L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Vos temps et vos modes ?
Le plus basique qui soit
41%
 41% [ 7 ]
Un peu plus simple qu'en français, mais assez étoffé quand même.
29%
 29% [ 5 ]
Idem-pareil que le français.
0%
 0% [ 0 ]
Aussi complexe que le français, mais avec des différences notables.
29%
 29% [ 5 ]
Une combinaison du klingon, du grec ancien avec des trouvailles thub (c'est diiiire !).
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 17
 

AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16232
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Lun 24 Nov 2014 - 22:47

Bon, voici un nouveau fil sur la conjugaison. Vous pouvez nous parler surtout des temps utilisés (du plus basique passé-présent-futur, au combinaisons les plus étranges (modes et temps utilisables dans des fictions de voyage dans le temps, par exemple). Les modes seront aussi de la partie : indicatif, impératif, infinitif, subjonctif, éventuel, p't'êt'ben-qu'ouif, etc avec, bien sûr, leurs conditions d'utilisations.

Par la suite, on abordera bien sûr les flexions : à la personne (kotava, volapük), toutes personnes identiques (espéranto, uropi, subjonctif et participe aneuviens...), au nombre seulement (indicatif et impératif aneuvien) etc.


Qui commence ? Allez Bedal, puisque tu as eu l'initiative, parle-nous un peu des temps & modes algardiens, merniens, nardar...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Lun 24 Nov 2014 - 23:22

Alons-y !

Le système temporel du sprakan n'est pas à proprement complexe, cependant, il me semble qu'il peut être déroutant.
Il s'articule autour de quatre temps fondamentaux : l'accompli (passé français), le fait (présent français), le volitif (conditionnel//impératif français) et le véritable (sorte de présent à vérité générale français). Chaque temps fondamental est dérivé en deux "aspects" distincts, à l'exception du véritable, considéré comme un tout parfait exprimant quelque chose d'absolu (les textes religieux sont rédigés au véritable). Ce qui nous donne :

1) L'accompli
° Parfait : forme en -i + flexion personnelle.
  Traduit le passé simple//l'imparfait.

°Forme en -ú + flexion personnelle.
  Traduit le passé composé//plus-que-parfait

2) Le Fait
° Forme en -Ø + flexion personnelle.
° Continu : Forme en être conjugé + participe actif du verbe (en -an)

3) Le Volitif
° Impératif : forme en -tëtën/-tët.
  Traduit l'ordre, accompagné du pronom, la volonté emphatique.
° Souhaité : forme en -o + flexion personnelle.
 Traduit grossièrement le conditionnel. 

4) Le Véritable
Forme en -a (+ flexion personnelle).
C'est un des temps le moins sujet à irrégularité. 

Une fois tout cela mis en place, il existe des nuances apportés par les particules temporelles (parce qu'il y'en a aussi des intemporelles, mais c'est une autre histoire !). Les particules principales sont :


-te : s'utilise surtout au passé, pour insister sur l'aspect révolu de l'action. Dans les faits, la forme accompli parfait + te correspond à un accompli antérieur. C'est aussi la particule qui sert à la formation de la forme fixe du verbe être à l'accompli parfait à certaines personnes. On la fixe sur le "se" qui est la forme présente au pronom "Aj" pour former "se-te". C'est un des rares usages sur verbe à une autre flexion que le présent.

-ke : s'use pour traduire l'instantanéité, soit pour emphatiser un impératif (estët'-ke ! Mange !), soit pour traduire la nuance passé simple//imparfait du français (Ig vömti, je venais//Ig ke-vömti : je vins), soit pour insister sur l'actualité des faits (Ig ke-es je mane (là, maintenant, tout de suite)). 

-lo : sert à la traduction du futur. C'est une particule de volonté, que l'on appose généralement à un verbe au volitif souhaité. (Ig eso, j'aimerais manger//Ig eso-lo je mangerai).

Voili voilou pour ce qui est du sprakan Smile. J'ai donc voté "Aussi complexe que le fr, mais avec des différences notables"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Lun 24 Nov 2014 - 23:45

En moschtein, la conjugaison, quoique plus simple qu'en français, est assez importante. On retrouve les très classiques passé, présent et futur, incarnés par les temps du même nom. Ces "temps de base" expriment une action ponctuelle, habituelle ou itérée (uniquement ponctuelle pour le parfait, car l'habitude ou l'itération ont glissé vers l'imparfait). Viennent ensuite les trois "temps de rapport" qui y sont liés, respectivement l'imparfait, l'immédiat et le continuel, ils expriment une action en cours d'achèvement (plus habitude et itération pour l'imparfait). Aux temps de base s'ajoutent aussi deux temps composés chacun, appelés "temps antérieurs" et "temps postérieurs", utilisés pour décrire des actions qui ne se déroulent pas au temps d'énonciation. Cela nous fait donc 12 temps.
Tous ces temps peuvent être utilisés selon deux modes: objectif et subjectif. Ils s'utilisent à peu près comme on devrait théoriquement utiliser l'indicatif et le subjonctif français: le mode de la réalité d'une part et le mode du rêve ou de l'hypothèse d'autre part. Mais en moschtein les deux peuvent être utilisés dans n'importe quelle type de phrase et avec n'importe verbe: ils apportent juste une nuance quant à l'actualité/véracité d'une action.
Quant aux voix, il existe une voix active et une passive, qui n'ont rien d'extraordinaire, c'est juste comme en français. Ces temps, modes et voix sont tous très utilisés, ou du moins suivant les besoins du moment (il n'y a pas de temps littéraire, inusité, etc....)
Plus d'infos ici.

En pluviôsan il n'y a que trois temps. Tout le reste se fait avec des auxiliaires modaux:
Qeben (avoir) > accompli
Makh (faire) > parfait
Ven (être) > inaccompli
Faren (aller) > imminent
Den > négation
Peten > hypothèse (probabilité faible)
Pruben > possibilité (probabilité forte)
Modt > certitude
Cen > condition
Obt > passif

Dans ma dernière langue, c'est un système similaire, on a les trois temps aussi, et cinq "aspects" (général, accompli, parfait, inaccompli, imminent). Dans cette langue, pas de modaux mais des préfixes pour les aspects, et des suffixes pour les temps.

En fragduzoga, ça va aller très vite: les mots sont à la fois verbes, adjectifs, noms et adverbes. Ca règle le problème.

On verra les conjugaisons plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11674
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Lun 24 Nov 2014 - 23:53

Comme je n'ai pas le goût de toujours tout recommencer :

  • espéranto
  • lingwa de planeta
  • sambahsa-mundialect
  • uropi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 0:15

Oupses!
comme dirait Anoev ^^


Je suis en retard!

Bon ça va être long ^^

L'algardien est la langue qui ressemble le plus aux langues romanes (malheureusement...) , donc pas étonnant de trouver 6 modes:

Infinitif, Gérondif (pas de commentaires particuliers, une seule forme), Impératif (un seul temps) Conditionnel (présent et passé) et bien sûr les incontournables Indicatif et Subjonctif

Leurs emplois sont similaires au Français ...

Pour les temps:

l'Indicatif est celui qui a le plus de temps :

3 temps du présent
présent simple (action immédiate,narration,vérité générale, habitude, description),

présent progressif (action qui dure) Ale + Gérondif

Présent parfait (action récente = passé très proche ou qui a des conséquences dans le présent) Kure + PPassé

3 temps du passé

prétérit (action ponctuelle révolue)

imparfait (passé progressif, desription et habitude passée)

passé antérieur (action longue ou courte antérieure à un fait au passé)

2 temps du futur

futur simple


futur antérieur (mêmes valeurs qu'en français)


Le subjonctif a deux temps: présent et passé pour la concordance des temps.
Il s'utilise pour différentes raisons

Total 13 temps!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 0:21

Les temps et les modes du greedien ancien se forment avec des particules... seul le négatif est exprimé en fléchissant le verbe. Voté-je "le plus basique qui soit" ? J'éditerai mon post en conséquence pour présenter les particules sinon.

EDIT : Vu que l'expression des temps et modes est facultative, on peut dire que le greedien n'a pas de conjugaison. Ce sera "basique". Vous ne verrez pas mes particules héhéhé.

Un mot alors sur la négation (ne... pas), qui est ma seule "conjugaison" : elle se forme en switchant les voyelles du début avec celles de fin, ainsi zebus "vivre (en ayant la capacité de se reproduire)" devient zubes, zeyrisia "cuisiner" devient zayrisie (ah, et quand deux voyelles se suivent, comme ici i et a, la première compte comme digraphe avec la consonne qui précède, et ne rentre pas en ligne de compte).
Quand les voyelles sont toutes les mêmes, ou qu'il n'y en a qu'une, les mutations suivantes prennent place :
i->u
u->i
e->a
o->e
a->e
aa->ee
ee->aa
oo->ee

ri "manger" devient ru, giopo "apprécier" devient giepe, etc.


Anoev, comment fait-on lorsqu'on doit voter pour plusieurs langues ? Je pense à bedal et Silvano...

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 0:45

Un contre temps m'a fait publier ce post sans parler des autres langues...

les voici:

le nardar c'est très simple! 5 temps : passé, présent, futur, volitif (impératif, subj) et hypothétique (subj/conditionnel)

Les nuances d'antériorité , postériorité, durativité, le passif sont formés à l'aide de particules d'aspect ou de voix...devant le verbe conjugué à l'un des 5 temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 0:47

Mardikhouran a écrit:

Un mot alors sur la négation (ne... pas), qui est ma seule "conjugaison" : elle se forme en switchant les voyelles du début avec celles de fin, ainsi zebus "vivre (en ayant la capacité de se reproduire)" devient zubes, zeyrisia "cuisiner" devient zayrisie (ah, et quand deux voyelles se suivent, comme ici i et a, la première compte comme digraphe avec la consonne qui précède, et ne rentre pas en ligne de compte).
Quand les voyelles sont toutes les mêmes, ou qu'il n'y en a qu'une, les mutations suivantes prennent place :
i->u
u->i
e->a
o->e
a->e
aa->ee
ee->aa
oo->ee

ri "manger" devient ru, giopo "apprécier" devient giepe, etc.


Anoev, comment fait-on lorsqu'on doit voter pour plusieurs langues ? Je pense à bedal et Silvano...

Très original, cette négation! une négation interne ^^ assez marrant

Par contre tkt pas j'ai mis un peu plus simple que le français ^^ ça correspond à peu près à toutes mes langues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Silvano



Messages : 11674
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 0:48

bedal a écrit:
le nardar c'est très simple! 5 temps : passé, présent, futur, volitif (impératif, subj) et hypothétique (subj/conditionnel)

Les nuances d'antériorité , postériorité, durativité, le passif sont formés à l'aide de particules d'aspect ou de voix...devant le verbe conjugué à l'un des 5 temps.

On dirait l'espéranto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16232
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 1:00

La conjugaison aneuvienne est axée sur deux bases :

  • Les formes référencées (qu'on trouve aussi bien dans Idéopédia que dans l'Idéolexique).
    Ces formes sont

    • L'infinitif présent : celle qui apparait dans l'ordre alphabétique du dictionnaire Idéopédia et en tête d'une page d'Idéolexique. Il sert notamment à conjuguer les trois première personne du présent (et des temps dérivés) de l'indicatif, ainsi qu'avec éventuellement quelques menues transformations, le subjonctif présent ; il sert aussi à former le participe et les adjectifs qui en découlent des verbes en -en.
    • L'infinitif passé sert notamment à conjuguer le participe des autres verbes (remplacement de -A par -un), mais aussi les trois personnes du pluriel de l'indicatif présent (avec les verbes réguliers, ça s'voit pas, mais avec certains verbes en -en et les verbes irréguliers, on le remarque tout de suite. Il sert aussi à former le prétérit, par simple remplacement d'un -A par un -Ă.
    • Le subjonctif passé, qui sert à former l'impératif présent, et par là, l'"adjectif impératif" (à peu près assimilable au gérondif latin : eg hab àt dorind warkes = j'ai du travail à faire).


  • Les particules verbales qui se combines aux différents temps & modes et qui donnent les nuances nécessaires au discours. Succinctement :

    • Ere, issue du verbe être (ere) à l'imparfait et qui, invariable, sert à conjuguer :
      l'imparfait itératif (ere + ind. prés) des autres verbes
      l'imparfait progressif (ere + prt. prés)
      l'imparfait du subjonctif (ere + subj. prés)
      le PQP de l'indicatif (ere + ind. passé)
      le passé antérieur (ere + prétérit).
      le PQP du subjonctif (ere + subj. passé).
    • Mir (de miret = destin ou mirat = futur) sert au :
      futur de l'indicatif (mir + ind. prés.)
      futur antérieur de l'indicatif (mir + ind. pass.)
      futur de fiction (voyages dans le temps : mir + ind. prét. : rare)
      futur du subjonctif (mir + subj. prés.) : calque de son homologue ibère.
      futur antérieur du subjonctif (mir + subj. pass.) : idem.
      futur inchoatif (mir + prt. prés) : il sera sur le point de faire.
    • Auk : futur proche dit d'"intention" (de auk = plan, projet)
      futur proche (auk + ind. prés) : il va faire
      futur proche du passé (auk + ind.passé ou ind. prét.*) : il allait faire
      futur proche hypothétique (auk + subj. prés)
      futur proche hypothétique du passé (auk + subj. passé)
    • Dhep : l'immédiat (de dhepas = immédiat)
      passé immédiat  (dhep + ind. passé) : il vient de faire
      passé immédiat dans le passé  (dhep + ind. prét.) : il venait de faire
      futur immédiat (dhep + ind. prés.) : il va faire dans un délai très bref.
    • Kjas : le conditionnel (de kjadentyn = condition)
      conditionnel d'éventualité (kjas + ind. prés.). La subordonnée est au présent de l'indicatif
      conditionnel de souhait (kjas + subj. prés.) La subordonnée est au présent du subjonctif
      conditionnel de regret, d'opposition, de crainte ou de soulagement (kjas + subj. prés.) La subordonnée est à l'imparfait du subjonctif.
      conditionnel passé (kjas + subj. passé) la subordonnée est au PQP du subjonctif.
      impératif de requête, de prière (kjas + impératif) or kjas nep rœkent = veuillez ne pas fumer.




D'autres détails (voix, tournures par là (suivre les liens)).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Mar 25 Nov 2014 - 1:21, édité 4 fois (Raison : Faute de frappe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 1:17

tiens mtnt que tu le dis... mais je savais pas qu'il y aavit que 5 temps plus des flexions d'aspect en espéranto!

coincidence --> nombre minimal de temps dans une langue?

Enfin bref, en helfina, c'est tout aussi simple: 3 temps de base

le présent (qui est aussi l'infinitif) les verbes finissent par an

l' accompli (on enlève le n, on met un suffixe da)

et le futur (on enlève le n et on met un suffixe reta )


Les formes dérivées, très importantes!

-forme nominale (on enlève le n, on met un suffixe l )

elle sert pour substantiver un verbe, mais aussi pour faire précéder un verbe devant d'un autre, en particulier yattan, ukatan, bahan etc...

-forme impérative (ordre ou conseil) suffixe za (2e p.s et pl) ou suffixe -shita (1e p.p) comme algardien!

-forme volitive (suffixe ra)

-forme gérondive : (suffixe ne)
gérondif + lanan = forme progressive


-forme passive : suffixe -sema

-forme hypothétique (subjonctif) : suffixe vara

-forme conditionnelle
 suffixe ro

-forme factitive = gérondif + lafan

-forme capacitive simple = suffixe tan

-forme obligative simple = suffixe ba


Dernière édition par bedal le Mer 21 Jan 2015 - 22:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Djino



Messages : 3307
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 1:22

EN ARWELO

La conjugaison se fait au moyen de particules de temps.
Les deux particules de temps que j'ai créées sont:

  • ku: pour le passé
  • pu: pour le futur

Il y a également 3 autres adverbes qui permettent de préciser ce temps:

  • kwe: pour une action accomplie
  • se: pour une action en cours
  • pwe: pour une action imminente


TEMPSCONSTRUCTION EXEMPLE
Passé normal KU + sujet + verbe Ku me nyami (Je mangeais)
Passé plus-que-parfait KU + sujet + KWE + verbe Ku me kwe nyami (J'avais mangé)
Passé progressif KU + sujet + SE + verbe Ku me se nyami (J'étais en train de manger)
Passé inaccompli KU + sujet + PWE + verbe
Ku me pwe nyami (J'allais manger / J'étais sur le point de manger)
Présent accompli Sujet + KWE + verbe Me kwe nyami (J'ai mangé)
Présent normal Sujet + verbe Me nyami (Je mange)
Présent progressif Sujet + SE + verbe Me se nyami (Je suis en train de manger)
Présent inaccompli Sujet + PWE + verbe
Me pwe nyami (Je vais manger / Je suis sur le point de manger)
Futur imparfait PU + sujet + PWE + verbe Pu me pwe nyami (Je serai sur le point de manger)
Futur progressif PU + sujet + SE + verbe Pu me se nyami (Je serai en train de manger)
Futur antérieur PU + sujet + KWE + verbe Pu me kwe nyami (J'aurai mangé)
Futur normal PU + sujet + verbe Pu me nyami (Je mangerai)

Volitif (impératif)

((KU/PU +) Sujet + (adverbe de temps +))
verbe avec intonation sur la dernière syllabe

(Te) nyamí !
(Mey) nyamí

(Mange !)
(Mangeons !)
Conditionnel (KU/PU +) Sujet + (adverbe de temps +) verbe+U Me nyamiu (Je mangerais)

Les particules et adverbes de temps peuvent également servir à conjuguer dans les modes volitifs et conditionnel

Exemples
* Mye kwe nyamí ! = Ayons mangé !
* Ku me nyamiu = J'aurais mangé


Remarque
Les temps ne sont pas strictement les mêmes qu'en français, ce tableau n'a donc qu'une valeur pédagogique. L'absence des adverbes d'aspect ne signifie pas que l'action est ou n'est pas accomplie/parfaite. De plus, préciser le temps est facultatif du moment qu'il l'est par le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 1:49

Un système très simple en fin de compte!

j'apprécie énormément! cheers

d'ailleurs, si on sort de la conjugaison française, c'est le seul système que j'aimerais dans une langue car il est simple à faire, et à traduire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Djino



Messages : 3307
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 1:59

Merci bedal ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 2:10

Djino a écrit:
Merci bedal ! Very Happy

de rien!

d'ailleurs ce qui est très surprenant, c'est que tu peux rendre tous les temps français ou presque avec 5 particules.

Le nardar se rapproche mais il garde 5 temps de base, ce sont juste les particules de voix et d'aspect quise rajoutent pour les nuances...

mais toi le passé et futur sont aussi donnés par des particules!

tu traduirais comment un subjonctif? par un conditionnel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Djino



Messages : 3307
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 2:21

Je n'ai pas de subjonctif (que je trouve inutile), mais s'il exprime une volonté / un impératif, j'emploie le volitif (comme dans "je veux que tu viennes")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Anoev
Modérateur


Messages : 16232
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 2:51

Chacun ses aspirations. Je n'en discuterai donc pas ici. Je l'ai déjà soutenu ailleurs.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 3:10

Anoev a écrit:
Chacun ses aspirations. Je n'en discuterai donc pas ici. Je l'ai déjà soutenu ailleurs.

je considère le subjonctif très important...même dans des langues qui se veulent simples:

en helfina, j'ai une forme conditionnelle et une forme hypothétique ... qui peut rappeler le subjonctif.

idem en nardar...

je pense que les langues qui se passent du subjonctif ont quand même un temps "hypothétique" qui s'en rapproche, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16232
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 9:48

Sauf que, dans l'fond (et son nom le rappelle), le subjonctif ne se borne pas à l'hypothétique (qu'il partage avec le conditionnel, dans certains cas d'figure), mais c'est avant tout le mode du sujet : donc il peut relater un fait bien avéré à travers le filtre émotionnel du sujet de la phrase. Si on a pour référence, bien sûr des verbes comme "vouloir, souhaiter (mais pas "espérer" : bizarre, du moins en français), attendre, entendre (dans le sens de "exiger")"... qui attendent dans la subordonnée un fait demandé, il y a aussi une phrase du type :

je suis content que tu sois venu.

où là, on a bien un fait réel (tu es venu) mais où le procès de la proposition principale est une émotion : je suis content, l'un étant étroitement lié à l'autre.

Bien entendu, on pourrait toujours s'en sortir avec "tu es venu et j'en suis content", mais d'une part, c'est lourdingue à souhait et d'autre part, avec deux propositions indépendantes, on met les deux procès au même niveau. Alors que, dans la phrase en vert, il y a UN procès mis en relief, c'est ce que j'éprouve.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 15:31

faudrait demander aux autres idéolinguistes comment ils traduisent ça, moi ça rentre dans le volitif en nardar/helfina (je demande que, j'exige que)

tout ce qui est incertain  va dans l'hypothétique (j'espère que , je souhaite que)

par contre dans ces deux langues je pense que la phrase "je suis content que tu sois venu " serait à l'indicatif ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
PatrikGC



Messages : 2312
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 15:45

La conjugaison dans ma plupart de mes petites conlangs respecte un principe ternaire qui n'est pas basé sur des temps mais plutôt sur des modes :
- Achevé : action finie
- Inachevé : action toujours en cours
- Irréel : action qui n'a pas encore commencé, hypothétique

Les temps et autres indications sont souvent marqués par des mots qu'on pourrait souvent ranger dans les adverbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr En ligne
Djino



Messages : 3307
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 16:37

Anoev a écrit:
Sauf que, dans l'fond (et son nom le rappelle), le subjonctif ne se borne pas à l'hypothétique (qu'il partage avec le conditionnel, dans certains cas d'figure), mais c'est avant tout le mode du sujet : donc il peut relater un fait bien avéré à travers le filtre émotionnel du sujet de la phrase. Si on a pour référence, bien sûr des verbes comme "vouloir, souhaiter (mais pas "espérer" : bizarre, du moins en français), attendre, entendre (dans le sens de "exiger")"... qui attendent dans la subordonnée un fait demandé, il y a aussi une phrase du type :

je suis content que tu sois venu.

où là, on a bien un fait réel (tu es venu) mais où le procès de la proposition principale est une émotion : je suis content, l'un étant étroitement lié à l'autre.

Bien entendu, on pourrait toujours s'en sortir avec "tu es venu et j'en suis content", mais d'une part, c'est lourdingue à souhait et d'autre part, avec deux propositions indépendantes, on met les deux procès au même niveau. Alors que, dans la phrase en vert, il y a UN procès mis en relief, c'est ce que j'éprouve.

Moi je trouve au contraire que le subjonctif implique l'utilisation de tournures lourdes. Évitons-le au maximum dans une auxilangue.
De toutes les phrases d'exemple que tu as données dans le fil consacré au subjonctif, je n'en connais aucune qui ne puisse pas être exprimée plus simplement.
Je suis content que tu sois venu = Je suis content de ta venue / Je suis content que tu es venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 16:52

Bon, pas envie de redire partout la même chose non plus, donc si le moschtein et ses verbes vous intéressent, c'est par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 18:29

En plus du lien donné par Silvano vers la page assez touffue, je rappelle l'existence du document récent et en français, "Introduction au Sambahsa" qui s'attache justement à expliquer les conjugaisons avec des leçons et des exercices : https://fr.scribd.com/doc/236465899/Introduction-Au-Sambahsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Mar 25 Nov 2014 - 21:18

...


Dernière édition par od² le Dim 11 Jan 2015 - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues   Aujourd'hui à 20:58

Revenir en haut Aller en bas
 
La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La distribution de la conjugaison (temps & modes) dans vos idéolangues
» présentation des temps et modes
» La conjugaison en chinois et en khmer
» Le problème du TEMPS dans les religions ...
» Le temps existe-t-il au paradis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: