L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Langue Commune de Melville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Langue Commune de Melville   Mer 31 Juil 2013 - 17:07

Introduction

Ce fil pourrait très bien être situé dans la section des langues auxiliaires, mais comme je n'ai nullement aucune intention de remplacer l'espéranto ou d'autre IAL par cette langue, je crois qu'il est plus approprié de la mettre ici.

Plusieurs ont remarqué, avec mon court exemple de LCM, que c'était un espérantide. Je ne m'en cacherai pas, c'est bien un espérantide, et je n'ai pas honte de dire que je me sers de l'expérience de l'espéranto comme base pour le LCM. Alors, ceci d'établi, passons à l'étape suivante.

LCM est l'acronyme de "Langue Commune de Melville". Cependant, lorsque je parle du LCM avec l'acronyme, l'acronyme est masculin. (Et vous allez apprendre à vivre avec!) Melville, c'est l'État imaginaire que j'ai créé pour mettre dans un ensemble cohérant l'ensemble de mes idées politiques, économiques, anthropologiques, sociales, linguistiques et culturelles. C'est une diégèse mais très partielle et, physiquement, rien de change entre le monde de Melville et le notre, sinon que c'est légèrement dans le futur. Et une des idées linguistiques que j'ai, c'est que d'avoir une langue commune pour l'ensemble de l'État est idéal; l'exemple de l'espéranto est extrêmement instructif par ailleurs.

Ainsi donc, la Constitution de l'État de Melville établit l'existence d'une langue commune, et cette langue commune est le LCM, construite et maintenue par l'Académie de la Langue Commune, une section de l'Université de Melville. Et voilà l'histoire de la création du LCM, diégétiquement. (Le pouvoir de l'Académie est incontestable dans la définition du LCM, mais l'Académie ne fait pas chier comme l'Académie française : le rôle de l'Académie à Melville est de maintenir la langue la plus simple possible sans perte d'expressivité, et d'ajouter (et retirer) des innovations au besoin.

Maintenant, réellement, à quoi ressemble le LCM?

Un espérantide

Tout d'abord, c'est un espérantide. Le travail de Zamenhof, quoique très boiteux sur le plan de la régularité (mais pas complètement raté), dépasse largement le travail de plusieurs autres personnes. Cependant, avec mes connaissance sur le japonais et de nombreuses langues non-indo-européennes, j'ai au moins la conscience des aspects qui sont clairement indo-européens dans l'espéranto.

Cependant, j'oserais dire que le LCM est un espérantide tout à fait étrange et pas comme les autres. Tout d'abord, les innovations sont profondes et, contrairement aux autres espérantides, la transition entre l'espéranto et le LCM n'est pas de tout repos. De plus, les transformations vont, je crois, dans le sens inverse de nombreux espérantides. Enfin, et c'est peut-être l'aspect le plus bizarre, certains éléments confondront littéralement l'Européen moyen.

Passons alors à la description de la phonologie de la langue.

Phonologie

Tout d'abord, la phonologie du LCM est dans les standards phonétiques de l'espéranto, ce qui veut dire, étrangement, très libre. Il faut être naïf rare pour penser que les phonèmes de l'espéranto sont aussi bien définis que dans les langues nationales. La plupart sont approximatifs et les espérantophones ont une tendance à être relativement permissifs dans les détails. Le LCM conserve cet aspect de la phonologie de l'espéranto.

Autre aspect du LCM conservé, c'est l'essentiel des phonèmes. Il y a trois ajouts, /dz/, /version voisée de ĥ/ et /nasale vélaire, "ng" anglais et suédois/. L'écriture est cependant différente :

p b t d k g f v cs cz cx cj s z x j kq gq h m n nq r l w y i u e o a
/p b t d k g f v ts dz tS dZ s z S Z x G h m n N r l w j i u e o a/

Cependant, phonotactiquement, il y a de très grandes différences.
- Les affriquées (/ts/) ne peuvent terminées un radical
- Tous les radicaux débutent et finissent par une consonne
- /N/ se retrouve essentiellement dans la position /Ng/
- En initiale, ont va de plosive à fricative, ou de fricative à nasale, puis vers /r l w j/; on inverse l'ordre pour en finale et en médiale, seul une seule consonne peut apparaître.

L'accent et la prosodie est étendue à ceci :
- La dernière voyelle d'un radical est accentuée;
- L'avant-dernière voyelle d'un mot est suraccentuée.
Ainsi, il existe trois niveaux d'accent en LCM. (À noter que les espérantophones font naturellement cette distinction pour couper les mots en radicaux!)


Dernière édition par Yiuel le Jeu 1 Aoû 2013 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Kotave



Messages : 1590
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Mer 31 Juil 2013 - 17:58

Voici donc le LCM, dont les divers aperçus avaient déjà étayé ma curiosité Very Happy
Au niveau de l'alphabet et de ses digrammes, je dois dire que même si je ne aurais jamais imaginé certains sons transcrits ainsi, je les trouve très inventifs et d'une logique agréable.
Toutefois, à propos de /N/, /Nk/ s'écrira-t-il "nqk" ou "nk" ("nqk" serait plutôt pour /nx/ ou /Nx/, non ?)
Enfin bref, pressé de voir la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Mer 31 Juil 2013 - 18:06

Yiuel a écrit:

p b t d k g f v cs cz cx cj s z x j kq gq h m n nq r l w y i u e o a
/p b t d k g f v ts tz tS tZ s z S Z x G h m n N r l w j i u e o a/

tz et tZ, ou bien dz et dZ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 1:37

Silvano a écrit:
Yiuel a écrit:

p b t d k g f v cs cz cx cj s z x j kq gq h m n nq r l w y i u e o a
/p b t d k g f v ts tz tS tZ s z S Z x G h m n N r l w j i u e o a/

tz et tZ, ou bien dz et dZ?

Embarassed 

Ouais, il fallait lire /dz/ et /dZ/.

Kotave a écrit:
Voici donc le LCM, dont les divers aperçus avaient déjà étayé ma curiosité Very Happy
Au niveau de l'alphabet et de ses digrammes, je dois dire que même si je ne aurais jamais imaginé certains sons transcrits ainsi, je les trouve très inventifs et d'une logique agréable.

Rendre 31 phonèmes avec les 26 lettres de l'alphabet romain demande un peu d'ingéniosité pour éviter des combinaisons ambigües. En utilisant "c" et "q" comme des marqueurs de digraphes, j'ai pu étendre suffisamment mes lettres pour avoir mes 31 phonèmes.

Kotave a écrit:
Toutefois, à propos de /N/, /Nk/ s'écrira-t-il "nqk" ou "nk" ("nqk" serait plutôt pour /nx/ ou /Nx/, non ?)
Enfin bref, pressé de voir la suite

n = /n/
nq = /N/
k = /k/
kq = /x/

Ainsi, nk = /nk/, nkq = /nx/, nqk = /Nk/ et nqkq = /Nx/. Comme le q est tout le temps à la suite, il n'y a pas d'ambigüité dans ce cas.

Certainscitation requise pourront se laisser avoir par la trappe des 31 phonèmes difficiles. Jusqu'à ce que je vois les japonais apprendre l'espéranto, j'aurais dit oui, mais maintenant, je dis non, d'autant plus le niveau technologique auquel on est rendu. En fait, en ayant 31 phonèmes sans phones précis et sans allophonie conditionnelle, ça n'est pas beaucoup plus difficile qu'autre chose. Reste que le cerveau doit apprendre 31 distinctions différentes, mais comme les voyelles sont du côté peu nombreux, c'est légèrement plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 2:48

Grammaire

Noms
Il y a beaucoup de choses ici à expliquer, et il y a beaucoup de choses à analyser. Beaucoup de réformateurs se sont penchés sur l'accusatif, croyant qu'il est inutile ou bien trop difficile. Il y a effectivement de nombreuses langues qui reposent sur la syntaxe pour différencier le nominatif de l'accusatif, et tout ce monde est content. Après une mûre réflexion, j'ai décidé de garder l'accusatif, mais j'ai rejeté sa forme actuelle en espéranto. "-n" disparaît donc entièrement.

Peu de réformateurs se sont cependant penchés sur le cas du pluriel. Cette chose disparaît entièrement pour le LCM. Le nombre peut facilement se marquer autrement, c'est comme ça que ça se fait en japonais, et il n'y a pas d'incompréhension.

En LCM, il y a aussi une thématique différente des verbes. Les prépositions, qui marquent les différents cas, sont plus nombreuses par ailleurs.

Adjectifs
Les adjectifs tels que connus en espéranto disparaissent. Ils intègrent entièrement la catégorie des verbes, en devenant des verbes où le qualifié devient le sujet.

Verbes
Les verbes changent drastiquement. La conjugaison selon le temps disparaît. Il n'y a plus que trois conjugaisons, -a, qui marque un verbe "finitif", -i, qui marque un verbe "infinitif", et -e, qui marque l'impératif (en remplacement de -u). Le temps et l'aspect sont marqués par différents radicaux intégrables au verbe, mais rien n'est obligatoire. S'il faut une marque du temps ou de l'aspect, on marque ça autrement.

Adverbes
Disparait en tant que marque de l'adverbe ce "-e". Il est remplacé par cinq suffixes différents :
-aw : Il marque la manière d'être
-el : Il marque la méthode
-en : Il marque le lieu
-am : Il marque le temps
-al : Il marque la raison

Ces adverbes fonctionnent en fait en tout point comme des noms, ils ont seulement des cas différents du -o du nominatif. Notes que j'ai en fait créé l'inverse de ce que beaucoup détestent de certains adverbes en espéranto : l'utilisation du -aw. Mais en fait, si vous regardez, j'ai simplement transformé les corrélatifs "kiel", "kie(n)", "kiam" et "kial" en terminaison commune, j'ai remplacé la terminaison "-e" par "-aw", et j'ai donc 5 différents types d'adverbes.

Ex. : nuntagam = aujourd'hui (maintenant-jour-(temps))
Ex. : mejloken = ici (moi-lieu-(lieu))
Ex. : veturel = en conduisant, par la conduite (conduire-(méthode))
Ex. : bonaw = bien (bon-(manière))
Ex. : vival = pour vivre (vivre-(raison))

Nombres

Ici, j'ai décidé de me compliquer la vie quelque peu. Je ne crée pas un LAI pour la Terre d'aujourd'hui, c'est le LCM, pour Melville. Et le LCM est un système dozenal.

nul (0), won (1), dew (2), tres (3), kvar (4), kvin (5), sis (6), sep (7), hok (Cool, naw (9), dek (10,A), jonz (11,B),
doz (12,10), gros (12x12,100), menqg (12x12x12,1000).

L'essentiel des mesures de Melville repose sur le système dozenal (une heure compte d'ailleurs 72 minutes, et 1 minute, 72 secondes!), alors un système de nombre entièrement dozenal a ses utilités.

Autrement, le système numérique est très simple. Les nombres représente directement les quantités discrètes. Cependant, contrairement à l'espéranto, où ils ne sont pas marqué pour quelque chose, tous les nombres en LCM sont marqués de -u. Ainsi :

Wonu perso = une personne
Dewu perso = deux personnes
Tresu perso = trois personnes
Kvaru perso = quatre personnes

Pour marquer l'ordinal d'un cardinal, il faut simplement préfixer "rank-" au nombre :
Rankwonu perso = première personne
Rankdewu perso = deuxième personne etc.

"Premièrement" se dit "Rankwonam", parce que c'est généralement dans un ordre temporel que l'on utilise les choses.  

Il existe aussi quatre quantités indéfinis :

kelk- = minorité de X
plur- = la moyenne des X
mult- = majorité de X
tot- = tous les X

Ils sont utilisés comme tous les nombres.

À noter les corrélatifs du genre :

Nulam = Jamais, Unam = À un moment, Kelkam = de temps en temps, Pluram = souvent, Multam = la plupart du temps, Totam = toujours, tout le temps

J'insèrerai un tableau avec tous les corrélatifs.

Finalement, pour poser une question sur la quantité, on utilise : "kelsomu". Pour le rang, on utilise : "rankkelu"

Kelsomu perso = Combien de personnes?
À noter que le radical "som" peut s'ajouter à n'importe quel nombre pour transformer un radical en marqueur de quantité. Notez aussi que  "Wonsomu" = "Wonu".

Rankkelu perso = Combientième personne?

La marque -u

On a vu que les nombres demandent une marque en "-u" mais, quelle est cette marque? Difficile de décrire cette marque sans se référer aux corrélatifs de l'espéranto :

EO : Kiu persono? Ĉiu persono.

En gros, la marque en -u peut être facilement décrit comme une nouvelle forme de l'adjectif, qui est toujours épithète au nom. Cette marque en -u peut s'ajouter à toute marque adverbiale (et transformer un adverbe en épithète au nom), verbale en -a, ou nominale. Elle peut aussi s'ajouter directement au radical, pour donner un sens légèrement indéfini. À noter que si la marque en -u s'ajoute à une autre finale, l'autre finale pour l'accent principal du mot.

La marque en -es

Jusqu'à maintenant, tous les corrélatifs ont été recyclés, sauf ce -es qui marque le génitif. J'en fais quoi?

Je le garde, et il continue à marquer un génitif. Il s'attache, comme le -u, comme un épithète du nom, mais remplace strictement un -o. Elle devient une marque générale pour tout nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 8:58

Yiuel a écrit:
Nulam = Jamais, Unam = À un moment...
Je suppose que nulam signifie "jamais" dans son acception négative et qu'on peut traduire par unam le "jamais" de la phrase : « A-t-on jamais vu un soulèvement d'une telle ampleur ? ».
Yiuel a écrit:
Peu de réformateurs se sont cependant penchés sur le cas du pluriel. Cette chose disparaît entièrement pour le LCM. Le nombre peut facilement se marquer autrement, c'est comme ça que ça se fait en japonais, et il n'y a pas d'incompréhension.
Et également en kotava, si j'ai bonne mémoire.

J'ai remplacé "dozenal" par "duodécimal". Si tu tiens à cet anglicisme (peut-être pratiqué à Melville, mais en tout cas pas en français), fais m'en part, je rééditerai ton texte. J'ai également corrigé quelques fautes d'orthographe (du moins, celles qui m'ont sauté aux yeux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 10:36

Anoev a écrit:
Yiuel a écrit:
Nulam = Jamais, Unam = À un moment...
Je suppose que nulam signifie "jamais" dans son acception négative et qu'on peut traduire par unam le "jamais" de la phrase : « A-t-on jamais vu un soulèvement d'une telle ampleur ? ».
Yiuel a écrit:
Peu de réformateurs se sont cependant penchés sur le cas du pluriel. Cette chose disparaît entièrement pour le LCM. Le nombre peut facilement se marquer autrement, c'est comme ça que ça se fait en japonais, et il n'y a pas d'incompréhension.
Et également en kotava, si j'ai bonne mémoire.

J'ai remplacé "dozenal" par "duodécimal". Si tu tiens à cet anglicisme (peut-être pratiqué à Melville, mais en tout cas pas en français), fais m'en part, je rééditerai ton texte. J'ai également corrigé quelques fautes d'orthographe (du moins, celles qui m'ont sauté aux yeux).

Pour ta question, c'est effectivement un sens possible.

Et je tiens au terme "dozenal", qu'il soit dérivé de l'anglais ou non (et il ne l'est pas, le terme "dozen" dérive d'un terme proche de "douzaine"). D'ailleurs, duodecimal est aussi le terme officiel en anglais. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 10:56

Çem redkòrgesuna (recorrigé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 15:24

Yiuel a écrit:
Et je tiens au terme "dozenal"
Faudrait au moins écrire dozénal; sinon, ça va se prononcer doz'nal en français.

Tes journées ont-elles douze ou 24 heures?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:33

Silvano a écrit:
Yiuel a écrit:
Et je tiens au terme "dozenal"
Faudrait au moins écrire dozénal; sinon, ça va se prononcer doz'nal en français.

Je prononce /dOz9nal/.

Silvano a écrit:
Tes journées ont-elles douze ou 24 heures?

Ah, la belle question. 24 heures.

Pour mettre fin à la chose, les semaines ont six jours, il y a douze mois de 30 ou 31 jours, et l'année a 365 ou 366 jours, comme nous. L'équivalent de la décennie a 12 ans; du siècle, 144 ans. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:42

Yiuel a écrit:
Silvano a écrit:
Yiuel a écrit:
Et je tiens au terme "dozenal"
Faudrait au moins écrire dozénal; sinon, ça va se prononcer doz'nal en français.

Je prononce /dOz9nal/.
Et pourquoi donc? Selon ce qui est écrit, c'est /doz@nal/. Pour avoir /dOz9nal/, il faudrait écrire dozeunal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 2:59

Doublet par erreur, à effacer.


Dernière édition par Yiuel le Ven 2 Aoû 2013 - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 3:03

Silvano a écrit:
Yiuel a écrit:
Silvano a écrit:
Yiuel a écrit:
Et je tiens au terme "dozenal"
Faudrait au moins écrire dozénal; sinon, ça va se prononcer doz'nal en français.

Je prononce /dOz9nal/.
Et pourquoi donc? Selon ce qui est écrit, c'est /doz@nal/. Pour avoir /dOz9nal/, il faudrait écrire dozeunal.
Parce que je n'ai jamais prononcé le e caduc comme autre chose qu'un /9/, ou rien du tout ? Mais ça c'est pour un autre fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 9:33

J'avoue toujours faire une confusion entre le [œ] ([9]) et le [ə] ([@]). Notamment dans des mots comme Lejeune où se côtoient les deux syllabes : Le & jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 14:49

Anoev a écrit:
J'avoue toujours faire une confusion entre le [œ] ([9]) et le [ə] ([@]). Notamment dans des mots comme Lejeune où se côtoient les deux syllabes : Le & jeune.
La principale différence, selon moi, c'est que le @ est caduc. Tu peux dire L'jeun', mais pas Lej'ne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 15:45

Silvano a écrit:
Anoev a écrit:
J'avoue toujours faire une confusion entre le [œ] ([9]) et le [ə] ([@]). Notamment dans des mots comme Lejeune où se côtoient les deux syllabes : Le & jeune.
La principale différence, selon moi, c'est que le @ est caduc. Tu peux dire L'jeun', mais pas Lej'ne.
Comment prononces-tu le mot "teneur"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 16:44

Yiuel a écrit:
Comment prononces-tu le mot "teneur"?

Je prononce /t@na9R/ (en fait, ce n'est pas vraiment un R, mais je ne sais pas comment le noter), parce que /tna9R/ passe mal.

Comment prononces-tu évènement? Ou déchiqueter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Ven 2 Aoû 2013 - 17:17

Silvano a écrit:
Anoev a écrit:
J'avoue toujours faire une confusion entre le [œ] ([9]) et le [ə] ([@]). Notamment dans des mots comme Lejeune où se côtoient les deux syllabes : Le & jeune.
La principale différence, selon moi, c'est que le @ est caduc. Tu peux dire L'jeun', mais pas Lej'ne.

C'est vrai ! Du moins, en français* ; j'ai pas essayé avec d'autres langues disposant du [ə].

Pour la teneur, je prononce les deux de la même manière, mais c'est vrais que c'est plus simple à dire /latnœʁ/ que /latənʁ/, ce dernier étant vraiment bizarre et semblerait venir d'une planète non encore explorée  par l'équipage de l'Enterprise (Star Trek).


*Chez moi, le E final de verbes "à une seule consonne finale" (ze) est bien caduc : on dit bien ka pùze ov ad /kɐˈpyz ˈɔfɐd/, mais ka pùze cyv kɐˈpyzəˈt͡sɪf. Par contre le E de Kàrburentyn /kaʁbuˌʁɛntin/ se prononce toujours, sinon, gare aux consonnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langue Commune de Melville   Aujourd'hui à 16:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Langue Commune de Melville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Langue Commune de Melville
» Pour un projet européen fédérateur : votez EDE le 7 juin.
» Définition commune du druidisme
» Langue artistique facile à apprendre?
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: