L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les mœurs dans vos idéomondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 13:04

bedal a écrit:
Un fil sur les mœurs dans vos idéomondes p't'et' ? Cool
Pas évident en ce qui concerne l'Aneuf : les coutumes sont assez différentes selon qu'on soit au Malyr, aux Santes ou en Pande.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Jeu 14 Mai 2015 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 13:07

Anoev a écrit:
bedal a écrit:
Un fil sur les mœurs dans vos idéomondes p't'et' ? Cool
Pas évident en ce qui concerne l'Aneuf : les coutumes sont assez différentes selon qu'on soit au Malyr, aux Santes ou en Pande.

cela mérite un ptit développement , non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 13:22

Pas évident quand même, pour une raison vraiment radicale : j'me suis pas trop penché sur la question. En tout cas, pour ce qui est des relations sexuelles (appelons un chat un chat), les coutumes sont vraiment en phase avec la langue (sprat, tard !). En Aneuf, on drague peu, mais on drague partout, mais surtout, on sympathise. La province qui est la plus proche de nos coutumes occidentales, c'est les Santes.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 14:49

à Algard, c'est vraiment différent suivant les capacités magiques et le milieu social...

les non mages sont quand même plus libertins que les mages :

pour les non mages:

dans les villes ça drague à tout va et les agressions ne sont pas rares, surtout à Farr...

Dans la noblesse non mage (chevaliers, seigneurs), ils se marient jeunes mais l'infidélité est presque une norme...

Chez les mages c'est a priori pas trop différent, mais la magie tempère leurs pulsions et en générale un mage a une vie conjugale plus stable et plus fidèle...

Pour des raisons et culturelles et génétiques, les mages ne draguent que des filles mages (d'ailleurs à l'Académie, ils se cotoient qu'entre mages) et les couples mixtes (i.e mage/ non mage) sont très mal vus ... je ne parle même pas des hybrides elfes ou vampires!

chez les grandes familles magiques, cela devient des moeurs culturelles et symboliques de chaque idéologie familiale...

les Emerald pronent la vertu : la femme mage est dévouée à son mari et le couple doit être fidèle et béni par Lerya...

les Thousand , obnubilés par la science et les recherches sont souvent célibataires, et s'ils finissent par se marier c'est juste pour assurer leur descendance... ils font donc des pères et maris très froids et distants...et parfois infidèles!

les Heartfilia prônent le mariage par amour et la fidélité, mais assurent l'égalité homme-femme...la femme équilibre l'homme dans le couple et ne lui est absolument pas inférieure...

les Silver sont peu intéressés en général, et ne draguent quasiment jamais : les mariages sont décidés très à l'avance...et la fidélité est édifiante : tromper son conjoint est un sacrilège chez les Silver !

les Gremory mettent la passion et le sexe en premier lieu dans leurs moeurs...en général la drague et les relations sont très "chaudes" parmi les jeunes nobles Gremory...
Une fois mariés normalement ils n'y a pas de tromperies : la fidélité dans un couple Gremory est très forte si la la passion entre les amants est forte. Dans ce cas la libido est de mise et on peut dire que le couple ne s'ennuie pas...(c'est une spécialité).
En général ce sont les femmes qui sont les plus passionnées, et si le conjoint n'est pas à a hauteur, elles peuvent par contre chercher ailleurs...


voili voilou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 16:41

Sauf quelques exceptions heureusement assez rares, les relations sexuelles humaines en Aneuf sont surtout basées sous le signe de l'affection, plutôt que celui du goût de la performance ou bien la domination. Ce qui limite les comportements erratiques (attentats à la pudeur, viols, intolérance). Même si ça ne les supprime pas complètement (rien n'est parfait dans ce monde, et l'Aneuf ne fait donc pas exception), ces comportements problématiques y sont beaucoup moins fréquents. Par ailleurs, la pudeur n'est considéré comme une obligation divine ni comme un comportement suranné à abolir, mais comme un droit, comme n'importe quel autre.

Les changements brusques opérés en Europe et en Amérique du nord durant ces dernières décennies (de la sexualité débridée des années '70  au retour à l'Ordre moral plus récemment) se sont fait de manière nettement plus atténuée dans les 8 provinces, même si, ça et là, des mentalités sont plus libérales dans certaines contrées que dans d'autres (les plus avancées : le Malyr et les Santes, les plus timorées : l'Alfazie, la Pande et le Kanolthe).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Lun 13 Juil 2015 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 16:58

l'Aneuf me parait assez disparate, c'est du à son histoire je crois?

Au fait Hocklenge (capitale déchue d'ailleurs) est dans les Santes ou je me gourre?

je trouve convenable que ton pays ait résisté à la sexualité débridée des 70's et j'aime le côté affectueux des relations aneuviennes...

J'imagine que les jeunes filles aneuviennes ne doivent pas être trop habituées quand elles vont dans des pays plus "avancés", les gens de nos jours primant le sexe sur l'amour et c'est bien dommage...

on retrouve de telles oppositions caricaturales chez moi, les Gremory (performance et passion) VS Heartfilia (amour et affection) VS Emerald (domination et fidélité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 17:45

bedal a écrit:
Au fait Hocklenge (capitale déchue d'ailleurs) est dans les Santes ?
Oui. Hocklènge est la capitale de la sante du Pelliant (Pelljaṅt là bas). Sant (sans point, ne pas confondre avec saṅt qui signifie "saint") est un mot ptahx qui signifie "contrée" et est un peu l'équivalent de keptyv (région) dans les autres provinces. Particularité du Pelliant : Kesna  (capitale fédérale) y est enclavée sans en faire partie. Les Kesnans ne paient dont pas d'impôts locaux & fonciers à la province des Santes (ni même d'ailleurs à l'État fédéral, situation intéressante donc, mais le nombre de logements est limité ; tu parles ! Cependant, ils paient des impôts sur le revenu et des taxes professionnelles comme les autres Aneuviens). Les inscriptions kesnanes suivent les règles académiques de l'aneuvien et non les règles dialectales du Pelliant ou de quelque autre sante.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 18:24

je trouve ça pas sympa d'avoir déchu Hocklenge du titre de capitale pour en créer une ex nihilo de taille réduite sans rayonnement international...

Mais l'aneuvien est si différent en Santes ou en Malyr, Alfanzie ou Roenyls ? j'veux dire pour que tu prennes la peine de préciser que le dialecte est différent à Kesna ou à Hocklènge

Mais c'est que mon avis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Silvano



Messages : 11679
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 18:28

bedal a écrit:
je trouve ça pas sympa d'avoir déchu Hocklenge du titre de capitale pour en créer une ex nihilo de taille réduite sans rayonnement international...

Brasilia, Canberra, Ottawa, voire Washington...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 18:36

Silvano a écrit:
bedal a écrit:
je trouve ça pas sympa d'avoir déchu Hocklenge du titre de capitale pour en créer une ex nihilo de taille réduite sans rayonnement international...

Brasilia, Canberra, Ottawa, voire Washington...

oui je faisais référence à ces exemples...

une question de neutralité envers les provinces comme en Anoef?

pas voulu choisir entre Sao Paulo et Rio?, Toronto et Montréal ? je veux bien comprendre

Par contre NW et Sydney me paraissent crédibles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 18:50

Un certain nombre de personnes du pouvoir régional (Pelliant) et municipal (Hocklènge) avait commençé à faire du lobbying et à entraver sérieusement la marche du pouvoir fédéral, ç'eût fini par se savoir et une crise éclata. Il était même question de déménager le gouvernement en pleine campagne, dans une cité toute neuve à l'intersection de quatre provinces aneuviennes : le Roenyls, le Kanolthe, l'Alfazie et les Santes. Le Pelliant allait tout perdre ! Finalement, au bout d'âpres négociation, le gouvernement ne quitta pas (du moins physiquement) le Pelliant. Mais cette région allait payer le prix fort (amélioration de desserte de la capitale, notamment) sans aucune contrepartie sérieuse. Les Hocklèngais en furent les plus dépités, la plupart d'entre eux avaient traité la banlieue est avec condescendance, voire mépris, maintenant, c'était Kesna qui se modernisait à toute vitesse, avec des beaux immeubles, des avenues claires et une gare ferroviaire sur deux niveaux, et qui allait bientôt passer à trois niveaux avec la ligne en Y Smùhr-Rænge-Trolaṅs. La langue changea aussi : l'accent était toujours celui du Pelliant (on ne change pas d'accent en deux mois) mais on utilisa les règles et les mots de l'Académie aneuvienne (Nakol) pour bien se démarquer de l'intelligentsia bourgeoise locale. Par ailleurs, il devenait assez difficile (sauf pour ceux qui y étaient déjà et leurs familles, issus de toutes les couches sociales) de s'installer à Kesna. Un logement laissé vacant voyait son loyer multiplié par 12, voire par 18. Résultat du truc : la population n'augmentait guère dans la capitale. Vis à vis de Kesna, à Hocklènge, on passa de la condescendance à l'envie. Mais les dés étaient jetés. Certains édiles regrettèrent leur comportement d'hommes (et de femme) de pouvoir (abusif), mais c'était trop tard. Les plus raisonnables se dire quand même qu'ils avaient eu de la chance : le pouvoir fédéral n'avait pas complètement abandonné le Pelliant : c'était d'jà ça !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11679
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 18:52

bedal a écrit:
Par contre NW et Sydney me paraissent crédibles

NW???

Au Canada, SM la reine Victoria avait à choisir entre Québec, Montréal, Kingston et Toronto. Elle a choisi le village d'Ottawa, qui avait l'avantage d'être situé à la jonction du Canada-Est (Québec) et du Canada-Ouest (Ontario).
En Australie, on aurait pu choisir entre Sydney, Melbourne, Brisbane et Perth. On a choisi une zone à peu près inhabitée. En effet, le choix a été définitif en 1908, et la ville n'a été officiellement fondée qu'en 1913...
Les États-Unis se sont aussi créé une capitale ex nihilo, eux aussi à la jonction entre le Nord et le Sud...
Et que penser de Versailles ou de Saint-Pétersboug?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 19:03

bedal a écrit:
Par contre NW et Sydney me paraissent crédibles
Silvano a écrit:
NW???
Aha ! Moi non plus, j'connais pas NW, du moins dans la réalité, parce que dans ma diégèse, c'est Nevwarkling*, une ville du Surroenyls qui n'est capitale de rien du tout, sauf de son département (tout d'mêêême).


*Le plan n'est pas jeune : des lignes on poussé à l'ouest (vers Vokara) et au nord-est (vers Zaqarga), mais je n'ai plus le logiciel pour le mettre à jour.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2508
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 19:23

Anoev a écrit:
les relations sexuelles humaines en Aneuf sont surtout basées sous le signe de l'affection, plutôt que celui du goût de la performance ou bien la domination.
Les rapports hommes-femmes à Dibadi n'ont rien de particulier par rapport à nos sociétés, mais à Hyltendale c'est plus complexe :

À Zodonie, le quartier touristique, le sexe est vénal. Les gynoïdes de charme sont, pour appeler un chat un chat, des prostituées. Mais comme il s'agit de robots humanoïdes et non pas d'êtres humains, Zodonie échappe au sordide de la prostitution humaine. Les clients vont à Zodonie pour diverses raisons : le sexe bien sûr, parfois sous des formes perverses, mais aussi un semblant d'affection, et pouvoir échapper un moment à leur solitude.

Dans le reste de la ville, le fembotniks vivent avec leurs gynoïdes (robots humanoïdes féminins), parfois même avec des androïdes. Le sexe est présent, mais il n'est pas nécessairement déterminant : Yohannès, l'ancien mari battu, dit lui-même qu'il apprécie de se réveiller tous les matins avec une présence féminine et affectueuse dans ses bras. Sa libido n'est pas nécessairement très développée.

Il en est de même pour les manbotchicks (l'équivalent féminin des fembotniks), qui vivent avec des androïdes (plus rarement avec des gynoïdes).

Les couples humains existent : par exemple, le docteur Lorenk et son épouse Anita. Ils sont mariés, et ils forment un couple ordinaire.

Entre les fembotniks comme Yohannès et les humains mariés comme Lorenk, il existe toutes sortes de situations intermédiaires. Par exemple, le couple marié qui reste ensemble par intérêt financier (s'ils exploitent ensemble un restaurant, par exemple) mais qui ne se supporte plus. Monsieur a une gynoïde, et Madame un androïde. Gynoïdes et androïdes étant des robots humanoïdes, dénués de sentiments réels (bien qu'ils soient capables de les feindre, à la demande) la situation n'est pas aussi scabreuse qu'elle pourrait l'être.

Sans doute du fait de l'omniprésence des androïdes et des gynoïdes, et du quartier de Zodonie, les mœurs sont plus relâchées à Hyltendale que partout ailleurs dans le royaume de Mnar. Les homosexuels ne se cachent pas, alors que dans certaines provinces ils sont persécutés.

Ce relâchement moral, qui ne se voit guère dans la rue (les règles concernant la décence publique sont les mêmes à Hyltendale que dans le reste du royaume) est surtout le fait des fembotniks et des manbotchicks. Les humains vivant en couple sont peu différents, quant à leurs mœurs, des habitants des autres villes. Les pervers sont attirés par Zodonie, où, moyennant finances, ils peuvent réaliser leurs fantasmes. Par réaction, les habitants des autres quartiers ont tendance à se méfier des gens qu'ils ne connaissent pas, ce qui les amène à se marier surtout entre eux et à surveiller de près les fréquentations de leurs enfants.


Dernière édition par Vilko le Jeu 14 Mai 2015 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 19:28

j'aimerais savoir pq j'ai écrit NW au lieu de NY... (j'ai fait une permutation du w et du y ... dans new-york... pas très réveillé)

merci pour les explications Silvano! Mais je considère pas ça comme de bonnes idées... (pour Versailles c'est la Fronde)

hum si la France changeait de capitale, ça serait un ptit village perdu? brrr, ça ferait bizarre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Silvano



Messages : 11679
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 19:32

bedal a écrit:
j'aimerais savoir pq j'ai écrit NW au lieu de NY... (j'ai fait une permutation du w et du y ... dans new-york... pas très réveillé)

merci pour les explications Silvano! Mais je considère pas ça comme de bonnes idées... (pour Versailles c'est la Fronde)

hum si la France changeait de capitale, ça serait un ptit village perdu? brrr, ça ferait bizarre...


En fait, avant Washington, Philadelphie a été capitale plus longtemps que toute autre ville. Faut dire que New York est le dernier endroit à avoir eu des garnisons britanniques.

Quant à la France... tu aurais sans doute le choix entre ces sept communes...


Dernière édition par Silvano le Jeu 14 Mai 2015 - 19:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Jeu 14 Mai 2015 - 19:32

Vilko : j'ai pas trop lu ta diégèse, mais quel est le pourcentage de gens mariés entre eux VS les fembotniks et mambotchiks...

Si les couples avec les robots sont majoritaires, c'est dû à quoi ? je veux dire est-ce possible de passer à ce genre de société ?

(avoir une "maitresse" gynoide permettrait de soulager les maris infidèles me parait possible, mais de là à aller à la majorité...si c'est le cas bien sur  à HYLTENDALE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Sultan al-Malik



Messages : 44
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 11:52

Dans la société, chacun a son statut, avec ses devoirs et ses privilèges inégalitaires et héréditaires, qui l'identifient et le distinguent des autres. Nul n'existe sinon au travers de la dignité dont il est membre et qui le représente. Cette séparation inéquitable, trait dominant de la société, repose sur une idéologie et une tradition, non sur un critère de mérite personnel. Tout citoyen doit obligatoirement découler de parents eux-mêmes citoyens, c'est le droit du sang. Il dispose de droits [de propriété, de legs ou de héritage, de mariage ou de divorce légal, d'achat ou de vente, d'action ou de contrat juridique et de port des trois noms] et de devoirs [de recensement, de service militaire et d'impôts]. Les femmes, n'ayant aucun droit, sont mineures perpétuellement et ont l'unique privilège de transmettre la citoyenneté.

L'aristocratie est la dignité la plus éminente de la société dont la base de la richesse est constituée de vastes domaines fonciers obtenus en lien avec son statut. La bourgeoisie est une classe intermédiaire que représentent ceux qui tiennent des postes administratifs, militaires ou libéraux. Le clergé, exclusivement féminin et assermenté à une vie chaste, est l'objet d'un respect universel et, en compensation de ses sacrifices, jouit de privilèges immenses. Le prolétariat forme la base des citoyens parmi lesquels on distingue ceux qui travaillent tels les paysans et les artisans, de ceux qui n’ont rien tels les démunis. Les étrangers sont des citoyens de seconde classe qui, moyennant l'acquittement d'un impôt spécial et du respect de certaines obligations discriminantes, se voient accorder une liberté restreinte. Les semi-libres ne jouissent que d'une partie de la liberté tels les affranchis et les citoyens endettés. Les esclaves, naturellement meubles et formant la classe la plus basse, parmi lesquels on distingue les esclaves ruraux, urbains et publics.

Les Vatogiens se reconnaissent tous pour frères de race à travers le continent tout entier et sentent entre eux une profonde communauté de langue, de religion et de mœurs par opposition, selon leur conception, au monde des Barbares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2508
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 13:38

Bedal, je n'avais pas lu ton poste ! Désolé pour le retard...

bedal a écrit:
Vilko : j'ai pas trop lu ta diégèse, mais quel est le pourcentage de gens mariés entre eux VS les fembotniks et mambotchiks...
Les gens mariés de façon classique sont très majoritaires dans le royaume de Mnar. Les gens vivant en couple avec des humanoïdes sont très minoritaires (moins de 1% de la population totale) mais ils sont tous concentrés à Hyltendale, seule ville du royaume où les humanoïdes ont le droit de résider.

À Hyltendale, les bot-personnes (fembotniks et manbotchicks) sont majoritaires, donc les élus municipaux sont en majorité des bot-personnes, ce qui est la raison pour laquelle la ville a une politique qui favorise les bot-personnes, et donc qui "encourage" les non-fembotniks à aller s'installer ailleurs, puisque de toute façon il y a très peu d'emplois pour eux.

Les humanoïdes n'ont pas le droit de s'installer dans d'autres villes que Hyltendale car le gouvernement sait que cela créerait beaucoup de chômage, dans un pays déjà instable. Hyltendale, telle qu'elle est, est un avantage pour le royaume, car, en échange du droit de vivre et travailler à Hyltendale, les cybersophontes prennent en charge une partie des handicapés, grabataires, malades mentaux, vieillards sans ressources, etc, de tout le royaume, dans des institutions comme les hôpitaux Madeico et Lagovat-Kwo, et le futur quartier d'Arjarâ. Ces personnes prises en charge sont au moins aussi nombreuses que les fembotniks, mais on ne les voit pas dans les rues, et pour la plupart elles ne votent pas.

bedal a écrit:
Si les couples avec les robots sont majoritaires, c'est dû à quoi ? je veux dire est-ce possible de passer à ce genre de société ?
Si une société toute entière se mettait à ressembler à Hyltendale, elle en mourrait, à cause du chômage généralisé et de la dénatalité.

En revanche, Hyltendale, petite province d'un grand royaume, c'est un enrichissement pour le royaume, car les cybersophontes sont productifs : la province d'Hyltendale crée de la richesse agricole, industrielle et technologique. Cette production est réglementée et taxée, pour être complémentaire de la production du reste du royaume, surtout sur le plan agricole, mais sans ruiner les industries des autres provinces. C'est grâce à la province d'Hyltendale que le Mnar produit à peu près de quoi nourrir sa population.

Le Mnar ayant à peu près la même surface que la France, Hyltendale est l'équivalent de deux départements ruraux.

Quand je regarde autour de moi, je vois beaucoup de gens qui seraient intéressés par un conjoint humanoïde. Par souci de réalisme, je considère que la location d'un humanoïde est équivalente à 1000€ par mois, le ducat ayant à peu près la valeur d'un euro. Les fembotniks sont donc des retraités ou des rentiers (plus rarement des salariés, mais il y en a) qui vivaient seuls avant d'aller à Hyltendale, et dont le revenu mensuel est au moins égal à 3000€ (il faut tenir compte des impôts).

Au début de cette année j'ai rencontré fortuitement dans un bar un homme qui a le profil type du fembotnik. Dans notre monde, c'est un quinquagénaire obèse, apparemment aisé (sans être riche), incapable de travailler vu ses problèmes de santé (il avait approché un moment les 200kg ; il marche avec une canne, et il est diabétique et cardiaque). En ce moment, il est aux Philippines, où il vit avec une jeune femme de 35 ans rencontrée par Internet. J'ai vu sa photo, elle est mince et assez jolie... Il connaît l'Asie, et il est intarissable sur la Thaïlande (et surtout sur les Thaïlandaises qu'il rencontrait dans des bars, à 1000 bahts la passe si je me souviens bien).

Même sur le plan politique, il serait comme chez lui à Hyltendale. En effet, il est pro-FN (tendance dure) et Hyltendale est une ville à majorité monarchiste (le Mnar ressemble à la Syrie sur certains plans, à la France sur d'autres, et le roi Andreas ressemble beaucoup à Bachar Al-Assad).

Dans ma diégèse, il s'appelle Soubokaï, et il apparaît ici, dans mes messages des 4 et 5 février.

Parmi les fembotniks et manbotchicks, il y a aussi des hommes battus, comme Yohannès Ken (dont le personnage m'a été inspiré par un article de journal) et des foldingues comme Perrine Vegadaan. Et aussi des gens plus classiques, sans histoire, par exemple des rentiers qui ne veulent pas vivre seuls.

Les fembotniks pourraient être dispersés dans tout le pays, mais cela poserait le problème de l'emploi : des cybersophontes partout, c'est la fin de l'emploi humain. Il faut donc les concentrer dans un seul endroit. La province d'Hyltendale, par exemple, qui était très pauvre et dépeuplée avant l'arrivée des cybersophontes. Hyltendale c'est un peu moins de 2% de la population humaine du royaume.

bedal a écrit:
(avoir une "maitresse" gynoide permettrait de soulager les maris infidèles me parait possible, mais de là à aller à la majorité...si c'est le cas bien sur  à HYLTENDALE)
Les maris infidèles vont à Zodonie, le "quartier chaud" d'Hyltendale. En général, ils n'y restent qu'un jour ou deux. Le prétexte donné à leur épouse, c'est une soudaine passion pour l'art abstrait, spécialité du musée Locsap. Comme ailleurs, l'art abstrait est une escroquerie, à Hyltendale il sert surtout à blanchir l'argent de la corruption.


Dernière édition par Vilko le Lun 13 Juil 2015 - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 14:55

merci pour ces précisions, c'est bien plus clair !

Hyltendale n'est qu'une petite région du Mnar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 16:38

Sur Hepdi, les situations sont tres variees, et je ne me suis penche que sur les Saever.

Traditionnellement, la societe est divisee en trois Reorter, qui sont des classes eco-culturelles totemiques, mais aussi des genres : les guerriers-commercants-emissaires qui sont des "hommes", les producteurs-proprietaires qui sont des "femmes", et les pretres-amuseurs-protecteurs des enfants qui sont des androgynes.
Sachant que les Saever ne differencient pas les genres par rapport aux attributs sexuels, puis par rapport au comportement, mais par rapport a la forme du corps puis au comportement.

Les relations sont a la fois libres et organisees : l'homo-reorte-sexualite est condamnee (on cherche un partenaire en dehors de sa Reorter), mais on peut tout aussi bien aller vers l'un ou l'autre des deux autres genres. Les "hommes" et les "femmes" ne se rencontrent que lorsque le calendrier le permet, en revanche, ils peuvent rencontrer des androgynes a tous moments.
Comme les enfants sont eleves en commun par les androgynes, il n'y a pas de notion de famille nucleaire : on fait partie du meme Kasde (maison, clan). De ce point de vue, les Saever sont aussi exogames : quand ils se marient (ce qui est une forme de distinction sociale, et rentre donc dans le domaine economique), ils le font en dehors de leur Kasde. L'adoption est tout a fait acceptee.
Apres, rien n'empeche de vivre une histoire d'amour, meme si leur conception de l'amour sera tres differente de la notre !

Bon, tout cela, c'est jusqu'a la fin du Moyen-age : l'Apkhalitisme et l'Ere des Dieux changeront tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 17:22

Der industrielle Mensch a écrit:
l'homo-reorte-sexualite est condamnee (on cherche un partenaire en dehors de sa Reorter), mais on peut tout aussi bien aller vers l'un ou l'autre des deux autres genres.
Il n'y a pas énormément d'homosexuels (imqúdur) en Aneuf, mais il y en a. La fin de la répression systématique à leur encontre eut lieu en 1946, quant l'Aneuf recouvrit un régime démocratique, mais ce fut assez progressif quand même, et ça dépendit des provinces. Même si des mouvement de résistance homosexuels existaient pendant la dictature et ont pris part à la Libération (L'unité Gànymed s'empara de la ville de Nevstad (la ville-symbole du dictateur Ruz, âme damnée et successeur d'Hakrel, quand même), et l'unité Saqbo prit celle de Lòva, au Kanolthe, de l'autre côté de la frontière provinciale), il a quand même fallu attendre les années  '70, voire '80 dans certaines provinces, pour qu'une orientation sexuelle cessât d'être un motif de licenciement ou de rupture de bail. Ensuite, même si la possibilité d'avoir des enfants, via la GPA ou la PMA n'est pas autorisée pour des couples homos en Aneuf, le droit de visite et le droit de garde pour des parents homosexuels divorcés n'est pas exclu par la loi fédérale (devant être appliquée par les cours de toutes les provinces et uniquement conseillée à la Pande). Après le droit à la différence, les homos (des deux sexes) ont eu le droit à l'indifférence ; assez facile à obtenir, en fait, puisque contrairement à ce qui se passe chez nous, et à fortiori dans les pays Anglosaxons, on ne fouille pas trop dans la vie privée des gens, célèbres ou non. En tout cas, quand on parle d'Untel on ne vas pas forcément l'étiqueter "hétéro". Il en est de même pour les homos.

Quant aux androgynes (ou assimilés), y en a peut-être moins en Aneuf que sur Hepdi, mais il y en a. D'autant plus que les Akrig (surtout présents dans le nord-ouest de la grande île) ont des coutumes assez proches de celles des Polynésiens*, situés à quelques de milles marins au nord-ouest-ouest de l'Aneuf.


*Il y a quelques différences maintenant, avec les codes sociaux de jadis. D'une part, les integoodur° ne sont pas plus cantonnés que les femmes (ou les hommes) à un type d'activité socio-professionnelle, d'autre part, l'integoodu peut avoir aussi bien une femme qu'un homme (voire même un autre integoodu) comme partenaire sexuel. Les deux cases D (♂) et K (♀) peuvent être laissées vides dans les questionnaires d'état civil, c'est aussi le cas pour les traṅsgoodur (transsexuels) et les bigoodur#(hermaphrodites).
°De inte- =entre
goox = sexe
= personne.

#On ne confondra pas : bisexuel se dit biqúdu, pris de
BI- pour "deux, double" (lat.)
qud = désir sexuel (Qupidoṅ)
.

.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 21:05

...


Dernière édition par odd le Mar 25 Aoû 2015 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sultan al-Malik



Messages : 44
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 22:39

odd a écrit:
Sultan al-Malik a écrit:
Dans la société, chacun a son statut, avec ses devoirs et ses privilèges inégalitaires et héréditaires, qui l'identifient et le distinguent des autres. Nul n'existe sinon au travers de ...tous pour frères de race à travers le continent tout entier et sentent entre eux une profonde communauté de langue, de religion et de mœurs par opposition, selon leur conception, au monde des Barbares.
Qu'est-ce qui arriverait à un membre de la communauté qui défierait d'un doigt les autres... une société aussi hiérarchisée et fermée, ne doit pas tolérer facilement le désordre sans but ni appui...

Tout contrevenant est condamné au bannissement, c'est-à-dire à la perte de toute espèce de protection légale. Il s'agit d'une condamnation annoncée par voie d'affiches : après un délai de six mois lui permettant de disparaître, tout citoyen peut impunément le tuer ou le dépouiller, plus personne ne doit l'héberger et ses biens sont confisqués. Cette condamnation prévoit une récompense pour le meurtre du contrevenant, à condition que sa tête soit ramenée. Pour rendre le processus le plus efficace possible, toute personne qui délivre des informations permettant de localiser ou de capturer le contrevenant reçoit la même récompense que l'exécuteur.

En gros, ça ne rigole pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 23:04

...


Dernière édition par odd le Mer 26 Aoû 2015 - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Aujourd'hui à 5:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mœurs dans vos idéomondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les prénoms dans vos idéomondes
» Les mœurs dans vos idéomondes
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Fourmillements et faiblesses dans les mollets
» Dispositif à action direct dans le logement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: