L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 15:56

Zu me algërdon "L'arbre brûle"

Dakh se algërtag ! Brûle-le

J'en déduis, en voyant ces deux phrases, que le le verbe argërdon est le même (comme en français) pour (se) "brûler" et pour "brûler" (mettre le feu à). Y a un certain temps, j'avais la même confusions en aneuvien (igen igna, igéna) jusqu'à c'que j'découvre le suffixe -es d'action : ignes ignesa, ignésa.

papiyr igen = le papier brûle.
Jeanne d'Arc ignă heptek minuteve pavàr = Jeanne d'Arc brûla en 70 min.
Ka ignesun ùr vone papiyrse = elle brûle de vieux papiers (elle est en train de brûler).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 16:43

Anoev a écrit:
Zu me algërdon "L'arbre brûle"

Dakh se algërtag ! Brûle-le

J'en déduis, en voyant ces deux phrases, que le le verbe argërdon est le même (comme en français) pour (se) "brûler" et pour "brûler" (mettre le feu à). Y a un certain temps, j'avais la même confusions en aneuvien (igen igna, igéna) jusqu'à c'que j'découvre le suffixe -es d'action : ignes ignesa, ignésa.

papiyr igen = le papier brûle.
Jeanne d'Arc ignă heptek minuteve pavàr = Jeanne d'Arc brûla en 70 min.
Ka ignesun ùr vone papiyrse = elle brûle de vieux papiers (elle est en train de brûler).


remarque très pertinente...néanmoins pas de verbe différent

on diffère le sens suivant s'il y a un complémént devant le verbe ou non (lesus me zu se algërdon: je brûle l'arbre VS zu me algërdon: l'arbre brûle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 17:48

C'est vrai que j'coupe un peu les ch'veux en 4 dans l'sens de la longueur, et dans la plupart des cas, le COD (ou son absence) suffit à situer la voix du verbe. Néanmoins, comme j'suis un vieil obstiné, j'vais tenter une dernière sortie, just'pour le feûne :

Ça brûle !

Ça prend vite feu, ou bien ça brûle les doigts ?


_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pomme de Terre



Messages : 1044
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:04

En moschtein clairement on aurait des verbes différents, à cause du système des classes. Toutefois pour "brûler" je n'ai pas de traduction encore.
Sinon j'avais une question: on prononce braquain ou braquinne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:10

Pomme de Terre a écrit:
Sinon j'avais une question: on prononce braquain ou braquinne ?
Si j'peux m'permettre une suggestion :

en français : /bʁak̃ɛ/
en brakin :  /brakin/.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:23

Anoev a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
Sinon j'avais une question: on prononce braquain ou braquinne ?
Si j'peux m'permettre une suggestion :

en français : /bʁak̃ɛ/
en brakin :  /brakin/.

c'est presque ça : /bərakin/ en brakin, et/brakɛ̃/ en français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:31

Anoev a écrit:
C'est vrai que j'coupe un peu les ch'veux en 4 dans l'sens de la longueur, et dans la plupart des cas, le COD (ou son absence) suffit à situer la voix du verbe. Néanmoins, comme j'suis un vieil obstiné, j'vais tenter une dernière sortie, just'pour le feûne :

Ça brûle !

Ça prend vite feu, ou bien ça brûle les doigts ?



moi je vais m'en sortir avec une pirouette ^^

en brakin :

Dakh me algërdon! Ça brûle (est en train de brûler) VS

Dakh me lesus se algërdon Ça me brule! je rajoute de force un COD ^^

Mieux : Dakh me algerazin am C'est brûlant (adjectif verbal à différencier de algerin :  brûlé)


Dernière édition par bedal le Jeu 18 Déc 2014 - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:48

Joli smash !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:50

Anoev a écrit:
Joli smash !

j'pouvais pas trouver mieux pour l'moment ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:51

C'est normal, l'absence de tréma sur le deuxième algerdon ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 19:56

Anoev a écrit:
C'est normal, l'absence de tréma sur le deuxième algerdon ?

non ^^ c'est corrigé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 18 Déc 2014 - 21:42

Grammaire : les nombres



en Brakin

les idéogrammes de 1 à 10 sont :

Osu, Sër, Zalët, Lus, Kana, Remën, Elan, Thaz, Mësh, Rof
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En Nurménien

mêmes idéogrammes

Hun, Stëd, Talët, Luk, Fazh, Irëz, Zhël, Thël, Nur, Hol
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En Syrélien

en futhark:

Osa, Sta, Lëta , Lesa, Akna, Rema, Elja, Teza, Mëzha, Robha


Dernière édition par bedal le Dim 4 Jan 2015 - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
JANKO GORENC



Messages : 10
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 30 Déc 2014 - 17:41

bedal a écrit:
Grammaire : les nombres



en Brakin

les idéogrammes de 1 à 10 sont :

Osu, Sër, Zalët, Lus, Kana, Remën, Elan, Thaz, Mësh, Rof
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En Nurménien

mêmes idéogrammes

Hun, Stëd, Talët, Luk, Fazh, Irëz, Zhël, Thël, Nur, Hol
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En Syrélien

en futhark:

Osa, Sta, Lesa, Akna, Rema, Elja, Teza, Mëzha, Roba
En Syrélien

en futhark:

1 Osa, 2 Sta, 3 Lesa, 4 Akna, 5 Rema, 6 Elja, 7 Teza, 8 Mëzha, 9 Robha 10?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://janko.gorenc.googlepages.com/home
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Dim 4 Jan 2015 - 16:47

il manquait le n°3 : "Lëta" = 3 dsl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Jeu 8 Jan 2015 - 22:13

Quelques précisions grammaticales pour le Syrélien

1) les noms faibles et forts?

Ils diffèrent de par leur déclinaison différente en cas, mais diffèrent aussi sur deux points :

-au génitif, les noms forts sont après le nom auxquels ils se rapportent, avant pour les noms faibles


Ex: Tor , Darëlari hodërust. "C'est le chien de Darel" Darel (et tous les noms propres) est un nom faible.


Karlis berakuri "La ville des nains" berak est un nom fort


-les noms faibles (sauf les noms propres) présentent une marque supplémentaire, dit "affaiblissement"  :

aux cas dits secondaires (locatif, datif, instrumental , négatif et passif ), la consonne finale se voise.

Ex :  Eje karlizëd labhe "Je suis dans la ville" : karlis devient karliz, ici le verbe "labhe" correspond à un verbe de localisation.

le locatif est la marque de la localisation par défaut, il n' y a pas de préposition "dans, à" ... mais il en existe pour préciser "sur", "sous", "près" etc ...


2)Le réfléxif sun

Ce petit mot passe partout sert pour indiquer des actions réfléchies.

Eje sun oldarake ! "Je me suis brûlé! " (je est à la fois sujet et objet, on met un réfléchi)

et ... pour le possessif , pour lever l'ambiguité :

Le sun lari aletal oldarën VS Le lari aletal oldarën  "Il a brûlé sa maison (sa propre maison) VS Il a brûlé sa maison (celle de son ennemi)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Ven 23 Jan 2015 - 16:11

La coordination en Syrélien.

On va utiliser la particule de coordination T[-]

Cette particule se décline en 10 formes :

Te : correspond à "et" . C'est la forme de base.

Tu : correspond à "ou"-exclusif.

Ti : corespond à "ou inclusif"

Teman : opposition , correspond à "mais"

A mais B ==> B teman A

traduit aussi : "cependant".

Talën/s : cause - conséquence

Talën = marque la cause, Talës marque la conséquence.

cause + talën + conséquence        ou    conséquence + talës + cause


Ex:

Le sun oldarakën talën, le basre. "Il a mal car il s'est brûlé"


VS Le basre talës, le sun oldarakën. "Il s'est brûlé donc il a mal"


Cependant, ces locutions sont uniques et peuvent être traduites de très nombreuses manières en français:

Talën : car, parce que, comme, vu que, puisque, du fait que, d'autant que etc ...

Talës : donc, à tel point que, de sorte que, si bien que.


Tebha : condition

se traduit très souvent par si, mais peut traduire aussi les expressions : à condition que, au cas où, du moment que etc, pourvu que...

elle entraîne un irréel dans la proposition.

Tëm : But

se traduit par "afin que", "pour que"...

Tade : Contraste,opposition

se traduit par "bien que", "même si", "encore que", "alors que", "tandis que"

Tatte : Simultanéité

"pendant que"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 17 Fév 2015 - 11:16

bedal a écrit:
En Syrélien le Système verbal est bien plus compliqué!

3 classes temporelles  : présent (e), passé (-ën), futur (-u)

dans chacune, on peut retrouver les 13 classes aspectuelles: ils se présentent sous forme d'infixe

Aoriste : il exprime une généralité, atemporalité, voire une capacité. (traduit parfois le présent, l'imparfait) -iw-
Inaccompli : action en cours de réalisation: traduit respectivement le présent simple, le passé simple et le futur simple dans l'ordre des classes temporelles.. -Ø-
Accompli : action finie au moment où on parle,  traduit le parfait/passé composé, le plus que parfait et le futur antérieur. -ak-
Progressif : action qui dure "en train de" : il y a un présent, un passé et un futur progressif. (le passé progressif traduit l'imparfait)  -es-
Continu : "continuer à faire qqch"  -us-
Imminent :  traduit au passé: "venir de " et au futur: "sur le point de", "aller + V" il n'existe pas au présent  -av-
Inchoatif : action qui débute : commencer à , se mettre à etc ...  -im-
Terminatif : action qui se termine : finir de  -ott-
Duplicatif : action qui se déroule une nouvelle fois  -ish-
Itératif: action qui se déroule plusieurs fois : habitude  -iz-
Impératif : volonté, ordre, défense -ad-
Irréel : exprime tout ce qui est de l'ordre de l'irréel, de l'hypothèse (subjonctif, conditionnel)  : -abh-
Gérondif : traduit le gérondif : faisant, ayant fait, allant faire  -azh-

Cela me rappelle en partie la richesse verbale du kotava. On a la même division en trois temps fondamentaux. Par contre, le syrélien globalise sous forme de 13 aspects ce qui en kotava relève ensuite de plusieurs axes différents:
- les aspects, comme l'inchoatif, le continu ou l'imminent;
- les actes de parole, comme l'impératif;
- les pragmatiques, comme l'irréel;
- les modalités, comme l'aoriste ou l'itératif;
- les formes à fonction de syntaxe verbale, comme le gérondif.

La classification des divers traits selon une ou plusieurs "catégories" grammaticales a comme intérêt fondamental de savoir si plusieurs traits sont cumulables et/ou exclusifs les uns des autres. Ainsi, en kotava, on peut, par exemple, cumuler un acte de parole, un temps, un aspect, une modalité et un pragmatique. Inversement, toute marque est exclusive de toute autre (on ne peut cumuler inchoatif et continu par exemple, ou aoriste et itératif), sauf pour les pragmatiques qui eux sont cumulables (mais également optionnels).

Comment cela s'articule-t-il en syrélien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 17 Fév 2015 - 14:26

Troubadour a écrit:

Cela me rappelle en partie la richesse verbale du kotava. On a la même division en trois temps fondamentaux. Par contre, le syrélien globalise sous forme de 13 aspects ce qui en kotava relève ensuite de plusieurs axes différents:
- les aspects, comme l'inchoatif, le continu ou l'imminent;
- les actes de parole, comme l'impératif;
- les pragmatiques, comme l'irréel;
- les modalités, comme l'aoriste ou l'itératif;
- les formes à fonction de syntaxe verbale, comme le gérondif.

La classification des divers traits selon une ou plusieurs "catégories" grammaticales a comme intérêt fondamental de savoir si plusieurs traits sont cumulables et/ou exclusifs les uns des autres. Ainsi, en kotava, on peut, par exemple, cumuler un acte de parole, un temps, un aspect, une modalité et un pragmatique. Inversement, toute marque est exclusive de toute autre (on ne peut cumuler inchoatif et continu par exemple, ou aoriste et itératif), sauf pour les pragmatiques qui eux sont cumulables (mais également optionnels).

Comment cela s'articule-t-il en syrélien?

Merci ^^

en fait, dans ma tête, je ne pensais pas les cumuler, car je pensais qu'ils s'excluaient mutuellement...

en fait vu ton post, j'aimerais avoir quelques exemples (en kotava avec la traduction en français, car je ne suis pas kotaviste ^^)  où ces aspects ses chevauchent...

si je vois que c'est une manière d'enrichir encore plus le système verbal, je cumulerai alors les affixes...

bon le gérondif , c'est sûr qu'il se cumule :

un exemple : oldar- (brûler) pourrait donner "oldarottazhën" : "ayant fini de brûler" ...

pour l'ordre des affixes, on considère le pseudo-verbe "oldarott-" (finir de brûler) qu'on met au gérondif : donc c'est d'abord -ott- puis -azh- ...


par contre pour l'irréel, oldarottabhën , se traduit par "il finirait de brûler" ?

je commence à voir : les modes irréel et gérondif ainsi que impératif sont aisément cumulables (et traduisibles surtout!) avec les aspects "classiques", traduits en français par des verbes (se mettre à , finir de, être en train de ...).

J'ai plus de doutes sur l'accompli/inaccompli et le cumul ... un irréel ou un impératif ne peuvent être qu'inaccomplis (donc comme l'inaccompli n'a pas d'affixe, c'est logique).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 17 Fév 2015 - 17:10

Par exemple, en kotava, tu peux théoriquement cumuler n'importe quel aspect (inchoatif, continu, progressif, résomptif, etc) sur n'importe quelle modalité (dont l'habituel = itératif, ou l'absolutif = aoriste). Par exemple:

- gazdon toz gilestú = je commence à avoir l'habitude de manger le matin
toz : particule de l'inchoatif (aspect); gil- : préfixe de l'habituel (modalité)
- in va jin wan lanyater = il continue d'essayer de m'énerver
wan : particule du continu (aspect); la- : préfixe du conatif (modalité)

- in va jin co wan lanyater, pune ... = s'il continue d'essayer de m'énerver, alors ...
co : particule du conditionnel (pragmatique)
- va jin me lanyatel !! ... = n'essaie pas de m'énerver ! ...
!! : marque de l'impératif (acte de parole); cumulé sur une modalité

Toutes les combinaisons ne sont certainement pas sémantiquement possibles, mais la classification permet d'y voir clair et de hiérarchiser les séquences et enchaînements, ainsi que les interdictions. On voit qu'en kotava c'est quelque chose qui a vraiment été pensé en détail par Fetcey et avec une très grande rigueur méthodologique et applicative. Cela ne s'est d'ailleurs pas fait sans remises en cause au fil du temps, puisque toute la réorganisation de la grammaire verbale architecturée autour de la notion fondamentale des "actes de parole" n'a été officiellement actée dans la grammaire qu'en 2014.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 17 Fév 2015 - 17:21

je vois, mais en syrélien, les modalités sont différentes des aspects

quoique, je n'ai pas encore réfléchi...

je pourrai mettre des affixes de modalité conative, capacitif, désiratif, volitif etc ... qui me permettrait de me débarasser des constructions similaires aux autres langues :

pouvoir, devoir, vouloir, essayer de + V ...

Comme j'ai commencé à écarter les verbes d'aspect (se mettre à , comencer à, finir de) , ce serait logique que j'aille jusqu'au bout !

dans ce cas, je pense m'inspirer du kotava pour avoir plusieurs modalités exprimées par des affixes ...pas toutes car le kotava est incroyablement précis !

ce serait même cohérent avec l'idéologie de la langue : les langues purement Nordiques (Nurménien excepté car mixte) n'ont aucune raison d'avoir une syntaxe proche des langues Humanéennes...

Le Brakin est plutôt isolant (comme l'helfina, mais l'helfina possède des verbes modaux) , le syrélien sera donc très concentré sur les aspects et modalités...

Bon, au travail alors!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mer 18 Fév 2015 - 15:19

Les modalités en syrélien



On l'a vu, les aspects sont sous la forme d'infixes verbaux entre le radical et la terminaison du verbe.

Les modalités, elles sont sous la forme de suffixes se greffant à la forme radicale : (-e*a/-e*an/-e*un aux trois temps, * correspond à une consonne dite "modale")

ex : oldare : brûler =>  oldarega avoir le droit de brûler / oldaregan : avoir eu le droit de brûler etc...


Ces modalités sont les suivantes:

Possibilitif (possibilité simple "be able") -ha

Permissif (permission, autorisation "may") -ga

Capacitif (possibilité couplé à un apprentissage "savoir") -sha

Obligatif (ordre, devoir physique ou moral  "must")  -za

Nécessitif (nécessité, besoin de "need") -na

Volitif (Volonté simple "vouloir") -bha

Gustatif (goût, appréciation : "aimer") -ma

Désiratif (désir, souhait, envie : "désirer" ) -sa

Optatif (espoir : "espérer") -da

Conatif (essai, tentative , effort "essayer, s'efforcer de" ) -ka

Apparent ("paraître", "sembler", "avoir l'air") est suivi du cas statif. -la

Eventuel ( probabilité faible : "might" ) -zha

Probable ("pouvoir,être possible que") -ta

Certain ("devoir, être sûr que") : -wa

dès lors en syrélien il n'existe que des verbes d'action !  (sauf trois : "être", "devenir" et "rester" qui sont des verbes d'état)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Dim 8 Mar 2015 - 17:10

Le pronom de reprise :

En Syrélien

Lin(animé), shin(inanimé) , déclinable en cas, est une sorte de pronom relatif très utile dans une subordonnée.

Il permet aussi de reprendre un nom déja utilisé (en effet, les pronoms personnels ne servent qu'en début de proposition), et de nominaliser un adjectif ou un verbe.

Karlis shin oldarën shinust berakuri.
: "la ville qui a brûlé est la ville des nains"

on remarque le double emploi du pronom de reprise : le premier "shin" est pronom relatif se rapportant à Karlis,  le deuxième "shinust" est ce même pronom mis au statif, évitant la répétition de "Karlis".[/b]


Dernière édition par bedal le Mer 9 Sep 2015 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Dim 8 Mar 2015 - 19:03

Les connotatifs

En Syrélien , existe une particularité grammaticale, que l'on appelle connotatif:

il s'agit d'une particule que l'on le classerait dans la classe des adverbes, mais ils peuvent aussi caractériser des noms ou des adjectifs...
ils sont différents des adverbes issus d'adjectifs. (terminaison -on).


- connotation négative d'une action, d'un résultat  : kan, la négation forte est rendue par tokan (hors de question de, loin de, absolument pas...)

- connotation d'excès, de degré très fort : trop, tellement (que) : kar , "autant" (que) se traduit par shikari

- connotation detendance : "il a tendance à" , "il est un peu"  :  kashi

- connotation de totalité : ---> action réalisée entièrement, totalement, jusqu'au bout  : kati

- connotation progressive : ---> action progressivement réalisée, "peu à peu", "petit à petit"   kadën

- connotation expectative : ---->action attendue, "comme on peut s'y attendre"  : takalon

-  connotation  supérieure/inférieure : ---->  kake, nike  "plus on fait ceci, plus..." et vice-versa, traduit aussi le comparatif de supériorité/infériorité, si le nom est au statif.

- connotation informative ---> kino : explique une situation, apporte une précision (c'est pour cela que") (s'utilise souvent avec talën, "c'est précisement parce que")

- connotation impressive  ---> kjasën : "avoir le sentiment que", "l'impression que "

- connotation de conseil ---->  usën : conseil, recommandation "devrais"

-  structure "je ne peux pas m'empêcher de " ----> : dana

- connotation naturelle ----->  lodari : "il est naturel , logique, normal que"

- connotation thémative  ----->  wadës   "en ce qui concerne", "à propos de"

- connotation temporelle  ---->    ridan : "quand", "lorsque" --->  "chaque fois que" = uridën

- connotation de soudaineté  ---->  aridon  : "dès que, aussitôt que", mais toute action qui surviendrait "brusquement", "soudainement"

- connotation réfléchie  ----> sun (on l'a déjà vu) et réciproque  : asën

- connotation de facilité ou de difficulté ---->  menon/nimenon  traduit "facilement" et "difficilement" mais aussi "c'est dur à faire ", "facile à faire "

- connotation satisfactive  ---> kebhan donne une information sur la joie, la satisfaction du locuteur vis a vis de l'action : "je suis content que"

...et il doit y en avoir plein !!!

en tous cas ces particules donnent une information surtout des informations sur le ressenti vis-à-vis d'une action...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 22 Sep 2015 - 4:49

En 1ere page mise à jour de l'alphabet!

les 24 lettres de l'alphabet nordique (futhark étendu) + les 8 supplémentaires du syrélien:

vous y trouverez la rune, la lettre translittérée en alphabet latin et enfin sa valeur phonétique.

Au passage ajout de quelques phonèmes au syrélien, et suppression des digrammes puisque j'ai trouvé des lettres latines pour chacune d'elles (dont les ligatures chères à Anoev ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Mar 22 Sep 2015 - 14:30

du coup même problème que les chiffres, je poste l'image que vous êtes censés obtenir :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien   Aujourd'hui à 14:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Langues Nordiques: Brakin, Syrélien et Nurménien
» Les langues romanes ne viennent pas du Latin !
» URGENT : cherche poème en lien avec la chevalerie
» Comment renommer un "lien"
» comment mettre un lien en image?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: