L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Kouril - Te-Muşprūq'a

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Kouril - Te-Muşprūq'a   Dim 12 Avr 2015 - 13:18

Le Kouril est une langue gabaritique inspirée de l'arabe et marginalement de langues occidentales ou non pour ses bases premières et restreintes. Pour le reste, elle devrai s'éloigner de son modèle, de manière à en  faire une langue mixte, peut-être a visée philosophique. Pour l'instant cependant, de nombreux schèmes étant strictement similaires à leurs équivalents arabes, et la plupart des gabarits étant importés de cette  langue, un nombre non négligeable de mots sont parfaitement transparents, même dans leurs différentes déclinaisons.

Dans ma diégèse, il s'agit de la langue du petit-peuple, parlée par environ 800 millions de créatures dont très peu d'humains ou d'humanoïdes, dans les deux mondes.

Le kouril est une des langues de ma diégèse qui ne se note que marginalement en alphabet latin. En effet, il a conserver son système d'écriture, une sorte d'abjad syllabaire. Comme il y'a peu d'usage de l'alphabet latin pour cette langue et que dans la plupart des cas cela soit très archaïque, la langue sera présentée ici sous sa romanisation scientifique, bien que celle-ci soit peu digeste. Elle va comme suit :



En kouril, tout les gabarits sans exceptions sont sous une forme triconsonantique CCC. Chaque emplacement C peut contenir jusqu'à trois sons consonnes. La 'amza kourile, sorte de glottale notée d'une apostrophe, est, contrairement à la hamza arabe, toujours stable et légèrement emphatique. C'est une consonne à part entière, ce qui n'est pas le cas en langue arabe. Pour décrire les flexions internes d'un mot, on adoptera le codage suivant :


-C : Consonne
-V : Voyelle
-lettre(s) minuscule(s) : infixe

Les gabarits ont des sens très vastes, un petit peu à la manière des clefs elkanes, et sont soumis à des dérivés de schèmes extrêmement réguliers, dont le nombre n'est pas encore fixé mais ne devrai pas excédé la centaine. Le nombre de gabarits n'est lui non plus pas fixé, mais j'aimerai, contrairement à l'arabe, en limiter drastiquement le nombre.

Les schèmes sont divisés en deux groupes, les schèmes nominaux, et les schèmes verbaux. Il n'y a ainsi en kouril que trois catégories de mots : les noms, schémiques, les verbes, schémiques, et les particules, non-schémiques.

L'article défini est la particule te-, du tahitien. il n'y a pas d'article indéfini mais on distinguera deux formes en plus de la forme définie : -Ø forme collective singulier, -n forme indéfinie.

Il y a trois genres en kouril : le féminin, en -a-, le masculin, en -u-, et l'agenré, en -Ø- ou -e-.
Il y a aussi quatre nombres : le singulier, le duel, le pluriel et le nuel. Le singulier dispose de schèmes spécifiques et n'est pas marqué. Le pluriel dispose de schémes spécifiques et est marqué, le -n de l'indéfini mute en -m. Le duel ne dispose pas de schème, mais de la terminaison -ş à apposée sur un nom au schème pluriel. Enfin, le nuel se note d'un -k sur un nom au schème singulier ou pluriel, marqué ou non de la terminaison duel. Dans ce cas, il nie l'absence de paires de l'objet considéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Kouril - Te-Muşprūq'a   Dim 12 Avr 2015 - 14:18

À quoi correspond l'allophonie dans les voyelles ? À la position dans le mot, ou bien est-ce libre ? Les paires a-ā et e-ē se recoupent quant aux allophones...

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Sáïd Kuaq



Messages : 737
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Kouril - Te-Muşprūq'a   Dim 12 Avr 2015 - 15:53

Citation :


À quoi correspond l'allophonie dans les voyelles ?

Fonction des dialectes. En kouril littéraire, la première version est théoriquement toujours de mise. ça vaut aussi pour les consonnes à multiples prononciations. Dans les faits, comme en dialecte arabe tunisien, on prononcera souvent la voyelle longue selon sa deuxième prononciation, et l'on accordera ensuite selon le la donné par ces voyelles longues, les voyelles courtes dans un soucis d'harmonie.

Citation :
Les paires a-ā et e-ē se recoupent quant aux allophones...

C'est volontaire ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://saidkuaq.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kouril - Te-Muşprūq'a   Aujourd'hui à 14:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Kouril - Te-Muşprūq'a
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légendes Bretonnes : Les Korrigans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: