L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rumi: arabo-roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Rumi: arabo-roman   Ven 25 Juil 2008 - 20:44

J'ai commencé à inventer une langue de base latine, mais très arabisée. Je n'ai pas encore trouvé de nom, j'avais pensé à quelque chose comme "mediterranéen" (miđtirrenián), mais c'est trop global. Si vous pouviez proposer des noms, ce serait sympa.

Il y a 2 parlés:
1> structure arabe et prononciation arabisante, mais mots romans
2> prononciation arabisante, mais mots et structure romans
La différence n'est pas si énorme, mais résulte surtout de l'emploi différent des articles et des prépositions.

Petit exemple:
Le père d'Auguste va avec lui au marché.

1> Petr Ogost bad cu-l ad iš šuq.
2> Il petr di Ogost bad cu-l ad iš šuq.

Les deux peuvent être écrits en alphabet arabe:
1> پترأغقر باد كو ال أد الصوق
2> الپتر دي أغقر باد كو ال أد الصوق

Pour la prononciation:

On fait bien la distinction entre voyelles longues et courtes:
E et O sont uniquement courtes
U est toujours longue (et accentuée)
A, I peuvent être courtes ou longues, pour les différencier:
- longues sont les voyelles sur lesquelles est placé l'accent tonique (écrit ´ s'il n'est pas en penultième syllabe) suivi de zéro ou une consonne
- courtes sont les voyelles suivies de deux consonnes ou non accentuées

Les consonnes:
b
p (qui n'existe pas en arabe, mais que j'ai quand même rajouté)
f
m
d
ď (d emphatique)
đ (comme un D grec moderne ou le TH de "they" en anglais)
t
ť (t emphatique)
z (j'utilise le Z pour retranscrire le son TH de "think" en anglais, comme le Z espagnol)
ż (notre "z") ou s entre deux voyelles
ž (z emphatique)
j (notre "j")
s (au début du mot) ou ss (entre deux voyelles)
š (s emphatique)
x (comme "ch")
n
g (comme notre "r" non roulé français)
ğ ou l'accent ˇ sur une voyelle (un son très guttural, comme un R du parisien forcé)
c (toujours prononcé k)
ċ (rh, ach-laut allemand, jota espagnole)
q (k emphatique au fond de la gorge)
h (h expiré)
ħ (h fortement expiré, au fond de la gorge)
· (sert de séparateur pour deux voyelles)
r (r roulé)
l
ł (l pallatal, par exemple dans Ałłáh)

U et I sont aussi des semi-consonne.
Si deux voyelles se suivent et que c'est la première qui est accentuée, on ajoutera une semi-voyelle de liaison non écrite.
fía (fille) se dit /fija/ et non /fia/, le /j/ est sous-entendu.

On peut aussi ajouter Ü et Ï (doubles semi-voyelles).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Lun 26 Juil 2010 - 20:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Ven 25 Juil 2008 - 20:58

Tu peux t'inspirer des harmonies consonantiques et vocaliques du français québécois pour voir comment les consonnes pourraient s'influencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Ven 25 Juil 2008 - 21:37

A la différence des autres langues romanes, l'arabo-roman ne comprend qu'un seul article défini: il.
Attention, par contamination consonnantique, le L du il peut devenir la consonne initiale du mot. Exemple: il can (le chien), mais ix xilenz (le silence)

La structure des mots peut se composer de plusieurs façons:
- débuts de mots en CV... ou V... uniquement
- au milieu d'un mot, on accepte 2 consonnes qui se suivent maximum (et non 3)
- finales en ...V, ...VC ou ...VCC (les consonnes finales peuvent être suivies de voyelles atones facultatives)

Pour faire dériver les voyelles à partir du latin:
- A devient E s'il est atone et qu'il ne suit pas R, Ğ ou une consonne emphatique. En début de mot, il reste A, sauf dans certains mots repris de l'arabe.
- E, AE et I deviennent toujours I
- O et U deviennent U si accentués et longs (avant une unique consonne) et O si atones et courts (avant une double consonne). Les consonnes qui précèdent l'ancien O latin peuvent devenir emphatiques. Par contamination, la consonne suivante peut le devenir aussi (ex. : soldatus => šołdát)

Le féminin:
Il s'applique aux adjectifs et aux noms sous la forme du suffixe -a (toujours atone), mais certains noms ont un féminin irrégulier ou pas de marque de féminin. Ex.: bill -> billa (beau, belle), mais ďotťur -> ďotťorissa (docteur, doctoresse); man (main, mot féminin).

Le pluriel:
Il s'applique aux adjectifs et aux noms sous la forme du suffixe -un(e voyelle facultative)
Cependant, certains mots ont des pluriels irréguliers repris du latin. Ex.: ħum -> ħumin (homme -> hommes) (homo, homines)
Un pluriel régulier, mais assez rare est utilisé aussi par influence de l'arabe sur la structure CVCC -> CoCuC. Ex.: petr -> potur (père, pères), bill -> bolul (beau, beaux)
Le pluriel d'un nom/adjectif féminin en -a est -át (tonique et long). Ex.: billa -> billát (belle, belles); ďotťorissa -> ďotťorissát (doctoresse, doctoresses).


@Yiuel: Je ne suis pas sûr de bien comprendre de quoi tu parles. En tout cas, j'ai repris des évolutions consonnantiques qui ont eu lieu dans diverses langues romanes tout en essayant de me rapprocher d'une prononciation arabisante.

Pour l'écriture latine, je me suis fortement inspiré de l'écriture du maltais, mais en la "latinisant" un peu.

Les lettres à diacritiques sont surtout utilisées pour des mots repris directement de l'arabe. D'ailleurs, il est possible d'écrire l'arabe avec la même transcription.

Ex: "Atecellem el ărabiïa ua hía loga jemila." (Je parle l'arabe et c'est une jolie langue).

Qui, en passant, se dit en arabo-roman:
"Ju feblo-l ărabíq i ist una linga billa."
(ou "Ju feblo-l ărabíq i illa linga billa" en arabo-roman calqué).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Lun 28 Juil 2008 - 14:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Ven 25 Juil 2008 - 22:23

En français québécois, les divers pronoms se contractent sur le verbe conjugué. Ainsi :

Je te le lui donne = /St@l:HidOn/

Le "j" se voise et dévoise selon la consonne qui suit. C'est un cas unique, mais qui est très vivace en parler populaire ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Sam 26 Juil 2008 - 12:14

Je comprends, ce phénomène se produit aussi dans le français parlé en Belgique...

En arabo-roman, l'écriture reste la même, mais on pourra évidemment varier la prononciation... par exemple en supprimant les voyelles facultatives.

Je vais tenter un début de conjugaison...

Être - Ci ist

[Je] suis - [Ju] su
[Tu] es - [Tu] ís
[Il/Elle] est - [Ill/illa] ist
[Nous] sommes - [Nu] sum
[Vous] êtes - [Bu] istis
[Ils/Elles] sont - [Olul/illát] sont

Vous remarquerez que l'infinitif est formé de la conjonction "ci" (que) suivie de la 3e personne du singulier du verbe.
Ce verbe n'est pas utilisé au présent dans l'arabo-roman calqué de l'arabe, où l'on utilisera les pronoms personnels employés seuls.

Avoir - Ci hab

J'ai - Ju hab *
[Tu] as - [Tu] habs
Il/Elle a - Ill/illa hab *
[Nous] avons - [Nu] hebím
[Vous] avez - [Bu] hebít
[Ils/Elles] ont - [Olul/illát] habin

* Les pronoms sont ici obligatoires pour différencier les deux personnes étant donné que le verbe est identique.

Ce verbe n'est pas non plus utilisé en arabo-roman calqué. On utilisera les formes suivantes:

A moi [est/sont...] - Adim
A toi - Adit
A lui/elle - Adil
A nous - Adin
A vous - Adib
A eux - Adi

(Il s'agit de la préposition "ad" (à, vers) contractées avec les pronoms personnels non sujets)

Un verbe régulier...

Chanter - Ci centa

[Je] chante - [Ju] cent
[Tu] chantes - [Tu] cents
[Il/Elle] chante - [Ill/illa] centa
[Nous] chantons - [Nu] centám
[Vous] chantez - [Bu] centát
[Ils/Elles] chantent - [Olul/illát] centen

Hebít cizzunun?
(Vous avez des questions?)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Lun 28 Juil 2008 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Sam 26 Juil 2008 - 14:55

Inspires-toi du maltais... ça y ressemble un peu d'ailleurs, vu que le maltais a tant de mots empruntés à l'italien.

Vois ma page : http://zlang.ifrance.com/zlang/malta.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Sam 26 Juil 2008 - 15:52

J'avais déjà visité ta page et je me suis déjà beaucoup inspiré du maltais, notamment pour la graphie.
Je compte garder tout ce qui fait une langue romane, mais en laissant des tournures arabes.

En maltais, on dira "kbar -> akbar -> l-akbar" (grand, plus grand, le plus grand).
En arabo-roman, on dira "gend -> gendissim -> il gendissim".

Quelques phrases:
Il filurun di jedda-m sont billát.
Pots ci đixs isti pil firenxís?
Picí beds ad iš šuq?
Ju bad cu Ozman in Cordoba-đ đía.

Les fleurs de mon jardin sont belles.
Peux-tu dire ça en français?
Pourquoi vas-tu au marché?
Je vais avec Ozman à Cordoue aujourd'hui.

االورون دي جدّة ام سنت بلّات.
پتس كي ذشس است پاارنشيز؟
پكي بدس أد الصوق؟
جو باد كو أثمان إن كردبة الذية.



/ilfilu:'ru:n.di'Z{dd{m.sunt.bil'l{:t
puts.ki.DiSsisti.pilfir{nSi:s
pi'ki: b{dz{dis_Os_Ou:q
Zu.b{d.ku.uTm{:nin'kurdub{D'Di:{/

(Pour le /s_O/, je ne suis pas certain de l'exactitude du signe, je cherche le S emphatique arabe...)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Ven 1 Aoû 2008 - 0:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Lun 28 Juil 2008 - 14:13

Toujours pas d'idée pour le nom Question

J'ai trouvé un fil dans un groupe de discussion où en 2001, le célèbre (ben oui, quand notre page perso est associée aux conlang en premier lieu sur Google...) Christophe Grandsire livre son projet (identique au mien) de concevoir une langue arabo-romane. La discussion, même si je me perds un peu dans les termes techniques, est intéressante, mais je voudrais voir le résultat. Sur la page de Christophe, il présente le Réman, "une langue qui pourrait être celle d'un groupe d'individus qui aurait vécu isolé jusqu'à il y a peu de temps, à part peut-être quelques contacts épisodiques avec des gens parlant des langues sémitiques. " Le résultat me semble tout de même assez lointain de mon arabo-roman... Est-ce vraiment cette langue-là dont parlait Christophe dans le fil de discussion?

J'ai décidé de changer une règle d'évolution des mots. Quand ceux-ci débutent par 2 consonnes (ou quand 2 consonnes débutent une syllabe précédée déjà d'une consonne), je vais plutôt opter pour une évolution vers une seule consonne pour certaines:

tr -> ť transcriptus -> ťasċitt
dr -> ď draconis -> ďacun
cr -> ċ creationis -> ċizun
gr -> g grandis -> gend
cl -> x clavis -> xav
Ce sont des choix assez arbitraires, donc si vous pouviez me conseiller un peu si l'un d'eux vous semble inadapté...

Ju ad iníz ťadozzunun fors.
(Moi, je vais peut-être commencer des traductions...)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Ven 1 Aoû 2008 - 0:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Lun 17 Nov 2008 - 23:46

Rolling Eyes Moi aussi je veux voir les nombres......

Pour le nom, il y a bien quelques idées qui me viennent à l'esprit :
- soit, sur une racine arabe : arbi, larbi, labri, mot "langue" en arabe, mot "latin" ou "Rome" en arabe
- soit, par contraction : arbiman/abriman, larbiman/labriman, arboman/abroman, larboman/labroman etc
- soit encore, inspiré d'autres choses : sarrazin, maure... par exemple, des noms donnés aux arabes par les latins...

Mais après tout, c'est à toi de choisir. Si tu possèdes une idée de comment une telle langue aurait pu se former dans le monde réel, comment l'expliquerais-tu? Cela peut aussi te donner une idée du nom.

En tout cas je viens de rejeter un coup d'oeil attentif à tout cela, et je dois dire que je suis très séduit... Impatience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Mer 19 Nov 2008 - 18:32

Nikura a écrit:
labri
Ca me fait trop penser à "l'abribus", désolé... Laughing
Citation :
mot "langue" en arabe
Langue = lugha
Mais je trouve cet usage un peu vague...
Citation :
mot "latin" ou "Rome" en arabe
Latin = Lâtîniyy
Rome = Rûmâ

Citation :
sarrazin, maure...
Sarrasin = Sharqiyy (ce mot signifie "oriental" en arabe)
-> Il est utilisé depuis l'époque de Charlemagne, il désigne les arabes du Moyen-Orient.
Maure = Mûrû

Citation :
Mais après tout, c'est à toi de choisir. Si tu possèdes une idée de comment une telle langue aurait pu se former dans le monde réel, comment l'expliquerais-tu? Cela peut aussi te donner une idée du nom.
Je ne sais pas encore très bien moi-même... Pour l'instant, je veux surtout faire une langue romane qui utilise la structure arabe, qui sonne arabe, et qui s'inspire de l'évolution des langues romanes en général.
J'utilise du latin pur matiné de mots arabes. On pourrait imaginer qu'il s'agirait d'une sorte de créole utilisé par des colonies romaines à l'époque du grand Empire...

Pour les nombres, j'ai fait une tentative, mais elle ne sera peut-être pas définitive:
1 un
2 du
3 ťissa
4 cetra
5 xinca
6 sissa
7 sitta
8 utta
9 nuba
10 dixa

(J'ai décidé d'ajouter le -a final parce que ces nombres prennent un -a en arabe et aussi pour harmoniser leur prononciation)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Sam 22 Nov 2008 - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Ven 21 Nov 2008 - 17:36

J'ai décidé de reprendre le nom que donnait les arabes aux romains ou aux arabes romanisés: Rumi. ("romain" en arabe)
Il s'agit d'un mot arabe que je laisse tel quel en "rumi". Le mot rumi pour "romain" étant "roman", pas de confusion possible.
Je pense garder ce nom si je n'en trouve pas un autre avant.

Quelques phrase:
Febles el rumi? = Parlez-vous rumi? (prononcez er-roumi)
Ua, feble-l puc. = Oui, je le parle un peu.
Istuđ ist linua di du annat = J'apprends cette langue depuis deux ans.
Nu intillig tut = Je ne comprends pas tout. (g se prononce J ou Dj)
Febles bin molt = Vous parlez très bien!

Pour remplacer les lettres à diacritiques:
đ = dz
ħ = h'
ċ = ch *
ġ = gh *
ď = d'
š = s'
ť = t'
ž = z'

* Je pense même que je ne vais plus utiliser ce point sur le c et le g sauf pour les textes solennels.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16308
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Diacritique   Ven 21 Nov 2008 - 19:23

Nemszev a écrit:
* Je pense même que je ne vais plus utiliser ce point sur le c et le g sauf pour les textes solennels.

Ce serait dommage. Les diacritiques permettent de faire des mots moins longs (une lettre diacritée au lieu d'un digramme) donc, faisant en fin de compte gagner de la place. Bon, d'accord, faut pas en abuser (je m'demande comment les Vietnamiens font pour s'en sortir! je pense qu'en matière de diacritiques, ils battent tous les r'cords!) mais un ċ ou un ġ n'a jamais fait de mal à personne. Un conseil: couper la poire en deux

devien-
drait
mais
pourquoi
pas?
ħh'
ďd'
šs'
ťt'
žz'ż

ċ, ġ et đ ne changeraient pas (đ serait même considéré comme une lettre à part entière). Ça ne f'ait plus qu'un seul diacritique à gérer. Pas l'plus simple, je r'connais, surtout pour qui, comme moi, ne sait pas bien personnaliser son clavier. mais comme "normalisation", ce serait plus simple que trois types de transformations (ajout de z, ajout d'h ou ajout d'une ').
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Sam 22 Nov 2008 - 22:45

A vrai dire, le truc de mettre un point au dessus des consonnes emphatiques, je le faisais déjà par écrit sur papier Very Happy , malheureusement, je n'ai pas retrouvé ce point diacritique sur l'ordinateur. D'ailleurs, je ne vois qu'un carré à la place de la lettre sur ce forum, donc ce n'est pas très pratique.

Pour le ħ, j'étais quand même tenté de garder cette orthographe vu qu'elle est déjà utilisée en maltais.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16308
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Caractères manquants   Dim 23 Nov 2008 - 0:02

Nemszev a écrit:
D'ailleurs, je ne vois qu'un carré à la place de la lettre sur ce forum, donc ce n'est pas très pratique.

Aïe! Si y a qu'un carré, effectivement, ça pose problème. Mais ça doit pas être rédhibitoire! Y doit bien y avoir un moyen de les pêcher d'une manière ou d'une autre. Moi, ç'a été quasiment par hasard, mais doit bien y avoir des méthodes plus volontaires (en allant à la pêche sur la toile, p ex.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Dim 23 Nov 2008 - 15:45

Y a-t-il des langues qui utilisent ces points diacritiques?

Je me rends compte que tout ce qui est dit au début de ce sujet est assez dépassé...

Oh, j'oubliais:
ł > l'
De la même façon que pour le ħ.

Mais toutes ces consonnes emphatiques sont assez rares en rumi. Il s'agit surtout de mots arabes écrits en rumi, de type "in xaa Ałłah" (si Dieu le veut).
Je supprime la règle qui dit que l'ancien "o" latin emphatise ces consonnes, c'est assez artificiel comme règle...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16308
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Diacritiques   Dim 23 Nov 2008 - 16:27

Nemszev a écrit:
Y a-t-il des langues qui utilisent ces points diacritiques?

J'ai ramassé ça chez Wikipédia.


Oh, j'oubliais:
ł > l'

Ah! là... v'là qui f... ma proposition par terre. Le L avec point suscrit n'existe pas... mais comme pour le đ, pourquoi ne pas garder le ł comme une véritable lettre et non pas un l diacrité? Du reste, en polonais, entre autres, c'est le cas.


Mais toutes ces consonnes emphatiques sont assez rares en rumi. Il s'agit surtout de mots arabes écrits en rumi, de type "in xaa Ałłah" (si Dieu le veut).

Nemszev a écrit:
Je supprime la règle qui dit que l'ancien "o" latin emphatise ces consonnes, c'est assez artificiel comme règle...

Là, j'ai pas compris!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Dim 23 Nov 2008 - 17:09

Je dis juste que j'avais écrit une règle pour faire évoluer un mot à partir du latin, mais que j'ai décidé de l'abroger... Razz De toute façon, je n'en ai plus tenu compte dans mes traductions.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Sam 21 Fév 2009 - 16:34

Quelques changements...
Je me suis inspiré du maltais et des dialectes maghrébins pour simplifier les consonnes et réduire le nombre de voyelles.
J'ai aussi jeté un coup d'oeil sur des grammaires sicilienne, andalouse et mozarabe, ce qui m'a assez bien aidé.

Je n'utilise plus les sons /R/ et /x/ que dans les mots d'origine arabe. Pour les autres, je privilégie plutôt les /?\/, /h/ et /H/.
J'enlève les phénomènes de "chuintance" trop répétitifs ainsi que les consonnes /D/ et /T/.
Le son /S/ s'écrit <ç> et non plus .
Je fais évoluer le /gw/ et /kw/ latin en /q/.
G se prononce plutôt /dZ/ (voire /g/) que /Z/.
Le pluriel se forme en -in /i:/ et non plus en -un, pour éviter la confusion avec le -tione(m) latin ou le suffixe -on- de grosseur.
G précédant A, O, U ou une consonne en latin se change en /?\/ rumi, donc le micron sur la voyelle ou l'apostrophe (voir règles)
Le déterminant "el" se change en "l" si le mot précédent a comme finale une voyelle et si le nom commence par 2 consonnes normalement précédées d'un i bref (si c'est le cas, le i s'écrira: exemple: (i)çribt (un écrit) -> l içribt (l'écrit))

Quelques changements du latin au Rumi:
cl, pl => ç
rn => n
rl => l
sc + a/o/u => c
sc + e/i ou consonne => ç
ct => t
lj => y
rj => r
s, t, z, d + O ou U => emphatisation de la consonne

Les règles pour les voyelles:
Prenez le mot latin (à l'accusatif): veritate(m) (vérité); totalitariu(m) (totalitaire); directu(m) (droit); protestatione(m) (protestation); gallina (poule)
Changez les consonnes selon les règles (+ supprimer la voyelle finale, sauf a): beritat; otalitar; diret; borotestaçon; ăllina
Allongez la voyelle accentuée sauf si elle est suivie de 2 consonnes: beritât; otalitâr; diret; borotestaçûn; ăllîna
Changez les voyelles non-accentuées (e>i, a>e, u>o): biritat; otelitar; dirit; borotisteçun; ăllina
Appliquez les règles suivantes:
- les voyelles longues (a/í/u) ou suivies de 2 consonnes (ex: ist) sont toujours prononcées
- il doit toujours y avoir au moins une voyelle dans un mot
- enlevez les voyelles des syllabes précédant celles des voyelles longues (CVCVCVVC > CVCCVVC) ou suivies de 2 consonnes (CVCVCVCC > CVCCVCC), sauf si elles sont suivies elles-mêmes de 2 consonnes (CVCCVCCVC ou CVCCVVC ne changent pas) (à appliquer même après changement)
- si 3 syllabes sans doubles consonnes ni voyelles longue se suivent, supprimez la voyelle du milieu (CVCVCVC > CVCCVC)
Donc: birtat; teltar; drit; bortistçun; 'llina cheers

Quelques mots arabes conservés:
monsieur: sidi
madame: sidti
si (conj.): in

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16308
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Nom de signes diacritiques   Mar 18 Nov 2014 - 20:54

J'aimerais bien savoir comment on appelle le ^ sur les lettres C G J etc... cirkumflekso me paraît en tout cas plus juste que cirkumfleksa akcento puisque ce signe de localise aucun accent tonique et transforme des consonnes.
C & S transformées en postalvéolaires (affriquées ou non)
H : de fricative glottale en fricative vélaire
J : de spirante palatale en postalvéolaire
G : là, c'est encore plus radical : transforme une occlusive vélaire en affriquée postalvéolaire.

Le nom de transformilo pourrait peut-être aller aussi...

Les diacritiques utilisés chez vous ont-ils des noms particuliers ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Mar 18 Nov 2014 - 21:03

En espéranto? C'est cirkumfleko, ou bien ĉapeloj. Leur origine est relatée dans l'histoire intitulée La magiaj povoj de Cogo-Hojoso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
bedal



Messages : 3674
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Mar 18 Nov 2014 - 21:25

l'accent c'est espina (litt. accent)

le macron c'est : ibißi dinspinia (litt diacritique long)

la brève c'est : ßī dinspinia ( litt. diacritique court)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16308
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Mar 18 Nov 2014 - 22:46

Silvano a écrit:
En espéranto? C'est cirkumfleko, ou bien ĉapeloj. Leur origine est relatée dans l'histoire intitulée La magiaj povoj de Cogo-Hojoso.
J'ai mis un S en trop. En tout cas, je préfère ĉapelo.

Des 4 diacritiques qui restent en aneuvien (après l'éviction, en cours, de la cédille), j'ai deux accents (des vrais, qui localisent l'accent tonique), et qui portent le nom de
  • drexen tœnj : accent droit. Cet accent ne fait que localiser l'accent tonique sur les A, I, U & Y (Á, Í, Ú, Ý) et n'influe pas sur leur prononciation. Sur les E et les O, il en force ou maintient la fermeture : lék /lek/ = droit (jur.).
  • skerden tœnj : accent gauche. En plus de localiser l'accent tonique, il modifie la prononciation de la voyelle (À = [a], Ù = [y], Ỳ = [ɨ] ; le Ì n'existe pas). Sur le E et le O, il force ou maintient l'aperture : gèven /ˈgɛvən/ = donner.
  • kortiget : signe court. À l'origine, c'était le résultat du raccourcissement de la diphtongue AU ou des phonèmes longs OE ou EU, en placant un U miniature au dessus de la lettre concernée ; puis, c'est devenu un simple transformateur de phonème. Nota : il ne localise pas d'accent tonique, et dans ădía, l'accent est bien sur le Í. Des incertitudes peuvent survenir alors : dans povĕg, c'est au choix du locuteur.
  • Pour finir, le plus récent, le pœṅt*, qui, à la différence des trois autres qui ne concernait que des voyelles°, ne s'adresse ici qu'à des consonnes dans deux catégories distinctes :
    • Les nasales : Ṁ  & Ṅ qui se prononcent normalement (toutefois, possibilité d'amuïssement du Ṅ en fin de mot ou denant un H) mais qui nasalisent la voyelle qui précède.
    • Le Ċ et le Ż, consonnes affriquées (sourde & voisée) avec les postalvéolaires qui leur correspondent : ĊH & ŻH.


*Pas besoin de préciser enskrípan : il n'existe pas de point souscrit en aneuvien.
°Si on veut bien mettre de côté le court épisode des Ń & Ḿ.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Mar 18 Nov 2014 - 22:55

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
En espéranto? C'est cirkumfleko, ou bien ĉapeloj. Leur origine est relatée dans l'histoire intitulée La magiaj povoj de Cogo-Hojoso.
J'ai mis un S en trop. En tout cas, je préfère ĉapelo.

Oup! C'et à moi qu'il manque un S! Tu avai raion.

La brève, qui est utilisée en espéranto sur le U, c'est le ronda hoketo ou u-hoketo : petit crochet rond ou petit crochet en U.

Voici la liste en espéranto des diacritiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rumi: arabo-roman   Aujourd'hui à 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Rumi: arabo-roman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rumi: arabo-roman
» Le Roman Epistolaire 4°
» 5è, quel roman policier en OI? LC?
» Le sang du christ un roman qui m'a choquée
» HELP ... court Roman du XIX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: