L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Diégèse de "De Fer et de Sang"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 1 Jan 2015 - 14:25

Il était temps que je prenne mon courage à deux mains après avoir si longtemps attendu pour vous faire partager un peu de ce qui se trame dans ma tête, et au bout d'une semaine de grippe, me voici d'attaque pour cette phase descriptive de mon idéomonde.

Tout d'abord, je tiens à préciser que, comme le titre tend à le suggérer, il s'agit d'une diégèse élaborée pour un roman, plutôt un cycle de romans si j'en crois mon scénario, ce qui expliquera je pense beaucoup de choses pour la suite. Comme j'aime l'histoire avec un grand H mais déteste les anachronismes, j'ai aussi pris le parti de faire évoluer ce roman dans un monde totalement imaginaire, ainsi je m'enlevais une belle épine du pays niveau approximations...

Maintenant, passons à la description qui, je pense, sera fort longue (pardonnez-moi par avance x)) :

Introduction
Les deux continents

L’univers de la saga se compose dans sa majorité de deux continents opposés : le Nord, s’étendant essentiellement en latitude, et le Sud, en longitude.

I/ Le Nord


Politiquement parlant, le Nord se compose de quatre grandes régions : les Trois-Royaumes dans sa partie méridionale, les Monarchies Handelles dans sa partie centrale, les Hautes-Terres et enfin les Marches de Glace à son septentrion. Chacune de ses régions se trouve être le territoire principal d’une culture différente : les Daenyens, les Handels, les Hoedwiggs et les Balials, les deux premiers officiant comme les véritables moteurs sociaux et politico-culturels de la province contre une lente déliquescence de la culture hoedwigg et une très nette autarcie des Balials.

II/ Le Sud

Le Sud bénéficie quant à lui d’une autre disposition de ses peuples, rendus possible par sa très grande taille vis-à-vis du Nord. Autrefois terre du mythique empire de Saidayanashka (dont vous avez d'ailleurs pu apprécier - ou pas - le langage à travers ma première conlang, le saidin impérial), il est principalement habité par les Na’riens, une population autochtone et humanoïde. Tout comme le Nord, le Sud se divise en trois grandes régions politiques différentes : les Territoires, les Cinq-Couronnes et les Douze-Cités. La moitié orientale du continent est également vouée à deux populations craintes des occidentaux : les « Sauvages de l’Est » regroupés dans une immense forêt, et les « Cavaliers du Vent », dans les plaines de l’Arsasht. Ces deux populations font en outre parties de ce que les Na’riens se plaisent à dénommer les Originels, un ensemble de peuplades vivant en marge de la société actuelle et perpétuant des traditions ancestrales sans chercher foncièrement à se mélanger au reste du monde connu.

----------------------------------------

Les Trois-Royaumes

La région dite des « Trois-Royaumes » désigne l’extrême sud du continent du Nord et les trois entités politiques qui le composent : les royaumes d’Hellas, de Romalie et des Deux-Ponts. Faisant face aux monarchies handelles dont elle est séparée par un bras de mer et une chaîne de montagnes, il s’agit du principal foyer de peuplement des daenyens, peuple autochtone jouissant d’une culture qui lui est propre, et dont les différences, à la fois religieuses et culturelles, sont à l’origine des rivalités existant entre les deux peuples. Nonobstant, les daenyens forment le seul peuple avec lequel les handels entretiennent des rapports diplomatiques à égalité, et les seuls qu’ils considèrent comme une population digne de leur intérêt.


Présentation générale

Les premiers foyers de peuplement évoquant des villes à venir remontent à plus de douze mille ans, ce qui en font, avec les na’riens, les peuples les plus sédentaires du monde connu. Ils sont également, contrairement aux handels, natifs de leur région.

La religion daenyenne

Spoiler:
 

Le calendrier

Spoiler:
 

Mode de pensée et société

Spoiler:
 


Spoiler:
 

L'état civil

Spoiler:
 

Langue et écriture

A venir Smile

----------------------------------------

Le royaume d'Hellas


Le royaume d’Hellas est la principale force politique des Trois-Royaumes, situé à l’est de cette région. Bordé au nord par un bras de la Mer Profonde qui le protège des  éventuelles invasions handelles, il est séparé de son voisin, le royaume de Romalie, sur ses côtes occidentales par l’Isthme des Rocailles qui y forme la Baie de Naufrageurs, et dispose d’une unique frontière limitrophe avec le duché romalien de Loriord, au niveau des Marches Occidentales de l’Heliord. Bien que n’étant pas le plus grand territoire, il est sans conteste le plus ancien et le plus stable face à son voisin romalien. Totalement unifié en 283 par le roi Nikoliaron VIII le Jeune, il se compose de six duchés : l’Alpha, l’Euriae, l’Heliord, l’Hesperie, le Maeandre et le Meteore, chacun placés sous la suzeraineté de grandes familles, ainsi que d’une grande-principauté, les Hellades, placée quant à elle directement sous le gouvernement royal. Sa capitale, Basilianes, est considérée unanimement comme la plus grande et la plus ancienne ville de tout le continent du Nord, si bien que les Daenyens ont pris le parti de faire démarrer leur calendrier à la date de sa fondation par le roi Antigone Ier.

Politique

Le royaume d'Hellas est, comme son nom l'indique, dirigé par un souverain, exclusivement un homme jusqu'à présent, même si finalement rien ne semble empêcher une femme de régner dans les faits. Porteur du titre de « Souverain d’Hellas, Grand-Prince des Hellades, Duc de Basilianes et Gouverneur des Six-Duchés » depuis le rattachement de la dernière province du Meteore par le roi Nikoliaron VI, il administre le pays depuis le Palais Royal de Basilianes. La couronne se transmet par voie héréditaire selon la primogéniture masculine et n'a pas encore connu de problème lié au manque de fils, à l'instar de ses voisins. Le roi dispose d'un pouvoir fort, mais qui tend parfois à se heurter aux prérogatives des anciens souverains indépendants que sont les grandes familles des Six Duchés, et qui tiennent à conserver une certaine forme d'autorité sur leurs provinces. Afin de l'assister dans sa tâche, le souverain dispose également d'un Conseil Royal auquel siège :
— le Grand Conseiller
— le Maître des Finances
— le Sceau Royal
— le Maître de la Diplomatie
— le Grand Stratège

Histoire

L’histoire du royaume d’Hellas se confond avec les siècles et les âges. On sait que des premiers foyers de peuplement furent observés dans les vallées des actuelles Hellades des milliers d’années avant la fondation de Basilianes, et que de ces maigres villes est bientôt née une communauté soudée, bien décidée à faire valoir son emprise sur ses contemporains. Le royaume d’Hellas était né. La dynastie Baskyade, qui le gouverne, provient de l’actuelle ville d’Anthelion, dont elle est le fief ancestral. Peu de choses sont néanmoins connues des premiers souverains de cette illustre famille et seuls deux noms ont su traverser les âges par le respect qu’ils imposent encore parmi les habitants du royaume : le légendaire Theseus, roi bâtisseur et voyageur qui jeta les premières bases de l’administration royale, et la reine Antiope, probablement la seule monarque d’Hellas connue à ce jour sans que l’on puisse savoir avec certitude s’il s’agissait d’une reine régnante ou d’une consort en charge d’une régence.

Cette reine marqua les esprits par sa séduction, sa force de persuasion et un réel talent militaire qui lui permit de résister à une attaque des heliorins. Encore aujourd’hui, les artistes se plaisent à la représenter lors de sa mort et de son apothéose, persuadés qu’elle siège désormais aux côtés des dieux. Seuls vestiges de cette période dominée par les affrontements entre voisins, les forteresses ancestrales et les tombeaux titanesques offrent au regard des spectateurs toute la mesure de ces puissants monarques. La réelle histoire d’Hellas débute sous le règne du roi Antigone Baskyade, le premier porteur d’un nom qui marquerait les générations à suivre.

Liste des souverains d'Hellas:
 

Géographie

Le royaume est divisé entre six grandes provinces et un territoire dépendant entièrement de la couronne : les duchés d'Alpha, d'Euriae, d'Heliord, d'Hesperie, du Maeandre et du Meteore, ainsi que la grande-principauté des Hellades.

Héraldisme d'Hellas:
 

-------------------

Royaume de Romalie


Royaume des Deux-Ponts (bandes colorées des saraphes)


Dernière édition par Lounabis le Jeu 26 Fév 2015 - 22:32, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 1 Jan 2015 - 15:17

...


Dernière édition par od² le Mar 17 Fév 2015 - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 1 Jan 2015 - 16:06

Lounabis a écrit:

Royaume d'Hellas
Royaume de Romalie
Royaume des Deux-Ponts
(bandes colorées des saraphes)

une petite carte pour visualiser un peu ces Trois-Royaumes
Liyd wark!:
 

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 1 Jan 2015 - 17:18

Les blasons sont très beaux Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 1 Jan 2015 - 18:55

Merci bien ^^ J'aimais trop l'héraldisme pour m'en passer, même dans un univers d'inspiration antique comme celui-ci. C'est bien toute la joie des idéomondes, on peut vraiment en faire ce que l'on veut (et si mes profs de master voyaient ça, je me ferais lapider en place publique Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 1:45

Une mise à jour de ce post selon ce que j'ai ébauché pour le moment comme présentation. C'est assez long mais c'est pourtant encore bien loin du travail à fournir Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 2:03

Je te l'avais déjà dit sur le fil du saidin impérial, on sent l'influence d'une certaine saga de fantasy... je pense au nom du dieu du jour... mais ta diégèse est bien plus diverses politiquement ! Je suis ravi par les détails de l'Histoire. Tu y travailles depuis combien de temps ?
Maintenant, j'aimerais en savoir plus sur le clergé : en quoi diffère-t-il de celui des Chrétiens ? Mariage ? Hiérarchie ? Influence ?
Tout tes toponymes et noms sont dérivés d'une langue que tu as créé ? Je dis chapeau !

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 9:42

Oui, bravo pour les blasons et les cartes, c'est très réussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 12:07

Si l'on compte les généalogies et les blasons, on peut dire que je travaille dessus depuis 6 mois à peu près, avec deux ou trois coupures au milieu évidemment. Comme je suis férue de généalogie, il faut toujours que je remonte plus loin que ce qui me serait utile, même si en général, je me limite à la fameuse fondation de Basilianes pour éviter de trop m'éparpiller Razz

Oh mince alors, j'ai complètement oublié les détails du clergé, merci de m'en faire la remarque Shocked Je rajoute donc ici quelques précisions : que ce soit les hiéromages - ceux qui s'occupent de temples au nom des divinités - ou les hiéropontes - ceux qui perpétuent la mémoire des ancêtres d'une famille - tous les deux peuvent avoir une vie de famille s'ils le désirent mais il ne s'agit pas d'une obligation en soi. De même, un temple peut appartenir à une lignée de prêtres, mais il est également possible pour quelqu'un qui n'a aucun prêtre dans sa parentèle d'en devenir un, ça pourra juste être plus compliqué pour lui selon l'importance du temple, évidemment (le piston, toujours). Un hiéromage a toujours auprès de lui un disciple à qui il enseigne son savoir, ce qui n'est pas le cas d'un hiéroponte, où c'est la famille qui l'emploie qui décide de son successeur après son décès.

En revanche, un Grand-Hiéroponte doit être obligatoirement marié lors de son intronisation car son épouse dispose elle-aussi d'un rôle de parade à jouer. En cas de célibat, on se dépêche de faire une petite cérémonie rapidement avec une donzelle triée sur le volet, comme ce fut le cas par exemple avec l'actuel Grand-Hiéroponte au début de cette histoire qui, grand consommateur de filles légères devant l'Eternel, s'est vu marier en catimini pour la forme... Les seuls à respecter une stricte chasteté sont donc les Silthrasiens et les Seliniales, qui dans mon esprit sont inspirés des Vestales romaines : si l'un ou l'une d'entre eux est accusé d'avoir rompu ses vœux de chasteté, il encourt ni plus ni moins que la peine de mort, et évidemment le déshonneur s'abattra sur toute sa (noble) famille, et blablabla et blablabla...

Concernant les toponymes, je n'ai finalement aucun mérite, je puise sans vergogne dans le lexique grec, plutôt hellénistique parfois. En général, pour ce qui est des provinces, cela fonctionne par jeux de mots : l'Heliord par exemple, est une région située au nord et ayant pour surnom celui de Duché-Soleil (Helios). Le mot était alors tout choisi Smile De même, les noms de villes sont en général lié au blason de la famille qui la gouverne : Hedera est par exemple le nom savant du lierre, et sert donc de nom de fief aux Elphidore, à la branche de lierre sur leur blason, c'est aussi simple que cela Razz (enfin, je dis simple, mais la recherche est parfois longue pour trouver des idées pour tout ça x')). En général, j'essaie de trouver des noms courts et simples à prononcer. Les provinces par exemple sont des mots finalement passés dans notre vocabulaire français.

En tout cas, merci pour vos encouragements ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 16:57

Beau travail! Vivement la semaine prochaine que je puise lire tout ça un peu plus en détail!
Sinon, comment as-tu fait tes cartes? Directement à la main/tablette? C'est très réussis. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 17:27

A la main, dans un premier temps, mais elles sont vite devenues barbouillées de multiples infos (noms de villes, économie des provinces, quelques personnages politiques), donc il a fallu faire quelque chose de plus propre, histoire de s'y retrouver, alors je suis passée à la tablette avec mon bon ami Paint Tool SAI, et en deux trois minutes c'était torché Laughing Je pense essayer d'en refaire un peu mieux que ça, ne serait-ce que pour mes chaînes de montagnes, mais pour le moment ça me contente encore ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 20:17

j'adore ! bravo !

il y a beaucoup de détails ! c'est bien mieux que ma diégèse !

mais je vais essayer de faire des efforts et rendre ça attractif ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 22:14

Merci beaucoup Smile C'est un travail de longue haleine et il faut pouvoir tenir la cadence ce qui n'est pas facile du tout...

Petite MAJ avec un rajout sur le calendrier typique, que je reposte ici pour vous éviter de chercher :

Le calendrier

Le calendrier daenyen suit une logique très différente de ce que nous connaissons. Chaque année fonctionne sur quatre saisons, avec en point culminant la fête de l'équinoxe ou du solstice de chacune d'entre elles. Là où cela change, c'est que ces saisons ne sont pas divisées en mois, mais en lunaisons, chaque saison comptant trois lunaisons de 30 jours. Une lunaison est également divisée en trois parties : la première est la nouvelle lune, qui dure jusqu'au 15ème jour, vient ensuite la pleine lune, et enfin la lune noire le dernier jour. Par exemple, le 29 juillet serait dénommé ainsi : 14ème jour de la pleine lune, en la 2ème lunaison d'été.

Niveau fêtes, les daenyens célèbrent :
— la nouvelle année : le 1er jour de la nouvelle lune, en la 1ère lunaison du printemps (1er mars, en somme)
— la fête des moissons et des récoltes : le 1er jour de la pleine lune, en la 3ème lunaison d'été (15 août)
— la fête des esprits : le jour de la lune noire en la 2ème lunaison d'automne (30 octobre).

A noter aussi une fête très importante dans la société en elle-même : les loxiades, une fête se déroulant le 1er jour de la pleine lune, en la 2ème lunaison d'été (15 juillet) et durant laquelle tous les jeunes garçons et filles fêtant leur 16 ans dans l'année atteignent leur majorité. S'ensuit alors une grande fête dans les rues et des processions, même si les cérémonies sont privées et ne se déroulent que dans le cercle privé de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 8 Jan 2015 - 22:18

très intéressant!

en Algard aussi le calendrier est lunaire et non solaire. Les fêtes y sont religieuses (Leryades), magiques (naissance de Merlin) et paysannes (fête des moissons le solstice d'été)

bref je digresse, je vais pas polluer ton fil, mais j'en profite pour te proposer de lire ma diégèse ^^ (royaume d'Algard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Ven 9 Jan 2015 - 20:25

MAJ : rajout de quelques rois en plus pour Hellas, on tutoie maintenant les premiers siècles de la dynastie avec tout ça  Surprised

Maison Baskyade
Numior Ier (-414 – -334), roi d’Anthelion de -377 à -334
Nicias Ier (-387 – -322), roi d’Anthelion de -334 à -322, fils du précédent
Numior II (-362 – -308), roi d’Anthelion de -334 à -308, fils du précédent

Nikoliaron Ier (-335 – -264), roi d’Anthelion de -308 à -264, neveu du précédent
Nikoliaron II (-306 – -260), roi d’Anthelion de -264 à -260, fils du précédent
Batian Ier (-285 – -278), roi d’Anthelion de -260 à -278, fils du précédent
Nicias II (-260 – -204), roi d’Anthelion de -278 à -204, fils du précédent
Numior III (-217 – -141), roi d’Anthelion de -204 à -141, petit-fils du précédent
Nicias III (-146 – -89), roi d’Anthelion de -141 à -89, arrière-petit-fils du précédent
Batian II (-120 – -73), roi d’Anthelion de -89 à -73, fils du précédent

Numior IV (-114 – -56), roi d’Anthelion de -73 à -56, frère du précédent
Nikoliaron III (-80 – -42), roi d’Anthelion de -56 à -42, fils du précédent
Numior V (-61 – -17), roi d’Anthelion de -42 à -17, fils du précédent
Nikoliaron IV (-37 – -17), roi d’Anthelion deux semaines en -17, fils du précédent
Nikoliaron V (-58 – -1), roi d’Anthelion de -17 à -1, oncle du précédent

Antigone Ier le Magnifique (-17 – 37), roi depuis la fondation de Basilianes jusqu’en 37, fils de Nikoliaron IV
Antigone II le Cruel (10 – 43), roi de 37 à 43, fils du précédent
Alcibiade Ier le Grand (15 – 72), roi de 43 à 72, frère du précédent
Nicias IV le Vieux (52 – 136), roi de 72 à 136, fils du précédent
Alcibiade II l’Enfant (133 – 148), roi de 136 à 148, petit-fils du précédent
Antigone III le Fainéant (136 – 149), roi de 148 à 149, frère du précédent

Maison Baskyade-Anthelion

Antigone IV le Simple (102 – 158), roi de 149 à 158, demi-frère bâtard des précédents
Antigone V le Pieux (134 – 193), roi de 158 à 193, fils du précédent
Alcibiade III le Bon (170 – 222), roi de 193 à 222, fils du précédent
Lysimaque Ier le Bel (192 – 270), roi de 222 à 270, fils du précédent
Nikoliaron VI le Gros (221 – 299), roi de 270 à 299, fils du précédent
Nikoliaron VII le Jeune (283 – 342), roi de 299 à 342, fils du précédent
Lysimaque II Auguste (328 – 382), roi de 342 à 382, fils du précédent
Nikoliaron VIII le Flamboyant (345 – 385), roi de 382 à 385, fils du précédent
Nikoliaron IX le Sage (373 – 429), roi de 385 à 429, fils du précédent
Antigone VI le Hardi (404 – 444), roi de 429 à 444, fils du précédent
Antigone VII le Terrible (426 – 473), roi de 444 à 473, fils du précédent
Nikoliaron X le Fol (445 – 490), roi de 473 à 490, fils du précédent

Maison Aristachi

Nicias V l’Affable (476 – 501), roi de 490 à 501, fils du précédent

Maison Kassandra

Haelias Ier le Magnanime (486), roi depuis 501, demi-frère du précédent


Dernière édition par Lounabis le Mer 4 Mar 2015 - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Ven 9 Jan 2015 - 20:30

quelques uns qui sortent du lot par des faits marquants ?

A moins que tu vas détailler plus tard ?

edit: j'avais raté la balise sur Alpha qui explique pourquoi la maison Kassandra est devenue régnante. J'adore cette famille ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Sam 10 Jan 2015 - 0:12

Je pense que ce serait peut-être un peu long à décrire tout ça, on verra après quand le reste sera fait, mais pour les derniers rois, il y aurait de la matière à décrire oui Smile Contente de voir que les Kassandra te plaisent, ils sont aussi mes favoris et les personnages principaux du roman ^^

J'en profite d'ailleurs pour rajouter un peu de dessin, histoire de changer du texte et de rester sur le thème des Kassandra : quatre personnages issus de cette illustre famille. Le premier est le duc Alcibiade V, dont l'assassinat déclenche des tensions et a posteriori la guerre civile, le second son petit-fils, l'actuel roi Haelias, et les deux suivants deux des enfants d'Haelias : le prince héritier Alcibiade (du nom de son aïeul, on l'aura remarqué Smile ) et sa petite sœur Psychae.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Sam 10 Jan 2015 - 0:44

Shocked

Magnifiques tes dessins!

Tes personnages sont tellement classes ! Moi les Merlin, Venceslas, Nikolas et Cie ... je les imagine dans ma tête Sad

j'aimerais vraiment savoir faire comme toi ^^ ils sont vmt bien faits ! et j'aime bien le roi régnant, il a l'air cool.

Les deux enfants sont les héros du livre ? l'histoire est de leur point de vue ?

en tous cas je continue à dire que j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Brontë



Messages : 416
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : La Rochelle, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Sam 10 Jan 2015 - 14:46

Tout comme Bedal, j'admire ton travail ! Après avoir fait un petit tour sur ton compte Deviantart je dois dire que plus que de l'admiration, je trouve tes réalisations PARFAITES !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaturedelamort.e-monsite.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Sam 10 Jan 2015 - 17:39

Abalam a écrit:
Tout comme Bedal, j'admire ton travail ! Après avoir fait un petit tour sur ton compte Deviantart je dois dire que plus que de l'admiration, je trouve tes réalisations PARFAITES !

oui j'ai aussi vu son compte Deviantart ... autant dire que son futur roman aura tout : un excellent dessin et un scénario qui m'a l'air haletant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Sam 10 Jan 2015 - 22:54

Merci bien, vous me flattez tous les deux  Razz  Le dessin est une autre de mes passions, mais la fainéantise chronique me ralentie parfois dans mes démarches, je devrais avoir fait bien plus de chara-designs normalement pour une bonne présentation x)

Pour répondre à ta question Bedal (même si je crois que tu as déjà lu le résumé du coup), le roman présente différents points de vue, dont ceux d'Haelias et Psychae, mais pour l'instant, je ne pense pas qu'Alcibiade en aura un Smile En tout cas, l'histoire permettra de développer différents destins et différentes politiques, puisque Psychae, mon fil rouge (je préfère le mot de fil rouge à héroïne, puisqu'il y a plusieurs personnages principaux) débute l'histoire à 16 ans, et la termine à 37 ans.


Dernière édition par Lounabis le Jeu 15 Jan 2015 - 11:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Dim 11 Jan 2015 - 20:46

Encore une fois une province très intéressante...

Les Balassakis n'ont pas réussi à régner sur Hellas mais au moins sont devenus des inconditionnels soutiens des Kassandra.

C'est utile par les temps qui courent car j'imagine que les Doukas ne sont pas tendres avec les Kassandra, leur ralliement est peut être sur le fil du rasoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Jeu 15 Jan 2015 - 12:06

Merci Bedal, l'Euriae est une province qui mérite d'être découverte je pense, sauf si on n'aime pas le vent évidemment Razz

Les Ballassakis ne sont pas devenus rois, parce qu'ils n'avaient aucun droit sur la couronne finalement, mais ils ont quand même réussi à se ménager une très agréable place au soleil. En fait, ils sont tellement omniprésents partout qu'ils en sont devenus impopulaires, c'est regrettable pour eux...

Les Doukas ont été littéralement étrillés en fait, pour tout dire : leur famille est entièrement contrôlée, donc finalement, ils ne peuvent pas grand chose pour le moment. D'ailleurs, la nouvelle génération Doukas (les trois fils du duc), sont passés sous contrôle Ballassakis grâce à leur mère, Nymphadora, qui en a obtenu la garde exclusive. Mais j'aurais l'occasion de détailler tout ça après Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Mar 24 Fév 2015 - 1:49

MAJ du premier post :

Carte du royaume d'Hellas


L'organigramme social

La société daenyenne se décompose selon une stricte hiérarchie, qui place en haut de la pyramide sociale le roi, seul maître de son royaume. Les ducs lui doivent obéissance mais disposent de réels droits judiciaires et de commandement dans leurs propres provinces, ce qui leur laisse une grande autonomie.

Chaque duché est ensuite découpé selon plusieurs territoires appelés archontés, administrés par un archonte ou une archontesse. Bien que ces terres se transmettent de père en fils, il est possible au duc ou au roi si celui-ci doit intervenir par lui-même, de confisquer le bien pour le redonner à une autre famille ; de plus, en cas d'extinction de la branche principale archontale, le duc jouira de la possession du territoire comme il lui plaira, soit en la confiant à l'un de ses affiliés, soit en en respectant la ligne de succession au profit d'un parent éloigné du dernier archonte.

Les terres archontales elles-mêmes sont subdivisées en terres praetoriennes, correspondant à une cité et les terres agricoles en dépendant. Ces territoires sont administrés par un praetorien rendant un hommage à l'archonte, et gérant pour lui les terres. A noter que tout comme l'archonte, il ne dispose pas du droit de justice, mais dispose toutefois d'une petite milice chargée de faire régner la loi dans l'enceinte de la cité. Il cultive également des parcelles de terres que lui remet l'archonte selon son bon vouloir.

Viennent ensuite les domainiers, généralement le doyen d'une communauté paysanne, et qui se trouve en charge de la bonne tenue des terres archontales. Il est aux ordres du praetorien et perçoit pour lui les impôts locaux du haut de la maison communale.

Et tout en bas de l'échelle sociale, les paysans, qui sont toutefois des hommes libres, contrairement aux esclaves, mais qui doivent s'acquitter d'un impôt sur la récole annuelle en échange du droit d'exploiter. Tout manquement à l'impôt entraine la saisie des biens du paysan et, le cas échéant, sa mise en esclavage ainsi que sa famille. L'esclavage pour dettes est parmi les mesures les moins populaires de la société daenyenne mais n'a toujours pas été remise en cause...



Dernière édition par Lounabis le Mar 24 Fév 2015 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
Lounabis



Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : Ici ou là-bas

MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Mar 24 Fév 2015 - 1:49

La grande-principauté des Hellades

La grande-principauté des Hellades est le cœur politique, historique et géographique du royaume d’Hellas et son noyau dur. Bénéficiant de trois accès à la mer au nord sur l’Isthme des Rocailles, à l’ouest au niveau de la Rade – parfois surnommée du fait de sa courbure géographique « la Gueule » – ainsi qu’au sud, c’est une vaste région agraire, moins luxuriante que l’Hesperie ou l’Alpha, mais complétant ce manque par un commerce très actif par la mer, le port de Basilianes étant très réputé. Fortement marquée par les affres de la guerre civile, la région a encore des « forteresses-fantômes », délaissées au vu des drames qui s’y sont produits : Anthelion, pourtant fief ancestral des Baskyade, et les Flogares. La capitale royale, Basilianes, est la plus ancienne cité du continent du Nord encore « en activité » et la plus grande avec Régalville, capitale d’Austranie.

Géographie


Histoire

Le royaume des Hellades

Les origines des Hellades se confondent avec les légendes liées à la création du royaume d'Hellas. On sait que des premiers foyers de peuplement furent observés autour de la ville d'Anthelion et sur le pourtour de la Meda. Le premier souverain clairement établi par les historiens hellasiens est Numior Ier, qui régna de 377 à 322 avant la création de la Basilianes. Issu de la maison Baskyade, il est le précurseur d'une longue dynastie qui sera appelée à dominer le futur royaume d'Hellas. Mais pour l'heure, le royaume des Basyade ne va pas plus loin que la barrière d'Anthelion à l'ouest, et de Coticene à l'est. C'est un évènement tragique qui aura finalement raison de la quiétude du royaume : en 17 avant la fondation de Basilianes, le jeune roi Nikoliaron IV monte sur le trône. Mais au bout de seulement deux semaines de règne, son oncle l'assassine, laissant sa jeune épouse Phraedene Haelogos seule, obligée de fuir pour accoucher de leur enfant à naître. Il se prénommera Antigone, et sera le fondateur de Basilianes.

La fondation de Basilianes

La fondation de Basilianes est un évènement fédérateur pour le royaume d'Hellas en devenir. Après une guerre de reconquête durant laquelle le jeune Antigone récupère son royaume des mains de son oncle, le nouveau roi décide de créer une nouvelle ville, éloignée des traumatismes de la vieille capitale d'Anthelion. Il décide pour cela de s'établir sur la Meda, à l'embouchure de la Rade et donne à sa ville le nom de Basilianes. C'est un tournant décisif pour le royaume, qui marque désormais clairement une volonté d'expansion. Tour à tour, les provinces tombent sous le joug des Baskyade, jusqu'à celle, loin vers l'est, du Meteore, en 283, date à laquelle le royaume d'Hellas obtient sa forme définitive et actuelle.

Plan de Basilianes
A venir Smile

Cour royale

Conseil royal:
 

Garde Royale:
 

Maison palatiale:
 

Familles praetoriennes:
 

Maisons des Hellades

Maison Baskyade-Gorgeade de Phoenale

Issue de la glorieuse maison Gorgeade, les Baskyade-Gorgeade sont issus d'un rameau de l'ancienne famille royale d'Hellas, allié par mariage à la famille déclinante des Gorgeade. Vassale directe du roi d'Hellas, il s'agit de l'une des plus vieilles familles aristocratiques avec ses consoeurs helladiennes et, si elle ne dispose pas du statut de duc comme les Six Familles, elle n'hésite pas à rappeler à qui veut bien l'entendre que ce sont ses ancêtres qui ont participé à la genèse du royaume. Les membres de cette famille sont reconnaissables à leur teint typiquement Baskyade, leurs cheveux tirant sur le rouge, et leurs yeux dorés comme les anciens rois. Leur emblème est un écartelé composé du phoenix pourpre des Bakyade et de l'arbre bleu et or de l'antique maison Gorgeade. L'actuel chef de la famille est Daeneron III, un jeune homme d'à peine 18 ans, et petit-fils du Régent Antigone, mort au début de la guerre civile.

Maison Ephiacles de Coticène

Maison vassale de la famille royale, les Ephiacles font partie de la vieille aristocratie helladienne à l'origine du royaume d'Hellas. De fait, leur arbre généalogique remonte jusqu'aux premiers temps de la dynastie Baskyade et des rois de l'antique Anthelion, et compte même dans ses rangs deux reines, Eglae et Nathania Ephiacles. Attachés à la maison Baskyade, ils n'hésitent pas à soutenir l'offensive royale contre les troupes alphines lors des premiers temps de la guerre civile, notamment sous les ordres du prince Nikoliaron - dit Nike afin de le distinguer de son demi-frère homonyme. Mais la passation de pouvoir à la reine Zoe est une traitrise que les Ephiacles ne peuvent cautionner, et ils retirent leurs troupes du conflit, ce qui leur vaut d'être châtiés par la régente. C'est en soutenant le jeune prince Haelias dès 500 et en prenant part massivement à la bataille de Basilianes que les Ephiacles se rachètent une nouvelle ligne de conduite, et retrouvent leurs pleines prérogatives de princes-archontes. L'actuel chef de la famille est Eyremos XII.

Maison Manisclès de Cirtine

Maison vassale de la famille royale, les Manisclès font partie de la vieille aristocratie helladienne à l'origine du royaume d'Hellas et compte eux-aussi quelques reines à leur actif. Mais ce qui caractérise principalement cette illustre famille, c'est sa relative capacité à retomber sur ses pieds en toute circonstance par d'habiles manœuvres tant politiques que diplomatiques. C'est en effet en étant d'un soutien indéfectible à la régente Zoe que les Manisclès ont pu louvoyer sereinement dans les méandres de la guerre civile, et plus tard par la trahison à cette même personne qu'ils se sont sortis relativement propres du changement de pouvoir. Le chef de maison de cette époque, Orion, avait en effet marié sa propre fille, Thea, au jeune roi Nicias V, devenant de fait le beau-père d'un jeune souverain peu enclin à gouverner, et surtout surprotégé par sa redoutable mère. Mais à la mort précoce de Thea des suites d'une fausse-couche, les intrigues d'Orion sont réduites à néant. Il tente de marier sa seconde fille, Melenya, au jeune roi, mais celui-ci le rabroue et procède à sa disgrâce en épousant selon sa propre volonté la ravissante Thaïs Lascaris. Pour se venger et préserver la puissance de son clan, Orion Manisclès décide alors de jouer le tout pour le tout et procède à l'assassinat de son roi. La guerre civile peut alors se réenclencher, et Orion changer de camp : c'est en faisant ouvrir les portes de la capitale qu'il permet au prince Haelias de triompher, bien qu'il ne soit pas longtemps présent pour en observer la victoire. Il meurt de sa belle mort trois mois après le couronnement d'Haelias. L'actuel chef de maison est son fils, Darios IX.

Maison Laetone de Crecerèse

Maison vassale de la famille royale, les Laetone font partie de la vieille aristocratie helladienne à l'origine du royaume d'Hellas. Tout comme leurs comparses, ils ont appris à se faire une certaine renommée dans le monde des intrigues et à louvoyer durant la guerre civile afin de maintenir intacte la puissance de leur famille pluriséculaires. Nonobstant, ils ont toutefois montré un certain attachement aux Baskyade, assez pour l'accompagner durant les premières années de la guerre, mais pas trop pour ployer le genou devant le nouveau roi Nicias V, puis son demi-frère Haelias, actuel souverain du royaume. Le chef de la maison, Demetrios X est d'ailleurs associé au gouvernement royal en qualité de Maître des Finances Royales et, à l'époque de la guerre civile, étant bien jeune, il a fait ses preuves en s'associant à Orion Manisclès après en avoir épousé la fille, Melenya.

Anciennes maisons des Hellades

Maison Haelogos

Eteinte faute d'héritiers, ses terres sont revenues à la couronne par Phraedene Haelogos, la dernière héritière directe et mère du roi Antigone Ier. Son fief se situait aux Flogares.

Maison Gorgeade

Bien que n'étant pas éteinte à proprement parler, les Gorgeade se sont fondus dans l'actuelle maison Baskyade-Gorgeade après le mariage de l'unique héritière, Pandora Gorgeade, avec un prince Baskyade. Son fief se situe toujours à Phoenale.


Dernière édition par Lounabis le Mer 25 Fév 2015 - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounabis.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diégèse de "De Fer et de Sang"   Aujourd'hui à 16:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Diégèse de "De Fer et de Sang"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [tisane] contre les hémorroïdes /troubles de la circulation du sang
» prière pour arrêter le sang
» Le sang du christ un roman qui m'a choquée
» Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, commentaire du jour "Le pain des anges,..."
» Juillet : Mois du Très Précieux Sang de Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: