L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Transformation de textes en Rémaï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Transformation de textes en Rémaï   Ven 29 Aoû 2008 - 20:42

Le Rémaï est désormais suffisamment avancé pour permettre la transformation et la génération de textes aléatoires comme annoncé au fil des différentes versions.

Je vous propose de découvrir à travers les métamorphoses de la première strophe poème d'Apollinaire "Les Baladins" à quoi cela ressemble concrètement.

Pour procéder vous même aux transformations ou les vérifiez si vous doutez encore de la capacité du Rémaï à accomplir ce genre de tâche (les Wikipédistes avaient déclarés que c'était impossible à faire et que le rémaï ignorait les principes élémentaires de la linguistique avant de voter la suppression de l'article sur le Rémaï), je vous invite à piocher vos propres racines rémaï et vérifier le sens des terminaisons dans les articles dédiés de l'Idéopédia.

Je testerais plusieurs algorithmes de transformations très simples : pas besoin d'être informaticien pour les expérimenter. N'hésitez pas à tester les vôtres.

Enfin, de ces expérimentations, il est possible d'en déduire les implications du Rémaï en ce qui concerne l'intelligence artificielle (génération d'énoncés cohérents permettant de converser avec un être humain) et la création de récits aléatoires ou sur un thème donné.

Voyez aussi à quel point le Rémaï peut faire gagner du temps et épargner des souffrances et des hésitations dans la totalité des exercices d'analyses et de composition que les professeurs de français infligent aux élèves : la page blanche est impossible, l'analyse sémantique du texte est automatique dès lors que les "balises" rémaï que sont les déterminants, les racines élémentaires et les promots sont en place.


***

LE POINT DE DEPART

Saltimbanques, de Guillaume Apollinaire
A Louis Dumur

Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises.


***

TRANSFORMATION EN CHAINES REMAI ELEMENTAIRES DETERMINEES


X_V’+7 (« Davéilé », ceux qui rayonnent).

L‘+A X_V’+X (« Séibé davéidé », en bas = sur la terre, ceux qui rayonnent)
V’VN A’+7 (« Vévamé béilé », passent au contact des richesses)
<’+7 OO’ O’+7 L’7X (« Réilé wo oilé séhalé », au contact des idées des groupes bas).
O’+< 8O’ 7’+7 (« Oiré noléilé », à travers les groupes sans hauteur).

Notes :

Cette transformation est la première étape de toute "traduction" d'un texte naturel en Rémaï.

En gros, au fur et à mesure de votre lecture, vous ajoutez le déterminant X_ si le mot français évoque une personne ou un groupe de personne, puis vous ajoutez la racine élémentaire dont la signification symbolique vous semble se rapprocher le plus de l'objet évoqué par le mot français, ...

Voir ici la liste des racines élémentaires :

http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Rema%C3%AF

...puis vous ajoutez la terminaison ("promot") qui correspond à la classe du mot (substantif, verbe, adjectif), à sa fonction et à sa terminaison française.

Voir ici la liste des terminaisons du Rémaï (promots) :

http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Promot_r%C3%A9mai

Notez que je ne m'embarasserai pas des pluriels ou des accords en genre ici, car le Rémaï comme le Japonais peuts'en passer, et le français à la retraduction risque de ne pas avoir d'équivalents à des mots Rémaï accordés.

Pour certaines tournures de phrases ou certains mots "grammaticaux", il faut connaîre le niveau A1 du Rémaï, mais je n'entrerai pas dans les détails. Voir ici le cours permettant d'accéder au niveau A1 qui couvre l'essentiel des besoins en la matière.

http://www.ideolangues.org/cours-en-ligne-f15/cours-de-remai-t45.htm

***

PREMIERE TRANSFORMATION

L'algorithme utilisé est le suivant : chaque fois que je rencontre une racine élémentaire dans le texte élémentaire, je la complète par un signe idée, toujours le même. Comme c'est la première transformation, je vais le compléter uniquement par des + ("i") c'est à dire le premier signe.

Notez bien qu'à aucun moment nous n'allons retomber sur une traduction stricte ou même simplement proche, du texte de départ. Les textes obtenus ne sont donc pas des traductions, mais des versions sémantiquement distantes, et aux propriétés différentes du poème d'Appolinaire. Et pour cause, nous n'utilisons pour l'instant que des mots premiers, alors qu'il faudrait des mots plus long pour traduire le sens exact des mots choisis par Apollinaire.

Par compte, toutes ces versions vont contenir le sens "général", "métaphorique" du poème, que le défilement des transformations va peut-être vous permettre de mieux cerner.


X_V+’+7, (« Daviailé », A propos des voyageurs).
L+‘+A X_V+’+X (« Siaibé daviaidé », au milieu des obligations, les voyageurs)
V+’VN A+’+7 (« Vivamé béilé », avancent auprès des récompenses)
<+’+7 OO’ L+’+7 L+’7X (« Riailé wo oyailé siéhalé », auprès des rites des communautés tenues).
O+’+< 8O’ 7+’+7 (« Oiré noliailé », à travers les communautés sans sympathie).


Retraduction en français

Les voyageurs

Au milieu des servitudes, les voyageurs
Progressent, côtoyant es richesses ;
Côtoyant les rites des peuples liés.
Parmi les populations vivant sans harmonie.


***

SECONDE TRANSFORMATION

Même algorithme que le précédent. Je bascule simplement le + en O, le signe suivant dans la série des signes idées élémentaires.

X_VO’+7, (« Da_vo-ilé », A propos des explorateurs).
LO‘+A X_VO’+X (« Soibé davoidé », au milieu des réalités, les explorateurs)
VO’VN AO’+7 (« Vovamé boilé », s’aventurent au contact des possessions)
<O’+7 OO’ OO’+7 LO’S7 (« Roilé wo ooailé sohalé », au contact des leçons des environnements réalistes).
OO’+< 8O’ 7O’+7 (« Ooiré noloilé », à travers les environnements déboussolés).



RETRADUCTION EN FRANCAIS

Les exploreurs

Pris dans la réalité
Ils s’aventurent, côtoyant ce qui est approprié
Côtoyant ce qui est enseigné du monde réduit au concret.
Parmi les mondes sans repères.


****

TROISIEME TRANSFORMATION

Même principe, je bascule le O en >, le signe suivant dans la série.

X_V>’+7, (« Davékilé », A propos des creuseurs).
L>‘+A V > ’+X (« Sekibé vekidé », au milieu des labours, les creuseurs)
V>’VN A > ’+7 (« Vékavamé bekilé », fouillent au contact des enchâssements)
<>’+7 OO’ O>’+7 L>’S7 (« Rékilé wo okailé sékahalé », au contact des étranglements des résistances morcelées).
O>’+< 8O’ 7>’+7 (« Okiré nolékilé », à travers les étranglements sans récolte).


RETRADUCTION EN FRANCAIS[/b]

Les glaneurs

Au milieu des labours, les glaneurs
Fouillent à côté des pierres coincées.
Autour des collets des racines écrasées.
Dans les collets des lianes stériles.

Notes : le Rémaï génère des mots qui peuvent ne pas avoir d'équivalent à notre époque mais peuvent en avoir à une autre époque. Pour retraduire Creuseurs en Glaneur, il a fallu que je me rappelle qu'au moyen-âge une partie de la population avait pour activiter de fouiller les labours pour se nourrir.


***

(Dans le prochain post, la suite des 12 transformations selon le même algorithme, puis la transformation par échange des places des signes idées dans chaque racine à deux signes. Que ceux qui veulent prendre d'avance et tester eux même le résultat avant moi ne se gène pas pour poster ici leurs expérimentations Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Transformation de textes en Rémaï   Sam 30 Aoû 2008 - 0:07

Cette langue est fascinante en tous points. De l'alphabet à la morphologie, en passant par la phonologie et la lexicologie . Tout est original est d'un grand intérêt. Continue, sur ta lancée. Les vingt langues du projet ELKO me donne beaucoup de travail ces temps-ci mai je me promets d'apprendre les bases du Remaï prochainement. Cela m'intéresse vraiment.

Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Transformation de textes en Rémaï   Sam 30 Aoû 2008 - 0:16

Merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebelab



Messages : 190
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : NANCY

MessageSujet: Re: Transformation de textes en Rémaï   Sam 25 Avr 2009 - 1:15

Pareillement!

Je ne saisi pas tous les mécanismes et notions que tu emploies dans ta traduction, mais une chose est sûre, c'est que ça laisse entrevoir quelque chose d'extrêmement intéressant...


Je m'intéresse au Rémaï depuis cet après midi au travers des posts de l'atelier, et ta langue a grimpé dans mes priorité, coiffant au poteau de lojban et le toki pona (ce dernier, c'est surtout pour le fun, car pas grand chose en commun avec ce que je souhaite réaliser - quoique, je le vois donc plutôt comme une sorte d'idéopidgin auxiliaire à apprendre rapidement...).

Elle passe donc en seconde position, après l'elko! Jusqu'à maintenant, ces deux langues semblent correspondre de très près à ce que j'imagine pour mon projet. Que de découvertes en ces jours heureux de recherche d'emploi drunken


Les premières fois que j'ai rencontré ce langage, je dois dire que les glyphes employés m'ont rebuté, mais je viens de comprendre qu'en fait il s'agit d'une translittération ASCII de l'alphabet rémaï! Et j'ai vu les vrais caractères sur le site du rémaï, ils sont quand même plus harmonieux que la version ordi.

Citation :
les Wikipédistes avaient déclarés que c'était impossible à faire et que le rémaï ignorait les principes élémentaires de la linguistique avant de voter la suppression de l'article sur le Rémaï
affraid
Je ne comprends pas vraiment comment on peut dire de pareilles choses! La linguistique, n'est ce pas censé étudier le langage, et non pas en fixer les règles?

Citation :
la génération de textes aléatoires
Comment ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Transformation de textes en Rémaï   Mer 29 Avr 2009 - 16:46

cebelab° a écrit:


Citation :
la génération de textes aléatoires
Comment ça?

Merci de ton attention. Le Rémaï 15 ne va plus tarder à arriver.

***

La génération de textes aléatoires cohérents est un phénomène que j'ai observé très tôt quand il s'agissait d'inventer des exemple pour illustrer la grammaire du Rémaï.

Si tu prends une quelconque suite de caractères rémaï - on va prendre simplement les 12 racines élémentaires dans l'ordre :

+ O > X V A S 7 < L N 8
Yé wé ké vé bé hé lé ré sé mé né

Et que tu les ponctues au hasard par des signes longs, courts ou de ponctuation plus classique :

+O > X' VA'S7 <L_N8.
io ké dü ba'halé rasa_mén.

Tu obtiens une phrase qui signifie toujours quelque chose de cohérent, c'est à dire qui pourrait être extraite d'un dialogue quelconque. Ici quelque chose comme "Evalue celui de droite, ensuite dans le cas où c'est bon, note-le hors les notes prévues."

***

En français, on ne peut s'amuser à noter des lettres au hasard et les séparer de signes de ponctuation quelconque pour obtenir une phrase correcte signifiante.

Exemple :
A B C D E F G H I J K L
a bé sé dé eu êf ache i ji ka el


AB C D, EF-GH IJ_KL
abé sé dé, euêf-géache ijia-kaél.

"Abbé ! Cédez, euh, êf géache jia-kaél" (j'ai beau chercher, j'ai dû mal à trouver des mots français qui correspondent à la fin de la phrase).


***

L'effet est encore plus spéctaculaire quand on insère les signes rémaï dans une structure grammaticale vide que l'on sait correcte.

+ O > X V A S 7 < L N 8
Yé wé ké vé bé hé lé ré sé mé né

Je regroupe par deux les signes pour former des racines premières.

+O ("ioé", évaluer, éstimer).

>X ("kédé", calmer, interrompre)

VA ("vébé", pavaner, donner en spectacle)

S7 ("hélé" ; faire crier, affliger)

<L ("résé" ; entrecroiser, charpenter, ramifier)

N8 ("méné", jalonner, numéroter, compter)

Je choisis une structure grammaticale vide du genre Sujet personne ("da_idé") Verbe transitif ("da_vamé") Complément résultat ("na_iné") Lieu résultat ("na_ilé") Destinataire personne ("da_iké") Marque de fin de phrase ("a-a").

X_+O' X_+X >X'VN VA'+8 S7'+7 <L'+> N8_.
daioidé kédvamé navébiné nahélabilé daréséiké mana.

Le juge interrompt le spectacle devant les hauts cris pour celui fait des réseaux = le webmaster par exemple (et ceci est une phrase repère dans le texte).


***
Si on retente de faire la même chose avec du français, cela donne :

A B C D E F G H I J K L
a bé sé dé eu êf jé ache i ji ka el


AB CD, EF, GH, IJ, KL
abé sédé, euêf, jéache iji, kaél.

Abbé, cède euêf (?) auprès de Jéache pour Iji (Kael).

Là encore les deux premièrs mots ont du sens, mais la suite est catastrophique.


***

On aurait pu aussi utiliser la même suite de signe en prenant tantôt une racine première, tantôt un promot indiquant la fonction du mot dans la phrase.


+O ("ioé", évaluer, éstimer).

>X ("kadé", ayant fait)

VA ("vébé", pavaner, donner en spectacle)

S7 ("halé" ; auprès d'un tel)

<L ("résé" ; entrecroiser, charpenter, ramifier)

N8 ("méné", étant fait)

+O'>X VA'S7 <L'N8.
Iokadé vébalé résmané.

Ayant évalué, auprès d'un tel spectacle, un tableau étant fait.
= Quand on était en train d'évaluer, alors qu'on se trouvait au spectacle, on se trouvait avec un tableau déjà tracé.


***

Tentons de faire la même chose en français :


AB CD, EF, GH, IJ, KL
abé sédé, euêf, jéache iji, kaél.

Abbé-sédé euêf-jéache iji-kaél.

(là je n'arrive à aucune phrase française, notamment parce qu'un assemblage aléatoire de deux lettres de l'alphabet ne colle avec aucune terminaison grammaticale, pas plus qu'un assemblage aléatoire de deux lettres définit obligatoirement une racine porteuse de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transformation de textes en Rémaï   Aujourd'hui à 19:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Transformation de textes en Rémaï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transformation de textes en Rémaï
» LE PARDON Compilation de textes
» [2nde] Textes autour de l'éducation ?
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» Transformation du mouvement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: