L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nos idéopidgins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:27

Heu, malheureusement, ma grammaire n'est plus à jour Razz et les CDC ont presque disparu, pas besoin de s'encombrer avec ça. Enfin, on peut parler du setogardien en mp (ou alors ici), voir même d'un setogarkan.


Dernière édition par Setodest le Mer 12 Nov 2014 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3677
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:28

Setodest a écrit:
Heu, malheureusement, ma grammaire n'est plus à jour Razz et les CDC ont presque disparu, pas besoin de s'encombrer avec ça. Enfin, on peut parler du setogardien en mp (ou alors ici), voir même d'une setogartan.

zut je suis allé que page 1 ... tu as tout modifié le sétolais?

dommage j'aimais bien le principe original ^^

ben on peut discuter par mp entre toi , kouak et moi ...  à part si ça dérange personne qu'on s'étale sur ce fil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:29

Vilko a écrit:
Par exemple, en latin, la conjugaison du verbe aimer à l'imparfait de l'indicatif :

amabam - j'aimais
amabas - tu aimais
amabat - il aimait
amabamus - nous aimions
amabatis - vous aimiez
amabant - ils aimaient
Ben alors c'est encore plus le cas en volapük, où on a
löfob
löfol, löfor
löfon, -om, -of


Le pluriel en ajoutant simplement un -S, comme tous les autres mots : löfofs = elles aimaient. Les terminaisons ne sont jamais que les pronoms personnels sujets, puisqu'on a oli = te.

Si l'aneuvien n'a pas repris la suffixation du pronom personnel dans la conjugaison, il a quand même repris l'idée de la flexion du pluriel commune aux noms et aux verbes (et aux adjectifs aussi), puisqu'on a
e, o a klim ; er or ar klime*.

Setodest a écrit:
... et les CDC ont presque disparu.
Ça veut dire quoi ? en entier ?




*Petit rappel du pluriel aneuvien : -E derrière une consonne, -R derrière une voyelle. Derrière un J, ça s'complique un peu, mais des mots en -J, ça pullule pas ! Heureusement !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:30

Ca a beaucoup changé. On peut faire des mp à trois ? C'est possible ?

Anoev a écrit:
Ça veut dire quoi ? en entier ?
En fait je pense les supprimer tout simplement, ou alors leur donner une fonction pour différencier thème/rhème ou alors leur donner un rôle de ligateur de préposition... je sais pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3677
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:33

Setodest a écrit:
Ca a beaucoup changé. On peut faire des mp à trois ? C'est possible ?

Anoev a écrit:
Ça veut dire quoi ? en entier ?
En fait je pense les supprimer tout simplement, ou alors leur donner une fonction pour différencier thème/rhème ou alors leur donner un rôle de ligateur de préposition... je sais pas trop.


je sais pas ...mais on peut recopier ce que le troisième a écrit dans les mps pour faire comme si c'était à 3

ou sinon sur le fil mais bon ça va déborder... sauf si n crée un fil setogardokan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Sáïd Kuaq



Messages : 738
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:45

Je propose les particules sprakaniques pour la langue :

-la : négation (ancienement al-), [note : de l'arabe extra-diégèse]
-ol : interrogation [note : du danois, intra-diégèse]
-be : incertitude
-te : passé
-ke : instantanéité

en créole, du moins celui que je connais, verbe infinitif = verbe conjugué = participes.

Ce qui fait qu'en se mettant d'accord sur une forme, on aurait un schéma verbal. En sprakan, on a -ën, -an, -un, -in ge-...-t le plus simplement du monde, mais -é, -i, un son simple, me semble plus approprié, vous avez quoi pour les infinitifs//pp ?

Les particules de conjugaisons semble caractériser les créoles. En martiniquais, on a donc "an (pa)" pour le présent, à placé avant le sujet qui n'a qu'une forme réflective/personnelle. En guadeloupéen, on a "an (pa) ka" pour le présent. Un fait étrange, est que, du moins en Martinique, on ne parle que peu ou pas au passé (pas si surprenant que ça en fait...), et encore moins... au futur ! (ça, par contre, c'est plus flippant !)
Je proposerais bien, pour le présent, une absence de particule. On a bien sûr le droit aux autres temps, (on a pas de cahier des charges historico-raciste à respecter...), mais j'aimerais avoir vôtre avis sur comment les traiter. J'en ai déjà parlé, mais -te pour le passé me semble bien, si on par sur l'idée des particules sprakaniques. On aurait du coup aussi, -lo pour le futur dans ce cas...
Pour les pronoms pronoms personnels, ils ont une forme très proche entre eux, en sprakan, on a :
Ig
Ak
Si/Li/Oz
Nir
Vir
Sir
En créole sprakanique, dont il découle :
Gwin
Dwin
Zwin
Nwin
Win
Swin

ça donne le ton, a comparer avec vos langues. A noter, que comme en sprakan, "mwen" en créole signifie à la fois "je" et "moi".

Voilà un premier jet, un peu fouillis j'en conviens^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
bedal



Messages : 3677
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 22:52

quand tu dis particules tu les mets avant ou en suffixe?

(ça me rappellerait le mernien ou l'helfina)

en algardien l'infinitif d'un verbe finit toujours par e : ale, þare, rãnde, hare, sukane etc ...

sinon pour les pronoms: peu utilisés en sujets (si pas de groupe nominal, on commence directement par le verbe comme en espagnol, sauf pour mettre en valeur)

mais les voilà : mel, tel, wel, nel, tel, hel


pour la négation: toujours no + verbe

interrogation : inversion sujet-verbe ou particule ku en début de phrase affirmative

parcontre passé futur etc... sont présents sur le verbe en algardien, pas de particules
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Pomme de Terre



Messages : 1044
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 23:06

Vous auriez peut-être meilleur temps par MP, et ça serait aussi plus lisible pour les autres non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setodest



Messages : 394
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 23:07

Pour le -te qui exprime le passé, il entre en conflit avec le -ttè sétolais servant à former l'impératif.
La négation se forme avec noni situé après le verbe.
Pour la marque de l'inficatif....là c'est un peu le bordel, un peu comme en anglais, par contre, on a quand même des schémas récurrents.

Je pense que ton système de particules (s'il se suffixe au verbe) rejoint à peu près le système de modulation sétolais ( STA, obligation impersonnelle; MO, avoir l’intention de; TSÛ, continuer de; MOBI, avoir la volonté de, et plus encore...) Par contre ils ne sont par directement suffixés mais subissent avant un processus de dérivation (plus de détails à la dernière page du fil Setodast..)

Je propose le système d'inversion de l'ordre syntaxique sétolais, qui permet d'opposer qualité/temporalité, avec un même verbe (comme la différence entre ser et estar) Par exemple, Ly heićuka sapychio S-V-O (je ratifie des traités, là maintenant) =/= Sapychio heićuka ly O-V-S (j'ai l'habitude de ratifier des traités, mon boulot c'est de ratifier des traités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sáïd Kuaq



Messages : 738
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Mer 12 Nov 2014 - 23:15

Du coup, j'ai crée un fil dédié, ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos idéopidgins   Aujourd'hui à 7:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos idéopidgins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nos idéopidgins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Aide et projets collectifs-
Sauter vers: