L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la magie sur Heimdalir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mardikhouran

avatar

Messages : 2768
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Dim 1 Mar 2015 - 19:16

Ombadjak a écrit:
D'ailleurs, les conditions de vie de la population profane se situent entre la survie et l'extermination, même si on trouve parfois quelques magocraties où le peuple est assez heureux.
Voilà une diégèse où pour une fois les mages ne se tournent pas les pouces !

_________________
We ohi hin-ganan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Ombadjak

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 16/02/2015
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Dim 1 Mar 2015 - 19:20

En fait, on pourrait dire que "mage" est synonyme de "gros conn**d", dans cet univers. Quoique parler de "mage vivant" serait plus juste: il existe en effet une sorte de mages appelée "gentils mages", mais leur espèce est en voie de disparition à cause de leur durée de vie extrêmement courte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 13:38

Vieux fil que voici, mais cela ne m'a pas empêché de tout lire.

Bravo à toi, bedal ! Ce fil montre à bien des égards à quel point tu as travaillé ta diégèse. C'est assez impressionnant.

Maintenant, je sais que plusieurs personnes sur ce forum possède de la magie dans leurs idéomondes. Mais je me demandais quelles sont vos inspirations ? J'imagine bien que vous n'avez pas tout créer seul a priori... Alors, bedal, de quoi t'es tu inspiré ?
Revenir en haut Aller en bas
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 14:36

Merci du compliment Anwelda Very Happy

Et merci de le déterrer au passage, faudrait que je le continue (et mette à jour l'autre fil sur Algard ainsi que mon site internet-fantôme)


Bah pour mes inspirations, c'est un mélange entre mes lectures ésotériques trouvées sur le net, mes lectures de fantasy, ainsi que des inspirations en provenance de jdr (type D&D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 16:41

bedal a écrit:
Bah pour mes inspirations, c'est un mélange entre mes lectures ésotériques trouvées sur le net, mes lectures de fantasy, ainsi que des inspirations en provenance de jdr (type D&D)

Je demandais ça aussi parce que tu essaies de donner un aspect relativement rationnel à la magie. Du coup je me demandais si tu t'étais inspiré d'Harry Potter, Rowling l'ayant rendu assez rationnelle elle aussi (dans une certaine mesure).
Revenir en haut Aller en bas
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 17:11

Anwelda a écrit:
bedal a écrit:
Bah pour mes inspirations, c'est un mélange entre mes lectures ésotériques trouvées sur le net, mes lectures de fantasy, ainsi que des inspirations en provenance de jdr (type D&D)

Je demandais ça aussi parce que tu essaies de donner un aspect relativement rationnel à la magie. Du coup je me demandais si tu t'étais inspiré d'Harry Potter, Rowling l'ayant rendu assez rationnelle elle aussi (dans une certaine mesure).

Oui, HP fut une de mes inspirations. Mais justement Rowling l'a trop rationnalisée (ex la divination est vue comme du charlatanisme, ce qui pour un monde magique est assez cocasse !)


Sinon, il faut savoir que je me suis légèrement éloigné de cet aspect depuis que j'ai rédigé ce fil.et j'ai pris une position neutre.
Créateur de ma diégèse, j'ai décidé de ne pas prendre parti pour telle ou telle vision et d'être objectif. idem pour la religion, j'explique les croyances des différents peuples, mais je ne les partage pas forcément (^^)

Bref, il y a une grosse part d'irrationnel dans la magie, et j'avais tendance à trop vouloir l'expliquer scientifiquement...ce qui m'a un peu gêné par la suite.
Certes, ce genre de mages existent comme je l'ai dit plus haut, ce sont les mages rationalistes, essentiellement des Thoesand, parfois des Emerald. (quoique des scientistes non mages ont aussi tenté de se pencher sur la question)


Deux exemples qui montrent que la raison n'explique pas tout :

contrairement à l'incantation ou aux potions, deux autres branches sont bcp plus difficilement explicables rationnellement :

-les enchantements runiques : comment expliquer rationnellement qu'un sort puisse fonctionner juste en traçant une série de "mots-effets" en runes ? Sans rien d'autre !
Contrairement à une incantation dont le principe peut être facilement expliqué, et une invocation qui nécessite au moins un sacrifice évident de magos et de matière, la runique semble échapper à cela.

Les enchantements sont extrêmement puissants puisqu'ils fonctionnent à distance, à retardement, après la mort de celui qui l'a posé etc... pourtant les Thoesand ont du accepter un contrecoeur un postulat irrationnel pour pouvoir l'expliquer... C'est la Théorie des Liens (cf De la Théorie des Liens, V.Gremory)

Elle explique peu ou prou que la magie est Liée à une Essence Elémentaire fondamentale, un principe idéal philosophique divin qui incarne l'origine des pouvoirs de la magie.

Au commencement était le Verbe ? Oui, les Mots Divins sont source du pouvoir magique pour le fervent croyant Venceslas (dans ce cas, ce sont les mots prononcés par Lerya pour ordonner le monde.).
Attention, il ne dit pas que les mages utilisent cette magie divine ! (contrairement à Galdwin), mais que ces mots en tant que principes supérieurs, ont des Liens avec toutes les arias et les incantations magiques.
(A la base, elles étaient écrites avec l'alphabet runique leryen, donc c'était logique.)

Un enchantement est donc tout simplement une (pâle) copie d'un Mot Leryen, et cela explique simplement pourquoi une lettre a des pouvoirs magiques, ce qui est complètement irrationnel !


-la divination : on tient le pompon là ! Pour la majorité des mages, comme dans HP, ça relève au pire du charlatanisme et de l'escroquerie (Thoesand), au mieux à du chamanisme vague et folklorique.

Seuls les Gremory ne jurent que par cela, et la pratiquent quotidiennement. En effet, si Venceslas Gremory fut énormément respecté pour ses thèses magiques et alchimiques, ses thèses sur la divination furent extrêmement contestées et moquées après sa mort.

Mais un mage Gremory de haut niveau t'expliquera sans ciller que la divination est une discipline magique très ardue mais très cohérente. Que si tu crois à la théorie des Liens, et bien pas plus dur de croire en la divination.
Les fils du destin existent et la divination est l'art de visualiser les Liens crées par l'interaction du destin avec le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6016
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 17:26

Moi aussi ce sujet m'intéresse, je travaille également sur la question pour ma diégèse.

Où peut-on lire la totalité de tes écrits concernant ta diégèse Bedal ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 17:30

Ziecken a écrit:
Moi aussi ce sujet m'intéresse, je travaille également sur la question pour ma diégèse.

Où peut-on lire la totalité de tes écrits concernant ta diégèse Bedal ?

théoriquement sur mon site internet... quand il sera enfin complété. C'est mon prochain chantier, une fois que j'aurais terminé le premier tome de mon roman sur Algard (ce qui ne saurait tarder)

Mais sinon, tout est sur mon ordi, en vrac et dans ma tête... Neutral (AEM connait ça... Razz)

Et comme cela n'a aucune cohérence d'ensemble... mieux vaut que je j'attende de les ordonner avant de vous les montrer...

Outre le site internet, je comptais faire une mini encyclopédie en pdf... mais j'avance à pas de fourmi (faut dire qu'entre les études et le roman...)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6016
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 17:45

Je viens de découvrir ton site, Bedal, et il est très bien fait. Félicitations

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 17:53

Ziecken a écrit:
Je viens de découvrir ton site, Bedal, et il est très bien fait. Félicitations

Merci beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 18:01

bedal a écrit:
Oui, HP fut une de mes inspirations. Mais justement Rowling l'a trop rationnalisée (ex la divination est vue comme du charlatanisme, ce qui pour un monde magique est assez cocasse !)

En effet, je suis tout à fait d'accord. Je pense que si la magie peut être rationnellement expliquée, elle ne doit pas non plus devenir une nouvelle science aussi précise que les mathématiques ou la physique. La fantasy est le genre de l'imaginaire, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6016
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 18:27

Anwelda a écrit:
En effet, je suis tout à fait d'accord. Je pense que si la magie peut être rationnellement expliquée, elle ne doit pas non plus devenir une nouvelle science aussi précise que les mathématiques ou la physique. La fantasy est le genre de l'imaginaire, après tout...

C'est mon avis aussi et c'est ce que j'ai fait pour le multivers d'Aegis, où la magie tient une place importante mais où elle est expliquer rationnellement.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Jeu 19 Jan 2017 - 18:51

Anwelda a écrit:
bedal a écrit:
Oui, HP fut une de mes inspirations. Mais justement Rowling l'a trop rationnalisée (ex la divination est vue comme du charlatanisme, ce qui pour un monde magique est assez cocasse !)

En effet, je suis tout à fait d'accord. Je pense que si la magie peut être rationnellement expliquée, elle ne doit pas non plus devenir une nouvelle science aussi précise que les mathématiques ou la physique. La fantasy est le genre de l'imaginaire, après tout...

Vas dire ça à l'Ordre des Erudits de la famille Thoesand...

Tu remarqueras qu'il y a beaucoup d'athées chez ces derniers. Ceux qui ne le sont pas font du concordisme et supposent que Lerya a créé le monde rationnellement et que le Leryaesen est bien sûr un texte métaphorique.

Bon, à part quelques radicaux de l'Eglise de Lerya, tout le monde s'accorde sur le fait que le Leryaesen ne doit pas se lire de manière littérale.


En parlant de religion, le premier à soutenir l'idée que Lerya a ordonné le monde par la magie fut Galdwin. De là à penser que tous les mages sont des dieux en puissance, il n'y avait qu'un pas qu'il franchit allègrement.

Merlin lui était contre cette idée, pour lui la magie est fondamentalement "terrestre" et a été une création de Lerya comme toute autre force naturelle. Ce qui permit de dégonfler un peu les chevilles des mages.

Mais pour Venceslas c'était trop radical et cela reniait sa foi.
Pour lui, la Magie n'est pas une création, mais zqt tout simplement la première chose à exister, car elle est inhérente à Lerya la déesse-mère créatrice.
En effet, son attribut principal c'est la magie et la vie. Le Verbe magique qui crée et ordonne, qui insuffle l'âme et la vie en toute chose.

D'ailleurs, il s'appuie sur un des premiers versets. "A partir du néant, Lerya créa le temps.".

Pas la magie, le temps ! et ensuite, on passe à la création de l'Univers.
Pour Venceslas, c'est évident, Lerya EST la magie, et a engendré le TEMPS (Dieu Kreilos), le second principe fondamental.
Qu'on tente d'expliquer que la magie a été créée plus tard, ça revient à se demander comment Lerya a créé l'univers du coup... casse-tête théologique (au moins V. Gremory avec sa théorie théologique du Verbe Magique a au moins une réponse cohérente)

D'ailleurs, le fait que la magie prééxiste au temps est d'ailleurs fondamental pour lui, car cela explique que la magie puisse parfois violer le cours du temps, ou encore interagir avec le destin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Ven 20 Jan 2017 - 2:44

(Note : je reprends donc la série de cours sur la magie)


II) Le parchemin magique (par Faren Hartfilia)


Nous allons aborder dans cette section une notion pour le moins déroutante, mais fondamentale : l'écriture de sorts.

Nous avons vu précédemment comment incanter un sortilège, et comment l'invoquer via un rituel.
Mais il y a une troisième manière de lancer un sortilège, vous savez sûrement à quoi je fais référence... oui vous avez deviné juste, les parchemins et les cartes magiques.
On en trouve de nombreux exemplaires de qualité médiocre à Lindar. Sachez qu'ils ne remplaceront jamais vos propres capacités, donc ne vous y accoutumez pas trop.

Nous allons d'abord expliquer le principe qui régit les premiers avant de passer aux secondes, plus complexes.


Alors qu'est-ce qu'un parchemin magique ?

Il s'agit tout simplement d'un parchemin classique sur lequel a été inscrit un sort, ou plutôt pour exact, sa formule (aria).
Inscrit ? Suffirait-il d'écrire une formule magique sur un bout de parchemin pour pouvoir jeter un sort ?

Evidemment non, c'est pourquoi je vais détailler l'écriture d'un sort. Elle repose sur des principes de runique approfondie, donc je ne vais pas forcément détailler. Pour plus de précisions, il faudra suivre le cours en sixième année.

a) Le Sort de Lien de Troisième Ordre

Comme indiqué en première partie, un sort doit d'abord être formulé c'est-à-dire je le rappelle une nouvelle fois, qu'il doit y avoir une connexion entre la cible et le lanceur de sort, puis il faut une visualisation de l'effet.

On a vu également que prononcer la formule (parmi celles inscrites dans les homago) permettait de visualiser le sort automatiquement grâce à un enchantement particulier, n'est-ce-pas ?
Cet enchantement très pratique nous le devons à Merlin - rendons-lui hommage pour cette découverte fondamentale - et il s'applique également à l'écriture des formules.

Comment fonctionne-t-il ?

La cible de ce sort est l'aria, qui est un mot ou une phrase, donc un ensemble de lettres.
Pour le moment, elles n'ont rien de magique, loin de là (sinon vous lanceriez des sorts à chaque fois que vous parlez ou écrivez des mots...)
L'auteur de l'enchantement va créer un Lien permanent entre cette expression et un effet magique donné.
En gros il va faire la formulation à votre place et vous mâcher le travail. Le Lien va également permettre la focalisation et l'amplification.

Cela explique donc pourquoi il vous suffit de prononcer la formule appropriée pour éclairer une pièce avec votre baguette, et ne pas se coltiner un long travail de visualisation et d'amplification à coup d'amulettes.


Ce Sort de Lien est majeur puisqu'il a remplacé la visualisation d'un sort par la simple énonciation de mots. Mais il est important de savoir que, et j'insiste lourdement la-dessus, car les étudiants ont tendance à l'oublier... La visualisation est implicite ! Elle est cachée dans la formule !

Ceci rappelé, on peut passer aux fameux parchemins. Quel est le rapport avec le Lien ? Vous ne voyez pas ?
L'enchantement est tout aussi valable pour un sort écrit, puisque le Lien s'effectue sur le concept "aria", qu'elle soit écrite ou prononcée.

Bon jusqu'ici, vous commencez à comprendre ce qu'il se passe : L'acheteur du parchemin qui lit le sort inscrit sur le parchemin n'a pas besoin de visualiser, puisque cela a été fait par le mage qui a fabriqué le parchemin.

(Donc quand dans un QCM je pose la question : Tous les sorts doivent-ils être visualisés ? et que l'on me répond faux, en me citant les parchemins comme exemple... je m'arrache les quelques cheveux que j'ai encore sur le crâne !  Mad )

b) Grimoire de sorts

Je vais maintenant aborder la notion des grimoires, ce qui va nous servir pour les parchemins.

Un grimoire, d'après la définition officielle, contient une série de sortilèges conventionnés par le Département Magique. Il s'agit tout simplement d'un livre d'arias.

En achetant un grimoire qui contient X sorts à une guilde magique Y, cela veut dire que les mages de la guilde vous garantissent que les X sorts du grimoire ont tous été soumis à un Sort de Lien.
Et qu'aucune visualisation n'est nécessaire.  (Youpi !) Il suffit juste de l'apprendre ainsi que le geste de la main/du sceptre qui va avec. (oui je rappelle qu'une aria = formule récitée + geste)

Dans la majorité des cas, les guildes fabriquent leurs grimoires mais achètent les arias...  
C'est ce qu'on appelle les homago, les sorts conventionnés par les 5 Grandes Familles Magiques.

En effet, seules les cinq grandes familles Magiques ont l'expertise nécessaire (comprendre des mages suffisamment puissants) pour faire un Lien et donc les mettre au point. Elles peuvent évidemment vendre elles-mêmes des grimoires très complets, et très diversifiés (mais à prix d'or) notamment les familles Emerald et Gremory.

Cela veut donc dire que si demain vous voulez créer un sort (je dis bien créer, c-à-d créer une nouvelle aria), vous devez soit apprendre vous-même l'Enchantement de Lien (et dans ce cas si vous y parvenez, vous êtes promis à une brillante carrière), soit vous procurer... un parchemin magique de ce sort !


Excellente transition pour parler de la fabrication des parchemins.

c) La constitution d'un parchemin.

Bon finalement c'est quoi un parchemin, me direz-vous. On a parlé d'arias, de grimoires, de Liens...

Et bien, un parchemin = Aria écrite + Tribut + Sceau Runique

-L'Aria écrite, c'est bon c'est gravé dans votre tête... Comme une bête page de grimoire, on écrit l'aria à l'encre sur le parchemin. Cette aria est soumise à Lien, elle contient donc en elle-même la visualisation du sort concerné.

-Le Tribut... c'est la partie absolument fondamentale du parchemin ! C'est ce qui le différencie d'une simple page de grimoire qu'on aurait arrachée... (J'en connais qui ont essayé...). C'est donc ce qui va permettre l'exécution du sort.
Exécution ? Ah ben oui, si on a inventé les parchemins, c'est parce qu'on veut qu'ils lancent des sorts tous seuls, sans sceptre ou baguette. (Le Parchemin est donc lui-même un artefact magique puisqu'il remplace ces deux objets...).
Donc qu'est-ce que le tribut ? C'est en général une potion magique spécifique, dite lotion d'effet dans laquelle on aura trempé le parchemin avec sa formule bien-sûr.
Malheureusement j'ignore moi-même la composition de ces potions, seuls les Emerald suivant une recette de Merlin, et les Gremory, suivant une recette de Venceslas, les vendent.

Quelle est son rôle ? Je vous rappelle qu'une aria a une visualisation, c-à-d un mode, un effet et une cible (on appelle ça le triptyque en runique, cf Runique Elémentaire, 3e année).
La lotion va (oui c'est de la magie, ne me regardez pas avec ces airs étonnés de non-mages !) insuffler l'effet théorique contenu dans l'aria dans le parchemin, en d'autres mots le charger de magos.

Cela ressemble à peu près à ce que fait votre propre âme lors d'une incantation classique juste après que vous ayez prononcé la formule, et avant que le canal de magos ne se forme entre vous et la cible. Elle transforme une pensée en action. (Un des concepts de base de la Magie spirituelle)
La lotion transforme un concept immatériel, imaginé en magos matériel et effectif.

Là vous allez m'arrêter : attendez Professeur, vous nous dites que le parchemin contient la visualisation, le magos effecteur et même la canalisation (vu que c'est un artefact) !
En gros, un non-mage pourrait l'utiliser, non ?

Avec les seuls éléments que vous avez c'est vrai, mais en pratique c'est évidemment faux... Et je me tue à l'expliquer aux Erudits non-Mages du Bureau Technologique qui rêveraient de faire de la magie avec des parchemins...

Car il y a le troisième élément, tout aussi capital...

- le Sceau Runique On rentre dans de la runique pure et dure, notamment en ce qui concerne les règles... C'est d'ailleurs ce qui rebute les fabricants de parchemins... (et qui explique aussi pourquoi les Emerald vendent massivement des grimoires mais peu de parchemins, car peu à l'aise avec la runique ces derniers temps...)
Qu'est-ce que c'est ? Sans rentrer dans les détails, il s'agit d'un enchantement (runique cette fois, c'est très différent) qui soumet le parchemin à une règle, et qui scelle le parchemin.


L'inventeur des enchantements runiques Venceslas Gremory est un pur génie, je dois bien l'avouer : ces histoires de règles, quand on s'y penche dessus peuvent sembler fascinantes.

Dans notre cas, il y a deux types de Sceaux Runiques, la Clef de Lecture et la Clef d'Activation.

La première est celle usitée par les parchemins Emerald. La clef de Lecture est un enchantement runique très simple à mettre en place, et cela explique pourquoi les mages émeraudes les privilégient.
Sa règle est la suivante : "Mage - Déchiffrement - Effacement"

Traduction, vous êtes novices en runique : Le parchemin ne peut être lu que par un mage. Une fois la règle respectée, le parchemin s'efface.

On va prendre un exemple simple. Hiro Lewonte (Orbe de Feu) est écrit sur un parchemin. Si le propriétaire du sort n'est pas un mage, quoiqu'il fasse, il ne pourra pas déchiffrer l'aria. C'est la règle. (je vous l'avais dit que c'était puissant)
Si c'en est un, il peut la lire, la prononcer et ainsi activer le sort. Une orbe enflammée se tiendra dans sa main.


Quant à la Clef d'Activation, elle est usitée par les Gremory, car bien plus complexe... et ce sont des spécialistes en runique il faut l'avouer.

Il y en a de plusieurs types, mais pour les parchemins de base, vous avez en gros : "Mage - Activation Magique - Destruction"

Ce qui est traduit par : Le parchemin ne peut être activé que par un mage. Une fois la règle respectée, le parchemin se consume et est détruit.

Activation ? Ici, il n'y a pas de déchiffrement, un non-mage peut aussi le lire. Mais comme il y a une règle d'activation, il ne peut rien faire non plus. Cette règle stipule que le possesseur du parchemin injecte son magos dans le parchemin pour l'activer. La quantité dépend de la complexité du parchemin, et le mage sait quand arrêter d'injecter quand le sceau est brisé.

Rq 1 : la Clef de Lecture,elle, consomme très peu de magos... et bien cela veut dire que les parchemins utilisant ces clefs sont des sorts de base  ne dépassant généralement pas le niveau du premier cycle... (Niv 3)

Rq 2 : vous remarquerez que dans les deux cas, le parchemin ne s'utilise qu'une fois... Pourquoi ? Parce que le tribut est consommé... donc le parchemin devient inutilisable. Quant à l'effacement/destruction, les Gremory sont romantiques, ils aiment donner une belle mort à leurs parchemins...


d) Pourquoi utiliser un parchemin au fait ?

La question peut paraître triviale, elle ne l'est pas tant que ça. Quel peut être l'intérêt d'utiliser ces "sorts jetables" à usage unique ?

Un point à signaler tout d'abord c'est que, contrairement à ce que certains ignorants pensent, on ne peut pas utiliser deux parchemins à la fois. Il faut d'abord en activer un, avant d'en activer un second.
Pourquoi ? C'est un des principes fondamentaux de l'incantation tout simplement ! (et son point faible d'ailleurs)

On vous l'a déjà dit en première année, un mage qui incante, ne peut incanter qu'un sort à la fois... (c'est évident)
Mais même avec le parchemin qui mâche le travail...c'est toujours non.
Car vous n'échappez pas à la connexion psychique avec la cible : à partir du moment où vous avez activé le parchemin, votre esprit effectue quand même la connexion entre la cible et vous !

C'est vous le mage, pas le parchemin ! Sinon, l'orbe de feu n'apparaitrait pas dans votre main...
Dites-vous en gros que le parchemin remplace un sceptre... et cela sera bien plus clair...
(surtout que en fait la structure d'un sceptre ressemble en fait  beaucoup à celle d'un parchemin...  silent )

Mais alors bon sang, quel est l'avantage du parchemin, si ce n'est qu'un bête sceptre en papier à usage unique ???

Je force un peu le trait, mais c'est exactement l'avis des mages incanteurs puristes (Emerald pour ne pas les citer)...ce serait un artefact pour débutants et mages médiocres...


Et bien on touche du doigt le gros avantage du parchemin !

Il permet en fait à un mage qui ne maitrise pas encore un sort de l'effectuer quand même...
Pour notre exemple, le magos nécessaire pour faire apparaître une Orbe de Feu de manière classique est deux à trois fois supérieure à celle requise par un parchemin...
Et la durée d'apprentissage est ... nulle alors que pour apprendre le sort dans un grimoire convenablement comptez une à deux semaines !

Non négligeable pour des mages peu doués...

Il y a bien une contre partie vous allez me dire... Oui... la puissance du sort de parchemin. En effet vous savez tous que la puissance d'un sort est proportionnelle à la qté de magos que vous mettez dans la canalisation...

pour un parchemin, il n'y a pas de puissance modulable, elle est fixe, c'est celle correspondant au magos de la lotion d'effet ! Autant dire qu'elle est basse...

Mais cela ne rebute pas forcément : j'ai connu des mages de très bon niveau absolument incapables d'incanter un sort de téléportation (très ardu), et qui étaient bien ravis d'acheter des parchemins pour le faire, même si c'était plus lent, et à portée bcp plus réduite...





Voilà vous savez tout sur les parchemins ! Cela vous a plu ? Si oui, alors révisez bien pour l'examen...

(IRL, si vous avez des remarques et des commentaires n'hésitez pas !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Sam 21 Jan 2017 - 2:21

III) Les cartes magiques


Après l'explication d'hier sur les parchemins magiques, je vais parler aujourd'hui des cartes magiques, une curiosité qui vaut le détour, foi d'érudit.

Déjà, je vais rapidement dissiper un malentendu, je n'aborde pas ici les cartes magiques que vous trouverez dans toutes les boutiques de magie. En effet, elles ne diffèrent absolument en rien des parchemins, il s'agit juste d'un autre support. Donc je ne vais pas m'appesantir dessus

De quoi vais-je vous parler alors ? Et bien des cartes d'invocation magiques.

Si vous n'en avez jamais entendu parler c'est normal, moi non plus il y a quelques temps j'ignorais leur existence.
Jusqu'à ce que je vois notre directeur en activer une devant moi. C'était il y a trois ans.
Je lui avais alors demandé quelles étaient ces cartes qui ne ressemblaient pas du tout à celles que j'avais l'habitude de voir.

Il me répondit : "C'est normal que vous ne les connaissez pas, mon épouse les a mises au point il y a seulement quelques années. J'essaie de percer ses mystères..."

Qu'a donc inventé Rias Gremory, dirigeante de la Maison Gremory et épouse de notre bien-aimé directeur Edmund Thoesand, pour que j'en parle aujourd'hui avec admiration ?

a) Rappels

Pour le comprendre, il faut se remémorer les deux différents types de magies que l'on a vues dans les cours précédents.

L'incantation, simple, facilement à contrôler, aisément accessible dès le plus jeune âge est le mode de lancement de sorts le plus massivement répandu. En plus elle permet de mobiliser beaucoup de magos (dans les limites des réserves du mage) pour effectuer des sorts très puissants.

L'invocation, plus ardue, plus instable et qui nécessite une préparation minutieuse. En contrepartie, elle permet d'effectuer des sorts plus puissants, à grande échelle, et à distance (spatiale ou temporelle).

De plus, et je ne vous en avais pas parlé la dernière fois pour ne pas vous perdre, l'invocation ne nécessite pas de processus de visualisation.

Pourquoi ? alors que c'est une chose essentielle pour permettre le contact psychique entre la cible et le mage et ainsi permettre le basculement dans le plan magique, permettant au magos de remplir le canal formé...

Tout simplement parce que la connexion s'effectue par l'intermédiaire de l'amanis, le champ d'interaction entre le magos extérieur et celui du mage.
Tout l'espace délimité par le cercle magique (suivant des modalités définies par l'une des formules de cercle) est relié au plan du mana et entre en vibration avec lui. L'amanis est tout simplement la matérialisation du Lien entre le mage et sa cible. Pour le moment, vous ne voyez pas où je veux en venir mais c'est primordial pour les cartes d'invocation.
Je rajouterai qu'un sort rituel est en fait directement basculé du plan imaginaire dans le plan réel, pas par la pensée (comme l'incantation), mais par le cercle d'invocation qui ouvre une brèche entre les deux plans.
Venceslas expliquait cela simplement :puisqu'invoquer une créature c'est la faire venir depuis son plan initial jusque dans le plan réel, invoquer un sort c'est simplement le faire venir depuis le plan du mana jusque dans le plan réel

Vous comprenez pourquoi je ne vous en avais pas parlé avant ? Très métaphysique tout cela... La théorie des plans n'est abordée qu'en fin de cinquième année...lorsque vous apprendrez la téléportation.

b) Invocation locale

Bref revenons à l'invocation. Il faut savoir que ce qui importe dans l'invocation c'est que l'énergie spirituelle du mage, ainsi que son magos entre en résonance avec le magos extérieur piégé dans le cercle, pour créer l'amanis.
Rien n'impose physiquement la présence du mage. (et oui, alors que évidemment 99.99% des invocateurs se placent eux-mêmes dans le cercle) : il suffit qu'une partie de son magos et de son averos y soit.

C'est Venceslas, le maître des invocations qui avait découvert ce principe théoriquement. Mais son héritière, d'après les explications qu'elle m'a fourni personnellement lors d'un entretien très passionnant, l'a pour la première fois appliqué concrètement.

Pour cela elle a tout d'abord déposé une goutte de son sang sur un parchemin, puis a utilisé un Enchantement Runique de Lien Spirituel.
Le sang - bien que cette théorie fut longtemps contestée - contient du magos et le Lien fournit un soupçon d'averos.

Autour de cette goutte de sang, elle trace un cercle magique et réalise un rituel d'invocation tout à fait conventionnellement, mais à toute petite échelle. Les tributs et substances alchimiques sont déposés sur le pentacle en petites quantités et on obtient un sort rituel théoriquement valable, alors même qu'elle n'est pas physiquement à l'intérieur du cercle !

Ayant pu voir moi-même de mes propres yeux le sort fonctionner parfaitement, lors de la démonstration que Dame Rias m'a faite, j'ai pu témoigner de la confirmation expérimentale de la théorie de Venceslas, qui fut très critiquée, y compris dans ces murs.

Je profite pour dire qu'il faut un talent exceptionnel en magie invocatoire pour pouvoir contrôler l'amanis, ainsi que de doser les tributs à si petite échelle... sans parler du fait qu'utiliser son propre sang comme source de magie est très mal considéré...sauf par les Gremory, qui en sont férus.
Autant de raisons qui expliquent que cette découverte est venue de la magicienne écarlate et de personne d'autre.


Maintenant que je vous ai expliqué ceci, vous commencez, si vous faites marcher votre intuition, à voir comment on part de là pour obtenir une carte magique...

En effet, ensuite tout le raisonnement parait si limpide ! La carte est à l'invocation ce qu'est le parchemin à l'incantation... mais la fabrication d'artefacts d'invocation n'avait jamais été tentée auparavant !
C'est tout dire la prouesse.


c) Structure d'une carte d'invocation

La carte d'invocation magique est constituée de six composants fondamentaux :

Like a Star @ heaven L'aria : La carte est composée de deux plaques de vélin , l'une pour le recto et l'une pour le verso.
Le recto comporte l'aria, ou plus exactement la formule écrite du sort.
Dans le cas de ces cartes, elle est toujours écrite en runes leryennes. Elle est finement calligraphiée et accompagnée d'une illustration explicite. C'est plus facile pour le confort du mage, qui voit d'un premier coup d'oeil à quel sort elle correspond.
Cette aria n'est pas soumise à un Enchantement de Lien : ce n'est pas une incantation, donc pas de visualisation implicite, et cela sera très utile pour plus tard.

Like a Star @ heaven Le cercle d'invocation : comme expliqué plus haut, il s'agit d'un petit morceau de parchemin, imbibé de sang et soumis à un sort de Lien Spirituel, sur lequel un des 128 types de cercles magiques a été tracé à l'athamé. Les tributs (très différents suivant le type de sort désiré) sont également placés minutieusement dessus. L'amanis s'y formera alors.
A noter que la quantité de sang déposé fournit autant de quantité de magos que celui qu'un mage muni d'un sceptre aurait dû fournir.
Dame Rias m'avait bien alerté sur ce point : le calcul doit être effectué avec précision, car toute la puissance du sort sera directement impactée.

Like a Star @ heaven Le cristal amplificateur : contrairement aux parchemins, la carte se démarque par la possibilité d'amplifier la puissance magique issue du cercle, ce qui lui permet tout simplement de rivaliser avec un sceptre.
En effet, c'est l'inconvénient qu'on aurait pu trouver pour ce procédé, d'avoir une puissance plafonnée...mais, la présence du cristal sous forme de poudre - toujours le rubis dans le cas qui nous intéresse - permet de pallier à ce problème.
Reportez vous à vos cours d'alchimie pour comprendre les puissantes propriétés du rubis...

Maintenant peut-on lancer un sort avec ces trois composants ? Non, puisqu'il faut transmettre l'information contenue dans l'aria au cercle d'invocation. En temps normal, c'est l'incantation de la formule à haute voix, pendant que l'amanis se forme qui permet de créer la connexion entre le cercle et le sortilège en tant que concept.
Mais ici ? Et bien, il faut se débrouiller autrement. Et quoi de plus utile que les Enchantements Runiques justement ?

Like a Star @ heaven La Rune de Transfert Il s'agit d'un enchantement runique très simple. Sa règle est la suivante :
Aria - Déchiffrement - Transfert.
En gros, lorsque la condition est remplie, c'est-à-dire que l'utilisateur de la carte lit (dans sa tête ou à haute voix) l'aria, l'enchantement copie les runes de la formule sur le parchemin d'invocation. Cela va alors enclencher un second enchantement, capital aussi.

Like a Star @ heaven l'Enchantement de Lien Oh celui-ci vous le connaissez... Et oui il existe aussi sous la forme d'enchantement runique, ce qui est bien pratique il faut bien l'avouer.
Son rôle est de transformer temporairement le parchemin d'invocation en parchemin d'incantation classique.
Mais comme il est en plein coeur de l'amanis, le Lien ouvert entre l'aria et son concept en tant que sortilège ne va pas se fixer à l'esprit du mage comme pour une incantation, mais bien au cercle magique.

Du coup le sortilège va pouvoir, comme pour une invocation classique, être transporté depuis le plan du mana jusqu'au plan réel, accompagné évidemment de son champ d'effet sur la cible.

Like a Star @ heaven Clé d'Activation Comme pour le parchemin, toute la cascade de phénomènes magiques ne va se produire que si le mage active une clef en remplissant une condition.

La règle de cet enchantement est : Mage - Activation Magique - Attention[Déchiffrement] - Destruction

Pour activer la carte, le mage doit injecter du magos (suffisamment pour briser le sceau) tout en lisant l'aria (ce qui va aussi activer la Rune de Transfert par la même occasion). La Clé d'Activation permet aussi d'activer l'Enchantement de Lien.
Une fois la carte activée, et le sort effectué, la carte est détruite.


d) Les principaux avantages des cartes d'invocation

Avec ces six éléments, on a expliqué comment une carte permettait, juste en lisant son aria, de produire un sortilège, exactement comme un parchemin le ferait.
Mais pas par incantation, par invocation !

Avec tous les avantages qui en découlent. Puissance plus grande, utilisation différée dans l'espace et dans le temps et absence de visualisation.
Et là on obtient LE véritable avantage de l'invention de Rias Gremory, qui est le fruit du mariage entre invocation locale et runique élaborée, j'ai nommé la SIMULTANEITE.

Oui vous ne revez pas, ces cartes peuvent permettre d'invoquer plusieurs sorts en même temps.

Comment est-ce possible alors que ni l'incantation, ni l'invocation ne le permettent ? (la runique si par contre ; un mage peut poser plusieurs enchantements actifs en même temps)

On a vu que l'incantation ne pouvait pas l'être à cause de la visualisation : celle-ci ne peut être réalisée que pour une cible à la fois.
Pas de visualisation en invocation classique, donc théoriquement on pourrait faire plusieurs cercles magiques à la fois et invoquer plusieurs sorts en même temps... Sauf que non, puisqu'il faut que le mage soit physiquement à l'intérieur du cercle... Il ne peut pas être à plusieurs endroits en même temps !


Et là vous voyez la puissance de la carte d'invocation, chers élèves : cet artefact s'affranchit de ce problème...par cette histoire d'invocation locale.
Un peu de sang dans ce cercle, une autre goutte dans ce second cercle et deux invocations simultanées sont possibles. Deux, trois, dix... cent...

Une révolution dans le monde de la magie, clairement.


Le second avantage décisif est la CONSOMMATION de MAGOS.  Comme ces cartes peuvent être préparées des semaines, des mois, voire des années à l'avance, le magos qui a été prélevé lors la fabrication de la carte a été régénéré depuis bien longtemps...
Donc le jour d'utilisation de la carte, la seule consommation effectuée est celle de l'activation de la carte ! Une goutte d'eau !

Révolution bis.

e) Un secret jalousement gardé

Autant dire que Rias Gremory a verrouillé à triple tour le secret pour faire ces cartes...
Le rubis, les enchantements runiques, les formules de cercles, la disposition des tributs, tout ceci sont des connaissances magiques exclusivement contrôlées par sa famille. Et pour sécuriser le tout, il faut savoir qu'il existe des enchantements runiques spécifiques de sécurité qui garantissent par exemple que seule Rias peut utiliser ses propres cartes.

Mais il manque quelque chose sur le plan théorique dont je ne vous ai pas parlé. Quelque chose qui explique que même Merlin ne pourrait pas fabriquer lui-même une de ces cartes, malgré toute sa science.

C'est tout bête.

C'est le fameux sort de Lien Spirituel. Sort qui permet de garantir que le sang déposé contient de l'énergie spirituelle et magique, et donc à la base de tout le système.
Ce sort est un sort de magie rouge (ou magie de sang).

Qu'est-ce que c'est ?

La magie rouge a été inventée par Venceslas Gremory.
Théoriquement, le sang contient de l'énergie vitale et de l'énergie magique. Mais si on enlève le sang du corps humain, le magos s'échappe et il ne reste que l'énergie vitale. Ce qui explique que le sang peut être utilisé en tribut, mais pas en tant que substance magique (sauf durant un très bref temps).

Vous savez que la magie spirituelle permet de convertir l'énergie spirituelle en énergie magique.
Et bien la magie rouge qu'a inventé Venceslas permet de convertir l'énergie vitale en énergie magique.

Ainsi ce sortilège transforme simplement le sang déposé sur le cercle d'invocation par du magos pur.
Quel est le problème alors ? Et bien aucun sort de magie rouge n'est disponible ni utilisable par aucun mage dans le pays, c'est un secret jalousement gardé des Gremory, jusqu'à maintenant.

Pour l'heure donc, les cartes magiques sont vraiment des artefacts formidables, mais Rias Gremory ne compte pas, pour le moment, laisser quiconque en créer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Sam 21 Jan 2017 - 11:22

Je n'ai pas encore lu ce que tu viens de mettre à jour, mais je m'y mets dès que possible Wink
Revenir en haut Aller en bas
bedal

avatar

Messages : 4264
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   Sam 21 Jan 2017 - 18:13

Anwelda a écrit:
Je n'ai pas encore lu ce que tu viens de mettre à jour, mais je m'y mets dès que possible Wink

D'accord Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la magie sur Heimdalir   

Revenir en haut Aller en bas
 
la magie sur Heimdalir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les auteurs de magie runique
» Sommaire magie celte
» l'Islam et la magie
» Les dangers de la magie noire.
» Magie draconique livre sur internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: