L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Langues sans ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jexoglif



Messages : 56
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Langues sans ...   Dim 17 Nov 2013 - 23:31

Voici un petit inventaire (à compléter) des langues les plus particulières au monde :

Langues sans phonème labial (dont voyelles arrondies)
- Aucune à ma connaissance, la plus proche étant le Wichita (famille caddoane, Amérique du Nord) avec seulement 4.5% de sons labiaux, voir le fil à ce sujet.

Langues sans phonème nasal
- Quileute (famille Chimakuane, Amérique du Nord).
- Central Rotokas (famille des langues papoues orientales, Nouvelle-Guinée).

Langues sans consonnes occlusives
- Aucune trouvée.

Langues sans consonnes fricatives
- Alawa (famille Arnhem, Australie).
- Aranda (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Diyari (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Dyirbal (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Garawa (famille Garrwan, Australie).
- Kalkatungu (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Malak-Malak (famille Northern Daly, Australie).
- Mbabaram (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Naasioi (langue papoue, Nouvelle-Guinée).
- Ngarinyin (famille Worrorran, Australie).
- Nhangu (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Nunggubuyu (famille Arnhem, Australie).
- Yanyuwa (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Yidiny (famille Pama–Nyungan, Australie).
-> petit détail remarquable, on a affaire uniquement à des langues aborigènes à l'exception du Naasioi qui est une langue papoue.

Langues sans consonnes spirantes
- Apinayé (famille Macro-Jê, Brésil).
- Maxakali (famille Maxakalían, Brésil).
- Murui Huitoto (famille Bora–Witoto, Pérou).
- Naasioi (langue papoue, Nouvelle-Guinée).
- Nüpode Huitoto (famille Bora–Witoto, Pérou).
- Pirahã (famille Mura, Brésil).
- Central Rotokas & Aita Rotokas (famille des langues papoues orientales, Nouvelle-Guinée).
-> cette fois-ci on a affaire uniquement à des langues amazoniennes et de Nouvelle-Guinée.

Langues sans consonnes alvéolaires
- Aucune trouvée

Langues sans consonnes sourdes
- Bandjalang (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Mbabaram (famille Pama–Nyungan, Australie).
- Yidiny (famille Pama–Nyungan, Australie).

Langues présentes dans plusieurs inventaires
- Mbabaram, sans fricatives et sourdes.
- Naasioi, sans fricatives et spirantes.
- Central Rotokas, sans nasales et spirantes.
- Yidiny, sans fricatives et sourdes.


Dernière édition par jexoglif le Mer 20 Nov 2013 - 20:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 0:28

Le pirahã a deux consonnes nasales, n et m, mais on ne les trouve qu'à l'initiale. En position non-initiale elles se prononcent respectivement g et b. C'est pour cette raison qu'elles sont notées g et b même à l'initiale d'un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
jexoglif



Messages : 56
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 0:34

Vilko a écrit:
Le pirahã a deux consonnes nasales, n et m, mais on ne les trouve qu'à l'initiale. En position non-initiale elles se prononcent respectivement g et b. C'est pour cette raison qu'elles sont notées g et b même à l'initiale d'un mot.
D'ailleurs je ne l'avais pas mis dans les langues sans nasales, mais dans les langues présentes dans plusieurs inventaires (sans nasales et spirantes).
Merci de la remarque, c'est corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 2:08

Vilko a écrit:
Le pirahã a deux consonnes nasales, n et m, mais on ne les trouve qu'à l'initiale. En position non-initiale elles se prononcent respectivement g et b. C'est pour cette raison qu'elles sont notées g et b même à l'initiale d'un mot.
En fait, tout dépend de comment on l'analyse. Les sons [m ] et [n ] ne se trouve qu'au début des mots, les sons [b ] et [g ] qu'à l'intérieur. Qui est l'allophone de qui ? Le phonème sous-jacent est -il /m/ ou /b/ ? /n/ ou /g/ ?

La question m'intéresse particulièrement, je prépare un exposé sur la phonologie du pirahã (et ses canaux discursifs), et je tenais encore pour acquis que les phonèmes sous-jacents étaient /b/ et /g/. Quelle publication discute de ces questions ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 3:21

D'après Wikipédia, le pirahã est parfois considéré comme une langue sans nasales, ce qui implique que les phonèmes sous-jacents seraient g et b.

Personnellement, j'ai un doute : les langues sans occlusives sonores sont très nombreuses, beaucoup plus nombreuses que les langues sans nasales. Il me paraît plus simple d'imaginer que le m et le n se sont dénasalisés à l'intérieur des mots. C'est à l'intérieur d'un mot, plus souvent qu'à l'initiale, que la prononciation d'un phonème est relâchée. D'autre part, les consonnes m et n, lorsqu'elles sont à l'initiale d'un mot, sont parmi les phonèmes les plus stables qui soient : nous disons nez, neuf, mère, mer, mois, me, avec la même consonne nasale initiale qu'il y a six mille ans.

Parmi les très rares langues sans nasales, le quilieute, qui est une langue chimakuane, a eu des nasales autrefois. Elles se sont ensuite transformées en occlusives sonores, sans doute au 19e siècle : http://en.wikipedia.org/wiki/Chimakuan_languages#Proto-Chimakuan

Le rotokas central n'a pas de consonnes nasales, mais il semble que ce soit un phénomène récent, les sont b et m, autrefois distincts, étant confondus en un même son : http://en.wikipedia.org/wiki/Rotokas

Les langues apparentées au pirahã ayant disparu, il n'est pas possible de savoir si m et n sont les phonèmes sous-jacents et b et g les allophones, ou si le pirahä a confondu des sons autrefois distincts, b et m / g et n, comme l'a fait, de manière un peu différente, le rotokas central.

Le fait que le m et le n se trouvent à l'initiale des mots en pirahã me paraît un bon argument en faveur des phonèmes m et n comme formes de base sous-jacentes.

Ceci étant, on connaît des cas où un b initial s'est transformé en m : le basque makila (bâton de marche) viendrait du latin bacilla (petit bâton), mais cette étymologie est hypothétique. Je ne sais pas s'il existe des langues où les b se seraient transformés en m de façon systématique.


Dernière édition par Vilko le Lun 18 Nov 2013 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 4:46

Attention qu'il y a un tas de langues qui n'ont pas certains phonèmes sourds, mais où le phonème sonore peut avoir une valeur sourde selon la phonotactique. C'est donc plus compliqué qu'il n'y parait.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16284
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 12:34

Nemszev a écrit:
Attention qu'il y a un tas de langues qui n'ont pas certains phonèmes sourds, mais où le phonème sonore peut avoir une valeur sourde selon la phonotactique. C'est donc plus compliqué qu'il n'y parait.
Est-ce un fil uniquement phonologique ?

Pa'c'que j'ai bien une langue sans auxiliaire "avoir" : l'aneuvien.

Y a bien, en aneuvien, un auxiliaire "être" (espéranto, certains verbes francophones comme "arriver", voix passive d'un joli paquet de langues IE & construites°), mais chez moi, c'est celui... de l'imparfait, et il se transforme en particule : c'est le verbe qui est conjugué.

Bref : y a-t-il des langues qui se passent d'une caractéristique dans leur grammaire ? J'parie qu'oui ! Déjà l'subjonctif absent de plusieurs d'entre elles (remplacé par plusieurs modalités en kotava, mis en commun avec l'impératif en espéranto, mis en commun avec le conditionnel en comunleng et en ŧhub (mais répartis sur trois modes dans ce dernier), complètement escamoté en uropi).

Y a aussi les absences d'accords, qu'on trouve pour les adjectifs qualificatifs en uropi, et pour tous les mots en elko. Les noms kotava ne portent pas la marque du pluriel.

Et chez vous ?


°Pas en uropi, où l'auxiliaire de la voix passive est vido = devenir. En aneuvien, c'est (encore) une particule : çem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jexoglif



Messages : 56
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 12:56

Anoev a écrit:
Est-ce un fil uniquement phonologique ?
Pas du tout, j'avais commencé avec la phonologie mais on peut sans problème étendre à d'autre chose comme la grammaire. Mais ça doit rester des particularités que la langue partage avec peu d'autres voir aucune autre, car sinon on peut recenser tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16284
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Langues sans ...   Lun 18 Nov 2013 - 13:05

jexoglif a écrit:
Pas du tout, j'avais commencé avec la phonologie mais on peut sans problème étendre à d'autre chose comme la grammaire. Mais ça doit rester des particularités que la langue partage avec peu d'autres voir aucune autre, car sinon on peut recenser tout et n'importe quoi.
C'est vrai : toutefois, je pense être resté dans le sujet, tout du moins, au niveau des langues que je connais bien ou à peu près (surtout à peu près). Par contre, je n'ai pas évoqué les langues sans genre, étant donné que c'est une caractéristique générale dans les langues finnougriennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Langues sans ...   Aujourd'hui à 8:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Langues sans ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une langue sans verbes ni sujet, possible ?
» Africa - Origne des langues
» certification en langue avec relevés de notes sans ECTS
» Monolinguisme d’Etat et arabisation en Algérie. Place des langues et problématique identitaire dans les textes officiels algériens
» Langue romane sans terminaison de genre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: