L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 saisir au vol une opportunité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sansaccent



Messages : 124
Date d'inscription : 25/02/2010
Localisation : Basse Rhénanie

MessageSujet: saisir au vol une opportunité?    Mer 4 Juin 2014 - 0:21

bonsoir

à ne pas manquer pour les constructeurs invétérés de langues auxiliaires:

ce soir, je voulais ranger un peu mon disque dur et m'apprêtais à refondre divers tutos en un seul par thême. et comme je vis en trilingue, je me suis dis «m....! je ne vais quand même pas me payer ce travail en 3 langues, ce serait dingue»

et puis, la déduction, en fait, logique:

ce que décrivent mes tutos (ceux d'informatique au moins; j'en ai d'autres comme «comment appréhender en amateur la réparation de vieilles conduites de WC en fonte», c'est moins "noble" mais tout aussi utile  Idea ), mais ce sont des langues elles mêmes, répandues et connues dans le monde entier, que l'on soit de culture ricaine, chinoise, russe asiatique, mongole ou javanaise:

le monde entier connait les mots de Java  lol! 

ou du menu de Microsoft Office  cyclops 

ainsi qu'un certain nombre de mots modernes tels que «airport», «drugstore», «tour Eiffel» ou de noms composés devenu marque connue partout (par ex. «airbus»)

et si on arrivait à sélectionner suffisamment de mots de signification tellement évidente sur toute la planète, mais seulement ceux d'orthographe et prononciation simples, mes exemples sont peut-être pas trop bien choisis, et à les combiner avec une grammaire simple et realiste (plus compliqué que l'indonésien est purement et simplement trop compliqué  bounce : en extrême-orient, les grammaires hyper-simplistes font loi pour des milliards d'être humains, et pas que là: un anglais reconstruit artificiellement de manière rationnelle serait aussi une langue à la grammaire dépouillée! et on comprend, aussi à la lumière d'une telle manière de penser, pas seulement pour des raisons d'ordre politico-culturel, pourquoi le hindi n'a aucune chance de devenir la langue vraiment commune d'un milliard et demi d'humains: ils préfère la langue colonniale, l'anglais, parce qu'elle est simpliste!), on aurait peut-être une chance qu'elle soit adoptée en pratique!

qu'en pensez vous?

salut


PS: j'ai trop de travail à ranger mon disque dur pour m'y vouer actuellement  Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3328
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: saisir au vol une opportunité?    Mer 4 Juin 2014 - 1:27

Je pense qu'on est très loin d'avoir assez de mots mondialement reconnaissables pour en faire une langue, à moins de recréer un globish avec une grammaire simplifiée (j'ai peut-être mal compris, c'est ça que tu veux ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: saisir au vol une opportunité?    Mer 4 Juin 2014 - 9:26

Pour ce qui est du vocabulaire, l'orthographe du sambahsa permet d'intégrer beaucoup de ces mots sans trop les déformer.

N'oublie pas que la simplicité est une notion relative. Récemment, une étude scientifique avait recensé les caractéristiques de toutes les langues et avait trouvé que la langue qui regroupe les caractéristiques les plus communes dans le monde est précisément le hindi (et la langue la plus "obscure" étant un dialecte indien du Mexique...). En fait, si l'anglais reste utilisé en Inde, c'est pour sa neutralité et son internationalité. Hier, un ami pendjabi m'a demandé de vérifier sa courte traduction en français sur Wikipédia. Je l'ai bien entendu fait à partir du texte anglais.

Bien entendu, tu penses bien qu'il y a eu déjà des auxlangers qui ont pensé avoir eu l'idée de génie en voulant créer une grammaire d'auxlang basée sur l'indonésien ou le chinois. Le problème est que dès que l'on va au-delà de la phrase simple, ça devient plus compliqué à déchiffrer ou bien il faut se référer au contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: saisir au vol une opportunité?    Mer 4 Juin 2014 - 20:06

...


Dernière édition par od² le Mar 15 Juil 2014 - 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sansaccent



Messages : 124
Date d'inscription : 25/02/2010
Localisation : Basse Rhénanie

MessageSujet: Re: saisir au vol une opportunité?    Mer 4 Juin 2014 - 20:33

Olivier Simon a écrit:
Le problème est que dès que l'on va au-delà de la phrase simple, ça devient plus compliqué à déchiffrer ou bien il faut se référer au contexte.

bon, c'est un peu comme dans nos langues à nous: se référer au contexte, ou à la tradition. car les différences linguistiques ne sont souvent que de pures différences de tradition et absolument rien d'autre. c'est absolument évident lorsque l'on vit dans des zones linguistiques mitigées, comme nous, en Basse Rhénanie, dans l'ex département français de la Roer! la langue locale a un étendue très restreinte. ses limites ne sont pas seulement que géographiques mais aussi religieuses  bounce ! c'est du plat limitrophe, limitrophe veut dire qu'on a parlé un plat à Lille y ressemblant beaucoup, du mauvais flamand. et ce point, être du mauvais flamand, donnait aux deux plat's des ressemblances pour des raisons, elles, diamétralement opposées  Wink . nous avions eu une stagiaire de Lille nous disant: «oh, le Gladbacher Plat, je le comprends spontanément! Je ne parle pas le plat, mais mes grands-parents lillois me parlaient dans cette langue... par contre, l'allemand, niente, nitschievo! en 6 mois, je n'ai fait de progrès qu'en plat!»

j'ai ici un instrumentarium assez fourni sur l'indonésien, y compris une sorte de Larousse pour l'indonésien. les mots indonésiens y sont définis et expliqués en indonésien. c'est logique et je ne vois pas où, toi, le linguiste expérimenté, rencontre des problèmes? peut-être peux-tu t'étendre un peu sur le sujet avec des exemples classiques, pas des cas limites, et nous permettre d'apprécier? le site de http://id.wikipedia.org/wiki/Kuliax (le linux indonésien par excellence) était initialement en anglais, mais depuis une demi-douzaine d'années, il est en indonésien! et pourquoi pas? ou la langue tient à l'épreuve de son application dans TOUS LES RESSORTS universitaires et est la seule langue utilisée, ou elle y capote, mais l'indonésien n'a pas capoté, pas plus que le chinois: le chinois et l'indonésien sont des langues qui se suffisent totalement pour tous les registres de la science et de la culturelle universitaire et c'est prouvé en pratique, ce que toutes les élucubrations sur des langues fictives ne sauront jamais remplacer!

bien sûr que si quelqu'un t'apporte une traduction en français, partant d'une langue assez rare, te force, te viole pourrait-on dire, à faire tes corrections à partir d'une version anglaise aussi olé olé qu'elle soit: tu ne maîtrises sans doute en aucune manière la langue initiale  lol! . quelle prouesse, vraiment ... mais de là à dénigrer des pans entiers de culture (la culture chinoise est multi-millénaire malgré les griefs que tu as à son égard, bizarre d'ailleurs pour un linguiste d'école!) y-a un pas que tu franchis bien trop allégrement!

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: saisir au vol une opportunité?    Mer 4 Juin 2014 - 22:03

[sansaccent] : Je parlais des auxlangs voulant se baser sur le mandarin/l'indonésien.

Je ne dénie pas que ces langues puissent exprimer des notions complexes (surtout quand on voit l'immensité de la civilisation chinoise). Simplement, cette complexité passe par d'autres voies que l'affixation (en fait, ça existe en partie en indonésien, mais pas en chinois) mais plus par de l'arrangement syntactique, des voies "moins" évidentes que la complexité grammaticale ou lexicale.

Je vais plutôt prendre un autre exemple, une comparaison entre le sambahsa et le français.
Le français n'a que le mot "grand" là où le sambahsa en a plusieurs, notamment "megil" (grand figuré) et "buland" de grande taille.
Donc le français est plus simple que le sambahsa car il n'a qu'un mot à la place de deux.

Cependant, en français, "grand" n'a pas le même sens dans "Napoléon fut un grand homme" et "Un géant est un homme grand", en l'occurrence, le français joue sur la syntaxe : au lieu de deux mots différents à apprendre, il y a un mot mais deux règles à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: saisir au vol une opportunité?    Aujourd'hui à 22:13

Revenir en haut Aller en bas
 
saisir au vol une opportunité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accompagnement personnalisé, une opportunité sans contraintes... ou presque
» La technologie nucléaire civile : de réelles opportunités pour l'Algérie
» Obligation de saisir ses notes sur internet au fur et à mesure ?
» Comment saisir un comptable pour OPaiement factures 2010 ?
» Saisir la Direction de la répression des fraudes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: