L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uropi 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 20 ... 36  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mar 11 Mar 2014 - 15:38

Si on arrêtait là les bisbilles ? Tout le monde ne connaît pas les sites évoqués, et pour certains d'entre nous, c'est au mieux de l'histoire ancienne, au pire une importance proche du zéro absolu.

Fin de la confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mar 11 Mar 2014 - 16:32

Anoev a écrit:
Si on arrêtait là les bisbilles ? Tout le monde ne connaît pas les sites évoqués, et pour certains d'entre nous, c'est au mieux de l'histoire ancienne, au pire une importance proche du zéro absolu.

Puis-je quand même espérer une réponse quant au traitement des mots modifiés?

Doj-pater a écrit:
Citation :
Alors, dites-moi ce que vous avez fait, pour diffuser l'uropi, qui allait à l'encontre de la volonté de M. Landais, ou plutôt à propos de quoi il vous a totalement laissé carte blanche. Comme monter un site web de manière autonome.

Cette phrase est assez symptomatique: Pourquoi voulez-vous que nous allions à l'encontre les uns des autres ?
C'est votre obsession pour les "batailles" ? L'Uropi, c'est ce qui rassemble les Uropistes, pas ce qui les divise. Nous pouvons très bien avoir des points de vue différents au départ: nous discutons et nous arrivons à un consensus. Ce n'est pas JL seul qui tranche.

Et pourquoi faut-il nécessairement un consensus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mar 11 Mar 2014 - 19:52

...


Dernière édition par od² le Mar 6 Mai 2014 - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 0:03

Réponse à od² en messagerie privée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Bab



Messages : 589
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 10:30

Silvano a écrit:
Et pourquoi faut-il nécessairement un consensus?

Pour ma part, quand je publie quelque chose en Uropi, j'aime demander l'avis des personnes directement ou indirectement intéressées. De plus, ne considérant pas que j'ai la science infuse, je sollicite aussi leurs éventuelles corrections avec plaisir. Cela montre, d'une part, qu'ils ont accordé une certaine attention à mon humble travail, et, d'autre part, en corrigeant mes erreurs, j'ai l'impression de leur manifester un certain respect, à eux et aussi aux autres futurs lecteurs éventuels, en tentant de leur proposer un travail de qualité.

Par ailleurs, si je veux publier quelque chose sur l'Uropi, je trouve tout naturel de m'adresser d'abord aux spécialistes, pour éviter de propager des inepties. Et je comprendrais tout à fait, si je ne le faisais pas, qu'ils réagissent d'une manière ou d'une autre.

Donc, en dehors du choix final d'un mot nouveau (ou, plus rarement, modifié), il n'est pas question d'un "consensus" (finalement bien nécessaire dans ce cas précis), mais juste d'un avis, d'un conseil ou de remarques constructives... et qui n'émaneraient pas forcément (que) du comité linguistique.

Après, chacun est libre de faire comme il l'entend ... et il faut ensuite assumer ses choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 12:11

elBab a écrit:
Pour ma part, quand je publie quelque chose en Uropi, [...]

Je m'étais promis de ne plus intervenir sur les sujets touchant à l'uropi, mais là l'interrrogation me démange trop.

Mettez-nous les liens de vos contributions publiées (peut-être pas toutes, mais au moins deux ou trois), afin que l'on puisse juger sur pièce. Merci de vous en tenir au factuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 12:22

Anoev a écrit:
Si on arrêtait là les bisbilles ? Tout le monde ne connaît pas les sites évoqués, et pour certains d'entre nous, c'est au mieux de l'histoire ancienne, au pire une importance proche du zéro absolu.

Tout à fait d'accord ! Very Happy 
Sylvain, nous avons sans doute un contentieux personnel (le wiki, le CLU, etc.) qui n'intéresse personne sur l'Atelier et n'a rien à voir avec le fonctionnement de l'Uropi, donc n'a rien à faire ici.

Un peu d'étymologie
En Uropi, avec le préfixe ko- (avec, ensemble, mouvement centripète) et le verbe varko = travailler, nous formons le verbe kovarko* = coopérer, collaborer, travailler ensemble (bLat collaborare, al mitarbeiten, nd medewerken, su samarbeta, ru сотрудничать, slo sodelovati, let sadarboties, gr συνεργάζομαι, alb bashkëpunoj…)

Travailler ensemble, c'est comme ça que nous fonctionnons: nous ne passons pas notre temps à nous tirer dans las pattes et à nous battre comme des chiffonniers.
Quand l'un de nous a une idée, il s'empresse de la partager avec les autres et on la discute. C'est comme ça que l'on fait progresser les choses; c'est comme ça que l'Uropi a évolué depuis la version de 1986 sortie du cerveau "génial"  Question Embarassed  de JL.

Quand l'un de nous a une idée, il ne s'écrie pas "Wow ! Je suis le génie du 21e siècle !" et ne va pas bricoler son Uropi tout seul dans son garage.

Je sais que les notions de partage, de travailler ensemble pour le bien commun ne sont pas à la mode, que les autres, c'est la chose qu'on écrase pour pouvoir promouvoir son ego… Mais nous qui construisons une langue commune, qui voulons créer des liens entre les peuples (Kreato vige intra polke), nous n'avons pas le choix: il nous faut fonctionner ainsi, tout comme l'a fait Eliezer Ben Yehuda en recréant l'hébreu moderne.

* Kovarko donne kovarkor… aaarrgh, un autre terminator  affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 13:12

Doj-pater a écrit:
Travailler ensemble, c'est comme ça que nous fonctionnons: nous ne passons pas notre temps à nous tirer dans les pattes et à nous battre comme des chiffonniers.
Quand l'un de nous a une idée, il s'empresse de la partager avec les autres et on la discute. C'est comme ça que l'on fait progresser les choses; c'est comme ça que l'Uropi a évolué depuis la version de 1986 sortie du cerveau "génial"  Question Embarassed  de JL.

Quand l'un de nous a une idée, il ne s'écrie pas "Wow ! Je suis le génie du 21e siècle !" et ne va pas bricoler son Uropi tout seul dans son garage.
'fectiv'ment. C'est d'ailleurs la raison d'être du présent forum. On sort les règles grammaticales & lexicales d'une langue pour les soumettre car le créateur de la langue n'a pas toujours le "recul" pour repérer ce qui ne "colle" pas dans une règle : il est en plein n'dans. Alors qu'est-ce qui s'passe ?

Il observe l'avis, il compare avec ce qui existe déjà dans sa langue et...

  • il admet qu'effectivement il y a une contradiction profonde ou bien une divergence gênante entre ce qui existe déjà et ce qui vient d'être publié : il modifie tout de suite ou après un délai raisonnable.
  • Il considère que la divergence n'est pas notable, ou bien que c'est conforme à ce qui existe déjà, alors il ne change rien et se contente de remercier l'interlocuteur de son intérêt pour la langue.


L'aneuvien est certes plus personnel (persolangue) mais par son fonctionnement, il est relativement proche de l'uropi. Il est simplement un petit peu moins "stable", pas pour la grammaire, qui elle, à mon sens, "tient la route", mais pour certains mots dont l'orthographe change au gré des simplifications ou d'une certaine logique. Doj-pater, excuse cette digression : ce matin, j'ai dû changer deux paires de mots aneuviens :
ovdík/ovdíkat (tutoyer/tutoiement) en osdík/osdíkat
orevdík/orevdíkat
(voussvoyer/voussvoiement) en oresdík/oresdíkat.
Tout ça parce que je viens de m'rendre compte seulement main'nant  Shocked que le V (venu du circonstanciel de o ou or) était complètement hors de propos quand on dit "dire «tu»" et "dire «vous»".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bab



Messages : 589
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 13:49

Troubadour a écrit:
Mettez-nous les liens de vos contributions publiées (peut-être pas toutes, mais au moins deux ou trois), afin que l'on puisse juger sur pièce. Merci de vous en tenir au factuel.

Tous ces liens ont été cités régulièrement au cours de ces fils 'Uropi'...
Néanmoins, voir ou revoir ici, entre autres liens, ou là, et encore de ce côté, ou bien dans ce coin-là...
... et en guise de résumé, ceci.

Là ne sont pas que mes modestes contributions. Il y en a d'autres très ou plus intéressantes.
Faites votre choix, et "jugez sur pièce". Tout commentaire, remarque ou critique constructives sont bienvenues.
Smile


N.B. : pour info, mes "contributions" personnelles : « Miste id liuve », Humòr, « De erk id de rosk » ... entre autres.


Dernière édition par elBab le Mer 12 Mar 2014 - 14:14, édité 2 fois (Raison : ajout précisions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 14:40

elBab a écrit:
Troubadour a écrit:
Mettez-nous les liens de vos contributions publiées (peut-être pas toutes, mais au moins deux ou trois), afin que l'on puisse juger sur pièce. Merci de vous en tenir au factuel.

Tous ces liens ont été cités régulièrement au cours de ces fils 'Uropi'...
Néanmoins, voir ou revoir ici, entre autres liens, ou là, et encore de ce côté, ou bien dans ce coin-là...
... et en guise de résumé, ceci.

Là ne sont pas que mes modestes contributions. Il y en a d'autres très ou plus intéressantes.
Faites votre choix, et "jugez sur pièce". Tout commentaire, remarque ou critique constructives sont bienvenues.
Smile


N.B. : mes "contributions" personnelles : « Miste id liuve », Humòr, « De erk id de rosk » ... entre autres.

Si j'ai bien compris, concernant les premiers liens cités, vous êtes l'administrateur et responsable légal du site hébergé chez Google. Et les documents (non signés) qui y sont présents ne sont pas de vous. Quoique, faute de mention explicite d'auteur, on pourrait vous les attribuer par défaut, sutout au regard de votre phrase, telle qu'elle est placée dans le message
Citation :
Là ne sont pas que mes modestes contributions. Il y en a d'autres très ou plus intéressantes.

Pourtant, votre traduction et vidéo du poème de Baudelaire (joliment déclamé) atteste que vous êtes soucieux du respect des normes légales (avec toutes les mentions et paternités à la fin). De même la mention de votre nom comme traducteur de la fable de La Fontaine (d'où j'en déduis présomptivement que lorsqu'aucune telle mention ne figure sur un texte présent sur son blog, alors il s'agit d'une contribution de J.Landais/Urkreator).

Ces traductions publiées ont donc été visées par le ULK, si j'ai bien compris nombre d'interventions précédentes?

J'aurai une autre question: puisque vous avez traduit des poèmes et fables, exercice pas facile et dénotant que vous devez avoir une bonne maîtrise de la langue, pourquoi ne vous lancez-vous pas dans quelque chose d'un peu plus ambitieux, la traduction d'une nouvelle par exemple? Je peux attester que ce genre de confrontation est particulièrement formateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 16:24

Peut-on revenir à ma question sur la langue et sa gestion: que fait-on des mots modifiés? Les retire-t-on les textes anciens, met-on les deux formes dans les dicos?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Bab



Messages : 589
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 18:08

Troubadour a écrit:
Ces traductions publiées ont donc été visées par le ULK, si j'ai bien compris nombre d'interventions précédentes?

Réponse :
ElBab a écrit:
(...) d'un avis, d'un conseil ou de remarques constructives... et qui n'émaneraient pas forcément (que) du comité linguistique.



Troubadour a écrit:
Si j'ai bien compris, concernant les premiers liens cités, vous êtes l'administrateur et responsable légal du site hébergé chez Google.

Réponse :
Doj-pater a écrit:
Travailler ensemble, c'est comme ça que nous fonctionnons (...)



Troubadour a écrit:
puisque vous avez traduit des poèmes et fables, exercice pas facile et dénotant que vous devez avoir une bonne maîtrise de la langue, pourquoi ne vous lancez-vous pas dans quelque chose d'un peu plus ambitieux, la traduction d'une nouvelle par exemple?

Pourquoi pas, si le temps me le permet...



Silvano a écrit:
Peut-on revenir à ma question sur la langue et sa gestion: que fait-on des mots modifiés? Les retire-t-on les textes anciens, met-on les deux formes dans les dicos?

Un mot ancien peut juste faire l'objet d'une note dans le texte, indiquant que ce mot est devenu obsolète et qu'il est à présent remplacé par le mot nouveau ... Est-il utile de faire apparaître les mots anciens, et surtout l'ancienne version des mots modifiés (qui ne servira plus), dans tous les dictionnaires ? Est-ce le cas pour les autres langues ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 18:24

elBab a écrit:
Un mot ancien peut juste faire l'objet d'une note dans le texte, indiquant que ce mot est devenu obsolète et qu'il est à présent remplacé par le mot nouveau ... Est-il utile de faire apparaître les mots anciens, et surtout l'ancienne version des mots modifiés (qui ne servira plus), dans tous les dictionnaires ? Est-ce le cas pour les autres langues ?

Il peut faire l'objet d'une note? Certainement. Tout est possible. Mais qui ajoute ces notes? Si on ne fait pas une révision systématique des textes anciens, il est selon moi nécessaire de laisser les mots dans les dicos. Pour le bien des lecteurs futurs.

Les autres langues? Je peux parler pour l'espéranto, où on n'a retiré aucune racine. Si certaines tombent en désuétude (comme iĥtiokolo), c'est le fait de l'usage, comme dans une langue vivante ; ça ne vient pas de la décision d'un comité ou d'une académie. Ceci dit, les auteurs de dicos font bien ce qu'ils veulent.

Faut dire que les espérantistes n'ont fait aucun changement à la marge, comme changer trist pour tristi ou miad pour mias.



Une question en suspens


Silvano a écrit:
Doj-pater a écrit:
Ce que "vous savez", c'est partiellement faux (comme trop souvent d'ailleurs). J.Landais a déposé le mot Uropi, nuance ! Pour qu'il ne soit pas utilisé pour des savonnettes ou du papier hygiénique.

Donc, n'importe qui peut utiliser ou modifier l'uropi, à condition de lui donner un autre nom?

L. Zamenhor et S. Fetcey ont clairement et publiquement annoncé que leurs créations ne leur appartenaient plus. Quel est le statut de l'uropi à cet égard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 19:08

elBab a écrit:
Troubadour a écrit:
Si j'ai bien compris, concernant les premiers liens cités, vous êtes l'administrateur et responsable légal du site hébergé chez Google.
Réponse :
Doj-pater a écrit:
Travailler ensemble, c'est comme ça que nous fonctionnons (...)

Je doute juste que le jour où il y aura un souci beaucoup de solidarité s'exprime.

Citation :
Troubadour a écrit:
puisque vous avez traduit des poèmes et fables, exercice pas facile et dénotant que vous devez avoir une bonne maîtrise de la langue, pourquoi ne vous lancez-vous pas dans quelque chose d'un peu plus ambitieux, la traduction d'une nouvelle par exemple?
Pourquoi pas, si le temps me le permet...

Pour vous donner un ordre de grandeur, personnellement en kotava, je me suis calculé (avant relectures) à environ 200 mots/heure.

Je me permets quelques autres questions, car c'est tout autant les langues construites du point de vue linguistique qui m'intéressent que leur appropriation et leur diffusion, le phénomène lui-même en somme. Par exemple, votre présence sur des manifestations comme le forum de Toulouse vous a-t-elle réellement amené des "clients", au-delà de la curiosité naturelle? Avez-vous des locuteurs nouveaux arrivés par ce biais? Sinon, quel vous parait être le meilleur booster pour attirer de nouvelles personnes et sur la durée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Bab



Messages : 589
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 19:50

Silvano a écrit:
Faut dire que les espérantistes n'ont fait aucun changement à la marge, comme changer trist pour tristi ou miad pour mias.

Comment expliquer alors, concernant l'espéranto, que certains suffixent apparaissent dans quelques dicos, disparaissent ou sont absents dans d'autres ?
Je pense, entre autre, au suffixe -end- signifiant l'obligation passive (qui doit être..., qu'il faut...) remplacé par le suffixe -ind-, signifiant  plutôt digne d'être... parce que le premier n'est pas "officiel" (en fait il a surtout été emprunté à l'Ido, ceci expliquant cela...)

Autres exemples les mots commençant par la lettre ĥ, imprononçable par certains, remplacée presque systématiquement par la lettre k, ce qui pourrait provoquer des "collisions" de mots : ĥoro (choeur) deviendait koro (coeur), qu'on préfère modifier en koruso ou ĉoro. Même chose pour ĥilo (chyle) qui devient ĉilo pour ne pas se transformer en kilo, qui signifie déjà quille et kilo.

Sans parler du suffixe -i-, non officiel (pour certains usages), mais toléré, utilisé à la fois pour remplacer le suffixe -uj-, désignant à l'origine le récipient, qui servait, entre autre, à former les noms de pays (Francujo ou Franclando vs Francio). Le suffixe -i-, considéré comme tel dans les dicos, est utilisé aussi pour former les noms savants ou techniques (filozofio, kardiologio, spektroskopio), etc. Attention, il n'a aucun lien avec les corrélatifs : ki-, ti-, ĉi-, i-, neni-,  etc..

La préposition polysémique de, qui pose problème, notamment quand on l'utilise pour désigner l'agent (= par en français, pa en Uropi) devient  fare de, qui signifie en fait farita de, puis far à certains endroits, enfreignant d'abord une règle de la grammaire  espérantiste : "on ne peut élider que l'article défini et le nom au nominatif", règle d'ailleurs déjà enfreinte dans l'expression dank' al (= danke al), signifiant (fr.) grâce à, (Ur.) dask a, oùon élide une fois de plus l'adverbe... Ensuite, ce qui est curieux avec fare de, c'est le passage d'un participe passé (farita) à un adverbe (fare) !

On peut arrêter là, car il me semble qu'on est assez loin des modifications données en exemple pour l'Uropi : trist devenant tristi (principalement pour des raisons euphoniques) ou miad qui devient mias (viande). J'ai même envie d'ajouter bars (ours) qui se disait bors autrefois.


Dernière édition par elBab le Jeu 13 Mar 2014 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Mer 12 Mar 2014 - 20:06

Réponse dans le fil approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 16:15

Od2 a écrit:
Je ne sais pas, mais si je créais un site sur l'Uropi où je diffuserais mon plaisir à l'apprendre et mon savoir en la matière (sans parti pris opposé ou bévues énormes) je ne pense pas que je serai poursuivi par ULK pour ça, non ?
Alors pourquoi justement demander un consensus et un visa du CLU pour se faire si ça te chante ?

Vous avez raison. D'ailleurs, si je ne m'abuse, Silvano lui même a publié une grammaire Uropi sur Ideopedia. Philippe Combot, espérantiste lui aussi a publié une grammaire Uropi en ligne, très bien faite d'ailleurs. Aucun des deux n'a demandé une autorisation spéciale au CLU.

Là ou il peut y avoir un problème, c'est lorsque ces grammaires diffusent des infos qui sont fausses, soit parce que leurs concepteurs ont fait des erreurs, soit parce qu'ils n'ont pas tenu compte de l'évolution de la langue; c'est là que le CLU doit être vigilant pour signaler lesdites erreurs.

Silvano a écrit:
Peut-on revenir à ma question sur la langue et sa gestion: que fait-on des mots modifiés? Les retire-t-on les textes anciens, met-on les deux formes dans les dicos?

Il y a effectivement là au moins deux possibilités:
- on les retire des textes anciens - c'est ce que l'on fait actuellement: ça suppose une relecture de tous les textes anciens: donc des heures et des heures…
- On les indique dans le dictionnaire comme formes anciennes: miad voir mias, et ça pose un autre problème: l'inflation du vocabulaire Uropi: formes actuelles + formes anciennes.

Il faut réfléchir à la question.

Citation :
Faut dire que les espérantistes n'ont fait aucun changement à la marge, comme changer trist pour tristi ou miad pour mias.

L'évolution de trist à tristi vient d'une proposition d'un correspondant (non Uropiste "encarté", mais qui s'intéresse) qui nous a fait remarquer qu'il était extrêmement difficile de prononcer "u trist strad"

elBab a écrit:
Est-il utile de faire apparaître les mots anciens, et surtout l'ancienne version des mots modifiés (qui ne servira plus), dans tous les dictionnaires ? Est-ce le cas pour les autres langues ?

C'est utile dans les natlangs qui ont eu une littérature abondante par le passé utilisant des mots anciens; sans doute pas en Uropi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/ En ligne
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 16:27

Doj-pater a écrit:
Od2 a écrit:
Je ne sais pas, mais si je créais un site sur l'Uropi où je diffuserais mon plaisir à l'apprendre et mon savoir en la matière (sans parti pris opposé ou bévues énormes) je ne pense pas que je serai poursuivi par ULK pour ça, non ?
Alors pourquoi justement demander un consensus et un visa du CLU pour se faire si ça te chante ?

Vous avez raison. D'ailleurs, si je ne m'abuse, Silvano lui même a publié une grammaire Uropi sur Ideopedia. Philippe Combot, espérantiste lui aussi a publié une grammaire Uropi en ligne, très bien faite d'ailleurs. Aucun des deux n'a demandé une autorisation spéciale au CLU.

Cette grammaire, je l'ai écrite pour le wiki et, si je me souviens bien, vous y avez contribué.

Quant à la grammaire de Ph. Combot, vous avez déjà dit qu'elle contenait des erreurs, et elle a d'ailleurs été écrite avant la création de l'ULK.

Doj-pater a écrit:
- on les retire des textes anciens - c'est ce que l'on fait actuellement: ça suppose une relecture de tous les textes anciens: donc des heures et des heures…

Que de travail pour pas grand-chose, selon moi.


Dernière édition par Silvano le Jeu 13 Mar 2014 - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 16:30

Doj-pater a écrit:
L'évolution de trist à tristi vient d'une proposition d'un correspondant (non Uropiste "encarté", mais qui s'intéresse) qui nous a fait remarquer qu'il était extrêmement difficile de prononcer "u trist strad"

Je sais ben qu'c'est pas la coutume en uropi, mais j'aurais prononcé /u'tɾistɾad/ ou quèqu'chose dans l'genre (car j'ai du mal avec les R battus).

Du reste, il y a un faux-ami intéressant (à développer d'urgence chez Idéolexique  Cool ) entre l'uropi et l'aneuvien : strad°.

En uropi, où il signifie "rue", je suppose que tu l'as pris de l'anglais street ou du néerlandais straat ; voire, en poussant un peu, de l'allemand Straße.

En aneuvien, strad signifie "route", pompé de l'italien strada. Pour la rue, j'ai opté pour ged, du danois gade (même signification) ou de l'allemand Gaße (ruelle, dixit Goûgueules).

Y a-t-il un substantif ged uropi ? J'ai bien vu gedo pour "deviner"*, mais "devinette" se traduit par gedel ; y a bien sûr i ged pour... je devine !

°Je me promets de travailler également sur plas, aux sens proches mais non identiques (endroit en uropi, terme topographique (plaz en uropi) en aneuvien), mais cette fois-ci, je suppose, de même origine étymologique.
*Divstĕ en aneuvien, de diventyn (oublié du dico) = divination, lequel de diven = divin, lequel de div = dieu & stĕ = savoir) Le V, difficile à prononcer, est amuï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 17:24

Silvano a écrit:
Une question en suspens

Silvano a écrit:
Doj-pater a écrit:
Ce que "vous savez", c'est partiellement faux (comme trop souvent d'ailleurs). J.Landais a déposé le mot Uropi, nuance ! Pour qu'il ne soit pas utilisé pour des savonnettes ou du papier hygiénique.

Donc, n'importe qui peut utiliser ou modifier l'uropi, à condition de lui donner un autre nom?

L. Zamenhor et S. Fetcey ont clairement et publiquement annoncé que leurs créations ne leur appartenaient plus. Quel est le statut de l'uropi à cet égard?

Troubadour a écrit:
Je me permets quelques autres questions, car c'est tout autant les langues construites du point de vue linguistique qui m'intéressent que leur appropriation et leur diffusion, le phénomène lui-même en somme. Par exemple, votre présence sur des manifestations comme le forum de Toulouse vous a-t-elle réellement amené des "clients", au-delà de la curiosité naturelle? Avez-vous des locuteurs nouveaux arrivés par ce biais? Sinon, quel vous parait être le meilleur booster pour attirer de nouvelles personnes et sur la durée?

Que de questions en suspens! Pourtant des plus intéressantes, ce me semble...

Concernant les miennes, j'en suis donc réduit à en tirer les conclusions moi-même... peu favorables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 17:37

Doj-pater a écrit:
et ça pose un autre problème: l'inflation du vocabulaire Uropi: formes actuelles + formes anciennes.

Premièrement, rien de nous oblige à ces changements. Deuxièmement, si on indique qu'il s'agit de formes qui ont été remplacées, on ne gonfle pas le vocabulaire, on ne faut qu'allonger légèrement la taille des dicos. Mais j'interroge toujours sur la pertinence ce ces micro-changements, surtout au vu du travail qu'ils engendrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 17:54

Silvano a écrit:
Premièrement, rien de nous oblige à ces changements. Deuxièmement, si on indique qu'il s'agit de formes qui ont été remplacées, on ne gonfle pas le vocabulaire, on ne faut qu'allonger légèrement la taille des dicos. Mais j'interroge toujours sur la pertinence ce ces micro-changements, surtout au vu du travail qu'ils engendrent.
Je connais le problème. Je suis assez souvent confronté à ces nécessités de micro-changements, souvent, c'est pour empêcher que des "cas particuliers" poussent un peu partout dans le lexique, que ce soit dans le domaine de la phonologie, de la grammaire ou du lexique. Heureusement, certains mots sont plus stables que d'autres. Plus une langue a un lexique fourni (et l'uropi commence à chiffrer de c'côté là, peut-être pas autant que l'espéranto, mais quand même), plus il risque d'y avoir des "problèmes ponctuels" qu'il faut, au bout d'un certain temps d'usage, régler d'une manière ou d'une autre. Je ne peux parler ni au nom des espérantistes ni des uropistes, ne maniant pas assez bien ces deux LAI, mais l'aneuvien a des problème similaires de mots tombant en désuétude. D'ailleurs, c'est grâce à une remarque (justifiée) de ta part que, pour "arbalète", lhemtel a remplacé jómtel aux côtés de raṅkbów. Et d'autres suivent évidemment le même chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 17:57

Mais quel problème a-t-on eu à régler en changeant miad ou mias (qui ressemble beaucoup à mìas, selon moi) et bors pour bars?

Quant au changement de trist pour tristi (et donc de tristad pour tristid, si je comprends bien), n'ouvre-t-il pas par la porte à revoir tous les mots finissant par une consonne? Si je veux parler, dans un poème, d'un charme poli, je dois dire kortic carm, et j'ai là aussi une collision malvenue de consonnes, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 18:05

Silvano a écrit:
Mais quel problème a-t-on eu à régler en changeant miad ou mias (qui ressemble beaucoup à mìas, selon moi) et bors pour bars?
à, ben entendu, j'en sais rien, peut-être qu'au bout d'un certain temps, les uropistes ont décidé que le suffixe -ad était plutôt à attribué à des mots abstraits, des états ou des processus (à confirmer ou à démentir). Pour moi, le remplacement de bors par bars (même si ce dernier paraît plus proche de ce qu'on connait : bear, Bär...) est un mystère total. Mais ça ne me formalise en rien, surtout connaissant le "charcutage" qui a mené à certains mots aneuviens, pourtant à-postériori, comme l'ensemble du vocabulaire uropi.
Silvano a écrit:
... n'ouvre-t-il pas par la porte à revoir tous les mots finissant par une consonne? Si je veux parler, dans un poème, d'un charme poli, je dois dire kortic carm, et j'ai là aussi une collision malvenue de consonnes, non?
Problème délicat effectiv'ment. Plusieurs possibilité s'offrent aux uropistes. Encore que pour cet exemple, ça n'a rien de rédhibitoire puisque le C uropi se prononce [ʃ], ça devrait pouvoir se prononcer /kɔɾtiˈʃaɾm/ sans trop de problèmes, non ? Mis à part quelques rares cas, je ne connais guère de langues (sauf peut-être des langues polynésiennes) qui ne soient pas confrontées à des chapelets ce consonnes :

une carte de Crémone (ville italienne spécialisée dans la lutherie)
map Kremoni
maap kremonen

Là, l'espéranto s'en sort avec les suffixes grammaticaux : mapo en Kremono.



Dernière édition par Anoev le Jeu 13 Mar 2014 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11727
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 2    Jeu 13 Mar 2014 - 18:17

Anoev a écrit:
les uropistes ont décidé que le suffixe -ad était plutôt à attribué à des mots abstraits, des états ou des processus (à confirmer ou à démentir).

Ambasad, arkad, balustrad, barikad, blad (fer-blanc), cokolad, fakultad, fasad...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uropi 2    Aujourd'hui à 14:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Uropi 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 36Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 20 ... 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Uropi et Kotava
» Uropi / espéranto
» Uropi / espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: