L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aneuvien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 29 Mai 2016 - 9:19

Anoev a écrit:
Nexàvdu inzh cholkaden = l'enfant (les enfants en général) mange(nt) du chocolat.
Àt nexàvdu inzh cholkaden = l'enfant (cet enfant-ci*) mange du chocolat.
Àt nexàvdu inzhun cholkaden = l'enfant (cet enfant-ci*) mange du chocolat (est en train d'en manger).

Donc l'omission de l'article permet de créer une généralité.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Lun 30 Mai 2016 - 0:48

Ziecken a écrit:
Donc l'omission de l'article permet de créer une généralité.
C'est exactement ça ! cheers

On a par exemple :

lobek neràpen tern baabene : c'est (du moins, je pense) une généralité ;
àt lobek (ed zopárken) neràpna tiyn baabene = la louve (de notre zoo) a enfanté de trois louveteaux.

Toutefois, quand la spécificité ne fait aucun doute (Italet, Portugalh...) on peut aussi se passez d'article. Mais celui-ci peut réapparaître quand le nom dispose d'un complément : àt Amérik noben. On a ce détail, par exemple, avec Dyshlaṅd (Allemagne), mais avant 1990, on avait àt Dyshlaṅd æsten, ou àt Dyshlaṅd asten. On utilise rarement l'article indéfini quand le génitif fait office de partitif*, ainsi :

eg inzha paastane = j'ai mangé des pâtes.

Mais on mettra l'article défini dans :
àt kulat àr paastane ere loot = la sauce des pâtes était bonne.

L'artice, même quand il est absent ( Shocked  Razz ) a donc une grande importance en aneuvien.

Dopa te dit bien l'bonjour lui-t-ôôssi.

PatrikGC a écrit:
Un espérantolocuteur : un monologue
Deux espérantolocuteurs : un commencement de dialogue
Trois espérantolocuteurs : un schisme Very Happy
Un aneuvophone : un monologue
Deux aneuvophones : un dialogue
Trois aneuvophones : trois dialectes. Razz



*On utilise le partitif (pluriel) sous forme de génitif, donc, quand l'article est, en principe, mangé en quantité dans une part comme dans l'exemple ci d'ssus. Par contre, dans :
eg inzha ùr kàndese = j'ai mangé des bonbons

il n'est pas extraordinaire de manger UN bonbon, alors qu'une pâte (dans le sens du singulier de "des pâtes"  Shocked °).

°Parce qu'à l'opposé, on peut dire : eg inzha ùr paastase frukene (j'ai mangé des pâtes de fruits) ; et là, le cas change et l'article réapparaît ; eg inzha paastan resen (j'ai mangé de la pâte de riz) c'est au singulier, et on retrouve le partitif.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 2 Juin 2016 - 1:30

Citation :
Atmosferi presad = pression atmosphérique
liuv = pluie
nolb = nuage
snev = neige
sol = soleil
temperatùr = température
vint = vent.
Atmoferig preṅsyn = pression atmosphérique
ċelsys = tepérature
fiyn = vent
lysh = pluie
nùb = nuage
nỳv = neige
sœn = soleil.

Ben oui, j'bats aussi pour ma crèm'rie.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 7 Juin 2016 - 12:42

Olivier Simon a écrit:
Quant à la matière, c'est dreu.
Malheureusement, je ne connaissais pas ce nom d'origine slave. Je l'ai découvert avec l'uropi (drov) quand j'ai créé le mot d'origine grecque xiyl et qui main'nant m'embarrasse bien, parce que c'est un paronyme serré avec l'à-priori xhiyl qui signifie "glace" (eau gelée). Du coup, j'vais adapter le slovaque drevo, le sambahsa dreu et l'uropi drov à mon usage personnel drev, à côté de xiyl. Drev me parait sympa, notamment parce qu'il se décline chez moi :

SP
Ndrevdreve
Adrevsdrevse
Gdrevendrevene
Cdrewdrewe
Voilà. J'crois que j'vais quand même garder xiyl à côté, à cause de l'homophonie entre les deux nombres au circonstanciel et le nominatif pluriel.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 8 Juin 2016 - 18:37

Je me demandais comment traduire prukes (-xa, -ésa), autrement que par "arriver" (un accident arriva, ils y sont arrivés) ou bien "tomber" (tu tombes bien ! l'image tomba sous mon regard ; ils sont tombés amoureux), jusqu'à ce que je me souvienne de... "survenir" (les autres sont valables aussi : même si on dit "un accident survint", "surnevir amoureux" fait bizarre).

Me reste plus qu'à voir comment se traduit "survenir" dans les aut'langues. Une chose est sûre, c'est que je ne pouvais pas calquer (enkòm), les sens étaient trop diversifiés !

Deux points, ouvrez les guillemets :

En français, le guillemet ouvrant est toujours précédé d'un "deux points" :
En deux mots, je lui ai dit : « restez-y. »
Je lui ai dit ces deux mots : « restez-y. »

En aneuvien, le "deux points" n'est nécessaire que quand la phrase est apposée avec le nom qui précède :
Eg dikta ni as ær tern slovse: «or staṅt ċyv»
S'il n'y a pas d'apposition entre la phrase entre guillemets et le mot qui précède, le guillemet ouvrant apparait juste derrière :
Eg dikta ni as «or staṅt ċyv».
Tern slowe, eg dikta ni as «or staṅt ċyv».
Eg dikta «or staṅt ċyv».


Petit rappel : il y a une ponctuation finale (point), même si le dernier mot de la phrase précède le guillemet fermant :
« je m'en vais. » = «eg dem dhep pùze».
« revenez ! » = «or retrokòmite!».

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 12 Juin 2016 - 9:08

Patrick Chevin a écrit:
Pour ce qui est des trois racines, c'est à éviter bien entendu. En yolik le maximum, c'est deux, et encore, bien souvent en escamotant une lettre de contact por rendre le mot plus aimable, mais surtout pas de voyelle de liaison...
Chez moi, les "trois radicaux", ne sont quand même pas rarissimes, même s'ils ne forment pas le gros du dico*. Parmi lesquels, quelques raretés : des mots-paravents comme fejàlespis ou un mot-étoile comme tesylòket. Si on considérait -du comme un radical ( = personne)*, on aurait même quatre radicaux pour tesylòkdu.


*Le gros du dico ? ben notamment des mots comme adiquæltyn, akáseman, ikáṅgad (deux affixes & un radical), ou bien des mots comme pufœṅdu (deux radicaux & un affixe), sans compter les milliers de mots à un radical affixé, ou d'un seul tenant.
°-du est considéré comme suffixe (remplaçable par -dak ou -kad, désinences de genres pour les personnes, remplaçant -d & -k pour les (autres) animaux) s'il n'est pas accentué, contrairement à ce qu'on rencontre dans dvondù (dauphin, pas l'animal).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Ven 1 Juil 2016 - 23:16

Doj-pater a écrit:
Vol tu jedo un apel ?
La totalité de ces mots correspond à des racines indo-européennes communes:

Volo (vouloir) < i-e *wel- > vouloir dans 9 L. romanes et germaniques (volere, wollen…), en letton, > volonté dans 10 L. slaves (volia, volja, wola…), en lituanien, en grec et en anglais.

Tu (tu) < i-e *túhx > tu dans 52 L. indo-européennes (du hindi tū, tum à l'irlandais , de l'allemand du au russe ty, de l'italien tu au lituanien tu, du kurde à l'albanais ti…, etc.)

Jedo (manger) < i-e *h1éd- > manger dans 26 L. indo-européennes (cf lat. edo, ang eat, da æde…), sous sa forme slave: "jed" (cf rus iedim = nous mangeons, ser, cro jedem, mac jadam = je mange, tch jedí, pol jedzą = ils mangent…)

Un  (un) < i-e *h1oinos > un dans au moins 26 L. indo-européennes (cf L. rom un, bret, gal un, al ein, su, da, no en, gr.m ena…)

Apel  (pomme) < i-e *h2ebōl > pomme dans 29 L. germaniques, celtiques, baltes et slaves (de l'ang apple au tch jablko, du bret aval au letton abols, du néer appel au macédonien jabolko…)
★ ★ ★
 
            En Anglais:

Would you like to eat an apple ?

Would like ? (conditionnel) = Aimeriez-vous ? On n'emploiera pas simplement le verbe vouloir: to want au présent.
L'interrogation est toujours assez complexe en anglais car un auxiliaire est obligatoire: Do you want… ? = voulez-vous… ?

To eat (infinitif à particule: to) ≠ infinitif avec terminaison (Ur: -o, Esp: -ar, -ir, Al. -en, Rus -at', it'…)

Eat an apple : ici l'anglais utilise exactement les mêmes racines i-e communes que l'Uropi.

★ ★ ★
             En Espéranto:

Ĉu vi volas manĝi pomon ?

Ĉu (particule interrogative) du polonais czy: une seule langue

Vi (vous): l'espéranto, comme l'anglais vouvoie tout le monde, à la différence des 52 L.i.e qui disent tu

Voli (vouloir) comme l'Uropi volo: 23 langues.

Manĝi (manger): 4 langues: fr manger, it mangiare, cat menjar, occ manjar

Pomo (pomme): 3 langues: fr pomme, cat, occ poma

-N (marque de l'accusatif) qui a disparu dans la plupart des L i-e modernes.
★ ★ ★
J'voulais pas troller le fil de l'uropi avec de l'aneuvien. Chez moi, y a

Ep o vel inzh ùt apaals?

Malgré deux à-postériori assez limpides (vel & apaal), on a tout de même un à-postériori moins commun (même s'il  est direct : inzh) et trois à-priori.

Y a un truc qui m'gêne un peu dans l'fil uropi, c'est l'côté "pub comparative", avec l'espéranto. Ça m'fait penser un peu à

  • Carrefour moins cher qu'Auchan, Leclerc, etc.
  • La propagande de l'époque de l'URSS et des pays frères vantant le "socialisme réel" vis-à-vis de l'odieux capitalisme des pays du camp impérialiste.

Franchement, l'uropi n'a pas besoin d'ça ! pale

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 3 Juil 2016 - 10:10

Comparaison et publicité comparative sont différentes, même si la deuxième se base sur la première. Même si le psolat est une LA fictive, je n'aurais pas pour prétention d'en faire la promotion au préjudice de l'interlingua, langue que je trouve pourtant peu imaginative.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1441
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 10 Juil 2016 - 13:39

Anoev a écrit:
Patrick Chevin a écrit:
"Si tu sors, n'oublie pas de sortir la poubelle!"

Le fait qu'un verbe puisse être à la fois transitif et intransitif annule tout intérêt de faire la distinction entre l'un et l'autre.
Traduit chez moi par deux verbes différents :
Tet o usgæn, nep olvýndit uspòctun àr oċhboxe.

C'est un cas isolé, ou il y a un distinction lexicale pour tout les couples transitif/intransitif?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 10 Juil 2016 - 17:17

AEM a écrit:
Anoev a écrit:
Patrick Chevin a écrit:
"Si tu sors, n'oublie pas de sortir la poubelle!"

Le fait qu'un verbe puisse être à la fois transitif et intransitif annule tout intérêt de faire la distinction entre l'un et l'autre.
Traduit chez moi par deux verbes différents :
Tet o usgæn, nep olvýndit uspòctun àr oċhboxe.

C'est un cas isolé, ou il y a un distinction lexicale pour tout les couples transitif/intransitif?
Les il n'y a pas toujours des distinctions, même si celles-ci se font un peu plus fréquentes. Les changement de radicaux, comme ici pour des verbes de déplacement (-gæn|-faar//-poct) sont peu courants. On trouve davantage des couples de même radical, mais avec des suffixes différents, comme :
àt choklad vlokun = le chocolat fond
àt kœnditordak vloxun àt choklaż = le pâtissier fond le chocolat.

Y en a d'autres, comme
advíċen/advíċes (approcher)
chœlen/chœles (appeler)
folden/foldes (plier)
igen/ignes (brûler par le feu)
usdólen/usdóles (guérir)...

D'autres, comme bùrne (brûler par le froid, par la corrosion, de passion) ne sont pas concernés.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: J'ai fait une erreur   Mer 13 Juil 2016 - 14:17

Jusque là, j'avais babraan pour "têtard" (mot d'aujourd'hui dans Idéolexique")... jusqu'à ce que je me rende compte, grâce au wiktio, que le sens du nom est beaucoup plus vaste (arboriculture, mais aussi pisciculture). J'pourrais toujours compléter, sauf qu'il n'y a pas que les grenouilles (raane) qui naissent têtards, y a aussi les crapauds (bœve), sans compter que d'autres amphibiens (tritons, salamandres) ne naissent pas forcément têtards, ce qui exclut le terme bébé-amphibien". Bref : je vais plutôt devoir me rabattre sur l'à-postériori direct, ou bien l'à-priori non motivé pour remplacer le terme très approximatif de babraan. Va falloir aussi que j'me creuse pour le mot "amphibien", que je n'ai pas.

J'peux aussi faire de l'à-postériori... d'après une autre idéolangue. Notamment la clé elkanne LEZ, qui me conviendrait bien... sauf que je ne sais si elle peut s'appliquer à toutes les définitions du wiktio. Attendre, donc.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 1 Sep 2016 - 23:04

Troubadour mécréant a écrit:
- viteto (vit -et -o) = petite vigne / vignette
C'est vrai que, même hors espéranto (pour le français, et autres langues, dont des idéolangues), ça interpelle !

J'avais pas "vignette", mais j'avais (plus ou moins) d'quoi l'faire :

not = billet
le suffixe diminutif -in

le tout imbriqué à pĕlme (coller), ce qui donne plmotin, lequel traduit également... "étiquette".

Le problème, c'est qu'y a aussi des vignettes qu'on ne colle pas. Eh ben celles-ci se nomment simplement notin.


Ah, au fait, j'ai appris, grâce au Wiktio, l'analogie entre la vigne et la vignette : c'est simplement parce qu'une vignette était une petite décoration où figuraient des feuilles de vigne (du reste, certaines d'entre elles devaient servir à soustraire de la vue des poils pubiens, ben tiens !).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Aneuvien   Ven 2 Sep 2016 - 7:28

Anoev a écrit:
Ah, au fait, j'ai appris, grâce au Wiktio, l'analogie entre la vigne et la vignette : c'est simplement parce qu'une vignette était une petite décoration où figuraient des feuilles de vigne (du reste, certaines d'entre elles devaient servir à soustraire de la vue des poils pubiens, ben tiens !).

Tu viens de me l'apprendre.

La lexicologie est un monde fascinant. On apprend plein de choses en rédigeant idéolexique.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Ven 2 Sep 2016 - 9:55

Ziecken a écrit:
On apprend plein de choses en rédigeant idéolexique.
Raison pour laquelle j'y suis si actif : j'apprends des tas d'choses. J'apprends aussi à "comprimer" des données (pas question de transvaser sans discernement tout l'cont'nu du Wiktio !).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Aneuvien   Ven 2 Sep 2016 - 11:33

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
On apprend plein de choses en rédigeant idéolexique.
Raison pour laquelle j'y suis si actif : j'apprends des tas d'choses. J'apprends aussi à "comprimer" des données (pas question de transvaser sans discernement tout l'cont'nu du Wiktio !).

En effet c'est un bon exercice ! Razz

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Ven 2 Sep 2016 - 12:18

J'ai traité la page française "revendiquer". J'avais déja le premier sens dans "Idéolexique" pour l'aneuvien (errequèd). J'avais aussi l'deuxième sens (qui était le premier dans Idéopédia : erjàg) : revendiquer une action, par exemple. Le problème, c'est que j'ai perdu l'origine de la racine aneuvienne jàg.
Soit je fais des recherches à n'en plus finir Shocked
Soit je réinvente une origine Suspect
Soit je change de mot Embarassed .


Un peu plus tard : j'suis r'tombé sur mes pattes. J'ai même fait une simplification.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Jeu 8 Sep 2016 - 19:57

Silvano a écrit:
En passant, on écrit signale-le-moi, avec deux traits d'union (en espagnol, ce serait un seul mot).
Et en aneuvien, c'est tout détaché : rœdhest as ni es. La syntaxe est la même qu'en français, y a que la préposition (ni) qui est ajoutée : signale-le à moi.

Le mot rœdh = (faire) attention, sert de racine à toute une série de mots.

Il y a bien sûr le nom (attention) et le verbe (faire attention), de là, on a à peu près tout ce qui attire l'attention :

rœdhas = attentivement
rœdhis = attentif


mais aussi :

rœdhyt = signal (où ai-je ramassé le -yt ? J'avoue ne pas avoir... fait attention)
rœdhyta = signalement
rœdhes = signaler (attirer l'attention)
rœdhik = signalétique
rœdhentyn = signalisation.


J'ai eu, jusque là, rœdhan pour "attentionné", mais j'pense que j'vais l'abandonner pour amàlon.


Autre modif en vue : changement de l'infinitif du verbe rœdh en rœdhj. Ce qui aurait pour conséquence :
-la suppression d'une homonymie nom/verbe.
-par contre, un petit écueil de prononciation, avec le -J très souvent fiché entre deux consonnes, à moins que je décide de supprimer la préposition ni, pour faire bonne mesure ! mais ça ne changerait les choses que si le complément commence par un article ou un démonstratif :
Da repen rœdj æt tigrev = il fait toujours attention à ce tigre.


Faut voir ! Encore une modif !







_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Dim 11 Sep 2016 - 19:17

Depuis un certain temps, je cogite sur la modification du subjonctif présent de certains verbes aneuviens dont l'infinitif se termine en -es.

Petit rappel : pour un bon nombre de verbes (kom, klim, lek... et plein d'autres), notamment au singulier, le subjonctif présent est homophone, voire homonyme avec l'indicatif présent (comme c'est le cas en anglais pour cinq personnes sur six et quasiment tous les verbes, ainsi qu'en français pour le premier groupe, à l'exception des deux premières personnes du pluriel).

On trouve des différences :
pour les verbes du premier groupe en -e (le E disparaît)
pour les verbes à syllabe longue (celle-ci est raccourcie)
pour tous les verbes en -en sauf open (-en est escamoté).

Je pense enlever, pour le subjonctif présent, le E des verbes en -es, mais à la condition (sous peine de difficultés de prononciations) que le E ne soit pas précédé de deux consonnes ou bien d'une affriquée ou double comme un X ou un Ψ (parce qu'un -ψs ou un -ċs serait plus rédhibitoire que tout).

J'vais incuber ça, et p'is...
Citation :
Autre modif en vue : changement de l'infinitif du verbe rœdh en rœdhj. Ce qui aurait pour conséquence :
-la suppression d'une homonymie nom/verbe.
-par contre, un petit écueil de prononciation, avec le -J très souvent fiché entre deux consonnes, à moins que je décide de supprimer la préposition ni, pour faire bonne mesure ! mais ça ne changerait les choses que si le complément commence par un article ou un démonstratif :
Da repen rœdj æt tigrev = il fait toujours attention à ce tigre.
Je laiss'tomber ! Ça f'rait (gratuitement) trois consonnes de suite en fin d'mot ! Merci bien ! scratch

J'ai lu quelque chose d'intéressant dans la page de Wikipédia sur le Volapük.

Chez moi, "il a peint la porte rouge" donne da peṅtena àt rub tœrs et rub est un adjectif qualificatif, épithète de tœr, ce nom étant à l'accusatif. Qu'importe de savoir si la porte était rouge et il l'a peinte d'une autre couleur, ou bien il a peint la porte, celle que tu vois rouge.

Par contre, "il a peint la porte en rouge" utiliserait plutôt rub comme nom, pour la couleur rouge, et là, c'est "il a peint la porte pour qu'elle devienne rouge", et on traduira "en" par yn ("vers", au sens figuré ou temporel) en tant que préposition : da peṅtena à tœrs yn rubs. Cette substantivation aneuvienne des noms de couleurs n'est pas si étrange et on la trouve notamment dans cet exemple :
or dem hàltent semaforev rubev = arrêtez-vous au feu (au) rouge.

On annonce bien, par ce rub au circonstanciel, l'information d'arrêt absolu donnée par le signal, et non pas simplement la couleur de la cible sur laquelle sont disposées les lampes signalétiques (àt rub semaforev). Quant à "tournez à droite au deuxième feu rouge", le terme "feu rouge" est pris comme une simple locution, et on dira plutôt or zhiyrit à dvon semaforev sans donner la moindre indication chromatique.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mer 14 Sep 2016 - 22:34

Voici, traduits en aneuvien, les mots proposés par la page du pandunia :


bir = cervooz
ca = toj
cingua = raan
danku = hrop
dant = tosh
dunia = mœ
d
gojia = la
d
jovan = jœng
kafe = kàhwa
manux = duun
meza = mes.


Seuls les mots en gras sont relativement proches, surtout le dernier.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Lun 19 Sep 2016 - 22:20

Aan
Abel
Abraam
Adam
Adæl
Adelajd
Adòlf
Adrjaṅ, Adrjeṅ/Adrjæn
Agàth
Aglàj
Anjæs
August
Ajda
Achil
Axel
Alan, Alen/Alyn
Albaṅ, Alban/Albaṅ
Alber/Albært
Alexaṅder/ Alexaṅdra
Alexi, Alexej
Alfòṅs
Alfred, Afled
Aliz
Amàndyn
Aṁber
Aṁbroz
Amed
Amelja
Anastaz/Anastazi
Anatol
Ander/Andréa
Anita
Aṅselm
Aṅton,  Aṅtwan/ Aṅtona
Aṅzhel/Aṅzhæl, Aṅzhéla
Aṅzhélik
Arjaan
Armaṅ/ Armaṅd
Arnòld
Arseen
Arthùr
August/Augustyn
Aureliaṅ/Aurelian

Bapist
Barbara
Barnàb
Bartolómoj
Basìl
Bastiaṅ/Bastiàn
Beatris
Bendìk/Benediktyn
Benzham
Berenis
Bernàrt
Bært
Bertòl
Bertraṅ
Blas
Boris
Birgit

Cesil/Cesìl
Ciprjaṅ


Danjel/Danjæl
David
Debòra
Denis/Denìz
Dominik/Dominík
Donàld
Dorotéa
Djaan

Edith
Edmoṅ
Edwar
Eleonòr
Emanwæl
Emil/Emìli
Erik/Erika
Ernst/Erntyn
Estær
Euzhen
Ew
Ĕzhéni


Fabiaṅ/Fabiàn
Felìx
Ferdinaṅ/Fernaṅd
Filip/Filipyn
Florent/Florentyn
Florjaṅ/Flora
Fraṅk
Fraṅċ/Fraṅs
Frederik/Frederig
Farid/Frida, Farida

Gabriel/Gabriæl
Gajtaṅ
Gastoṅ
Gerald
Germeṅ
Gertrud
Gilber/Gilbært
Glorja
Golda
Gregor
Gustav


Harold
Hektr
Heleen
Helga
Henrig/Henriget
Herakel
Herbert
Hipolid
Hortaaṅs
Hùber
Huug

Ireen
Ivaaṅ


Jiċàk
Joakìm
Jolaand
Jusef, Juseqb, Jusuf, Jusuqb

Kàmij
Karl, Karel, Karol /Karla, Karòla
Kàrym/Kàrin
Katharyn, Katja
Kàjsar
Kazimir
Kevyn
Klood / Kloodet, Kloodja
Klement/ Klemæns
Kolen/Kolna
Konstaṅ/Konstaṅs
Kornelia
Kristjaṅ/Kristiàn
Kristof

Lætisja
Laṁbert
Laurent/Laurens
Làzar
Leà
Lena
Leòṅ, Leònar/ Leòn
Ljopòld/ Ljopòldyn
Lidja
Linda
Ljonel
Lòla
Lothar
Lucja
Lusjeṅ/Lusjæn
Ludovìk
Lwis / Lwiz, Lwiza
Lukas
Lukræs

Madalæn, Magdelæn
Màgda
Maxim, Max, Maksimiljeṅ
Manwel
Marsel / Marsæl
Margarida, Margarita
Màri, Màrja, Màrian
Mariyn
Mark
Marth, Martha
Martin, Martyn / Martiyn
Mathjas
Mathjĕ
Mikel/Mikæl
Moamed
Mònik
Morgan/Morgaan
Mauris/Mauriset

Nadæzh
Nàdja
Natali
Nestor
Nikola, Nikol, Nikòl
Nina
Noèl/Noæl
Norber

Odil
Oféli, Oqbéli
Olga
Olivja
Olivor
Oskar
Osvald


Paskal/Paskaal
Pàtrik, Pàtris/Pàtrisja
Poal/ Pool, Poola, Poolet
Petr/Petra
Prisyl

Qaṅten


Rafaal/Rafæl
Rajmoṅ/Rajmœṅd
Raœl
Rebekka
Rezhinàld
Renata
Richard
Rober/ Robært
Robeṅ/Robín
Rolaṅ/ Roláṅd
Roman/Romaan
Rooza
Rózlyn
Rozher

Sabyn
Salomoṅ, Sulejman
Sàlvador, Sàlvator
Sàmwel, Sàm
Sander/Sandra
Sarah
Sebastjaṅ
Serafeṅ
Serzh
Silvaṅ/Silvaan, Silvæn
Silvestr
Silvja
Simoṅ/ Simòn
Sofjan/Sofi, Soqbi
Sonja
Stànislas, Stàn
Stefan, Steqban / Stefani, Steqbani

Thodor
Thofil
Tibalt
Timòte
Toma
Tristaṅ

Ulriq
Urbaṅ
Ursùl


Valenteṅ/Valentyn
Valer, Valerjaṅ/Valerjàn
Vera
Verònik
Visent
Viktor/Viktora, Viktoria
Virzhinja
Vladimir

Wilelm


Xavjer/Xavjær


Zhàk/Zhàklyn
Zhef
Zhefroj
Zhenivev
Zheroom
Zhervàs/Zhervaaz
Zhes
Zhesika
Zhoel/Zhoæl
Zhosleṅ/Zhoslyn
Zhùl, Zhùljaṅ/Zhùlja
Zoé

Liste non exhaustive, beeen sûûr !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Lun 19 Sep 2016 - 23:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Lun 19 Sep 2016 - 23:51

odd a écrit:
Y-a-t-il des prénoms purement espérantistes
J'sais pas, mais l'Aneuf étant une diégèse, y a des prénoms purement aneuviens :

Akirons (♂)
Akkar (♂)
Anoevia (♀)
Bàllis
Belynd (♀)
Cjàn (♀)
Deavo (♂)
Deræna (♀)
Djolna (♀)
Dylevja (♀)
Ekær (♂)
Eneas (♂)
Forlòn (♀)
Forlon (♂)
Golen
Gola (♀)
Golyn (♀)
Isaṅd (♀)
Keaṅder (♂)
Leàn
Mels
Pyv (♀)
Qbilis (♀)
Rokòr (♂)
Rolyra (♀)
Sylma (♀)
Tollyn (♀)
Tymelas (♂)
Voonat
Vulkàn (♂)
Wilfre
Xilat
Yls (♀)
Zemerid
Zumàja (♀)
Ne m'demandez pas à quoi ça correspond : j'en sais rien moi-même ! Razz

Là non plus, la liste n'est pas exhaustive, j'aurai ben l'temps d'en inventer d'autres !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2435
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 20 Sep 2016 - 0:24

Anoev a écrit:

Ne m'demandez pas à quoi ça correspond : j'en sais rien moi-même ! Razz
Oh mais je crois voir déjà des choses : Mels est un prénom communiste (Marx, Engels, Lénine, Staline) apparu en URSS, Qbilis est certainement Phyllis... bon, pour le reste, c'est vrai que ce n'est pas facile.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 20 Sep 2016 - 0:52

odd a écrit:
Anoevia est la traduction de Françoise...
La transposition, plutôt.

Dans une histoire fictive à l'intérieur de ma fiction (mais inspirée d'une fiction écrite par un écrivain bien réel), il y avait une princesse Anoevia, fille d'Akirons, roi du Roenyls et d'Elvira, reine du Roenyls (son épouse) et princesse des Toolemnare*. L'Aneuf n'existait pas encore.






*Auparavant, les Toolemnare étaient un État indépendant, pas vraiment prospère, dont le Roi était Edgar II, père d'Elvira.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 20 Sep 2016 - 10:34

Anoev a écrit:
(mais inspirée d'une fiction écrite par un écrivain bien réel)

Ah oui, qui ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16315
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aneuvien   Mar 20 Sep 2016 - 20:18

Ziecken a écrit:
Ah oui, qui ?
Ben tu sais bien ! La série de deux nouvelles (L'aile ouest & Sais-tu qui te mangera) a été inspirée de La belle au bois dormant*, de Charles Perrault, lequel a quand même bien existé, et en France*.




*La version des Grimm (Allemagne) n'était qu'une pâle copie, partielle, même, puisque charcutée (c'est l'cas d'le dire !) de toute la deuxième partie, à savoir celle de la Reine-mère cannibale. Avec Elvira, j'ai tenu à ce que cette partie (mise également à la trappe par les éditions Disney) réapparaisse enfin.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aneuvien   Aujourd'hui à 21:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Aneuvien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'aneuvien langue officielle en Europe
» Aneuvien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: