L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Langues anciennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Langues anciennes   Sam 11 Mai 2013 - 17:35

Un article qui plaide pour le retour du latin et du grec au secondaire au Québec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 11 Mai 2013 - 19:13

Silvano a écrit:
Un article qui plaide pour le retour du latin et du grec au secondaire au Québec.

Je suis sûrement un de ceux qui connaissent le mieux le latin et le grec ancien dans mes parages, mais ce n'est pas ça qui m'amène un boulot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 11 Mai 2013 - 19:40

Sauf qu'on ne peut pas dire que le grec soit une langue ancienne*. Jusqu'à plus ample informé, c'est encore la langue officielle de la Grèce et de Chypre (du moins, pour cette dernière, les deux tiers non occupés par les Turcs), à moins qu'à mon insu, ce soit d'venu l'anglais.


*C'est, en fait, une langue qui a évolué, alors que le latin a "éclaté" en plusieurs langues, suite aux influences locales et externes : occitan, catalan, castillan, français, corse, italien etc. Les versions actualisées du latin sont plutôt des tentatives de renaissance, comme le latino sine flexione (Giuseppe Peano). Le grec, lui, certes a changé, mais c'est toujours le grec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PatrikGC



Messages : 2312
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 11 Mai 2013 - 19:56

Perso, je connais aussi le latin et le grec.
Mis à part :
  • pour comprendre les médecins et les chirurgiens quand ils ouvrent la bouche
  • pour lire les inscription dans les églises
  • pour comprendre vaguement le sens des inscriptions les 2 seules fois où je suis allé en Grèce (le grec ancien et le grec moderne, ce n'est pas tt à fait pareil...)
On ne peut pas dire que ça m'ait été utile...
Sauf pour écrire des choses que mon entourage ne devait pas comprendre qd j'étais ado.
Mais, ça flatte mon égo quand je brille en société en avouant ces deux langues Very Happy
Et avec mes lunettes, mes cheveux blancs, je passe pour un intello à l'ancienne Laughing
---
Ceci dit, dans le cas de la médecine, le plus utile n'est pas d'apprendre une langue morte comme le grec (avec ses diverses déclinaisons, sa difficile conjugaison et les joies du télescopage des lettres) mais de bien connaître la petite centaine de racines qui forge 99% du vocabulaire spécialisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 11 Mai 2013 - 22:50

PatrikGC a écrit:
Ceci dit, dans le cas de la médecine, le plus utile n'est pas d'apprendre une langue morte comme le grec (avec ses diverses déclinaisons, sa difficile conjugaison et les joies du télescopage des lettres) mais de bien connaître la petite centaine de racines qui forge 99% du vocabulaire spécialisé.
Dont voici une liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Dim 12 Mai 2013 - 1:02

PatrikGC a écrit:
Perso, je connais aussi le latin et le grec.
Mis à part :
  • pour comprendre les médecins et les chirurgiens quand ils ouvrent la bouche
  • pour lire les inscription dans les églises
  • pour comprendre vaguement le sens des inscriptions les 2 seules fois où je suis allé en Grèce (le grec ancien et le grec moderne, ce n'est pas tt à fait pareil...)
On ne peut pas dire que ça m'ait été utile...
Sauf pour écrire des choses que mon entourage ne devait pas comprendre qd j'étais ado.
Mais, ça flatte mon égo quand je brille en société en avouant ces deux langues Very Happy
Et avec mes lunettes, mes cheveux blancs, je passe pour un intello à l'ancienne Laughing
---
Ceci dit, dans le cas de la médecine, le plus utile n'est pas d'apprendre une langue morte comme le grec (avec ses diverses déclinaisons, sa difficile conjugaison et les joies du télescopage des lettres) mais de bien connaître la petite centaine de racines qui forge 99% du vocabulaire spécialisé.
Je comprends tout à fait vos réflexions sur l'utilité du grec ancien en médecine: je suis d'accord avec vous pour la limiter à l'usage de la centaine de racines pour former des termes techniques à l'exclusion des subtilités de sa grammaire, de sa syntaxe notamment, avec son optatif oblique et sa parataxe. J'estime toutefois qu'il serait bien de regratter encore les trésors du vieux fond hellénique pour baptiser élégamment les nouvelles disciplines plutôt que créer des monstres tels que la "tensiologie" l"infectiologie" , et autres "cicatrologues" . De nos jours, dans le nouveau vocabulaire médical, on a plutôt l'impression de jargonner dans un amerloque à peine francisé, à tel point que certaines expressions qualifiant un processus pathologique reprennent le sens ancien d'un vieux terme anglonormand: c'est "dramatique" ( =spectaculaire!) ou "sévère" ( = pas grave mais durable) . Pas de quoi tout de même "stresser" comme dirait le Pr SELJE pour qui le mot "stress" se tirait naturellement de la langue de son pays d'accueil , sans vraiment penser au vieux françois "destresse".
Quand au télescopage des lettres : s'il faut "regarder à distance" disons qu'il aiderait à faire des économies de "h" à l'intérieur de mots , qui , l'esprit "dur" s'amuïssant, n'a aucune utilité .
Dans la création de "mon" méhien qui a traversé toutes mes études de médecine, je me suis incité (pour ne pas dire excité ) à y intégrer tous les mots racines helléniques que je ramassais le long des cours, mais surtout en parcourant les pages de mon édition du Dictionnaire des Termes Techniques de médecine , où ils étaient présentés dans leur étymologie en alphabet grec, et non pas encore "salement" transcrite en lettres romanes ( CVIVSDAM FERI VICTORIS )comme actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 18 Mai 2013 - 2:01

La discussion continue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Djino



Messages : 3308
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 18 Mai 2013 - 3:42

Anoev a écrit:
Sauf qu'on ne peut pas dire que le grec soit une langue ancienne*. Jusqu'à plus ample informé, c'est encore la langue officielle de la Grèce et de Chypre (du moins, pour cette dernière, les deux tiers non occupés par les Turcs), à moins qu'à mon insu, ce soit d'venu l'anglais.
Ah? Il me semblait que le grec ancien n'avait plus grand chose à voir avec le grec moderne, au même titre que le vieil anglais ressemble peu à l'anglais contemporain..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues anciennes   Sam 18 Mai 2013 - 10:41

Djino a écrit:
Ah? Il me semblait que le grec ancien n'avait plus grand chose à voir avec le grec moderne, au même titre que le vieil anglais ressemble peu à l'anglais contemporain..?

Le grec est une langue qui a évolué, au même titre que le français, l'anglais et bien d'autres. Il a traversé plusieurs périodes qui l'ont fait glisser depuis l'antiquité jusqu'à main'nant. Certes, un certain nombre de mots ont changé (le cheval est passé mystérieusement de ἵππος à άλογο*, mais c'est également vrai pour le français de l'ordonnance de Villers-Cotterêts, comparé au nôtre), mais si l'écriture a changé (plus d'esprits) l'alphabet est resté le même et d'autres mots° ou morceaux de mots (je pense notamment aux affixes, comme ἀντί, φιλ) qui n'ont pas changé (au diacritique près, et encore) ont résisté au temps. Bien évidemment, des mots supplémentaires sont apparus, en rapport avec l'évolution des technologies (encore un mot issu du grec : τεχνολογία) et il est improbable que Socrate ait pu entendre le syntagme correspondant à "tube fluorescent"). Ce qui m'intéresserait, c'est de savoir comment la grammaire et la phonologie grecques ont évolué jusqu'à main'nant (en ce qui concerne cette dernière, pour le B, j'ai eu des infos.



*Encore qu'ίππος soit encore présent, l'esprit en moins sur le i. On peut toujours spéculer...
°Tiens, j'ai aussi trouvé cette page que personnellement, j'aurais titré différemment (mots grecs sans changements notables).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langues anciennes   Aujourd'hui à 2:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Langues anciennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu sais que tu crées des langues quand...
» La charte des langues artificielles
» Projet intercompréhension en langues romanes (lycée)
» Traduction dans plusieurs langues
» Haikus, tankas, renkus et poésie en toutes langues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: