L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Langues fictives : une vidéo explicative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

11012014
MessageLangues fictives : une vidéo explicative

Plutôt bien conçue et expliquée en anglais (avec sous-titres en français). Une bonne introduction à l'art de la création linguistique.



_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» schizophrénie,maladie mentale, ou paranormal?
» Vidéo abattoir en Angleterre à faire tourner !
» Vidéo documentaire "Les supernovae"
» Vidéo documentaire "Atome La clé du cosmos"
» Vidéo documentaire "Galaxies"
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Langues fictives : une vidéo explicative :: Commentaires

Petite remarque: "know" ne devient pas "knew" au passé de manière purement aléatoire... L'umlaut (changement rencontré dans les langues germaniques) de la voyelle "o" en "e" est un ancien moyen de former le passé qui n'est plus productif, le verbe étant donc considéré comme irrégulier. On peut cependant trouver d'autres exemples (throw > threw), même dans les pluriels de noms (foot > feet). Je déconseille donc d'inventer des irrégularités, sauf si vous pouvez les expliquer par l'histoire de la langue elle-même.
Cette vidéo est très intéressante en dépit de quelques erreurs dont celle que tu as cité Nemszev.
Pour cela, un excellent moyen (quoique fastidieux) est de commencer par créer une langue complète et assez régulière, puis de lui appliquer un certain nombre de changements phonétiques, sémantiques et syntaxiques lesquels surgiront tant que les langues seront langues (n'en déplaise aux créateurs de langues logiques  Wink ), ne pas oublier de réanalyser les formes ainsi obtenus, et le résultat ressemblera à s'y méprendre à une langue nat'.
David Peterson, le créateur du Dothraki, en montre un petit exemple lorsqu'il discute de la création du pronom de politesse. Et lors d'une Language Creation Conference, un invité fit une petite présentation à ce sujet (hélàs, en plus d'être technique, elle est aussi en anglais).
Qui a déjà essayé cela ? Il me semble que Kotave a fait dériver son chilloïen d'états de langue antérieurs, je suis curieux de savoir jusqu'à quel point des irrégularités se sont incrustées.

Pour ma part, un de mes projets les plus fou est une famille de langue étendue sur 6 000 ans, depuis une proto-langue primitive... bien parti pour durer toute une vie, au train où j'en suis !
...


Dernière édition par od² le Lun 10 Mar 2014 - 1:30, édité 1 fois
Nemszev a écrit:
Petite remarque: "know" ne devient pas "knew" au passé de manière purement aléatoire... L'umlaut (changement rencontré dans les langues germaniques) de la voyelle "o" en "e" est un ancien moyen de former le passé qui n'est plus productif, le verbe étant donc considéré comme irrégulier. On peut cependant trouver d'autres exemples (throw > threw), même dans les pluriels de noms (foot > feet). Je déconseille donc d'inventer des irrégularités, sauf si vous pouvez les expliquer par l'histoire de la langue elle-même.

Effectivement, j'ai eu la même réflexion, et je me demande si Tolkien avait une motivation pour cette irrégularité.


Mardikhouran a écrit:
Pour cela, un excellent moyen (quoique fastidieux) est de commencer par créer une langue complète et assez régulière, puis de lui appliquer un certain nombre de changements phonétiques, sémantiques et syntaxiques lesquels surgiront tant que les langues seront langues (n'en déplaise aux créateurs de langues logiques   ), ne pas oublier de réanalyser les formes ainsi obtenus, et le résultat ressemblera à s'y méprendre à une langue nat'.

Je crois que c'est ce que je tente de faire avec mes langues Razz Et puis c'est presque instinctif quand on est féru d'étymologie Smile. Mais je crois que je forçais un peu trop ce genre d'évolutions en sprante :/


Mardikhouran a écrit:
Qui a déjà essayé cela ? Il me semble que Kotave a fait dériver son chilloïen d'états de langue antérieurs, je suis curieux de savoir jusqu'à quel point des irrégularités se sont incrustées.

J'aime beaucoup le recyclage de langues, en effet Very Happy, puisque le chilloïen provient d'une langue antérieure, le celluïen, inspirée par une autre langue que j'avais commencée le sprante (et qui n'existe pas dans cette univers), elle-même dérivée du pentadrarien. Le celluïen provient lui-même d'un ilkide farci d'indo-européen, l'ilkide tirant lui-même ses origines de dialectes priosques (étant parlé sur le continent de Priomie). Le chilloïen a aussi reçu des influences mianes, au cours de son histoire fictive. La Mianie étant une Double-Île où l'on parle miava, une autre langue que j'avais abandonnée. Le miava avait lui-même été créé à partir de restes d'acrig, une autre langue de mon cru, les Acrigiens ayant dans leur histoire envahi l'île des Méans.
Je m'inspire aussi pour le chilloïen de racines elkannes et kotaviennes, la plupart du temps non avouées, et je fais intervenir aussi beaucoup le français et le danois dans l'évolution de la langue.
Et The Lord of the Rings n'est pas une trilogie, mais une seule histoire divisée en six sections (qui à l'origine avaient chacune son titre). Si on l'a vendu en trois tomes, c'est uniquement pour des questions de marketing et de reliure.
...


Dernière édition par od² le Mar 11 Mar 2014 - 21:46, édité 1 fois
od² a écrit:
Silvano a écrit:
on l'a vendu en trois tomes
Du coup on peut dire que c'est une trilogie (la situation avant édition n'étant par nature pas publique...)
Peut-être dira-ton un jour que le hobbit en est une aussi (une fois qu'on aura fait un sort à la littérature...)

Une trilogie se compose de trois histoires distinctes, par de trois reliures. Les encyclopédies traditionnelles étaient-elles des polylogies?

Quant au passé irrégulier de istu en elfique, je vois très bien comment istuna peut devenir sinta, par simple inversion des consonnes, raccourcissement d'un mot fréquent et conservation de l'accent tonique. Comme le latin nolo, contraction de non volo («je ne veux pas», l'une des deux réponses possibles à la classique question posée lors des mariages.).
...


Dernière édition par od² le Mar 11 Mar 2014 - 21:47, édité 1 fois
Silvano a écrit:
Quant au passé irrégulier de istu en elfique, je vois très bien comment istuna peut devenir sinta, par simple inversion des consonnes, raccourcissement d'un mot fréquent et conservation de l'accent tonique. Comme le latin nolo, contraction denon volo («je ne veux pas», l'une des deux réponses possibles à la classique question posée lors des mariages.).

Ça me paraissait aussi possible comme irrégularité, sans qu'elle soit trop tirée par les cheveux. Y a-t-il d'autre irrégularités similaires en elfique (je ne sais plus duquel on parle ici) ?
...
Re: Langues fictives : une vidéo explicative
Message Aujourd'hui à 8:56  Contenu sponsorisé
 

Langues fictives : une vidéo explicative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Actualités-
Sauter vers: