvoiement)
el, eia, om (on)
nêi
vêi
eies, eie
Accusatifs:
me
te (ze variante)
vem(vouvoiement)
lo, la
nos
vos
los, las
Datifs:
mi
ti
ti (vouvoiement)
luo
lua
noi
voi
lui
lue
Toniques:
mi
ti
vi (vouvoiement)
luo
lua
suo (on)
nui
nue
vui
vue
lui
lue
Il existe deux verbes être (comme en espagnol), et deux verbes avoir (là encore comme en espagnol)
Être = ser / estar
SER
soi
es
essé
semos
estis
san
Estar
esto
estas
está
estamos
estais
estan
Avoir = aver est utilisé comme auxiliaire, mais aussi pour parler de qqch qu'on ne peut pas nous enlever (j'ai des yeux bleus = Hoi di biei oculi), quant à tener, il est utilisé dans tous les autres cas de possession
TENER
tengo
tienes
tiené
tenemos
teneis
tienen
AVER
hoi
hás

avemos
aveis
hen
(à propos de conjugaison, il existe un infinitif présent en -er/-ar/-ir, un passé en -esse/asse/isse/usse, un et futur en -ore, -óre. Pour le subjonctif il existe le présent, imparfait, passé composé, plus-que-parfait, futur, et futur antérieur)
Un peu de Vocabulaire

váir : aller (vai, vais, vá, vamos, vais, van)
cãtar : chanter
saver : savoir (sei, seis, sá, savemos, saveis, saven)
far : faire (fei, feis, fá, fazamos, fazais, fazan)
beau, belle, bel : beio, beia
hideux : feo, fea
vouloir : voler
volonté : la volenza
voir : confer, ver
plusieurs : piòres
petit, e : peu, paula
personne (une) : la persõa
mère : la mazer
père : il vazer
parler : ellar [ˈe.laɾ]
jour : il gió
nuit : la nossa
mot : il vervo
verbe : il verv
jouet : il giá
jouer : giegar, lojar (jouer à des jeux-vidéo)
frère : giemo, frar, messãg, fratejo (religieux)
sœur : giema, sora, messãga, soroja (religieux)

Ça fait déjà beaucoup, même si je ne vous en ai mis qu'une petite parcelle. Si vous avez quelques idées pour l'améliorer, n'hésitez pas : je suis preneur. Et si vous avez d'autres questions sur des mots ou des temps de conjugaison allez-y !

Notre Père en Uzovia :
Nozo vazer, qui está ai ciei ;
Veo náma sua sãctifiato ;
Veo reño giùgé ;
Vea volenta sua fato onna terra come au cieu
Dons-nos ogià nozo pã quotidiano
Disculps-nos noze culpe
Come disculpamos à estì qui nos offengere
E no nos lagi soccomver aia tenzacion
Màs delivs-nos do mau
Rem sua.
Amen



Dernière édition par Uzovia le Mer 27 Mar 2013 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Mer 27 Mar 2013 - 16:48

Une question: à quoi correspond la lettre ä? À ma connaissance, ce n'est pas un symbole API.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Mer 27 Mar 2013 - 16:48

Rien à faire, les langues romanes, c'est toujours la classe.
Donc niveau prononciation, le a atone est centralisé [ä] un peu comme un schwa ? Du coup, ça se rapproche un peu de la prononciation portugaise, j'imagine ?

Niveau grammaire, je ne suis pas trop étonné par ce que j'ai vu en général. Par contre, certaines formes verbales me posent problème parce que je ne comprends pas la règle pour les former :

Comment conjugue-t-on le subjonctif présent? Je vois la forme suivante : giùgé (vienne).
Et l'impératif singulier ? Faut-il systématiquement un -s à la fin ? Dons = donne, disculps = pardonne, delivs = délivre... Mais je vois aussi lagi = laisse (?).
Et pour le passé simple, les formes sont toujours en -ere ou seulement la 3pl ? (offengere = offensèrent)

Et la dernière phrase, je ne comprends pas très bien d'où elle sort, ou alors il manque une partie: "Rem sua".

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Voyelle ouverte centrale non arrondie [ä]   Mer 27 Mar 2013 - 17:11

Silvano a écrit:
Une question: à quoi correspond la lettre ä? À ma connaissance, ce n'est pas un symbole API.
fr.wikipedia.org/wiki/Voyelle_ouverte_centrale_non_arrondie (c'est pour le symbole phonétique)

Nemszev a écrit:
Comment conjugue-t-on le subjonctif présent? Je vois la forme suivante : giùgé (vienne)

En faite giùgé ne signifie pas venir, pas arriver (dérivé du portugais chegar). Pourquoi arriver? Car je me suis basé sur la traduction française utilisée dans l'Église catholique avant 1966.
Subjonctif présent :
Giùgar
giùge
giùges
giùgé
giùgemos
giùgeis
giùgien
Ser
eu sua
tu sua
el sua
nêi suamos
vêi suais
eies suan

Nemszev a écrit:
Et l'impératif singulier ? Faut-il systématiquement un -s à la fin ? Dons = donne, disculps = pardonne, delivs = délivre... Mais je vois aussi lagi = laisse (?).
Tout est dû à la version que j'utilise...
Soit celle-ci:
Notre Père, qui êtes aux cieux ;
Que votre nom soit sanctifié ;
Que votre règne arrive ;
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien
Pardonnez-nous nos offenses,
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
Mais délivrez-nous du mal.
Ainsi soit-il.
Amen
C'est un ordre formel (de politesse), et donc pour l'impératif présent ça donne:
tu -
veu -(ù)s
nêi -(ù)m
vêi (ù)d
Pour ce qui est de "lagi", c'est tout bête, c'est une erreur de ma part... Embarassed désolé... La vraie forme est lagis
Nemszev a écrit:
Et pour le passé simple, les formes sont toujours en -ere ou seulement la 3pl ? (offengere = offensèrent)
C'est parti pour le passé simple
SER
foi
foste

fuimos
fosti
fuere
TENER (idem pour vener : venir)
tenu
tenuste
tenù
tenumos
tenusti
tenire
Váir
u
uste
ù
umos
usti
ire
C'était pour les exceptions, les terminaisons des verbes réguliers :
-i
-oste

-imos
-osti
-ere
Nemszev a écrit:
Et la dernière phrase, je ne comprends pas très bien d'où elle sort, ou alors il manque une partie: "Rem sua".
Encore mon texte d'origine (décidément je ne sais pas ou je l'ai pêché... Very Happy)...
Donc Rem sua correspond à Ainsi soit-il. Lit. Que la chose soit (sous entendu existe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Mer 27 Mar 2013 - 17:19

Uzovia a écrit:
Silvano a écrit:
Une question: à quoi correspond la lettre ä? À ma connaissance, ce n'est pas un symbole API.
fr.wikipedia.org/wiki/Voyelle_ouverte_centrale_non_arrondie (c'est pour le symbole phonétique)
'xcuse.
À propos, tu peux insérer un lien cliquable en utilisant l'icône qui ressemble à un chaînon. Comme ceci.

Dans le texte, ça ressemble à ceci:
Code:
[url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Voyelle_ouverte_centrale_non_arrondie]Comme ceci.[/url]

Les lettres accentuées sont interdites et doivent être remplacées par leur code.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Mer 27 Mar 2013 - 17:30

Je comprends mieux. En fait, j'avais cru que la dernière phrase, c'était "Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles." À la messe, si je ne me trompe pas, on finit systématiquement le Notre Père sur cette phrase.

"Ainsi soit-il" est, il me semble, une autre façon de dire "Amen"...

Ta langue semble avoir un nombre restreint de verbes irréguliers. Est-ce que tous les autres verbes se conjuguent de la même façon ? Comment fais-tu lorsque deux verbes commencent de la même façon mais l'un finit par -ir ou -er et l'autre par -ar ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Verbes irréguliers   Mer 27 Mar 2013 - 18:00

Citation :
Ta langue semble avoir un nombre restreint de verbes irréguliers. Est-ce que tous les autres verbes se conjuguent de la même façon ? Comment fais-tu lorsque deux verbes commencent de la même façon mais l'un finit par -ir ou -er et l'autre par -ar ?
Il est vrai qu'il n'y en a pas autant qu'en français, mais il y en a : ser, estar, aver, tener, vener, saver, far, váir.
Quant au même radical... ça n'est pas encore arrivé. Mais bon les terminaisons diffèrent selon les groupe au présent :
(en sachant que les -ir et -ar font parti du même groupe...)
-o/e
-as/es
-á/é
-amos/emos
-ais/eis
-an/en
Futur
ero, eri, eré, eremos, ereis, eren
aro, ari, ará, aramos, arais, aran
iro, iri, irá, iramos, irais, iran (également la conjugaison du verbe váir)
Conditinonel
erou, eros, eró, eromos, erois, eron
ar...
ir...
Mais comme les terminaisons s'inversent pour le subjonctif... Je ne pense pas que ça puisse être possible...

Nouveau texte (j'en ai tellement qu'il faut bien que je les sorte)
Le texte de Babel (Il écrit dù Vavel)
1. Il onivers otós da eade ienca di eade vervi.
2. Or en movanos at’est, li homi dequerere una plana em nacion dù Shinear e ià logere.
3. Deres admelle « Vám ! Favricùm de tegie e calidùm las cun forno ». Le tegie lui oteres dù laves e il vetom lui otì dù mortar.
4. « Vám ! Dere, aedificùm-nos una città e una torra dove il somità digitá il cieu. Fezm-nos un náma eldimà no ser dispersi on onna surfassa da terra ».
5. Il Segnore dessendì ver la città e la torra que li fili d’Adam aedificasse.
6. « Eh, dì il Segnore, no san tuti que un povlo e que una ienca e essé là lora 1a overa ! Num, nia de cae projetere de far no lui será inaccessivle.
7. Vám, dessendùm e bruim lora ienca, que no entendenes piu limelle » !
8. Dià, il Segnore los dispersì on onna surfassa da terra e stopere dù aedifiar la città.
9. Aior luo dì-om il náma de Vavel, cáre essé là que il Segnore bruiì la ienca dù onna terra, e essé dià que il Segnore dispersì li homi on onna surfassa da terra


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Problème de traduction pour le participe futur   Jeu 28 Mar 2013 - 9:55

Bonjour, comme je l'ai écrit plus haut en Uzovia il y a un infinitif futur -óre, et -ore (formes régulières). Donc comme pour chaque infinitif j'avais un participe:
estar - estano (étant)
estasse - estasso (ayant été), estato (été)
estore - estoro (?)

Je n'arrive pas à trouver de traduction... L'infinitif futur est utilisé après certains verbes pour exprimer une action futur :

Principale au présent:
Sei (que) il giosse vener (je sais que le chef vient)
Sei (que) il giosse venusse (je sais que le chef est venu)
Sei (que) il giosse venure (je sais que le chef viendra)

Principale au passé
Sou (que) il giosse vener (je savais que le chef venait)
Sou (que) il giosse venusse (je savais que le chef était venu)
Sou (que) il giosse venure (je savais que le chef viendrait)

Si vous avez des idées pour m'aider à traduire ce participe futur, elles seront les bienvenues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Ven 29 Mar 2013 - 23:16

Bienvenue cheers !

Je me demande d'abord quel est le contexte de cette langue - s'il y en a un ? Une société utopique fondée par des romans de l'Antiquité/Moyen-Âge ? Et d'où vient ienca ? De lingua ? Shocked
En tout cas j'aime bien ta tendance à privilégier les V, je fais pareil dans mes idéolangues Very Happy ! Pareil pour l'article défini (j'ai les mêmes formes il/li/la/le en borcilien) et pour les pluriels.

Je trouvais aussi très intéressante la notion d'aliénabilité dans le verbe "avoir" Smile.
Je me posais aussi la question de la prononciation d'eu (si c'est [ew], je vais avoir du mal à prononcer pale), et aussi sur la provenance des AE. Ils viennent du latin AE/grec AI, et donc n'ont pas évolué en E comme dans les autres langues romanes ?

D'ailleurs l'évolution à partir des différentes langues sources semble parfois peu ordinaire... Vazer et mater par exemple.

Sinon c'est une jolie langue (y) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Sam 30 Mar 2013 - 13:24

Merci beaucoup, je dois dire que moi aussi je la trouve assez jolie Smile

Kotave a écrit:
Et d'où vient ienca ? De lingua ?

En réalité il y a eu quatre ou cinq anciennes "Uzovia", et petit à petit le mot "lingua" est passé en "ienca"

1/ lingua (nom de la langue Romeõ)
2/ lincua (nom de la langue Romeu)
3/ lencua (nom de la langue Romã)
4/ lenca (nom de la langue Romù Uttovia)

5/ ienca (nom de la langue Uzovia)


Kotave a écrit:
Je me posais aussi la question de la prononciation d'eu (si c'est [ew], je vais avoir du mal à prononcer )

Eu se prononce différemment selon le mot d'après. Si le mot commence par une voyelle (je suis désolé) mais c'est [ɛw], s'il commence par une consonne alors ce sera [je]. Si tu as du mal à prononcer eu, tu n'es pas obligé de le mettre!

Kotave a écrit:
la provenance des AE. Ils viennent du latin AE/grec AI, et donc n'ont pas évolué en E comme dans les autres langues romanes ?

Exactement, bien que la plus part du temps ils aient évolué en "e" ou "a" (quaetione a donné caszion), d'autre comme aedificare sont restés, je trouve plus jolie [ae] en début de mot.

Kotave a écrit:
D'ailleurs l'évolution à partir des différentes langues sources semble parfois peu ordinaire... Vazer et mater par exemple.

Vazer (du latin pater) : pater -> vater [va.tɛɾ] -> vazer [va.θɛɾ]
Mazer (du latin mater) : ... même procédé qui comme je me répète ne s'est pas fait du jour au lendemain ça fait plus de deux ans que ses ancêtres (Romeõ, Romeu, Romù, Romã Uttovia) ne cessent d'évoluer...

Kotave a écrit:
Je me demande d'abord quel est le contexte de cette langue - s'il y en a un ? Une société utopique fondée par des romans de l'Antiquité/Moyen-Âge ?

Ah oui j'ai complètement oublié d'en parler... affraid ! Alors ça serait une troupe de citoyens qui parlaient latin mais qui n'étaient pas romains (mais colonisés) ce qui donnait à chacun un petit accent. La troupe se serait perdue dans une petite île au large de l'Espagne ou du Portugal et n'aurait pas eu de contacte avec le milieu extérieur depuis des siècles car ils n'en voulaient pas : ils vivent tous en harmonie sans querelles (careie). Et petit à petit la langue s'est mise à évoluer comme n'importe quelle langue.





Dernière édition par Uzovia le Lun 1 Avr 2013 - 9:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Sam 30 Mar 2013 - 15:54

Citation :
Ah oui j'ai complètement oublié d'en parler... affraid ! Alors ça serait une troupe de citoyens qui parlaient latin mais qui n'étaient pas romains (mais colonisés) ce qui donnait à chacun un petit accent. La troupe se serait perdue dans une petite île au large de l'Espagne ou du Portugal et n'aurait pas eu de contacte avec le milieu extérieur depuis des siècles car ils n'en voulaient pas : ils vivent tous en harmonie sans querelles (careie). Et petit à petit la langue s'est mise à évoluer comme n'importe quelle langue.

Ça se tient Smile et ça explique l'évolution un peu bizarre de certains mots Razz
Pour ienca par exemple, je comprends le passage de [l] à [j] (auquel je ne procède toutefois pas en initiale) et du I en E, mais pourquoi le G s'est-il dévoisé ?

Citation :
Eu se prononce différemment selon le mot d'après. Si le mot commence par une voyelle (je suis désolé) mais c'est [ɛw], s'il commence par une consonne alors ce sera [je]. Si tu as du mal à prononcer eu, tu n'es pas obligé de le mettre!

Ah ça va alors Very Happy ! C'est seulement devant une consonne que j'ai toujours du mal à prononcer les [w] (alors j'en mets très peu dans mes langues). Mais d'où vient le [je] ?

Citation :
Exactement, bien que la plus part du temps ils aient évolué en "e" (quaetione a donné caszion), d'autre comme aedificare sont restés, je trouve plus jolie [ae] en début de mot.

Donc Eu sou (poder português !) se prononcera [je sow] ?

Et est-ce qu'Æ est un allographe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Sam 30 Mar 2013 - 21:13

Kotave a écrit:
Ça se tient et ça explique l'évolution un peu bizarre de certains mots
Pour ienca par exemple, je comprends le passage de [l] à [j] (auquel je ne procède toutefois pas en initiale) et du I en E, mais pourquoi le G s'est-il dévoisé ?

Le g se transforme en "c" dans beaucoup de mots... Je ne sais pas je trouve ça plus jolie que "ienga" ça perd de sa tonicité

Kotave a écrit:
Ah ça va alors ! C'est seulement devant une consonne que j'ai toujours du mal à prononcer les [w] (alors j'en mets très peu dans mes langues). Mais d'où vient le [je] ?

J'ai le même problème avec le [w] + consonne ! Donc il fallait trouver une alternative, ensuite j'ai vue qu'en roumain des e (initiaux à confirmer) se prononçaient [je], je l'ai ajouté à ma langue.

Kotave a écrit:
Donc Eu sou (poder português !) se prononcera [je sow] ?

Eu sou ne veut pas dire je suis mais je savais, bien que je trouve que la ressemblance avec le "eu sou" portugais soit frappante. Je suis se dit (eu) soi [sɔj] ou (eu) esto [ɛ.stɒː]

Kotave a écrit:
Et est-ce qu'Æ est un allographe ?

Si tu veux savoir si l'Uzovia utilise la ligature æ, la réponse est non bien que j'aime beaucoup cette ligature...

Uzovia a écrit:
Bonjour, comme je l'ai écrit plus haut en Uzovia il y a un infinitif futur -óre, et -ore (formes régulières). Donc comme pour chaque infinitif j'avais un participe:
estar - estano (étant)
estasse - estasso (ayant été), estato (été)
estore - estoro (?)

Je n'arrive pas à trouver de traduction... L'infinitif futur est utilisé après certains verbes pour exprimer une action futur :

Principale au présent:
Sei (que) il giosse vener (je sais que le chef vient)
Sei (que) il giosse venusse (je sais que le chef est venu)
Sei (que) il giosse venure (je sais que le chef viendra)

Principale au passé
Sou (que) il giosse vener (je savais que le chef venait)
Sou (que) il giosse venusse (je savais que le chef était venu)
Sou (que) il giosse venure (je savais que le chef viendrait)

Si vous avez des idées pour m'aider à traduire ce participe futur, elles seront les bienvenues

Tu as une idée je me creuse les méninges mais je ne trouve pas...


Dernière édition par Uzovia le Lun 1 Avr 2013 - 9:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Sam 30 Mar 2013 - 22:19

Citation :
J'ai le même problème avec le [w] + consonne ! Donc il fallait trouver une alternative, ensuite j'ai vue qu'en roumain des e (initiaux à confirmer) se prononce [je], je l'ai ajouté à ma langue.

Ah ! Tant mieux Very Happy !

Citation :
Eu sou ne veut pas dire je suis mais je savais, bien que je trouve que la ressemblance avec le "eu sou" portugais soit frappante. Je suis se dit (eu) soi [sɔj] ou (eu) esto [ɛ.stɒː]

Ah oui, autant pour moi Razz. Personnellement j'ai préféré opter pour plutôt que pour sou.

Citation :
Tu as une idée je me creuse les méninges mais je ne trouve pas...

Tu as pensé à chercher du côté du subjonctif futur portugais ? Les grammaires latine et roumaine peuvent peut-être t'aider aussi, elles recèlent quelques aspects peu ordinaires à mon avis.

Sinon je verrais bien : -oro/-ono (participe futur actif) et -oco (participe futur passif), sur le modèle du participe passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Dim 31 Mar 2013 - 11:17

Kotave a écrit:
Ah oui, autant pour moi . Personnellement j'ai préféré opter pour sé plutôt que pour sou.

Eu sé pour de l'imparfait??? Eu sou = je savais, le présent étant eu sei. Eu sé [se] et eu sei [sE] seraient trop identiques Smile


Kotave a écrit:
Tu as pensé à chercher du côté du subjonctif futur portugais ? Les grammaires latine et roumaine peuvent peut-être t'aider aussi, elles recèlent quelques aspects peu ordinaires à mon avis.

Sinon je verrais bien : -oro/-ono (participe futur actif) et -oco (participe futur passif), sur le modèle du participe passé.

Merci Very Happy c'est une super idée pour les -oro / -ono / -oco ! Pour ce qui est du reste je vais voir mais ça s'annonce complexe...

Donc ça ferait :
Temps Infinitif Participe
Passé estasse estato (été) / estasso (ayant été)
Présent estar estano
Futur estore estoro (ou -ono ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Dim 31 Mar 2013 - 11:46

Ça y est j'ai trouvé ça du côté latin

amaturus, ura, urum sur le point d'aimer
disposé à aimer
destiné à aimer

Donc ça le ferait bien :

Quand le participe futur est utilisé avec "estar" il est traduit par "être sur le point de..." et quand il l'est avec "ser" il est peut être traduit par "destiné à...", "disposé à...", et je propose "être prêt pour/à..."

Dans la pratique ça donne :

Arvido (que) essé partoro aia cavza ! Je pense qu'il est prêt pour partir à la chasse (les verbes du premier groupe (-ar et -ir) se ont un participe futur en "-oro" les verbes du deuxième en ont un en "-ono"
Estó elloro cuãdo m'hás ziacovtato ! J'étais sur le point de parler quand tu m'as interrompu (ziacovtar du grec διακόπτω (traduction par google donc à confirmer)

En y réfléchissant quand est-ce que le participe futur passif entrerait en jeu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Dim 31 Mar 2013 - 14:47

Citation :
Eu sé pour de l'imparfait??? Eu sou = je savais, le présent étant eu sei. Eu sé [se] et eu sei [sE] seraient trop identiques

Ah non au temps pour moi je me suis emmêlé les pinceaux !
Donc le présent de saver chez moi donne : (jo) sé, (tù) sai, etc. et l'imparfait : (jo) savía, (tù) savía... Razz

Citation :
En y réfléchissant quand est-ce que le participe futur passif entrerait en jeu?

En fait dans les langues romanes, le participe passé est plutôt un participe perfectif et passif.
Perfectif comme quand il est couplé avec un auxiliaire : "J'ai mangé" par rapport à "Je mange".
Passif comme dans : "Je suis mangé" par rapport à "Je mange".
Le participe présent, lui, est plutôt imperfectif et actif, à mon avis.

Donc logiquement :
-ato (perfectif et passif), -asso (perfectif et actif)
-ano (imperfectif et actif)
-oro/ono (futur et actif) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzovia



Messages : 9
Date d'inscription : 26/03/2013

MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Dim 31 Mar 2013 - 20:49

Kotave a écrit:
Citation :
Eu sé pour de l'imparfait??? Eu sou = je savais, le présent étant eu sei. Eu sé [se] et eu sei [sE] seraient trop identiques

Ah non au temps pour moi je me suis emmêlé les pinceaux !
Donc le présent de saver chez moi donne : (jo) sé, (tù) sai, etc. et l'imparfait : (jo) savía, (tù) savía... Razz

Citation :
En y réfléchissant quand est-ce que le participe futur passif entrerait en jeu?

En fait dans les langues romanes, le participe passé est plutôt un participe perfectif et passif.
Perfectif comme quand il est couplé avec un auxiliaire : "J'ai mangé" par rapport à "Je mange".
Passif comme dans : "Je suis mangé" par rapport à "Je mange".
Le participe présent, lui, est plutôt imperfectif et actif, à mon avis.

Donc logiquement :
-ato (perfectif et passif), -asso (perfectif et actif)
-ano (imperfectif et actif)
-oro/ono (futur et actif) ?

C'est un peu trop poussé pour mes petits neurones... Mais si j'ai suivi :
mãgiato = mangé (perfectif et passif)
mãgiasso = ayant mangé (perfectif et actif)
mãgiano = mangeant (imperfectif et actif)
Que donnerait un imperfectif et passif?
mãgioro = être sur le point de manger, être prêt à/pour manger... (futur et actif)
mãgioco = être sur le point d'être mangé, être prêt pour être mangé ??? (futur et passif) Si j'ai bien compris?

Mais si mãgioro (être sur le point de manger, ...) fait son passif en mãgioco avec comme traduction ... d'être mangé
Le participe perfectif passif ne devrait pas se traduire par "été mangé"???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ienca Uzovia   Aujourd'hui à 0:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Ienca Uzovia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: