L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uropi 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Dim 19 Oct 2014 - 12:10

J'en cherche un autre : j'aimerais savoir si ansorto est une traduction correcte pour "déclasser"* (antonyme de insorto = classer).


*Pas déclasser = rétrograder", mais plutôt "faire une erreur dans un classement". Pendant qu'j'y suis, d'ailleurs, j'aimerais connaître aussi çui-ci.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Lun 20 Oct 2014 - 16:28

Babel

Bravo pour ton analyse qui est tout à fait pertinente !

Il est vrai qu'on peut se demander quel est le rapport dans le verbe Latin respicio entre "regarder en arrière" et avoir égard à… (peut être par l'intermédiaire de regarder favorablement… mais pourquoi en arrière ?), dans le nom respectus entre regard jeté en arrière et considération, égards.

L'Uropi ruspeko est simplement le calque du latin respicio, tout comme l'allemand Rücksicht (et l'anglais regard) sont les calques de respectus.

Mais l'espéranto n'est pas en reste: il emprunte bedaŭro à l'allemand bedauern, soit. Mais quel est le rapport entre bedauern (regretter) et dauern (durer)… mystère ! Surprised
La différence, c'est quand même que ruspeko correspond à l'it. rispettare, esp respetar, por respeitar, cat respectar, roum respecta, fr respecter, ang respect, al Respekt, neer respecteren, sué respektera… alors que bedaŭri est 100% germano-allemand, ni néerlandais, ni anglais, ni scandinave, donc pas du tout international.

En Uropi, regarder en arrière, c'est speko ru, d'où le rétroviseur ruspekèl ("rétromiroir", spekèl = glace)… et respeko, c'est regarder à nouveau… il n'y a donc pas de confusion possible… tout juste une possibilité de jeux de mots sur ruspekèl ("l'instrument qui sert à respecter") Laughing

@Anoev a écrit:
Je voulais savoir si ruspèk ne signifiait que "respect" ou bien si ça peut également traduire "égard".

Oui, respect, égard, même combat !

Citation :
J'en cherche un autre : j'aimerais savoir si ansorto est une traduction correcte pour "déclasser"* (antonyme de insorto = classer).
*Pas déclasser = rétrograder", mais plutôt "faire une erreur dans un classement". Pendant qu'j'y suis, d'ailleurs, j'aimerais connaître aussi çui-ci.

An- sert à former le contraire des adjectifs: lezi = facile ≠ anlezi = difficile, di- l'action inverse: monto (monter tech.) dimonto = démonter, mais le contraire de in-, c'est us-: inrolo = enrouler, usrolo = dérouler.

déclasser (faire sortir d'une classe, d'une catégorie) = usklaso (≠ inklaso)
rétrograder = digrado, rugrado
"faire une erreur dans un classement" = misklaso, missorto avec les préfixe mis- (mal faire, se tromper) > misincepo = mal comprendre, misincepad = malentendu, misuzo = mal utiliser, misfedo = se méfier, mismakad = malfaçon, misvòk = lapsus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Lun 20 Oct 2014 - 19:03

@Doj-pater a écrit:
mais le contraire de in-, c'est us-: inrolo = enrouler, usrolo = dérouler.
J'ai également un us-, chez moi, qui est pris de ùs (hors de).

Ça me donne : ingènt = entrée, usgènt = sortie ; et aussi
ihròpen = remercier (dire merci) & usròpen = remercier (f... à la porte).

Bo, je récapitule :

pour "égard", je peux y aller avec ruspèk  ;
pour "déclasser", j'aurai soit usklaso, soit misklaso et misorto comme traductions de l'aneuvien dyskláss ; digrado & rugrado comme traduction de subkláss* ; ces deux mots étant la traduction de "rétrograder" (baisser en grade) ou "dégrader" même sens. Va falloir que je m'attelle à ces deux verbes, d'autant plus que le champ sémantique est large pour chacun de ses mots :
rétrograder : baisser en grade (déjà évoqué)
passer un rapport inférieur sur un véhicule munie d'une boîte
rouler à contre-voie (chf)
dégrader : faire tomber en grade (déjà évoqué)
détériorer sciemment.

Bref, c'est comme les ch'veux d'Éléonore : quand y en a plus... y en a encore !



*Subkláss est également la traduc' du français "sous-classer".

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 2:07

@Doj-pater a écrit:
Il est vrai qu'on peut se demander quel est le rapport dans le verbe Latin respicio entre "regarder en arrière" et avoir égard à… (peut être par l'intermédiaire de regarder favorablement… mais pourquoi en arrière ?), dans le nom respectus entre regard jeté en arrière et considération, égards.
Re- avait d'autres sens que "en arrière": répétition, insistance... (revereor, recolo, redeo, revergo).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Question d'accent   Mar 21 Oct 2014 - 13:55

J'ai été quelque peu étonné de voir l'accent sur le A dans les mots ruvàd et apstàd (recul) alors qu'en général, -ad est traité en uropi en tant que suffixe et n'est donc pas accentué. Est-ce une erreur ou bien
  • Ce -àd-là fait-il partie d'un radical ?
  • Est-ce pour s'harmoniser avec d'autres mots comme disklìn, rutràj & ruskùt ?
Pour l'instant, j'ai laissé comme ça. Je vais ajouter disklìn en parallèle à fal quand j'ajouterai rutràj en même temps que la correction de ruvàd si elle s'avère nécessaire (c'est dire si j'attends la réponse).

Y a-t-il une différence sémantique entre ruvàd et rutràj ?

lypas hrop : fordaske !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 14:57

Le vad de ruvàd est la racine de vado, marcher.

Le àd de apstàd est un suffixe, mais la racine est simplement st (sto = être debout).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 15:09

@Silvano a écrit:
Le -àd de ruvàd est la racine de vado, marcher.

Le àd de apstàd est un suffixe, mais la racine est simplement st (sto = être debout).
Je comprends mieux. Il s'agit donc pas d'une erreur. Je suis tranquillisé sur ce point. Je pourrai même créer les pages, puisqu'il y a l'étymologie en prime. Merci. En revenant vers le diko, j'ai même trouvé le pourquoi du comment de rutràj (tirer en arrière). J'ai donc toutes mes réponses. Dans l'tas, puisqu'on a ruvàd, on devrait aussi avoir rufàr ? Or je ne l'ai pas trouvé.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 15:49

@Leo a écrit:
Re- avait d'autres sens que "en arrière": répétition, insistance... (revereor, recolo, redeo, revergo).

Tout à fait. Mais ni la répétition, ni l'insistance ne font avancer le schmilblick: regarder avec insistance ou regarder plusieurs fois ne sont pas des marques de considération ou d'égards (ça serait même plutôt le contraire). Certains aspects de la culture latine doivent nous échapper ici…

@Anoev a écrit:
J'ai été quelque peu étonné de voir l'accent sur le A dans les mots ruvàd et apstàd

quant à ruvàd et apstàd, Silvano t'a apporté la bonne réponse.
Une remarque sur apstàd, qui vient bien de "stad" le fait d'être là, la position (cf postàd < po+ stad), d'où apstàd = "position éloignée" = al Ab-stand, neer, da af-stand, sué av-stånddi-stance, rus ras-stoïanié, cr od-stojanje, gr apo-stasî,

Merci de me signaler l'absence de rufàr (recul, marche arrière) ≠ de rufarad (retour en véhicule)… tu sais bien que nous, les Uropistes (ou les terrassiers, si tu préfères), nous passons notre temps à boucher des trous… Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 19:09

@Doj-pater a écrit:
Merci de me signaler l'absence de rufàr (recul, marche arrière) ≠ de rufarad (retour en véhicule)… tu sais bien que nous, les Uropistes (ou les terrassiers, si tu préfères), nous passons notre temps à boucher des trous… Wink
J'ai mis rufàr dans le pavé de traductions (ainsi que bemaco). Me manque plus qu'à ouvrir les pages en question.

En ce qui me concerne, ce ne sont pas des trous que je comble dans mon dico aneuvien, mais des cratères. Mais bon, je ne perds pas patience. Pour chez moi, retour, c'est revùzat... mais du coup, de re- (en arrière) -pùz- (aller) -at (processus), j'arrive plus à me souv'nir de la raison de ce V. Une faute de frappe ? possible. Mais ce qui est alors étonnant, c'est que j'ai enfoncé l'clou dans la colonne de la prononciation ! Pour suivre une logique, les mots devraient être repùzat pour le nom et retropùze pour le verbe*.


*Par n'importe quel moyen. Si c'est spécifiquement à bord d'un véhicule (train, bateau, voiture, vélo...), ce serait respectivement les mots (non encore mentionnés) refaarat et retrofaar.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bab



Messages : 586
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 19:19

@Doj-pater a écrit:

@Leo a écrit:
@Doj-pater a écrit:
Il est vrai qu'on peut se demander quel est le rapport dans le verbe Latin respicio entre "regarder en arrière" et avoir égard à… (peut être par l'intermédiaire de regarder favorablement… mais pourquoi en arrière ?), dans le nom respectus entre regard jeté en arrière et considération, égards.
Re- avait d'autres sens que "en arrière": répétition, insistance... (revereor, recolo, redeo, revergo).

Tout à fait. Mais ni la répétition, ni l'insistance ne font avancer le schmilblick: regarder avec insistance ou regarder plusieurs fois ne sont pas des marques de considération ou d'égards (ça serait même plutôt le contraire). Certains aspects de la culture latine doivent nous échapper ici…

Après m'être un peu rafraîchi la mémoire Latine, plutôt lointaine, et pas toujours associée à des souvenirs agréables (casse-têtes des versions et des thèmes), j'ai noté que re- (ou red-), préfixe inséparable, marquait d'abord un mouvement en arrière ou une opposition, avant un retour à un état antérieur ou une répétition.

On peut donc mieux comprendre le sens actuel de «respect» (respectus), qui est moins un regard en arrière, qu'un regard avec du recul, comme pour laisser toute la place à ce qui est regardé ou pour éviter de pénétrer la «bulle» de l'autre, ce qui peut être ressenti comme une agression. De cette manière, on peut aussi s'opposer à l'autre, pacifiquement, en gardant ses distances; on peut donc s'affirmer soi-même tout en reconnaissant l'autre pour ce qu'il est... le principe de tout débat.

Il est vrai que «regarder» en tournant le dos peut paraître à la fois absurde et méprisant. Il est pourtant très utile, en voiture, de savoir ce qui se passe derrière, sans se retourner.

C'est toute la différence entre ruspeko, que, personnellement, je comprends plus comme «regarder avec recul» (idée abstraite de «recul»), et speko ru qui signifie, plus concrètement, «regarder derrière».

En Uropi, lorsqu'une préposition ou un adverbe (de mouvement) deviennent des préfixes, ils prennent un sens plus «abstrait», qui peut être nuancé par la racine. On a alors affaire à un nouveau mot à part entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 19:47

elBab a écrit:
On peut donc mieux comprendre le sens actuel de «respect» (respectus), qui est moins un regard en arrière, qu'un regard avec du recul, comme pour laisser toute la place à ce qui est regardé ou pour éviter de pénétrer la «bulle» de l'autre, ce qui peut être ressenti comme une agression.  

C'est toute la différence entre ruspeko, que, personnellement, je comprends plus comme «regarder avec recul» (idée abstraite de «recul»), et speko ru qui signifie, plus concrètement, «regarder derrière».

Ah, bravo ! Very Happy
Tu résouds là une énigme qui nous a donné bien des maux de crâne et a fait couler beaucoup d'encre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mar 21 Oct 2014 - 20:12

elBab a écrit:
C'est toute la différence entre ruspeko, que, personnellement, je comprends plus comme «regarder avec recul» (idée abstraite de «recul»), et speko ru qui signifie, plus concrètement, «regarder derrière».
C'est une démarche qui tient et qui est séduisante... Seulement, le mot "recul" (place qu'il y a derrière) se dit apstàd en uropi. Comment faire coller l'ensemble ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Uropi 3    Mer 22 Oct 2014 - 2:22

elBab a écrit:
On peut donc mieux comprendre le sens actuel de «respect» (respectus), qui est moins un regard en arrière, qu'un regard avec du recul, comme pour laisser toute la place à ce qui est regardé ou pour éviter de pénétrer la «bulle» de l'autre, ce qui peut être ressenti comme une agression. De cette manière, on peut aussi s'opposer à l'autre, pacifiquement, en gardant ses distances; on peut donc s'affirmer soi-même tout en reconnaissant l'autre pour ce qu'il est... le principe de tout débat.

C'est une hypothèse qui m'a traversé l'esprit, elle est séduisante et elle recoupe les constructions du genre look up (to), look down (on) en anglais. Mais respicio avait d'autres sens plus larges qui recouvraient plus ou moins l'idée de veiller sur, prendre soin de, faire attention à, et le sens de respecter a pu évoluer de ces sens dans des contextes particuliers - mais ça restera peut-être un mystère de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Jeu 23 Oct 2014 - 13:42

La pub s'empare de l'Uropi !



= "vin" & "saut" ou "saute !"

J'avais déjà remarqué Sprite = sautez !, et le baume kamol ! (combien ?)
Bizarre, bizarre ! Je n'ai toujours pas touché de droits d'auteur ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Jeu 23 Oct 2014 - 14:19

À propos, j'ai pas trouvé la traduc de "esprit" dans le sens de "substance" (spiritueux = spirte), comme dans "esprit de sel".

L'abus de spiritueux fait-il sauter (sur sa chaise : une paronymie en uropi entre les deux mots)  ?

Chez moi, j'ai spryt pour "esprit"* et sprytwádr pour "eau-de-vie" (brenivòd). D'où vient bren ? du brandy (cognac) ?


*Celui dont on parle ; pour les autres sens, j'ai :
men = ment
ψiyqet = spirt°
nyv = vist (nyv est plus vague, il sert de radical à nyvjà (culture)).

°Tiens-tiens, quel rapport y a-t-il entre LES esprits et un spiritueux ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 3    Jeu 23 Oct 2014 - 14:44

Il y a quelques années, un magazine espérantiste publiait des photos de pubs utilisant des mots espéranto. Il y en a plein, par hasard ou par escient.

Quant aux droits d'auteur... on pourrait aussi vous faire payer pour la pub!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Jeu 23 Oct 2014 - 15:10

@Silvano a écrit:
on pourrait aussi vous faire payer pour la pub!
J'vois pas comment.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Jeu 23 Oct 2014 - 15:55

Esprit, es-tu là ?

@Anoev a écrit:
*Celui dont on parle ; pour les autres sens, j'ai :
men = ment
ψiyqet = spirt°
nyv = vist (nyv est plus vague, il sert de radical à nyvjà (culture)).
°Tiens-tiens, quel rapport y a-t-il entre LES esprits et un spiritueux ?

En commençant par la fin: spiritueux vient de la vieille expression française "esprit de vin" pour alcool, comme "esprit de sel" pour acide chlorhydrique. Poétique le vieux françois, non ?

Tu fais bien de citer les différents sens du mot esprit; en Uropi, il y en a 3 aussi.

Ment = esprit "intellectuel" (lat mens, ang mind) < meno (racine indo-européenne = penser): u sun ment in u sun korp = mens sana in corpore sano

Spirt = esprit "religieux et fantomatique", les âmes des morts = spirte (aussi les spiritueux); de Saiti Spirt = le saint esprit
cf le petit poème Uropi:
De voce spirtis odia zon
wim ekhòs tra ni lingas…

Des voix d’esprits aujourd’hui résonnent
en écho dans nos langues…  


Vist = esprit "humoristique" < u visti rumàrk =une remarque spirituelle, pleine d'esprit

Citation :
L'abus de spiritueux fait-il sauter (sur sa chaise : une paronymie en uropi entre les deux mots)  ?
Chez moi, j'ai spryt pour "esprit"* et sprytwádr pour "eau-de-vie" (brenivòd). D'où vient bren ? du brandy (cognac) ?

Non, sprito vient du germanique (al springen, da springe, sué springa…) + rus prygat' + gr πηδώ "pîdô" = sauter; s-t sous l'influence de sauter, saltare, skočit, skakati…

Brenivod, c'est l'eau qui brûle < breno = brûler (al brennen, nor brenne, sué bränna… > al Branntwein > brandy), mais cognac = koniàk (cf rus коньяк)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 3    Jeu 23 Oct 2014 - 16:42

Ùt saal men ùt saal somev in chez moi.

Pour "spirituel" (qui a de l'esprit), j'ai nyvínon. Par contre, pour "spirituel" (religieux, concernant LES esprits, les anges, l'au-delà), j'ai rien. Et pourtant, y a matière à faire et je devrais avoir ψiyqon (de ψiyqet), ψiyqesem pour le spiritisme et ψiyqaret (calqué sur àċendaret pour "sensibilité") pour "spiritualité". Le dico aneuvien ? Une vraie tranche d'emmental (avec ou sans H) !


Sinon, tout-à-fait aut'-chose : j'ai remis à jour, dans Idéolexique, la page de stango (stagner). J'sais plus où j'l'ai ramassée, celle-là, peut-être m'avais-tu donné l'info hors site, car je n'ai trouvé le nom nulle part dans le diko. Si par hasard elle était erronée, signale-le moi pour que je fasse la correk, parce qu'entretemps, j'ai un peu extrapolé et en ai déduit stangad pour "stagnation".

Encore deux verbes assez proches dans nos deux langues, puisque chez moi, j'ai staṅge. D'un côté, un mot assez facile à écrire (pas de diacritique exotique), prêt à une carrière internationale, comme l'espérantiste stagni ; de l'autre, un mot qui, soit, trahit ses origines dans l'à-postériori, mais à cause de son phonème nasal marqué par un point en un endroit peu habituel (sur le N), révèle son aspect de nom faisant partie d'une persolangue.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balchan-Clic



Messages : 725
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Uropi 3    Ven 24 Oct 2014 - 18:40

Plusieurs choses :

Existe-il un enregistrement en Uropi, je veux dire qui serait plus ou moins naturel, quelque chose comme une conversation ou un texte lu de manière fluide (je ne parle pas du poème les heures que j'ai déjà écouté) ? Je demande ça parce que j'ai l'impression (et ça n'est qu'une impression hein) que les mots font un peu artificiels. Enfin je trouve qu'à l'écoute ça fait un peu bizarre une phrase en Uropi, quand j'essaye timidement de prononcer quelques phrases/mots. J'ai du mal à l'imaginer parlée couramment.

L'étymologie de l'Uropi se base sur l'indo-européen, ça j'ai bien compris. Mais est-ce seulement limité aux langues d'Europe ? Ou prend-on aussi en compte des langues comme le persan, le bengali voire l'afrikaans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi 3    Ven 24 Oct 2014 - 19:32

Il y a une vidéo courte mais trilingue de notre ami Silvano (espéranto, uropi, sambahsa) :

https://www.youtube.com/watch?v=wD-5rdhDGCg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Ven 24 Oct 2014 - 19:58

Balchan - Clic

Je commence par la fin: pour créer un mot Uropi il faut chercher les équivalents dans 30 à 40 langues indo-européennes (y compris le hindi, bengali, gujarati, nepali, penjabi, persan, kurde, arménien… (l'afrikaans, c'est pratiquement du néerlandais) dans mes dernières étymologies j'ai élargi à des langues non indo-européennes comme l'estonien, le finnois, le hongrois, le turc, le géorgien, d'indonésien, le tagalog…): Il s'agit de dégager un dénominateur commun: le mot le + international possible…
Par ex.
elastiki
(gr ελατός "élatos" puis ελαστός "élastos" = ductile, éti-ré > lat.scient elasticus > it elastico, esp, por elástico, cat elàstic, roum elastic, fr élastique, ang elastic, al, neer elastisch, sué, da, nor elastisk, let elastīgs, lit elastingas, rus эластичный "élastitchnyï", bul еластичен, "élastitchen", ukr еластичний "élastytchnyy" sr еластичан = cr elastičan, tch, slk elastický, slo elastičen, pol elastyczny, grm ελαστικός "élastikos", alb elastik, gael leaisteach, gal elastig, malt elastiku, est elastne, bas elastiko, az, tur elastik, géo elastiuri, indo elastis, mal elastik, som laastiko)
= élastique adj.


Mais
eln
(i-e elk-*, olk-* = élan > p.ê skr ršas = antilope mâle, visl elgr, vha ëlho > al elch, ang elk, da elg, sué älg
> ger álcis* > gr άλκη “alkê”, gaul alco-?, lat alces > it alce, esp alce = élan
> rus лось “los’”, tch los, pol los = élan
> i-e el-n*, el-en* = cerf > gr ελάφος “elaphos” = cerf, virl elit = chevreuil, gall elain = biche, let alnis = élan, lit élnis, élnias, rus олень "olen'", tch, sr, cr jelen, pol jeleń = cerf > al Elen, neer eland, roum elan = fr élan)
= élan (animal)

est 100% européen.

En matière d'enregistrements, toute la méthode Vokem Uropi avec textes, dialogues, exercices, etc. a été enregistrée… sur cassettes !… autrement dit il faut tout recommencer ! Et ça prend un temps fou…
Pour te faire une petite idée:
Salute

Citation :
Je demande ça parce que j'ai l'impression (et ça n'est qu'une impression hein) que les mots font un peu artificiels. Enfin je trouve qu'à l'écoute ça fait un peu bizarre une phrase en Uropi, quand j'essaye timidement de prononcer quelques phrases/mots.

Ce n'est pas que ça fait bizarre, c'est plutôt que ça ne ressemble ni à de l'espagnol, ni à de l'allemand, ni a du russe, mais plutôt à un mélange des 3. (de plus, toute langue qu'on ne connaît pas bien au début fait toujours un peu bizarre)
Natalia Dankova, Russie a écrit:
Quand on parle Uropi, on a l'impression de parler quatre langues à a fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 3    Ven 24 Oct 2014 - 20:23

@Olivier Simon a écrit:
Il y a une vidéo courte mais trilingue de notre ami Silvano (espéranto, uropi, sambahsa) :

https://www.youtube.com/watch?v=wD-5rdhDGCg

Je voudrais rappeler que le but de cette vidéo était de montrer que, malgré le nombre de lettres fort différent dans les trois langues, la durée des énoncés est environ la même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 3    Ven 24 Oct 2014 - 21:29

@Silvano a écrit:
Je voudrais rappeler que le but de cette vidéo était de montrer que, malgré le nombre de lettres fort différent dans les trois langues, la durée des énoncés est environ la même.

Il ne s'agit pas de compter le nombre de lettres, mais le nombre de syllabes. En Uropi (et en espéranto, si je ne m'abuse) on prononce toutes les syllabes, pas comme en anglais.
Alors expliquez-moi comment 2 énoncés de 15 syllabes et un de 8 syllabes (espéranto) peuvent avoir la même durée que 2 énoncés de 10 syllabes et un de 5 (Uropi) !

Je comprends mieux pourquoi vous hésitez sur les phrases Uropi: vous vouliez allonger la sauce ! Vous nous prenez vraiment pour des billes ! Rolling Eyes

Je ne me prononce pas pour le sambahsa, dont je connais mal la prononciation, mais pour que votre expérience ait une valeur quelconque, il faudrait que le texte Uropi soit enregistré par moi, le texte sambahsa par Olivier, et le texte espéranto par vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Silvano



Messages : 11723
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 3    Ven 24 Oct 2014 - 21:45

@Doj-pater a écrit:
Je ne me prononce pas pour le sambahsa, dont je connais mal la prononciation, mais pour que votre expérience ait une valeur quelconque, il faudrait que le texte Uropi soit enregistré par moi, le texte sambahsa par Olivier, et le texte espéranto par vous.

Mais là, il faudrait tenir compte du débit de chacun. Olivier parle très vite. Écoutez ses nouvelles.

Pourquoi l'uropi est-il plus lent? Parce que ses syllabes sont plus souvent de la forme CVC ou CCVC. Les syllabes finales de l'espéranto sont prononcées plus vite, parce qu'elles sont moins importantes, moins chargées de sens. Il n'est pas vraiment plus long de dire pano que pan. Et, dans le discours courant, le ĉu est prononcé très rapidement, un peu comme ĉ, alors qu'on peut difficilement accélérer vol vu sans prendre du sens.

Pour ma part, j'ai tenté d'être le plus constant possible.

Faites plutôt écouter la vidéo à une personne qui ne connaît aucune des trois langues, et faites-la juger du débit. Ce serait plus objectif. J'invite d'ailleurs les membres de ce forum à faire ce test (sauf Olivier et les quelques espérantistes, bien entendu),
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uropi 3    Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Uropi 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Uropi et Kotava
» Uropi / espéranto
» Uropi / espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: