L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ar'Faan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 0:20

Ar'Faan : La langue

Bonjour à tous, je suis nouveau sur ce forum et je viens de me présenter  Very Happy Je vais vous présenter ma langue car j'aimerais avoir des retours et des critiques constructives.

Voici un fichier récapitulatif : docs.google.com/file/d/0BzbX_tVDYHswaVduUWk2Y2YtaU0/edit
Et le lexique : selestat.no-ip.org/ideolexique/index.php/Cat%C3%A9gorie:Ar%27Faan

I. L'alphabet et la ponctuation

L'alphabet est plutot simple puisque composé de 10 consonnes et 5 voyelles (avec leurs 5 variantes).

I.I Les consonnes

Les consonnes sont séparées en deux groupes : les dures et les douces. Chacune ayant son équivalent dans l'autre groupe.

I.I.I Les dures
T comme dans table
P comme dans premier
K comme dans karaoké
R comme dans rare
N comme dans non

I.I.II Les douces
D comme dans doux
F comme dans fin
S comme dans soirée
L comme dans lettre
M comme dans maison

I.II Les voyelles
Comme les consonnes, elles sont séparées en deux groupes équivalents à ceux d'au-dessus.

I.II.I Les courtes
a comme arbre
e comme messe
i comme dans fini
o comme dans oreille
v comme dans lumière

I.II.II Les longues
â comme dans âne
é comme dans été
î comme dans île
c comme dans jeux
u comme dans joujou

L'accent se fait toujours sur la première syllabe des mots.
Tous les mots commencent par une Majuscule et les noms propres sont en MAJUSCULE.
Si deux voyelles identiques se suivent, on pronnonce un "h" entre. EX: Faan (langue) -> "fahan
Si deux consonnes identiques se suivent, on prononce un "e" atone entre.

II. Les affixes
II.I Les préfixes
Les préfixes désignent l'article, le nombre et la fonction (cas) d'un mot. Ils sont séparés du mot par une apostrophe.
Il y a 3 genres en Ar'Faan. Le singulier (1 objet), le pluriel (2 ou +) et le général (tous les... EX: Le chat est un félidé.).
Il y a 8 cas :
- Le Nominatif : Sujet
- L'accusatif : le COD ou l'Attribut de Sujet
- Le datif : Le COI
- Le génitif : Compl. du nom ou Adjectif
- Le prépositionnel : Compl. Circonstanciel de lieu ou de temps (le temps étant considéré comme un lieu dans mon idéomonde), il comprend trois sous-groupes : le locatif, le directif et l'originatif (?). On les dinstingue grâce à la préposition qui précède le mot.
- L'instrumental : Compl. Circonstanciel de manière, cause, but, conséquence, accompagnement

Art.déf..    .Art.indéf.
SGPLGESGPL
NAr'Â'Ef'Vn'U'
AArs'As'Es'Vns'Us'
DArn'Âr'Er'Vr'Ur'
GAp'Âp'El'Vp'Up'
PAk'Âk'Ek'Vk'Uk'
IAks'Âks'Eks'Vks'Uks'
II.II Les infixes
Ils se placent devant la dernière voyelle interne d'un mot. Ils désignent les comparatifs, les contrariatifs, les mélioratifs, les superlatifs et les diminutifs. Pour les exemples, j'utilise le mot Neros (beau) et Dan (fille).

II.II.I Le comparatif
-C1+V = plus ... que
EX: Nernvos (plus beau que)
-C1+E = moins ...que
EX: Nerneos (moins beau que)

II.II.II Le superlatif
-C1 = le plus ...
EX: Nernos (le plus beau)

II.II.III Le mélioratif
-C1+A = très ...
EX: Nernaos (très beau -> magnifique)

II.II.IV Le contrariatif
-K+Â ou VKÂ si le prononciation est impossible = pas...
EX: Nerkâos (pas beau -> moche)

II.II.V Le diminutif
-C1+I = petit(e) ...
EX: Ddian (petite fille -> fillette)

II.III Les suffixes
Les suffixes indiquent le genre et l'emphatie.
Vran (humain)

II.III.I Le genre
Seuls les mots qui peuvent être masculins et féminins en français (instituteur, ouvrier, etc.) sont concernés par cette règle. Les autres sont toujours neutres.
- Le neutre est le mot tel qu'il est écrit dans le vocabulaire.
EX: Vran (humain)
- Le masculin inverse la dernière voyelle. (i<->î, o<->c, etc.)
EX: Vrân (homme)
- Le féminin inverse la dernière consonne. (m<->n, k<->s, etc. )
EX: Vram (femme)

II.III.II L'emphatie
Elle est utilisée pour insister sur un mot dans une phrase. On ajoute -V1.
EX: Vranv (Humain)

L'emphatie et le genre peuvent s'agglutiner.

III. La conjugaison
III.I Les temps
Les temps s'indiquent grâce à des préfixes.
- /- : le présent
- Ter' : l'habituel (comme le présent de l'anglais)
- Di' : le nécessaire (il faut que...)
- Nak' : l'irréfutable utilisé pour les vérités vraies (La terre est ronde.)
- Rv' : l'imparfait
- Rvn' : le passé simple/composé (comme l'aoriste du grec)
- Ra' : le futur
- Ran' : le futur imaginaire (comme le conditionnel du français)

III.II Les groupes
Il y a 4 groupes de verbes qui se conjuguent tous différemment.
- Le 1er G comprend tous les verbes d'état.
- Le 2ème G, les verbes qui impliquent une notion de déplacement.
- Le 3ème G, les verbes d'actions autres que ceux du 2ème G.
- Le 4ème G, les autres verbes.

III.III Les conjugaisons
Dans le vocabulaires les verbes sont désignés par leur forme singulière (FS) et leur forme plurielle (FP).
EX: Tis, Tî (être)
De manière générale le pluriel consiste en une suppression de la dernière consonne et une inversion de la dernière voyelle.
Il y a 2 types de conjugaisons : sans sujet et avec sujet. La conjugaison avec sujet utilise simplement la FS pour les sujets singuliers et la FP pour les pluriels. La conjugaison sans sujet est plus compliquée et possède une terminaison pour chaque personne.

III.III.I Conjugaison du 1G
Tis, Tî (être)
- Tis-/ (je suis)
- Tis-en (tu es)
- Tis-ek (il est)
- Tî-/ (nous sommes)
- Tî-ren (vous êtes)
- Tî-rek (ils sont)

III.III.II Conjugaison du 2G
Mir, Mî (se déplacer (+prépositionnel))
- Mir-en ( je me déplace)
- Mir-ené (tu te déplaces)
- Mir-enrek (il se déplace)
- Mî-kien (nous nous déplaçons)
- Mî-kiené (vous vous déplacez)
- Mî-kienrek (ils se déplacent)

III.III.III Conjugaison du 3G
Karan, Karâ (manger)
- Karan-ar (je mange)
- Karan-art (tu manges)
- Karan-arten (il mange)
- Karâ-ncr (nous mangeons)
- Karâ-ncrt (vous mangez)
- Karâ-ncrken (ils mangent)

III.III.IV Conjugaison du 4G
Den, Dé (aimer)
- Den-ik (j'aime)
- Den-irk (tu aimes)
- Den-irkes (il aime)
- Dé-kir (nous aimons)
- Dé-kirk (vous aimez)
- Dé-kires (ils aiment)

IV. Le groupe nominal
Il est formé d'un nom, d'un préfixe et éventuellement d'infixes, de suffixes et de Génitif. Les adjectifs et compl. du nom (Génitif) sont placé après le nom, dans l'ordre d'importance. L'accent est sur le nom.
EX:
- Ar'Vrân'Neros : Le bel homme
- Ar'Feen'Ap'IÂN : Le père de Jean

V. La syntaxe
L'ordre des mots dans une phrase est celui-ci : Nom.-Acc.-Dat.-Verbe-Prép.-Instr.
EX:
- K'Ar'Vram Vns'Truk'Kar K'Arn'Vrân Rvn'Krekarten En'Ak'Fuk Âaf'Aks'Kinak'Kater.
= Cette femme-un grand cadeau-A cet homme-a donné-Dans la maison-Pour l'anniversaire à lui.
= Dans la maison, cette femme a donné un grand cadeau à cet homme pour son anniversaire.

VI. Les pronoms personnels
Il n'y a pas de pronoms personnels au Nominatif.

ADGPI
1PSVnRvnKeKiéFek
2PSVnrRvntKatKinFeks
3PSVnerRvnetKaterKinrFekr
1PPURuKîr
2PPUrRunKânKînFés
3PPUrekRukKâreKîtrFér
VII. Les nombres
Les Arfaaniens comptent en base 6. 6 est le nombre sacré : il y a 6 réincarnations (chaque fois dans un corps plus important), 6 éléments, 6 dieux principaux, 6 plans du monde, 6 points cardinaux, etc.
Les composants d'un nombre sont séparés par une apostrophe.
1-Vn___7-Ksevn___13-Derksevn__24-Makse__180-Nrelef__1296-Fen____46656-Tek
2-Der__8-Kseder___14-Derkseder_30-Nrekse__216-Kcr____2592-Derfen_279836-Pel
3-Tik___9-Ksetik___15-Derksetik__36-Lef_____432-Derkcr_3888-Tikfen__1679616-Pek
4-Mâ___10-Ksema__16-Derksema_72-Derlef__648-Tikcr___5184-Mafen__10077696-Len
5-Nré___11-Ksenre_17-Derksenre_108-Tiklef__864-Makcr__6480-Nrefen__60466176-Mel
6-Kse___12-Derkse_18-Tikse_____144-Malef__1080-Nrekcr_7776-Mer

EX:
92 384 : 1x6^6 + 5x6^5 + 5x6^4 + 1x6^3 + 4x6^2 + 1x6^1 + 2x6^0
= 1551412
= Tek'Nremer'Nrefen'Kcr'Malef'Kseder

Les nombres sont utilisés comme adjectifs.
EX:
- U'Vran'Tik = Trois humains

VIII. Les phrases complexes
VIII.I Les juxtaposées
Pour sépare deux phrases ayant un lien, on utilise l'équivalent de la virgule : le demi-point "-".

VIII.II Les coordonnées
On utilise un demi-point suivi d'une conjonction de coordination.
EX: .K'Ar'Vrân Kar Tis - Rcn Neros Kâ'Tisen. = Cet homme est grand, mais il n'est pas beau.

VIII.III Les relatives
On utilise un demi-point, directement suivi d'un préfixe au cas qu'il prend dans la phrase relative. La relative suit directement le nom qu'elle défini.
EX: .Ar'Vrân - Ar Neros Tis - Vns'Fuk Trefanar. = L'homme qui est beau construit une maison.

VIII.IV Les circonstancielles
Elles sont séparées de la phrase principale par des demi-points.
EX: .Ar'Vran Vns'Kek Raker - Neel Tirvnek -. L'homme (général) mange quelque chose quand il a faim.

IX. L'exclusif
Il est traduit par "seulement" ou "ne...que". C'est un pré-préfixe. Il se note "Rel' ".
EX: .Rel'Vn'Kâek Rv'Tis. = Il n'y avait qu'un désert. / Il y avait seulement un désert.

X. La négation
La négation se note "Kâ' ". Elle se place devant le verbe et devant le préfixe verbal s'il y en a.
EX: .K'Ar'Vram Vns'Fuk Kâ'Draf. = Cette femme n'a pas de maison.

Bonus : Texte
Voici le début du texte mythologique Arfaanien qui décrit la création du monde. A vous de traduire !  santa 
PS : Vous aurez besoin du fichier récapitulatif et du lexique au dessus du message.

.Rel'Vn'Kâek Rv'Tis Ak'Kâir.
.Den Vn'Mckel Rvn'Karolar - Dai "Ran" Rvn'Tisek.
.Rv'Nafelen - Kvn "Dineris" Dai "Kran" - Ap'Din Dai Ap'Kran - Kater Rvn'Kî.

Voilà pour le moment =)


Dernière édition par AR'NREÂR le Mer 18 Déc 2013 - 19:50, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11678
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 0:29

AR'NREÂR a écrit:
L'accent se fait toujours sur la première syllabe des mots.

Alors pourquoi as-tu écrit que ton pseudo se prononçait /aʁ'nʁɛɑʁ/, avec l'accent, donc, sur la deuxième syllabe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 0:36

L'accent se fait sur la première syllabe des mots, donc : /aʁ'nʁɛɑʁ/ le "a" long n'est pas accentué ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11678
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 0:39

AR'NREÂR a écrit:
L'accent se fait sur la première syllabe des mots, donc : /aʁ'nʁɛɑʁ/ le "a" long n'est pas accentué ici.

Si le a est long, tu devrais écrire a:
Donc, ton nom, c'est deux mots, et l'accent est sur le /ɛ/?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 0:52

En fait, Ar'Nreâr est un mot composé du nom "Nreâr" (créateur), et de "Ar" l'article défini singulier au Nominatif. Mon erreur est due au fait que je ne connaisse pas bien l'APi.
Sinon, y a-t-il des commentaires sur Ar'Faan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 1:36

...


Dernière édition par od² le Lun 17 Fév 2014 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 1:40

AR'NREÂR a écrit:
Tous les mots commencent par une Majuscule et les noms propres sont en MAJUSCULE.
Si deux voyelles identiques se suivent, on pronnonce un "h" entre. EX: Faan (langue) -> "fahan
Si deux consonnes identiques se suivent, on prononce un "e" atone entre


Si j'ai bien compris, Ar'faan se prononce /aʁfaʔan/ et le /ə/ se trouve exclusivement en tant que svarabhakti entre deux consonnes identiques.

Le V est une voyelle, de même que le C.

Original. Toutefois, j'ai pas bien compris la notion de consonnes "dures" et "douces", ça m'échappe un peu. En repérant les premières lettres (T, P, K) j'ai tout d'abord cru qu'il s'agissait d'occlusives, mais à la suite, j'y ai trouvé une fricative (le R) et une nasale (le N). De même, dans les "douces", où je m'attendait surtout à trouver des fricatives (comme le F ou le S) ou une latérale (comme le L), j'ai eu la surprise d'y trouver une occlusive comme le D. Si on prend le problème d'une autre manière, en supposant les "douces" comme voisées et les "dures" comme non voisées, on a aussi des surprises. Alors ma question est : quel critère as-tu pris pour faire ta classification des consonnes ? Est-ce un critère personnel ? est-il lié à l'idéomonde que tu as créé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 2:09

La notion de consonnes dures et douces n'a pas vraiment de raport avec les types de consonnes. C'est la classification des consonnes selon la dureté du son. Le k, n, r, t, p sont durs et correspondent respectivement à s, m, l, d, f (plus douces). L'inverse de t est donc d etc.
Ça a aussi un sens théologique. Les Arfaaniens croient en 10 dieux principaux (comme 10 consonnes) et quelques dieux mineurs. La famille des dieux est composée de 5 hommes et 5 femmes. Les noms des hommes commencent par des consonnes dures (KRAN, NIEN, etc.) et les noms des femmes (leurs femmes) commencent par des douces (DINER, SILER, etc.).
Les Arfaaniens accordent beaucoup d'importance à la religion, mais également à la science. Il veulent toujours des réponses aux questions auxquelles la religion ne sait par répondre. L'irréductible est le temps qu'ils utilisent pour transcrire les lois de l'univers.
Pour se situer dans le temps, les Arfaaniens vivent à une époque correspondant à peu près à l'antiquité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 2:10

*irrefutable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 2:32

AR'NREÂR a écrit:

Mir, Mî (se déplacer vers +locatif)
Juste une remarque : techniquement, le locatif, c'est quand on est déjà quelque part. Quand on se déplace vers un endroit différent, c'est un allatif ou un directif, il me semble (mais on peut se déplacer dans un locatif, si l'endroit est suffisamment étendu pour y rester en s'y déplaçant).

Ah et n'oublie pas que tu peux éditer tes messages, pour éviter les "*irréfutable".

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 9:33

En fait, j'ai utilisé le locatif pour regrouper le déplacement de l'accusatif, la situation du datif et l'éloignement (origine) du génitif. Pour differiécer les 3, il faut se reporter a la preposition sui précède. C'est vrai que ça peut porter à confusion. Le mieux serait donc d'utiliser un autre mot que locatif. Avez-vous des idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 12:14

Tu dis dis que l'alphabet Ar'Faan compte 15 lettres (10 consonnes et 5 voyelles), or :

- Parmi les 5 voyelles longues, deux sont représentées par des lettres supplémentaires : le C qui représente le /ø/ et le V qui représente le /y/.

Je compte donc 17 lettre, sans compter les 3 voyelles diacritées : Â, É et Î, font-elles partie de l'alphabet (qui passerait alors à 20 lettres) où sont-elles considérées comme en français comme de simple variantes diacritées des lettres A, E et I ?

Une autre chose que je n'ai pas compris : Tu dis qu'il existe en phonologie Ar'Faan deux types de voyelles : les courtes et les longues. Pour les courtes, pas de problème c'est très clair, en revanche pour les longues, en dehors du i aucune voyelle longue n'a d'équivalent court :

La lettre "É" se prononce /e:/ existe-t-il un son /e/ court ?

Où alors peut-être que le E peut-il être indifféremment ouvert ou fermé et que son accent aigu marque simplement la longueur :

E /ɛ/ ou /e/ et É /ɛ:/ ou /e:/ ? (ça c'est ce qui m'aurait semblé plus logique selon ta description)

ou

E /ɛ/ et É /e:/ ? (ça c'est ce que j'ai compris avec les exemples que tu as donné)

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Silvano



Messages : 11678
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 15:46

Ziecken a écrit:

Une autre chose que je n'ai pas compris :  Tu dis qu'il existe en phonologie Ar'Faan deux types de voyelles : les courtes et les longues. Pour les courtes, pas de problème c'est très clair, en revanche pour les longues, en dehors du i aucune voyelle longue n'a d'équivalent court :

La lettre "É" se prononce /e:/ existe-t-il un son /e/ court ?

Les voyelles courtes et longues d'une langue ne sont pas toujours les mêmes. En hongrois, par exemple, on a
a, e, i, o, ö, u et ü comme voyelles courtes
et á, é, í, ó, ő, ú et ű comme voyelles longues.
Or, si les cinq dernières correspondent bien, on a, pour les deux premières, les oppositions ɒ / aː et ɛ / eː
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 16:28

Oui c'est ça Silvano. Les voyelles longues sont les inverses des courtes.
A-Â, E-É, O-C, I-Î et V-U.
Les 5 longues ne sont pas vraiment considérés comme des lettre puisqu'elles ne sont que des variantes des courtes. Donc les 10 consonnes + les 5 voyelles courtes = 15 lettres.
C'est donc comme ça : E /ɛ/ et É /e:/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11678
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 16:35

Ceci dit, personnellement, j'aurais utilisé les mêmes lettres pour les courtes et pour les longues correspondantes. Le circonflexe est bien (et facile d'accès sur un clavier configuré pour le français), mais un mācrōn serait plus parlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 17:45

Je serai beaucoup moins tatillon que mes prédécesseur je pense. J'aime plutôt bien l'Ar'faan. Je trouve le système de cas assez sympa, de même pour l'utilisation des affixes: c'est dosé de manière à permettre une certaine flexibilité sans pour autant être lourd d'affixes trop précis.
En revanche je suis un peu circonspect sur la prononciation: personnellement je ne fais aucune différence entre arbre et âne ni entre île et fini, s'agit-il seulement d'une voyelle plus longue ou le son est un peu changé ?
Quoiqu'il en soit joli travail! Je suis du coup curieux de découvrir des phrases entières, ainsi que ton idéomonde!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 18:56

Puisque le sens de ton "locatif" doit être précisé par une préposition... pourquoi ne pas l'appeler "prépositionnel" ? C'est ainsi qu'est décrit en français un des cas russes, qui ne peut s'employer seul.
J'aime beaucoup ton système de consonnes douces/dures, il me fait un peu penser aux processus à l'oeuvre dans les langues ouraliennes (pensez au génitif finnois et son alternance consonnantique !).

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 22:38

Merci pour vos commentaires !
Je continuerai à rédiger tout cela ce week-end car j'ai un examen d'allemand demain.
Voici la prononciation des voyelles :
- I : on prononce un i court. Il est utilisé comme semi-voyelle quand il est devant une autre, comme le Yod du grec.
- Î : on prononce le même i mais plus long. Il ne peut pas être une semi-voyelle.
- O : un o simple.
- C : on prononce eu. Il est long.
- V : un u normal.
- U : "ou"
- E : "è" français.
- é : "é" français et long.
- A : "a"
- Â : "a:" long.
J'espère avoir été clair Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Jeu 12 Déc 2013 - 22:58

AR'NREÂR a écrit:
Merci pour vos commentaires !
Je continuerai à rédiger tout cela ce week-end car j'ai un examen d'allemand demain.
Voici la prononciation des voyelles :
- I : on prononce un i court. Il est utilisé comme semi-voyelle quand il est devant une autre, comme le Yod du grec.
- Î : on prononce le même i mais plus long. Il ne peut pas être une semi-voyelle.
- O : un o simple.
- C : on prononce eu. Il est long.
- V : un u normal.
- U : "ou"
- E : "è" français.
- é : "é" français et long.
- A : "a"
- Â : "a:" long.
J'espère avoir été clair Smile

Voyons ce que ça donne, côté API (où j'm'y r'trouve mieux, y compris qu'en transcription francisée) :

I : [i] ou [j]
Î : [iː]
O : là, j'ai un doute : soit [ɔ] (porte), soit [o] (pot), soit les deux. Du coup, dans l'doute, je mets /o/.
C : [øː]
V : [y]
U : [u]
E : [ɛ]
É : [eː]
A : /a/
 : /aː/.

Question : pourquoi le E a un accent aigu pour l'allongement, alors que le A, et le I ont un accent circonflexe pour le même état ? Est-ce à cause du changement d'aperture (plus fermé que le E court) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AR'NREÂR



Messages : 19
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Ven 13 Déc 2013 - 0:40

Merci pour la transcription API !
Pour le "o", personnellement, je ne vois pas vraiment de différence entre porte et pot, mais c'est peut-être dû à mon accent. Disons que ça peut être les 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ar'Faan    Ven 13 Déc 2013 - 11:10

Personnellement, j'aime bien ta création que je trouve plutôt euphonique et assez facile d'accès, le système verbal me semble tenir à la fois des langues indo-européennes (les différents groupes de conjugaisons) et du copte (pour les préfixes modaux)... A voir ce que cela donne en phrases complètes, insérées dans ton idéomonde !

lloára ! (amitiés, en Mannace)
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Ven 13 Déc 2013 - 14:24

(Euh AR'NREÂR, tu lis tes messages privés ?)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3308
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Ven 13 Déc 2013 - 14:24

AR'NREÂR a écrit:
Merci pour la transcription API !
Pour le "o", personnellement, je ne vois pas vraiment de différence entre porte et pot, mais c'est peut-être dû à mon accent. Disons que ça peut être les 2.
Tu ne distingues pas ces mots là ?
paume / pomme
saute / sotte
nôtre / notre
vôtre / votre
l’auge / loge
heaume / homme
rauque / roc
côte / cote
haute / hotte
taupe / top
saule / sol
hausse / os
Maure / mort
Maude / mode
cône / conne
beauf / bof … ?

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Ven 13 Déc 2013 - 14:28

À Liège (et dans d'autres endroit en Belgique), le o de "pot" est ouvert comme dans "porte" (cf. le français liégeois).

Cependant, le au de paume et le o de pomme sont bien distinct dans cette prononciation, et on a même tendance à allonger le o quand il est fermé ("paûûme").
Je sais que dans pas mal d'endroits en France, "pomme" et "paume" sont homophones.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Ar'Faan    Ven 13 Déc 2013 - 14:40

Nemszev a écrit:
À Liège (et dans d'autres endroit en Belgique), le o de "pot" est ouvert comme dans "porte" (cf. le français liégeois).

Cependant, le au de paume et le o de pomme sont bien distinct dans cette prononciation, et on a même tendance à allonger le o quand il est fermé ("paûûme").
Je sais que dans pas mal d'endroits en France, "pomme" et "paume" sont homophones.

Pas chez moi en tout cas, ça fonctionne tout comme à Liège visiblement.

Mais la différence entre porte/pot et les mots que tu as cité Djino, c'est que dans les seconds on a soit ô soit au, ce qui n'a pas le même son qu'un simple o, qui dans certains coins se prononcent exactement pareil. Du coup, chez vous pot ça fait peau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ar'Faan    Aujourd'hui à 11:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Ar'Faan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: