L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 demain, au bureau de vote aux élections européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Jeu 29 Mai 2014 - 21:04

...


Dernière édition par od² le Ven 11 Juil 2014 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Jeu 29 Mai 2014 - 22:34

od² a écrit:
Autant aller jusqu'au bout et transmettre directement les charges de père en fils...
... et de père en fille, de mère en fille & de mère en fils.

En aneuvien : fran parènduv ni neràpdus : c'est plus facile et ça n'exclut personne. Je suppose qu'en arwelo, en elko, en sivélien et quelques autres IDL, on a aussi ce type d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre



Messages : 1044
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Jeu 29 Mai 2014 - 22:39

Anoev a écrit:
od² a écrit:
Autant aller jusqu'au bout et transmettre directement les charges de père en fils...
... et de père en fille, de mère en fille & de mère en fils.

En aneuvien : fran parènduv ni neràpdus : c'est plus facile et ça n'exclut personne. Je suppose qu'en arwelo, en elko, en sivélien et quelques autres IDL, on a aussi ce type d'avantage.

Ouais enfin en l'occurrence il est tout à fait possible de dire "de parent(s) à enfant(s)", ça n'a rien à voir avec la grammaire d'une langue mais plus avec les expressions utilisés par ses locuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Jeu 29 Mai 2014 - 22:44

Pomme de Terre a écrit:
Ouais enfin en l'occurrence il est tout à fait possible de dire "de parent(s) à enfant(s)", ça n'a rien à voir avec la grammaire d'une langue mais plus avec les expressions utilisés par ses locuteurs.
En fait, ici, il est question de syllabes : en français, avec "de père en fils" (ou de mère en...) on a quatre syllabes au lieu de six, et donc, on économise. En aneuvien, on économiserait bien une syllabe (fran padhev ni neràpdax), mais ça ne vaut vraiment pas l'coup d'exclure la moitié de l'humanité d'une expression pour une malheureuse petite syllabe. Donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Lun 2 Juin 2014 - 19:01

...


Dernière édition par od² le Dim 13 Juil 2014 - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Mer 4 Juin 2014 - 16:57

Un article intéressant, en anglais, sur l'éducation bilingue aux États-Unis :
http://www.unz.com/runz/california-republicans-vote-to-restore-bilingual-education/

Ce que les Américains appellent "éducation bilingue", c'est d'utiliser l'espagnol comme langue d'éducation pour les élèves hispanophones d'origine, et d'enseigner l'anglais comme une langue étrangère, ceci dans un pays très majoritairement anglophone.

Le public est très majoritairement contre, les parents d'élèves hispanophones aussi, mais les politiciens, de gauche comme de droite, étaient farouchement pour, jusqu'à ce qu'un référendum d'initiative populaire remette les choses en place, au moins jusqu'à ce que certains politiciens et militants décident de réactiver l'éducation bilingue, pour des raisons plus ou moins avouables :
- Elle donne aux politiciens d'origine hispanique un avantage électoral certain dans les districts à forte concentration d'hispanophones.
- Les enseignants bilingues sont mieux payés que ceux qui ne le sont pas. Plus il y a d'écoles bilingues, plus il y a de postes d'enseignants bilingues.
- Elle avantage les politiciens désireux d'hispaniser le sud-ouest des États-Unis, ce que les Américains appellent la "reconquista". Le sud-ouest des États-Unis (dont la Californie, le Texas...) était mexicain avant 1845. Certains hispanophones aimeraient qu'il le redevienne.
- Travailler aux États-Unis en parlant mal l'anglais, c'est être confiné dans des jobs mal payés et peu qualifiés. C'est tout à l'avantage de l'industrie agro-alimentaire, etc. C'est aussi la certitude que les enfants des immigrés mexicains n'iront pas concurrencer ceux des anglophones de naissance à l'université.

La réaction des parents hispanophones est logique. Ils veulent que leurs enfants puissent aller à l'université et devenir médecins ou ingénieurs, s'ils en ont les capacités.

Comme quoi, les référendums peuvent être une bonne chose. Sauf pour ceux qui pensent qu'ils peuvent décider mieux que le peuple ce qui est bon pour lui.

Pourquoi les patois et dialectes ont-ils disparu en quelques générations en France ? Parce que ne pas maîtriser parfaitement le français standard, c'était être relégué à des emplois d'ouvriers agricoles et de femmes de ménage. C'est pour cette raison, parmi d'autres, que les immigrés adoptent rapidement la langue de leur pays d'accueil, quelle qu'elle soit, même lorsqu'ils restent viscéralement attachés à leur religion traditionnelle.

Évidemment, tout pourrait changer. Si l'espéranto devenait la langue administrative de l'Union Européenne, avec des tas de jobs intéressants et bien payés pour les espérantophones, des millions de gens apprendraient l'espéranto, et certains se marieraient entre espérantophones de langue maternelle différente. L'espéranto, langue commune des parents, serait la langue maternelle des enfants.

Ensuite, ces enfants espérantophones iraient passer leurs vacances dans le pays de leurs grands-parents, au fond de la France ou de l'Allemagne, et auraient affaire à des habitants anti-UE, qui feraient semblant de ne pas comprendre l'espéranto... et leur feraient sentir le peu d'estime qu'ils ont pour les eurocrates et leur descendance...

Une mésaventure semblable m'a été racontée par une Ukrainienne russophone, qui est mariée à un copain à moi. Lorsqu'elle était lycéenne dans ce qui était encore l'URSS, sa classe est allée en voyage organisé dans les pays baltes. Les jeunes russophones encore naïfs se sont aperçus, à leur grand chagrin, que même les commerçants prétendaient ne pas comprendre le russe, pour bien leur faire comprendre qu'ils n'aimaient pas du tout les rousskis... Et c'était en URSS dans les années 80, à l'époque de l'amitié entre les peuples, sans le capitalisme la xénophobie n'existerait pas, etc... Laughing


Dernière édition par Vilko le Mer 4 Juin 2014 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Djino



Messages : 3316
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Mer 4 Juin 2014 - 17:12

Vilko a écrit:
Et c'était en URSS dans les années 80, à l'époque de l'amitié entre les peuples, sans le capitalisme la xénophobie n'existerait pas, etc...
C'est plutôt "sous le communisme" que ça n'existerait pas. Ce genre de problèmes vient de la domination d'une nation sur une autre, qui est une conséquence du capitalisme, mais pas que, puisque le nationalisme "grand-russe" était aussi caractéristique de Staline. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Emanuelo



Messages : 1205
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Mer 4 Juin 2014 - 17:43

Vilko a écrit:
Évidemment, tout pourrait changer. Si l'espéranto devenait la langue administrative de l'Union Européenne, avec des tas de jobs intéressants et bien payés pour les espérantophones, des millions de gens apprendraient l'espéranto, et certains se marieraient entre espérantophones de langue maternelle différente. L'espéranto, langue commune des parents, serait la langue maternelle des enfants.

Ensuite, ces enfants espérantophones iraient passer leurs vacances dans le pays de leurs grands-parents, au fond de la France ou de l'Allemagne, et auraient affaire à des habitants anti-UE, qui feraient semblant de ne pas comprendre l'espéranto... et leur feraient sentir le peu d'estime qu'ils ont pour les eurocrates et leur descendance...

C’est pour ça que je crois qui si un jour l’espéranto devait devenir langue commune de l’Europe, cela devrait se faire par la base, et pas par un édit bureaucratique. Mais ça c’est un lieu commun en Espérantie depuis le début, quasiment ^^.

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
sansaccent



Messages : 122
Date d'inscription : 25/02/2010
Localisation : Basse Rhénanie

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Mer 4 Juin 2014 - 20:02

Emanuelo a écrit:
Vilko a écrit:
Évidemment, tout pourrait changer. Si l'espéranto devenait la langue administrative de l'Union Européenne, avec des tas de jobs intéressants et bien payés pour les espérantophones, des millions de gens apprendraient l'espéranto, et certains se marieraient entre espérantophones de langue maternelle différente. L'espéranto, langue commune des parents, serait la langue maternelle des enfants.

Ensuite, ces enfants espérantophones iraient passer leurs vacances dans le pays de leurs grands-parents, au fond de la France ou de l'Allemagne, et auraient affaire à des habitants anti-UE, qui feraient semblant de ne pas comprendre l'espéranto... et leur feraient sentir le peu d'estime qu'ils ont pour les eurocrates et leur descendance...

C’est pour ça que je crois qui si un jour l’espéranto devait devenir langue commune de l’Europe, cela devrait se faire par la base, et pas par un édit bureaucratique. Mais ça c’est un lieu commun en Espérantie depuis le début, quasiment ^^.

l'e° n'est pas du tout une langue unificatrice: elle a fait capoter la mise en place de l'ido  lol! , la seule langue jamais vraiment désignée, mais aussi construite, pour l'être  Wink . l'e° deviendra un jour une langue unificatrice si il décide, et la "masse" (hum, masse?) de ses adhérents, d'enterrer la hache de guerre et de se mettre à tous à l'IDO, de procéder à un propre sacrifice au profit de l'élévation, de l'avènement, de l'intronisation retardée de la première langue unificatrice et conçue, révisée et améliorée pour l'être.

un tel geste noble ne passerait pas inaperçu, et même les détracteurs du mécanisme et de la logique même de l'e°, des gens comme moi, quoi, baisseraient alors peut-être les bras et se rallieraient peut-être à la cause commune pour l'Europe, bien que, vu sur le plan mondial, l'e° et les langues construites sur son modèle (IDO, etc., il y a, des slaves et de toutes les couleurs), ne soient pas vraiment adaptés:

le monde nécessite une langue simple ressemblant plus à l'indonésien, lui aussi une langue construite

(POURQUOI NE PASSERIONS NOUS PAS TOUS À L'INDONÉSIEN?)...

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Mer 4 Juin 2014 - 22:51

sansaccent a écrit:
le monde nécessite une langue simple ressemblant plus à l'indonésien, lui aussi une langue construite.

J'ai plusieurs fois entendu et lu que le kotava avait un petit côté malais (ou malgache), notamment dans sa phonologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: demain, au bureau de vote aux élections européenne   Aujourd'hui à 18:55

Revenir en haut Aller en bas
 
demain, au bureau de vote aux élections européenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Organisation des bureaux de vote et élections 2ème tour
» L'Humanité : 30% des sympathisants Force Ouvrière, CFTC, CFE-CGC et UNSA ont voté Front National aux élections européennes.
» élections TPE = escroquerie
» Irez-vous voter aux primaires UMP/Républicains ?
» Petite série sur la Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: