L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Particularités phonologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Particularités phonologiques   Dim 1 Déc 2013 - 10:59

Par simple curiosité, et afin d'illustrer Idéopédia, je recherche des particularités phonologiques dans les différentes idéolangues. Ce n'est ici pas tant les phonèmes simples qui m'intéresse mais leurs transformations et leurs réactions une fois utilisés dans des mots. J'aimerais savoir s'il y a d'autres langues comme l'espéranto ou le Ba gai dun où on a un son pour un une lettre et une lettre pour un son ? Pour les autres dans quels cas les lettres changent-elles de prononciation ? Dans quel environnement ? Est-ce avec des diacritiques ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Particularités phonologiques   Dim 1 Déc 2013 - 11:23

Ziecken a écrit:
J'aimerais savoir s'il y a d'autres langues comme l'espéranto [...] où on a un son pour un une lettre et une lettre pour un son?
En fait, pour l'espéranto, je dirais plutôt : une lettre pour un phonème.

Mis à part les Italiens, les Grecs, les Russes, et éventuellement les Anglais*, je me demande qui peut bien prononcer, sans faire d'efforts surhumains, un -O (final de noms au nominatif singulier) comme [ɔ]. Pareil pour le /ɛ/.


*Vous m'direz : ça fait d'jà pas mal, mais c'est loin d'représenter toute l'Europe, voire le monde, même si d'autres langues ont un phénomène analogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Particularités phonologiques   Dim 1 Déc 2013 - 11:48

En elko :

Pour bien comprendre sa phonologie, il faut savoir qu'il y a principalement deux registres de langues utilisés : le registre soutenu et le registre courant.

:: Le registre soutenu ::

Le registre soutenu fonctionne phonologiquement comme l'espéranto. Il y a autant de sons que de lettres, tout se prononce exactement comme cela s'écrit. Toutefois ce registre est perçu comme pédant et est par conséquent réservé aux discours officiels.

:: Le registre courant ::

Le registre courant est celui pratiqué au quotidien, il connaît par conséquent un certain relâchement. On y observe certaines spécificités phonologiques :

L'euphonie digrammique

En elko, lorsque deux consonnes à point & mode l'articulation identiques se suivent, l'une voisée et l'autre non, le son de la seconde est souvent remplacé par une Chuintante. Cette chuintante /ʃ/ ou /ʒ/, sera choisie en fonction de la nature de la première : ce phénomène est appelé l'euphonie digrammique.
Ces digrammes sont appelés digrammes chuintés.

DigrammePrononciationDigrammePrononciation
BPPB
DTTD
GKKG
ZSʒSZʃ
Remarque : Les phonèmes /zʒ/ et /sʃ/ étant problématiques, seule la post-alvéolaire est prononcée.

ex : ladtao "une quantité de planches" se prononcera /ladʒaɔ/ (registre courant) ou /lad.taɔ/ (registre soutenu)


Amuïssement

Autre phénomène rencontré dans le registre courant de l'elko : l'amuissement. Ainsi la lettre o prononcée /ɔ/ s'amuit lorsque qu'elle affixe, en revanche lorsqu'elle appartient à une clé elle ne le peut pas. Bien que cela ne soit pas la notation la plus judicieuse (les parenthèses auraient sans doute été préférables) j'ai choisi l'exposant pour marquer le fait qu'elle est souvent prononcée très discrètement et c'est d'ailleurs ce qui l'a conduit à disparaître.

ex : kandulo "torche" se note donc /kandulɔ/, le o est soit discret soit complètement omis.

Glidaison

Enfin, une glidaison est observée dans le registre courant dans les hiatus comportant un /u/ ou un /i/. Ils y sont souvent glidés pour devenir respectivement /w/ et /j/.J'ai pris pour habitude de noté cela au moyen de l'exposant (aussi). Cela signifie que l'on peut soit prononcer la voyelle soit la glide. La version glidée est perçue comme plus cool et se rapproche du registre familier.

kaila "encore plus belle" se prononce kajla

toutefois ce registre comporte un risque : le ė qui se prononce /ɛʲ/ et il est alors possible de confondre des mots comme kėla "monstrueux" et keila "encore plus trouble"

Anoev a écrit:
Mis à part les Italiens, les Grecs, les Russes, et éventuellement les Anglais*, je me demande qui peut bien prononcer, sans faire d'efforts surhumains, un -O (final de noms au nominatif singulier) comme [ɔ]. Pareil pour le /ɛ/.
... les elkophones !

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Particularités phonologiques   Dim 1 Déc 2013 - 12:30

Citation :
Mis à part les Italiens, les Grecs, les Russes, et éventuellement les Anglais*, je me demande qui peut bien prononcer, sans faire d'efforts surhumains, un -O (final de noms au nominatif singulier) comme [ɔ]. Pareil pour le /ɛ/.
En fait, la prononciation la plus courante du O et du E en esperanto n'est pas /ɔ/ et /ɛ , mais /o/ et /e/.
Ceci étant dit, je pense que prononcer un /ɔ/ ou un /ɛ/ en fin de phrase ne poserait problème qu'aux locuteurs de langues germaniques et arabes.
Ce sont des sons courants, notamment dans toutes les langues africaines.


Pour répondre au sujet, en arwelo on a en théorie un phonème pour une lettre et vice-versa, mais il y a effectivement quelques exceptions qui permettent de faciliter la prononciation :

- Si le N précède un K ou un G, il peut être prononcé /ŋ/ (comme dans "camping") ou /n/, qu'il soit ou non entre deux racines d'une composition lexicale .
- Si le C, le S, le J ou le Z sont précédés d'un T ou d'un D, la prononciation doit être affriquée . Si une consonne voisée précède une consonne sourde, la première peut être assourdie.
- Si une consonne sourde précède une consonne voisée, la première peut être voisée.
- On peut prononcer un /ə/ svarabhaktique  (un schwa / e caduc, comme dans "je") dans le cas où l'on on n'est pas capable de prononcer une suite de consonnes, notamment due à une composition lexicale .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Particularités phonologiques   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Particularités phonologiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Particularités phonologiques
» tout une histoire sur les particularités physique des enfant
» Quelle est la particularité de cette phrase????????????????
» Comptines phonémiques, phonologiques, phonétiques, syntaxiques
» Particularité linguistique de l'arabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: