L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les mœurs dans vos idéomondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sultan al-Malik



Messages : 44
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Lun 13 Juil 2015 - 23:15

odd a écrit:
Equafion étrange entre ton avatar, rebel without a cause, et ton idéomonde...

Ce ne serait donc pas les apparences qui nous tromperaient, mais bien notre ... jugement. afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mar 14 Juil 2015 - 1:04

Sultan al-Malik a écrit:
Tout contrevenant est condamné au bannissement, c'est-à-dire à la perte de toute espèce de protection légale. Il s'agit d'une condamnation annoncée par voie d'affiches : après un délai de six mois lui permettant de disparaître, tout citoyen peut impunément le tuer ou le dépouiller, plus personne ne doit l'héberger et ses biens sont confisqués. Cette condamnation prévoit une récompense pour le meurtre du contrevenant, à condition que sa tête soit ramenée. Pour rendre le processus le plus efficace possible, toute personne qui délivre des informations permettant de localiser ou de capturer le contrevenant reçoit la même récompense que l'exécuteur.

En gros, ça ne rigole pas...
C'est un peu le type de justice qui existait à l'encontre des chefs opposants politiques en Aneuf à l'époque du régime Hakrel, et pendant toute la durée de la guerre civile dans les territoires sous la férule d'Hakrel ou de son successeur Ruz. Ce système a été aboli définitivement début 1946 (ce qui a donné l'occasion à certains citoyens, pendant quelques mois, de se venger et de se soulager contre les sbires de l'ancienne "Police d'État" et de leurs auxiliaires, des délateurs de tous poils). Sinon, la peine de mort contre les personnes physiques a été abolie au niveau fédéral (et donc dans toutes les provinces, Pande comprise) en 1978. Mais les "grands" criminels survivent dans l'enfer des prisons B. À leur sortie (pour ceux qui y survivent), leur sort n'est guère plus enviable que chez les Vatogiens. Seule différence : il est interdit de les tuer, mais on a le droit de refuser de les servir dans quelque domaine que ce soit et ils n'ont pas le droit de prendre les transports. Alors ils se rassemblent dans des lotissements de rejet, véritables ghettos coupés du reste de la civilisation aneuvienne et isolés des grandes voies de communication ferroviaires.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mar 14 Juil 2015 - 20:01

...


Dernière édition par odd le Jeu 27 Aoû 2015 - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sultan al-Malik



Messages : 44
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mar 14 Juil 2015 - 21:18

odd a écrit:
Sultan al-Malik a écrit:
Ce ne serait donc pas les apparences qui nous tromperaient, mais bien notre ... jugement.
les apparences sont ce qu'elles sont, seraient-elles trompeuses, mon jugement est pour l'instant suspendu à tes réponses...
Dois-je comprendre que cet idéomonde est une dystopie...

Euh nan... Very Happy

Mon idéomonde est une juste un monde parallèle, à une époque correspondant à notre seconde moitié du IIe s. apr. J.-C. Autrement dit, je ne cherche pas à créer un monde qui tendrait vers un idéal de bonheur ni un monde qui en serait son contraire... juste un monde réaliste.. rien de magique, rien d'horrible, juste ce qu'il faut... Mon idéomonde est brutal, mais réaliste... les gens font l'amour, tuent ou se tuent, sont des hommes méchants ou gentils, sont cupides ou généreux... ils sont ce qu'il y a de plus humains (pire ou meilleur).

Quant aux apparences, j'ai lancé ma petite phrase pour dire qu'il n'y a rien d'étrange entre mon avatar et mon idéomonde... ce qui est étrange c'est notre jugement qui irait sordidement faire un lien (qui n'aurait pas lieu d'être) entre les deux... farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mar 14 Juil 2015 - 22:50

...


Dernière édition par odd le Ven 28 Aoû 2015 - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11678
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mar 14 Juil 2015 - 22:55

odd a écrit:
Il n'y a rien de sordide, nous sommes faits  pour faire des connexions et inférer des jugements, il nous faut juste toujours plus d'informations pour les affiner...Y compris dans le choix que tu fais quand tu nous les livres...

Pas vraiment. Parce qu'une fois que notre idée est faite, nous sommes maîtres dans la sélection des faits qui la confortent et dans la négligence de ceux qui l'infirment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Sultan al-Malik



Messages : 44
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mar 14 Juil 2015 - 23:09

odd a écrit:
Il n'y a rien de sordide, nous sommes faits  pour faire des connexions et inférer des jugements, il nous faut juste toujours plus d'informations pour les affiner...Y compris dans le choix que tu fais quand tu nous les livres...

Oui j'avais bien compris... albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emanuelo



Messages : 1197
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mer 15 Juil 2015 - 9:49

Dans les deux royaumes, au niveau sexuel, il y a une grande disparité entre le peuple et ses élites. Au niveau du peuple, la polygamie est rare, surtout dans le sud, mais possible. On travaille trop pour s'embêter à aller draguer la voisine, mais les adultères sont quand même courants. Officiellement, le clergé (qui se marie lui aussi) réprouve fortement l'adultère, et une femme ayant des rapports intimes avec un homme marié sera noyée. Mais heureusement, cela n'arrive que très rarement. La prostitution est interdite, mais on ferme souvent les yeux.

Au niveau de l'élite, orgies, prostitution, adultères et bacchanales trompent l'ennui. Autant dire que les mœurs
sont plus relâchées. La polygamie est courante.

L'homosexualité est partout réprouvée, même si elle existe plus ou moins cachée chez les nobles, et obligatoirement bien cachée dans le peuple. Un cas particulier toutefois : quand le Grand-Prêtre de Tahandori est une Grande-Prêtresse (la fonction se transmet par primogéniture), elle est traitée socialement comme un homme, et doit se marier à une ou des femmes. Elle devra rester nullipare (si elle tombait enceinte se serait la preuve qu’elle a commis un acte socialement homosexuel, et elle serait donc mise à mort) : si elle a un frère ou une sœur, ce sera l’aîné(e) du plus grand enfant de sa fratrie après elle qui deviendra Grand Prêtre ; si elle est fille unique, elle doit adopter hors de la famille royale mais dans la famille grand-sacerdotale. Toutes les Grande-Prêtresses ne sont pas homosexuelles, et rien ne les oblige à consommer leur union, mais elles le peuvent, si elles le veulent.

D'une manière générale, l’homosexualité féminine, jusques et y compris dans les couches populaires, est plus facilement tolérée que l'homosexualité masculine. La femme et sa sexualité ne comptent pas, donc après tout, du moment qu'elle a un mari et des enfants, si elle est prise en flagrant délit d'acte charnel avec une autre femme, la honte retombera sur son mari, considéré comme incapable de satisfaire sa femme ; par contre, si un homme est surpris avec un autre homme, la seule peine possible est la mort, sinon Tahélitcha viendra punir le village.

Dans les hautes sphères, il y a de tout, mais globalement, les nobles entretenant un giton ne sont pas rares, même si officiellement il n'y a rien là de sexuel.

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Mer 15 Juil 2015 - 19:57

Chez les primo-populations en Aneuf, les pratiques sexuelles "parallèles" étaient tolérées à des degrés divers :

Chez les Akrigs, un homme pouvait avoir une relation avec un ahro (équivalent chez les Polynésiens : mahu, rae-rae), mais, par contre, avec un autre homme, ça pouvait motiver une déchéance sociale. Pareil pour les femmes : deux femmes ensembles : ça passait pas. Seuls les ahros pouvaient coucher ensembles, mais comme ils n'avaient qu'un statut de serviteurs, c'était pas trop gênant.

Chez les Thubs, l'homosexualité n'était pas vraiment bien vue, par contre, la polygamie (-gynie & -andrie) était souvent de mise. Quand les Européens la mirent hors-la-loi, un homme (par exemple) n'avait certes plus qu'une seule femme, mais ses anciennes épouses devinrent des maîtresses (mais il a fallu choisir laquelle allait avoir le titre d'épouse, et certains choix furent difficiles, d'autant plus que les religieux de l'époque avaient interdit le divorce).

Les Ptahx étaient, en apparence, les plus "vertueux". En apparence seulement. Ils apprirent vite (surtout les plus puissants) les dogmes venus de loin, et notamment celui-ci : "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais". De plus, des pratiques douteuses étaient de mise avec des esclaves, issus de villages ou de clans adverses, lesdits esclaves pouvant être parfois très jeunes. On fermait les yeux avec les plus puissants (tout se passait derrière les lourds rideaux des palais), on usait de la fermeté avec les classes moyennes et les travailleurs.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mœurs dans vos idéomondes   Aujourd'hui à 11:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mœurs dans vos idéomondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les prénoms dans vos idéomondes
» Les mœurs dans vos idéomondes
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Fourmillements et faiblesses dans les mollets
» Dispositif à action direct dans le logement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: