L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Idéo-étymologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 18:32

J'ouvre ce fil pour vous demander comment vous procédez pour obtenir le vocabulaire de vos idéolangues (tous types confondus).

  • Pour les langues a posteriori : Dans quelles langues vous piochez vos étymons et pourquoi ? Comment transformez-vous vos emprunts pour les adapter ? Quels problèmes rencontrez-vous ?
  • Pour les langues a priori : Quelle technique utilisez-vous pour obtenir votre vocabulaire ? Avez-vous recours à l'agglutination ou d'autres techniques pour préciser les concepts ? Quelle particularité caractérise votre étymologie ?
  • Pour les langues mixtes : voir les questions ci-dessus.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.


Dernière édition par Ziecken le Ven 20 Sep 2013 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
PatrikGC

avatar

Messages : 2580
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 19:09

Je pioche tout simplement dans le vocabulaire que je connais, en le déformant parfois.
Si un mot me plait, peu importe la langue, il est adopté.

Néanmoins, il n'est pas rare que je procède par association d'idées, et donc il est parfois difficile de retrouver l'étymologie du mot. Ainsi "TOL" est une racine qui vient de "dolmen", et bien de ce mot se décompose en "debout/pierre", la racine "TOL" (dolmen->dol->tol) signifie "immuable/éternel", dans une de mes conlangs.

Ayant étudié un peu le tahitien, il est souvent amusant de prendre un mot qcq et de le plier à la phonétique de cette langue. En général, le mot d'origine est méconnaissable Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Balchan-Clic

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Durham, Royaume-Uni

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 19:14

Je prends des langues de pleins de langue différentes, langue romanes, langues germaniques, chinois, japonais, arabe, hébreu, zoulou, indien principalement. Je prends les mots qui me plaisent « sonorement », et je les adapte à la phonologie iNedjena, donc le vocabulaire ne fait pas disparate.

Si je trouve aucun mot qui me plait, j'en invente un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 19:15

Ziecken a écrit:
J'ouvre ce fil pour vous demander comment vous procédez pour obtenir le vocabulaire de vos idéolangues (tous types confondus).

  • Pour les langues a posteriori : Dans quelles langues vous piochez vos étymons et pourquoi ? Comment transformez-vous vos emprunts pour les adapter ? Quels problèmes rencontrez-vous ?
  • Pour les langues a priori : Quelle technique utilisez-vous pour obtenir votre vocabulaire ? Avez-vous recours à l'agglutination ou d'autres techniques pour préciser les concepts ? Quelle particularité caractérise votre étymologie ?
  • Pour les langues mixtes : voir les questions ci-dessus.


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 19:17

Chaque signifiant est une définition olygosynthétique* d'un signifié.

(* a priori ratione)


Dernière édition par od² le Ven 20 Sep 2013 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kotave

avatar

Messages : 1673
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 19:21

En chilloïen, je m'inspire de l'elko et de quelques autres idéolangues sans le déclarer dans les étymologies (comme tev, qui signifie à la fois "ville" et "enseigner").
Dans les emprunts officiels du chilloïen à travers les âges, il y a le latin, le français, les langues germaniques (les Vikings ont immigré un temps en Chillo, à l'époque Cellu) et puis le miava bien sûr, puisque les Mians ont tenté d'envahir la Priomie par le Cellu.
Le miava était une autre persolangue, inachevée bien sûr, que j'ai décidé d'intégrer à l'histoire du chilloïen. C'est la langue des Mians, peuple lui-même descendants des Méans, les habitants originels de l'île principale des Mians, et des Acrigiens, qui résidaient sur une petite île voisine et de nature très belliqueuse, et dont la langue, l'acrigien*, était une persolangue encore antérieure que j'avais commencé comme succession du sprante. Le vocabulaire de celui-ci a d'ailleurs été aussi utilisé comme vocabulaire d'origine du celluïen. Donc, le miava, le méan, l'acrigien, le latin et les langues germanique font partie de l'histoire du chilloïen, mais pas l'elko ni le sprante.

* et non plus l'akrig, donc Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 4050
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 19:36

Le sambahsa est basé sur l'indo-européen (le PIE reconstruit) et aussi sur les racines anciennes qui, même si on ne peut prouver leur existence en PIE, se retrouvent dans les langues IE modernes.
Sinon, le sambahsa inclut les mots (emprunts linguistiques) qui se trouvent dans des familles différentes (au sein de l'IE ou en dehors) en partant de l'Europe de l'Ouest jusque vers l'Extrême Orient.

Pour les principaux composants du vocabulaire sambahsa, on peut consulter Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Sambahsa#Wordstock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Setodest

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 20:05

Une part très importante des mots en sétolais est totalement inventée. Quand des mots me viennent en tête, je les écris quelque part, et le soir je les entre su l'ordi. Je reprends aussi certains mots de langues réelles, principalement du portugais, du japonais, de l'anglais, du finnois et d'autres encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19131
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 20 Sep 2013 - 22:14

L'aneuvien est une langue mixte. J'pourrais même dire que c'est une langue mixte "à plusieurs étages".
 
Non seulement, l'aneuvien fait appel à des mots "extérieurs" (français, anglais, russe, hongrois, castillan etc) et des mots "intérieurs" (écriture automatique, artifices phoniques, forme des lettres), mais est aussi constitué de mots agglutinés d'éléments de types différents (à-postériori et à-priori) comme quasiment tout le vocabulaire humain (avec des éléments comme -du, -dak & -kad combinés à des à-postériori comme parèn-, zhùven-, kœsyn-) et des mots comme qobtœr (porte à tambour, formée de qob, à-priori créé par la forme des lettres (tourniquet) et tœr venant de l'allemand Tur (porte)) ou bien noras (de nur (all. = seulement, uniquement) & le suffixe d'adverbe à-priori -as).
 
Un autre aspect de l'à-postériori, que l'aneuvien partage avec l'elko, mais aussi des langues naturelles, comme pour bic, frigidaire, mobylette, c'est l'emprunt de noms propres de provenances très diverses, comme lwisæz (Louis XVI) = serrure, lugóçh (Bela Lugosi) = vampire, gaṁbet (Gambetta) = ballon, vaṅder (Christian Vander, compositeur et batteur de l'orchestre Magma, idéolinguiste, créateur du Kobaïen) = magma ...
 
L'aneuvien fait énormément appel aux anacycliques (on l'a vu avec dak/kad) et aux ambigrammes, directs ou indirects pour la formation de ses mots (soqb/qbos, div/vib), les sources pouvant être soit à-postériori, soi à-priori. Il peut même arrivé que la "manipulation" d'un mot à-postériori donne... un autre mot à-postériori (drex/skerd°: coup d'bol monstrueux !).
 
 
La formation de mots aneuviens fait également appel à des moyens indirects, via des systèmes d'écritures originaux issus d'alphabets existants (vadora : un mélange d'alphabets latin, grec & cyrillique, lhip en est issu) ou bien de systèmes d'écriture non alphabétiques : original (akrig) ou bien adaptés depuis des systèmes créés par des confrères idéolinguistes (cakitanco, depuis le tsakitco (Djino)*, anébou, depuis le nebou (Ziecken, pour le Kelep)). Des mots comme żhod (coccinelle) ont été formés par cette méthode.
 
°Créés avant 1986, par l'entremise de l'API.
*Le cakitanco est un système récent et n'est pas encore appliqué à ce jour ; mais vu les possibilités offertes en matière de manipulations (symétries), il est promis à un bel avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 2808
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Sam 21 Sep 2013 - 18:04

Le saiwosh est une langue entièrement a posteriori, qui fait appel aux langues-sources du Jargon Chinook : chinook et autres langues de nord-ouest de l'Amérique du Nord (dont le tlingit, le nootka, le chihalis, etc), français et anglais. La phonologie du saiwosh étant plutôt simple, tous ces mots sont généralement assez déformés, comme en japonais.

Le dibadien, langue-sœur du saiwosh, a une phonologie un peu plus riche, et des sources plus variées : beaucoup de mots viennent de mes anciennes idéolangues. C'est donc une langue mixte. De plus, le dibadien est censé être passé, entre le stage pidgin du Jargon Chinook et son stade élaboré de langue de civilisation, par un stade de langue-code, c'est pourquoi il a très peu de mots dont l'origine anglaise ou française est visible : le dibadien dit lipi (pied, de "le pied", prononcé lipi en Jargon Chinook), comme en saiwosh, mais hanët (machine, de haan, qui signifiait travailler dans une de mes anciennes idéolangues, le katablaandh) au lieu de mashin, qui est le mot saiwosh.

Le vocabulaire du dibadien est plus opaque que celui du saiwosh, car les emprunts français et anglais y sont rares ou très déformés. Ainsi, dala, monnaie, vient de "dollar". Par contre, le dibadien crée très facilement des mots dérivés, grâce à une centaine de suffixes aléatoires, reconnaissables à leur voyelle ë, qui n'ont pas sens précis mais qui permettent de créer des mots dérivés à partir du vocabulaire existant, par association d'idée : l'idée de travail est proche de celle de machine, donc han (travail) donne hanët, machine, avec le suffixe aléatoire -ët.

Le saiwosh et le dibadien sont fondamentalement des langues chinook, mais elles sont aussi éloignées du chinook originel que l'anglais l'est du pro-indo-européen ou du sanskrit, auquel il est pourtant apparenté.

Frédéric Werst, le créateur du wardwesân, utilise une méthode un peu différente, pour son idéolangue le wardwesân, de celle que j'utilise en dibadien. La racine wardwesân ank (jusqu'à) donne les mots anke, ankân et enkum, qui signifient respectivement maintenant, atteindre, et désormais dans la langue des Wards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Nemszev
Admin
avatar

Messages : 5390
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Lun 23 Sep 2013 - 2:25

Le ba gai dun est une langue totalement a posteriori. Pour ajouter un mot dans mon lexique, je m'assure d'abord qu'aucun autre mot ne s'en rapproche sémantiquement et ne pourrait déjà être utilisé dans ce sens (quitte à le combiner avec un autre mot).

Ensuite, je fais une recherche sur la traduction du sens en français, anglais, espagnol, portugais, hindi, arabe, chinois et russe. Pour se faire, je traduis différents mots aux sens proches, mais sans distinguer la nature du mot (exemple: vouloir/volonté/envie/désir/envieux...).

Il faut ensuite trouver un mot suffisamment court ou qui s'abrège facilement pour rentrer dans le schéma CV(N), CV(N)-redoublé ou VCV (voyelles identiques), donc pour "espoir", le hindi "āśā" est plus enclin à entrer dans le dico ("asa") que le russe "nadeyat'sya".

Il faut également éviter toute confusion avec une autre racine de sens distinct en ba gai dun, donc on privilégiera la racine la plus neuve dans le lexique (ex. le chinois "kan" pour "regarder" est certes court, mais il y a déjà un mot "kan" en bgd qui signifie "manger", on préférera alors l'arabe "râ'a" qui donne "ra" en bgd).

L'autre critère est que le mot qui ressemble le plus à son équivalent dans plusieurs des langues sources a plus intérêt à être utilisé. Ainsi "ulu" a un air de famille avec le français "loup", mais aussi l'anglais "wolf", l'hindi "vōlpha", l'espagnol/portugais "lobo" ou encore le russe "volk". D'autres langues répandues (turc, indonésien, swahili, etc.) sont aussi souvent utilisées pour comparer (ex. "kuku" = "poulet", du russe "kurica", est également un mot swahili).

Les mots ainsi créés sont très souvent élargi en sens et peuvent être utilisés sous différentes natures (ex. "go" = "aller", mais aussi "vers", "mouvement" ou particule de futur). Les mots ne sont en effet pas distingués formellement (mais bien par leur contexte) selon leur nature (nom, adverbe, adjectif, verbe...) en ba gai dun.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 12768
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Lun 23 Sep 2013 - 4:22

La méthode de création des gismu en lojban, en anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Lun 23 Sep 2013 - 11:26

Silvano a écrit:
La méthode de création des gismu en lojban, en anglais.
Merci, c'est très intéressant. Ce que j'aime c'est que ben qu'il s'agisse d'une langue a posteriori, les auteurs semblent avoir une certaine réflexion et une certaine logique dans la recherche des racines. Ce n'est pas juste des pioches hasardeuses et immotivées basées sur l'euphonie : Tiens ce mot est joli, je le prends, tiens celui-là aussi allez hop et au final bon nombre d'idéolangues se prennent les pieds dans le tapis et une fois écrit, il n'y a aucune harmonie, si bien qu'on a l'impression que certains se sont endormis sur le clavier. Razz 

Qu'est-ce exactement qu'une gismu ? un mot ? une racine ? autre chose ?


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Silvano



Messages : 12768
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Lun 23 Sep 2013 - 13:44

Ziecken a écrit:
Qu'est-ce exactement qu'une gismu ? un mot ? une racine ? autre chose
Un gismu est, comment dire, un mot signifiant. C'est ce qui joue en lojban le rôle des noms, des verbes, des adjectifs, de la plupart des adverbes. Les gismu ont tous une ou plusieurs formes composables, appelés rafsi. Tous les gismu ont cinq lettres, commencent par une consonnes, se terminent par une voyelle et comptent deux consonnes successsives.

À côté des gisme, on a les cmavo, qui regroupent les prépositions, les conjonctions, les interjections, les introducteurs, les nombres, les fonctions mathématiques etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Lun 23 Sep 2013 - 22:14

Merci Silvano pour toutes ces infos. Le Lojban à l'air intéressant, il faudrait que je me penche dessus un de ses quatre.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin
avatar

Messages : 5390
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Mar 24 Sep 2013 - 2:46

Rien à faire, "gismu", ça me fait penser à ça :

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eweron

avatar

Messages : 474
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Jeu 5 Oct 2017 - 20:33

Bonsoir !

La difficulté que je rencontre actuellement est la création lexicale... Inventer des mots originaux qui correspondent à sa langue, ce n'est pas simple !

J'ai essayé de trouver une alternative à la création "toute simple" des mots, qui ne me convient pas personnellement.

Cette alternative, quelle est-elle?

Je me suis dit que ce serait pas mal de créer un dictionnaire des racines de la langue narane ; exemples:
- GAN - = voie, chemin, parcours
- LOG - = lieu, zone géographique, endroit, aire
...

L'idée serait ensuite de faire dériver les mots à partir de ces racines. Il y aurait donc une dimension historique derrière ce travail: je pourrais établir l'évolution du naran dans le temps.

Néanmoins, je me posais la question de savoir comment je pouvais justifier l'ajout d'un affixe à la racine? Ca ne peut pas venir de nul part, non?

Alors je sais bien qu'il existe des affixes qui ont une signification particulière ; exemple:
- ach = capacité
malach = lisible (mala = lire)
Mais il me semble que ces seuls affixes ne suffiront pas à vraiment faire varier les racines. Détrompez moi si ce que je pense est faux ! tongue

Enfin, concernant les changements phonétiques, je vais m'inspirer de l'Indexe Diachronique du ZBB ; a priori pas de soucis pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave

avatar

Messages : 1673
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Jeu 5 Oct 2017 - 21:19

Tu peux faire varier les racines elles-mêmes : par exemple pour men-s en latin, tu as les radicaux dérivés me-min-i, a-mens, de-mens, com-ment-ari, ment-ior, mon-eo, mon-strum, et tous leurs propres dérivés Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Jeu 5 Oct 2017 - 21:56

Nemszev a écrit:
Rien à faire, "gismu", ça me fait penser à ça :

Lol moi aussi

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Jeu 5 Oct 2017 - 22:22

Le Galoco, en prenant en compte le point de vue d'Anoev, serait a posteriori ou mixte à forte tendance a priori.
D'abord pour moi, il est projet et recherche de création lexicale ce qui est une première pour moi.

Ma méthode a débuté, par classer les listes de vocabulaires les plus connues et d'autres, je suis donc parti du Toki Pona. L'ordre est le suivant: Toki Pona, Swadesh, Picoche-Rolland, Elko, Brunet.
En gros, j'ai fini la liste Swadesh que j'ai restructurée, que je suis en train de dériver à laquelle j'ai intégré le plus gros de la liste de 113 mots du site conseillé par Greenheart.
Ensuite j'essaye de structurer mon Galoco selon des traits non-indoeuropéens, selon la page indiqué dans l'un des fils du forum.

Ma méthode:

Soit j'ai sélectionné, résumé le sens , l'idée du mot Toki pona en français en une syllabe, pour ce faire parfois j'ai fusionné, déformé (tout est expliqué sur la page Galoco). Ensuite via un code de correspondance, j'ai converti cette première syllabe.
Quand la liste a été finie une première fois.
J'ai recontrôlé pour éviter les doublons ou trop grandes ressemblances, là pour ce faire soir je revenais à mon point de départ et changeais de syllabe initiale, soit j'intervertissais des syllabes créée.

Lors de la deuxième liste, j'ai plus travaillé par agglutination des syllabes premières, agglutination qui dans 99,99% évoluait par déformation afin de ne former plus qu'une seule syllabe.

D'ailleurs si je ré- applique mon code de conversion, je ne retrouve plus forcément le point de départ, exemple
- DOP idée de couper -> téb, très différent de kup
- MALT idée de grande taille en hauteur -> nard, assez différent de grand
- MERK idée de ce qui est mauvais -> nolg, très différent de mal
- ZAL idée d'action, de travail -> sar, très différent de trav(j) ou aksj
etc.

Le Galoco possède des déclinaisons, les morphèmes de déclinaisons peuvent se placer avant pour créer des familles de sens, comme Nadop : coupeur, coupeuse, découpeur, découpeuse ou Idop : découpe, découpage, etc.

Le but est d'arriver à un jeu de racine pas trop développé, mais suffisant pour ensuite par agglutination, pourvoir traduire la plus grande quantité de chose.

D'autre part, parfois je fais des associations de sens désirée, non française, par exemple
comment allez-vous? sera rendu par Tanguez-vous suffisamment?
ou
Méduses et Fantômes/noyés sont considérés comme très proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19131
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Jeu 5 Oct 2017 - 23:27

Velonzio Noeudefée a écrit:
Le Galoco, en prenant en compte le point de vue d'Anoev, serait a posteriori ou mixte à forte tendance a priori.
Les notions d'à-priori, à-postériori et mixte ne sont pas d'moi : je les au découvertes, à peu près comme toi, quand j'ai adhéré à l'Atelier. Et du coup, j'ai trouvé bien cette classification. J'ai découvert que l'aneuvien était mixte, et j'ai même renforcé cette mixité, en imaginant le concept de mot-tartine, pas seulement pour l'aneuvien, mais pour des langues mixtes en général. À côté d'ça (l'aneuvien), il me fallait une langue à-priori, ce fut le thub (mais elle peine ! elle peine! c'est vrai que l'à-priori n'est pas facile, j'sais pas comment elle a fait Staren Fetcey pour son voca !) et une langue à-postériori (plus facile, y a qu'à puiser et... à adapter). Mais j'en démords pas ! le mixte, c'est vraiment le confort de l'idéolinguiste ! bounce bounce

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 6 Oct 2017 - 0:01

Je pense que tu peux définir une trame syllabique (CV, CVC, etc...) et tirer les lettres au hasard.
Pour vraiment de l'a priori.

Sinon je faisais référence au débat entre toi et Ziecken et bien d'autres, personnellement je considère mon Galoco, comme a priori. Bien malin qui reconnaitrait l'origine.
Dans Dukon nuvion, tous les hommes naissent, va reconnaitre que DUL vient de homme, humain, selon mon codage DUL deviendrait tir. Quel rapport verrais-tu entre tir et homme, homo, humain ?
Moi aucun, c'est pourquoi je considérerai le Galoco comme a-priori. Mais ce n'est pas le point de vue de tous sur ce forum.

Vivement que je remplisse IL, on verra bien si le Galoco se range du côté des langues à racines reconnaissables ou déductibles (bien souvent LAI), ou alors non (Elko, Kotava).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19131
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 6 Oct 2017 - 1:04

J'ai mis, dans l'dico aneuvien, des mots dont il est difficile de déterminer l'origine, tant ils sont passés dans des moulinettes les plus variées ! Et pourtant, au départ, il s'agit de racines à-postériori. Tiens, prends un mot comme lhip, lequel n'a absolument rien à voir avec lip. Ces deux noms sont à-postériori mais le premier est un à-postériori indirect (via un alphabet, lui aussi à-postériori : le vadora), et le deuxième est un à-postériori direct. Mais y a les mots mixtes, parce qu'ils viennent bien de racines à-postériori, mais qu'ils ont été transformés (retournés, le plus souvent) via un système d'écriture comme l'akrig, complètement à-priori. Que dire alors d'un nom comme agúftyn ! seuls les affixes sont à-postériori. Et j'en finis avec aeràp : d'où qu'y sort, çui-là ? Eh bien il est tout c'qu'il a de plus à-postériori, malgré ses apparences quelque peu exotiques : ici, pas d'akrig, pas d'adnébou, même pas de vadora ! Y a tout juste at, d'inspiration bien latine (ANTE), mais nasalisé, comme en français. Et neràp, l'anacyclique (aux diacritiques près) de parèn (parent). Bref, aeràp, c'est "attendre un bébé".

J'vais pas m'étaler : j'en aurais des pleines pages !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2432
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 6 Oct 2017 - 1:31

Trois stratégies selon à quoi est destiné la langue.

1°) Importer le vocabulaire (préfixes / racines / suffixe) d'une langue naturelle et l'adapter à de nouveaux "moteurs" grammaticaux / syntaxiques.

Cela concerne :

a) les langues d'interface, visant l'acquisition massive du vocabulaire en supprimant la grammaire de la langue cible.
b) les langues incluses dans la construction de récit d'univers pour la création de récit, type Commun de l'Ouest et bien d'autres.
c) la vérification d'hypothèses concernant les langues naturelles et la génération algorithmique de contenus (récits, conversations etc.) en testant les règles de combinaisons pour retomber sur le lexique et les récits naturels, type Francescan.

Une fois la langue créée, elle peut bien sûr faire à la fois office de langue-interface, de langue imaginaire ou de langue naturelle reconstruite.

***

2°) Pour le rémaï, la combinatoire absolue : les règles de combinaison génèrent tout (vocabulaire, phrase, texte, traduction à la volée, mots forgés à la volée) à partir des 144 syllabes de base et permettent la transformation de n'importe quelle "chaîne" (suite de syllabe) en une autre qui aura toujours un sens cohérent.

Le rémaï peut remplir n'importe quelle fonction: créatrice, expérimentale, etc. et contient des outils pour importer des mots étrangers, comme toutes les langues naturelles. Il vise l'acquisition de la totalité du langage dans le laps du temps le plus court et la possibilité quasi instantanée de métaphorphoser les apparences de ce langage ou la manière dont le fil des idées est associé aux sons, mots, et phrases du langage, tout en pouvant le communiquer par n'importe quelle série de 12 signes ou plus.

***

3°) Pour l'émotif et ses descendants, le vocabulaire est généré directement par l'association d'idées à certains phonèmes, qui à la manière d'atome compose automatiquement des molécules. Les idées sont étroitement associés à l'univers dans lequel le langage va être utilisé, mais le langage créé a toujours vocation à se comporter comme une langue naturelle et à s'hybrider.

L'émotif et consort sont en fait des langues-récits, c'est-à-dire qu'elles se comportent dans leurs règles de création de mots comme se comporte un récit, c'est-à-dire que vous n'avez besoin que de rapprocher l'idée-décor, de l'idée-personnage et de l'idée-action pour obtenir la scène (c'est à dire pour une langue, le mot, directement relié à l'univers que la phrase composé de ces mots va permettre de décrire et transformer).

Le Primordial fonctionne de la même manière, mais à l'envers, en utilisant un micro-univers de 12 éléments associés à 12 phonèmes, puis au moyen d'une règle de déchiffrage et de syntaxe, transforme n'importe quel mot en phrase et ces phrases en texte.

***

Il faut souligner qu'en matière de création de lexique, le filet sémantique (c'est à dire toutes les idées et toutes les sortes de suffixes / préfixes / racines etc.) a déjà été complètement décrit, en particulier par les latins. Cf. Orberg seconde partie Roma Eterna, qui liste les éléments à combiner et les règles de combinaisons, combiné au lexique nouveau de la langue latine (qui liste le sens des éléments à combiner).

Plus un dictionnaire comme le Brio liste les éléments  et explique les règles de combinaisons pour le français (règles et éléments essentiellement tirés du latin et du grec).

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   Ven 6 Oct 2017 - 8:58

Citation :

Pour les langues a priori : Quelle technique utilisez-vous pour obtenir votre vocabulaire ? Avez-vous recours à l'agglutination ou d'autres techniques pour préciser les concepts ? Quelle particularité caractérise votre étymologie ?

En elko, on distingue deux étymologies :

Like a Star @ heaven L'étymologie des clés
Like a Star @ heaven L'étymologie des mots


L'étymologie des clés

Les clés utilisées en elko sont obtenues par un procédé étymologique propre à l'elko intitulé la thétymologie. Il consiste en l'extraction d'éléments du nom de divinités (théonymes).

ex : Ouranos "dieu du ciel" → RAN (ciel)

En plus de cela, toutes les clés sont liées par analogie. Cela signifie qu'en changeant une seule on obtient un concept lié par analogie et ainsi de suite :

ex : ... → RAN (ciel) → REN (paix) → RES (guerre) → RED (compétition) → ...

L'étymologie des mots

L'elko fonctionne sur le principe du Lego. Un minimum d'éléments pour un maximum de combinaisons.

Il existe 1014 combinaisons possible mais actuellement plus de 900 sont adoptées.

Les mots se forment par affixation :

RAN (ciel) → rano = ciel, rana = céleste, ...

...ou par agglutination :

RAN (ciel) + WAK (véhicule) = ranako avion

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Idéo-étymologie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Idéo-étymologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» urgent: jeux sur la mythologie /l'étymologie niveau 6ème
» Question d'étymologie : balte, baltique
» garenne raguenne ragwinne ravine étymologie albram
» L'étymologie du RHONE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: