L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 doit-on se faire connaître à tout prix?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 3:49

Un titre avec une question alambiquée, j'avoue! Je vais vous expliquer en détails ce que je ne peux résumer en phrase de titre.

Je n'ai jamais eu comme objectif de faire une LAI. L'idéolinguisme, ça m'est tombé dessus quand j'avais 12 ans et je n'ai jamais cessé depuis de créer des langues pour ma diégèse - et donc pour moi - sans vouloir forcément les exposer aux autres. D'ailleurs, même si cela se sait, je crois que la plupart des gens qui m'entourent, ma famille y compris, ignore absolument que j'ai cette passion (non pas que je n'en ai jamais parlé, mais c'est pas forcément quelque chose qu'on retient, même si cela est présent chaque jour de mon existence!).

Je ne suis ni l'un de ceux qui a besoin de reconnaissance, ni l'un de ceux qui a besoin de le divulguer partout où il peut. Le problème, c'est que le principe même de la LAI, c'est d'être divulguée et exposée à un maximum de personnes afin d'être apprise, afin de créer une communauté. Et face à tous ces gens disposés à apprendre l'une de ces micro-langues, ne faut-il pas vanter ses mérites pour attirer le client?

Parfois, on croise un ou deux idéolinguistes qui croit avoir inventé la pluie en créant une langue (ou qui croit avoir inventé la langue du siècle) et qui tente par tout les moyens de la faire connaître (je pense à celui qui avait posté je-sais-plus-quoi sur sa langue basée sur un français réformé et qui prenait idéopédia en référence). Comme beaucoup d'entre nous, j'ai une vision artistique du phénomène "idéolinguiste" (on a un adj. pour ça?) et je me demande si, parfois, à force de vouloir se faire connaître, l'idéolinguiste qui se trouve en nous peut se transformer en commerçant faisant du porte à porte, et je me demande d'ailleurs si cela ne porte pas préjudice à la création initiale.

Alors, voici la question du soir: doit-on se faire connaître à tout prix?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
Djino



Messages : 3313
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 3:59

On peut tout à fait faire la promotion d'un produit sans se vanter soi-même.
Il y a beaucoup de bénévoles qui essayent de faire grandir leur organisation en "faisant du porte à porte" (WWF, Amnesty, MSF, GreenPeace, Unicef, Oxfam, etc.), mais la démarche est moins "commerciale" que ce que tu laisses entendre. Je pense que si tu as un rêve, il n'est pas mauvais de le partager parce que tu pourras toucher des gens qui pensent comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 10:21

montezuma II a écrit:
Le problème, c'est que le principe même de la LAI, c'est d'être divulguée et exposée à un maximum de personnes afin d'être apprise, afin de créer une communauté. Et face à tous ces gens disposés à apprendre l'une de ces micro-langues, ne faut-il pas vanter ses mérites pour attirer le client?
Raison (entre autres) pour laquelle j'ai opté pour la case "persolangue".

montezuma II a écrit:
Alors, voici la question du soir: doit-on se faire connaître à tout prix?
À tout prix, je ne pense pas. Mais je dois quand même avouer que l'Atelier, Idéopédia et main'nant Idéolexique ont été pour l'aneuvien (et donc pour moi) de fabuleux coups de pouce.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Emanuelo



Messages : 1201
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 10:40

Si quelqu’un crée une LAI, c’est normal qu’il veuille la répandre. Donc, pour une LAI, oui, il faut se faire connaître, mais certainement pas à tout prix. Ce qui m’agace un peu, c’est les gens qui après avoir travaillé un mois sur leur langue, pensent qu’elle est prête, pensent qu’elle est la meilleure du monde et ne comprennent pas quand on leur montre ce qui ne va pas, ou ce qui relève d’un choix possible, mais discutable. Mais si quelqu’un vient en disant « j’ai fait une LAI, en voici les avantages sur ce qui existe déjà, car j’ai fait l’effort d’apprendre au moins des généralités sur les autres LAI, et j’ai comparé », et qui accepte les critiques voire même, modifie en fonction sa LAI, il peut faire autant de pub pour sa langue qu’il veut. J’espère que c’est comme ça (sauf pour la partie modification ^^), en tout cas, que je défends l’espéranto.

Pour une persolangue, le problème est différent. Moi je ne fais pas de la pub pour le gelota, je vous présente mon travail parce que de un, j’en suis fier, même s’il n’est pas extraordinaire, méga-original ou je sais pas quoi, et de deux pour être critiqué. Donc là, il n’y a pas de nécessité à se faire connaître, mais ça peut aider à s’améliorer soi-même.

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr En ligne
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 13:53

Emanuelo a écrit:
Si quelqu’un crée une LAI, c’est normal qu’il veuille la répandre. Donc, pour une LAI, oui, il faut se faire connaître, mais certainement pas à tout prix. Ce qui m’agace un peu, c’est les gens qui après avoir travaillé un mois sur leur langue, pensent qu’elle est prête, pensent qu’elle est la meilleure du monde et ne comprennent pas quand on leur montre ce qui ne va pas, ou ce qui relève d’un choix possible, mais discutable.

C'est justement là où le débat peut avoir lieu. En effet, certains pensent avoir inventé la roue et toutes les autres LAI sont bonnes à jeter. C'est là où, parfois, on voit une démarche de commerçant: apprends ma langue, elle est tellement mieux que les autres, en plus elle est facile à apprendre et elle s'écrit avec un clavier sans diacritiques. Parfois, je me demande si ces gens en utilisant ces arguments qui reviennent si souvent regardent les LAI des autres.
C'est là où j'opposerai la démarche artistique de la démarche commerciale: certains ont créé un système en quelques mois mais peuvent passer des années à essayer de la vendre, certains font simplement le contraire. C'est pour moi exactement la même chose que celui qui écrit un livre sur un coin de table et qui essaye de le vendre comme le chef d’œuvre du siècle, et il y a celui qui écrit toute sa vie sans jamais se vendre assez (petite pensée à Lovecraft, qui n'a jamais publié un livre de son vivant).


Anoev a écrit:
À tout prix, je ne pense pas. Mais je dois quand même avouer que l'Atelier, Idéopédia et main'nant Idéolexique ont été pour l'aneuvien (et donc pour moi) de fabuleux coups de pouce.

Bien évidemment, mais cela n'a rien à voir selon moi! On ne peut que se réjouir que l'Atelier et Idéopedia/lexique soient devenus les centres francophones de l'idéolinguisme. Mais je ne pense pas qu'en présentant ton travail, ta démarche ait été commerciale ! Et tu passes peut-être plus de temps à construire l'Aneuf plutôt qu'à écrire sur l'Aneuf pour le vendre Razz 


Emanuelo a écrit:
Pour une persolangue, le problème est différent. Moi je ne fais pas de la pub pour le gelota, je vous présente mon travail parce que de un, j’en suis fier, même s’il n’est pas extraordinaire, méga-original ou je sais pas quoi, et de deux pour être critiqué. Donc là, il n’y a pas de nécessité à se faire connaître, mais ça peut aider à s’améliorer soi-même.

Je recoupe avec ce que j'ai dit au-dessus: il ne s'agit pas là d'une démarche commerciale, présenter son travail ne l'est par ailleurs jamais. Présenter n'est pas vendre, présenter n'est pas vanter.
Partager des idées et ouvrir son esprit par la critique et la présentation de ses travaux s'oppose par essence à la démarche commerciale. Imposer ses idées et se fermer à toute critique, comme tu l'as dit, c'est exactement ce qui est agaçant et plus "commercial".


Pour résumer, je vois les choses ainsi:
- IL y a ceux qui disent: "regarder, j'ai créé une maison car c'est ma passion. J'adore en créer, j'en fais plein de différentes, même si j'ai une préférence pour ce style de maison, j'ai ma méthode, je vous présente mes travaux, qu'en penser vous?"
- Il y a ceux qui disent: "j'ai eu la brillante idée de créer une maison, une magnifique maison qui vous simplifiera la vie! Je vous invite à l'acquérir, je vous montre comment, vous pourrez faire partie d'un cercle restreint d'habitant de ma maison, et n'allez pas voir les maisons des autres, la mienne, elle répond forcément plus à vos attentes!"

Dans le premier cas, si la charpente se casse la gueule, on peut discuter, dans le deuxième cas, on essaye de t'expliquer qu'elle se casse pas la gueule et que tu comprends rien, il suffit d'acquérir la maison pour s'en rendre compte (ou pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 14:24

Peut-on vendre une langue*? Je n'y crois guère : L'inventeur du loglan, qui avait mis sa création sous brevet s'est bel est bien cassé les dents et la langue en question est à peu près tombé dans l'oubli. Le lojban, au contraire, qui est entièrement gratuit en diffusion, même s'il est loin d'être universellement connu (loin s'en faut !) a quand même une aura plus importante que son prédécesseur, justement parce qu'elle n'était pas à vendre.



*Je parle bien sûr de langue prête à l'emploi, et non pas de langue-maquette, négociée de créateur (Paul Frommer, pour le na'vi) à utilisateur (James Cameron, réalisateur du film "Avatar").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 16:53

Anoev a écrit:
Peut-on vendre une langue*? Je n'y crois guère : L'inventeur du loglan, qui avait mis sa création sous brevet s'est bel est bien cassé les dents et la langue en question est à peu près tombé dans l'oubli. Le lojban, au contraire, qui est entièrement gratuit en diffusion, même s'il est loin d'être universellement connu (loin s'en faut !) a quand même une aura plus importante que son prédécesseur, justement parce qu'elle n'était pas à vendre.

J'entends "vendre" dans le sens "convaincre d'adhérer". Dès l'instant qu'on y investit du temps, on "achète" quelque part!
Mais c'est un autre débat, c'était pour la métaphore :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 19:28

Eg ere nep intela ; eg ere hidda pirm graadev:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 19:57

...


Dernière édition par od² le Mer 9 Juil 2014 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3849
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 20:21

montezuma II a écrit:


Alors, voici la question du soir: doit-on se faire connaître à tout prix?


Je rejoins Djino. OK pour faire connaître "sa" langue, du moment qu'elle est suffisamment développée. En revanche, il ne faut pas mettre la charrue devant les bœufs, car le but de la langue n'est pas de faire connaître son créateur. Il s'agit au mieux d'une conséquence, mais pas d'un objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Mer 28 Mai 2014 - 20:25

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: doit-on se faire connaître à tout prix?   Aujourd'hui à 21:36

Revenir en haut Aller en bas
 
doit-on se faire connaître à tout prix?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite présentation comme il se doit de le faire !
» Féminine à tout prix ? Le danger des soutiens-gorges
» Reportage TV - NRJ12 - "Un enfant à tout prix!"
» On fait tout pour me décourager. Que faire ?
» Un enfant de 26 mois doit-il absolument faire la sieste ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: