L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview avec un linguiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Interview avec un linguiste   Ven 26 Sep 2014 - 22:16

Dans le cadre de mon cours d'éthique de secondaire 4, je dois interviewer une personne qui pratique un métier qui m'intéresserait. Comme la linguistique est pas mal le seul domaine qui m'attire, j'ai supposé que je pourrais interviwer un de vous (si ça ne vous dérange pas!). Donc qui ici est interprète, traducteur,etc.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Ven 26 Sep 2014 - 22:19

viquezug a écrit:
Dans le cadre de mon cours d'éthique de secondaire 4 [...]

En ECR? Tu n'as pas PPO?

(Avis aux Français : nous aussi, on utilise des sigles incompréhensibles! Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Ven 26 Sep 2014 - 22:38

Non, pas suffisemment d'élèves on choisit le cour de PPO, alors il y en a plus en sec. 4 et on en reprend un peu les projets en ECR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Ven 26 Sep 2014 - 22:40

Fil de discussion en idéolangue québécoise ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 0:33

Je n'ai pas la même définition du mot "linguiste" que toi...

- le traducteur traduit une langue (à l'écrit)
- l'interprète interprète une langue (à l'oral)
- le linguiste analyse une langue

Moi, j'ai fait des études de linguistique, ce qui me mène normalement au job de... chercheur en linguistique, ce que moi j'appelle un linguiste.

Le traducteur et l'interprète suivent généralement des cursus très différents de nous, moins centrés sur la recherche et les grandes théories linguistiques, et plus sur la pratique de la traduction ou l'interprétation, avec une grande quantité de vocabulaire à mémoriser et des outils spécifiques ("TAO", etc.).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 0:55

Eh bien, faut croire que j'ai souvent mentis sur ce qu'était un linguiste...

Donc, Nemszev, tu acceptes bien que ce soit à toi que je pose quelques questions pour mon projet?  Very Happy
Mes questions ne sont pas toutes rédigées encore, elle le seront bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 11:30

...


Dernière édition par od² le Lun 17 Nov 2014 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 13:21

@od²: Si si, j'ai fini mes études depuis un an ! Mais là, je travaille dans la communication, donc effectivement je n'exerce pas le métier de "linguiste". Cela dit, j'ai pu l'approcher de près, donc je peux certainement répondre à certaines questions.

Le mot "linguiste" est parfois utilisé au sens large, pour inclure les métiers de la langue ou simplement ceux qui s'y intéressent. Donc tu n'étais pas totalement dans l'erreur, viquezug.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 13:31

Un linguiste est, certes, un professionnel traitant du langage. Mais y a-t-il des linguistes amateurs, comme il y a des photographes amateurs (et des photographes professionnels) ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1590
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 14:13

J'utilise plutôt le terme de glossophile, mais je ne sais pas s'il est très adéquat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Sam 27 Sep 2014 - 15:37

...


Dernière édition par od² le Lun 17 Nov 2014 - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Dim 28 Sep 2014 - 21:08

Merci od².

Je pense bien qu'on peut parler de linguistes amateurs, tout comme il y a des astronomes amateurs. C'est une discipline ouverte à tous, mais ceux qui en ont fait leurs études et le job (chercheur en linguistique, ou dans une définition plus large, traducteurs, interprètes...) sont des linguistes professionnels. Moi, je suis diplômé (maître) en linguistique.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Lun 29 Sep 2014 - 0:59

Kotave a écrit:
J'utilise plutôt le terme de glossophile, mais je ne sais pas s'il est très adéquat.


On pourrait dire "philoglosse" qui serait au linguiste ce que les anciens "philiatres" étaient ( ou sont encore) aux médecins.
Pour le cas des seconds , j'en sais un peu quelque chose, j'ai rencontré, dans ma vie professionnelle ( une trentaine d'année) plus d'un mythomane qui prétendant avoir fait quelques années de médecine, à la faculté ( en auditeur libre, en dilettante ...!??) ou à l'hôpital ( = touriste de CHU !) prétendait s'y connaître un peu et énonçaient leur avis clinique, leur conseil aux malades de leurs amis, sans exercer avec l'art et le profit du Dr Knock ! Je les affublais du surnom de "philiatre" d'un vieux vocable , encore défini dans mon Littré médical de 1873 de cette manière: " qui se livre à l'étude de la médecine, qui "cultive" la médecine". Un philoglosse ou philoglotte serait "celui qui cultive la linguistique" en amateur et notre "Aphil-forum" serait un Atelier philoglossique ( pas seulement "philologique": qui cultive le langage oral et écrit )
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Mer 1 Oct 2014 - 23:15

J'ignore si ici il y a de "vrais" linguistes, avec le doctorat qui le fait bien et une habilitation pour faire de la recherche. Il y en a certains qui étudient la linguistique en revanche, que ce soit à l'université (je fais partie de ceux là) ou chez eux. Certains sont des spécialistes sans l'être de métier (Olivier Simon?), d'autres possèdent des diplômes divers liés aux langues ou aux sciences du langage (Ziecken a une licence de Sciences du Langage il me semble).
Mais je crois qu'on est a peu près tous autodidactes et passionnés, ce qui est une chose presque aussi importante que n'importe quel diplôme.

En ce qui me concerne, je fais un master d'indo-européen et j'enseigne le français à des autrichiens en cours particulier. Je suis loin d'être linguiste et la route sera encore longue (surtout vu le domaine que j'ai pris...), mais j'ai déjà donné une communication en linguistique générale dans un colloque sur la thématique analogie/figement.

Beaucoup de linguistes n'aiment pas vraiment les créateurs de langues. C'est à la fois du vécu (certains de mes professeurs) et du ressenti (certains livres qui traitent de ce sujet).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
PatrikGC



Messages : 2312
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Mer 1 Oct 2014 - 23:56

Dans bcp de métiers, on n'aime pas trop les amateurs éclairés qui en savent souvent bien plus que les dit-professionnels du genre, enfoncés dans leurs certitudes...

Pour ma part, mes études, mes diplômes et mes expériences professionnelles n'ont rien à voir avec les langues, même si j'ai fait du grec et du latin à l'école, il y a bien longtemps. Les langues m'ont tjrs amusées, et je m'intéresse à elles comme d'autres le font avec les timbres ou les motos.

Ce qui m'intéresse est le mécanisme de la langue, comment transmettre un message selon quel "codage", quel protocole (syntaxe/grammaire). Le contenu en lui-même (vocabulaire) m'est secondaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Jeu 2 Oct 2014 - 0:47

Montezuma a écrit:
(Ziecken a une licence de Sciences du Langage il me semble).

Exact ! et je suis aussi interprète en langue des signes. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Jeu 2 Oct 2014 - 5:59

Donc, pour aller droit au but, qui fait de l'argent $$$ en pratiquant un métier en lien avec les langues?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Jeu 2 Oct 2014 - 23:38

Je suis payé pour mes interventions de traductions en langue des signes et pour les cours que je donne.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Jeu 2 Oct 2014 - 23:47

viquezug a écrit:
Donc, pour aller droit au but, qui fait de l'argent $$$ en pratiquant un métier en lien avec les langues?

Après tout, c'est le but d'aider les étudiants à se choisir une carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Ven 3 Oct 2014 - 20:00

Ils font tous de l'argent, mais pour ça il faut bosser, il n'y a pas de secret... Surtout ne t'embarque pas dans un plan de carrière juste basé sur le fait que ça va soi-disant te rapporter gros. Tu dois aussi savoir ce que tu serais prêt à passer ta vie à faire.

Le chercheur en linguistique galère beaucoup parce qu'il n'y a pas beaucoup de place dans le métier et qu'il faut faire des résultats assez hauts si tu veux te faire payer ta bourse de doctorat, et ensuite tu passes des années à faire des recherches, puis il faut te faire un nom, tout ça... Mais les recherches peuvent être super intéressantes, un peu comme ce qu'on fait ici, mais en plus sophistiqué et avec pleins de lectures en tous genres !

Le traducteur doit aussi se faire la main pendant un petit temps parce qu'on doit voir qu'il sait traduire correctement. Il faut maîtriser au moins 2 langues étrangères et savoir les parler couramment, mais il faut aussi se spécialiser dans certains sujets (ex. informatique, droit, médecine, etc.), parce qu'on fait souvent plus appel aux spécialistes plutôt qu'aux généralistes. Puis pour le reste, comme c'est souvent à la pige (plus tu traduis, plus tu gagnes de l'argent, et tu gères ça tout seul), c'est pas de tout repos, mais si tu as choisi des langues à la fois beaucoup parlées et moins populaires (allemand, russe, etc.), tu peux gagner un peu plus que, disons, quelqu'un qui parle anglais et espagnol... Mais de toute façon, tous les traducteurs se démènent au boulot.

L'interprète, il doit être formé à un métier compliqué qui demande beaucoup d'endurance, parce qu'il faut travailler en direct en restant bien concentré, mais il faut tout un travail en amont pour déterminer ce qu'il faudra traduire (ne le sachant pas à l'avance dans beaucoup de cas, il faut faire des recherches, anticiper ce qui va être dit, apprendre du vocabulaire en conséquence, etc.)... Mais eux, je pense qu'ils gagnent assez bien leur vie.

Pour finir, il y a le professeur de langue, qui est un métier très demandé (vu qu'il y a pleins d'élèves et peu de profs), donc d'office si tu as la formation correcte pour enseigner, tu vas trouver du boulot. À ce que j'ai compris, c'est un métier compliqué parce qu'il faut préparer chaque minute d'un cours que tu vas donner à des élèves toute l'année, en prenant en compte la compétence à évaluer, en essayant de trouver des articles à faire lire, des activités qui ne vont pas barber l'élève (ce qui est dur à trouver !!), et donc la première année, tu bosses énormément (mes amis qui font ça n'ont pas beaucoup de vie sociale...), mais si tu sens que tu aimes partager ton savoir, corriger celui qui fait une faute, etc. tu devrais t'y faire.

Pour résumer, les boulots en langues, ça ne manque pas, mais en général, c'est beaucoup de travail, et il faut savoir choisir la bonne langue ou le bon sujet (dans le cas d'un chercheur). Si tu aimes les langues, cela dit, tu n'es pas obligé de forcément t'orienter vers ce type de métier, car plus ou moins tous les métiers à l'international utilisent au moins l'anglais assez souvent et si tu as une autre compétence développée dans des études supérieures (ou une autre passion) que tu combines avec une bonne connaissance dans certaines langues, tu peux faire plaisir aux employeurs.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Mer 5 Nov 2014 - 5:24

Ziecken a écrit:
Montezuma a écrit:
(Ziecken a une licence de Sciences du Langage il me semble).

Exact !  et je suis aussi interprète en langue des signes. Wink

Bon, la date de remise approche, alors je t'annonce mon cher Ziecken que tu es l'heureux élu !

Voici donc mes questions:

1- En quoi consiste ton travail ?
2- Quelles études faut-il faire ?
3- Dans quel genre d'environnement social/physique travailles-tu ?
4- L'horaire est-il variable ?
5- Travailles-tu en équipe ?
6- En quoi consiste une journée de travail ?
7- Quel est le revenu ?
8- Combien d'années d'expérience as-tu ?
9- As-tu déjà pratiqué un métier apparenté auparavant ?
10- Quelle langue des signes enseignes-tu ?
11- Que préfères-tu de ton métier ?
12- Qu'aimes-tu le moin de ton métier ?
13- Quelle en est la tâche la plus difficile ?
14- Trouves-tu l'organisation du temps personnel/professionnel difficile ?
15- Qu'est-ce qui t'a donné envie de pratiquer ce métier ?

Merci de répondre le plus tôt possible ! (Demain serait le mieux, je présente dans 2 jours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Mer 5 Nov 2014 - 13:40

Voilà mes réponses :

1- En quoi consiste ton travail ?

En fai, j'exerce deux professions, je suis éducateur spécialisé auprès de personnes en situation de handicap psychique rencontrant des difficultés de locution ou ne parlant pas et je suis également interface de communication / interprète en langue des signes française.

Dans mon travail d'éducateur, je créé les outils nécessaire au quotidien pour que la personne puisse gagner en autonomie. Lorsqu'elle connaît des problème de communication ou de langage, je trouve des solutions pour y remédier. Ainsi j'apprends les français aux malades étrangers, j'enseigne la langue des signes française aux malades sourdes ou atteints de pathologie ne leur permettant pas de s'exprimer intelligiblement (aphasie, dysphasie, paraphasie, ...)

Dans mon travail d'interprète, j'aide des personnes sourdes dans leur démarche quotidiennes et administrative (interface de communication) ou pour traduire pour des publics sourds que je ne connais pas forcément (interprète). Parallèlement à ce je donne des cours de langues des signes à des particuliers et dans des associations.

Dans mon travail d'idéolinguisite et de linguiste, je fais des recherches au quotidien pour étudier les (idéo)langues et leur fonctionnement , améliorer mes connaissances en linguistique, je lis aussi beaucoup sur le sujet ainsi que dans des domaines plus ou moins proches (neurologie, trouble du langage, cerveau et fonctionnement, appareil phonatoire, linguistique, ... J'étudie aussi le fonctionnement des lois de phonétique et linguistique en les testant avec les idéolangues que j'ai créé.

2- Quelles études faut-il faire ?

Pour être éducateur spécialisé, il faut faire 3 ans d'école dans l'un des 83 établissements dispensant cette formation. On y obtient un diplôme d'état à valeur bac + 3. Il suffit ensuite de se spécialiser dans un domaine précis. J'ai choisi le handicap psychique avec une population atteinte de trouble du langage.

Pour être interface de communication en LSF, il faut maîtriser la langue des signes française, évaluer son niveau de LSF par un professeur sourd. Pour être interprète en LSF, il faut passer un Examen dans un Etablissement comme le SERAC à Paris et y suivre une formation.

Pour être linguiste, il faut commencer par faire des études en linguistiques en université, moi j'ai choisi Sciences du Langage. Pour vivre de ce métier il faut faire des recherches en linguistique et publier, mais aussi donner des cours en université par exemple.

3- Dans quel genre d'environnement social/physique travailles-tu ?

En tant qu' éducateur je travaille dans un foyer ouvert dans un immeuble de mixité sociale où se côtoient les malades et les locataires (non malades) de l'immeuble.

En tant qu'interprète je me déplace là où la personne sourde à des besoins de traductions : la Poste, la banque, l'école, l'administration, spectacle, réunion, entretien, conférence, ...

En tant que linguiste, je travaille chez moi, dans les bibliothèques, dans les médiathèque ou parfois dans des lieux plus insolites (forêt ou bord de rivière), j'ai besoin de calme pour réfléchir.  study

4- L'horaire est-il variable ?

Je suis rémunéré en tant qu'éducateur spécialisé et ce métier me fait travailler 8 heures par jour parfois beaucoup plus (jusqu'à 12 heures), les pauses sont rares, l'amplitude horaire n'est pas toujours respectée, on travaille, les jours fériés, les dimanches à Noël et à nouvel an, les horaires varient tous les jours, on a plus d'une vingtaine d'horaire différents qui sont notés sous forme de lettres au moyen de notre planning (ça fait un peu matrice !)

Dans les trous horaires qu'offre mon emploi, je fais des recherches en linguistique et travaille sur la créations d'Idéolangues. Je consacre en moyenne 6 heures par jour à la linguistique parfois beaucoup plus.  Je suis actuellement un peu freiné dans mon élan car je construis ma propre maison et cela me demande beaucoup de temps, mais j'arrive toujours à trouver du temps pour revenir à la linguistique.

5- Travailles-tu en équipe ?

En tant qu'ES (éducateur spécialisé) oui mais le travail que je propose pour remédier aux problème de communication des malades est personnel. En tant qu'idéolinguiste, je travaille principalement seul mais j'ai mis en place un groupe de réflexion commune par le biais d'une académie.

Un linguiste travaille généralement seul mais se base sur les réflexions d'autres et organise parfois des rencontres avec d'autres linguistes pour échanger. J'ai personnellement garder contact avec mes professeurs en linguistique, je leur parle de mes projets idéolinguistiques et me conseillent.

6- En quoi consiste une journée de travail ?

C'est très variable en ce qui me concerne, mais pour ne pas avancer dans tous les sens, il me faut organiser mon temps. Je dispose d'un planning très précis pour ce que j'ai à faire chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque trimestre, chaque semestre et chaque année.

Je me lève tôt, en général à 5 heures du matin. Lorsque je travaille du matin (en tant qu'éducateur), je consacre l'après-midi à la linguistique et inversement.

Une journée de travail en tant qu'éducateur : j'assure le quotidien des malades pour leur apprendre le nécessaire pour être le plus autonome possible dans leur vie malgré le handicap.
Une journée de travail en tant qu'(idéo)linguiste : Je lis une page du dictionnaire Larousse, je publie des articles sur les wikis (Idéopédia, Wikipédia ainsi que sur mes wikis personnels), je teste et j'expérimente des théories et des lois linguistiques, le soir je lis un livre de linguistique.

7- Quel est le revenu ?

En tant qu'éduc le salaire est situé entre 1500 € et 2000 € en moyenne mais cela est très variable car à cela s'ajoute les interventions de traductions, les nuits, les cours, ....

8- Combien d'années d'expérience as-tu ?

Je suis éducateur depuis  2008, je connais la LSF depuis 1996, je suis (idéo)linguiste depuis 1993 mais véritablement depuis 1996, J'ai commencé à occuper mes journées avec ces activités à temps plein depuis 1998 environ.

9- As-tu déjà pratiqué un métier apparenté auparavant ?

Avant d'être éducateur spécialisé, j'étais seulement interprète, ou pour être exact "interface de communication en langue des signes française". Avant cela j'étais édudiant en linguistique et je commençais à donner des cours de langue des signes dans des associations.

10- Quelle langue des signes enseignes-tu ?

J'enseigne la LSF (langue des signes française). Je ne me contente pas d'enseigner la langue, mais je fais aussi une sensibilisation sur l'attitude à avoir en présence de personnes sourdes et j'évoque notamment les idées préconçues que l'on peut avoir à leur égard.

Je suis en train de créer un site pour recenser tous les signes français et proposer de nouveaux signes pour compléter la langue. Je travaille également sur une système d'écriture adaptable à toutes les langues signées et utilisant l'alphabet latin, il est utilisé sur le site en question.

11- Que préfères-tu de ton métier ?

La liberté de travail, le choix de ce que l'on souhaite faire en fonction de son humeur. Je suis curieux, rigoureux, un peu maniaque, obstiné, assidu (et modeste  Wink ) et ce sont, selon moi, les qualités demandées aux (idéo)linguistes. Ce travail me satisfait intellectuellement.

12- Qu'aimes-tu le moins de ton métier ?

L'impression que rien de concret n'en ressort. C'est pour cela que j'imprime et je fais des reliures de mon travail et que je souhaite prochainement publier.

13- Quelle en est la tâche la plus difficile ?

En tant que linguiste, je dirais tout ce qui est lié à l'insatisfaction. Mon obstination peut me faire plancher sur un problème précis plusieurs années.
En tant qu'interprète, le plus difficile c'est qu'il nous est interdit d'intervenir personnellement pour combler le fossé culturel entre deux loctueurs et de devoir fonctionner comme des machines en laissant de côté l'aspect humain. (c'est pour cette raison que je suis éducateur à côté).

14- Trouves-tu l'organisation du temps personnel/professionnel difficile ?

Oui mais cela est essentiel. J'ai mis du temps à m'organiser mais aujourd'hui je suis satisfait du système d'organisation que j'ai adopté.

15- Qu'est-ce qui t'a donné envie de pratiquer ce métier ?

J'ai eu envie d'être éducateur pour consacrer mon temps aux autres, pour donner de ma validité et de ma chance à ceux qui en ont eu le moins, mais je me rends compte que les malades m'apportent bien plus que je leur apporte.

J'ai eu envie d'être interprète car j'aime me plonger dans un autre mode de pensée, dans une autre culture et de faire le pont entre deux système de communication. On se sent vraiment utile, c'est très valorisant.

J'ai eu envie d'être (idéo)linguiste par curiosité et fascination pour les langues et le langage. Pour percer tous les mystères de ce domaine très riche et pourtant si méconnu. J'ai vraiment l'impression d'être un aventurier. C'est très grisant.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Mer 5 Nov 2014 - 22:11

...


Dernière édition par od² le Sam 20 Déc 2014 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Mer 5 Nov 2014 - 22:16

od² a écrit:
pfiou..., dans interview with the vampire, à la fin, le journaliste devient vampire, non ?

On ne sait pas, le film se clot sur "Je vais te laisser un choix." Pour faire référence au début de l'histoire. Mais on peut en effet supposer qu'il choisit l'immortalité à la mort immédiate. ^^
Je ne l'ai vu qu'une fois, mais vraiment un excellent film!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viquezug



Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2013
Localisation : Montérégie

MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Jeu 6 Nov 2014 - 2:08

Shocked Je suis très impressionné ! Quelle vie bien remplie tu as !
Juste une dernière petite question: le salaire de 1500 à 2000€, c'est bien ... par journée de travail?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview avec un linguiste   Aujourd'hui à 20:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview avec un linguiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Interview avec un linguiste
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» Une interview avec le Vénérable Hénépola Gunaratana
» Regina Caeli avec notre Pape Benoît XVI (vidéo)
» Toujours cette confusion avec le terme "nutritionniste"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Aide et projets collectifs-
Sauter vers: