L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mort dans vos idéomondes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: La mort dans vos idéomondes.   Jeu 23 Avr 2015 - 16:57

Le thème semble assez vaste. Ce qui m'intéresse tout particulièrement c'est la manière dont vous concevez la mort dans vos idéomondes, et de savoir si cela un lien avec la manière dont vous la concevez dans notre monde.

Je sais que beaucoup de gens ont des idéomondes qui sont en quelques sortes, un ajout à notre monde (nouveau continents, pays, etc...). Dans ce cas la manière dont est supposée se produire la mort reste ... eh bien, supposée. ^^
Ce qui amène donc au deuxième sujet sur le même thème, comment la mort est elle vu par vos peuples, comment est elle attendu, imaginée, respectée, fêtée, etc...

Eh bien sur, si vous avez d'autres sujets de discussion sur ce même thème, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Jeu 23 Avr 2015 - 18:23

ça m'intéresse!

vaste question !

-Hommes  : la mort est plus ou moins crainte autant par les non mages que par les mages (même si ces derniers vivent 2 à 3 fois plus longtemps, ils restent accrochés à la vie).
Mais la mort reste un grand moment, elle est célébrée, c'est le moment où l'âme quitte le corps pour rejoindre soit le Jardin de Lerya , soit le Monde Infernal. (dans les mythes, les Enfers seraient situés sur la planète des Démons)

On embaume le corps, le purifie pour ensuite offrir l'âme du défunt de la meilleure façon à ßelran; dieu de la Mort. C'est ßelran qui décide quand prendre la vie des êtres, et envoie pour cela les Messagers de la Mort ôter les âmes...

Mais certains hommes ne la respectent pas et tentent de rechercher l'immortalité, qu'ont obtenu Galdwin et ses adeptes, alors que Merlin a toujours accepté sa mort prochaine...
Il y a aussi les alchimistes ! Divisés, certains cherchaient la beauté divine et magique derrière leurs expériences, d'autres l'enrichissement et d'autres enfin l'immortalité...(via la pierre philosophale, jamais obtenue à ce jour)

-les Nains

Tout aussi mortels, les Nains ont une autre vision de la mort : en effet ils la voient de deux façons : la mort au combat est glorifiée, les Nains tombés au combat deviennent des héros légendaires.
Mais les Nains ont peur de la mort naturelle, qui viendrait les cueillir alors qu'ils amassent de l'or et profitent de la vie... quel paradoxe !

-Vampires

Vivant longtemps (plusieurs siècles), les vampires ont une vision très différente de la mort...lointaine, elle est attendue avec respect, et allégresse, mettant fin à une vie bien remplie. Daat jugera ensuite les âmes qu'il aura décidé d'ôter aux corps et les placera soit dans le Sanjar (jardin) pour ceux qui n'ont pas commis de crime grave, soit sont renvoyés en réincarnation (loups, chauve-souris, chats) s'ils ne méritent pas le Sanjar, les pires sont annihilés.

-Elfes/Fées

Vivant encore plus longtemps (1000-2000 ans ! ) les Elfes et les Fées ont un rapport à la mort vraiment très détaché. Certains n'en parlent même pas, l'appelant le dernier sommeil .

La mort d'un des leurs est célébrée de manière très forte, puisqu'elle est rare, surtout si c'est un personnage important. Des chants lyriques et des musiques en honneur du défunt sont réalisé  toute la nuit. Mais il n'y a pas de deuil, la famille passe à autre chose dès le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Jeu 23 Avr 2015 - 21:02

bedal a écrit:

-Hommes  :
On embaume le corps, le purifie pour ensuite offrir l'âme du défunt de la meilleure façon à ßelran; dieu de la Mort. C'est ßelran qui décide quand prendre la vie des êtres, et envoie pour cela les Messagers de la Mort ôter les âmes...

Mais certains hommes ne la respectent pas et tentent de rechercher l'immortalité, qu'ont obtenu Galdwin et ses adeptes, alors que Merlin a toujours accepté sa mort prochaine...

-Vampires

Daat jugera ensuite les âmes qu'il aura décidé d'ôter aux corps et les placera soit dans le Sanjar (jardin) pour ceux qui n'ont pas commis de crime grave, soit sont renvoyés en réincarnation (loups, chauve-souris, chats) s'ils ne méritent pas le Sanjar, les pires sont annihilés.

Quand ßelran leur prend la vie, qu'en advient-il? Elle disparaisse simplement?

Et pour les vampires, dans le Sanjar, à quoi ressemble leur vie?

Pour les hommes et vampires, ils ont l'air emportés par leurs dieux, idem pour nains et fée?

Et surtout, quand tu parle de ßelran et Daat, tu entends la croyance des peuples, les faits, ou les deux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Jeu 23 Avr 2015 - 21:36

Aquila Ex Machina a écrit:

Quand ßelran leur prend la vie, qu'en advient-il? Elle disparaisse simplement?

Et pour les vampires, dans le Sanjar, à quoi ressemble leur vie?

Pour les hommes et vampires, ils ont l'air emportés par leurs dieux, idem pour nains et fée?

Et surtout, quand tu parle de ßelran et Daat, tu entends la croyance des peuples, les faits, ou les deux?

je l'ai expliqué au dessus, Lerya soit les accepte dans son Jardin, soit ßelran les amène en Enfer...


pour les Vampires, le Sanjar est une vie immortelle, sans maladies ni malheurs...surtout les vampires dans ce monde sont enfin "libérés" de leur "hématophagie"

Ils redeviennent des hommes, se mêlant librement et heureux avec les Hommes ou Elfes que Daat aura considérés comme bons.


Pour les Nains, pas de religion, le corps retourne à la terre...et se décompose en minerais un jour peut etre retrouvés dans les métaux des nains ^^


pour les Elfes, ils retournent à leur état où Ilanel les avait créés à l'aube des temps : des Elfes immortels...ils retourneront vers lui, dans le Royaume Elfique.


Les Fées elles pensent se dissocier en particules spirituelles animant le flux magique de la planète.


Tout ceci n'est que croyances, personne ne sait qui a raison...chacun croit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Jeu 23 Avr 2015 - 22:09

La mort est vue par pas mal d'Aneuvien avec un certain effroi (souvenir de deux régimes sanguinaires, plus le coulage du paquebot Nakol par la marine de guerre chilienne en 1972, plus la tentative de putsch un an plus tard à Sanpaz), mais ils honorent leurs disparus, surtout quand ceux-ci ont été victimes de mots provoquées. Le plus grand cimetière est le Nekropol Fræjet en l'honneur des victimes (adultes & enfants) du régime Hakrel-Ruz (1938-1945), situé à quelques kilomètres au sud de Værsant (desserte ferroviaire, service renforcé le 25 octobre). D'autres cimetières sont assez vastes, comme au centre du Sarimat Banlieue sud de Sfaaraies, à l'est de Samatùry. Les Aneuviens ont un grand respect de la vie humaine, et l'éducation des plus jeunes tournent beaucoup autour de ça. Les tueurs en série sont extrêmement rares. La peine de mort à l'encontre des personnes physiques n'est plus pratiquée depuis les années '60 et est devenue anticonstitutionnelle dans toutes les provinces depuis 1978.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2507
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Ven 24 Avr 2015 - 0:15

À Dibadi :

La religion officielle, le konachoustaï, est une forme de panthéisme. Après la mort, les corps se dissolvent dans le sol et retournent à la matière dont ils sont issus. L'énergie qui animait ces corps, que l'on peut appeler l'âme, se dissout dans l'énergie cosmique. L'univers est divin, et mourir c'est perdre son individualité pour se dissoudre dans le divin, comme une goutte d'eau perd son individualité en tombant dans l'océan. Les cérémonies religieuses, l'étude des textes et la méditation permettent de surmonter, dans une certaine mesure, l'angoisse de la mort. Les cadavres sont enterrés religieusement en présence de la famille et des amis du défunt.

Dibadi compte neuf millions d'habitants, au cœur d'un vaste territoire où ne vivent pratiquement que des robots, humanoïdes et arachnoïdes. Mais autrefois cent millions d'êtres humains y vivaient, dont la plupart ont été massacrés au cours de la Longue Guerre par les cyborgs et leurs robots, sont morts de faim ou se sont enfuis. Ce massacre gigantesque est passé sous silence dans les livres d'histoire, mais ne peut pas être tout-à-fait occulté, et il est comme un non-dit collectif dans la mémoire des Dibadiens. Ces derniers, pour la plupart, viennent d'ailleurs, ils sont venus de partout à l'appel des cyborgs, lorsque ces derniers ont créé de toute pièce une nouvelle nation humaine pour éviter que le reste de l'humanité ne s'allie contre eux.

Dans la religion konachoustaï, l'âme c'est de l'énergie, et il n'y a pas de différence spirituelle entre les animaux et les êtres pensants. Les cyborgs considèrent que les humains sont des animaux, des mammifères avec un gros cerveau.  Les réfugiés affamés qui, venant de certains pays voisins, s'infiltrent dans le pays, sont sommairement exécutés. Les clochards de Dibadi, qui sont en fait les habitants en surnombre qui se retrouvent sans ressources et sans logement, sont arrêtés par la milice, et envoyés dans des "centres d'accueil" où la plupart finissent par être exécutés secrètement par des robots et disparaître sans laisser de traces. L'efficacité toute relative de la milice et la corruption de la police font que les clochards peuvent survivre dans les rues et les parcs pendant des mois, voire des années, avant d'être arrêtés.

L'angoisse du déclassement social, et la misère et la mort qui s'ensuivent à plus ou moins long terme, sont toujours en arrière-plan dans l'esprit des Dibadiens, même les 10% qui sont assez riches pour posséder une voiture. D'où le mal de vivre permanent de la plupart d'entre eux, et leur agressivité les uns envers les autres. Les cyborgs exploitent cette angoisse pour diviser les humains afin de les contrôler. Les miliciens, par exemple, qui font le "sale boulot" pour les cyborgs, bénéficient de nombreux avantages matériels.

Les cyborgs ont des cerveaux cybernétiques, théoriquement éternels, sauf panne mortelle, accident ou destruction violente. Certains cyborgs sont d'anciens êtres humains dont le cerveau biologique a été connecté à un cerveau cybernétique. Au fil des années, le cerveau cybernétique a assumé toutes les fonctions du cerveau biologique, qui est devenu sénile et a cessé de fonctionner. Le cyborg porte le nom de l'être humain qu'il a été. Il est difficile de dire si l'être humain existe toujours dans le cyborg, ou si le cyborg a phagocyté l'être humain. Ce type de cyborg existe aussi à Hyltendale.

À Dibadi, le konachoustaï est, à l'origine, la religion des cyborgs. Mais le fait qu'il soit religion d'État (avec un statut semblable à celui de l'Islam en Arabie Saoudite) et la valeur, réelle, de ses enseignements, font que beaucoup d'êtres humains en sont devenus des adhérents sincères, à différents degrés : certains ne retiennent que les techniques de méditation, d'autres le panthéisme, et d'autres encore la solidarité humaine que l'on trouve dans les temples.

Le konachoustaï laisse de la place pour les traditions dites secondaires, comme la croyance aux fantômes et aux démons, qui ne fait pas partie du dogme officiel mais qui est tolérée. Les adhérents les plus superstitieux croient qu'après la mort les défunts deviennent des fantômes, au moins jusqu'à ce que leur âme soit apaisée soit par le temps, soit par des offrandes et des prières. Les anciens dieux des Chinooks (ancêtres linguistiques des Dibadiens), qui sont de simples symboles dans le dogme officiel, sont considérés comme des entités réelles par certains croyants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
raphael goude



Messages : 308
Date d'inscription : 14/03/2015
Localisation : avessac

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Ven 24 Avr 2015 - 0:43

ma vision de la mort dans mon idéomonde sera racontée dans le: rëȯmīdilʋo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Ven 24 Avr 2015 - 2:12

L'existence de la mort dans le monde est une sorte de traumatisme dans la culture Saever. le temps, Wum, et sa personification, Xewumuw, sont les "grands mechants" de la mythologie.La racine WM implique d'ailleurs l'idee de destruction.
En fonction de leur reorter, ou caste totemique, les Saever recoivent des rites fumeraires distincts. Les "clercs" sont incineres et jettes a l(eau, les producteurs sont disposes dans des troncs creux ou des grottes, les guerriers sont inhumes au bord des chemins. a noter que ces derniers ont un attachement particulier a leur monture (le kautxiy) et peuvent mourrir de tristesse si leur monture vient a etre tuee en combat avant sa liberation. Les Saever sont extremement attaches a la vie et la celebrent de mille manieres. La mort, Lattah, est respectee et crainte.
Avec l'ere des dieux et ses expeditions interstellaires pour porter la civilisation aux confins de la galaxie, le rapport a la mort est devenu plus distant et biologique, un poil mystique aussi (on nwy rechappe pas) : le mort fait partie du grand tout qui recycle indefiniement sa matiere, lamort est depassee par la conscience de l'eternite de la vie dans l'univers et du peu d'importance de l'individu.
Plusieurs millenaires apres l'arrivee sur Terre, pendant l'Age d'Or, les Rois-Dieux sont les premiers a decouvrir le Mana et a conquerir l'immortalite de l'individu dans le monde spirituel, ce qui sera a l'origine des Guerres Divines, de la scission definitive entre forces du Bien et du Mal (les Rois-Dieux) et enfin du Dzoxa/Umnoce (Rire de Dieu/Temps des larmes) qui leur a fait oublier leurs origines.
a noter que les Bas-demons, restes prisoniers sur Terre apres la fin des Guerres Divines, ont renoues avec le rapport a la mortet les rites funeraires, essentiellement dans un but commemoratif : le defunt est incinere, ses affaires sont partagees et son histoire rejoint l'interminable geste clannique, chantee chaque annee a l'occasion du jour de la separation et de la nuit des defunts.
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Ven 24 Avr 2015 - 19:08

Dans le multivers d'Aegis et plus particulièrement dans le monde du Losda, la mort n'est pas crainte.

Les huit univers du multivers d'Aegis s'organisent autour d'un univers spirituel immatériel nommé Œil d'Aegis. L'Œil d'Aegis est le monde des esprits, dans ce monde, le temps n'existe pas, et pour s'améliorer les âmes ont besoin de s'incarner. Pour cela elles cherchent des hôtes dans les différents univers du multivers d'Aegis. A la mort de leur hôtes, les esprits regagnent l'Œil d'Aegis riches de leur expérience.

Les esprits s'agglomèrent dans l'œil d'Aegis est constituent une sorte de super conscience générale assimilable au concept de Dieu. Cela explique la réincarnation, les esprits, le but de la vie, la nature véritable de Dieu, les fantômes, ...

Les espèces intelligentes du Losda n'ont donc pas peur de mourir étant donné qu'ils savent ce que leur âme va devenir. Ils apprennent dans leur existence à se détacher de l'aspect matériel de la vie et donnent plus de crédit à leur spiritualité.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Mer 13 Mai 2015 - 2:19

La mort n’est pas crainte sur Théalia pour la simple et bonne raison que la mort n’est pas la fin mais simplement le début d’un nouveau cycle, d’une nouvelle vie. Ce n’est pas une croyance mais une certitude pour deux raisons :


-Premièrement, les Gardiens. Les Gardiens sont des entités, pouvant revêtir de nombreuses formes, cependant on les retrouve souvent sous la forme d’humanoïdes de lumière. Ces entités s’occupent des âmes, d’où leur nom. Ce sont elles qui choisissent où va telle et telle âme, si une âme doit disparaitre ou si une âme doit devenir un Gardien à son tour. Quoi qu’il en soit, ce sont eux qui s’occupent du cycle de la vie, la mort et la réincarnation. S’ils n’apparaissent pas en personne sur Terre, sur Théalia, il n’est pas rare de croiser dans une rue un Gardien.
Certains crimes graves (tel quel le meurtre) peuvent être condamnés par les Gardiens qui décident alors du sort de l’âme.

-Deuxièmement, nous. Les Terriens qui meurent sur Terre se réincarnent sur Théalia et l’âme est directement intégrée dans un corps en moyenne de dix-huit ans. Ces réincarnations s’observent en “live” tous les jours sur Luun (l’île des Terriens sur Théalia) sur des grandes places construites à cet effet. Ce type de réincarnation est peu courant ailleurs car purement artificielle.



Ainsi, les peuples de Théalia n’ont pas cette crainte viscérale que les Terriens ont de la Mort. Cependant, la mort reste un évènement à part entière et s’accompagne de cérémonies qui diffèrent selon les peuples (ici une liste réductrice des peuples).


Arrean
L’enterrement des Arreanaa dépend de leur classe sociale et donc de leur importance au sein de la société. Cela va de la crémation au tombeau personnel. Le point commun à tous est que l’enterrement d’un mort est suivi d’une grande fête (allant de locale à nationale) pour souhaiter une bonne nouvelle vie au défunt. Si un mort n’est pas identifié et que de ce fait, personne n’est là à l’enterrement, le corps sera brulé et c’est celui qui aura effectué la crémation qui fêtera pour le défunt. Certaines de ces fêtes se sont étalées sur plusieurs semaines, paralysant totalement Arrean.


Laori
Lorsqu’un Laorinn vient à mourir, son corps est vêtu de ce qui pourrait s’apparenter à une toge qui est utilisée uniquement durant cette cérémonie. Cette toge est tissée lorsqu’un Laorinn atteint la majorité, pour lui rappeler que la fin est inévitable et qu’il ne faut pas gâcher sa vie. Selon l’importance du mort, d’autres tribus peuvent se joindre à la cérémonie. Cérémonie qui se déroule dans une étendue d’eau de nuit. Le corps est placé dans une sorte de radeau entièrement rond autour duquel les membres de la tribu se tiennent debout, formant des cercles concentriques autour du mort. Puis une fois que Saryn (la lune cuivre) se tient au-dessus du corps, le cercle extérieur allume des torches qui sont relayées jusqu’au premier cercle qui met le feu à l’embarcation et au défunt.
Il est dit que cette cérémonie est très ancienne et très probablement issue des Sarynaa(1) , ancêtres des Laorinn.

(1):
 

Lithium
Tout d’abord, de par la situation critique des dernières colonies Lithium, constamment attaquées par les Lih-Lithra (reptile anthropomorphe entre 2 et 3 mètres(2)  ), le nombre de morts est assez élevé. Les corps des défunts sont honorés par une veillé de jour (car les Lih-Lithra ne peuvent sortir le jour). Lorsque la personne a fait un sacrifice élevé ou un acte héroïque, exceptionnellement, le corps est remonté à la surface (les colonies Lithium étant souterraines(3) ). Une fois la veillée achevée, le corps est embaumé et emmuré dans une cavité à sa taille. Le nom du défunt est noté avec son métier (les métiers étant limités et tous utiles dans ces colonies).

(2):
 
(3):
 

Olma
Les Olmak, comparables à des pirates des airs, ont cet amour pour la navigation aérienne, pour le Vent(4)  et ses courants aussi, lorsqu’un Olmak meurt, son corps habillé d’un drapé est enfermé dans un cercueil en bois où chacun est invité à graver quelque chose. Ensuite, avant que le jour même où le défunt est mort se termine, le cercueil est offert au Vent et s’ensuit une soirée autant festive en mémoire du mort. Lorsqu’une personne meurt alors qu’elle a commis un acte punissable, son corps est jeté dans l’instant sans aucune cérémonie quelconque.
A une époque plus reculé, certains Olmak célèbres avaient pour cercueil un vaisseau entier abandonné au Vent.

(4):
 

Nomades
Les Nomades cherchent laisser le moins de marques possibles de leur passage, aussi lorsqu’un des leurs meurt, celui a pour sépulture un jeune arbrisseau qui se nourrira du corps qui fera un compost très riche pour la croissance de l’arbre.


Tedda
Pour les Teddak, un enterrement serait trop coûteux en eau et autres ressources essentielles. Le corps est donc offert au désert qui s’occupera de restituer le corps en ressources qui deviendront utiles pour les Teddak par la suite. Lorsqu’un corps est abandonné dans le désert, toute sortie est interdite pendant une semaine (quatre jours sur Théalia), le temps que la Nature face son oeuvre(5) .
Durant cette semaine, les Teddak lâchent des lanternes dans les airs pour honorer le défunt, lanternes sur lesquelles figure son nom.

(5):
 

Luun
Pour les Luunaa (donc les Terriens réincarnés(6) ), l’enterrement reste quelque chose de solennelle et grave. En effet, la plupart des Luunaa, malgré la preuve de la réincarnation, garde une certaine peur de la mort ainsi que la tristesse qui en découle. Donc pas de fête, juste une cérémonie semblable aux nôtres sur Terre. L’exception étant que les cimetières sont des forêts “sacrées”. En effet, lorsqu’un Luunaa meurt, son corps, une façon proche des Nomades, est enterré accompagné d’un arbuste. Cela a donné naissance au fil des années à des forêts dites sacrées. Les proches du défunt peuvent laisser un luminaire durant une année terrestre complète (selon la tradition) pour espérer une bonne réincarnation du défunt.

(6):
 

Nefy
Pour les Nefyl, le principe de la réincarnation est encore une nouveauté(7) , aussi, le concept de la mort reste assez définitif pour eux d’où une cérémonie assez conséquente lors de la mort d’un des leurs, notamment du fait que ça reste un évènement important du fait de l’isolation assez importante sur le Nefy (Cool. Le corps est tout d’abord vidé de ses organes, remplacés par des produits issus du Nefy (nom de l’Océan unique). Les organes sont abandonnés à la faune aquatique. Une fois le corps achevé, il est enroulé dans un drapé orange vif (pour symboliser la vie qui habitait le corps autrefois).
S’ensuit la création de ce qui s’apparence à un sarcophage (bien souvent en métal d’épaves qui percent la surface du Nefy). Le corps est mis dans ce sarcophage qui est donné au Nefy sur ces mots : Il Nefy tekle ss Nefy rumle ; Qui sort/nait du Nefy y retourne. Les trois jours qui suivent le lancer du sarcophage se passe dans le silence le plus total(9) .
Les Nefyl attachent une grande importance au cycle de la vie et on retrouve cela dans leur rituel de retour au Nefy. Ils pensent que de cette façon, l’âme du défunt survit dans le creux des vagues ou encore les roches chaudes des abysses.

(7):
 
(Cool:
 
(9):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Mer 13 Mai 2015 - 4:28

Si je comprends bien, à part les Terriens, tous respectent et glorifient la mort, comme nouveau départ...

Et les cérémonies funèbres ont l'air vraiment magnifiques à voir, cet accompagnement des âmes aussi solennel ferait pâlir d'envie les elfes ou vampires ^^

dans mon post j'ai pas vraiment développé cet aspect "cérémonie" mais il est très important dans mon monde...chez toutes les cultures.

En règle générale, plus le personnage est important, plus la cérémonie est grandiose, mais même le simple paysan, le simple villageois est honoré de la meilleure manière par sa famille...

le but étant de faciliter son passage au Jardin de Lerya/Sanjar/Cieux d'Ilanel...

au niveau philosophique puisque j'y pense, je vous renvoie à :

Le Jardin de Lerya(Merlin), livre célèbre de Merlin qui, à travers le voyage dans l'au-delà d'un jeune garçon mort prématurément, nous fait découvrir ses thèses sur la vie après la mort.

De la peur humaine sur la séparation de l'âme. (Nikolas Silver)
La plume acérée, l'ancêtre visionnaire des Silver y dépeint une humanité gangrénée par la peur de la mort, mais paradoxalement en proie à des guerres intestines. Selon lui, l'humanité ne pourra avancer que si elle dépasse cette crainte. Il explique qu'un comportement juste et moral, orienté suivant la perfection de l'âme ne peut que tranquilliser l'âme et qu'il n'y ait aucune raison de craindre la mort. Mais l'homme égoiste et criminel ne peut comprendre cela...

Réfléxions métaphysiques sur la mort et sur le devenir de l'âme. (Venceslas Gremory)
Dans ce volumineux traité, Venceslas (qui craignait la mort) explique que la mort n'est pas un renouveau, mais juste la fin de la Vie du Corps et le début de la Vie de l'Âme.
Venceslas explique que l'homme craint la mort car il ne peut plus jouir de la vie, car selon lui, c'est la vie qui est le but de l'homme, pas l'après-vie, qui est le but de l'âme.
Ainsi en l'homme existe une dualité entre un corps qui veut Vivre et une âme qui aspire au Jardin de Lerya...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Daemon



Messages : 99
Date d'inscription : 03/07/2013
Localisation : -Théalia-

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Sam 16 Mai 2015 - 17:51

Les Terriens respectent aussi la mort mais ils ont du mal à se débarasser de leur vision mort=fin. Il faut savoir qu’il n’y a que peu de religions dites abstraites sur Théalia, c’est à dire qui rendent hommage à un quelconque dieu inventé. Or, la plupart des rites funéraires et de la façon de penser vis à vis de la Mort sont issus, pour nombre de Terriens, de ce genre de culte (christianisme etc etc). Les Théaliens sont beaucoup plus concrets : ils connaissent la réincarnation et ceux qui s’en occupent (les Gardiens), honorent des “dieux” qu’ils nomment Créateurs qui sont réels mais se montrent rarement et d’après eux, lorsque une âme est prête, elle ne se réincarne plus et devient l’essence de l’Univers.
Pour faire simple, lorsqu’un individu terrien se prépare à mourir, il voit la mort, la fin. Un théalien verra plutôt la réincarnation, le début d’une nouvelle vie.


bedal a écrit:
En règle générale, plus le personnage est important, plus la cérémonie est grandiose, mais même le simple paysan, le simple villageois est honoré de la meilleure manière par sa famille...

Ca marche de la même façon sur Théalia ^^

bedal a écrit:
La plume acérée, l'ancêtre visionnaire des Silver y dépeint une humanité gangrénée par la peur de la mort, mais paradoxalement en proie à des guerres intestines. Selon lui, l'humanité ne pourra avancer que si elle dépasse cette crainte. Il explique qu'un comportement juste et moral, orienté suivant la perfection de l'âme ne peut que tranquilliser l'âme et qu'il n'y ait aucune raison de craindre la mort. Mais l'homme égoiste et criminel ne peut comprendre cela...

Venceslas explique que l'homme craint la mort car il ne peut plus jouir de la vie, car selon lui, c'est la vie qui est le but de l'homme, pas l'après-vie, qui est le but de l'âme.
Ainsi en l'homme existe une dualité entre un corps qui veut Vivre et une âme qui aspire au Jardin de Lerya...

Sur Théalia, Nikolas Silver et Venceslas Gremory aurait tous les deux des éléments supplémentaires pour parfaire leurs théories philosophies avec des exemples concrets à la clé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Sam 16 Mai 2015 - 18:48

Daemon a écrit:


Sur Théalia, Nikolas Silver et Venceslas Gremory aurait tous les deux des éléments supplémentaires pour parfaire leurs théories philosophies avec des exemples concrets à la clé !

hum, désirant rédiger pour de vrai ces fameux bouquins, (oui je suis cinglé Shocked ) ça m'intéresse :

quels sont ces exemples?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Sam 16 Mai 2015 - 20:48

Pour moi, la mort n'est pas différente de celle de notre monde. J'ai toujours pensé mon idéomonde comme un reflet du notre, du coup, pas de magie ou de créatures fantastiques : juste des humains!
La mort reste donc aussi mystérieuse et inquiétante que sur Terre... Voilà quelques croyances que j'ai définies, c'est encore un peu simple, mais ça s'étoffera avec le temps :

Chez les tajaars la vie est vue comme un cycle perpétuel : les âmes mortes se réincarnent à l'infini, en fonction du mérite acquis dans la vie. Ce n'est qu'après un passage à travers divers épreuves afin d'expier leurs pêchés que les individus se retrouvent dans un nouveau corps. Ce dernier étant distinct et unique, on ne peut le voir comme une seconde vie car il possède son individualité il reste cependant relié profondément à l'être lumineux transcendant les différentes incarnations.  
Les rituels funéraires varient en fonction des régions, le rite officiel est celui de la crémation. La famille entre alors en deuil et les cendres sont conservées dans de long tubes de bois, placés dans des temples ou dans le caveau familial. La cérémonie inclue des prières (que je ne détailleraient pas, car je ne les aient jamais écrites) et des offrandes diverses, sensées aider le mort dans son trajet dans l'inframonde.

Chez les yarawã, la mort est vécue comme un retour à l'esprit de la terre (kai xiigahi) , une sorte de déesse mère. Ainsi, les morts rejoignent le monde des esprits et des ancêtres fondateurs. Ils sont encore présents dans la vie des vivants et peuvent se manifester sous des formes animales, des pluies, des tempêtes. Les hommes du commun sont enterrés sous leur maison, entourés de biens leur appartenant et les membres de la noblesse dans un caveau familial, à côté de leurs ancêtres. Comme chez les tajaars l’enterrement doit être réalisé par un prêtre ou tout du moins un chamane.

Enfin, chez les devaràns, un peuple dont je n'ai pas encore bien construit la langue, la mort est aussi conçue comme un cycle perpétuel. Après la mort un être se réincarne toujours, mais contrairement à la religion tajaar, les hommes peuvent se réincarner en animaux aussi, en fonction de leurs fautes.  La religion devaràn commençant à s'introduire dans l'empire tajaar, les rites liés au décès sont souvent assimilés aux coutumes des populations locales. Les devaràns pratiquent la découpe des corps en vue de leur don aux animaux charognards, ainsi même dans la mort, l'être continue de servir la compassion. Avant ce rituel une longue veillée durant toute une nuit est organisée ou sont récités les textes sacrées et des prières et des hymnes chantés par la famille du défunt accompagnée de divers religieux, près du corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Sultan al-Malik



Messages : 44
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 11:47

La mort est une destinée inéluctable : il est vain d'espérer l'immortalité. Le monde des morts, situé au couchant, est atteint après la traversée d'un grand désert, d'un large fleuve tourmenté et le passage d'une porte formidable donnant accès à l'au-delà, domaine de la Lune qui y règne entourée de ses serviteurs dans un palais de lapis-lazuli.

À la mort, la famille doit s'assurer que la vie du défunt dans l'au-delà se déroulera bien. Il est lavé, parfumé, huilé et, exposé dans la maison familiale, durant une veillée à laquelle tous se réunissent autour d'un repas funèbre. Le corps est levé, le cortège chante ou pleure précédé d'objets, plus ou moins nombreux et riches en fonction du rang social du défunt. Il est incinéré sur un bûcher préalablement monté à l'extérieur de la ville et ses restes sont ensuite scellées dans une urne, déposée dans une crypte. À sa mort, l'homme devient un spectre, il n'en garde pas moins un contact avec le monde des vivants auxquels il apparaît dans les rêves. Cependant, tous n'accèdent pas au repos. Deviennent des démons nuisibles ceux ayant eu une mort infâme tels les traîtres, les suicidés, les criminels ou les femmes mortes en couches. À l'inverse, ceux ayant eu des funérailles convenables et étant bien entretenus par leur famille, deviennent des esprits bienfaisants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 12:33

Sultan al-Malik a écrit:
les femmes mortes en couches.

pourquoi ces malheureuses sont-elles considérées comme ayant eu une mort infâme n'ayant pas droit au repos éternel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 12:58

J'me suis posé la même question.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Brontë



Messages : 416
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : La Rochelle, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 13:05

Beaucoup de cultures accordent aux femmes mortes en accouchant, le fait de devenir un esprit malfaisant. Comme les aztèques (Cihuateteo) ou le peuple thaïlandais (Phi Tai Thang Klom).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaturedelamort.e-monsite.com/
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 13:38

La raison étant, le plus souvent, qu'une femme en train de donner la vie n'appartient pas vraiment à notre monde tandis qu'elle réalise l'acte le plus mystérieux de l'univers (après la mort). Et la mort et la vie sont intimement liées... pourquoi croyez-vous ces statuts "spéciaux" de la femme dans ces religions ? Elle détient un pouvoir immense !

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 14:56

Mardikhouran a écrit:
La raison étant, le plus souvent, qu'une femme en train de donner la vie n'appartient pas vraiment à notre monde tandis qu'elle réalise l'acte le plus mystérieux de l'univers (après la mort). Et la mort et la vie sont intimement liées... pourquoi croyez-vous ces statuts "spéciaux" de la femme dans ces religions ? Elle détient un pouvoir immense !

dans ce cas je la verrais plus en martyre qu'en esprit malfaisant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 15:11

bedal a écrit:
Mardikhouran a écrit:
La raison étant, le plus souvent, qu'une femme en train de donner la vie n'appartient pas vraiment à notre monde tandis qu'elle réalise l'acte le plus mystérieux de l'univers (après la mort). Et la mort et la vie sont intimement liées... pourquoi croyez-vous ces statuts "spéciaux" de la femme dans ces religions ? Elle détient un pouvoir immense !

dans ce cas je la verrais plus en martyre qu'en esprit malfaisant...
L'attitude est toujours ambivalente face au sacré, surtout devant un pouvoir qui dépasse tellement l'homme ; d'ailleurs le latin SACER signifiait à la fois "vénérable, saint" et "abominable, maudit".

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 16:23

Cette valeur la est restee en francia, du coup : entre un sacre, et un sacre nom (d'une pipe)
Revenir en haut Aller en bas
Brontë



Messages : 416
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : La Rochelle, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 16:46

bedal a écrit:
Mardikhouran a écrit:
La raison étant, le plus souvent, qu'une femme en train de donner la vie n'appartient pas vraiment à notre monde tandis qu'elle réalise l'acte le plus mystérieux de l'univers (après la mort). Et la mort et la vie sont intimement liées... pourquoi croyez-vous ces statuts "spéciaux" de la femme dans ces religions ? Elle détient un pouvoir immense !

dans ce cas je la verrais plus en martyre qu'en esprit malfaisant...

"Les Aztèques redoutaient la Civitateo, femme noble morte en couches, qui sortait de sa tombe pour inoculer des maladies de langueur à ses victimes, de préférance les enfants."
 - Jean Marigny, Vampires de la légende au mythe moderne, éditions de La Martinière ;

Edit : encore plus convaincant :

"Les Aztèques du Mexique croyaient en l'esprit vampire Cihuateteo. Cette femme morte en couches revenait d'entre les morts pour accabler les vivants, surtout les nourrissons. On lui offrait du sang dans l'espoir qu'elle épargne les enfants."
 - Sally Regan, Vampires le guide!, éditions Nathan

Je dirait plus un esprit malfaisant tout de même ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaturedelamort.e-monsite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 16:57

Au Mexique, on redoute la Llorona (la Pleureuse), qui est un heritage de la Cihuateotl (je crois me souvenir que Cihuateteo est un pluriel ? de Cihuatl > femme et teotl > divinite... a confirmer)

N'y a-t-il pas aussi, parmi les Yokai japonnais, des esprits de ce genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Brontë



Messages : 416
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : La Rochelle, France

MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Lun 13 Juil 2015 - 17:06

Der industrielle Mensch a écrit:
Au Mexique, on redoute la Llorona (la Pleureuse), qui est un heritage de la Cihuateotl (je crois me souvenir que Cihuateteo est un pluriel ? de Cihuatl > femme et teotl > divinite... a confirmer)

N'y a-t-il pas aussi, parmi les Yokai japonnais, des esprits de ce genre ?
Ah oui la Llorona ! C'est une sorte de "dame blanche" mexicaine.
Au niveau des yokai ça ne me dit rien... Mais peut être je cherche ^^
Quant à Cihuateotl il s'agit de la déesse de la fertilité aztèque aussi nommée Cihuacoatl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaturedelamort.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort dans vos idéomondes.   Aujourd'hui à 2:47

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort dans vos idéomondes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon meilleur ami est mort dans mes bras.
» Un chien retrouvé mort dans l'eau, attaché (07)
» Voir la mort dans les yeux des gens
» La vie et la mort dans le bouddhisme (1 et 2/2)
» Un enfant de 11 mois est mort dans la Somme ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: