L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quel devenir pour une langue construite après son créateur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 1:33

Le sujet ouvert sur le Balaybalan m'inspire une interrogation quant au devenir des langues construites au-delà de leur créateur. Ma question s'adresse donc principalement aux créateurs présents sur ce forum (mais d'autres peuvent évidemment apporter leurs avis et éclairages), et spécialement pour les langues visant à remplir un rôle de communication.

Voici donc:
Créateurs, comment envisagez-vous le devenir de votre langue au-delà de vous? L'envisagez-vous, ne serait-ce que cela? Avez-vous une stratégie pour quand vous ne pourrez plus en être aux manettes? Imaginez-vous transmettre le témoin à un comité, à un individu successeur, à votre famille? Quid de la propriété intellectuelle de votre création? Quid de la pérennité des ressources publiques? Est-ce que votre langue mourra avec vous? Etc.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Anoev
Modérateur


Messages : 16259
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 2:02

Je suis absolument incapable de répondre : l'aneuvien étant une persolangue, je suis bien coincé ... et pour tout dire, ça m'angoisse un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 15:51

Anoev a écrit:
et pour tout dire, ça m'angoisse un peu...
Je pense qu'après ta mort, suivant l'endroit où tu iras, tu auras assez de satisfactions (vierges éternellement sensuelles du paradis d'Allah, ou les soviets plus l'électricité — sans coupures de courant — dans le paradis communiste) ou assez de soucis (diablotins armés de fourches, chaleur excessive...) pour te soucier du sort de l'aneuvien...

En ce qui me concerne, tout ce que j'espère pour ma prochaine vie, c'est d'avoir une bonne niche et un bon maître ! Qui sait, le saiwosh et le dibadien, s'ils ne dorment pas d'un sommeil éternel dans les méga-ordinateurs de la NSA (qui enregistrent toute l'activité de la toile), inspireront peut-être quelques idéolinguistes du futur...

À l'automne prochain, je suis censé m'occuper du site Internet d'une association historique. J'ai bien envie d'y créer une section "Activités personnelles des adhérents" et d'y coller quelques-unes de mes élucubrations... S'il y a encore un Internet dans quelques dizaines d'années, mon œuvre existera encore sous la forme de quelques pdf que personne ne lira, dans un site perdu parmi des millions d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16259
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 19:17

Vilko a écrit:
Je pense qu'après ta mort, suivant l'endroit où tu iras, tu auras assez de satisfactions (vierges éternellement sensuelles du paradis d'Allah, ou les soviets plus l'électricité — sans coupures de courant — dans le paradis communiste) ou assez de soucis (diablotins armés de fourches, chaleur excessive...) pour te soucier du sort de l'aneuvien...

Pourquoi vierges ? J'en d'mande pas tant ! Pourvu qu'elles soient bien rondes et qu'elles soient bilingues (français & aneuvien). Mais l'électricité, pas d'problème ! tant que c'est pas des démons qui la manipulent sur certaines parties de mon anatomie. Et p'is d'ailleurs, j'crains la chaleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 21:25

...


Dernière édition par od² le Mer 13 Aoû 2014 - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 21:58

Troubadour a écrit:
Le sujet ouvert sur le Balaybalan m'inspire une interrogation quant au devenir des langues construites au-delà de leur créateur. Ma question s'adresse donc principalement aux créateurs présents sur ce forum (mais d'autres peuvent évidemment apporter leurs avis et éclairages), et spécialement pour les langues visant à remplir un rôle de communication.

Voici donc:
Créateurs, comment envisagez-vous le devenir de votre langue au-delà de vous? L'envisagez-vous, ne serait-ce que cela? Avez-vous une stratégie pour quand vous ne pourrez plus en être aux manettes? Imaginez-vous transmettre le témoin à un comité, à un individu successeur, à votre famille? Quid de la propriété intellectuelle de votre création? Quid de la pérennité des ressources publiques? Est-ce que votre langue mourra avec vous? Etc.
.


Voici une sage question. Que peut devenir une invention intellectuelle telle qu'une persolangue, après la mort ( ou le déclin psycho-intellectuel qui en est l'antichambre) de son unique ou presque locuteur, tout au moins utilisateur ?
Une vieillerie qu'il vaut mieux "coucher" sur le papier qui pourra durer ce que durent les vieux papiers, qui n'aura qu'à attendre endormie dans un vieux grenier, un vieux tiroir qu'un curieux des temps futurs , encore curieux de ce genre de support d'information et surtout de ce genre d'information , produit d'une préoccupation intellectuelle qui devra, elle, survivre à notre civilisation, qui comme chacun se doute est mortelle. ( Reste à savoir dans quelle échéance ?)
C'est ce genre de curieux que j'envisage comme seul possible "héritier" intellectuel pour s'intéresser au méhien , produit d'un interminable enfantement.  C'est interminable au point que je me demande si j'arriverai au bout: c'est à dire à la composition d'un dictionnaire complet, d'une grammaire, de quelques œuvres assez ésotériques pour intriguer le survivancier qui s'exciterait d'autant plus pour les déchiffrer dans sa langue d'usage. Comme j'envisage des traductions en espéranto de mes productions méhiennes, mes griffonnages trouveront peut-être une place dans une bibliothèque de curiosités "interlinguistiques". À l'exemple des œuvres de Schleyer l'inventeur du volapük.
Quant à la survie de ces "posts" où, comme dans ce forum-ci, je décris le méhien, je n'y crois guère, même pas au delà de mon "espérance" de vie actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 23:15

Je suis moins pessimiste que vous  Razz 

Nous partons tous sur des objectifs divers pour en venir au même point, créer des langues. Ces langues sont pour moi l'expression même de la pensée d'une époque et de son créateur. Le Bâlaybalan, par exemple, montre la philosophie de Muhyi-i Gülşeni, la langue est imprégné de sa pensée mais aussi de toute la pensée de l'époque et de la région en question. Aujourd'hui on est dans un monde mondialisé, donc on crée des langues "mondiales", on crée aussi des langues artistiques pour une oeuvre ou pour le plaisir. Ma langue est ma pensée du monde. Et c'est pour ça que les langues (naturelles) évoluent avec l'évolution de la pensée dans le temps. Certaines disparaissent, d'autres renaissent en prenant plusieurs facteurs en compte. Mais même disparut, happées par une autre langue, elles y laissent des substrats, donc une trace de leur existence.

Muhyi-i Gülşeni transmit sa langue à ses disciples qui écrivirent quelques manuscrits à des fins artistiques et religieux, Tolkien mit ses langues dans un monde et écrivit des histoires et moi personnellement je le fait par simple plaisirs et amour des langues. Construire et étudier des langues (construites) m'aident en plus à comprendre et à apprendre les langues naturelles...

Peut-être elles disparaîtront, peut-être elles resteront gravés quelques part, après ma mort qui sait....
Revenir en haut Aller en bas
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 23:18

Je tiens mon journal en saiwosh, mais écrit en alphabet latin. Après ma mort, j'imagine bien celui ou celle qui sera chargé de faire du tri dans le fatras indescriptible que j'aurais laissé, jeter un bref coup d'œil sur ces quelques milliers de pages manuscrites, format A5, reliés en petits volumes couvrant chacun une année.

Secouant la tête avec étonnement et incrédulité, il dira : "Ah, il en avait du temps à perdre, le vieux con ! C'était bien un type du 20e siècle ! Trop bien nourri, et perdant son temps dans des rêveries ! Pas étonnant qu'on soit dans la merde jusqu'au cou, maintenant, avec des prédécesseurs pareils ! Bon, c'est du papier, ça brûle bien, au moins, on pourra se chauffer avec."

Si, dans mes vieux jours, je deviens sadique et pervers, je mettrai une mention dans mon testament : "J'ai planqué des lingots d'or dans un endroit secret. L'emplacement du trésor est indiqué dans deux lignes de mon journal, en langue saiwosh. Un dictionnaire anglais-saiwosh, constitué de notes éparses reliées ensemble, est sur une étagère de ma chambre. Bon courage."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16259
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 30 Juin 2014 - 23:21

Vilko a écrit:
Si, dans mes vieux jours, je deviens sadique et pervers, je mettrai une mention dans mon testament : "J'ai planqué des lingots d'or dans un endroit secret. L'emplacement du trésor est indiqué dans deux lignes de mon journal, en langue saiwosh. Un dictionnaire anglais-saiwosh, constitué de notes éparses reliées ensemble, est sur une étagère de ma chambre. Bon courage."
Ce s'rait pas une mauvaise idée, ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pomme de Terre



Messages : 1044
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Mar 1 Juil 2014 - 0:54

De mon côté il ne restera de mes créations après ma mort que ce qui aura survécu jusque là de disques durs en disques durs, et de quelques papiers si ils n'ont pas moisi d'ici là. Donc difficile de savoir ce que les gens qui retrouveront ça en feront. Maintenant je ne cherche pas vraiment à faire connaître ce que je fais (le moschtein comme d'autres choses) puisque c'est surtout pour mon divertissement personnel, et j'ai du mal à imaginer que les gens s'y intéressent, de la même manière qu'ils ne s'intéresseraient pas à mes vieux dessins griffonnés au collège ou à mes papiers de bonbons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Mar 1 Juil 2014 - 11:24

od² a écrit:
il faut penser à vivre avant que de survivre, et une création serait elle secrète et sans lendemain, suffit à remplir un instant qui rayonne dans toute une vie, et permet à celui qui en est nourri de nourrir par ricochet et de proche en proche tous ceux qu'il rencontre...

C'est ben biau, ce que tu dis là, Odécarré. Et je suis d'accord.

Vilko a écrit:
"J'ai planqué des lingots d'or dans un endroit secret. L'emplacement du trésor est indiqué dans deux lignes de mon journal, en langue saiwosh. Un dictionnaire anglais-saiwosh, constitué de notes éparses reliées ensemble, est sur une étagère de ma chambre. Bon courage."

LOL. A supposer que les lingots d'or suscitent encore les convoitises. C'est pas très comestible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Mar 1 Juil 2014 - 11:36

Je ne sais pas ce qu'il restera de mon travail après ma mort. Mais j'ai déjà réfléchi à la question. A vrai dire, cela ne m'inquiète pas et ne me peine pas outre-mesure de savoir que mes créations disparaîtrons avec moi. L'essentiel est que j'en jouisse de mon vivant et que cela me comble d'y travailler chaque jour.

Toutefois l'elko dispose d'une académie qui compte à ce jour 8 personnes, cette petite communauté contribuera à faire vivre un peu le travail concernant l'elko, mais elle se doit d'être plus active et plus "peuplée" pour l'avenir.

Pour les autres langues que j'ai créé, certains systèmes sont encore utilisées par des gens avec qui je n'ai plus beaucoup de contacts. Notamment le Kanako (système de cryptage donne l'impression d'écrire en chinois).


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Emanuelo



Messages : 1204
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Ven 11 Juil 2014 - 12:26

Dans mes projets, il y a, comme je l'ai écrit sur le sujet de Montezuma, l'idée d'autopublier une grammaire et un dictionnaire du gelota. 10 exemplaires suffisent, l'important c'est que ce soit stocké, grâce à la magie du dépôt légal, à la BnF et à la BNU.

Probablement inutile, probablement illusoire, probablement orgueilleux, mais j'aime l'idée que tout ça ne disparaissent pas complètement...

Mais j'ai encore bien des années de travail avant d'arriver à un truc publiable, même en autoédition !

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
bedal



Messages : 3665
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 17:48

ça fait froid dans le dos c'te histoire pale

je crois que mes belles ptites langues vont rester à moisir sur les archives de l'atelier et ideopedia s'ils existent encore ...et dans ma clé usb, mon disque dur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 18:50

...


Dernière édition par od² le Sam 27 Déc 2014 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3665
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 18:55

le papier n'est pas fiable, par contre les tablettes ça serait cool ^^ vu que mes systèmes d'écriture sont originellement gravés dans la pierre ou l'argile ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 20:11

...


Dernière édition par od² le Sam 27 Déc 2014 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 20:14

Et aussi (beaucoup), de textes papiers perdus à jamais ! affraid Parce que, le papier, ça brûle ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 20:20

...


Dernière édition par od² le Sam 27 Déc 2014 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11690
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 20:32

Un des membres de liste conlang dit qu'il imprime les documents importants à 28 pages par page (j'imagine qu'en A4, ça ferait 32) sur du papier alcalin, plus durable. C'est très petit, mais on peut ensuite optiquement agrandir l'impression (ou utiliser une loupe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Djino



Messages : 3316
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Lun 10 Nov 2014 - 21:35

Herr Kouak' a écrit:
Et aussi (beaucoup), de textes papiers perdus à jamais ! affraid Parce que, le papier, ça brûle ^^'
Certes, mais les données numériques peuvent être si facilement perdues ! Un bug, la mort du disque dur, plus d'électricité... Gravons nos idéolangues dans la pierre, tant qu'à faire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
mattiew



Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2014

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Jeu 27 Nov 2014 - 18:41

Bonjour a tous,

J'avoue être surprit que la majorité d'entre vous ne pensent pas que leurs langues sera utilisés. Je pensais qu'un des premiers objectifs d'une langues construite était d'être utilisé.
Il est vrai que presque aucune langue construite n'est utilisé, mais cela n'empêche pas d’espérer.

Sinon, je peut vous conseiller de prendre contact avec des micro nations. Ceux sont généralement des petite communauté qui souhaitent developper une culture à part. La langue peut jouer un rôle important. Certaines pourrait être interesser par ce type de projets.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11690
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Jeu 27 Nov 2014 - 18:44

mattiew a écrit:
Bonjour a tous

Bienvenue, mattiew. Je t'invite à te présenter ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Jeu 27 Nov 2014 - 19:37

Mattiew

=> Oui et non. Disons que je vois mal un pays utiliser une langue construite surtout si ce n'est pas une langue auxiliaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3665
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Jeu 27 Nov 2014 - 19:42

mattiew a écrit:
Bonjour a tous,

J'avoue être surprit que la majorité d'entre vous ne pensent pas que leurs langues sera utilisés. Je pensais qu'un des premiers objectifs d'une langues construite était d'être utilisé.
Il est vrai que presque aucune langue construite n'est utilisé, mais cela n'empêche pas d’espérer.

Sinon, je peut vous conseiller de prendre contact avec des micro nations. Ceux sont généralement des petite communauté qui souhaitent developper une culture à part. La langue peut jouer un rôle important. Certaines pourrait être interesser par ce type de projets.



qu'entends tu par micro-nation ?

en tous cas il y a des langues construites dites artistiques...comme le sindarin ou le navi par exemple, des gens savent parler ces langues grâce aux succèse des oeuvres associées...

j'aimerais bien que mes langues soient parlées de la sorte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel devenir pour une langue construite après son créateur?   Aujourd'hui à 15:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel devenir pour une langue construite après son créateur?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel outil pour faire apparaître des commentaires sur une image ?
» Quel avenir pour l'Egypte ?
» Quel avenir pour l'humanité et la vie sur Terre?
» Quel engrais pour mes plantes vertes?
» quel apn pour photos astro ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: