L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ... ... ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Comment trancher sans usage ?
l'anarchie
36%
 36% [ 4 ]
la rigueur
27%
 27% [ 3 ]
la démocratie
18%
 18% [ 2 ]
la tyrannie éclairée
18%
 18% [ 2 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ... ... ...   Sam 4 Avr 2015 - 20:51

...


Dernière édition par odd le Mar 13 Déc 2016 - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Silvano



Messages : 12749
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: ... ... ...   Sam 4 Avr 2015 - 20:56

N'avais-tu pas déjà écrit que tu n'intéressais pas à la pratique des langues construites?

od² a écrit:
Chacun ses goûts je préfère la construction à la pratique (même si les deux activités ont leur place sur le forum... je suppose)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... ... ...   Sam 4 Avr 2015 - 21:21

...


Dernière édition par od² le Mer 3 Juin 2015 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Troubadour mécréant

avatar

Messages : 1404
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: ... ... ...   Sam 4 Avr 2015 - 22:33

On touche effectivement là au coeur de la fixation des normes réelles d'une langue. Je pense que la problématique et les réponses sont très différentes entre langues a posteriori et langues a priori.

Pour les premières, il y a toujours la tentation , assumée consciemment ou imprégnée inconsciemment, de calquer les solutions en cours dans les langues naturelles sources.

Pour une langue a priori, j'ai le sentiment que faire du calque saute davantage aux oreilles ou cerveau et est davantage perçu comme une solution insatisfaisante.

Pour le kotava, en ce qui me concerne, lorsque je ne trouve pas de références de personnes expérimentées, j'essaie de me référer à l'esprit général de la langue tel que je le perçois. Avec certains points très forts. Donc exégèse évidemment. Ensuite, il arrive que certaines questions soient clarifiées après coup. En tout cas, je pense que le kotava a été vraiment bien conçu notamment, avec une cohérence d'ensemble très profonde, laquelle "induit" assez naturellement tel ou tel axe de solution.

Sur le domaine des prépositions locatives (un pan vraiment très développé et très caractéristique du kotava), on sent constamment un cadre très prégnant, un peu comme si tout le champ expressif potentiel avait été systématiquement étudié et borné.
Souvent plusieurs options sont certes possibles, mais avec de la pratique on sent assez vite et assez bien celles qui sont le plus "dans la logique" de la langue, indépendamment de leur charge sémantique propre.

Un bon exemple est celui de l'emploi des suffixes totaux. Ceux-ci sont d'usage assez systématique, bien davantage que les formes analytiques équivalentes.
Va rostela estu = va rostela abicote estú : je mange peu de légumes. Les deux formulations sont parfaites, tant grammaticalement que sémantiquement, sauf que la première (estú + suffixe diminutif) coule d'évidence, alors que la seconde donne le sentiment de mal exploiter le "génie" de la langue et d'être bêtement une addition de mots, sans parler du fait qu'elle soit moins compacte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... ... ...   Lun 6 Avr 2015 - 21:26

...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... ... ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
... ... ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: