L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Mer 11 Mar 2015 - 20:55

Le Yarawã



Voici une nouvelle idéolangue que j'ai crée il y a peu de temps, grâce à l'expérience que m'a procuré le tàdjaar classique (qui était ma première langue inventée possédant plus de 100 mots de vocabulaire). Je l'ai basée uniquement sur des langues de la forêt amazonienne car je recherchait des sonorités et une grammaire exotique pour un francophone. Le vocabulaire est directement sorti de mon imagination alors que les structures sont en général empruntées à des langues naturelles. Mes sources principales sont le Guarani, une langue tupie parlée par 4.8 millions de personnes, le pirahã, la dernière des langues Muran possédant un certain nombre de traits très particuliers (allez jeter un œil sur l'article Wikipédia c'est assez surprenant) ainsi que l'Hixkaryana pour la structure de la phrase. Bien sûr j'ai d'autres influences mais la liste est longue...

Tout d'abord, un peu de phonologie. J'ai cherché à créer une langue possédant une phonologie pauvre, aussi le Yarawã ne possède que 12 consonnes et 6 voyelles dont trois sont en fait la version nasalisée des premières.


p /p/
t /t/
k /k/
r /ɾ/
g /g/
h /h/
x /ɕ/
' /ʔ/
m /m/
n /n/
y /j/

En Yarawã il existe une différence de prononciation entre les hommes et les femmes : dans le discours de ces dernières certains phonèmes sont modifiés. Ainsi, /p/ est prononcé /b/, /ɾ/ /l/ et /ɕ/ /s/.
Les voyelles sont au nombre de six :

a /a/
i /i/
o /o/
ã /ã/
ĩ /ĩ/
õ /õ/


Le Yarawã possède un accent tonique qui tombe sur la dernière syllabe du mot, cependant lorsque le mot possède des nasales, l'accent se déplace sur la première nasale du mot, et enfin il existe des irrégularités, l'accent est alors noté par un accent aiguë.

La structure des mots est de type CV(V), un mot se termine toujours par une voyelle et lorsque ce n'est pas le cas (dans un mot étranger par exemple) -a est rajouté à la fin de la dernière syllabe. Les diphtongues sont très fréquentes et toutes autorisées à l’exception de celles commençant par i. Les diphtongues finissant par un i doivent être prononcées /ai/ et non pas /aɪ/.

La langue est de type OVS et est une langue agglutinante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Mardikhouran



Messages : 2435
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Mer 11 Mar 2015 - 21:38

Haaa le pirahã ! Qui ici n'en a pas entendu parler ?
J'attends de voir ta morphologie ! Avec les langues amazoniennes, on peut faire des choses incroyables avec le verbe.
Cette langue est-elle incluse dans ta diégèse ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Mer 11 Mar 2015 - 23:20

À ta place, j'exploiterais les changements de sons au sein d'un même phonème en fonction de l'environnement phonologique. C'est souvent ce qui se passe dans ce type de langue.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Jeu 12 Mar 2015 - 10:57

Beau travail !

Je viens de rédiger une ébauche de présentation du yarawã sur Idéopédia

N'hésites pas à le compléter.

J'aurais quelques questions :

Question Existe-il un idéomonde associé ?
Question J'aimerais connaître les chiffres de 1 à 10
Question J'aimerais disposer d'un échantillon de texte pour voir à quoi ressemble cette langue.

Merci beaucoup

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Jeu 12 Mar 2015 - 11:04

Ziecken a écrit:
Question J'aimerais connaître les chiffres de 1 à 10
Voire de 1 à 20. J'avais appris que des voisins d'à côté (les Mayas) avaient un système vicésimal.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bororo



Messages : 477
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Jeu 12 Mar 2015 - 11:35

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
Question J'aimerais connaître les chiffres de 1 à 10
Voire de 1 à 20. J'avais appris que des voisins d'à côté (les Mayas) avaient un système vicésimal.

Si c'est inspiré du pirahã, les nombres devraient se limiter à :
- un
- deux
- une poignée
- beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Jeu 12 Mar 2015 - 11:38

'fectiv'ment. Vilko m'en avait parlé. Mais bon, l'Amazonie, c'est vaste ; tout le monde n'y compte pas forcément comme les Pirahãs.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Jeu 12 Mar 2015 - 20:50

Nemszev a écrit:
À ta place, j'exploiterais les changements de sons au sein d'un même phonème en fonction de l'environnement phonologique. C'est souvent ce qui se passe dans ce type de langue.

Oui, je vais essayer, je ne sais pas très bien comment m'y prendre mais je vais m'inspirer de ce qui se fait dans les langues naturelles.

Ziecken a écrit:
Beau travail !

Je viens de rédiger une ébauche de présentation du yarawã sur Idéopédia

N'hésites pas à le compléter.

J'aurais quelques questions :

Question Existe-il un idéomonde associé ?
Question J'aimerais connaître les chiffres de 1 à 10
Question J'aimerais disposer d'un échantillon de texte pour voir à quoi ressemble cette langue.

Alors, oui je pense que je vais utiliser cette langue pour le même idéomonde que celui auquel est associé le tàdjaar, ce sera la langue d'habitants de la forêt du nord ou quelque chose comme ça. Ce n'est pas encore très clair et je préciserai le contexte plus tard lorsque j'aurai tout bien défini.

Pour les chiffres, je n'ai pas fait comme en pirahã, un système ou il n'existe que deux chiffres, voir aucun selon certaines sources, aucun (hói et hoí voudraient apparemment dire "petite quantité" et "grande quantité"). J'ai élaboré un système sur une base 5 qui fonctionne comme cela :

un : hoi
deux : rahã
trois : xáo
quatre : yaahĩ
cinq : gaã

Les nombres au dessus de 5 sont formés de la façon suivante :

six : gaãhoi
sept : gaãrahã
huit : gaãxao
neuf : gaãyaahĩ
dix : rahãgaã

etc...

Voici une petite phrase pour te donner une idée :
"Warãha 'a Xiigaha paitã paikõ xãagã."
Cela signifie "tous les hommes naissent libres et égaux"

Bon maintenant, voici une ébauche de la grammaire. Le Yarawã est une langue agglutinante de type OVS, du coup la construction de phrases demande un petit effort : "lion manger homme" doit être compris "l'homme mange le lion". Il n'y a pas de genres, d'articles et le pluriel est facultatif sur les noms.
Voici tout d'abord les pronoms (le yarawã distingue les pronoms personnels, possessifs et d'objet) :
Les pronoms personnels sont simples dans le sens ou il suffit d'ajouter -wa pour obtenir le pluriel.  

je ma
tu gi
il ya
nous mawa
vous giwa
ils yawa

Les pronoms possessifs :

mon yãra
ton mãra
son
nôtre yãrawa
vôtre mãrawa
leur hĩwã

Les pronoms d'objets :

me mã
te tã
le 'õ
nous mãwã
vous tãwã
les 'õwã

Le verbe se construit grâce à des suffixes qui rajoutent des informations sur l'action. Le verbe ne s'accorde ni avec le sujet ou l'objet (ce qui facilite les choses) mais, en revanche, les suffixes peuvent se rajouter les uns aux autres, permettant une grande palette de nuance d'expression. Il n'y a pas de temps mais des suffixes expriment l'état accomplit et inaccompli. Les indications concernant la temporalité sont données par le contexte ou précisées par le locuteur. Voilà les suffixes que j'ai défini pour le moment :

-wara accomplit
-xai inaccomplit
-paita inchoatif (entrée dans un était, commencement d'une action)
-'õpa négatif
-põa optatif (espoir)
-gaixa probabilité/certitude (exprime que le locuteur n'était pas sûr de ce qu'il affirmait jusqu’à l'instant présent)
-pahã interrogatif
-koi répétitif
- duratif
-bahĩ intentionnel
-gaĩ causal
-xaĩrã note un savoir par expérience
-raihõ passif
-xaiga passif sans sujet
-kõa désidératif (se distingue de l'optatif car il désigne un désir et non pas un espoir)
-maã continuatif
-xãi exprime un concept abstrait à partir du verbe
-ta impératif
-pa emphatique
-nahi exprime le devoir moral ou social
-maĩ dubitatif
-nihã intensif
-paa exprime que la phrase à une valeur de conseil

Et voilaaa ! Mais j'ai encore un petit problème... Comment traduire au niveau de la structure "j'espère que tu mange"? J'ai un suffixe qui exprime l'espoir -põa mais comment l'utiliser dans cette phrase?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Ven 13 Mar 2015 - 2:18

Pour les changements de sons:
- tu ne possèdes pas de /b/, tu peux donc faire varier ton /p/ selon l'environnement, voire le prononcer aspiré (ou pré-aspiré) parfois.
- pas de /s/ non plus, tu peux utiliser le x par exemple (on voit des langues où le /s/ se prononce [s], [h] ou [ʃ]), tu peux même en faire un [z] parfois
- ton /t/ peut se prononcer [ts] voire [tʃ] comme en japonais, ou avec une (pré-)aspiration par exemple
- ton /ɾ/ peut se prononcer [l] ou comme un r anglais par exemple
- il n'y a pas de phonème /e/, tu peux en faire une variante de /a/ ou de /i/ comme en arabe dialectal
- pas de /u/ non plus, j'en ferais une variante de /o/, comme dans bon nombre de langues romanes (par exemple, le o atone en catalan)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Ven 13 Mar 2015 - 12:48

djingpah a écrit:
Les pronoms personnels sont simples dans le sens ou il suffit d'ajouter -wa pour obtenir le pluriel.  
(...)
Les pronoms possessifs :
(...)
Les pronoms d'objets :
C'est plus complexe que le pirahã, qui n'a qu'une seule forme pour chaque pronom, et qui forme les pronoms pluriels en agglutinant les pronoms singuliers : nous = moi+toi ou moi+lui, etc. Mais c'est semblable au quechua, qui forme ses pronoms pluriels en ajoutant un suffixe pluriel aux pronoms singuliers.

J'ai personnellement une certaine affection pour les pronoms pluriels agglutinés, et je me demande même si l'indo-européen n'est pas passé par là. Regardons par exemple comment se conjugue le verbe être en latin, au présent de l'indicatif, dont les formes, irrégulières, sont très anciennes :

je suissum
tu eses
il estest
nous sommessumus
vous êtesestis
ils sontsunt
m = moi,  s = toi, t = lui
nous = moi + toi
vous = lui + toi
La racine verbale étant, suivant les formes, "es" ou "su".

L'indo-européen est peut-être passé par une phase "pidgin", d'abord langue d'échange de tribus diverses, puis langue commune. Ceci expliquerait aussi un fait qui a intrigué certains linguistes : les consonnes aspirées sont fréquentes en indo-européen, mais on n'en trouve aucune dans les chiffres, ce qui pourrait indiquer que les chiffres viennent d'une autre langue que le reste du vocabulaire. En ce qui concerne le chiffre "sept", les linguistes ont déterminé qu'il vient du sémitique...

djingpah a écrit:
Comment traduire au niveau de la structure "j'espère que tu mange"? J'ai un suffixe qui exprime l'espoir -põa mais comment l'utiliser dans cette phrase?
Je-regarde-avec-espoir ton-action-de-manger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Ven 13 Mar 2015 - 15:11

Intéressant, Vilko ! J'ignorais que -mus était un composé de -m (moi) et -s (toi), et que -estis était composé de -t (lui) et -s (toi)... Shocked

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bororo



Messages : 477
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Ven 13 Mar 2015 - 15:35

Nemszev a écrit:
Intéressant, Vilko ! J'ignorais que -mus était un composé de -m (moi) et -s (toi), et que -estis était composé de -t (lui) et -s (toi)... Shocked

J'ai l'impression qu'il s'agit plus d'une spéculation de la part de Vilko, non?
A première vue ces tableaux semblent montrer une situation un peu moins tranchée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Ven 13 Mar 2015 - 15:38

Nemszev a écrit:
Intéressant, Vilko ! J'ignorais que -mus était un composé de -m (moi) et -s (toi), et que -estis était composé de -t (lui) et -s (toi)... Shocked

C'est juste une hypothèse personnelle ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Ven 13 Mar 2015 - 16:35

On pourrait alors faire un novlatinum qui aurait par exemple un nous exclusif (moi + lui/elle sans toi) avec quelque choses comme sumut, non ?


Ça ne marche pas avec tous les temps, mais ça marche

à l'imparfait de l'indicatif
-BAM BAS BAT BAMVS BATIS

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Sam 14 Mar 2015 - 13:30

Vilko a écrit:
C'est plus complexe que le pirahã, qui n'a qu'une seule forme pour chaque pronom, et qui forme les pronoms pluriels en agglutinant les pronoms singuliers : nous = moi+toi ou moi+lui, etc. Mais c'est semblable au quechua, qui forme ses pronoms pluriels en ajoutant un suffixe pluriel aux pronoms singuliers.

Oui, j'ai décidé d'augmenter un peu le système, et pour ne pas trop rajouter de complexité j'ai utilisé un suffixe pluriel (cependant il change de forme lorsque la dernière voyelle du mot est une nasale).  

Vilko a écrit:
L'indo-européen est peut-être passé par une phase "pidgin", d'abord langue d'échange de tribus diverses, puis langue commune. Ceci expliquerait aussi un fait qui a intrigué certains linguistes : les consonnes aspirées sont fréquentes en indo-européen, mais on n'en trouve aucune dans les chiffres, ce qui pourrait indiquer que les chiffres viennent d'une autre langue que le reste du vocabulaire. En ce qui concerne le chiffre "sept", les linguistes ont déterminé qu'il vient du sémitique...

C'est intéressant, cependant est-ce que on retrouve cela dans l'indo-européen commun reconstitué? Les pronoms personnels connu sont ceux de la première et deuxième personne et il y semble y avoir des traces de ce que tu avance: la première personne au nominatif accentué est *h₁eǵ alors que son pluriel est *u̯éi, la même personne au nominatif emphatique donne *h₁eǵóm et *u̯ei̯óm au pluriel, l'accusatif accentué est *h₁mé au singulier et *n̥smé au pluriel ce qui ressemble à ce qu'on retrouve dans le génitif, l'ablatif et le locatif ou le   *h₁ du pronom singulier est remplacé par *n̥s au pluriel.

Vilko a écrit:
Je-regarde-avec-espoir ton-action-de-manger

Parfait ! je n'avais pas pensé à le traduire comme cela, du coup la phrase en yarawã serait : "Gixãhixai gi paixapõa ma". manger-INCOMPL tu regarder-OPT je.

Nemszev a écrit:
Pour les changements de sons:
- tu ne possèdes pas de /b/, tu peux donc faire varier ton /p/ selon l'environnement, voire le prononcer aspiré (ou pré-aspiré) parfois.
- pas de /s/ non plus, tu peux utiliser le x par exemple (on voit des langues où le /s/ se prononce [s], [h] ou [ʃ]), tu peux même en faire un [z] parfois
- ton /t/ peut se prononcer [ts] voire [tʃ] comme en japonais, ou avec une (pré-)aspiration par exemple
- ton /ɾ/ peut se prononcer [l] ou comme un r anglais par exemple
- il n'y a pas de phonème /e/, tu peux en faire une variante de /a/ ou de /i/ comme en arabe dialectal
- pas de /u/ non plus, j'en ferais une variante de /o/, comme dans bon nombre de langues romanes (par exemple, le o atone en catalan)

Ce sont de bonnes idées ! J'ai bien un /b/ en yarawã mais il n'est utilisé que dans le discours des femmes à la place de  /p/, c'est la même chose pour le /s/ qui est la variante de /ɕ/ et pour /l/ qui remplace /ɾ/. Pour le reste je vais y réfléchir et voir comment je peux les introduire dans la phonologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Sam 14 Mar 2015 - 13:39

...


Dernière édition par od² le Ven 1 Mai 2015 - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Sam 14 Mar 2015 - 23:02

od² a écrit:
Quand on voyage léger, effectivement, autant avoir peu d'outils avec beaucoup d'usage...

Effectivement! D'ailleurs le pirahã suit cette règle à la lettre : par exemple il n'y a pas de distinction entre verbe transitif et intransitif, tuer et mourir correspondent à un même mot.  

Mais bon, revenons au yarawã. Voici quelques mots de vocabulaire concernant la temporalité. Ils sont très importants car les temps n’existent pas dans la langue. Ces mots se placent toujours au début de la phrase.

Demain : kaõpaí
Hier : mãakoí
Tout de suite/Dans un instant : rawã
Bientôt  [dans la journée] : kõhai
Dans longtemps : nãha
Il y a longtemps : mahi'ai

Ex : Demain je mangerai
Kaõpaí gixãhixai ma.
demain manger-INCOMPL je

Demain, j'aurai mangé
Kaõpaí gixãhiwara ma.
demain manger-COMPL je


Afin de désigner un moment à partir d'un nom ou d'un verbe on utilise le suffixe -hõa.
Le repas est le donc : gixãhihõa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Sam 14 Mar 2015 - 23:37

Est-ce que mahi'ai signifie "dans le passé, mais plus anciennement que mãakoí", et kaõpaí signifie "demain, ou un autre jour dans le futur" ? C'est ainsi que des Amazoniens pourraient découper le temps.

Les Yarawã doivent aussi avoir des mots pour désigner les parties du jour et de la nuit : soirée, nuit noire, aube, soleil levant, midi, après-midi...

Le pirahã est une langue tellement spéciale que j'ai l'impression que, peut-être, elle est née dans des circonstances exceptionnelles, créée par un petit groupe de survivants d'un cataclysme quelconque, parlant des langues maternelles différentes, ce qui expliquerait que le fond de la langue soit mura et les pronoms empruntés à un pidgin tupi. Ces survivants, issus de cultures différentes, étaient trop jeunes pour avoir été initiés, ce qui expliquerait l'absence de mythes cosmiques chez les Pirahã, les mythes cosmiques (création du monde, etc) étant enseignés pendant les rituels d'initiation des jeunes hommes, chez la plupart des peuples de culture néolithique.

Mais même le pirahã pourrait exprimer autant de notions différentes que le français, s'il disposait du vocabulaire adéquat, quoi que dise Daniel Everett sur l'enchâssement et la récursion en pirahã.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Dim 15 Mar 2015 - 0:11

...


Dernière édition par od² le Ven 1 Mai 2015 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Dim 15 Mar 2015 - 13:34

Vilko a écrit:
Est-ce que mahi'ai signifie "dans le passé, mais plus anciennement que mãakoí", et kaõpaí signifie "demain, ou un autre jour dans le futur" ? C'est ainsi que des Amazoniens pourraient découper le temps.

Oui, c'est exactement ça ! mahi'ai signifie "dans le passé", mais un passé plus ancien que celui auquel se réfère mãakoí et kaõpaí signifie "un autre jour, dans le futur" mais plus lointain que demain.

Vilko a écrit:
Les Yarawã doivent aussi avoir des mots pour désigner les parties du jour et de la nuit : soirée, nuit noire, aube, soleil levant, midi, après-midi...

J'avoue que je n'y avais pas pensé (sauf pour "jour" et "nuit"), voici donc quelques nouveaux mots :
Nuit : moaxõgi   (NB : le suffixe -hõa est ici inutilisé la plupart du temps)
Jour : kahõ
Aube : maigahi
Lever du soleil : pakõha
Midi : pagoaxi

Ces mots peuvent s'ajouter les un aux autres :
Demain midi : Kaõpaí pagoaxi
Hiers, à l'aube : Mãakoí maigahi

Vilko a écrit:
Le pirahã est une langue tellement spéciale que j'ai l'impression que, peut-être, elle est née dans des circonstances exceptionnelles, créée par un petit groupe de survivants d'un cataclysme quelconque, parlant des langues maternelles différentes, ce qui expliquerait que le fond de la langue soit mura et les pronoms empruntés à un pidgin tupi. Ces survivants, issus de cultures différentes, étaient trop jeunes pour avoir été initiés, ce qui expliquerait l'absence de mythes cosmiques chez les Pirahã, les mythes cosmiques (création du monde, etc) étant enseignés pendant les rituels d'initiation des jeunes hommes, chez la plupart des peuples de culture néolithique.

Mais même le pirahã pourrait exprimer autant de notions différentes que le français, s'il disposait du vocabulaire adéquat, quoi que dise Daniel Everett sur l'enchâssement et la récursion en pirahã.

Peut-être... Mais je trouve qu'il y a surtout quelque chose dans la culture même des pirahã qui donne à cette langue des traits si particuliers : tout semble être déterminé par l'utilité et l'importance de l'expérience personnelle. Du coup, nul besoin de religion complexe ou même de chiffres.
J'ai toujours eu l'impression que le pirahã est une langue très "évoluée" dans le sens ou les langues mères devaient probablement disposer de chiffres et de structure récursives mais que ces dernières ont été supprimées par les pirahã à cause de leur inutilité dans leur culture. Quand à la capacité d'expression en langue pirahã je pense qu'elle très grande et quelle est comparable à celle du français rien qu'a cause du nombre impressionnant de suffixe que l'on peut ajouter au verbe modifiant le mode ou l'aspect. Les phrases des pirahã doivent être incroyablement précises... Personne n'a de documentation concernant les autres langues muran ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Jeu 19 Mar 2015 - 22:35

Je suis en train de compléter le lexique du Yarawã, la langue possède maintenant un plus grand niveau d'expression et cela notamment grâce au listes swadesh et picoche rolland. Je suis aussi en train de penser à un système d'écriture, j'aimerais le faire ressembler à l'écriture aztèque et mixtèque avec un système basé sur des rébus.

En attendant voici des notes sur les noms en Yarawã. Contrairement au tàdjaar je n'ai pas mit au point des suffixes permettant des dérivations, du coup les noms sont simples à maitriser.

-marque le pluriel, ce suffixe reste néanmoins facultatif
-ra le masculin (lorsque le locuteur veut préciser le sexe d'un sujet par exemple)
-ri le féminin
-kaa le locatif
-gaĩ le causal

Ainsi "il est dans la maison" se dit kaixõãkaa ya, sur le lac xahõkaa ya etc ...
"Je marche grâce à mes jambes" se dit : gapããga'oigaĩ yãra pagãxa yãra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Dim 12 Avr 2015 - 19:45

J'ai classé les suffixes verbaux du Yarawã en catégories, le problème c'est que je manque de recul pour voir si elle sont pertinentes, si je pourrait éventuellement en fusionner etc... Voici donc ce que j'ai fait pour le moment :

Catégorie 1 aspect

-wara accomplit
-xai inaccomplit
-paita inchoatif (entrée dans un était, commencement d'une action)
-xã duratif
-maã continuatif
-na'ai cessatif

Catégorie 2 mode

-ta impératif
-paa exprime que la phrase à une valeur de conseil

Catégorie 3 voix

-raihõ passif
-xaiga passif sans sujet

Catégorie 4

-põa optatif (espoir)
-kõa désidératif (se distingue de l'optatif car il désigne un désir et non pas un espoir)

Catégorie 5

-koi répétitif

Catégorie 6

-nihã intensif

Catégorie 7

-pa emphatique

Catégorie 8

-gaa habituel

Catégorie 9

-bahĩ intentionnel

Catégorie 10

-gaĩtã but (pour...)

Catégorie 11

-nahi exprime le devoir moral ou social

Catégorie 12

-pahã interrogatif
-maĩ dubitatif
-gaixa probabilité/certitude (exprime que le locuteur n'était pas sûr de ce qu'il affirmait jusqu’à l'instant présent)
-'arawa certitude (encore non confirmée par l'expérience)
-xaĩrã note un savoir par expérience

Catégorie 13

-'ai nominalisateur (transforme n'importe quelle clause en nom)
-hõa nominalisateur de temps, de moment
-wã nominalisateur "d'humain" (peut être traduit par "celui qui")
-ka'ai nominalisateur de lieux
-xãi exprime un concept abstrait à partir du verbe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Dim 26 Avr 2015 - 19:04

J'ai encore modifié les suffixes verbaux. Je pense que cette fois ils sont définitifs :

Catégorie 1 aspect

   -wara accomplit
   -xai inaccomplit
   -baita inchoatif (entrée dans un était, commencement d'une action)
   -xã duratif
   -maã continuatif
   -na'ai cessatif
   -gaa habituel

Catégorie 2 mode

   -ta impératif
   -paa exprime que la phrase à une valeur de conseil
   -goha conditionnel

Catégorie 3 voix

   -raihõ passif
   -xaiba passif sans sujet/médiopassif

Catégorie 4

   -põa optatif (espoir)
   -kõa désidératif (se distingue de l'optatif car il désigne un désir et non pas un espoir)

Catégorie 5

   -koi répétitif

Catégorie 6

   -nihã intensif

Catégorie 7

   -baa causatif (faire V)


Catégorie 8

   -bahĩ intentionnel
   -koo non intentionnel

Catégorie 9

   -gaĩtã but (pour...)

Catégorie 10

   -nahi exprime le devoir moral ou social

Catégorie 11

   -pahã interrogatif
   -maĩ dubitatif
   -gaixa probabilité/certitude (exprime que le locuteur n'était pas sûr de ce qu'il affirmait jusqu’à l'instant présent)
   -'arawa certitude (encore non confirmée par l'expérience)
   -xaĩrã note un savoir par expérience

Catégorie 12

   -'ai nominalisateur (transforme n'importe quelle clause en nom)
   -hõa nominalisateur de temps, de moment
   -wã nominalisateur "d'humain" (peut être traduit par "celui qui")
   -ka'ai nominalisateur de lieux
   -xãi exprime un concept abstrait à partir du verbe


Les suffixes -õpa (négatif) et -pa (emphatique) peuvent être placés après n'importe quelle catégorie.

Et voici les suffixes nominaux :

Catégorie 1

   -bãa augmentatif
   -kao diminutif

Catégorie 2

   -ra le masculin (lorsque le locuteur veut préciser le sexe d'un sujet par exemple)
   -ri le féminin

Catégorie 3

   -gã ou ni marque le pluriel, ce suffixe reste néanmoins facultatif

Catégorie 4

   -xaiyã aquatif (comme)
   -gõi datif (pour)
   -xaa allatif (vers)
   -ba cominatif (avec)

Catégorie 5

   -kaa locatif précis
   -goõ locatif diffus
   -tõĩ locatif pour désigner un morceau d'un tout

Catégorie 6 (qualité)

   -boo original
   -bai imitation

Catégorie 7

   -naboi ancien
   -koboo nouveau
   -koopai futur

Catégorie 8

   -gaĩ le causal/instrumental (à cause de/grâce à)

Catégorie 9

   -'oi ou poi possessif
   -na possession inaliénable (parties du corps, membres de la famille)


Je me suis inspiré de langues naturelles de l’Amazonie pour définir les trois types de locatifs.
Avez-vous une idée pour modifier des catégories?  Faudrait-il en fusionner?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Lun 27 Avr 2015 - 10:34

djingpah a écrit:
-'oi ou poi possessif
-na possession inaliénable (parties du corps, membres de la famille)
Pour les parties du corps, c'est tout-à-fait normal ; pour les memb'de la famille, j'trouv'ça étrange*, non ?





*C'est tous des frères siamois en Amazonie ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mardikhouran



Messages : 2435
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Lun 27 Avr 2015 - 10:56

Anoev a écrit:
djingpah a écrit:
-'oi ou poi possessif
-na possession inaliénable (parties du corps, membres de la famille)
Pour les parties du corps, c'est tout-à-fait normal ; pour les memb'de la famille, j'trouv'ça étrange*, non ?
Quelqu'un ne peut pas cesser d'être ton père, même après sa mort ou une sortie dramatique du genre "je n'ai pas de fils !". C'est une relation qui existe du seul fait de votre présence à vous deux.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne   Aujourd'hui à 1:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Yarawã, une langue d'inspiration amazonienne
» Manque d'inspiration pour langue à inspiration celtique - elfique
» KFC et la destruction de la fôret amazonienne - Signez!
» inspiration en seconde
» La langue des signes avec bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: